VG
«Il semble presque légitime d’offenser, d’insulter ou d’attaquer les chrétiens »

Mgr Janusz Urbańczyk, représentant permanent du Saint-Siège à l’OSCE à Vienne (Autriche) le 18 mai 2015.

Mgr Janusz Urbańczyk est intervenu à l’ouverture de la conférence organisée sur le thème : « L’intolérance et la discrimination contre les chrétiens en Europe », par l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) à Vienne le 18 mai 2015. Les pays membres de l’organisation sont majoritairement en Europe, mais aussi en Asie, avec le Kazakhstan ou encore la Mongolie.
Rédigé par Golovanow le 23 Mai 2015 à 23:50 | 0 commentaire | Permalien

L'Espérance qui est en nous: Entretiens de Moscou
Hai LIn (Los Angeles)

O нашем упование - "L'Espérance qui est en nous: Entretiens de Moscou"

Помилуй мя, Боже, по велицей милости твоей, и по множеству щедрот твоих очисти беззаконiе мое.

Il y a de telles vicissitudes dans la vie de l'homme que parfois on commence un grand voyage et on le finit là où l'on n'aurait jamais pensé arriver. On commence la vie dans un état de certitude morale et on finit au plus profond de la fosse pécheresse.

Cependant dans la vie de chaque homme, il y a des hauts et des bas. Dans la vie de chaque chrétien, il y a le repentir, la chute et de nouveau le repentir. Chaque homme peut entrevoir Dieu et le diable, parfois dans une seule haleine.

Et voilà que tout cela m'oblige à repenser la vie et l’œuvre du Père Dimitri Doudko. À un certain moment de ma vie, vivant dans un pays marxiste, loin de toute moralité chrétienne, m'arriva, par l'entremise d'un ami russe venu en China pour une «командировка» un petit livre, imprimé à Paris chez YMCA Presse, en russe, qui s’appelait « o нашем упование ». Je n'en savais rien de l'auteur, sauf qu'il était russe, et clerc, et de l'église de Moscou (tout cela bien suspect à nos yeux d'émigrés) et que mon ami de Moscou a tout fait pour faire passer le livre en Chine sans se faire inquiéter de la part de nos douaniers camarades.

Rédigé par Hai LIn le 23 Mai 2015 à 20:00 | 1 commentaire | Permalien

Cette visite a commencé jeudi le 21 mai. Le jour de la fête de l'Ascension Monseigneur Nestor a célébré la divine liturgie à Cascais dans l'église Saint Jean Chrysostome. Concélébraient l'archiprêtre Jean Guerbovetzky ainsi que l'higoumène Piotr (Prutianu). Plus de cent fidèles étaient présents à l'office. L’évêque a sanctifié une icône de Tous les Saints du Portugal. C'est la première représentation iconographique qui regroupe les saints ayant vécu dans l'ancienne terre de Lusitanie.

Après l'office Monseigneur Nestor a eu une rencontre avec M. Carlos Carreiras qui représente la municipalité de Cascais. Il s'est agit dans cet entretien de l'octroi d'un terrain où sera construite une église orthodoxe. La communauté orthodoxe de la ville est tellement nombreuse qu'il est devenu indispensable de construire une nouvelle église.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Mai 2015 à 15:33 | 0 commentaire | Permalien

Saint Nicolas de Myre:  Homélie et prière pour la fête de saint Nicolas
Saint Nicolas provient de Nicolas de Myre appelé aussi Nicolas de Bari.

Né à Patara au sud ouest de l'actuelle Turquie (à l'époque Asie mineure) entre 250 et 270 après JC, il fut le successeur de son oncle l'évêque de Myre.
De son vivant, Nicolas de Myre fut le protecteur des enfants, des veuves et des gens faibles. Il fut bienveillant et généreux. Saint Nicolas serait décédé un 6 décembre 343, victime de persécutions sous l'Empire Romain. Il fut enterré à Myre, mais ses ossements furent volés en 1087 par des marchants italiens qui les emportèrent à Bari en Italie.L’évêque Nicolas de Myre en Lycie est certainement le saint chrétien le plus populaire, le plus universel. Pourtant, nous savons peu de choses personnelles sur lui, c’est un illustre inconnu de l’histoire chrétienne. Au fond, cela lui va très bien : sa notoriété est due surtout à son humilité, à sa modestie et à sa simplicité pastorale.

Homélie et prière pour la fête de saint Nicolas
Seigneur Dieu, toi qui abaisses les orgueilleux et élèves les humbles, tu as bien voulu faire de saint Nicolas le modèle du pasteur grand dans sa simplicité et fort dans sa foi orthodoxe, reçois aujourd’hui, par son intercession, nos prières et notre action de grâce.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 22 Mai 2015 à 07:30 | 0 commentaire | Permalien

Nous publions un extrait d’un article paru dans le 21 avril dans " Nice Matin" :

« … Voilà un an que l’édifice a disparu sous un gigantesque échafaudage. Les artisans se sont attelés à remettre en beauté la cathédrale construite en 1912. Le père Alexandre, recteur de la cathédrale a dit « Plus de 14 millions d’euros financés par la Fédération de Russie, propriétaire des lieux. Ils ont commencé par le sommet, l’étanchéité, puis la restauration. Aujourd’hui ils travaillent sur le clocher. Après la venue à Nice de l’ambassadeur de Russie les échafaudages ont été retirés au fur et à mesure afin de ne pas ne pas priver plus longtemps Niçois et touristes de pouvoir admirer le monument.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Mai 2015 à 20:45 | 1 commentaire | Permalien

L’Ascension de Notre Seigneur, homélie prononcée en 2014 par Monseigneur Nestor, évêque de Chersonèse
Chers frères, chères sœurs,

Nous commémorons aujourd’hui l’Ascension de Jésus-Christ un évènement signifiant pour chacun d’entre nous. Nous glorifions sans cesse Son retour vers cet univers de gloire supra universel et prééternel dans lequel Il séjournait jusqu’à Sa manifestation en chair dans le Royaume où gouvernent le Père, le Fils et le Saint Esprit participant d’une même essence divine et inséparable.

Notre Seigneur Jésus-Christ est monté au Ciel, Il a élevé la nature humaine vers les profondeurs de la vie spirituelle et du Royaume éternel, et il s’agit bien de la chair et du sang de l’homme. Il est monté au Ciel en tant qu’homme, en tant que Jésus. Cet évènement, chers frères, chères sœurs, a pour nous une immense portée. Nous savons tous que notre passage sur cette terre est bref et que nos vies prennent des tournures bien différentes. Une chose reste immuable et valable pour tous : viendra un jour où nous quitterons ce monde et tout ce qu’il y a dans ce monde. Notre voie, notre Patrie, notre lieu véritables ne sont pas là, sur terre mais là où le Seigneur est allé. Dieu n’a pas créé l’homme pour qu’il souffre et pour qu’il périsse mais pour qu’il connaisse la gloire éternelle.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Mai 2015 à 17:47 | 0 commentaire | Permalien

Fête de l'apôtre et évangéliste Jean le Théologien
Saint Jean dictant l'Apocalypse à son disciple Prokhor

Voici trois stichères de l'office de saint Jean le Théologien, apôtre et évangéliste, célébré le 8 (21) mai dans le calendrier oriental:

Jean l'évangéliste, ascète semblable aux anges, théologien qui as eu Dieu pour maître, tu as prêché au monde fidèlement la plaie immaculée du Seigneur faisant jaillir le sang et l'eau. C'est elle qui procure à nos âmes la vie éternelle.


Couché sur la poitrine du Christ le Maître pendant la Cène du Seigneur, ô disciple bienaimé, d'elle tu as reçu la connaissance des choses ineffables et tu as clamé à tous d'une voix de tonnerre: Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu, la vraie lumière qui éclaire tout homme par sa venue dans le monde, le Christ Dieu, le Sauveur de nos âmes.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Mai 2015 à 09:39 | 0 commentaire | Permalien

Fête de l’Ascension : le chemin extraordinaire d’une icône rare par son nom et exceptionnelle par son histoire
Anne Khoudokormoff-Kotschoubey

Bientôt nous serons dans la joie extrême d’une fête qui, à part son icône spécifique et traditionnelle de ce jour de l’Ascension, en a une autre, encore peu connue, dont l’appellation porte le nom du Kondakion du jour: « «Аз есть с вами и никто же на вы» (« Je suis toujours avec vous et personne à jamais ne peut rien contre vous »).

Quelle est cette icône ? D’où vient-elle ? Quelle est son histoire ?

Cette icône, un peu « fade » par sa représentation et couleurs, a vu le jour en Russie, dans un célèbre monastère appelé saint Jean-Baptiste, situé à Leouchino, près du village de Miaksa, au nord de Moscou. A l’heure actuelle ce monastère n’existe plus. Il se trouve sous eau ayant été totalement submergé, comme tant d’autres, par la construction d’un gigantesque barrage sur la Volga, construit dans les années 1940, ayant provoqué des inondations impitoyables pour l’homme, son habitat, ses œuvres (monastères, églises) et la nature environnante. Cet endroit devenu un immense lac artificiel (connu sous le nom de lac de Rybinsk) est visité sans cesse à présent par des descendants de cette contrée qui viennent sur les bords de cette vaste étendue d’eau se rappeler leurs parents disparus et/ou leurs domaines noyés.
Rédigé par Anne Khoudokormoff-Kotschoubey le 20 Mai 2015 à 12:36 | 6 commentaires | Permalien

Hai Lin (Los Angeles) notre contributeur régulier, nous fait parvenir de texte en anglais

"The Experience of the Russian Orthodox Church Abroad Enriches Our Whole Church"

Metropolitan Hilarion of Volokolamsk

During a short break in the work of the Inter-Council Presence, Metropolitan Hilarion of Volokolamsk, chairman of the Moscow Patriarchate Department of External Church Relations and permanent member of the Holy Synod, answered questions from Deacon Andrei Psarev.

Vladyka, how can the ROCOR make a positive contribution to the Russian Church as a whole?

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 20 Mai 2015 à 12:27 | 4 commentaires | Permalien

Nouveau départ pour l'Église orthodoxe de Chine
V.G.
Deux ans après la visite du patriarche Cyrille le métropolite Hilarion de Volokolamsk et l’archiprêtre Nicolas Balachov, président et vice-président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou, ont effectué une visite en Chine du 14 au 17 mai 2015.

Le métropolite Hilarion a d'abord rencontré à Pékin le chef de la Direction des affaires religieuses Wang Zuoang pour l'entretenir de la situation actuelle et des perspectives de développement de la coopération de la Russie et de la Chine dans le domaine religieux après la rencontre de Sa Sainteté le Patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie avec le Président de la RPC Xi Jinping le 8 mai 2015 à Moscou. Le métropolite Hilarion et Wang Zuoang ont signé les procès-verbaux de la troisième réunion du groupe de travail russo-chinois pour les contacts et la collaboration dans le domaine religieux, qui a eu lieu sous leur coprésidence en juin 2014 à Moscou. (1)
Rédigé par Vladimir Golovanow le 20 Mai 2015 à 09:16 | 6 commentaires | Permalien

Le patriarche de Russie Alexis II est intervenu à la session de l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe à Strasbourg . S.S. Alexis II a prié devant la Couronne d'Epines du Sauveur à Notre Dame de Paris. L'immense cathédrale était pleine, beaucoup de fidèles avaient du s'assembler sur le parvis.

Grâce à des écrans géants l'assemblée a pu écouter de très beaux chants liturgiques orthodoxes. Les croyants étaient remplis de ferveur, beaucoup versaient des larmes. La Couronne d'Epines, une parcelle de la Sainte Croix et le Clou furent placés sur l'autel. C'est pour la première fois depuis mille ans que le primat d'une Eglise Orthodoxe, les clercs et la chorale monastique qui l'accompagnaient priaient au centre de l'Europe. Suite ICI
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Mai 2015 à 21:20 | 0 commentaire | Permalien

Sainte Irène, martyre à Thessalonique, avec ses sœurs Agapé et Chiona (✝ 304)
Ce n'était qu'une jeune fille quand éclata la persécution à Salonique. Comme beaucoup d'autres, elle s'enfuit dans la montagne pour se cacher, mais elle se reprocha cette lâcheté et revint à la maison. C'est là qu'elle fut arrêtée. Le juge lui offrit la vie sauve si elle apostasiait. Elle refusa et fut brûlée vive.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Mai 2015 à 13:04 | 0 commentaire | Permalien

Homélie prononcée par Monseigneur Nestor, évêque de Chersonèse, le sixième dimanche après Pâques, commémoration de la guérison de l’aveugle né
S’entretenant avec ses disciples des raisons de l’infirmité congénitale de l’aveugle Notre Seigneur Jésus-Christ répond aux apôtres : « Ni lui ni ses parents n’ont péché, mais c’est afin que soit manifestées en lui les œuvres de Dieu. (Jn. 9,3) ». Comment comprendre les mots « œuvres de Dieu » ? Nous trouvons une réponse ailleurs dans les Saintes Ecritures, « les œuvres de Dieu » sont la manifestation chez les hommes de la foi en le Créateur, en Celui qu’Il a envoyé. S’il s’agit là de cécité corporelle ne faudrait-il pas penser à la cécité spirituelle ?

Souvent les hommes naissent et vivent dans un état de cécité spirituelle, ils sont éduqués de sorte à ce que leur esprit est amputé ou handicapé dans son don de vue spirituelle. Ils existent privés de vision intérieure et de discernement dans le monde de l’esprit. Afin de connaître Dieu, de croire en Lui, de se faire une idée précise de l’identité Divine il ne suffit pas des efforts de l’esprit et du cœur, les yeux de notre âme doivent pouvoir contempler Dieu. Il s’agit, en l’occurrence, d’un évènement mystique dans la vie spirituelle de l’homme.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 17 Mai 2015 à 22:15 | 2 commentaires | Permalien

Église russe et Églises de tradition russe
V.G.

Le 17 mai 2007 restera dans l’histoire car c’est le jour de la réunion des deux branches les plus importantes de l’Eglise orthodoxe russe cf. ICI Mais la plupart des articles commémoratifs laissent penser que cette union a rassemblé tous les enfants de l'Église russe alors que l'histoire dramatique du XXe siècle les a dispersé sur tous les continents. Sans entrer dans les détails de cette histoire tragique, l'analyse suivante essaye de présenter succinctement les principales composantes de l'Église russe , unies et séparées, et les Églises de tradition russe qui existent en ce début du XXIe siècle.

1. Les branches réunies

a) Le patriarcat de Moscou
Officiellement appelée Église Orthodoxe Russe (Patriarcat de Moscou) Ici et ICI , héritière directe de l'Église orthodoxe de la Russie impériale, elle a pris l'essentiel des persécution bolchéviques et ses martyrs se comptent par millier. Elle ne comptait plus que quatre évêques en liberté dans les années 1930 et le siège patriarcal, rétabli par le concile de 1917, fut vacant pendant 18 ans après le décès du saint patriarche Tikhon (1925).
Rédigé par Vladimir Golovanow le 16 Mai 2015 à 14:51 | 8 commentaires | Permalien

Saints Boris et Gleb
Vladimir, le prince de Kiev avait deux fils, Sviatopolk et Iaroslav lorsqu'il épousa la princesse byzantine Anne.


Le baptême de leurs sujets et du prince fut un des fruits de ce mariage. La naissance de Gleb, puis de Boris quelques années plus tard, en fut le second fruit.

Lire Vladimir le BEAU SOLEIL (980-1015) et le Baptême de la Russie

Vladimir avait désigné ces deux jeunes princes comme ses héritiers, ce qui ne fut pas du goût des deux autres, en particulier Sviatopolk qui entra en guerre contre ses deux demi-frères. Boris et Gleb refusèrent de se défendre pour ne pas verser le sang. Ils furent assassinés à l'âge de 20 ans et de 15 ans. Leur autre demi-frère les vengea et, devenu prince de Kiev, promut leur culte.

La piété russe s'attacha à la figure de ces deux jeunes princes et en fit les symboles de la souffrance innocente à l'image de l'immolation du Christ.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 15 Mai 2015 à 08:32 | 0 commentaire | Permalien

Le Vatican reconnaît l’Etat de Palestine
Ce n’est pas un changement de cap, mais c’est un acte symboliquement fort. Le Vatican a ajouté son poids religieux et politique dans le processus de reconnaissance de la Palestine en annonçant, mercredi 13 mai, qu’il signerait « dans un avenir proche » un accord avec l’« Etat de Palestine ».

Lire aussi Le pourcentage de chrétiens a diminué de moitié en treize ans en Palestine

Ce document était en négociation depuis février 2000. A l’origine, il mentionnait l’Organisation de libération de la Palestine, avant que cette désignation soit remplacée par « Etat de Palestine ». Le document permettra de préciser les activités de l’Eglise catholique dans les territoires palestiniens. Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, sera à Rome vendredi, mais l’accord ne sera signé qu’à une date ultérieure. Il assistera dimanche à la cérémonie de canonisation de deux nonnes palestiniennes, qui ont vécu à l’époque de l’empire ottoman, au XIXe siècle.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Mai 2015 à 21:28 | 0 commentaire | Permalien

En Allemagne, cérémonies du 70e anniversaire de la libération du camp de concentration de Dachau

Le 70e anniversaire de la libération du camp de concentration de Dachau a été célébré avec solennité sur le site même de l’ancien camp le 3 mai 2015. Le souvenir de cet évènement est généralement commémoré le premier dimanche suivant le 29 avril.

Les organisations religieuses de Munich, des représentations d’associations publiques et politiques participaient aux célébrations. A. Merkel, chancelier d’Allemagne et H. Zehofer, premier-ministre bavarois sont intervenus. Cette année, l’anniversaire de la libération coïncide avec le 20e anniversaire de la consécration de l’église orthodoxe russe de la Résurrection du Christ, bâtie sur le site de l’ancien camp de concentration. Cette église élevée à la mémoire des victimes, est le premier lieu de culte de la paroisse de la Résurrection des villes de Dachau et de Munich. Suivant le site du diocèse de Berlin et d’Allemagne, la Divine liturgie a été célébrée ce 3 mai avec la participation de clercs et de laïcs des paroisses orthodoxes de Munich, Nuremberg, Ulm et Kempten. D’anciens prisonniers de Dachau assistaient à l’office....Suite Mospat
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Mai 2015 à 21:26 | 1 commentaire | Permalien

Saint Nikita (Nicétas) de Novgorod
Sa vie est exemplaire pour les moines, car, alors qu'il était moine au monastère des Grottes de Kiev, il tomba sous l'emprise du diable par orgueil et mit beaucoup d'années à sortir de cet état.

Par les prières des frères de la laure, il fit pénitence et fut digne de devenir évêque à Novgorod.
C'est un saint qui nous est si proche, et pourtant il a vécu il y a presque un millénaire, un siècle après la christianisation de la Russie !

Récit en russe de la vie de saint Nikita (20 mn) (Moinillon.net)


Dans ce récit, on apprend que le premier iconographe pensait représenter le saint avec une barbe, alors qu'il n'en portait pas. Il eut alors un songe : une voix lui ordonna de ne pas peindre de barbe, et d'informer les autres iconographes qu'il ne fallait pas représenter le saint avec une barbe, car il n'en portait pas.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 13 Mai 2015 à 08:15 | 1 commentaire | Permalien

Le père André Phillips nous fait parvenir ce texte de "religion fiction". Rappelons que les opinions des auteurs ne correspondent pas toujours avec celles du groupe de rédaction P.O. Nous regrettons de ne pas être à même de mettre en ligne la traduction française.

An Interview with the Most Reverend Metropolitan John, First Hierarch of R.O.M.E., the Russian Orthodox Metropolia in Europe - Paris, 7 May 2041

Q: Vladyko Metropolitan, this is the twentieth anniversary of the foundation of the Metropolia of Paris and Europe after the completion of the new Russian Cathedral in the centre of Paris. Can you say something about this moment?

A: Thank you. I have been asked to relate a few facts regarding our Metropolia in this interview. At this historic moment it is not only the twentieth anniversary of our Metropolia, but also 100 years since the Nazi-led European invasion of the Russian Lands - just as European and multinational an invasion as the 1812 invasion - on the feast of All the Russian Saints in 1941; 50 years since the fall of the Soviet Union in 1991; and 25 years since the events in the then Ukraine and the 2016 Council – and we know how those ended.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Mai 2015 à 10:26 | 4 commentaires | Permalien

L'archiprêtre Georges Mitrophanov se voit attribuer le droit de porter une mitre
Le 2 mai 2015 l'archevêque de Peterhof Ambroise, recteur de l'Académie de théologie de Saint Petersbourg, a, au cours de l'office des vêpres, remis à l'archiprêtre Georges Mitrophanov la mitre dont le droit de la porter lui a été attribué par le patriarche Cyrille .

Le recteur a donné lecture du décret du métropolite de Petersbourg et de Ladoga Barsonuphe annonçant que la patriarche Cyrille attribue à l’archiprêtre George le droit de porter une mitre et lui a remis cet ornement. Lien SPBDA
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Mai 2015 à 10:06 | 1 commentaire | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 208


Recherche





RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile