La XIVe session plénière de la Commission mixte pour le dialogue théologique entre l’Eglise orthodoxe et l’Eglise catholique romaine vient de se terminer à Chieti. Cette Commission a, pendant une semaine, débattu de questions relatives à la primauté et à la synodalité. Le métropolite Hilarion a souligné « qu’il serait nécessaire de poursuivre la discussion sur l’uniatisme en tant que phénomène apparu après le schisme de 1054 et demeurant jusqu’à aujourd’hui une pierre d’achoppement dans les relations orthodoxes-catholiques ».

A propos de la situation actuelle en Ukraine, les attaques contre le Vatican suscitent l’indignation chez les greco-catholiques car le prétendu patriarche Philarète souhaiterait adjoindre au soit disant patriarcat de Kiev les paroisses de l’Eglise greco-catholique d’Ukraine.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Septembre 2016 à 17:18 | 0 commentaire | Permalien

Commémoration de Saint Alexandre de Munich à Orenbourg
Une nouvelle icône d’Alexandre Schmorell est venue compléter la collection du Musée régional d’Orenbourg.

Cette icône représentant le martyr anti -nazi a été peinte en Grèce. Elle a été offerte au musée par l’éditeur orthodoxe allemand Gregor Fernbach.

Mgr Benjamin, métropolite d’Orenbourg a commenté : « Les icônes représentant Saint Alexandre deviendront bientôt accessibles à Orenbourg. Une église portant le nom de Saint Alexandre de Münich y sera bientôt érigée ».

A la veille du 100e anniversaire de la naissance du saint, l’un des fondateurs de la "Rose blanche", organisation antinazie opérant à Munich, une plaque commémorative sera inaugurée. Le projet de cette plaque est validé.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Septembre 2016 à 10:54 | 0 commentaire | Permalien

Installation d'une coupole avec une croix sur la porte principale du complexe religieux de Tous les Saints à Strasbourg
Le 9 septembre 2016, sur le site de construction de l'église de Tous les Saints à Strasbourg a eu lieu un événement d'une part ordinaire mais d'autre-part unique. L'entreprise de construction "Bringolf" a installé sur le portail principal menant sur le territoire de la future église de Tous les Saints une coupole surmontée d'une croix.

C'est un événement ordinaire, puisqu'il ne s'agit que d'une étape de la construction. Il a cependant une importante signification expérimentale. La présence d'une petite coupole sur le portail permettra de tester la qualité et la fiabilité dans les conditions locales des productions de la société russe "Predslava" qui fabrique la flèche et les coupoles pour l'église elle-même. Cependant, cet événement, bien sûr, est remarquable, car il précède un important événement spirituel, le "couronnement", qui consiste à installer les coupoles avec des croix sur l'église de Tous les Saints. L'installation de la flèche et des coupoles sur l'église est prévue pour le début de l'année prochaine.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 22 Septembre 2016 à 16:56 | 0 commentaire | Permalien

Samuel Lieven

Traversé par de graves dissensions internes l’année dernière, ce fleuron de la tradition orthodoxe ouvre ses portes aux étudiants jeudi 22 septembre. Il entend rester un pont entre l’Orient et l’Occident.

Après une année 2015 éprouvante, marquée par un long conflit avec son évêque de tutelle, Mgr Job de Telmessos, finalement écarté en novembre par le Patriarcat œcuménique de Constantinople, l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge à Paris rouvre ses portes jeudi 22 septembre aux étudiants.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 22 Septembre 2016 à 09:24 | 5 commentaires | Permalien

Suisse: Une exposition culturelle orthodoxe russe du 21 septembre au 9 octobre
par Jacques Berset

Une foire-exposition culturelle orthodoxe russe se tiendra du 21 septembre au 9 octobre 2016 dans les villes de Genève, Bâle et Zurich.


Des représentants de dizaines de monastères, de dépendances monastiques, d’éditions orthodoxes ainsi que des iconographes et des restaurateurs, présenteront aux visiteurs des travaux iconographiques contemporains, des aménagements d’églises, des objets liturgiques, des productions éditoriales, des articles de joaillerie et d’art décoratif orthodoxes, des tissus, des produits d’apiculture et des objets de la vie quotidienne.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 22 Septembre 2016 à 09:19 | 0 commentaire | Permalien

Homélie pour la Nativité de la Vierge Marie
Aujourd'hui 21 septembre fête de la Nativité de la Vierge

L’année liturgique comporte, outre le cycle des dimanches et le cycle des fêtes commémorant directement Notre Seigneur, un cycle des fêtes des saints. La première grande fête de ce cycle des saints que nous rencontrons après le début de l’année liturgique est la fête de la nativité de la bienheureuse Vierge Marie, célébrée le 21septembre. Il convenait que, dès les premiers jours de la nouvelle année religieuse, nous fussions mis en présence de la plus haute sainteté humaine reconnue et vénérée par l’Église, celle de la mère de Jésus-Christ.

Saint Jean Damascène: Homélie pour la Nativité de la Vierge Marie

Puisque la Vierge Mère de Dieu devait naître de sainte Anne, la nature n’a pas osé anticiper sur la grâce : la nature demeura stérile jusqu’à ce que la grâce eût porté son fruit. Il fallait qu’elle naisse la première, celle qui devait enfanter le premier-né antérieur à toute créature, en qui tout subsiste.

Joachim et Anne, heureux votre couple !
Rédigé par l'équipe de rédaction le 21 Septembre 2016 à 07:06 | 1 commentaire | Permalien

Le jugement du prochain et les passions sexuelles
Le jugement du prochain est directement lié à l’orgueil et à l’égoïsme : celui qui juge autrui se considère généralement comme supérieur à lui et en tout cas se considère comme un centre de référence et prend ses propres idées et ses propres comportements pour la norme.

Le jugement du prochain est une passion que nous devons redouter comme la peste. C’est une passion très négative tant en ce qui concerne son origine que ses effets. Elle contrevient à l’amour du prochain et c’est le diable qui sans cesse nous pousse à la mettre en œuvre. Elle vient aussi de l’oubli de Dieu et du manque de prière.

C’est une passion si grave qu’elle nous empêche de recevoir de Dieu ce que nous Lui demandons dans notre prière. C’est aussi une passion dont les effets se retournent toujours contre nous, c'est-à-dire nous porte gravement préjudice sur le plan social et personnel ainsi que, plus gravement, sur le plan spirituel.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 20 Septembre 2016 à 20:51 | 0 commentaire | Permalien

Le dialogue en théologique entre catholiques et orthodoxes se poursuit, avec un projet de document sur la synodalité et la primauté, au service de l’unité.

La XIVe session plénière de la Commission mixte internationale pour le dialogue théologique entre l’Église catholique et l’Église orthodoxe se déroule en effet du 15 au 22 septembre à Chieti, en Italie, indique un communiqué du Saint-Siège.

Le métropolite Hilarion, président du DREE du patriarcat de Moscou, dirigera la délégation de l'Eglise orthodoxe russe à Chieti. Y doivent être débattues des questions liées à l'appréhension commune de la conciliarité ainsi que relatives à l'église greco-catholique.

Le travail de la Commission sera présidé par le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, et par l’archevêque Job (Getcha) de Telmessos, du Patriarcat œcuménique. La rencontre est organisée par l’Archidiocèse de Chieti-Vasto et la Conférence épiscopale italienne.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 20 Septembre 2016 à 14:40 | 8 commentaires | Permalien

L’exposition "Le corps expéditionnaire russe en France durant la Première Guerre mondiale" se déroulera du 19 au 23 septembre à la résidence de l’ambassadeur russe à Paris.
Une iconostase témoin des relations franco-russes durant la Grande Guerre
Irina Doubova

L’exposition "Le corps expéditionnaire russe en France durant la Première Guerre mondiale" se déroulera du 19 au 23 septembre à la résidence de l’ambassadeur russe à Paris.Cette exposition propose de découvrir des reproductions et des photographies de l’époque, divers documents et décorations, des objets du quotidien, ainsi que des correspondances épistolaires des soldats. Les photos d’une iconostase dont l’histoire est étroitement liée au destin des militaires russes dépêchés en France il y a exactement 100 ans suscitent une attention particulière.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Septembre 2016 à 23:56 | 2 commentaires | Permalien

Homélie du Père GEORGES KOTCHETKOV:  "Il y a des choses qu’il convient de ne pas oublier"
Homélie du Père GEORGES KOTCHETKOV lors de l’office des défunts célébré à la mémoire des victimes des répressions soviétiques le 29 octobre 2010.

Au nom du Père, du Fils et de l’Esprit saint,
Chers frères et sœurs, chrétiens,

Demain notre peuple commémorera — devrait commémorer — les victimes des répressions soviétiques, bien que vous et moi sachions que tous ne le feront pas. Certains n’ont rien à commémorer, parce qu’ils vivent seulement au jour le jour ou de rêves d’un futur chimérique. Et notre devoir à nous devant Dieu et les hommes, du fait de notre responsabilité devant notre patrie, notre peuple, et l’histoire présente et future, notre devoir est de le rappeler, pour purifier notre mémoire. L’inconscience est un péché. Si l’homme parfois doit oublier quelque chose — car Dieu a donné à l’homme le don de l’oubli — ce n’est absolument pas ce dont il faut se souvenir.

Nous venons de prier pour que Dieu la mémoire éternelle à tous ceux qui ont souffert et été exécutés par près d’un siècle de répressions sans précédent dans l’histoire de l’humanité, de répressions contre son propre peuple. Durant un siècle entier de notre histoire, notre terre a été couverte de sang, de larmes, de sueur et d’os humains.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 17 Septembre 2016 à 21:46 | 0 commentaire | Permalien

La vie spirituelle peut causer la tristesse
Extraits du livre de Jean-Claude Larchet "Le Starets Serge"

2) Il existe d’autre part un découragement plus spécifiquement lié à la vie spirituelle.

Une première forme de celui-ci est liée à des péchés commis précédemment.

Pour en sortir, il faut bien entendu faire pénitence, mais en même temps ne pas regarder à ces péchés, ne pas se fixer sur eux (comme les chiens qui restent attachés à leurs propres vomissures /ap. Pierre/) : le starets Serge recommande de ne jamais se décourager, en se levant, à cause des péchés commis la veille ou les jours précédents, mais de commencer chaque jour comme s’il était totalement nouveau.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 17 Septembre 2016 à 09:39 | 0 commentaire | Permalien

LE MÉTROPOLITE HILARION DE VOLOKOLAMSK RENCONTRE LE PAPE FRANÇOIS DE ROME
Le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou, a été reçu par le Pape François de Rome le 15 septembre 2016 au Palais apostolique du Vatican.

Le métropolite Hilarion s’est rendu en Italie avec la bénédiction de Sa Sainteté le Patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie, conformément à une décision du Saint Synode, en tant que chef de la délégation de l’Église orthodoxe russe à la XIV session plénière de la Commission mixte pour le dialogue théologique entre l’Église orthodoxe et l’Église catholique romaine.

La session aura lieu à Chieti du 15 au 22 septembre.

Le Président du DREE a remis au chef de l’Église catholique romaine, de la part de Sa Sainteté le Patriarche Cyrille, une parcelle de reliques de saint Séraphin de Sarov, incrustée dans un coffret en forme d’œuf de Pâques. Le Pape de Rome a été profondément touché de ce précieux don et a demandé de transmettre à Sa Sainteté le Patriarche sa gratitude et ses salutations fraternelles.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 16 Septembre 2016 à 10:02 | 5 commentaires | Permalien

P.O. version française: L’association de jeunesse « Chersonèse » a remis en ordre et aménagé près de 50 tombes au cimetière de Sainte Geneviève des Bois /// "LA NEF"- Entretien avec Mgr Nestor "L’Église russe et la France" /// Un site consacré à l’histoire de la paroisse de la Sainte-Trinité et des Nouveaux Saints Martyrs russes à Vanves /PM/ /// Le 7 mai 2016 rappel à Dieu du professeur Nikita Struve /// Le 31 mars 2016 Désormais à Paris une rue mère Marie Skobtsov /// Nicolas Berdiaev 140 ans de la naissance du grand penseur et philosophe religieux russe /// Pere Grégoire Krug portrait d'un peintre ermite /// Émilie van Taack - LE PERE SERGE ET SES ENFANTS SPIRITUELS /// Le nouveau site de l'OLTR pour saluer le 10ème anniversaire de la Lettre du Patriarche ALEXIS II /// Pere Grégoire Krug: portrait d'un peintre ermite

Higoumène George Leroy: L'Eglise de l'émigration /// NICOLAS ROSS Parution en Russie du journal (1937-1948) de Pierre Kovalevsky NICOLAS ROSS Crise a l'ITO Saint-Serge à Paris ! ///KTO - Vidéo de l’émission « L’orthodoxie, ici et maintenant »: Mère Marie SKOBTSOV (1891-1945) ///Hommage à l'ACER « Un S.O.S. lancé de Paris » Athos russe au XIX et au XX siècles « La période athonite de la vie de l’archevêque Basile (Krivoсheine) d’après les documents » Père Georges KOTCHETKOV A propos de la situation au sein de l'Archevêché: "Ne pas répudier le patrimoine" Séraphin Rehbinder : Des statuts arrangés /// NICOLAS ROSS : Le KIR ‒ Cercle d'étude de la Russie (1931-1936). /// Le nouvel éditorial de l'OLTR "Quel Avenir pour l'Archevêché" L’Archiprêtre Igor Prekoup : A propos des problèmes de l'orthodoxie en Estonie /// Sœur Jeanne (Reitlinger): Baronne à Saint-Pétersbourg, religieuse et artiste à Paris

Mgr Tikhon (OCA): "l'Orthodoxie a vocation à apporter la foi apostolique dans la société pluraliste où Dieu a voulu nous placer" Mgr Marc Archevêque de Berlin d’Allemagne et de Grande Bretagne : les valeurs chrétiennes en Europe d’aujourd’hui "Parlons d’orthodoxie" a publié les interventions de Mgr Nestor de Chersonèse et du père Nicolas Rehbinder à la Table ronde de l’OLTR consacrée au dixième anniversaire du rappel à Dieu de Monseigneur Serge (Konovaloff). /// A la mémoire de Nicolas Ossorguine,
Emilie Van Taack

ensemble___forum_2004_2006.doc ENSEMBLE - Forum 2004-2006.doc  (854 Ko)

Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 15 Septembre 2016 à 11:00 | 1 commentaire | Permalien

Pour le Début de l'Indiction, 1er/14  septembre
V.G.
Le 1/14 septembre, début de L'INDICTION, c'est-à-dire de la nouvelle année ecclésiastique L'Eglise du Christ célèbre en ce jour l'indiction qui, selon les Romains, signifie «limite», c'est à dire le début de l'année ecclésiastique.

L’Indiction fut établie par les empereurs pour lever chaque année à cette époque un impôt sur leurs sujets pour l'entretien de l'armée.

Cette fête correspond à la fin des récoltes engrangées et donc au démarrage d'un nouveau cycle agricole et le Juifs célébraient début septembre la fête des Trompettes, en cessant tout travail pour se consacrer seulement à l'offrande de sacrifices: “Parle aux enfants d'Israël, et dis: Le septième mois, le premier jour du mois, vous aurez un jour de repos, publié au son des trompettes, et une sainte convocation.

Vous ne ferez aucune œuvre servile, et vous offrirez à l'Éternel des sacrifices consumés par le feu.” (Lév 23,24-25). Et nous commémorons en ce jour le début de l'enseignement du Sauveur, ce jour où Jésus Christ se rendit à la synagogue etlut le passage où le Isaïe dit en son nom: «L'Esprit du Seigneur est sur moi parce qu'il m'a oint. Il m'a envoyé pour porter la bonne nouvelle aux pauvres, pour proclamer une année de grâce du Seigneur. » (Luc 4:18).
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Septembre 2016 à 10:51 | 2 commentaires | Permalien

Le 9 septembre 2016 la société de construction "Bringolf" a installé sur le portail de l'église de Tous les Saints une petite coupole couronnée d'une croix .

Le chantier de l'église est financé exclusivement par des donateurs privés. Il manque deux millions d'euros pour mener les travaux à bien. L’église orthodoxe russe de Strasbourg Tous-les-Saints devrait ouvrir aux fidèles en 2017, dans le quartier du Conseil des Quinze.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Septembre 2016 à 10:01 | 1 commentaire | Permalien

Lituanie 1941 - Ivan Tatarintsev  et ses compagnons
Vers l’année 1920, Ivan Efimovitch Tatrintsev terminait ses études de droit à l’université de Kovno en Lituanie et, après avoir prêté serment, s’inscrivait au barreau. Plus tard, il devint président de l’Union nationale russe de Lituanie.

A partir de l’année 1920 il devint membre du Conseil épiscopal de l’Eglise orthodoxe de Lituanie dont il fut plus tard le jurisconsulte. Tatarintsev se distinguait par sa profonde piété et par sa fidèle présence à tous les offices les dimanches et jours de fête.

Le 15 juin 1940, les bolcheviks envahissaient la Lituanie. Un mois ne s’était pas écoulé que, déjà, une abjecte terreur régnait sur tout le pays. Le 12 juillet, on comptait d’innombrables arrestations parmi les russes émigrés et les anciens officiers. Cette première vague épargna Ivan Tatarintsev mais, un mois plus tard, ce fut son tour. Les pensionnaires de tous ces centres de détention ne recevaient que du pain et de l’eau. Pendant les interrogatoires, les tchékistes se moquaient de leurs victimes et les frappaient souvent jusqu’à ce qu’ils perdissent connaissance.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 12 Septembre 2016 à 13:29 | 0 commentaire | Permalien

Saint Jean Baptiste
par Xenia Krivocheine

L'histoire de la tête de Saint Jean Baptiste à Amiens est riche en péripéties tragiques, elle s'étale sur plusieurs siècles. Au cours des deux derniers millénaires elle a à plusieurs reprises disparu pour resurgir à nouveau. L'infâme Hérodiade avait enseveli la tête de saint Jean dans son verger tandis qu'elle rendit son corps aux disciples du martyr.

Des flots de pèlerins se mirent à affluer en Terre Sainte pour y vénérer la Sainte Croix et le Saint Sépulcre sous le règne de l'empereur Constantin et de sa mère Hélène. Une fois deux moines venus en pèlerinage virent en songe l'endroit où reposait la tête de St Jean.

Effectivement, les deux frères découvrirent la relique dans l'ancien verger du roi Hérode. Ils mirent la tête dans un sac et s'en allèrent à la recherche d'un travail. Chemin faisant un troisième compagnon se joignit à eux, c'était un potier. Fatigués de porter leur fardeau les deux moines le lui confièrent et ordonnèrent de ne pas essayer de regarder le contenu du sac.

Le potier était dévoré par la curiosité, il était persuadé qu'il s'agissait d'un trésor. Il s'apprêtait à desceller le sac lorsque saint Jean lui apparut et lui ordonna de fuir ses compagnons de route et d'emporter son fardeau. Le potier vécut une longue vie heureuse, il était très charitable, venait en aide aux indigents et gardait précieusement la tête de saint Jean Baptiste. Au moment de mourir il remit la relique à sa sœur en lui enjoignant de mener une vie chrétienne. C'est là que commence une longue série de tribulations.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Septembre 2016 à 09:00 | 11 commentaires | Permalien

Le camp orthodoxe, qui se trouve dans le couvent Sainte Martyre Elisabeth Fiodorovna, existe depuis six ans
L’archevêque Marc a nommé la moniale Marie (Sidiropoulos) higoumène. Ce fut pour tous les présents un heureux et inattendu évènement. Mère Marie est l’une des fondatrices du monastère, c’est elle qui a trouvé le bâtiment, devenu depuis une belle demeure non seulement pour les moniales mais aussi pour les très nombreux pèlerins qui se rendent à Buchendorf. Par la force de sa personnalité, par son charisme elle a persuadé les sœurs de l’ordre catholique Mary Ward de mettre à disposition de l’EORHF ces excellents locaux.

Mère Marie (Sidiropoulos), higoumène du monastère, nous parle du camp et du couvent.

Le camp des Saintes-Marthe-et-Marie, qui se trouve dans le couvent de la Sainte Martyre Elisabeth Fiodorovna existe depuis six ans. Une cinquantaine de fillettes, âgées de 8 à 13 ans, viennent l’été chez nous, d’Allemagne et d’autres pays. L’objectif du camp – donner à des enfants orthodoxes, qui vivent en dehors de la Russie, dans un milieu avec une autre langue et une autre religion, une possibilité unique non seulement de se rencontrer et de faire connaissance, mais d’apprendre aussi les traditions de l’Eglise Orthodoxe Russe, de vivre dans un milieu monastique, de prendre des habitudes pieuses, qu’elles vont, en tant que futures mères, perpétuer dans leurs familles.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 10 Septembre 2016 à 13:19 | 0 commentaire | Permalien

Centre du quai Branly: La culture orthodoxe a pignon sur rue à Paris
Maria Sokolovskaïa

Le Centre culturel et spirituel orthodoxe et sa cathédrale seront inaugurés à proximité de la tour Eiffel le mois prochain.

Professeur de ballet de renom, Andreï Klemm s’est installé en France il y a bientôt dix ans après avoir signé un contrat avec le prestigieux Opéra de Paris, où il donne des cours de danse classique à la troupe. Riche d’une expérience internationale solide, Andreï s’est rapidement intégré : il a appris la langue, s’est fait de vrais amis parmi les Français et a trouvé l’amour. Aujourd’hui, rien ne semble le distinguer de milliers d’autres Parisiens. Or, il y a dans sa vie un élément particulier – la communauté orthodoxe de France qu’Andreï qualifie de « second chez soi ».

Dès son arrivée à Paris, Andreï, très croyant, s’est rendu à l’église des Trois-Saints-Docteurs de la rue Pétel. « Je suis venu prier, mais outre la religion, j’y ai trouvé de vrais amis, des amis fidèles. Non seulement nous nous fréquentons, mais nous vivons ensemble, en quelque sorte », se réjouit-il.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 10 Septembre 2016 à 09:28 | 2 commentaires | Permalien

Il y a 26 ans le père Alexandre Men était assassiné
Les Éditions du Patriarcat de Moscou s'apprêtent à publier les œuvres complète du père Alexandre Men

2016 Le métropolite Juvénal officie la prière des défunts sur la tombe du père Alexandre VIDEO

Le p. Alexandre appelé « Apôtre de l’intelligentsia » de son vivant a été tué par un inconnu qui l’avait frappé avec un lourd objet sur la tête au petit matin du 9 septembre 1990 sur un sentier menant vers la gare de « Semhoz ».

Revue « Possev » №6-2014, Moscou-Francfort
Anna Kourt - Traduction Nikita Krivocheine

PARTIE I

Des dizaines d’ouvrages ont été consacrés à la vie d’ Alexandre Men (1935-1990), au sacerdoce, à l’œuvre écrite, à son éminente personnalité. Chaque année de sa vie, chacun de ses articles, de ses conférences et de ses homélies ont été étudiés et analysés.

J’ai eu le bonheur d’avoir pu converser avec Pavel Volfovitch Men, le frère cadet du père Alexandre avec lequel il était très proche.

Pavel Men a évoqué des faits inconnus, des souvenirs de leur enfance et de leur jeunesse communes, il a trouvé des éclairages nouveaux de ce destin passionnant et tragique. Sergueï Averintsev lors de l’enterrement du père Alexandre citait Pascal dans sa géniale oraison funèbre « J’en crois à des témoins qui se font égorger ».

Le père Men était de ceux là.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Septembre 2016 à 13:08 | 4 commentaires | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 236


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile