Les icônes miraculeuses de la Mère de Dieu
Claude Lopez-Ginisty: un Blog en français sur les icônes miraculeuses de la Mère de Dieu

On trouvera ci-dessous le lien d’un nouveau blog de Claude Lopez-Ginisty, dédié aux icônes de la Très sainte Mère de Dieu. « Dans ce blog débutant en janvier » est-il dit dans l’introduction, « nous présentons les différentes icônes de la Mère de Dieu qui sont offertes à la vénération des fidèles orthodoxes tout au long de l’année liturgique. Lorsque nous le pouvons, nous donnons aussi l’acathiste ou l’office qui y sont associés ».

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 25 Janvier 2015 à 11:10 | 0 commentaire | Permalien

 Sainte Tatiana (+226): Elle est l'ange gardien de la gent estudiantine de Russie
La légende veut qu'après le 25 janvier l'hiver s'adoucisse petit à petit. A chaque Sainte Tatiana, le nombre de Tatiana s'accroît considérablement dans le pays. C'est un fait sociologique.

Au temps jadis, la Sainte Tatiana était associée au Soleil : habituellement, ce jour, l'astre tantôt projette un rayon taquin dans le ciel froid, tantôt rosit la frange des nuages, tantôt se découvre tout entier dans le bleu du firmament.

La Sainte Tatiana est une fête pour le peuple tout entier. Dans l'ensemble du pays, les gens présentent leurs meilleurs vœux aux parentes et aux amies qui portent ce prénom et leur offrent des fleurs, des cadeaux. Et les Tatiana, à leur tour, les régalent d'un gâteau. C'est la coutume.

Les fêtes des saints sont nombreuses dans le calendrier orthodoxe.

Pourquoi alors les Russes ont-ils choisi de vénérer tout particulièrement Sainte Tatiana? Probablement parce que, fille d'un noble consul romain, elle-même belle et noble, elle partageait le malheur des pauvres, soignaient les malades, aidait les orphelins à voler de leurs propres ailes, ce qui lui a valu son surnom d'Assistante. Le besoin d'aider, d'assister les nécessiteux est une qualité de l'âme qui a toujours été appréciée sur le sol russe. On dit, par exemple, que Sainte Tatiana est la seule à savoir comment rendre confortable la vie de toute créature vivante pendant les rigoureux froids de janvier.
Rédigé par Vladimir GOLOVANOW le 25 Janvier 2015 à 06:37 | 0 commentaire | Permalien

"La restauration de la cathédrale Saint-Nicolas de Nice se déroule conformément au calendrier établi. Les fonds ont toujours été versés à temps, les travaux n'ont jamais été suspendus (…). Nous comptons les achever à la fin de 2015 ou au début de 2016", a indiqué M.Kolpakov dans une interview à RIA Novosti.

Le premier ministre russe Dmitri Medvedev a décidé en juin 2013 de débloquer près de 20 millions de dollars pour la rénovation de la cathédrale Saint-Nicolas de Nice. Une fois les travaux achevés, le site sera mis à la disposition de l'Eglise orthodoxe russe qui se chargera de le maintenir en bon état.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 24 Janvier 2015 à 19:19 | 0 commentaire | Permalien

La nouvelle maison d’édition « L’Orthodoxie et le monde / Pravoslavie i Mir »
Viennent de paraitre les premiers livres de la nouvelle maison d’édition « L’Orthodoxie et le monde / Pravoslavie i Mir ». Le recueil « De la mort à la vie. Comment surmonter la peur de la mort » débute le programme éditorial de « Pravmir ».

Les premiers livres publiés par la nouvelle maison d’édition « L’Orthodoxie et le monde » ont paru le 19 janvier. Les publications du site Web « Pravmir », couvrant une période de dix années, sont désormais accessible pour la lecture hors ligne comme les recueils d’auteurs, ainsi que les recueils thématiques.

Anna Danilova, rédactrice en chef du site « L’Orthodoxie et le monde » déclare à propos de la mission de cette nouvelle maison d’édition : « Pour la publication sur papier nous avons sélectionné des textes qui peuvent être en quelque sorte utiles à nos lecteurs .
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Janvier 2015 à 15:12 | 0 commentaire | Permalien

10e Table Ronde: "2004 - 2014 - Dix années d'activités de l'OLTR - Bilan et Perspectives"

Pour le mois de janvier 2015, l’OLTR propose une restitution exhaustive de la Table ronde n°10, organisée à l'occasion de son dixième anniversaire.

L'ensemble de ces documents est disponible sur ce LIEN
C'est aussi l'occasion de redécouvrir les documents concernant les autres Tables rondes organisées par l'OLTR
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Janvier 2015 à 13:37 | 2 commentaires | Permalien

80 ans de  la naissance du  père Alexandre Men (1935-1990) “Le Christianisme ne fait que commencer”.
par le père SERGE MODEL

« L’essence du christianisme, c’est l’humanité unie à Dieu. C’est l’union de l’esprit humain, borné et limité dans le temps, à l’Esprit divin infini. C’est la sanctification du monde, la victoire sur le mal, les ténèbres et le péché. C’est la victoire de Dieu. Elle a commencé la nuit de la résurrection et continuera tant que le monde existera. »

C’est par ces paroles que, le 8 septembre 1990 à Moscou, le père Alexandre Men acheva sa conférence sur « le christianisme ». Le lendemain matin, ce prêtre orthodoxe russe renommé, prédicateur et écrivain brillant, père spirituel de l’intelligentsia, était assassiné par un inconnu. Une fin de martyr venait sceller une vie consacrée à l’annonce de l’Évangile.

UN PRÊTRE AU PAYS DES SOVIETS

Né à Moscou le 22 janvier 1935 dans une famille juive non-religieuse, Alexandre Men auraît pu devenir un « homo sovieticus », considérant que « toute idée religieuse, toute conception d’un pouvoir divin, même n’importe quelle insignifiance à l’égard de Dieu est une abomination indescriptible, un fléau méprisable » (Lénine) et estimant que « le marxisme-léninisme, enrichi par Staline, est la seule théorie philosophique donnant un tableau scientifique du monde, défendant les principes et les méthodes scientifiques d’explication de la nature et de la société, fournissant à l’humanité travailleuse l’instrument de la lutte pour la construction du communisme » (manuel scolaire stalinien).

Rédigé par l'équipe de rédaction le 22 Janvier 2015 à 13:24 | 2 commentaires | Permalien

Archimandrite Sabbas (Toutounov)

Il y a près d’un mois je suis tombé sur un article de Henri Tincq intitulé « Cyrille, le bras religieux du nationalisme de Poutine » qui m’a fort étonné par le contraste qu’il donne entre la certitude des conclusions et une superficielle connaissance des faits. Il y est dit, entre autre, « qu’en janvier 2009, l’élection du “jeune” patriarche Cyrille (alors 62 ans) <…> à la tête de la toute puissante Eglise orthodoxe de Russie (plus de cent millions de fidèles) avait été saluée dans le monde comme une promesse d’ouverture ». Et l’auteur de conclure : « Près de six ans plus tard, il y a de quoi déchanter ».

Henri Tincq avait naguère (en 2007 — NdR) pu interviewer le défunt patriarche Alexis II peu avant le voyage de Sa Sainteté en France. Il s’est visiblement contenté cette fois, et c’est regrettable, de rumeurs et de ce qu’il a trouvé dans les réseaux sociaux pour se permettre de poser un diagnostic sans appel… et sans fondements.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 22 Janvier 2015 à 13:00 | 3 commentaires | Permalien

Saint Philippe  de Moscou et son ami d’enfance d’Ivan IV, dit le Terrible
Métropolite de Moscou et de toute la Russie (1507- 1569)

En 1565, Ivan tira son ami d’enfance de son monastère de Solovki pour le mettre à la tête de l’Église orthodoxe. Désigné pour être métropolite de Moscou, il sut résister aux cruautés du tsar Ivan et il lui dit la Vérité dans la cathédrale même de la Dormition au Kremlin. Le nouveau prélat, loin d’être un allié, va s’opposer corps et âme au tsar. Au péril de sa vie. Conflit spirituel, incandescent et violent. Tortures, décapitation, supplices en tout genre. Il est impossible de comprendre la Russie sans s’interroger sur ce personnage qui demeure le plus important de notre histoire. Ivan IV fut le premier à se donner le titre de Tsar (du latin caesar) et il a créé la matrice du pouvoir russe qui demeure inchangée.

Sa personnalité complexe a beaucoup compté : c’était un homme éminemment doué et instruit, à la fois musicien et écrivain, mais en même temps son cas ressort de la maladie mentale avec une double, voire une triple personnalité ! Il n’était pas seulement un tyran, mais aussi un tortionnaire doublé d’un maniaque.Le métropolite Philippe c’est un homme de la Renaissance, ouvert et tourné vers l’avenir- mais aussi un brillant inventeur et un architecte.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 22 Janvier 2015 à 12:52 | 0 commentaire | Permalien

Le patriarche Cyrille lance un nouvel appel à la paix dans le Donbass
Le mercredi 21 janvier le patriarche Cyrille a déclaré intervenant au Grand Palais du Kremlin lors de l’inauguration des Conférence internationales de Noël :
«Je m’adresse aujourd’hui à nouveau aux parties de ce conflit et je leur dit – Frères, arrêtez-vous, renoncez à la hargne qui vous anime, oubliez les offenses d’où qu’elles proviennent, réconciliez-vous enfin ! Mon cœur souffre pour l’Ukraine, je prie de toutes mes forces pour ce pays.

Les désaccords politiques et la mauvaise volonté des hommes ont provoqué des hostilités fratricides dans le Donbass. Les souffrances y sont immenses- surtout celles infligées à la population civile.

Les cas de plus en plus fréquents de destruction et d’appropriation d’églises orthodoxes par, en particulier, des groupes schismatiques m’inquiètent énormément. Des clercs du patriarcat de Moscou deviennent l’objet de brimades. Ce n’est que la parole de l’Evangile que l’Eglise orthodoxe peut opposer à la violence. Cette parole doit s’adresser à tous les décideurs, à tous ceux qui ne sont pas indifférents au malheur d’autrui ».

Le primat de l’Eglise russe a également fait part de son inquiétude quant au sort des chrétiens persécutés au Proche-Orient. La situation y est telle, a-t-il dit, que l’on peut appréhender une véritable catastrophe civilisationnelle.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Janvier 2015 à 19:18 | 1 commentaire | Permalien

Lors des évènements dits du Maïdan, place de Bessarabie à Kiev, une statue de Lénine avait été mise à bas. Le 21 novembre la municipalité de la capitale ukrainienne a annoncé un appel d’offres pour la reconstruction du centre-ville.

Plusieurs confessions chrétiennes se sont prononcées pour l’érection d’une statue de la Mère de Dieu à l’emplacement où se trouvait la statue de Lénine. Yvan Yavorsky, l’une des personnalité de ce mouvement, a dit : « Le nouveau monument doit avoir une fonction unificatrice et appeler à la réconciliation de tous, Ouest, Est, Nord et Sud, de tous les chrétiens et non seulement des chrétiens. La Mère de Dieu est un symbole de paix, Elle règne sur le monde. Les résultats de l’appel d’offres seront connus fin février ». Interfax religion Traduction "PO"
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Janvier 2015 à 18:25 | 1 commentaire | Permalien

La mosaïque russophone d'Europe au coeur des Journées du livre russe de Paris en janvier
30 et 31 janvier 2015 - Mairie du Vème arrondissement

Le désormais traditionnel Prix Russophonie pour la meilleure traduction littéraire du russe vers le français y sera remis au soir du samedi 31.

Le principal événement littéraire russophone parisien de l'année, les Journées du livre russe et des littératures russophones, aura au coeur la mosaïque que forme l'emploi de la langue russe en Europe les 30 et 31 janvier 2015, en la Mairie du Vème arrondissement, en face du Panthéon.

Écrivains et traducteurs, français, russes et russophones de divers pays vont s'y côtoyer aux tables des éditeurs et libraires et lors de tables rondes présentant leurs ouvrages et traductions, ou plus généralement au cours de discussions sur des thèmatiques littéraires intéressant lecteurs et créateurs.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Janvier 2015 à 17:21 | 0 commentaire | Permalien

Pas de jour férié pour le Noël julien en Estonie et Lettonie
En Estonie

Par 37 voix contre 27 le parlement estonien a écarté la proposition de rendre férié le 7 janvier qui émanait du principal parti d'opposition. Interfax religion

Il y a 16% d'Orthodoxes dans le pays, ce qui ferait de l'Orthodoxie la première confession, mais ils sont partagés entre deux Églises rivales: "l'Église orthodoxe d'Estonie", majoritaire, dépend de Moscou et suit le calendrier julien, et "l'Église orthodoxe apostolique d'Estonie", établie en 1994, qui dépend de Constantinople.

Cette dernière est majoritairement passée au "Nouveau calendrier" récemment: "Par cette réforme qui sera appliquée dès 2012, les fêtes fixes seront désormais célébrées selon le calendrier grégorien et les fêtes mobiles (dont les périodes du triode et du pentécostaire) selon le calendrier julien (cf. Congrès panorthodoxe de 1923). Toutefois et seulement à titre d’économie pastorale, il sera possible, dans certaines paroisses, de célébrer aussi la Nativité et l’Epiphanie selon le calendrier julien en attendant que certaines catégories d’âge très avancé s’habituent à cette réforme.
Rédigé par Vladimir Golovanow le 21 Janvier 2015 à 11:05 | 0 commentaire | Permalien

Plonger pour la Théophanie?
D'après une étude récente du centre "Levada", 41% des habitants adultes de la Russie vont fêter le Baptême de Christ, faisant de cette fête la 3ême fête religieuse du pays (ce nombre diminue légèrement depuis le premier sondage en 2010; il atteignait alors 44%). Cette proportion atteint 70% à Moscou!

- 10% des sondé ont l'intention de plonger dans les trous dans la glace préparés pour la bénédiction des eaux,
- 38% vont prendre de l'eau bénie à l'église
- 23% vont faire un repas de fête

Sécurité assurée

Les services de Sécurité (MChS) ont inspecté tous les endroits prévus pour la bénédiction des eaux et prévoient la présence de secouristes. Ils ont diffusés une information aux baigneurs, recommandant en particulier de ne pas rester plus de 2mn dans l'eau…
Rédigé par Vladimir Golovanow le 19 Janvier 2015 à 21:13 | 1 commentaire | Permalien

Sainte Théophanie de notre Seigneur
Icônes, Mosaïques, Fresques ICI

Evangile de la Liturgie ( Matthieu III, 12-17)

Alors Jésus arrive de la Galilée au Jourdain, vers Jean, pour être baptisé par lui. Celui-ci l’en détournait, en disant : " C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi, et toi, tu viens à moi !

" Mais Jésus lui répondit : " Laisse faire pour l’instant : car c’est ainsi qu’il nous convient d’accomplir toute justice. " Alors il le laisse faire. Ayant été baptisé, Jésus aussitôt remonta de l’eau ; et voici que les cieux s’ouvrirent : il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui.

Et voici qu’une voix venue des cieux disait: "Celui-ci est mon Fils bien-aimé, qui a toute ma faveur."
Rédigé par l'équipe de rédaction le 18 Janvier 2015 à 20:42 | 0 commentaire | Permalien

Baptême des enfants
V. Golovanow

"Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde". Мt 28,19-20


J'ai constaté une très grande méconnaissance des rites du baptême parmi les croyants, voire même des principes de base (il en est d'ailleurs de même en Russie!) J'en propose donc une description synthétique basée sur la pratique de l'Eglise russe et particulièrement consacré aux baptêmes des enfants, car cela reste le cas le plus fréquent (et il va de soi que le baptême des adultes suit les mêmes rites.) Ce texte ne se veut pas un manuel exhaustif, mais un résumé ouvrant à commentaires et compléments de la part des érudits contributeurs de PO.
Rédigé par Vladimir Golovanow le 18 Janvier 2015 à 12:00 | 10 commentaires | Permalien

P.O. version française : Nicolas Berdiaev 140 ans de la naissance du grand penseur et philosophe religieux russe /// Pere Grégoire Krug portrait d'un peintre ermite /// Émilie van Taack - LE PERE SERGE ET SES ENFANTS SPIRITUELS NICOLAS ROSS Parution en Russie du journal (1937-1948) de Pierre Kovalevsky NICOLAS ROSS Crise a l'ITO Saint-Serge à Paris ! ///KTO - Vidéo de l’émission « L’orthodoxie, ici et maintenant »: Mère Marie SKOBTSOV (1891-1945) ///Hommage à l'ACER « Un S.O.S. lancé de Paris » Athos russe au XIX et au XX siècles « La période athonite de la vie de l’archevêque Basile (Krivoсheine) d’après les documents » Père Georges KOTCHETKOV A propos de la situation au sein de l'Archevêché: "Ne pas répudier le patrimoine" Séraphin Rehbinder : Des statuts arrangés /// NICOLAS ROSS : Le KIR ‒ Cercle d'étude de la Russie (1931-1936). /// Le nouvel éditorial de l'OLTR "Quel Avenir pour l'Archevêché" L’Archiprêtre Igor Prekoup : A propos des problèmes de l'orthodoxie en Estonie Mgr Tikhon (OCA): "l'Orthodoxie a vocation à apporter la foi apostolique dans la société pluraliste où Dieu a voulu nous placer" Mgr Marc Archevêque de Berlin d’Allemagne et de Grande Bretagne : les valeurs chrétiennes en Europe d’aujourd’hui "Parlons d’orthodoxie" a publié les interventions de Mgr Nestor de Chersonèse et du père Nicolas Rehbinder à la Table ronde de l’OLTR consacrée au dixième anniversaire du rappel à Dieu de Monseigneur Serge (Konovaloff).
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 18 Janvier 2015 à 11:00 | 0 commentaire | Permalien

Nouvelle église dans les Émirats

Abu Dhabi compte actuellement 700 familles orthodoxes enregistrées, mais selon le père Stephanos Neaimeh il y aurait au moins 300 familles orthodoxes de plus dans l'émirat.

L'Eglise orthodoxe Saint-Nicolas construite en 1975 ne peut accueillir plus de 300 personnes et certains sont obligés de rester à l'extérieur durant le service ou dans le salon à l'étage où un écran a été installé …"Pour Pâques et Noël, nous n'avons jamais assez de place", a souligné le Père Neaimeh. La paroisse appartient au diocèse de Bagdad de l’Eglise orthodoxe d’Antioche.
Nouvelle église dans les Émirats et la patriarcat d'Antioche consolide ses positions dans le Golfe.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Janvier 2015 à 10:52 | 0 commentaire | Permalien

Première Liturgie pour les orthodoxes russophones du Nord Liban
Des célébrations régulières en slavon

Une Liturgie exceptionnelle a été célébrée à Tripoli, la capitale du Nord Liban, le 1/14 janvier, pour la fête de la Circoncision: avec la bénédiction du métropolite de Tripoli Éphrem, le higoumène Arsène Sokolov représentant du patriarche de Moscou auprès du patriarche d'Antioche et recteur du métochion de l'Église russe à Beyrouth, a célébré les confessions et la Divine Liturgie dans la chapelle de la métropole de Tripoli.

Y participèrent essentiellement les épouses russes de Libanais de la région.

À l'issue de la célébration le métropolite Éphrem invita les participants aux agapes au cours desquels il il proposa d'organiser régulièrement des célébrations en slavon à Tripoli: "la chapelle de la métropole sera toujours à votre disposition" souligna-t-il.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 17 Janvier 2015 à 11:23 | 12 commentaires | Permalien

Le couvent de femmes de Pokrov dans les années trente du XX siècle
Lors de la fermeture des couvents à Kiev, le premier atteint fut le monastère féminin de Pokrov, dont l’abbesse Sophie fut chassée de la ville. Les religieuses gardèrent secret le lieu de son refuge.

L’aumônier du couvent, le père Dimitri Ivanov, prêtre et prédicateur remarquable, eut beaucoup à souffrir et resta longtemps en prison, après quoi il demeura dans une maison où s’étaient regroupées quelques religieuses. Cette propriété, située dans la ville d’Irpène, non loin de Kiev, appartenait à une dame très riche, Hélène Babenko qui, après être devenue religieuse elle-même y avait organisé un petit couvent clandestin.

Malgré la conspiration du silence et une discrétion absolue, la chose fut découverte par les communistes. Le père Dimitri, arrêté pour la seconde fois et torturé en prison, fut expédié tout déchiré et pantelant à Arkhangelsk. Il arriva accompagné de son épouse, mais ses jambes ne le soutenaient plus ; il ne connaissait personne dans la ville.

Le père Dimitri s’écroula dans la rue. Un médecin juif, qui passait par là, le releva et le porta dans son appartement où il lui prodigua tous les soins possibles. Le père mourut dans ses bras.

Toutes les religieuses regroupées dans la ville d’Irpène pendant lé période de Grande Terreur exercée par Ejov en Russie et en l’Ukraine. On les déporta dans un sovkhoz d’élevage de rennes, sur une des îles voisines du Kamtchatka.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 16 Janvier 2015 à 20:40 | 0 commentaire | Permalien

Jacques Berset

Moscou, “Nous ne sommes pas Charlie”, telle pourrait être en résumé la position des religions majoritaires en Russie, l’orthodoxie et l’islam. Iounous-bek Evkourov, président de l’Ingouchie, une république de la Fédération de Russie, a déclaré que la publication dans les médias étrangers des caricatures du prophète Mahomet doit être classée dans la catégorie “extrémisme”, rapporte le 16 janvier 2015 l’agence de presse russe Interfax. De son côté, la présidence de la République de Tchétchénie annonce une grande manifestation le lundi 19 janvier à Grozny pour protester contre la nouvelle publication de caricatures sur Mahomet. SUITE Apic
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 16 Janvier 2015 à 17:42 | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 200


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile