Le centre de la chrétienté peut se déplacer en Afrique
Le Centre d’étude de la globalité du christianisme près le "Séminaire Théologique de Gordon-conwell " (GCTS) a publié "Le Christianisme en 2017", cinq siècles de protestantisme, une tentative de projection du développement du christianisme à l’horizon 2050.

D’après les données des chercheurs, on compte aujourd’hui 2.479 millions de chrétiens, ensuite viennent les 1.784 millions de musulmans. En 2025, il y aura 2.732 millions de chrétiens et 2.044 millions de musulmans. En 2050, les chrétiens seront encore majoritaires (3.443 millions), les musulmans, eux, seront 2.766 millions.

La confession chrétienne dominante reste le catholicisme (1.317 millions) ; en 2050, on comptera 1.609 millions catholiques. Actuellement, 559 millions d’individus se disent protestants ; en 2050, selon les indications de "Nezavisimaja gazeta", ils seront 871 millions.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 25 Mars 2017 à 21:51 | 0 commentaire | Permalien

Georges et Akoulina
Au cours de l’hiver 1918, les bolcheviks complètement d&bridés se livraient à tous les excès imaginables dans la région du Don. Ils massacraient tous les cosaques qui ne leur plaisaient pas et profanaient les églises. Près du village Velokoknijeskaya, demeurait un faible d’esprit, Georges ainsi qu’une jeune épileptique, Akoulina.

Tous deux étaient de fervents croyants qui se rendaient chaque dimanche, depuis leur hameau, jusqu’à l’église du village.

Un jour, ils virent les bolcheviks qui faisaient entrer un cheval dans l’église. Profondément émus, ils se mirent à protester. Alors les bolcheviks les arrêtèrent et les lièrent l’un à l’autre ; après quoi ils célébrèrent pour eux un mariage sacrilège. Ceci fait, ils les amenèrent, toujours liés l’un à l’autre, jusqu’à la prison.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 25 Mars 2017 à 19:04 | 0 commentaire | Permalien

L’Eglise orthodoxe russe a présenté à l’ONU un rapport sur son action environnementale
L’Eglise russe présentera en décembre à Nairobi à l’occasion de l’Assemblée mondiale du PNUE (Programme des Nations-Unies pour l’environnement) une exposition de photos « Ceux qui changent le monde ». Elle est consacrée à l’action environnementale de l’Eglise.

Monseigneur Hilarion, métropolite de Volokolamsk, a commenté : « L’Eglise russe accorde une attention soutenue à tout ce qui concerne une attitude réfléchie et protectrice de l’homme à l’égard du monde dans lequel il vit. Nous accordons un soutien sans réserve aux initiatives visant à mieux protéger l’environnement.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 25 Mars 2017 à 16:08 | 0 commentaire | Permalien

Recueil consacré au centenaire de la révolution de 1917: "Prières pour la Russie"
L'Institut Saint-Philarète vient d'éditer un recueil de "Prières pour la Russie" destiné à tous ceux qui tiennent à cœur le devenir de la Russie.

Parmi les auteurs les patriarches Hermogène et Tikhon; l'évêque Athanase (Sakharov), Saint Jean de Cronstadt ainsi que des laïcs. Parmi eux Nicolas Neplouiev, fondateur de la Fraternité de l'Invention de la Sainte Croix ainsi qu'Alexandre Soljenitsyne.

Nous y trouvons également le texte de la prière de repentance qui s'élevait dans les églises russes à l’époque des "temps troubles".

Cette édition se situe dans le cadre de l'Action de repentance nationale.

Le recueil a été élaboré par Youlia Balakchine. En page de garde l'icône "Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice" peinte par Xenia Krivochéine.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 25 Mars 2017 à 04:03 | 1 commentaire | Permalien

 Ils ont vu la lumière!  Hallucination ou incursion dans l'au-delà?
Sans verser dans un mysticisme de mauvais aloi nous reprenons cet article, doublement intéressant car rédigé dans une optique tout à fait agnostique. "PO"

Coma. Hallucination ou incursion dans l'au-delà ? Les expériences de mort imminente fascinent.

Anne Jeanblanc

« E n 1999, j'ai fait une varicelle, avec une complication pulmonaire gravissime », raconte Pierre Roulet, directeur technique d'une société qui fabrique des prothèses articulaires. Hospitalisé en urgence à l'hôpital de Thiers, il passe trois jours critiques et il est maintenu dans un coma artificiel pendant deux semaines. « N'étant plus dans mon corps, ma souffrance physique a disparu et j'ai ressenti une liberté totale. C'est difficile à expliquer. On est à la fois tout et partie de l'environnement. Il suffit de penser à quelqu'un pour être directement en prise avec lui. J'ai perçu des communications téléphoniques qui me concernaient. »

« Je n'ai pas vu distinctement mon corps, continue ce quinquagénaire, mais j'ai observé les médecins me faire une échographie et la présence d'un spécialiste de Roanne venu tout exprès pour moi, j'ai entendu les commentaires sur mon état et j'ai mal vécu le fait d'être traité comme un objet par une infirmière. Pourtant, selon les médecins à qui j'ai raconté cela plus tard-et qui ont confirmé mes dires-, je n'étais pas en état de capter quoi que ce soit. [...] A plusieurs reprises, j'ai vraiment eu l'impression de sortir de mon corps. Une fois, j'ai repris conscience dans le corps d'une femme, hospitalisée en réanimation. Cela paraît complètement aberrant, mais je ne l'oublierai jamais. Ça m'a permis de comprendre qu'au niveau du psychisme hommes et femmes sont très différents. »
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Mars 2017 à 20:50 | 0 commentaire | Permalien

Plusieures  publications sur "PO" consacrées aux problèmes de la diaspora russe en France
P.O. version française: Consécration de la Cathédrale orthodoxe russe à Paris: séjour du patriarche Cyrille en France - VIDEO + PHOTOS /// Premiers offices de Noël à la cathédrale de la Sainte Trinité - Video

Historique de la Crypte Paroisse orthodoxe française de la Sainte Trinité La cathédrale St Alexandre de la Neva, Paroisse orthodoxe française de la Sainte Trinité

Une Exposition exceptionnelle "PARIS" d' Alexandre SEREBRIAKOFF : Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe /// L’association de jeunesse « Chersonèse » a remis en ordre et aménagé près de 50 tombes au cimetière de Sainte Geneviève des Bois /// L'archevêque Michel de Genève: "La Russie est toujours vivante dans le cœur des hommes" /// "LA NEF"- Entretien avec Mgr Nestor "L’Église russe et la France" /// Un site consacré à l’histoire de la paroisse de la Sainte-Trinité et des Nouveaux Saints Martyrs russes à Vanves /PM/ /// Le 7 mai 2016 rappel à Dieu du professeur Nikita Struve /// Le 31 mars 2016 Désormais à Paris une rue mère Marie Skobtsov /// Nicolas Berdiaev 140 ans de la naissance du grand penseur et philosophe religieux russe /// Pere Grégoire Krug portrait d'un peintre ermite /// Émilie van Taack - LE PERE SERGE ET SES ENFANTS SPIRITUELS /// Le nouveau site de l'OLTR pour saluer le 10ème anniversaire de la Lettre du Patriarche ALEXIS II /// Pere Grégoire Krug: portrait d'un peintre ermite

Higoumène George Leroy: L'Eglise de l'émigration /// NICOLAS ROSS Parution en Russie du journal (1937-1948) de Pierre Kovalevsky NICOLAS ROSS Crise a l'ITO Saint-Serge à Paris ! ///KTO - Vidéo de l’émission « L’orthodoxie, ici et maintenant »: Mère Marie SKOBTSOV (1891-1945) ///Hommage à l'ACER « Un S.O.S. lancé de Paris » Athos russe au XIX et au XX siècles « La période athonite de la vie de l’archevêque Basile (Krivoсheine) d’après les documents » Père Georges KOTCHETKOV A propos de la situation au sein de l'Archevêché: "Ne pas répudier le patrimoine" Séraphin Rehbinder : Des statuts arrangés /// NICOLAS ROSS : Le KIR ‒ Cercle d'étude de la Russie (1931-1936). /// Le nouvel éditorial de l'OLTR "Quel Avenir pour l'Archevêché" L’Archiprêtre Igor Prekoup : A propos des problèmes de l'orthodoxie en Estonie /// Sœur Jeanne (Reitlinger): Baronne à Saint-Pétersbourg, religieuse et artiste à Paris

ensemble___forum_2004_2006.doc ENSEMBLE - Forum 2004-2006.doc  (854 Ko)

Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 22 Mars 2017 à 07:00 | 1 commentaire | Permalien

Les restaurateurs de Novgorod vont reconstituer d’anciennes fresques à partir de trois millions de fragments
Le Centre de restauration de Veliki Novgorod a reçu les fragments manquants des compositions murales vieilles de 637 ans de l’église Saint-Sauveur de la Transfiguration, catholicon du monastère du Sauveur-sur-Kovalev

Le Centre de restauration de la peinture monumentale de Veliki Novgorod est un établissement unique en Russie.

C’est là que plusieurs ateliers ont envoyé toutes les compositions murales de l’église Saint-Sauveur de la Transfiguration du monastère du Sauveur-sur-Kovalev, pour que les restaurateurs puissent poursuivre leur travail d’une extrême minutie : la reconstitution d’une image de 15 x 20 cm nécessite plus de trois semaines, et pour faire revivre toutes les fresques d’une église il faut parfois des dizaines d’années.

La méthode élaborée par les époux Grekov, explique la responsable du Centre Tamara Anissimova, facilite considérablement la tâche des artistes restaurateurs : la collecte et le tri des éclats des fresques sont effectués sur le lieu même des fouilles, conformément à leur disposition sur les murs du monument. Toute cette « poussière des siècles », parfois au sens propre, certains fragments ne mesurant que quelques millimètres, est rassemblée au Centre de restauration.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Mars 2017 à 20:00 | -1 commentaire | Permalien

Mgr Pickel, évêque de Saratov: ère nouvelle dans les relations entre catholiques et orthodoxes
par Jacques Berset

Photo: Mgr Clemens Pickel, évêque du diocèse catholique de saint Clément à Saratov

“La rencontre entre le patriarche Cyrille de Moscou et le pape François, le 12 février dernier à l’aéroport international de La Havane, à Cuba, a ouvert une ère nouvelle dans nos relations avec les orthodoxes en Russie”, constate Mgr Clemens Pickel, évêque du diocèse catholique de saint Clément à Saratov, en Russie méridionale.

De passage en Suisse à l’invitation de l’œuvre d’entraide catholique “Aide à l’Eglise en Détresse” (AED), Mgr Pickel a indiqué à cath.ch que cette première rencontre entre le chef de l’Eglise orthodoxe russe et le pape François avait totalement changé l’atmosphère dans son diocèse.

L’Eglise catholique était considérée comme une “secte”

Evêque auxiliaire pour la Russie d’Europe depuis 1998 et évêque du diocèse de saint Clément à Saratov dès février 2002, le jeune prélat est né en 1961 à Colditz, à mi-chemin entre Leipzig et Dresde, au cœur de l’ancienne RDA. C’est dire s’il connaît bien les réalités de l’ancien Bloc communiste. Depuis la chute du Mur de Berlin, en 1989, la vie sur place a bien changé. “Il y a 15 ans, en Russie, on avait atteint le point le plus bas dans les relations entre orthodoxes et catholiques. L’Eglise catholique était alors considérée comme une ‘secte'”.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 20 Mars 2017 à 18:24 | 3 commentaires | Permalien

Monseigneur Tikhon, évêque d'Egorievsk, présidera le 25 mars au Centre spirituel du quai Branly une table ronde consacrée à l'Encyclopédie orthodoxe
Monseigneur Tikhon /Chevkounov/, évêque d'Egorievsk, présidera le 25 mars au Centre spirituel du quai Branly une table ronde consacrée à l'Encyclopédie orthodoxe

Dans le cadre du Salon du livre qui se tient actuellement à Paris le Centre du quai Branly organise le 25 mars à 12 h une Table ronde consacrée à l'Encyclopédie orthodoxe. Interviendront Serge Kravetz, responsable de l'édition de l"Encyclopédie orthodoxe ainsi que des chercheurs russes et français.

Cette importante publication a commencé avec la bénédiction du défunt patriarche Alexis II, elle se poursuit jusqu'à présent. Quarante cinq volumes de l'Encyclopédie ont déjà paru.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 20 Mars 2017 à 13:10 | 0 commentaire | Permalien

Le concile des évêques de l’EORHF appelle à évacuer de la Place Rouge la dépouille de Lénine
Environ 10 millions de personnes auraient succombé sous le régime de Lénine à cause des famines et des persécutions. L’auteur Alexandre Soljenitsyne, qui a obtenu le Prix Nobel, a souligné dans son chef-d’œuvre de 1974 intitulé « L’Archipel du Goulag » que la répression massive des citoyens russes et soviétiques avait commencé déjà sous Lénine et ses bolcheviks – et non sous Joseph Staline, le dictateur qui a succédé à Lénine.

En ce premier centenaire de la révolution de 1917 l’Église orthodoxe russe hors-frontières a exprimé le 10 mars le souhait de voir la dépouille de Lénine quitter la Place Rouge.

Le métropolite Hilarion, primat de l’EORHF, a disposé que le texte de cette décision du Synode aie été lu dans l’ensemble des paroisses le dimanche 12 mars dernier. Il y est dit en particulier : « Libérer la Place Rouge du corps de Vladimir Lénine, le pire des persécuteurs et des tyrans du XXe siècle, serait un symbole de la réconciliation du peuple russe avec le Seigneur. Il est également indispensable de mettre bas les monuments qui lui ont été érigés.

Il conviendrait d’agir d’une manière similaire quant aux villes, régions et rues qui restent jusqu’à aujourd’hui privées de leurs noms premiers. /Le métropolite Hilarion /Alféev/ Président du DREE du P.M., vient de faire une déclaration dans le même sens/…
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Mars 2017 à 20:12 | -1 commentaire | Permalien

 2014 - Crise a l'ITO  Saint-Serge à Paris !
Le 19 juin 2014, Son Eminence l’Archevêque Job de Telmessos a concélébré la Divine Liturgie en l’église Saint-Serge à Paris à l’occasion de la clôture de l’année universitaire de l’Institut de Théologie Orthodoxe avec l’Archiprêtre Nicolas Ozoline, Doyen de l’Institut, l’Archiprêtre Nicolas Cernokrak, directeur de la formation théologique à distance, l’Archiprêtre Jean Boboc, chargé du cours de bioéthique, l’Archiprêtre Serge Model, de Bruxelles, du Prêtre Joachim, étudiant malgache, et du Prêtre Nicolas Kazarian, chargé de cours.

Lire aussi Samuel Lieven Un coup dur pour l’Institut Saint-Serge


A la fin de la Divine Liturgie, l’Archevêque Job de Telmessos a prononcé le discours suivant

Nous venons de célébrer la Divine Liturgie, l’action liturgique centrale de la vie ecclésiale, dont elle est la source et le sommet. C’est en effet de la structure de la liturgie que s’organise et se structure l’Église elle-même. Si l’évêque préside la Divine Liturgie, ce n’est pas de manière honorifique, mais parce qu’il agit en lieu et figure du Christ (eis topon kai tupon Christou). C’est de là que découle son autorité dans l’Église, comme l’enseigne l’ecclésiologie eucharistique des Pères de l’Église, rappelée par le Père Nicolas Afanassieff, illustre théologie de cet Institut, et plus récemment par Mgr Jean Zizioulas, le métropolite de Pergame. Je veux croire que cette théologie n’est pas seulement enseignée dans notre Institut de théologie, mais qu’elle est aussi mise en pratique tant par nos enseignants que par nos étudiants.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Mars 2017 à 20:10 | 17 commentaires | Permalien

Troisième dimanche du Carême,  le Triode nous propose de vénérer la Croix  du Christ
ARCHEVÊQUE JOB DE TELMESSOS

Arrivé au milieu du Grand Carême, le Triode nous propose de vénérer la Croix en vue de la commémoration annuelle de la Passion salutaire et de la Résurrection du Christ pour lesquelles nous nous préparons spirituellement. Ainsi, au milieu du Carême se dresse la Croix du Christ, devant laquelle nous nous prosternons, comme jadis, au milieu du Paradis, se dressait l’arbre de vie. Par anticipation de la fête de Pâques, le Triode célèbre déjà la victoire sur la mort et nous invite à entrer de nouveau au Paradis :

« Désormais le glaive de feu ne garde plus la porte de l’Éden, car le bois de la Croix l’empêche de flamboyer. L’aiguillon de la mort est émoussé. La victoire échappe à l’Hadès. Dieu Sauveur, tu es venu dire aux captifs de l’Enfer : Entrez à nouveau dans le Paradis » (kondakion).

Toutefois, il faut savoir que la solennité de ce dimanche fut introduite relativement tardivement à Constantinople, en replacement d’une autre commémoration plus ancienne, héritée de la répartition des lectures de l’Évangile que l’on faisait à Jérusalem. En effet, l’usage plus ancien était de lire ce dimanche la parabole du Publicain et du Pharisien.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Mars 2017 à 19:24 | 0 commentaire | Permalien

Nouvelle Journée interreligieuse à Épinay-sous-Sénart: le 19 mars, à la grande Salle polyvalente
Des fidèles des communautés chrétiennes, musulmane et juive d'Épinay-sous-Sénart se rassembleront de nouveau pour une après-midi commune le 19 mars prochain, à partir de 14 h, dans la grande salle polyvalente de la ville (22, rue de Quincy).

Cette rencontre, la seconde ce genre, aura pour thème: "Le rôle de la religion dans la société".

Cette manifestation est libre et ouverte à tous. Elle comportera des différentes animations, autour d'un verre de l'amitié.

Reportage vidéo sur la première rencontre interreligieuse.

Христианские, мусульманская и иудейская общины города Эпине-су-Сенар соберутся на общую встречу 19 марта в большом муниципальном зале. Ее тема: "Роль религии в обществе".
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Mars 2017 à 16:43 | 19 commentaires | Permalien

En juillet 2018, le patriarche Cyrille a l’intention de se rendre en pèlerinage dans l’Oural à l’occasion du centenaire de l’assassinat de la famille de Nicolas II
Le patriarche de Moscou et de toute la Russie a l’intention de présider les cérémonies qui, en 2018, dans la région de Sverdlovsk, marqueront le centenaire de l’assassinat de la famille de Nicolas II.

« Comme l’an prochain ce sera le centenaire, il est nécessaire de faire tout ce qui est possible pour réaliser ce pèlerinage, si nous sommes en vie et en bonne santé », a déclaré le patriarche, ce vendredi à Moscou en recevant Evgueny Kouivachev, le gouverneur de la région de Sverdlovsk qui l’invitait à se rendre dans sa région.

Le gouverneur a précisé que l’essentiel des cérémonies auront lieu dans la nuit du 17 juillet 2018 et déclaré : « La métropole de Ekaterinbourg et nous nous préparons à cet événement et, bien sûr, nous vous invitons à prendre part à ces cérémonies qui seront dédiées à ce triste anniversaire. »
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Mars 2017 à 11:45 | 0 commentaire | Permalien

À Moscou s’est ouvert un centre de recherche d’emploi pour SDF
Comme il l’annonce sur son site, le service orthodoxe d’aide aux personnes sans domicile fixe « Miloserdie » (bienfaisance) a ouvert à Moscou un centre d’aide à la recherche d’emploi.

A Moscou, un « Hangar-compassionnel » a été mis en place le 1 décembre 2014 et le projet de foyer pour enfants invalides

Les travailleurs sociaux de « Miloserdie » proposent aux personnes sans abri des emplois vacants en tenant compte et de leurs compétences, et de la région où ils se trouvent ; ils les aident remplir les formulaires requis. Pour ses premiers quinze jours d’existence, une quinzaine de personnes a sollicité l’aide du centre et dix d’entre eux ont déjà trouvé du travail, y compris dans des exploitations agricoles. « Selon nos prévisions, — indique Roman Skorosov, responsable de projets au Centre, — le nombre de demandes va augmenter. Et aussi nous espérons qu’en trouvant du travail pour ces gens, nous les aidons à retrouver un domicile. »
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 16 Mars 2017 à 18:35 | 0 commentaire | Permalien

"La NEF"- DOSSIER : LA RÉVOLUTION RUSSE DE 1917
"1917 est l’année des révolutions russes de février et d’octobre qui ont mené les communistes au pouvoir, instituant le plus long régime totalitaire de l’histoire.
L’événement est d’importance, aussi lui avons-nous consacré notre dossier du mois. Mars marque également l’entrée en carême et pour ceux qui chercheraient une œuvre à soutenir, nous proposons un grand entretien avec Dom Jean-Charles Nault, Père Abbé de Saint-Wandrille, dont l’abbaye a besoin d’aide pour de nécessaires travaux.

Signalons enfin la question du sort des enfants morts sans baptême auquel Dom Jean Pateau, Père Abbé de Fontgombault, consacre un livre essentiel".

Christophe Geffroy
Directeur de La Nef

DOSSIER : LA RÉVOLUTION RUSSE DE 1917

La chute du tsarisme, par Michel Toda
Le rôle du Père Gapone, par Victor Loupan
La révolution d’Octobre, par l’abbé Hervé Benoît
Entre négationnisme et repentance, par Nikita Krivochéine
L’Église et la révolution, par Yves Chiron
De l’anarchisme russe, par Jacques de Guillebon

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 15 Mars 2017 à 12:15 | 0 commentaire | Permalien

Dimanche le 12 mars Monseigneur Nestor, évêque de Chersonèse, et Monseigneur Job, évêque de Telmessos ont célébré la divine liturgie à la cathédrale de la Sainte Trinité.

Il a donné le jour même au séminaire orthodoxe d'Epinay s/Senart une Conférence de Carême: "Tradition liturgique orthodoxe"

Dans le cadre des conférences de Carême organisées conjointement par le Séminaire et le secteur pastoral catholique de Brunoy-Val-d'Yerres, le dimanche 12 mars Mgr Job Getcha, archevêque de Telmessos, co-président de la Commission internationale mixte catholique-orthodoxe pour le dialogue théologique, a présenté la tradition liturgique orthodoxe du Carême, de Pâques et de la Pentecôte.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Mars 2017 à 20:26 | 0 commentaire | Permalien

Des saints européens des premiers siècles, dont ceux inscrits au synaxaire irlandais, entrent au ménologe de l’Église orthodoxe russe
Le Saint Synode a officiellement inclus cf. journal 14 dans le ménologion (calendrier des saints) de l’Eglise orthodoxe russe plusieurs saints occidentaux qui ont vécu et œuvré en Gaule.

Au cours de la session de ce jour, le saint Synode de l’Église orthodoxe russe a examiné la possibilité d’inscrire au ménologe de l’Église russe le nom de saints qui se sont illustrés dans les pays d’Europe centrale et occidentale avant 1054.

Selon Vladimir Legoïda, responsable du Département des relations de l’Église avec la société et les médias, la liste des saints à inscrire au ménologe a été constituée en fonction du culte pratiqué par les orthodoxes dans les diocèses de l’Église orthodoxe russe en Europe occidentale ainsi que dans d’autres Églises locales. « Il a aussi été tenu compte de l’authenticité de la foi orthodoxe qu’ils ont proclamée et des circonstances dans lesquelles s’est établie leur glorification ; il était aussi nécessaire qu’ils n’aient jamais été mentionnés dans les travaux polémiques qui ont marqué la lutte contre l’Église orientale et ses rites. »

Blandine de Lyon, sainte martyre. Fresque de la chapelle orthodoxe de la Dormition de la Mère de Dieu
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Mars 2017 à 12:37 | 1 commentaire | Permalien

Basile Kholmogorov 1875-1938, prêtre et martyr
Le hiéromartyr Basile est né le 25 Janvier 1875 dans le village de Saint-André du district de Kolomna, province de Moscou, dans la famille du prêtre Ivan Vassilievitch Kholmogorov.

Basile reçut sa formation initiale à l'école religieuse de Kolomna. En 1894, il est diplômé du Séminaire théologique de Moscou. En 1895, Basile est nommé lecteur dans la cathédrale de la Dormition de la ville de Dmitrov. Il est marié à Anna Alekseevna (1873 - ???). En 1913, ils ont une fille, Séraphime.

En 1903, le futur martyr est ordonné prêtre pour l'église de la Dormition du village de Morozovo dans le district de Dmitrov, province de Moscou.

Le 22 juin 1911, le père Basile est affecté à l'église Saint-Nicolas, dans le village de Poltevo du district de Bogorodsk (aujourd'hui district de Balachikha), dans la province de Moscou, où il est directeur et professeur de catéchisme à l'école paroissiale de Poltevo jusqu'à sa fermeture par les autorités soviétiques. En 1921, le père Basile est décoré d'une croix pectorale, et quelque temps plus tard, élevé au rang d'archiprêtre.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Mars 2017 à 13:12 | 0 commentaire | Permalien

Vladimir Legoyda, responsable au Synode du service des relations de l’Eglise avec la société et les médias, vient de déclarer :

« Une partie de la responsabilité pour les évènements tragiques de 1917 incombe à l’Eglise. Les soldats et les matelots avaient dans leur ensemble répudié leur foi. Ce contingent a par la suite eu un rôle quasi-déterminant dans la révolution et tout ce qui la suivit. La responsabilité, la faute tombe pour beaucoup sur le clergé de l’époque. L’Eglise, en effet, ne saurait rester indifférente.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Mars 2017 à 06:13 | 2 commentaires | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 243


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile