Mgr Marc Arndt: deux questions vitales pour l'Eglise à l'Etranger  (II)
J'ai présenté un premier extrait de l'entretien entre le métropolite Marc et le diacre André Psarev publié par Bogoslov.ru . En voici la suite consacrée à deux questions que Mgr Marc juge essentielles: l'absence des jeunes et le schisme "Vitaliste" (*) en Amérique du Sud:

Pourquoi les jeunes ne viennent-ils pas à l'église?

Ce qui m'a le plus interpelé, aussi bien pour la première que pour la seconde émigration, c'est que leurs enfants sont absents des églises. Je ne peux pas expliquer comment c'est arrivé mais la langue a pu jouer un certain rôle… Pour les jeunes qui ont grandi ici, l'absence totale de langue locale pouvait contribuer à les éloigner. Alors, par exemple, j'insiste pour que l'Evangile et l'Apôtre soient lus dans les deux langues et l'une des grande écténies soit prononcée en langue locale afin que les enfants entendent des sons qui leur soient plus proches, compréhensibles que le slavon. C'est notre faute, mais nous ne nous préoccupons pas assez de ce que les enfants parlent russe et comprennent le slavon; cela ne réussit pas dans toutes les paroisses
Rédigé par Vladimir Golovanow le 8 Octobre 2014 à 22:22 | 0 commentaire | Permalien

700 ans de la naissance de saint Serge de Radonèje
Résumé Irina (Renata) ClAVIEN

Cette année le monde orthodoxe célèbre 700 ans de la naissance le 3 mai 1314 de saint Serge de Radonèje, l’un des saints les plus vénérés en Russie. Des nombreuses manifestations sont organisées en Russie et en particulier dans la laure de la Trinité-Saint-Serge à Serguiev Possad, monastère qu’il a fondé en 1345.

Malgré le fait que l’Eglise orthodoxe ne fête que la dormition de vénérable saint Serge et la translation de ses reliques, en raison de la grande importance de saint Serge, higoumène de la terre russe, on célèbre son jubilé.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Octobre 2014 à 23:47 | 0 commentaire | Permalien

Boris ZAÏTSEV : Saint Serge de Radonège
Bibliographie des œuvres de Boris Zaïtsev et en russe Boris ZAÏTZEFF

Plus de six cents ans se sont écoulés depuis la naissance de saint Serge1, plus de cinq cents depuis sa mort. Sa vie calme, sainte et pure, a duré près d’un siècle. Le modeste adolescent, qui s’appelait d’abord Barthélemy et qui prit plus tard le nom de Serge, devint une des plus grandes gloires de la Russie.

Par sa sainteté, Serge est grand pour l’univers, car il a vécu pour l’humanité entière. Mais son harmonie parfaite avec son peuple, ce qu’il y a de typique dans sa nature, qui réunit les traits disséminés du caractère russe, lui donnent quelque chose de particulièrement émouvant pour nous. De là proviennent la vénération tout exceptionnelle dont il est entouré en Russie et la canonisation tacite dont il a été l’objet, et par laquelle le peuple russe le reconnaît pour son saint par excellence ; privilège que personne d’autre ne partage avec lui.

Saint Serge vivait aux temps du joug tartare. Il n’en souffrait pas personnellement : les forêts de Radonège l’en préservaient. Mais il n’est pas resté indifférent à l’oppression tartare. Tout ermite qu’il fût, il n’en éleva pas moins la croix pour la Russie avec la résolution calme qui caractérisait tous ses actes ; il bénit Dimitri Donskoï, en l’envoyant à la bataille de Koulikovo2 qui, grâce à son geste, a gardé un sens symboliquement mystique jusqu’à nos jours.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Octobre 2014 à 21:30 | 0 commentaire | Permalien

La réunion de la Commission interorthodoxe spéciale pour la préparation du Concile panorthodoxe s’est achevée le 3 octobre 2014 à Chambésy. A la bénédiction de Sa Sainteté le Patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie, une délégation de l’Église orthodoxe russe conduite par le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou participait aux travaux de la réunion, commencée le 30 septembre sous la présidence du métropolite Jean de Pergame (Patriarcat de Constantinople). L’archiprêtre Nicolas Balachov, vice-président du DREE, et le diacre Anatole Tchouriakov, interprète, faisaient partie de la délégation.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Octobre 2014 à 17:55 | 18 commentaires | Permalien

Destin du monastère russe de Ste Catherine à Vidno
Le monastère de Ste Catherine à Vidno (grande banlieue de Moscou, 25 Km au sud du Kremlin) a été fondé en 1658 par le tsar Alexis Mikhailovich (19 mars 1629-8 février 1676), deuxième souverain de la dynastie des Romanov. Fermé en 1922, il servit d'abord de prison pour courtes peines puis fut transformé en prison spéciale (1938). Transformé en hôpital en 1958 le monastère a été rendu à l'Eglise en 1992.

Une ONG locale des victimes de la répression a adressé au président du Conseil présidentiel pour le développement de la société civile et les droits de l'homme une demande de créer dans le monastère un mémorial aux victimes des répressions; cette demande a été transmise au gouverneur de l'oblast de Moscou avec un avis favorable du Conseil et les services du gouverneur l'ont fait suivre aux responsables du district où est situé le monastère en précisant que, s'agissant d'un site classé, toute nouvelle construction y est strictement réglementée…
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Octobre 2014 à 11:17 | 0 commentaire | Permalien

"La principale incidence se produit dans certaines paroisses catholiques et protestantes. «Cela se traduit par la présence d'icônes et la reprise de certains textes patristiques», explique l'auteur de l'étude."

Maria Hämmerli (voir "Source in fine") citée par infocatho.cef.fr ICI

* Comme précisé dans le tableau donné plus bas, il s'agit des chiffres des recensements de 1980 et 2000 qui voient passer le nombre d'orthodoxes, Églises préchalcédoniennes inclues, de 37 203 à 131 251. Leur nombre actuel est estimé à 150 000.

D'après le "Résumé de la présentation d’information de Jean F. Mayer à l’occasion de la rencontre du 17 mai 2012 à Chambésy" Jean-François Mayer est un historien des religions traducteur et directeur de l’Institut Religioscope.
Rédigé par Vladimir Golovanow le 6 Octobre 2014 à 10:35 | 1 commentaire | Permalien

Beslan : une église érigée sur le site du massacre de 2004
Une croix vient d’être fixée et bénie sur le plus haut des dômes de l’église orthodoxe édifiée sur le site et en mémoire de l’horrible massacre de Beslan (Ossétie-du-Nord-Alanie).

Du 1er au 3 septembre 2004, 1 200 écoliers et personnels de l’école n° 1 de Beslan étaient pris en otage par des indépendantistes islamistes tchétchènes et ingouches, parqués dans le gymnase bourré d’explosifs de l’école, privés d’eau, de nourriture et même empêchés de se rendre aux toilettes.

Le 3 septembre les forces spéciales russes passaient à l’attaque : les affrontements avec les islamistes se soldèrent par 331 morts dont 186 enfants…Lien christianophobie
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 5 Octobre 2014 à 19:18 | 0 commentaire | Permalien

Au mois de décembre 2013, en recevant le cardinal, Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, le patriarche Daniel avait souligné l’importance du témoignage commun dans une société sécularisée et de la solidarité avec les chrétiens persécutés dans différentes parties du monde. Il s’était par ailleurs prononcé en faveur d’un équilibre de réciprocité et de complémentarité entre la primauté et la synodalité, qui tienne compte de l’évolution historique différente entre l’Orient et l’Occident.

Il s’agit d’un thème sensible au sujet duquel les Eglises catholique et orthodoxes arrivent difficilement à s’entendre).
Rédigé par Vladimir Golovanow le 5 Octobre 2014 à 14:32 | 1 commentaire | Permalien

Parution en Russie du journal (1937-1948) de Pierre Kovalevsky  une publication de Nicolas Ross. En vente à la librairie "Les Editeurs Réunis"
En vente à la librairie "Les Editeurs Réunis"

Les éditions « Khristianskaia biblioteka » Nijni Novgorod publient l’ouvrage de "Lumière pascale rue Daru" Pierre Kovalevsky ‒ Notes journalières (1937-1948) (Introduction, rédaction et notes: Nicolas Ross)

Extraits de l'introduction

Pierre Evgrafovitch Kovalevsky (1901-1978) est né à Saint-Pétersbourg dans une famille d’ancienne noblesse, dont plusieurs membres s’illustrèrent en Russie dans des domaines variés. À son arrivée en France en 1920, il s’installa avec ses parents et ses frères Maxime et Eugraphe à Beaulieu, près de Nice. Puis les Kovalevsky louèrent un modeste logement en rez-de-chaussée avec jardin à Meudon (62, rue de la République), qui resta leur foyer familial pendant un demi-siècle

Membre d’innombrables conseils ou comités d’organisations russes, Pierre Kovalevsky fut l’un des fondateurs et un participant actif de l’Action chrétienne des étudiants russes (ACER) en France. Il fut très proche, également, du Sokol russe et du mouvement Vitiaz, importantes organisations de jeunesse russes de l’émigration. Il fut enfin, et ce n’est pas le moindre de ses mérites, l’un des principaux promoteurs et responsables du réseau très actif des écoles paroissiales, dites du « du jeudi », qui donnèrent d’excellentes bases de culture russe, religieuse et profane, aux milliers d’enfants de l’émigration qui les fréquentèrent durant des décennies
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 5 Octobre 2014 à 08:42 | 1 commentaire | Permalien

L’Essonne: Catholiques, Orthodoxes et Musulmans se mobilisent pour ériger de nouveaux lieux de culte
Loin des conflits internationaux, les fidèles veulent trouver en Essonne les moyens de vivre leur foi paisiblement. Catholiques, Orthodoxes et Musulmans se mobilisent pour ériger de nouveaux lieux de culte. Des réalisations qui ne se font pas sans problèmes.

Églises catholiques, orthodoxes ou évangéliques, mosquées, synagogues, pagodes ou autres temples sont autant de lieux de culte qui peuplent aujourd’hui l’Essonne.

Bref, il s’agit d’un territoire multiculturel où vivent plusieurs milliers de personnes de confessions différentes – catholique, juive ou musulmane… – ou bien même athées.

Outre cette multitude de cultes, l’Essonne permet aussi à une majorité de croyants de pouvoir pratiquer un culte au sein d’édifices religieux. Et ce, notamment grâce à la création de lieux de culte en tout genre. En effet, l’Essonne qui compte parmi les départements les plus jeunes de France fait partie de ces territoires en constant développement démographique.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 3 Octobre 2014 à 20:35 | 0 commentaire | Permalien

Cet été, le Сoncile Archiépiscopal de l'Eglise Russe Hors Frontières s'est réuni à San-Francisco. Le Concile a confirmé la perte de l'état clérical de l'ancien évêque Varnava (Prokofieff) et de tout le groupe de clercs qui s'était mis en schisme. L'information figure sur le site du Synode! Lien Synod

Lier aussi : A propos de l'église russe de Cannes et droit de réponse du père Antony Odaysky
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 3 Octobre 2014 à 09:36 | Permalien

Appel aux dons pour l'aménagement d'une nouvelle église orthodoxe à Lyon!
Notre paroisse, dédiée à Notre Dame de Toute Protection, est la première église orthodoxe russe créée à Lyon dès 1924 par la première vague de l’émigration russe. Elle n'a jamais eu de lieu de culte en propre et a dû déménager plusieurs fois. Le diocèse de Lyon lui propose maintenant de s'installe dans la crypte de l’église St-Joseph des Brotteaux à Lyon qui conviendrait parfaitement mais nécessite des travaux de restauration pour servir au culte et notamment satisfaisant aux obligations de sécurité.

Le devis actuel se monte à 60.000€ et la paroisse ne dispose pas d'une telle somme qui représente plusieurs fois son budget annuel de fonctionnement.
Rédigé par Vladimir Golovanow le 2 Octobre 2014 à 12:42 | 33 commentaires | Permalien

En 2008 déjà, le gouvernement de la Fédération de Russie avait attribué plus de 600.000 Euros pour rembourser la dette relative à des concessions de parcelles, afin d’empêcher la disparition du cimetière. En outre, en l’an 2000, les cendres de plusieurs personnalités russes, enterrées à Saint-Geneviève-des-Bois, avaient été transférées en Russie.

Le gouvernement de la Fédération de Russie a attribué presque 610.000 Euros pour rembourser la dette relative aux concessions des parcelles du cimetière russe de Sainte-Geneviève-des-Bois. Les dispositions y relatives ont été publiées sur le portail officiel de l’information juridique russe.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Octobre 2014 à 09:06 | 0 commentaire | Permalien

La théologie grecque des cinquante dernières années
V.Golovanow

La théologie "ne consiste pas simplement à parler à propos de Dieu, c'est le Verbe de Dieu" Nikos Nissiotis cité par Sotiris Gounélas, écrivain et poète, ancien rédacteur en chef de la revue "Synaxi" (Athènes)*

A côté de la théologie russe, dont nous voyons un bon nombre de publications en France, et sur PO en particulier, la théologie grecque contemporaine est un domaine d’études très important que nous connaissons très peu car les publications en français sont relativement rares.

Le colloque «Le renouveau de la théologie grecque contemporaine des années soixante à nos jours» (Institut Saint-Serge et Centre "Istina", Paris 15-16 avril 2010) lui avait été consacré et j'en propose un résumé d'après le compte rendu du professeur Michel Stavrou (ibid. *), dont je reprends l'essentiel (les actes du colloques auraient du être publés, mais je n'en ai pas trouvé de références). Les thèmes abordés sont toujours d'actualité et ce résumé permet de se repérer parmi les théologiens grecs contemporains.
Rédigé par Vladimir Golovanow le 1 Octobre 2014 à 16:22 | 20 commentaires | Permalien

LE JOURNAL DE L'ORTHODOXIE [La 1ère convention mondiale de l'Eglise orthodoxe d'Antioche à Balamand Liban / La XIIIème rencontre du dialogue catholique-orthodoxe à Amman, Jordanie / La rencontre des évêques orthodoxes canoniques des Etats Unis, à Dallas, Texas, Etats-Unis / Le 700ème anniversaire de la naissance de Saint Serge de Radonège en Russie / Mais aussi l'annonce de plusieurs publications récentes]

LE GRAND ENTRETIEN avec Jean François COLOSIMO autour de son livre "Les Hommes en trop, La Malédiction des Chrétiens d'Orient" qu'il vient de publier chez Fayard.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 1 Octobre 2014 à 12:37 | 0 commentaire | Permalien

Mgr Marc (Arndt)  archevêque de Berlin, d'Allemagne et de Grande Bretagne sur les problèmes de la diaspora (I)
Mgr Marc sur les problèmes de la diaspora et "l'esprit de communauté"

L'archevêque de Berlin, d'Allemagne et de Grande Bretagne Marc (Arndt) , de l'Église orthodoxe russe à l'étranger (EORHF – patriarcat de Moscou) est un Allemand d'Allemagne de l'Est. Il a appris le russe à l'école et le maitrise parfaitement ainsi que le slavon, dont il défend ferment l'usage liturgique; il a enseigné le slavon et la littérature russe ancienne à l'Université d'Erlangen (Allemagne).

Converti à l'Orthodoxie durant ses études universitaires, il fut ordonné hiéromoine en 1975 au monastère de Lesna (France) et sacré évêque en 1980. Il fut le premier des évêques de EORHF à entamer le dialogue avec le patriarcat de Moscou dans les années 1990 et participa aux discussions qui se conclurent par la réunification de 2007.

Il est actuellement le premier vice-président du Synode épiscopal de EORHF; il préside actuellement la commission de droit canon de la Conférence interconciliaire de l'Eglise russe.

Bogoslov.ru a publié le compte rendu d'un entretien qui eut lieu le 16 juin 2014 entre le métropolite Marc et le diacre André Psarev, enseignant au séminaire de Jordanville (USA), dont nous vous proposons un premier extrait: le début de sa réponse concernant les problèmes de l'émigration orthodoxe russe.
Rédigé par Vladimir Golovanow le 1 Octobre 2014 à 08:02 | 1 commentaire | Permalien

Le metochion de la mission russe au bord du lac de Galilée a été amputé d’une partie de son terrain
Le métochion de la Mission russe à Magdala et le monastère Sainte-Marie-Madeleine de Gethsémani

Les autorités israéliennes ont décidé d’aménager une zone de loisirs sur les berges du lac de Galilée, non loin de Magdala. Une partie du territoire appartenant à la mission russe a été confisquée à ces fins.

Le metochion de la mission russe se situe à proximité de l’endroit où est née Sainte Marie-Madeleine. Le monastère se trouve à l’endroit où, selon la tradition le Seigneur a chassé les sept démons qui habitaient Marie-Madeleine.

Ce terrain a été acquis en 1908 par l’archimandrite Léonid (Sentzov), responsable de la mission russe.

Magdala est une région balnéaire. Récemment la haie qui séparait le monastère du lac a été détruite, ceci malgré la pancarte annonçant « propriété privée ».
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 1 Octobre 2014 à 07:15 | 4 commentaires | Permalien

« Le 7 et 9 octobre, le parlement de la République d’Estonie envisage de procéder à la deuxième et troisième lecture de la loi sur « la cohabitation commune » qui prévoit la possibilité de l’enregistrement légal des couples homosexuels. Si le projet de loi passe en troisième lecture, il sera adopté. L’association à but non lucratif « Pour la défense de la famille et de la tradition » (SA Perekonna ja Traditsiooni Kaitseks) organise une action de protestation contre l’adoption de ladite loi le 5 octobre à 12h devant le bâtiment du parlement.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 1 Octobre 2014 à 05:00 | 0 commentaire | Permalien

En la fête de l’Élévation de la Croix, le Primat de l’Église russe a consacré l’église Saint-Clément de Rome
Le 27 septembre 2014, en la fête de l’Élévation de la Vénérable et Vivifiante Croix du Seigneur, Sa Sainteté le Patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie a célébré le rite de consécration de l’église Saint-Clément, dans le quartier Zamoskvoretchie, rite suivi de la Divine liturgie dans l’église nouvellement consacrée.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 1 Octobre 2014 à 04:17 | 0 commentaire | Permalien

À la question: Utilisez-vous vos tablettes et smartphones comme supports pour la prière? - nos lecteurs ont répondu:


Oui, je les utilise pour avoir le texte des offices et des prières. 43.57%

Oui, je les utilise pour écouter ou regarder les célébrations liturgiques. 7.05%

Non, je n'en ai jamais eu l'idée. 7.47%

Non, cela me semble incongru. 41.91%


241 Votant(s)
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 30 Septembre 2014 à 20:56 | 0 commentaire | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 194


Recherche


Sondage
La Commission préparatoire au concile panorthodoxe se réunit à nouveau le 30 septembre 2014 à Chambésy. Pensez-vous que:

Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile