Lors de la séance qui a eu lieu le 14 juillet, le synode général de l'Eglise d'Angleterre a pris une décision permettant aux femmes de servir comme évêques. Le service de communication du département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou pour les relations extérieures Église est autorisé à faire la déclaration suivante :

L'Eglise orthodoxe russe a appris, avec inquiétude et déception, la décision de l'Église d'Angleterre d’admettre les femmes à l'épiscopat alors que les relations qui durent depuis plusieurs siècles entre nos deux Eglises avaient montré la possibilité pour les orthodoxes de reconnaître l'existence de la succession apostolique chez les anglicans. Dès le 19ème siècle, les anglicans, membres de l’Association des Eglises orientales, ont cherché la "reconnaissance mutuelle" de la hiérarchie de l’Eglise orthodoxes et de l’Eglise anglicane, en croyant que « les deux Eglises ont préservé la continuité et la vraie foi apostolique dans le Sauveur et devraient accepter l'autre dans la pleine communion de prières et de sacrements ».
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 24 Juillet 2014 à 18:41 | 0 commentaire | Permalien

"L'Église Une, Sainte et Universelle est l'Église Apostolique. Par le sacerdoce divinement institué, les dons du Saint Esprit sont communiqués aux fidèles. La succession Apostolique de la hiérarchie depuis les saints Apôtres est la base de la communion et de l'unité de la vie de grâce. Se séparer de la sainte hiérarchie c'est se séparer du Saint Esprit, du Christ lui-même. "Suivez tous l'évêque comme Jésus-Christ suit son Père et suivez les prêtres comme les Apôtres. Les diacres, honorez-les comme les commandements de Dieu.

Sans l'évêque, que personne ne fasse rien touchant l'Église. [...] Où sera l'évêque, là doit être le peuple, de même que là où est le Christ, là aussi est l'Église universelle" (s. Ignace d'Antioche. Smyrn. 8) "Principes fondamentaux régissant les relations de l'Eglise orthodoxe russe avec l'hétérodoxie", § 1.9

Rédigé par Vladimir Golovanow le 24 Juillet 2014 à 10:17 | 3 commentaires | Permalien

Le premier rassemblement en soutien aux chrétiens d’Orient est organisé à Lyon ce samedi à 15h, devant la primatiale Saint-Jean dans le 5e arrondissement. Les organisateurs espèrent sensibiliser l’opinion publique aux événements survenus en Irak, notamment dans la ville de Mossoul au nord du pays.

“On a le sentiment d’être oubliés”, souligne Fadel Toma, le secrétaire du conseil pastoral des chaldéens de Lyon. Le premier rassemblement pour alerter l’opinion publique sur la situation des chrétiens en Irak est organisé à Paris mais aussi à Lyon. SUITE
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 24 Juillet 2014 à 10:00 | 0 commentaire | Permalien

Sainte OLGA princesse de Russie
Mère de Sviatoslav (+ 969) Sainte OLGA ou Hélène. Elle se convertit au Christianisme à Constantinople en 958 et prit le nom d’Hélène. C'est la première princesse chrétienne qu'ait connue la Russie.

Née à Pskov (anciennement Pleskov) ou dans le voisinage.
Olga épousa le Prince Igor 1er, duc de Kiev en 903. Après l’assassinat de son mari en 945, elle gouverna la Russie avec sagesse et miséricorde jusqu’à sa propre mort.

Elle se chargea en particulier de l’éducation de son petit fils, saint Vladimir qui allait définitivement donner le Saint Baptême à la Russie.

Issue d'une noble famille du pays de Pskov, à linitiative de laquelle les Varègues étaient venus en Russie, la princesse Olga avait été dotée par Dieu d'une rare beauté et d'une brillante intelligence.

Un jour, alors qu'elle traversait le fleuve Pskov, elle rencontra le jeune prince Igor qui aussitôt s'éprit d'elle.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 24 Juillet 2014 à 08:20 | 2 commentaires | Permalien

Le roi Olaf est mort durant une bataille contre les païens en 1030 et c’est à là où se déroula la bataille qui lui fut fatale que sera construite une église orthodoxe annonce le service presse du DREE du Patriarcat de Moscou. Les travaux doivent être terminés fin août. Nous commémorons en 2014 le millième anniversaire du baptême d’Olaf à Rouen, en France.

Le 28 juillet 2013 Monseigneur Marc, archevêque d’Egorievsk, a béni la première pierre du chantier, au centre culturel national de la ville de Stiklestad. C’était la veille de la fête de Saint Olaf, témoin de la foi.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Juillet 2014 à 17:10 | 1 commentaire | Permalien

Musée de l'Eglise orthodoxe a Bruxelles
Ce nouvel espace-musée permet de découvrir le culte orthodoxe, pratiqué par plus de 20.000 Bruxellois.

Dans le domaine artistique, cette religion évoque de superbes icônes dont une remarquable série peut être admirée au musée.

Des objets liturgiques ainsi que des vêtements sacerdotaux font également partie des collections.

Le musée contient aussi plusieurs objets provenant de la première église belge orthodoxe, fondée à Anvers en 1900.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Juillet 2014 à 10:13 | 0 commentaire | Permalien

Le patriarche Cyrille envoie un message de félicitations à Nathalie Soljenitsyne
Le patriarche Cyrille envoie un message de félicitations à Nathalie Soljenitsyne a l’occasion de son 75e anniversaire le patriarche Cyrille a adressé un message de félicitations à Nathalie Soljenitsyne

"Chère Nathalia Dimitrievna, vous avez connu une vie difficile et parsemée d’embûches, vous avez partagé les joies et les malheurs qu’a connu Alexandre Soljenitsyne.

C’est pour beaucoup grâce à votre soutien et à votre sollicitude que ce grand écrivain a pu, jusqu’à ses derniers jours, se consacrer à son labeur. Vous présidez le Fonds russe d’aide aux victimes des persécutions et aux membres de leurs familles. Vous continuez à être très active dans la vie du pays en contribuant à la renaissance des lieux que nous vénérons et qui avaient été détruits et souillés à l’époque du régime athée.

Votre contribution à la renaissance du monastère des îles Solovki est inappréciable. Vous continuer à éditer les œuvres de votre défunt époux vous montrant fidèle au devoir de mémoire qu’il nous a légué. Ainsi, la vérité historique si chère à Alexandre Soljenitsyne est sauvegardée"
Interfax religion Traduction "PO"


Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 22 Juillet 2014 à 20:17 | 0 commentaire | Permalien

La chaîne «Koultoura » programme pour le 18 juin 2014 la première d’un nouveau documentaire dont l’auteur est Monseigneur Hilarion, métropolite de Volokolamsk. Valeri Chekhovtzov est le metteur en scène. 2014 est l’année culturelle croisée russo-britannique.

Le film raconte l’histoire des peuples ayant habité l’Archipel, celle des Eglises chrétiennes avant le schisme de 1054. Il est essentiellement consacré actuelle à la situation de l’orthodoxie dans le Royaume-Uni. Ont été interviewés des évêques, des recteurs de paroisse, de simples fidèles, des anglais « de souche ».

Le documentaire consacre une place importante aux théologiens et aux hommes de grande spiritualité que l’orthodoxie a donné à l’Angleterre. Il s’agit du métropolite Antoine, de l’archimandrite Kallistos (Ware). Interfax religion Traduction "PO"
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 22 Juillet 2014 à 16:26 | 0 commentaire | Permalien

Hier à Bagdad, alors que la messe dominicale du soir s’achevait en l’église chaldéenne de Saint-Georges, un groupe de musulmans s’est réuni devant la porte de l’église en signe de soutient et de solidarité aux chrétiens irakiens atrocement persécutés notamment à Mossoul par le soi disant État Islamique. Plusieurs de ces musulmans, hommes et femmes, portaient une petite affichette en arabe disant « Je suis un chrétien irakien ». Les chrétiens qui quittaient la Messe ont été très touchés de ce geste et avec leurs compatriotes musulmans, ils ont entonné l’hymne national. SHier à Bagdad, alors que la messe dominicale du soir s’achevait en l’église chaldéenne de Saint-Georges, un groupe de musulmans s’est réuni devant la porte de l’église en signe de soutient et de solidarité aux chrétiens irakiens atrocement persécutés notamment à Mossoul par le soi disant État Islamique. Plusieurs de ces musulmans, hommes et femmes, portaient une petite affichette en arabe disant « Je suis un chrétien irakien ». Les chrétiens qui quittaient la Messe ont été très touchés de ce geste et avec leurs compatriotes musulmans, ils ont entonné l’hymne national.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Juillet 2014 à 22:52 | 0 commentaire | Permalien

"Pour moi, Dieu me garde de trouver ma fierté autre part que dans la Croix de notre Seigneur Jésus Christ." Galates (6.14)

Les trois Sauveurs

Août est un mois particulièrement festif: outre "la Dormition" (15/28 août), bien connue et largement célébrée, il n'y a pas une mais trois fêtes du Christ: "la Procession de la Sainte et Vivifiante Croix à Constantinople " le 1/14 Août, , "la Transfiguration" le 6/19 Août, la seule des trois qui soit bien connue, et la fête "de l'icône de la face du Christ non faite de main d'homme" le 16/29 Août. En Russie ces trois fêtes sont donc appelées respectivement "Premier Sauveur", "Deuxième Sauveur" et "Troisième Sauveur".

Rédigé par Vladimir Golovanow le 21 Juillet 2014 à 12:45 | 0 commentaire | Permalien

MAISON PAROISSIALE DE LA CATHEDRALE SAINT-NICOLAS DE NICE
Communiqué

Dans le cadre de la restauration de la cathédrale orthodoxe russe Saint Nicolas restauration décidée et financée par le gouvernement russe, l'association des Amis de la Cathédrale Russe de Nice a décidé de prendre à sa charge la rénovation de la maison de gardien pour la transformer en maison paroissiale et en appartement de fonction du Recteur de la Cathédrale.

Cette maison située dans le parc de la cathédrale est antérieure à la construction de l'église et a besoin d'une sérieuse restauration.

Les travaux de la cathédrale devant immobiliser le lieu de culte pendant 15 mois, il a paru judicieux en accord avec l’archimandrite Alexandre Elisov, recteur de la cathédrale russe de Nice, d'utiliser le rez-de-chaussée de la maison pour les besoins du culte.

Le rez-de-chaussée comprend 3 pièces et une salle de bain.

La première pièce sera transformée en bureau pour le Recteur de la cathédrale.

La pièce du milieu servira de chapelle le temps des travaux, puis elle sera transformée en salle de réunion, bibliothèque, salle de cours pour les séances de catéchisme, de cours de russe et de français.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 20 Juillet 2014 à 10:38 | 0 commentaire | Permalien

Le patriarche Cyrille : « Lors de chaque liturgie dominicale l’Eglise russe prie pour le retour de la paix en Ukraine »
Le patriarche Cyrille a dit le 18 juillet lors de la rencontre du président Vladimir Poutine avec les primats des Eglises orthodoxes réunis pour commémorer le 700e anniversaire de Saint Serge de Radonezh : " A chaque liturgie dominicale nous élevons une prière particulière pour la paix en Ukraine. Ce pays est déchiré par des luttes intestines, c’est le retour d’une situation qui a existé il y a très longtemps mais qui est revenue de nos jours, aggravée par de nombreuses circonstances.

Nous prions le Seigneur de donner la paix au peuple ukrainien, pour qu’il puisse vivre dans la justice, pour que chacun puisse sentir chez soi, dans son pays sans faire l’objet de poursuites et sans être discriminé pour des raisons religieuses ou pour ses choix politiques et existentiels.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Juillet 2014 à 18:05 | Permalien

Le métropolite Onuphre a exprimé ses condoléances suite à la catastrophe aérienne dans le ciel ukrainien.

« Il s’agit d’un évènement terrible, a-t-il dit. Nous en déplorons les victimes innocentes dont beaucoup de femmes et d’enfants originaires de divers pays. L’Eglise orthodoxe d’Ukraine condamne les forces qui sont à l’origine de cet acte criminel. Personne ne saura échapper au jugement de Dieu. L’Eglise d’Ukraine exhorte tous ceux qui, en violation de la loi, ont pris les armes à mettre fin au conflit et à entreprendre les mesures concrètes indispensables pour trouver un règlement pacifique ».
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Juillet 2014 à 16:43 | Permalien

Boris ZAÏTSEV : Saint Serge de Radonège
Bibliographie des œuvres de Boris Zaïtsev et en russe Boris ZAÏTZEFF

Plus de six cents ans se sont écoulés depuis la naissance de saint Serge1, plus de cinq cents depuis sa mort. Sa vie calme, sainte et pure, a duré près d’un siècle. Le modeste adolescent, qui s’appelait d’abord Barthélemy et qui prit plus tard le nom de Serge, devint une des plus grandes gloires de la Russie.

Par sa sainteté, Serge est grand pour l’univers, car il a vécu pour l’humanité entière. Mais son harmonie parfaite avec son peuple, ce qu’il y a de typique dans sa nature, qui réunit les traits disséminés du caractère russe, lui donnent quelque chose de particulièrement émouvant pour nous. De là proviennent la vénération tout exceptionnelle dont il est entouré en Russie et la canonisation tacite dont il a été l’objet, et par laquelle le peuple russe le reconnaît pour son saint par excellence ; privilège que personne d’autre ne partage avec lui.

Saint Serge vivait aux temps du joug tartare. Il n’en souffrait pas personnellement : les forêts de Radonège l’en préservaient. Mais il n’est pas resté indifférent à l’oppression tartare. Tout ermite qu’il fût, il n’en éleva pas moins la croix pour la Russie avec la résolution calme qui caractérisait tous ses actes ; il bénit Dimitri Donskoï, en l’envoyant à la bataille de Koulikovo2 qui, grâce à son geste, a gardé un sens symboliquement mystique jusqu’à nos jours.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Juillet 2014 à 10:18 | 0 commentaire | Permalien

La profanation des reliques de Saint Serge de Radonège  le 11 avril 1919
Traduction Elena Tastevin

Le numéro 82 de « Pravda », journal moscovite du parti communiste russe, en date du 16 avril 1919 a publié le procès-verbal de l’exhumation des reliques de Saint Serge de Radonège. Ce sacrilège a eu lieu le 11 avril 1919. L’article était intitulé « Saints miracles ».

Le procès-verbal de l’exhumation était un document officiel. Il commence par la liste des personnes présentes. Elles sont toutes des bolcheviks, des membres de la « commission technique chargée de l’autopsie », et des médecins (Y.Gvozdikova et I.Popova, docteurs ès sciences médicales) ainsi que des prêtres. A 20h50 précises, sur l’ordre du finnois Vankhanen, président du comité exécutif de Serguiev Possad, l’hiéromoine Jean et l’higoumène de la Laure furent obligés, le revolver sur la nuque, de desceller la tombe de l’un des saints les plus vénérés de l’Eglise. Pendant deux heures ils démêlaient les linceuls des reliques de Saint Serge qui 500 ans auparavant avait béni le peuple russe pour le combat avec le joug tatar au nom du salut et de l’union de la Russie.orthodoxe.

YOUTUBE - 1919 - Profanation des reliques de saint Serge de Radonège
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 18 Juillet 2014 à 10:05 | 2 commentaires | Permalien

"UNE BEAUTÉ SI PURE" - Poème du grand-duc Constantin Constantinovitch Romanov
Poème du grand-duc Constantin Constantinovitch Romanov inspiré par la grande-duchesse Élisabeth Feodorovna (1884).
« Je laisse un monde brillant où j’avais une place brillante
et je monte dans un monde plus grand : le monde des pauvres et de la souffrance. »

UNE BEAUTÉ SI PURE

Je vous regarde et je l’apprécie toujours
Vous êtes si belle, les mots ne peuvent le dire !

Oh ! Je suis sûr qu’une telle beauté abrite
Une âme qui est merveilleuse aussi.

La profondeur de la modestie et d’une paisible tristesse
Est dans vos yeux d’une beauté si pure,
Vous êtes aussi calme et tranquille qu’un ange ;
Rédigé par Vladimir GOLOVANOW le 18 Juillet 2014 à 08:00 | 1 commentaire | Permalien

Le 16 juillet Monseigneur Hilarion, métropolite de Volokolamsk, a accordé une interview à l’Agence Interfax-Religion. En voici des extraits.

«C’est d’une manière libre et sans que des pressions quelconques soient exercées que le Concile de l’Eglise orthodoxe d’Ukraine élira le nouveau primat lors de sa session du 13 août. Ce choix devra être exercé librement dans le cadre d’un scrutin secret. Chacun des évêques participant à l’élection ne doit suivre que la voix de sa conscience. Toute pression qu’elle émane des politiques ou d’entités laïques est à exclure. Je suis certain que les évêques choisiront un pair qui sera à la hauteur de la tâche qui lui incombera.

Le Concile de Kharkov siégeant en 1992 avait élu le métropolite Vladimir récemment rappelé à Dieu. Il s’agissait d’un choix libre comme ce sera le cas prochainement. Il serait de ma part tout à fait déplacé de me prononcer à propos de tel ou tel candidat.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 17 Juillet 2014 à 17:12 | 0 commentaire | Permalien

Aujourd'hui  l'Eglise célèbre la mémoire de l'Empereur Nicolas II et de  la famille impériale
Le 17 juillet 1918, le Tsar Nicolas II et tous les membres de sa famille, retenus prisonniers par les bolcheviks, sont assassinés sans jugement à Ekaterineburg, à l’est de l’Oural.

Le Tsar aura régné sur la Russie de 1894 à 1917. Après avoir abdiqué en mars 1917, il s’était vu refuser le droit d’asile par les Britanniques. Relégué en Sibérie, il sera fait prisonnier par les bolcheviks. Il fut d’abord détenu au palais Tsarkoïe Selo, puis près de Tobolsk. La progression, en juillet 1918, des forces contre-révolutionnaires fit craindre aux Soviets que Nicolas ne soit libéré ; lors d’une réunion secrète, une sentence de mort fut prononcée pour le tsar et sa famille. Ils furent tués avec leurs serviteurs dans une cellule à Ekaterinbourg, dans la nuit du 16 juillet.

Pierre Gilliard, né en 1879 et mort le 30 mai 1962 à Lausanne était le précepteur des enfants du Tsar Nicolas II : les grandes-duchesses Olga, Tatiana, Maria, Anastasia et le tsarévitch Alexei. Gilliard raconte dans son livre : "Le 4 juillet 1918, le commissaire Yakov Yourovski prit le commandement de la villa Ipatiev. Il emmena avec lui dix hommes, qui seront chargés de l’exécution. Pendant quelques jours, il parcouru la région à cheval pour repérer un endroit sûr où faire disparaître les corps. Le 16 juillet au soir, Yourovski procura des pistolets à ses hommes. Après minuit, il demanda aux Romanov et à leurs suivants: Evgueni Botkine, la femme de chambre Anna Demidova, Ivan Kharitonov et Aloïs Troupp - de se préparer à être transférés dans un lieu plus sûr.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 17 Juillet 2014 à 12:00 | 12 commentaires | Permalien

Une colonie de vacances à Altea, en Espagne!
La paroisse de Saint Michel l’Archange, ( Altea) a du 27 juin au 7 juillet reçu une colonie de vacances. Vingt sept enfants s’y sont réunis.

Le mérite en revient au père Adam Kondratiuk et à Marina Saitchik ainsi qu’à un groupe de jeunes animateurs. Les vacanciers sont venus de diverses paroisses orthodoxes de Madrid ainsi que de toute l’Espagne. Des cours d’iconographie étaient donnés tous les jours par l’archiprêtre Marc Bonifatiuk, venu spécialement de Pologne ainsi que par le père Adam.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 16 Juillet 2014 à 11:02 | 46 commentaires | Permalien

Baptême des enfants
V. Golovanow

"Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde". Мt 28,19-20


J'ai constaté une très grande méconnaissance des rites du baptême parmi les croyants, voire même des principes de base (il en est d'ailleurs de même en Russie!) J'en propose donc une description synthétique basée sur la pratique de l'Eglise russe et particulièrement consacré aux baptêmes des enfants, car cela reste le cas le plus fréquent (et il va de soi que le baptême des adultes suit les mêmes rites.) Ce texte ne se veut pas un manuel exhaustif, mais un résumé ouvrant à commentaires et compléments de la part des érudits contributeurs de PO.
Rédigé par Vladimir Golovanow le 15 Juillet 2014 à 12:55 | 10 commentaires | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 186


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile