Colloque à l'Université sur la question de la primauté dans l’Eglise universelle Fribourg, 31 mars 2014 Apic

La question de la primauté dans l’Eglise universelle, débattue la semaine dernière à la Faculté de théologie de l’Université de Fribourg, est un des problèmes clés de l’ecclésiologie chrétienne. C'est ce qu'a souligné, au cours d’un séminaire tenu le 24 mars 2014, le métropolite Hilarion de Volokolamsk, chef du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou (DREE).
Rédigé par Vladimir Golovanow le 11 Août 2014 à 18:48 | 4 commentaires | Permalien

C'est aujourd'hui l'anniversaire du décès du bienheureux métropolite Antoine (Khrapovitski) (1863-1936)
C'est aujourd'hui l'anniversaire du décès du bienheureux métropolite Antoine (Khrapovitski). Il décédait à Belgrade (Serbie) il y a 78 ans. Il faillit être patriarche de Moscou lors de l'élection du concile de 1917-1918, mais le Seigneur lui confia une autre mission : celle de semer l'Orthodoxie dans le monde entier à travers les églises russes de l'émigration. MÉMOIRE ÉTERNELLE !

En quoi réside la force de l'âme du très Vénérable Métropolite Antoine (Khrapovitski)

Allocution de saint Jean de Changhaï et de San Francisco

"Il était bien instruit par la grâce de l'Esprit qu'un représentant de l'Eglise doit se préoccuper non seulement de l'Eglise qui lui est confiée par l'Esprit, mais de toute l'Eglise Universelle; il l'a appris dans les saintes prières. Si tu dois - dit saint Eustache - faire des prières pour l'Eglise Universelle d'une extrémité à l'autre du monde, aussi dois-tu d'autant plus faire preuve de sollicitude envers elle toute entière, et te préoccuper autant de toutes les églises et prendre soin de tous".
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 10 Août 2014 à 09:47 | 0 commentaire | Permalien

Le patriarche Ignace Ephrem II (Église syriaque orthodoxe) a reçu des prélats orthodoxe-orientaux de haut niveau à sa résidence le 5 Août 2014:

- Mgr Anba Bishoy, évêque de Damiette (Église copte)
- Mgr Nareg Alemezian, archevêque de Chypre (Eglise orthodoxe arménienne au Liban)
- Mgr Théophile George Saliba, archevêque du Mont-Liban et secrétaire général du Saint-Synode de l'Eglise orthodoxe syriaque.

Étaient également présents Mor Denys Yuhanon -Directeur Bureau patriarcal, Mor Chrysostomos Michael Shimon - institutions de bienfaisance Directeur du Patriarcat, et Mor Thimotheos Mathews secrétaire patriarcal pour les Affaires indiennes.
Rédigé par Vladimir Golovanow le 9 Août 2014 à 16:06 | 1 commentaire | Permalien

Ukraine:  Lougansk et Gorlovka, le patriarcat de Moscou déplore les «tirs aveugles» contre les églises
Le patriarcat de Moscou déplore les «tirs aveugles» contre les églises

Une église en bois a été complètement détruite par les flammes à la suite d'un bombardement de l'armée ukrainienne à Gorlokova, dans la région de Donetsk, a annoncé vendredi 8 août 2014 l'agence de presse russe Interfax.

La veille, l'armée ukrainienne avait également touché l'église de l'Icône de la Mère de Dieu dans le centre de Lugansk.

«Les personnel est vivant. Il y a plusieurs autres incendies dans la microrégion de Stroitel. Les pompiers sont au travail», écrit le diocèse orthodoxe de Gorlokova dans un communiqué. La veille, rapporte la chaîne de TV russe Rossiya 24, le bombardement de l'église de l'Icône de la Mère de Dieu a sévèrement endommagé le bâtiment.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Août 2014 à 10:19 | Permalien

Saint et Grand-Martyr PANTELEIMON +305
Le Saint et glorieux Martyr du Christ Pantéléimon naquit à Nicomédie d'un sénateur païen, Eustorgios, et d'une Chrétienne, Euboulie, qui lui donnèrent le nom de Pantoléon. Confié à un médecin réputé, Euphrosynos, pour son éducation, il parvint en peu de temps à une connaissance parfaite de l'art médical, au point que l'empereur Maximien, ayant remarqué ses qualités, projetait de le prendre au palais comme médecin personnel. Comme le jeune homme passait quotidiennement devant la maison où était caché Saint Hermolaos (cf. 26 juil.), le Saint Prêtre, devinant à son allure la qualité de son âme, l'invita un jour à entrer et se mit à lui enseigner que la science médicale ne peut procurer qu'un bien faible soulagement à notre nature souffrante et sujette à la mort, et que seul le Christ, le seul vrai Médecin, est venu nous apporter le Salut, sans remèdes et gratuitement.

Le coeur exultant de joie à l'audition de ces paroles, le jeune Pantoléon commença à fréquenter régulièrement Saint Hermolaos et fut instruit par lui du grand Mystère de la foi. Un jour, en revenant de chez Euphrosynos, il trouva sur le chemin un enfant mort après avoir été mordu par une vipère. Estimant que le moment était venu d'éprouver la vérité des promesses d'Hermolaos, il invoqua le Nom du Christ et, aussitôt, l'enfant se releva et le reptile périt. Il courut alors chez Hermolaos et, plein de joie, demanda à recevoir sans retard le Saint Baptême.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 9 Août 2014 à 08:56 | 0 commentaire | Permalien

"Polygone" de Boutovo: Le métropolite Hilarion d’Amérique de l’Est et de New York, primat de l’Église russe hors-frontières a prié pour les victimes au Golgotha Russe
On disait des prières aujourd'hui sur les fossés communes sur du polygone de Boutovo et un office était concélébrée dans l'église dédiée aux Néomartyrs et Confesseurs Russes. Le métropolite Hilarion d’Amérique de l’Est et de New York, primat de l’Église russe hors-frontières, a présidé la Liturgie au cours de laquelle il a souligné la fermeté dans la foi de ceux qui ont été martyrisés dans les années 30."

C'est la première fois que je vois maintenant ces fosses, où sont enterrés des centaines et de milliers de martyrs massacrés ici. C'est très impressionnant et cela confirme qu'il y eu bien ici ces féroces persécutions des chrétiens, de ceux qui confessaient et ne reniaient pas le Christ et l'ont proclamé dans les temps les plus durs". On à établi à ce jour les noms de seulement mille serviteurs du culte exécutés, dont plus 300 sont canonisés.TV russe Traduction V.G.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Août 2014 à 19:12 | -1 commentaire | Permalien

Extraits du livre de Jean-Claude Larchet "Le Starets Serge"
Extraits du livre de Jean-Claude Larchet "Le Starets Serge"

LA COLÈRE

La passion de colère – à laquelle on peut rattacher toutes les formes d’agressivité vis-à-vis du prochain – témoigne elle aussi d’un manque d’amour à l’égard du prochain. Inversement la douceur (vertu opposée à la colère) est une expression de la charité, à tel point que certains Pères identifient celle-là à celle-ci.

Le starets recommande de faire tout son possible pour ne pas tomber dans la colère, car celle-ci a des effets spirituels redoutables : elle fait fuir la grâce.Lorsqu’il confessait, la première préoccupation était de savoir si le pénitent était en paix avec tout le monde, n’avait pas de différents, de haine ou de rancune vis-à-vis de quelqu’un.

Car la subsistance de telles dispositions lui paraissait être un obstacle à la communion. Il se référait en cela à ces paroles du Christ : « Quand tu présente ton offrande à l’autel, si là tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande, devant l’autel, et va d’abord te réconcilier avec ton frère ; puis reviens, et alors présente ton offrande. Hâte-toi de t’accorder avec ton adversaire tant que tu es encore avec lui sur le chemin » Mt 5, 24-25.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Août 2014 à 11:31 | 0 commentaire | Permalien

Par le père. Stephen Freeman, recteur de la paroisse de St. Anne à Oak Ridge (USA, Eglise Orthodoxe en Amériques /OCA/)

A Sainte-Anne nous ne faisons rien de spécial pour attirer des conversions; nous sommes accessibles et amicaux; "nous répondons au téléphone" (sans un secrétaire, ce qui n'est pas toujours facile.)

Je pourrais aussi dire, pour éluder la question, que les gens viennent pour une beaucoup de raisons différentes mais cette réponse passe en fait à côté de plusieurs choses évidentes.

Rédigé par Vladimir Golovanow le 8 Août 2014 à 10:01 | 1 commentaire | Permalien

Le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou parle des causes de la diffusion des idéologies islamistes radicales et des moyens de résoudre ce problème, du lien entre les conflits armés au Moyen Orient et l’escalade de la violence en Ukraine, du sort des métropolites de Syrie retenus en otage dans une interview aux RIA-Novosti.

Que pourriez-vous dire de la diffusion toujours plus large des idéologies islamistes radicales et des actes de violence envers les autres croyants au Moyen Orient ? Où allons-nous ? Et à qui cela profite-t-il ?

- La montée de l’extrémisme à slogans religieux qui se produit ces derniers temps est un sérieux défi jeté à la communauté internationale toute entière. La déstabilisation de la situation au Moyen Orient n’est pas seulement la conséquence de la guerre civile : elle tient aussi au fait que les grandes puissances mondiales ont leurs intérêts politiques et économiques dans la région. Certains pays y attisent la haine interconfessionnelle ce qui a des conséquences extrêmement graves pour la région.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Août 2014 à 11:14 | 7 commentaires | Permalien

L'Orthodoxie et les mariages mixtes
Vladimir GOLOVANOW

«Si quelqu’un réprouve le mariage et dédaigne une femme fidèle et pieuse s’unissant à son mari, ou en désapprouve une autre comme ne pouvant entrer dans le Royaume de Dieu, qu’il soit maudit. Si quelqu’un de ceux qui gardent la virginité au nom du Seigneur vient à s’élever contre les personnes mariées, qu’il soit interdit de célébration». Canons 1, 9 et 10 du Concile de Gangre (date inconnue au milieu du IVe siècle)

"Pour le Chrétien, le mariage est bien plus qu’un simple contrat juridique, ou le moyen de perpétuer l’espèce et de satisfaire aux nécessités temporaires de la nature, il est, selon saint Jean Chrysostome, «le sacrement de l’amour», l’union éternelle des époux dans le Christ. Dès l’origine, les chrétiens ont marqué leur mariage de la bénédiction de l’Eglise et de la participation commune à l’Eucharistie, forme antique du sacrement du mariage.

«Ceux qui se marient doivent contracter leur union avec l’accord de l’évêque, afin qu’elle ait lieu dans le Seigneur et qu’ils ne se marient pas par concupiscence» écrivait le saint martyr Ignace le Théophore. Selon Tertullien, le mariage «affermi par l’Eglise, confirmé par le sacrifice [l’Eucharistie] est scellé par la bénédiction et enregistré dans le ciel par les anges». «Il est nécessaire d’appeler les prêtres et par des prières et des bénédictions d’affermir les époux dans leur vie commune afin… qu’ils vivent dans la joie, unis par l’aide de Dieu», disait saint Jean Chrysostome. Saint Ambroise de Milan montrait de même que «le mariage doit être consacré par l’intercession et la bénédiction du prêtre». (cf.1)
Rédigé par Vladimir Golovanow le 6 Août 2014 à 19:06 | 49 commentaires | Permalien

Célébrations orthodoxes au mois d'août 2014 à la Chapelle Saint-Joseph à Saint-Tropez
Des célébrations orthodoxes auront lieu, ce mois d'août 2014, à Saint-Tropez, dans la Chapelle Saint-Joseph (45, chemin de Sainte-Anne), mise à la disposition du diocèse de Chersonèse par la paroisse catholique locale.

Les horaires des offices, qui commenceront le 7 août prochain et seront assurés par le clergé et les séminaristes du Séminaire orthodoxe russe en France, sont détaillés dans le document ci-dessous.
Pour toute information supplémentaire, écrivez-nous à rectorat@seminaria.fr. SUITE et Iterfax religion


Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 5 Août 2014 à 21:58 | 1 commentaire | Permalien

Ils sont «chassés de leur maison et soumis à des menaces, des vexations et de la violence, ils connaissent l'humiliation gratuite de la marginalisation et de l’exil, jusqu’à leur mise à mort. Leurs églises sont profanées; des reliques antiques, comme aussi des statues de la Vierge et des saints, sont détruites par un intégrisme qui n’a, en définitive, rien d’authentiquement religieux !» Les évêques italiens lancent une mise en garde: dans ces régions, où la présence chrétienne est bien plus que millénaire, le risque est grand d’assister à la disparition des chrétiens dans les lieux même où est né le christianisme, en Terre Sainte.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 5 Août 2014 à 16:05 | 33 commentaires | Permalien

Père Paul Adelheim ( + 5 août 2013 ) Mémoire éternelle
Le patriarche Cyrille prie pour le repos de l'âme du prêtre assassiné à Pskov

Serge Tchapnine

Y aurait-il un cadre administratif, idéologique ou canonique susceptible de contenir toute une vie ? Autant imaginer qu’il serait possible d’administrer la vie d’un prêtre, d’un laïc, d’un chrétien, tout simplement ? De la gérer ? Ce disant je suis conscient des réticences que je risque de susciter : serait-ce un alibi à la liberté de pécher, à agir à sa guise, à ne pas obéir…

Non, c’est bien d’autre chose qu’il s’agit là : de la liberté en Christ. Notion tout à fait admissible tant que nous restons dans « l’abstrait » car, quels que soient les points de vue, ne présentant aucun danger. Mais il suffit de nommer ceux qui vivent dans une « telle » liberté les achoppements et les inconforts se font jour promptement. Mais vivre dans la liberté est chose rare : dans la plupart des cas cela reste tout simplement inaperçu. Or, le Seigneur fait (ou laisse faire) des choses immenses, importantes, terrifiantes pour que nous n’oublions pas les justes avec lesquels nous voisinons…
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 5 Août 2014 à 08:14 | 1 commentaire | Permalien

Les 16 et 17 juillet ont été dédiés à la commémoration du martyr de la famille impériale à Ekaterinbourg en 1917. Une Liturgie commémorative a été concélébrée par plusieurs évêques et prêtres devant plusieurs milliers de fidèles venus de toute la Russie dans l'église "sur le sang" construite à l'emplacement même de l'assassinat la "maison Ipatiev", ou les martyrs impériaux furent détenus puis massacrés, avait été détruite en juillet 1977 par Boris Eltsine, alors premier secrétaire du parti communiste local. L'église-mémorial de tous les Saints, construite sur son emplacement, fut consacrée en 2003.
Rédigé par Vladimir Golovanow le 4 Août 2014 à 14:54 | 1 commentaire | Permalien

Belgrade, la Nécropole Russe a été restaurée
A l’occasion du premier centenaire du début de la Grande guerre de 1914-1918 le monument de la "Nécropole Russe" a été solennellement inauguré au cimetière de Belgrade.

Le monument est consacré à la mémoire de l’Armée impériale russe. Assistaient à son inauguration un détachement des Forces armées serbes ainsi que des personnalités représentant la Fédération de Russie et la Serbie. Sa Sainteté Irénée, patriarche de Serbie, a participé à la cérémonie.

Le patriarche a rappelé dans son allocution que « la Russie était venue en aide à la Serbie en 1914 lorsque les Austro-hongrois ont envahi son territoire à la suite d’un ultimatum humiliant.

Nous, les Serbes, savons que la Russie nous est toujours venue à notre secours lorsque nous étions en difficulté. Nous allons toujours vénérer la mémoire des soldats qui ont, il y a cent ans, combattu pour notre cause ».
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 4 Août 2014 à 09:34 | 8 commentaires | Permalien

 Sainte Marie Madeleine : Le premier œuf  de Pâques et la résurrection du Seigneur
Devenue pour la troisième fois "apôtre des Apôtres", Marie Madeleine resta avec les disciples et la Mère de Dieu, partageant leur joie. Elle était probablement présente au Mont des Oliviers, lors de l'Ascension, tout comme dans la chambre haute, le jour de la Pentecôte, quand le Saint-Esprit descendit sous forme de langues de feu (Actes 2).

On raconte que la Sainte quitta ensuite Jérusalem, pour se rendre à Rome et y demander justice à l'empereur Tibère de la condamnation inique prononcée par Pilate . Se présentant devant l'empereur avec un œuf en main, elle lui déclara qu'après avoir souffert la Passion, le Christ était ressuscité, apportant à tous les hommes la promesse de la résurrection; et l’œuf se teignit alors en rouge. Le souverain écouta sa requête et convoqua Pilate, ainsi que les grands prêtres Anne et Caïphe.

Caïphe mourut en route, en Crète; quant à Anne, il fut supplicié en étant enfermé dans une peau de buffle. Pilate, s'étant présenté au tribunal de l'empereur, essaya de se justifier en avançant les pressions exercées par les Juifs et le risque de rébellion contre l'autorité romaine. Mais César resta insensible à son apologie et le fit jeter en prison. On rapporte que, poursuivant un cerf au cours d'une partie de chasse, organisée non loin de la prison par des amis de Pilate, l'empereur décocha une flèche qui alla frapper Pilate en plein cœur.....
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 4 Août 2014 à 08:00 | 10 commentaires | Permalien

Le 3 août 2008 Alexandre Soljenitsyne était rappelé à Dieu
La mort d’un z/k

C’était à Moscou, Izmaïlovo, une soirée entière à m’immerger dans le cahier de « Novy Mir » avec « Ivan Denissovitch », puis des nuits blanches à déchiffrer de médiocres copies du « Pavillon des cancéreux » et du « Premier cercle ». De retour à Paris, le choc de « L’archipel ». Pour moi ce sont là des évènements d’ordre existentiel. Les communistes, eux, avaient perçu dans les textes d’Alexandre Issaevitch que le glas s’était mis à sonner pour eux. Tous ceux qui, comme moi, avaient séjourné derrière les barbelés, pour les Russes, pour le monde, ont senti que la délivrance était là.

En tandem avec le défunt prince Constantin Andronikof il m’a été donné d’interpréter en simultanée la première émission de Bernard Pivot « Apostrophes » avec Alexandre Soljenitsyne. La portée de sa voix prophétique, le rayonnement qui émanait de sa personnalité, tout ceci, a apporté des résultats tangibles : les communistes et les socialiste perdirent avec fracas les élections nationales qui suivaient de peu l’émission. L’agonie des ces formations avait commencé.
Rédigé par Nikita Krivochéine le 3 Août 2014 à 22:33 | 2 commentaires | Permalien

Mgr Hilarion: "le monde est-il au seuil d'une guerre globale?"
"On semble oublier les leçons des deux guerres mondiales"

Ecrit le métropolite Hillarion de Volokolamsk. "Le centième anniversaire du début de la Première Guerre mondiale ne va probablement pas déclencher un écho internationale enthousiaste. On érigera quelques monuments aux héros par ci, on réhabilitera des cimetières militaires par là et des commémorations solennelles auront lieu ailleurs.

Mais est-ce que cet anniversaire va permettre d'en repenser les conséquences à l'échelle mondiale? Est-ce que les résultats des deux guerres mondiales vont être une leçon pour les dirigeants actuels dont dépend le déclanchement d'une troisième guerre mondiale?" s'est interrogé le principal porte-parole de l'Eglise russe.

"Aujourd'hui la situation rappelle de plus en plus la période qui a précédé la Première Guerre mondiale. Les programmes d'information se transforment en communiqués du front, chaque jour nous apprenons qu'il y a de plus en plus de victimes... Il est vrai que, jusqu'ici, il ne s'agit que de conflits locaux, mais des pays entiers, des blocs politico-militaires, sont impliqués dans une rhétorique militariste. La polarisation a atteint un point critique; plusieurs pays créent et développent à travers les médias une vision de l'ennemi, et de là il n'y a qu'un pas à la déclaration d'une guerre mondiale," prévient-il.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Août 2014 à 21:34 | 11 commentaires | Permalien

Polémique autour de la croix du World Trade Center
A New York, un groupe d’athées veut empêcher que la croix du World Trade Center ne soit placée dans le mémorial dédié aux attaques du 11 septembre 2001.

Les deux poutres d’acier, retrouvées dans les décombres des tours jumelles au lendemain des attentats meurtriers du « 9.11″ sont rapidement devenues célèbres. Considérée comme un sanctuaire par les travailleurs qui déblayaient le site, la croix est « un symbole d’espoir, de foi et de guérison » d’après le Père Brian Jordan, un moine franciscain engagé sur le site.

Le 23 juillet, elle a été déplacée jusqu’au mémorial et musée du 11 septembre, avant d’être bénie par le Père Jordan. Pour Joe Daniels, le président du mémorial, la croix « est une part importante de notre engagement à ramener les souvenirs tangibles qui racontent l’histoire du 11 septembre comme rien d’autre ne pourrait le faire. »
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Août 2014 à 11:13 | 0 commentaire | Permalien

Saint ELIE - LE PROPHETE
Le prophète Elie a exercé son ministère prophétique sous le règne de deux rois d'Israël, Achab et Ahazia, entre 873 et 852 av. J.-C.

Le prophète Elie est l’un des saints les plus vénérés par les catholiques comme par les orthodoxes. Le judaïsme, l’islam et les sectes protestantes le commémorent. Le personnage d’Elie est également présent dans religions païennes. Nous ne savons pas quelles sont les premières mentions d’Elie. Ce nom n’est peut-être d’ailleurs pas un nom propre. Selon la tradition il n’y a dans l’histoire de l’humanité que trois d’hommes s’étant transporté au Ciel de leur vivant : l’apôtre Jean, Enoch et Elie.

C’est précisément Elie qui est dans ce sens le précurseur du Christ. Les nombreux miracles qu’il a accomplis en témoignent. Résurrection des morts, envoi de la pluie lors de sécheresses, multiplication de l’huile et de la farine dans la maison d’une veuve, etc.
Rédigé par Larissa le 2 Août 2014 à 09:02 | 0 commentaire | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 189


Recherche


Sondage
Utilisez-vous vos tablettes et smartphones comme supports pour la prière?



RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile