10e anniversaire de la réunification historique de l’Eglise orthodoxe russe avec l’Eglise hors frontières a eu le lieu le 17 mai 2007
L'Eglise en rupture avec le pouvoir depuis le régime soviétique, en exil, et l'Eglise officielle, se sont officiellement réunifiées avec la signature de l'acte de "communion canonique"

L'Eglise orthodoxe russe et sa branche en exil se sont officiellement réunifiées jeudi 17 mai, au matin. Cet événement historique piloté par le président Vladimir Poutine tire un trait sur 80 ans de schisme, de persécutions et d'humiliations sous le régime soviétique.

Le métropolite Lavr, chef de l'Eglise orthodoxe russe à l'étranger dont le siège est basé à New York, et le patriarche de Moscou et de toutes les Russies Alexis II ont signé l'acte de "communion canonique". Cet acte autorise désormais les prêtres des deux Eglises à concélébrer l'eucharistie.

Le métropolite Lavr et Alexis II ont salué cette réunification et remercié Vladimir Poutine pour y avoir personnellement contribué, en lui remettant une icône.

"Après des décennies de schisme, on peut dire qu'il n'y a pas eu de vainqueurs. Tout le monde était perdant, les croyants, la société en général", a dit Vladimir Poutine.

Le point d'orgue de la liturgie commune, de plus de trois heures, qui célèbre cette réunification doit être la prise de la Communion par le clergé des deux Eglises dans le même calice, un geste qui consacrera la réunification sur le plan spirituel.

Des centaines de personnes s'étaient rassemblées jeudi 17 mai aux aurores en la cathédrale du Christ Sauveur à Moscou pour assister à la liturgie de réunification

L'Eglise russe à l'étranger a été créée dans les années 1920 par le clergé ayant fui la Russie bolchevique. Elle a rompu avec le patriarcat de Moscou après que ce dernier a proclamé en 1927 sa loyauté au gouvernement soviétique et appelé l'Eglise en exil à coopérer avec le nouveau pouvoir.

Elle ne sort de l'ombre que fin 1980 pendant la Perestroïka de Mikhaïl Gorbatchev.

Le président Vladimir Poutine accélère les restaurations des églises et s'implique personnellement dans la réunification, en rendant visite au métropolite Lavr en 2003 et 2005.

Fortement symbolique, cette réunification n'a toutefois pas l'approbation d'une partie du clergé en exil, qui estime que le patriarcat doit d'abord se repentir de sa soumission au pouvoir soviétique et qu'il reste trop assujetti au pouvoir politique. Lien
10e anniversaire de la réunification historique de l’Eglise orthodoxe russe avec l’Eglise hors frontières a eu le lieu le 17 mai 2007

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Mai 2017 à 11:24 | 0 commentaire | Permalien



Recherche





RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile