Nous vous proposons de visionner cette brève vidéo présentant le travail accompli par les séminaristes du Séminaire orthodoxe russe d'Épinay-sous-Sénart, sous la direction de Sergey Volkov, pour enregistrer en novembre et décembre 2014 le premier album audio du Séminaire: "Noëls de Russie et de France".

Le film a été réalisé par Alexey Vozniuk.

Le disque peut être commandé sur le site des Éditions Sainte-Geneviève.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 10 Janvier 2015 à 14:42 | -1 commentaire | Permalien

Site ACER RUSSIE

Nous lançons cet appel pour rassembler les fonds nécessaires et compléter le financement d'un programme d'aide d'urgence aux personnes sans-abri confrontées à l’hiver Russe. Merci de votre aide!

La température à Saint-Pétersbourg est descendue à -15°. Une grave crise frappe la Russie. Les hausses constantes des prix touchent les plus pauvres. L’hiver dernier, à Saint-Pétersbourg, plus de 1000 personnes sans abri sont encore mortes dans la rue faute d’avoir trouvé de l’aide. Grâce à vos dons, des associations et paroisses russes sauvent de la mort et des amputations des centaines d’hommes, de femmes et d’enfants chaque année. Les moyens manquent pour chauffer les tentes de nuit, distribuer des repas chauds et des couvertures, pour les soins d’urgence.

Nous devons rassembler les fonds nécessaires pour que les sans-abri de Saint-Pétersbourg, Vladimir et Kondopoga aient un refuge jusqu’au printemps.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Janvier 2015 à 12:02 | Permalien

Je n'aimais pas "Charlie Hebdo"....
L'un de nos contributeurs nous envoie ce texte que nous croyons possible, dans le contexte des terribles évènements survenus le jours de la fête de la Nativité, de mettre en ligne, P.O.

***
Bon, ce n'est pas un journal que je lisais régulièrement, c'est sûr, mais à chaque fois que je suis tombé dessus, je n'ai pas aimé. Il ne me faisait pas rire, pas même sourire.

D'abord, je n'aime pas leur "trait", leur style de graphisme. Ensuite, je les trouvais souvent injuste, méprisants, volontairement blessants lorsque – au nom d'une prétendue "lutte contre la connerie" – ils s'en prenaient en un immonde amalgame à tout ce qui peut être religieux, du "catho de base" au djihadiste, ne connaissant que l'outrance comme mode d'expression.

Aussi, pour tout dire, si ce journal – qui connaissait des difficultés financières – avait simplement cessé de paraître, ça ne m'aurait fait ni chaud ni froid.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Janvier 2015 à 19:46 | Permalien

Le mercredi 7 janvier  les 150 millions de Russes orthodoxes à travers le monde  célèbre Noël y compris  l’immigration russe en France
À plusieurs vagues de Russes blancs ayant fui la révolution d’octobre 1917 succèdent aujourd’hui des migrants beaucoup plus attachés à leur identité slave.

Ce mercredi 7 janvier, Olga Bepoldin, 80 ans, célèbre Noël en même temps que les 150 millions de Russes orthodoxes à travers le monde. Fille d’un couple de Russes blancs, ces fidèles du tsar qui ont fui la révolution d’octobre 1917, l’ancienne chercheuse au CNRS vit depuis quatre ans à la Maison russe de Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne) où ses parents ont fini leurs jours. « Du temps de la princesse Mestchersky, qui a ouvert cet établissement en 1927 pour y accueillir les Russes en exil, j’ai vu défiler ici tout ce que l’ancienne Russie comptait d’industriels, aristocrates, artistes, intellectuels… Dans les années qui ont précédé l’effondrement de l’URSS, l’écrivain Soljenitsyne nous rendait visite. »
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Janvier 2015 à 10:47 | -1 commentaire | Permalien

L’Assemblée des évêques orthodoxes de France vient de diffuser un communiqué au format pdf sur l’attentat meurtrier contre l’hebdomadaire Charlie Hebdo perpétré aujourd’hui à Paris. Il y est notamment précisé : ” Les évêques orthodoxes de France condamnent avec la plus grande fermeté l’attentat ignoble et barbare perpétré sur le sol national aujourd’hui, en plein cœur de Paris. (…) Cet attentat abject cherche à semer la terreur, le doute et la division. Il appelle donc, aujourd’hui, plus que jamais, les différentes composantes sociopolitiques et religieuses de notre pays à clamer haut et fort l’unité et la cohésion nationales face à la barbarie et à réaffirmer, avec les autorités publiques de notre pays, la primauté du vivre ensemble dans le respect de l’ordre public républicain et ce, sur toutes autres considérations.” Lien AEOF
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Janvier 2015 à 22:55 | Permalien

Message de Noël de Sa Sainteté le Patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie
Message de Noël de Sa Sainteté le Patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie aux archipasteurs, pasteurs, moines et à tous les fidèles enfants de l’Église orthodoxe russe.

Éminences, révérends pères, vénérables moines et moniales, chers frères et sœurs

A vous tous qui vivez dans des pays, des villes et des villages différents mais faites partie de l’Église orthodoxe russe, je m’adresse en cette sainte nuit et vous souhaite de tout cœur une bonne fête de la Nativité du Christ, par laquelle le monde est sauvé. Je vous salue tous, très chers, et je prie pour que nous soyons tous emplis de joie spirituelle en participant ensemble à cette grande solennité, et pour que nous nous délections du festin de la foi, en fils et filles de Dieu et amis du Christ que nous sommes (Jn 15, 15).

Contemplant aujourd’hui le mystère de l’Incarnation divine, nous aspirons à comprendre le sens de cet évènement qui s’est déroulé il y a 2000 ans à Bethléem, à comprendre sa signification pour nous et pour nos contemporains.

Le saint apôtre Paul écrit : « Quand vint la plénitude du temps, Dieu envoya son Fils, né d’une femme, né sujet de la Loi, afin de racheter les sujets de la Loi, afin de nous conférer l’adoption filiale » (Gal 4, 4-5). Qu’y avait-il avant cette plénitude des temps ?
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 6 Janvier 2015 à 10:19 | 0 commentaire | Permalien

L'Eglise orthodoxe russe partage la position du pape François sur de nombreuses questions relatives à l'éthique sociale et à la situation du christianisme en Europe et au Proche-Orient, a déclaré lundi le diacre Alexandre Volkov, porte-parole du patriarche Cyrille de Moscou, dans une interview à RIA Novosti.

"A l'heure actuelle, nous avons plus de points de convergence que de divergence avec nos frères catholiques s'il s'agit de notre vision chrétienne de la vie sociale. Là, nos positions convergent, ce qui nous permet d'affirmer que nos Eglises se rapprochent dans leur défense des valeurs immuables du christianisme", a constaté Mgr Volkov.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 6 Janvier 2015 à 10:00 | 0 commentaire | Permalien

Noël Ruffieux :Quand j’étais petit enfant catholique, nous attendions le matin du 6 janvier pour placer les trois mages
« La fête de l’Epiphanie (révélation) est fêtée selon deux modalités soit l’adoration des mages (dans l’Eglise catholique latine) soit le baptême du Christ (dans les autres Eglises). »

Epiphanie : Quand j’étais petit enfant catholique, nous attendions le matin du 6 janvier pour placer les trois mages, leurs cadeaux et leurs chameaux dans la crèche. Théophanie : Devenu orthodoxe, j’ai dû m’habituer à placer mes mages à Noël et à contempler l’icône du Baptême du Christ le 6 janvier, sans oser cependant plonger dans la rivière pour récupérer la croix !

Epiphanie, Théophanie : Probablement que dans les premiers siècles de l’Eglise la Manifestation du Verbe de Dieu - son Incarnation - était célébrée comme un tout.

Très solennellement à Jérusalem, aussi solennellement que Pâques, selon le témoignage d’Egérie au IVe siècle. Mais comme une seule et même Manifestation, que l’on a par la suite dissociée.
Rédigé par Noël Ruffieux le 5 Janvier 2015 à 19:18 | 1 commentaire | Permalien

L'hebdomadaire "Der Spiegel" relayé par RIA Novosti annonce que, pour la première fois depuis 1923, date de la chute de l'Empire Ottoman, un temple chrétien sera édifié en Turquie.Ce temple destiné aux chrétiens araméens se situera dans l'un des quartiers de la vieille ville.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 5 Janvier 2015 à 19:10 | 1 commentaire | Permalien

Les enfants de Bethléem, Russie 1937
Traduction Laurence Guillon

La question de Dostoïevski : une larme d’enfant vaut-elle tous les biens du monde est souvent évoquée maintenant au sujet de la loi de Dima Iakovlev. D’où viennent les pensionnaires des orphelinats ? Comment s’est formé tout ce système ?

Il s’est développé en Russie non après la guerre, comme il convient de le croire, les refuges ont servi à des orphelins dont les parents étaient vivants, les enfants des ennemis du peuple. C’est alors que furent imaginés la pratique de changer les prénoms et le secret de l’adoption. Les documents historiques sur cette période ne sont pas actuellement en faveur, mais l’un d’eux m’est tombé par hasard entre les mains aujourd’hui.

Je mets de l’ordre dans les archives familiales, je lis ce qu’à écrit mon grand-père, arrêté en 1937. L’une de ces notes est consacrée à un fait historique peu connu, la révolte enfantine de Sverdlovsk en 1937.

* * *
A partir de juillet 1937, à Sverdlovsk, les arrestations s’intensifièrent. Les femmes des détenus commencèrent à arriver en prison, on les prit un peu plus tard que leurs époux. On remit les enfants à des proches ou on les plaça dans des orphelinats, alors que leurs parents étaient en vie.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 5 Janvier 2015 à 19:00 | 1 commentaire | Permalien

Le choeur du Séminaire orthodoxe russe d'Épinay-sous-Sénart, sous la direction de Sergey Volkov, vient de publier un très beau disque audio intitulé "Noël de Russie et de France" avec vingt-quatre chants en slavon, français, latin et anglais.

Fruit d'un long travail, ce disque a été enregistré dans l'église en bois Notre-Dame de la Nativité du Séminaire, qui se prêtait particulièrement bien à cet exercice.

Vous pouvez écouter des extraits et acquérir ce disque sur le site des Éditions Sainte-Geneviève.

noels_de_russie_et_de_france.pdf Noëls de Russie et de France.pdf  (336.67 Ko)

Le choeur du Séminaire orthodoxe russe publie son premier album "Noël de Russie et de France"
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 5 Janvier 2015 à 15:22 | 0 commentaire | Permalien

La crèche russe : un art né de la foi
Un article de Ioulia Lindé, photos Vladimir Echtokine
Traduit par Laurence Guillon


Revue "FOMA"

La crèche russe, ou vertep, lorsque je la vis pour la première fois, fut pour moi un enchantement. Contrairement aux crèches occidentales, c’est un petit théâtre où des figurines nous jouent l’histoire de la Nativité. Ceux qui les animent alternent dialogues et parties chantées traditionnelles. Ce jour-là, c’était un père et sa fille, laquelle s’accompagnait à la vielle à roue. Le petit théâtre, dans une pièce obscure, était illuminé par des bougies, comme celui qui nous est montré ici. Le récit psalmodié, les chants si purs, la poésie des figurines dans la douce et magique lumière, je n’en ai rien oublié, et j’ai longtemps regretté de ne pouvoir confectionner et mettre en scène un vertep à l’école.

En Europe, jusqu’à ce jour, existe la tradition séculaire des crèches de Noël.

Certains les achètent dans les magasins ou sur les marchés, d’autres préfèrent les faire eux-mêmes. En Russie, les crèches étaient populaires jusqu’à la révolution. A partir de 1917, les traditions liées à la Nativité furent visées les premières par la propagande antireligieuse commençante. La renaissance de la crèche se place dans les années 80. La pression idéologique se relâchant, les folkloristes eurent la possibilité d’étudier activement et ouvertement les traditions religieuses populaires.
Rédigé par Laurence Guillon le 5 Janvier 2015 à 11:30 | 0 commentaire | Permalien

Le Washington du père Viktor Potapov
Tatiana Veselkina pour Pravoslavie.ru
Traduction Elena Tastevin

Dans Shepherd’s street (rue des Bergers) on entendait beaucoup le russe. En face de la cathédrale russe, la troisième génération de scouts russes jouait au volley. Par moment ils passaient à l’anglais. Sous une tente à côté de la cathédrale un groupe d’enfants plus petits répétait le « Notre Père » en slavon. Je me tenais pas très loin et admirais les mosaïques et les carreaux de la cathédrale éclairée par le soleil de midi.

La Cathédrale Saint-Jean Baptiste à Washington représente appartient au style de Moscou et d’Iaroslavl du XVIIe siècle. Aux Etats-Unis il y en a très peu de semblables aux Etats-Unis. Le monde orthodoxe compte en tout à peine 25 cathédrales Décollation de Saint-Jean Baptiste.

La fondation de la cathédrale est liée à un épisode connu de la vie de l’Eglise Orthodoxe Russe Hors Frontières. En 1949 l’archevêque Jean (Maximovitch) s’est rendu à Washington de l’île reculée de Tubabao afin d’intercéder pour ses ouailles obligées de quitter la Chine communiste et « descendus » sur cette île contre leurs gré.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 5 Janvier 2015 à 09:00 | 2 commentaires | Permalien

la Croix reposant sur la Jérusalem Céleste
Croix "cosmique" XIII ème siècle

La basilique Saint-Jean-de-Latran (San Giovanni in Laterano), connue à l'origine sous le nom de basilique du Saint-Sauveur. L'abside date de 1880 mais la mosaïque du XIII ème siècle a été conservée.

Elle reprend le thème de la Croix reposant sur la Jérusalem Céleste. La croix glorieuse (vision de Constantin lors de sa victoire sur Maxence au pont Milivius et victoire de la Croix sur le paganisme) est plantée sur une montagne.

Au-dessus de la croix, apparaît le symbole de la colombe de qui procèdent les flots de la vie. Ces flots descendent, par delà les bras de la croix, qui porte en son centre une représentation du baptême de Jésus jusqu'à la montagne où ils se divisent en quatre fleuves. Des cerfs et des agneaux viennent s'abreuver aux eaux vives.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 4 Janvier 2015 à 13:56 | 2 commentaires | Permalien

79% des Russes prévoient de célébrer Noël, majoritairement, le 7 Janvier et en famille à la maison, et la majorité est contre l'unification de la date avec les Catholiques…

D'après un sondage du Centre d'Etudes Sociologiques WCIOM réalisé les 20-21 Décembre 2014, près des trois quarts des Russes (72%) –vont fêtez Noël le 7 Janvier alors que 6% le fêteront le 25 décembre. Cette proportions-là augmente toutefois sensiblement dans les capitales Moscou et Saint-Pétersbourg pour atteindre 13%.

Lire aussi Nouvel An et calendrier julien en Russie
Rédigé par Vladimir Golovanow le 4 Janvier 2015 à 11:01 | 0 commentaire | Permalien

Miracles de saint Jean de Cronstadt (1829-1908)
Nous reprenons une très actuelle publication du site de Claude LOPEZ-GINISTY "Orthodoxologie"

Svetlana Tvirko: "Ils voulaient amputer la jambe de ma belle-mère"


En 2012, j'étudiai à Saint-Pétersbourg pendant cinq jours. Le premier jour, après mon cours, je suis allé au monastère Saint-Jean, où je n'étais jamais allée auparavant.

Je voulais beaucoup le faire afin d'aller sur la tombe du père Jean. Ma mère devait aller le lendemain faire des examens médicaux, et les médecins s'attendaient au pire. Ma belle-mère était également à l'hôpital. Elle avait soixante-six ans à l'époque. Ils voulaient amputer sa jambe, elle avait la gangrène et elle devenait noire.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Janvier 2015 à 11:13 | 0 commentaire | Permalien

Quarante Jours de "shopping" (et de jeûne) avant Noël
V. Golovanow

"Être à la fois ascète et consommateur est caractéristique des défis auxquels nous sommes confrontés en tant que chrétiens dans un monde qui clairement favorise et "nourri" nos tendances consuméristes." Père Steven Kostoff*, 20 novembre 2012

"Bataille des calendriers"

Depuis le 15/28 Novembre, nous suivons les 40 jours du jeune destiné à nous préparer à l'avènement du Fils de Dieu dans la chair. Pour certains / beaucoup d'entre nous, cela pourrait très bien nous tomber dessus par surprise et non préparés. Cependant, comme le dit le dicton, "les choses sont ce qu'elles sont» et le calendrier de Église nous invite à entrer dans cette saison sacrée ce jour-là. Cela signifie une intensification de l'éternelle "bataille des calendriers" dans laquelle chaque chrétien orthodoxe est engagée consciemment ou inconsciemment.

Lire aussi Des icônes sur des tasses, assiettes, tee shirts...etc. : piété ou blasphème ?

Les deux calendriers - l'ecclésial et le laïc - représentent l'Eglise et «le monde» respectivement. Souvent, il y a une tension sous-jacente entre ces deux sphères. En raison de cette tension, je crois que nous nous trouvons dans la situation assez particulière d'être simultanément ascétique et consumériste. Jeûner, prier et être charitable – c'est mener une vie simplifiée, basée sur la limitation, une certaine discipline et un premier choix de vivre selon les principes de l'Evangile dans un monde très sécularisé et de plus en plus hédoniste. C'est ce que cela signifie "être ascétique".
Rédigé par Vladimir Golovanow le 1 Janvier 2015 à 11:52 | 2 commentaires | Permalien

Saint Martyr BONIFACE et Sainte Aglaïs
Saint Boniface souffrit en 290.

Saint Boniface, était le serviteur d'une femme riche et dépravée, Aglaïs / Aglaée/, à Rome, et avait des relations impures et adultères avec elle. Aglaée manifesta le désir d'avoir chez elle des reliques de quelque martyr, comme une sorte d'amulette domestique contre le mal, et ainsi elle envoya son serviteur en Asie, afin de trouver et d'acheter ce qu'elle désirait.

Boniface prit quelques esclaves avec lui, et une grande somme d'argent, et, au moment de partir, il dit à Aglaée : "Si je ne trouve pas le moindre martyr, et qu'ils ramènent mon corps, martyrisé pour le Christ, est-ce que tu le recevra avec honneur?"

Parvenant à la ville de Tarse, Boniface vit beaucoup de Chrétiens soumis à la torture : certains avaient leurs jambes tranchées, d'autres leurs mains, d'autres les yeux arrachés, d'autres mourraient sur la potence, et ainsi de suite. Le cœur de Boniface fut bouleversé, et il se repentit dans les larmes de sa vie pécheresse.

Il cria aux martyrs Chrétiens "Moi aussi, je suis Chrétien!' Le juge le fit arrêter pour interrogation, et ordonna de le fouetter fortement, puis de déverser du plomb fondu dans sa bouche, et comme ça ne semblait rien lui faire, de le décapiter. Les esclaves ramenèrent son corps à Rome.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 1 Janvier 2015 à 09:00 | 0 commentaire | Permalien

BON REVEILLON et JOYEUSE ANNEE 2015
A tous les lecteurs, à tous les contributeurs de P.O. nous souhaitons que 2015 nous soit clémente !
Pour beaucoup 2014 a été une année douloureuse, saturée d'épreuves...

Que 2015 soit saturée d’évènements bénis, de sujets passionnants, qu’elle nous apporte encore plus d’auteurs, qu’elle soit marquée par une volonté d’unité et de paix ! Tous nos vœux vont à Monseigneur Nestor, évêque de Chersonèse, ainsi qu’au séminaire orthodoxe d'Epinay et à son recteur, le hiéromoine Alexandre. S Novym Godom ! Bonne année! Happy new year! Et pour nos amis qui parlent aussi une autre langue que le Français - Vœux 2015 multi-langues
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 31 Décembre 2014 à 08:48 | 1 commentaire | Permalien

Un Synode Pan orthodoxe Permanent: un instrument pour assurer non seulement l'union entre les Églises orthodoxes, mais aussi l'unité entre elles ?

Dans la prochaine édition la 22 eme de "L'Orthodoxie, ici et maintenant" sur KTO le Mardi 30 Décembre a 21h 45 nous faisons un ZOOM sur une des personnalités ecclésiales (orthodoxes russes) les plus marquantes du XX siècle: Mgr Basile KRIVOCHEINE moine, théologien, pasteur, évêque, pionnier de la patrologie, spécialiste de Grégoire Palamas, de Saint Syméon le Nouveau Théologien, et surtout de son thème de l'ivresse mystique et spirituelle, etc. Un homme haut en couleurs! J'ai reçu pour ce faire son neveu et mon ami, Nikita Krivocheine , une personnalité marquante et engagée de l'émigration russe en France, qui a fait une excellente prestation et à été très touchant en parlant de son oncle.

En préparant cette émission, je me suis plongé dans les écrits abondants de Mgr Basile et suivi un peu l'itinéraire de cet homme qui est né avec le siècle en 1900 (d'un père ministre du tsar Nicolas II) et l'a traversé pratiquement de bout en bout et a connu toutes ses convulsions meurtrières (il est mort archevêque de Bruxelles du Patriarcat de Moscou en 1985 et est enterré à saint Petersbourg la ville de sa naiissance ).
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 30 Décembre 2014 à 09:00 | 1 commentaire | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 200


Recherche


Sondage
Le Christ est né dans une grotte, dans des conditions extrêmement modestes. La célébration de sa naissance vous incite-t-elle à aider davantage les nécessiteux?

Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile