"LA NEF" de juillet-août 2015 : L’ORTHODOXIE RUSSE
"La Nef" a été créée en décembre 1990, c’est un magazine mensuel, catholique et indépendant. Disponible dans les kiosques

Sommaire du n°272 de juillet-août 2015

ÉDITORIAUX
Un nouveau mur à abattre, par Christophe Geffroy
Contre-Culture : De l’état de conscience minimal, par Jacques de Guillebon

DOSSIER : L’ORTHODOXIE RUSSE
Une quasi papauté à Byzance, par Michel Toda
Petite histoire de l’Église russe jusqu’en 1990, par l’abbé Hervé Benoît
Les martyrs russes du communisme, par Didier Rance
La divine Liturgie chez les orthodoxes, par le protodiacre Alexandre Kedroff

L’Église russe depuis 1990, par Nikita Krivochéine
L’Église russe face aux défis de la modernité, par Victor Loupan
L’Église russe et la France, entretien avec Mgr Nestor
Catholiques et orthodoxes russes, par Vladimir Golovanow
Philosophes religieux russes (XIXe-XXe siècles), par Falk van Gaver
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Juillet 2015 à 15:35 | 0 commentaire | Permalien

Vladimir Golovanow

Il est intéressant de rapprocher le texte d'une interview du métropolite Hilarion de Volokolamsk au journal italien " Corriere della Sera " avec l'article qu'en tire REUTER, dont je reprends le titre… Traduction V. G. à partir du russe: PravMIR

1. Le passage de l'interview in extenso:

Question «Corriere della Sera»: Pensez-vous que la possibilité d'une rencontrer entre le pape et le patriarche est devenue réelle? Je sais que lorsque le président Poutine a rencontré le pape François, il lui a dit "je vous souhaite de rencontrer bientôt le patriarche."

- Métropolite Hilarion: il faut clairement distinguer les deux différentes lignes de relations. L'une – c'est la relation entre l'Eglise orthodoxe et l'Eglise catholique romaine; l'autre - la relation entre la Fédération de Russie et l'État de la Cité du Vatican. Elles sont indépendantes l'une de l'autre. Le président suit son plan d'action lorsqu'il se rend dans différents pays. Le patriarche suit le sien lors de ses rencontres avec les chefs des différentes Églises.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Juillet 2015 à 10:22 | 0 commentaire | Permalien

Angleterre: "petite dédicace" de l'église de la paroisse de Tous les Saints de Bretagne et d'Irlande à Birmingham.
Angleterre: "petite dédicace" (1) de l'église de la paroisse de Tous les Saints de Bretagne et d'Irlande à Birmingham.

Le 21 juin, fête de Tous les Saints des terres britannique et irlandaise, l'archevêque Elisey de Souroge a célébré la petite dédicace de l'église utilisée par la paroisse de Tous les Saints de Bretagne et d'Irlande à Birmingham. L'église se trouve dans le complexe de l'église de l'Immaculée Conception de l'Oratoire de Birmingham (2).

La Divine Liturgie a été concélébrée par deux prêtres et deux diacres du diocèse en présence de représentants de la congrégation catholique de l'Oratoire (3).

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Juillet 2015 à 09:41 | 2 commentaires | Permalien

Le 2 juillet nous commémorons saint Jean de Shanghai vénéré par le plérôme de l'Eglise russe
Examen des reliques de l'Archevêque Jean Maximovitch, saint Jean de Shanghai 1896-1966

Inspiré de l'article de "Tcerkovnie novosti" № 34 sept.octobre 1993

Le Mardi 29 septembre / 12 octobre 1993, après la célébration d'une pannikhide à l'intention de l'Archevêque Jean Maximovitch et l'enlèvement de la dalle de pierre qui couvre son tombeau, il a été procédé à l'ouverture de son cercueil et l'examen de ses reliques.

Les participants à cette cérémonie, qui s'y étaient préparés par le jeûne et la prière, étaient l'Archevêque Antony de San Francisco, l'Archevêque Laure de Syracuse, l'Evêque Cyrille de Seattle, sept prêtres, trois diacres, un lecteur et un laïc. Parmi les prêtres qui participaient se trouvait en particulier le hiéromoine Pierre (Loukianov) qui passa sa jeunesse auprès de l'Archevêque Jean.

Lire aussi Émigration russe en Chine. Saint Jean de Shanghai au milieu des enfants de l’orphelinat de saint Tikhon de Zadonsk.

Après qu'ils eurent prié dans la crypte, le hiéromoine Pierre tenta d'ouvrir la serrure du cercueil avec la clé qu'il avait conservée mais l'état rouillé de la serrure ne le permit pas. Pendant qu'on cherchait des outils, l'Archevêque Antony se mit à chanter "Ouvre nous les portes de la miséricorde", et les gonds du tombeau cédèrent en l'ouvrant. Avant que l'Archevêque Laure enlevât le voile de sa face, l'Archevêque Antony lut le Psaume 50.
Rédigé par Larissa le 2 Juillet 2015 à 04:26 | 0 commentaire | Permalien

Ivan Bounine, prix Nobel russe de littérature, bientôt Juste parmi les nations ?
Il était réputé misanthrope et égocentrique. Mais l'on sait moins que l'écrivain russe Ivan Bounine, prix Nobel de littérature en 1933, a caché des juifs en France pendant l'Occupation. Un geste qui pourrait lui valoir le titre de Juste à titre posthume.

Le Congrès juif russe a recueilli des témoignages inédits mettant en lumière le rôle de l'auteur des "Allées sombres" pendant la Seconde Guerre mondiale, notamment quand il a caché trois juifs d'origine russe dans sa villa "Jeannette" de Grasse, où il vivait depuis son départ en exil après la révolution bolchévique de 1917.

Le titre de "Juste", qui existe depuis 1953 et honore "ceux qui ont mis leur vie en danger pour sauver des Juifs", est la plus haute distinction décernée à des civils par Israël.

Mère Marie Skobtsov fut reconnue comme Juste parmi les nations, avec son nom à Yad Vashem.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 1 Juillet 2015 à 08:39 | Permalien

L'Eglise orthodoxe en Europe occidentale
"Jusqu'où pouvons-nous organiser une présence orthodoxe qui ne soit pas seulement orientale, mais aussi occidentale [...]?" Évêque Kallistos (Ware) de Diokleia

L'Eglise orthodoxe dans 15 pays d'Europe occidentale

Le livre "Histoire de l'Eglise orthodoxe en Europe occidentale au 20e siècle", publié sous la direction de Christine Chaillot il y a dix ans, présente une intéressante série d'articles sur l'Eglise orthodoxe dans 15 pays d'Europe occidentale: France, Iles britanniques, Allemagne, Autriche, Suisse, Italie, Espagne, Portugal, Belgique et Luxembourg, Pays-Bas, Danemark, Norvège, Suède et Finlande.

Chaque article a un auteur différent, ils sont tous orthodoxes et comptent parmi eux l'évêque (et chercheur érudit) Kallistos (Ware) de Diokleia (Iles britanniques). Ce livre est donc l'expression d'une démarche venant du milieu orthodoxe, dans un Occident où l'Eglise orthodoxe s'interroge sur sa place et son avenir et il correspond à un vrai besoin car les recherches sont peu nombreuses sur ce sujet. Dans certains pays, rien n'existe. Dans d'autres, l'on peut surtout faire état de quelques travaux historiques, par exemple sur l'émigration russe ou grecque dans un pays. Les sociologues de la religion ont pour l'instant manifesté peu d'intérêt pour l'étude de l'orthodoxie en Europe.
Rédigé par V.Golovanow le 30 Juin 2015 à 15:32 | 1 commentaire | Permalien

Résolution no. 5-3/2015 du Saint-Synode du Patriarcat d’Antioche:

Vu que depuis la violation du Patriarcat de Jérusalem des frontières géographiques du Patriarcat d’Antioche et la création d’un diocèse à Qatar confié à un ‘archevêque’, l’Eglise d’Antioche a tenté de trouver une solution au problème dans un esprit de paix et sur une base de coopération et de coordination entre les Eglises Orthodoxes soeurs, afin de parvenir à une issue susceptible de mettre fin à la violation de ses droits, de garantir la pérennité du travail pastoral en cours au Qatar et d’éviter d’ébranler l’unité de l’Orthodoxie ; Étant donné que l’Eglise d’Antioche a utilisé, depuis cette violation et jusqu’à ce jour, tous les moyens iréniques, y compris les médiations entreprises par le Patriarcat OEcuménique et d’autres Eglises soeurs, ainsi que par le Gouvernement grec, sans parvenir à une solution du problème ;
Rédigé par V.Golovanow le 29 Juin 2015 à 19:19 | 7 commentaires | Permalien

La croix de la grand-mère –  Moscou 1965
Au début de l’année 1965, on amena la fille d’un savant soviétique très connu, membre du Parti communiste, dans une clinique d’enfants. La fillette, âgée de 8 ans, était à ce moment-là pensionnaire dans une école, parce que ses parents ayant dû se rendre à l’étranger pour l’exécution d’un projet dicté par le gouvernement de Moscou.

L’enfant avait été mise en clinique à cause de sa température extrêmement élevée depuis trois jours. Le cinquième jour son état s’étant beaucoup aggravé elle tomba dans une totale inconscience.

Après le rapide examen qui s’imposait, l’hôpital envoya un télégramme à ses parents pour les prévenir que leur fille était très malade et mourrait probablement dans trois ou quatre jours.

Le médecin fit transporter l’enfant dans une chambre seule où on lui fit respirer de l’oxygène, mais la température montait toujours, le pouls se précipitait ; la petite malade, extrêmement affaiblie, était au plus mal et respirait très difficilement.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Juin 2015 à 16:48 | 1 commentaire | Permalien

L’Eglise orthodoxe russe ne parvient pas à comprendre un éventuel retour de la statue de Dzerjinsky place Loubianka
Deux ans après !!! On prend les mêmes et on recommence! Ici une lettre collective contre retour Felix à la place Loubianka co-signable sur le site Radonezh

Открытое письмо в связи с инициативой о восстановлении памятника Ф.Э.Дзержинскому на Лубянской площади.

..................................................

Le métropolite Hilarion de Volokolamsk a ouvert la conférence internationale sur le sens du martyre, de la confession de foi et des répressions de masse

Le 24 octobre 2013, à la salle de conférences de l’hôtel « Danilovskaïa » à Moscou, s’est déroulée la cérémonie d’ouverture de la conférence internationale « Réflexion scientifico-théologique sur le martyre, la confession de foi et les répressions de masse ». L’évènement était organisé par l’Institut des Hautes Études Saints-Cyrille-et-Méthode avec la participation du monastère Novospassky, du Centre mémorial « Polygone de Boutovo », avec le soutien de la fondation « Monde russe »..

Des documents administratifs portant sur la restauration de sept monuments sont à l’étude à la municipalité de Moscou. Il s’agit, entre autre, de la statue de Félix Dzerjinski, fondateur de la Tcheka, la police politique soviétique. Le devis de ces travaux est de 25 millions de roubles.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 26 Juin 2015 à 21:51 | 2 commentaires | Permalien

Le 24 juin 2015, le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou est arrivé à Rome, où il participera, avec la bénédiction de Sa Sainteté le Patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie, aux travaux du Comité de rédaction de la Commission mixte pour la dialogue théologique entre l’Église orthodoxe et l’Église catholique-romaine....Suite Mospat

Le 25 juin le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou, a été reçu par le Président de l’Italie, Sergio Mattarella, au palais romain du Quirinal.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 26 Juin 2015 à 17:28 | 0 commentaire | Permalien

L’archiprêtre Victor Potapov: "Pour moi, il a toujours été évident que Staline était un tyran!"
L’archiprêtre Victor Potapov, recteur de la paroisse Saint-Jean-Baptiste de Washington (Église orthodoxe russe hors-frontières) s’est exprimé sur le site orthodoxe russe Pravmir.ru au sujet de la réhabilitation de Staline!

« Je n’ai jamais vécu en Russie, mais je me rappelle, dans mon enfance, comme ma grand-mère et mon grand-père m’ont raconté ces horreurs que Staline a accomplies contre notre peuple très éprouvé, et j’ai été éduqué par leurs récits.

Ensuite, parvenu à l’âge mûr, j’ai commencé à lire des livres sur l’histoire récente de la Russie et j’ai pu me convaincre de la véracité de leurs paroles.

Lorsque j’étais au séminaire, nous, étudiants, vénérions profondément les Néomartyrs de Russie, prenant connaissance des détails effrayants de leurs souffrances.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 26 Juin 2015 à 16:05 | 1 commentaire | Permalien

Une lettre du métropolite Hilarion (EORHF)  adressée aux paroissiens de l'église de l'Archange Michel à Cannes!
Сhers frères et soeurs dans le Seigneur, paroissiens et pèlerins de l'église de l'Archange Michel à Cannes!

Je vous félicite de tout cœur pour le carême des saints Pierre et Paul en cours , qui nous conduit à la fête des Premiers apôtres Pierre et Paul ! Je souhaite à tous, dans mes prières, en ces saints jours la paix de l’âme, la joie spirituelle et l’aboutissement des efforts du carême et de la vie chrétienne.

Ayant appris de certains d’entre vous que règne, parmi les orthodoxes de Cannes, l’opinion selon laquelle le moine Barnabé (Prokofiev) et Séraphim Barantchikov resteraient des serviteurs du culte de l’Eglise Hors-frontières, jouissant de la pleine confiance de sa hiérarchie, je me hâte de vous communiquer que cela est très loin de la réalité.

Le Concile épiscopal de l’Eglise Hors-frontières qui a eu lieu en juin de l’année dernière, a confirmé la privation de son rang prononcée auparavant à l’encontre de l’ancien évêque Barnabé, et de sa dignité de hiéromoine pour Seraphim Barantchikov, les excluant tous deux de la liste de son clergé, c’est-à-dire qu’ils ne font plus partie des serviteurs du culte de notre Eglise. Ayant perdu toute confiance en ces personnes, connues depuis de nombreuses années pour leur désobéissance à leur Hiérarchie et leur volonté personnelle, nous n’avons pas l’intention de soutenir leur « activité ».
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 26 Juin 2015 à 12:57 | Permalien

Saint Paul énumère de nombreux charismes du Saint-Esprit donnés à tous les fidèles du Christ réunis dans l'Église de Dieu. Pensez-vous que leur diversité est aujourd'hui clairement affirmée et que l'ensemble des baptisés peuvent, par leur don propre, servir à l'édification du Corps du Christ qu'est l'Église?


Oui, je crois que les dons de l'Esprit se manifestent aujourd'hui clairement dans l'Église et tous, clergé et laïcs, contribuent à la mission commune. 46.67%

Non, je crois que la diversité des dons de l'Esprit s'est réduite et n'est pas facilement discernable. 11.85%

Non, je pense que les ministères ordonnés ont éclipsé le ministère des laïcs. 35.56%

Je ne sais pas ce que sont les dons de l'Esprit. 5.92%


135 votants
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 25 Juin 2015 à 15:37 | 0 commentaire | Permalien

Le Synode l'E.O.U. s'est réuni le 24 juin à Kiev. Dans le document qu'il a adopté le Synode se déclare prêt au dialogue avec les entités ecclésiales non reconnues. Il y est dit: "Ces contacts doivent avoir pour fondement le droit canon et avoir lieu sans que des structures extra-ecclésiales y prennent part. Nous sommes particulièrement vigilants à l'égard de toute intrusion de l’État dans la vie de l’Église.

Nous avons ces derniers temps constaté des cas de plus en fréquents d'acte d'agression et d'appropriation de nos églises par les schismatiques, cela au profit du prétendu patriarcat de Kiev.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 25 Juin 2015 à 11:06 | 0 commentaire | Permalien

L'écologie réunit le pape François et le patriarche de Constantinople Bartholomée
Il faut « un changement radical dans nos valeurs et nos pratiques pour que les gens puissent inclure la dimension éthique et spirituelle du développement durable dans les vies et les pratiques ». Patriarche Bartholomée, 8 juin 2015

"La publication de l’encyclique "Laudato Si’" est une occasion de grande joie et de satisfaction pour les orthodoxes.

En leur nom, je tiens à exprimer notre profonde gratitude à Sa Sainteté pour s’être exprimé avec autorité afin d’attirer l’attention du monde sur la nécessité urgente de protéger la création de Dieu des dommages que nous, les humains, infligeons par notre comportement à l’égard de la nature.

Cette encyclique vient à un moment critique dans l’histoire humaine et aura sans aucun doute un retentissement dans le monde entier sur la conscience des personnes." - Intervention du Métropolite Jean de Pergame à la présentation de l'encyclique "Laudato Sii" le 18 juin 2015 au Vatican.
Rédigé par V.G. le 24 Juin 2015 à 10:58 | 9 commentaires | Permalien

Deux entités ecclésiale non reconnues, le prétendu patriarcat de Kiev et l’Eglise orthodoxe autocéphale d’Ukraine ont, comme cela avait été annoncé, déclaré leur intention de réunir le 14 septembre prochain « un concile de réunification ».

Vassili Anissimov, responsable du service d’information, de l’Eglise orthodoxe d’Ukraine, patriarcat de Moscou, a dit à ce propos : « Du point de vue juridique ce projet n’a aucun sens. Il est indispensable de commencer par réunir « des conciles » locaux de chacune de ces entités et d’y introduire des amendements dans leurs textes statutaires.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Juin 2015 à 17:18 | 0 commentaire | Permalien

Professeur Alexis Osipov: "De ceux qui vivent une autre vie"
Traduction Elena Tastevin

La suite de la 1ère partie

L’appréhension de la mort dans les peuples anciens

Qu’est-ce que c’est, donc, la mort ? Tous les peuples y méditent Toutes les religions en parlent, chacune à sa façon.

L’histoire de la conscience religieuse avant Jésus nous verrons abonde en approches diverses de la description de la mort. Il est important de noter que l’enseignement proposé par le christianisme à ce sujet n’a jamais existé auparavant dans les conceptions philosophiques et religieuses.

Que pensaient, donc, nos lointains ancêtres de la mort ?

Les conceptions issues conceptions de la religion égyptienne sont d’un intérêt particulier. Le manuscrit égyptien « Le livre des morts » (son nom littéral est « sortir au jour ») écrit 2000 ans av. J.-C., contient de nombreuses méditations et prières aux dieux sur l’âme dans l’au-delà et sur ce qu’elle deviendra.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Juin 2015 à 10:35 | 0 commentaire | Permalien

Professeur Alexis Osipov: "De ceux qui vivent une autre vie"
Le professeur Alexis Osipov célèbre théologien orthodoxe russe

Осипов Алексей Ильич « Посмертная жизнь души » Traduction Elena Tastevin

Nous avons tous vu de véritables foules venir les dimanches de Pâques dans les cimetières orthodoxes afin de s’y recueillir devant les tombes de leurs proches.

La coutume de se rendre aux cimetières au lieu d’aller à l’église le jour de la Lumineuse Résurrection du Christ s’est établie à l’époque soviétique //en effet, les croyants orthodoxes ont un jour particulier de la commémoration pascale des défunts – « Radonitsa » // Mais pourquoi les sans religion cherchent à se rendre sur la tombe de leurs proches justement en ces jours lumineux de la victoire sur la mort.

Ils veulent croire que leurs proches sont restés avec eux et qu’ils vivent. Ils sont certainement vivants mais ils vivent une autre vie. Ce n’est pas celle que nous vivons maintenant. C’est une vie à laquelle chacun arrivera à son terme tôt ou tard. C’est pourquoi la question de l’autre vie, qui est la vie éternelle et que nous fêtons en célébrant la Résurrection de Jésus Christ nous tient à coeur. Elle ne concerne pas simplement notre raison mais, peut-être et surtout notre cœur.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Juin 2015 à 19:01 | 0 commentaire | Permalien

Homélie prononcée par Monseigneur Nestor, évêque de Chersonèse, le troisième dimanche après la Pentecôte
Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit !

Chers frères et sœurs, nous entrons dans la troisième semaine qui suit la Sainte Pentecôte.

La première semaine suivant cette fête nous avons évoqué le magnifique don de sainteté que le Seigneur a octroyé à ses disciples, aux apôtres, à tous ceux qui croient en Lui. La force vivifiante du Seigneur est, grâce à la descente du Saint Esprit dans le monde, agissante et présente au sein de l’Eglise. Nous œuvrons assidûment au salut de nos âmes. Comme le disait Saint Séraphin de Sarov « il nous faut chercher à être en unité avec le Saint Esprit ». Comment y aboutir ? Comment vivre de la vie de l’Esprit ?

Il nous faut en cela des repères tangibles. C’est dans la Parole de Dieu, telle que nous la rapportent les Saints Evangiles, que nous trouvons ces indispensables « feuilles de route ». Aujourd’hui, en cette troisième semaine qui suit la Pentecôte, nous avons à nouveau entendu le Sermon sur la Montagne.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Juin 2015 à 16:55 | 0 commentaire | Permalien

Orthodoxie.com a mis en ligne ce texte: "L’Église orthodoxe russe a réagi avec étonnement à la décision éventuelle de geler ses avoirs en Belgique (dans le cadre de l’affaire YUOCOS) et à la présence du nom de l’archevêque de Bruxelles et de Belgique du Patriarcat de Moscou sur la liste remise aux huissiers de justice.

" J’ai reçu une telle nouvelle avec étonnement, car chaque personne raisonnable comprend que l’Église en Russie est séparée de l’État, cela est fixé dans la loi fondamentale de notre pays. N’importe quel juriste comprend que ce sont des entités différentes, et l’État n’est aucunement lié juridiquement à l’Église orthodoxe russe. Ce qui a été dit est soit de l’illettrisme juridique, soit de l’arbitraire juridique », a déclaré vendredi l’archevêque de Yegorevsk Marc, le chef de l’administration du Patriarcat de Moscou pour les institutions à l’étranger, au correspondant de l’agence Interfax-Religia...."

Aujourd'hui, 20juin, le Diocèse orthodoxe russe en Belgique publie une mise au point précisant qu'il est une entité régie par le droit belge depuis 1937. L’Église étant séparée de l’État en Fédération de Russie il ne saurait s'agir d'une quelconque saisie des biens du diocèse.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 20 Juin 2015 à 18:35 | 6 commentaires | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 211


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile