Le père André Kordotchkine : mon sacerdoce est une navigation en solitaire
Interview accordée à Marie Svechnikova Vesti.ru Traduction abrégée Nikita Krivocheine

Lorsqu’ils ont été affectés à Madrid le père André et son épouse Alexandra ont trouvé une petite église installée dans un garage.

Jusqu’à des temps récents les offices orthodoxes étaient célébrés par les paroisses du Patriarcat de Moscou dans des commerces, des centres d’appel, des ateliers. Cela jusqu’au 2 mars 2013. C’est un Jeudi Saint que la première liturgie a été célébrée dans la nouvelle cathédrale Sainte Marie Madeleine, magnifique bâtiment aux coupoles dorées. La cathédrale appartient au diocèse de Chersonèse (Patriarcat de Moscou).

Elle est devenue un monument dont les madrilènes sont fiers, ils viennent visiter et s’y faire prendre en photo. La communauté donne des cours de russe pour les Espagnols, une école du dimanche, des cours de musique et de peinture y ont été mis en place. Les enfants russes adoptés par des foyers espagnols y sont accueillis.

Lire Bientôt, une église orthodoxe, diocèse de Chersonèse à Madrid!!!
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Septembre 2015 à 11:52 | 0 commentaire | Permalien

Interview Carol SABA sur RCF - 1989 l'Eglise orthodoxe instaure une journéee de prière pour la suauvegarde de la création
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 1 Septembre 2015 à 13:47 | 0 commentaire | Permalien

Saints Flor et son frère jumeau Laur
Saint Flor et son frère jumeau Laur vécurent sous le règne d'Hadrien (117-138).

Ils exerçaient la profession de tailleurs de pierre, qu'ils avaient apprise à Byzance des Saints Patrocle et Maxime. Recevant aussi de leurs maîtres les semences de la piété, ils mettaient leur art au service de Dieu, et quand ils taillaient les pierres pour leur donner forme et grâce, ils avaient conscience qu'ils travaillaient en fait sur leur âme, pour la dégrossir de ses passions et la faire resplendir de la ressemblance divine par les saintes vertus.

Lorsque leurs maîtres Patrocle et Maxime eurent subi le martyre, ils quittèrent Byzance et allèrent s'installer dans la ville d'Ulpiana en Dardanie (province d'Illyrie). Arrivés là, ils demandèrent au gouverneur Lykôn l'autorisation d'exploiter des carrières et d'en extraire des pierres aptes à être sculptées.

Ayant acquis une bonne réputation par leur travail, ils furent convoqués par Licinius, fils de l'impératrice, qui leur confia une importante somme d'argent pour construire un temple en l'honneur des idoles, dont il avait lui-même tracé les plans.
Rédigé par l'équipe rédaction le 31 Août 2015 à 11:46 | -1 commentaire | Permalien

L’icône du cinéma " PIONNIER" – vers 1940
A Rostov sur le Don, peu avant la seconde guerre mondiale, l’église Saint Séraphin, située dans la rue Gailovskaya fut désaffectée et transformée en cinéma.

A droite, dans l’église, on pouvait voir une magnifique fresque représentant la Vierge. Lorsque l’église devint cinéma, cette fresque fut recouverte d’une épaisse couche de chaux, mais il arriva quelque chose de tout à fait imprévisible.

Chaque fois que l’on éteignait la lumière dans « la salle », l’icône apparaissait et brillait d’une telle lumière que l’écran s’obscurcissait. Avertie de cette étrange apparition, une commission municipale vint à plusieurs reprises voir ce qui se passait. A chaque séance, cette commission put constater le phénomène. On jugea que la couche de chaux n’était pas assez épaisse mais, en dépit des nouvelles couches surajoutées, l’icône s’illuminait toujours, attirant vers elle toute l’attention du public.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 30 Août 2015 à 21:29 | 0 commentaire | Permalien

Monseigneur Nestor, évêque de Chersonèse: Homélie le jour de la fête de la Dormition de la Très-Sainte Mère de Dieu et toujours Vierge Marie
« Dans ton enfantement tu as gardé la virginité, dans ta Dormition tu n’as pas quitté le monde, ô Mère de Dieu. Tu as rejoint la Source de vie, toi qui conçus le Dieu vivant et qui délivres nos âmes de la mort par tes prières ».

En cette journée, chers frères, chères sœurs, nous célébrons, comme le fait toute l’Eglise orthodoxe du Christ, la mémoire de la glorieuse Dormition de la Très Sainte Mère de Dieu et toujours Vierge Marie. Cette fête clôt, ne l’oublions pas, le cycle des douze fêtes Majeures et couronne l’année liturgique nous faisant évoquer tout ce que nous avons ressenti et vécu, ce à quoi nous avons aspiré tout au cours l’année ecclésiale qui s’achève. La fête est précédée par deux semaines de jeûne strict. La Dormition est commémorée dans les monastères les plus connus, les Laures, les cathédrales ainsi que dans les petites églises éloignées. De nombreuses cathédrales et églises sont, au sein de l’Eglise orthodoxe d’Orient ainsi qu’en Occident consacrées à la glorification de la vie éternelle de la Très Sainte Vierge.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Août 2015 à 08:19 | 1 commentaire | Permalien

Aggrandissement de la paroisse orthodoxe à Vézelay
Chers Amis de la Paroisse St. Etienne et St. Germain à Vézelay

Veuillez lire cette présentation et le distribuer à travers tous vos Amis orthodoxes en France et à l'étranger aussi largement que possible. Il y a vingt cinq ans la paroisse était achetée par la bonté et générosité des orthodoxes de tout l'Europe occidental.

Il faut en parler concrètement de nos besoins pour que nos amis comprennent l'intérêt réel de ce projet. Et puis St. Paul en récoltant des dons pour Jérusalem (2è Cor ch. 8-9) écrivit : "Songez-y: qui sème chichement moissonnera aussi chichement; qui sème largement moissonnera aussi largement. Que chacun donne selon ce qu'il a decidé dans son cœur, non d'une manière chagrine ou contrainte; car Dieu aime celui qui donne avec joie"

Que Dieu nous garde ensemble et nous bénisse., +Stéphane

Tel. 06 32 75 33 46 ou Alexis Arkhipoff 06 72 95 53 05

Souscription Vézelay en PJ

souscription_vezelay_tract_1.pptx Souscription Vezelay_tract.pptx  (1.33 Mo)

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 27 Août 2015 à 16:46 | 0 commentaire | Permalien

Pendant la « Guerre de libération nationale » contre la Grèce(1919-1922), un "Patriarcat turc orthodoxe" fut créé par le gouvernement d'Ankara pour "turciser" les chrétiens d'Anatolie et lutter contre l'influence du patriarche de Constantinople (il y avait près de 1,5 million orthodoxes grecs (en Anatolie). Fondée par 72 religieux en novembre 1921 à Césarée, ce pseudo-patriarcat indépendant turc orthodoxe prétendit représenter plus de 400 000 orthodoxes turcophones… Un prêtre de Cappadoce marié fut intronisé patriarche sous le nom de Baba Eftim ou Papa Eftim en 1923, avec l'appui du gouvernement d'Ankara.

Le gouvernement turc utilisa ce pseudo-patriarcat pour faire transférer en Grèce le Patriarcat œcuménique de Constantinople (considéré comme trop influencé par la Grèce) lors des négociations qui aboutirent au traité de Lausanne du 24 juillet 1923, mais son maintien à Istanbul sous la pression des Alliés et, l’échange de population qui a mis fin à la présence orthodoxe en Cappadoce rendirent cette juridiction inutile…
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 26 Août 2015 à 10:24 | 1 commentaire | Permalien

La Fraternité de la Transfiguration célèbre son 25e anniversaire, une liturgie est officiée à la cathédrale du Christ Sauveur
L’union des Fraternités orthodoxes de la Transfiguration a été fondée au début des années 1990 par le père Georges Kotchetkov Elle reste fidèle à la tradition de la mission qui remonte à Saint Stéphane de Perm ainsi que des saints Herman d’Alaska et Nicolas du Japon.

La mission consiste à faire renaître les fondements de la foi, dans le respect des canons de l’Eglise ainsi que la vie fraternelle des chrétiens en union les uns avec les autres.

L’archiprêtre Alexandre Borissov, ancien président la Société biblique de Russie et recteur de l’église Saints Cosme et Damien a dit dans le cadre d’un entretien accordé à l’agence Ria Novosti « L’association réussit à regrouper beaucoup de fidèles, essentiellement des jeunes souhaitant vivre au sein de communautés paroissiales chrétiennes bien organisées. La Fraternité de la Transfiguration a fondé dans cet esprit l’Institut orthodoxe Saint Philarète nommé en l’honneur de Saint Philarète (Drozdov) qui avait consacré sa vie à la traduction des Saintes Ecritures ».
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 24 Août 2015 à 17:15 | 10 commentaires | Permalien

L'archevêque catholique de Split et le patriarche Irénée, primat de l'Église orthodoxe serbe, appellent à l'unité des chrétiens.
V. Golovanow

Mgr Marin Barisic, archevêque de Split et président de la Conférence épiscopale croate (HBK) pour le dialogue avec l'Eglise orthodoxe serbe, a rencontré le patriarche Irénée, primat de l'Eglise orthodoxe serbe, à la cathédrale Saint Domnius de Split et les deux dignitaires ont appelé à l'unité des chrétiens et à surmonter les différences entre Catholiques et Orthodoxes, en disant qu'ils ont Jésus-Christ en commun.

Les Catholiques plus orthodoxes et les Orthodoxes plus catholiques

«Je ne voudrais pas qu'on me comprenne mal, mais ce serait bien si les Catholiques devenaient plus orthodoxes et les Orthodoxes plus catholiques, dans le sens originel de l'Eglise orthodoxe et foi catholique évidemment», a déclaré Mgr Barisic.

Parlant de la nécessité de l'unité parmi les croyants orthodoxes et catholiques, le patriarche Irénée a déclaré: «Puisse Dieu aider à faire revenir le temps où nous étions Un et plus proches des autres." Il a regretté que beaucoup de prêtres aient commis des crimes, sans préciser s'il pensait à des prêtres orthodoxes serbes ou catholiques croates. "Avec l'aide de Dieu, nous pourrons analyser paisiblement tout le mal qui a existé dans notre passé et peut-être que rien de semblable ne se reproduira plus jamais", a déclaré le patriarche serbe.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Août 2015 à 19:20 | 0 commentaire | Permalien

V.Golovanow

"L'Eglise catholique romaine affirme que le mariage est, pour ainsi dire, réalisé par les conjoints eux-mêmes, lorsqu'ils consentent l'un à l'autre. Dans l'Eglise orthodoxe, c'est le prêtre ou l'évêque qui bénit le mariage et qui, au nom de la communauté, invoque Dieu, lui demandant d'envoyer l'Esprit Saint (épiclèse) sur l'homme et la femme, et les faisant donc "une seule chair".

Dans cette perspective, le mariage est, pour l'Eglise orthodoxe, plutôt un chemin spirituel, une recherche de Dieu, le mystère d'unité et d'amour, l'anticipation du Royaume de Dieu, plutôt qu'une exigence de la procréation."

Mgr Athenagoras (Peckstadt), Evêque de Sinope, "Mariage, divorce et remariage dans l’Eglise orthodoxe: économie et accompagnement pastoral", Congrès international “Mariage, divorce et remariage”, Leuven (18 -19 avril 2005)
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Août 2015 à 15:59 | 0 commentaire | Permalien

Jean-Claude Larchet: "Les fous-en-Christ" (partie II)
Interview menée pour la revue russe «FOMA» par Constantin Matsan, avec l’aide de Laurence Guillon

Lire PARTIE I

"Foma" - En quoi le comportement provoquant des fous-en-Christ différait-il de celui des bouffons, des saltimbanques ou simplement des voyous ?

J.C.L. - Un bouffon est un employé, une sorte de fonctionnaire du roi, qui a pour rôle de le divertir ou de lui dire franchement des choses que les courtisans lui cachent par peur de lui déplaire, mais il ne le fait pas au nom des valeurs chrétiennes ; un saltimbanque est un artiste ; un voyou a un comportement contraire à l’éthique chrétienne. Rien de tout cela chez un fou-en-Christ. Un fou-en-Christ est avant tout un ascète dont toute la vie est consacrée à Dieu et dont le comportement et les paroles sont inspirées par Dieu. Il peut lui arriver de dire aux grands de ce monde des choses que les autres n’osent pas leur dire, mais ce n’est jamais pour les divertir ni avec leur permission, ni sans prendre de risques.

Les fous-en-Christ ne se livrent pas à des excentricités pour amuser les gens ; au contraire, ils s’attirent le plus souvent leur colère. Parfois ils commettent des actes qui paraissent contraire à l’éthique chrétienne (par exemple voler des riches pour donner à des pauvres ; manger de la viande un jour de jeûne ; aller dans des maisons de prostitution) mais c’est toujours en restant intérieurement purs et dans le but conduire les gens à s’améliorer (par exemple, pour reprendre les trois cas précédents : en étant plus honnête et plus généreux ; en dépassant le formalisme de la pratique religieuse ; en changeant de vie).
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 23 Août 2015 à 07:42 | 0 commentaire | Permalien

Une divine liturgie orthodoxe a été officiée le jour de la Transfiguration de Notre Seigneur à l’église romane Sainte Radegonde
Le 19 août, fête de la Transfiguration le père Maxime Politov, secrétaire du diocèse de Chersonèse, a officié la divine liturgie dans l’église Sainte Radegonde (+ 587)

Cette église se trouve dans le Poitou, sur le littoral atlantique, dans le village de Talmont sur Gironde.

C’est la famille Ossorguine / Lire ICI et ICI / qui est à la source de la tradition des offices orthodoxes en ce lieu.

Ils étaient d’abord dits à ciel ouvert, au bord de l’océan. Il y a quelques ans le diocèse catholique de La Rochelle a offert l’église romane Sainte Radegonde pour ces célébrations.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Août 2015 à 18:08 | -1 commentaire | Permalien

Ce lundi 17 août, au matin, des bulldozers israéliens sont arrivés à l’improviste sur des propriétés privées de Beir Ona, près de la vallée de Crémisan, pour y reprendre les travaux de construction du Mur de séparation. Les habitants de la zone ont constaté avec surprise et douleur qu’une cinquantaine de leurs oliviers pluriséculaires avaient été ainsi déracinés.

Le Patriarcat Latin de Jérusalem condamne fermement cette opération israélienne, menée au mépris des droits des familles de la vallée ; droits que ces mêmes familles ont courageusement tenté de défendre devant la Loi ces dix dernières années. Il s’associe à la tristesse et à la frustration de ces familles opprimées, et dénonce avec force l’injustice qui leur est faite.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Août 2015 à 17:26 | 0 commentaire | Permalien

La débolchevisation en marche en Russie
L'oubli pour Voïkov?

Le maire de Moscou a dit qu'il était d'accord pour changer le nom de la station de métro «Voïkovskaïa» et de l'arrondissement qui porte le même nom. Les habitants seraient appelés à choisir un nouveau nom parmi 5 propositions

Ce serait là l'aboutissement d'un long combat puisqu'il y a moins de trois ans la même demande se heurtait à une fin de non-recevoir … Il est vrai qu'entre-temps l'administration de Moscou a changé.

L'Église russe est à la pointe de ce combat et son porte-parole, l'archiprêtre Vsévolod Chaplin, a déclaré qu'il ne voyait pas de différence entre Voïkov, Bassaev ou Ilich Ramírez Sánchez et autres personnages dont les mains sont couvertes du sang d'innocentes victimes.

Piotr Voïkov (1888-1927) fit partie du Comité exécutif du PC de l'Oural qui décida l'exécution de la sainte famille impériale et participa à l'élimination des corps (il signa les ordres d'acquisition de 80 Kg de vitriol pour les dissoudre ou les défigurer, commanda les pelles, l'attelage, l'essence pour les bruler… etc).
Rédigé par V.Golovanow le 21 Août 2015 à 10:49 | 2 commentaires | Permalien

Archiprêtre Alexandre Borissov : Il y a 24 ans, l’échec du putsch communiste en Russie
L’appel lancé par la municipalité de Moscou aux unités entrées dans la capitale sur l’ordre des putschistes a été rédigé par l’archiprêtre Alexandre Borissov. La revue « Neskoutchny Sad » a demandé à l’archiprêtre Alexandre Borissov, recteur de la paroisse Saints Cosme et Damien à Choubino, dans la proche banlieue de Moscou , de raconter ses souvenirs des journées d’août 1991

"Peu avant les évènements d’août le patriarche Alexis II m’avait nommé recteur de la paroisse Cosme et Damien, rue Stolechnikov, dans le centre ville. Sous le régime soviétique cette église servait d’imprimerie au Ministère de la Culture. Les responsables de l’entreprise nous ont attribué un local dans lequel nous disions régulièrement des offices d’action de grâce et des acathistes. La paroisse à laquelle je restais rattaché était celle de la Vierge du Signe, non loin du port fluvial. C’est le matin du 19 août 1991, fête de la Transfiguration du Seigneur, que nous avons appris la nouvelle du putsch. J’ai, bien sûr, officié la liturgie. De 1990 à 1993 j’ai été député du Conseil de Moscou.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 20 Août 2015 à 09:00 | 2 commentaires | Permalien

Le site « Pravoslavie i mir » publie d’importants extraits d’un texte paru le 15 août 2015 sur le site officiel du Gouvernement de la Fédération de Russie:

« La Russie ne saurait devenir un Etat de droit digne de ce nom et revendiquer la place qui lui revient au sein de la communauté mondiale si elle ne rendait pas l’hommage qui leur est dû aux nombreux millions de ses citoyens devenus victimes de la répression politique ».

L’histoire de la Russie a connu de nombreuses périodes tragiques. Évoquons les persécutions religieuses, l’exil des élites, la collectivisation des campagnes (fin des années 1920), les campagnes de répressions ayant entrainé la mort des millions de personnes, les déportations massives dans les camps du GOULAG, les relégations accompagnées de confiscations de tous les biens, la discrimination systématique des représentants des élites n’ayant pas émigré.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Août 2015 à 12:22 | 1 commentaire | Permalien

Homélie pour la fête de la Transfiguration
Frères, il nous arrive, à nous chrétiens, d’être interpellés par nos contemporains agnostiques ou ayant perdu la foi sur l’utilité et le caractère pratique du message du Christ.

Certains d’entre nous sommes en effet tentés d’intellectualiser un peu trop notre foi, ou encore de la socialiser à outrance, au détriment de la dimension proprement sotériologique. Je ne dis pas qu’il ne faille pas impliquer notre intellect lorsque nous scrutons la Parole du Christ. Au contraire, notre foi serait vaine si elle n’avait l’adhésion intégrale de notre raison. Ce que je veux dire, c’est que nous ne pouvons réduire le christianisme à une théologie abstraite, de même qu’il ne peut être considéré comme le signe d’une identité particulière.

La foi chrétienne est tout à fait concrète et, si j’ose dire, pragmatique. Ou plutôt, elle est essentielle, puisqu’elle nous touche au plus profond de notre nature, elle transfigure notre être tout entier. Aujourd’hui, lorsque nous célébrons la Transfiguration de Jésus-Christ, c’est le moment de nous en rappeler.

"La Transfiguration" : une icône de mère Marie (Skobtsov)
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 19 Août 2015 à 08:18 | 0 commentaire | Permalien

Traduction pour "PO" Elena Lavanant
Lien NEWSRU

C’est une première dans la pratique religieuse moderne : le projet d’une liste exhaustive des dispositions concernant la conclusion et la dissolution du mariage a été élaboré par la Commission des réunions entre les Conciles chargée des questions du droit religieux. Il a été envoyé à tous les diocèses de l’Eglise orthodoxe de Russie pour qu’ils puissent donner leur avis.

La date limite de présentation à la Conférence interconciliaire des commentaires concernant ce projet est fixée au 1 octobre 2015, note l’Agence RIA « Novosti ».

Le projet stipule, entre autres, qu’un mariage conclu conformément à la législation en vigueur mais non béni par l’Eglise ne sera plus considéré par l’Eglise orthodoxe russe comme un concubinage, et les époux ne pourront plus être privés des sacrements.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 17 Août 2015 à 17:40 | Permalien

Monseigneur Nestor, évêque de Chersonèse (P.M.), a pris part à l’Assemblée de la communauté de Taize
C’est l’un des temps forts de l’année 2015 à Taize rassemblement pour une nouvelle solidarité et le centenaire de la naissance de frère Roger, son fondateur ainsi que le dixième anniversaire de sa mort.

C’est à l’invitation du supérieur de la communauté chrétienne de Taize, le frère Alois, et avec la bénédiction de la hiérarchie de l’Eglise orthodoxe russe que le que Monseigneur Nestor s’est rendu 16 août 2015 à Taize, en Bourgogne. Il y a pris part a l’Assemblée de la communauté. Étaient présents des représentants éminents de diverses églises.

Parmi eux le cardinal Kurt Koch Monseigneur Jean évêque de Charioupolis vicaire de l’Archevêché des églises orthodoxes russes en Europe occidentale.

Les Eglises préchalcédoniennes et protestantes d’Europe occidentale étaient également présentes. Les solennités ont commencé par une prière commune suivie par une agape fraternelle. Les présents ont ensuite salué l’Assemblée.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 17 Août 2015 à 11:25 | 1 commentaire | Permalien

Saint Augustin (354-430) " La mort de Monique, sa maman"
Sa mère Monique lui est si attachée que Peter Brown la traite de « mère abusive » et qu'Augustin lui-même estime que son amour pour lui était à certains égards « trop charnel » . Chrétienne ardente, elle sait se montrer ferme avec son fils. Lorsqu'il devient manichéen, elle le chasse de la maison. Malgré tout, elle tient absolument à demeurer proche de lui. Elle veut d'abord le suivre à Rome obligeant Augustin qui veut être seul à mentir, mensonge qu'il se reproche et qui assombrit son séjour à Rome.

Cependant, elle ne se décourage pas. Elle le suit à Milan et à Cassiacum où Augustin passe plusieurs mois de retraite philosophique avec certains de ses amis et relations. Là, elle fait office de maîtresse de maison tout en participant aux discussions. Monique meurt à Ostie sur le chemin de retour en Afrique durant l'été 387. Augustin dans son livre les Confessions évoque cette disparition et les moments qui ont précédé en ces termes.

Vous trouverez ici le récit, par son fils saint Augustin, des derniers instants de sainte Monique.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 15 Août 2015 à 10:30 | 1 commentaire | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 214


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile