Après  ses pourparlers avec Emmanuel Macron Vladimir Poutine se rendra au Centre spirituel et culturel russe
Moscou, le 26 mai. Dans le cadre de sa visite en France prévue le 29 mai le président Poutine se rendra dans le Centre spirituel et culturel russe inauguré l’année dernière quai Branly, a déclaré Youri Ouchakov, adjoint du président de la Fédération de Russie. M. Ouchakov a déclaré à la presse :

« Il convient de rappeler que le président Hollande avait invité Vladimir Poutine à l’inauguration du Centre. Cette visite était prévue en octobre 2016. En raison de circonstances dont vous vous souvenez le voyage a dû être annulé. Par la suite le président russe a précisé que c’est à l’initiative de la partie française que ce report a eu lieu.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Mai 2017 à 12:51 | 7 commentaires | Permalien

10e anniversaire de la réunification historique de l’Eglise orthodoxe russe avec l’Eglise hors frontières a eu le lieu le 17 mai 2007
L'Eglise en rupture avec le pouvoir depuis le régime soviétique, en exil, et l'Eglise officielle, se sont officiellement réunifiées avec la signature de l'acte de "communion canonique"

L'Eglise orthodoxe russe et sa branche en exil se sont officiellement réunifiées jeudi 17 mai, au matin. Cet événement historique piloté par le président Vladimir Poutine tire un trait sur 80 ans de schisme, de persécutions et d'humiliations sous le régime soviétique.

Le métropolite Lavr, chef de l'Eglise orthodoxe russe à l'étranger dont le siège est basé à New York, et le patriarche de Moscou et de toutes les Russies Alexis II ont signé l'acte de "communion canonique". Cet acte autorise désormais les prêtres des deux Eglises à concélébrer l'eucharistie.

Le métropolite Lavr et Alexis II ont salué cette réunification et remercié Vladimir Poutine pour y avoir personnellement contribué, en lui remettant une icône.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Mai 2017 à 11:24 | 0 commentaire | Permalien

7ème dimanche de Pâques: Saints Pères du Premier Concile Œcuménique
Après-fête de l'Ascension

Le premier Concile œcuménique est celui qui a eu lieu à Nicée en 325. Nicée se trouve dans la Turquie actuelle. Ce concile dont la première séance a eu lieu le 20 mai a été présidé par l’évêque Ossius de Cordoue. L’empereur Constantin était également présent à l’ouverture du concile.

La première chose qui pouvait frapper était les séquelles des persécutions (qui avaient alors cessé) sur les corps de la plupart des participants. En effet certains avaient subi des amputations, d’autres avaient des corps déformés ou bien tout simplement ils portaient les traces des coups de fouet, des blessures et des coups qu’ils avaient subi pour témoigner de la Foi vivante qu’ils ont affermi à Nicée. Cette foi qui était gravée dans leurs cœurs et leurs intellects et écrite sur leurs corps. Et il n’est caché à personne que ces souffrances accompagnent les saints martyrs (en tout temps). Ainsi le diacre Athanase qui accompagnait l’évêque d’Alexandrie (et qui devait devenir le héros du concile de Nicée) a subi plus tard par cinq fois l’exil de la ville d’Alexandrie dont il devait devenir évêque.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Mai 2017 à 09:56 | 1 commentaire | Permalien

 Ils ont vu la lumière!  Hallucination ou incursion dans l'au-delà?
Sans verser dans un mysticisme de mauvais aloi nous reprenons cet article, doublement intéressant car rédigé dans une optique tout à fait agnostique. "PO"

Coma. Hallucination ou incursion dans l'au-delà ? Les expériences de mort imminente fascinent.

Anne Jeanblanc

« E n 1999, j'ai fait une varicelle, avec une complication pulmonaire gravissime », raconte Pierre Roulet, directeur technique d'une société qui fabrique des prothèses articulaires. Hospitalisé en urgence à l'hôpital de Thiers, il passe trois jours critiques et il est maintenu dans un coma artificiel pendant deux semaines. « N'étant plus dans mon corps, ma souffrance physique a disparu et j'ai ressenti une liberté totale. C'est difficile à expliquer. On est à la fois tout et partie de l'environnement. Il suffit de penser à quelqu'un pour être directement en prise avec lui. J'ai perçu des communications téléphoniques qui me concernaient. »

« Je n'ai pas vu distinctement mon corps, continue ce quinquagénaire, mais j'ai observé les médecins me faire une échographie et la présence d'un spécialiste de Roanne venu tout exprès pour moi, j'ai entendu les commentaires sur mon état et j'ai mal vécu le fait d'être traité comme un objet par une infirmière. Pourtant, selon les médecins à qui j'ai raconté cela plus tard-et qui ont confirmé mes dires-, je n'étais pas en état de capter quoi que ce soit. [...] A plusieurs reprises, j'ai vraiment eu l'impression de sortir de mon corps. Une fois, j'ai repris conscience dans le corps d'une femme, hospitalisée en réanimation. Cela paraît complètement aberrant, mais je ne l'oublierai jamais. Ça m'a permis de comprendre qu'au niveau du psychisme hommes et femmes sont très différents. »
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 27 Mai 2017 à 20:50 | 0 commentaire | Permalien

Père Patrick O'Grady: "Nous devons pouvoir être discernables !"
Traduit du russe par Marie et André Donzeau

Père Patrick, parlez-nous s'il vous plaît de vous et dites-nous quelle Eglise orthodoxe vous représentez.

Je suis prêtre de l'Église d'Antioche, l'une des plus anciennes, l'une des premières Eglises du monde chrétien. Je dessers une paroisse et celle-ci se trouve à Los Angeles, en Californie. Notre église est fréquentée par des gens de tous les âges et de tous les coins du globe. Je suis devenu orthodoxe étant déjà adulte, mais cela ne s'est pas fait du tout dans une église orthodoxe. Alors que j'avais entre 17 et 19 ans, je cherchais des réponses aux questions que je me posais et j'avais des doutes quant à la valeur de l'enseignement chrétien. D'une façon générale, mon attitude à l'égard du christianisme était plutôt négative. Je n'aimais pas l'Église, entre autres choses, parce que mes parents disaient que je devais y aller. Mes parents étaient catholiques et fréquentaient une église dans le New-Jersey, près de New-York.

Plus tard, j'ai quitté la maison, je suis entré dans un collège aux États-Unis, puis à l'université. J'ai beaucoup étudié et j'ai commencé à approfondir mes connaissance sur le christianisme. Je me suis mis à apprendre de façon de plus en plus assidue et j'ai soudain pris conscience, un jour, que la sainte Église, la mère de toutes les églises, est ici, tout près de nous, à New York. C'est ainsi que je suis devenu orthodoxe, j'ai poursuivi mes études, puis je suis devenu prêtre...
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 26 Mai 2017 à 13:11 | -1 commentaire | Permalien

"Grand et Saint Concile  de Crète" - Conférence donnée lors de la retraite du clergé du diocèse américain de l’est de l’Eglise Orthodoxe Russe à l’Etranger
à Howell, New Jersey, USA Mardi 21 mars 2017

Votre Eminence, Métropolite HILARION,
Votre Eminence Métropolite JONAS,
Votre Excellence, Evêque NICOLAS,
Votre Excellence, Evêque IRENEE,
Vénérables Pères et Frères en Christ, le Christ est parmi nous !

Je considère que c’est un honneur de me tenir devant vous aujourd'hui, pour parler avec les bergers et les pasteurs du troupeau spirituel du Christ, et en particulier pour les successeurs du grand travail initié dans la diaspora russe par ces saints comme saint Jean le Thaumaturge et les métropolites Antoine, Anastase, Philarète et Vitaly, l’archevêque Averky et le métropolite Laure et beaucoup d’autres, qui sont des Pères vénérés non seulement de l’Eglise russe à l’étranger, mais bien de l’Eglise toute entière.

Le témoignage donné par les Pères de l’Eglise russe à l’Etranger en ce qui concerne la Sainte Tradition, l’idéal monastique et ascétique et en particulier l’ecclésiologie de l’Eglise, continue d’inspirer et de guider les orthodoxes du monde entier.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 25 Mai 2017 à 17:55 | 2 commentaires | Permalien

L’Ascension de Notre Seigneur, homélie prononcée par Monseigneur Nestor, évêque de Chersonèse
Chers frères, chères sœurs,

Nous commémorons aujourd’hui l’Ascension de Jésus-Christ un évènement signifiant pour chacun d’entre nous. Nous glorifions sans cesse Son retour vers cet univers de gloire supra universel et prééternel dans lequel Il séjournait jusqu’à Sa manifestation en chair dans le Royaume où gouvernent le Père, le Fils et le Saint Esprit participant d’une même essence divine et inséparable.

Notre Seigneur Jésus-Christ est monté au Ciel, Il a élevé la nature humaine vers les profondeurs de la vie spirituelle et du Royaume éternel, et il s’agit bien de la chair et du sang de l’homme. Il est monté au Ciel en tant qu’homme, en tant que Jésus. Cet évènement, chers frères, chères sœurs, a pour nous une immense portée. Nous savons tous que notre passage sur cette terre est bref et que nos vies prennent des tournures bien différentes. Une chose reste immuable et valable pour tous : viendra un jour où nous quitterons ce monde et tout ce qu’il y a dans ce monde. Notre voie, notre Patrie, notre lieu véritables ne sont pas là, sur terre mais là où le Seigneur est allé. Dieu n’a pas créé l’homme pour qu’il souffre et pour qu’il périsse mais pour qu’il connaisse la gloire éternelle.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 25 Mai 2017 à 12:47 | -1 commentaire | Permalien

 Saints Cyrille et Méthode, créateurs du premier alphabet slave
Deux frères Cyrille et Méthode originaires de Thessalonique par la création du premier alphabet slave.Méthode est né en 815, Constantin qui adopta le nom de Cyrille lorsqu’il fut sacré évêque, est né en 827.Méthode reprit le poste de son père

Cyrille et Méthode étaient d’une famille de grande réputation. Leur père Lion (Лъв) fut le gouvernant militaire de la région de Thessalonique, leur mère était d’origine slave, elle s’appelait Marie

A l’époque où les grands états européens Byzance et l’Empire des Francs se partageaient le monde, les peuples slaves s’opposèrent à l’assimilation politique et culturelle en créant leurs états indépendants et leur propre culture. Ce fut l'initiative des deux frères Cyrille et Méthode originaires de Thessalonique par la création du premier alphabet slave, le glagolitique, donnant ainsi aux Slaves l’idée de leur identité ethnique et culturelle. Jusque là les Slaves utilisaient des alphabets étrangers – latin et grec – et cela renforçait le risque d’être assimilés.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 24 Mai 2017 à 08:03 | 12 commentaires | Permalien

Le vrai visage de saint Nicolas de Myre
La popularité immense de saint Nicolas soi-disant « saint du peuple dans l’Europe de l’Est d’aujourd'hui fait parfois de lui un « dieu russe » pour des yeux européens. Cependant, la formation de la vénération particulière de ce saint a connu une histoire spécifique, qui ne s’est cristallisée qu’à la fin du Moyen Âge pour parvenir à son état actuel aux Temps Modernes autrement dit aux XVIIIe-XIXe siècles.

En fait, on observe que le culte de saint Nicolas aux XIe-XIIe siècles était réservé avant tout aux couches aristocratiques de la société russe médiévale. En plus, le prénom de Nicolas, utilisé très rarement à l’époque dans l’ensemble de la population, se trouve fréquemment chez les représentants du clergé grec et des moines. On ne connaît qu’un seul prince de la famille de Riourikides et quelques nobles qui portaient ce prénom.

Très récemment, des spécialistes ont reconstitué le visage du saint Nicolas d’après ses reliques - PHOTOS Sur la base de recherches archéologiques, anatomiques et anthropologiques, les chercheurs russes ont décrit l’apparence du saint : sa taille, son teint et même les traits de son visage. Ils ont également défini les maladies dont il souffrait. L’étude anthropologique des reliques témoigne que saint Nicolas s'abstenait de manger de la viande, il se contentait de nourriture végétale. Saint Nicolas mesurait 1,67 m.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Mai 2017 à 17:48 | 8 commentaires | Permalien

Le centre de la chrétienté peut se déplacer en Afrique
Le Centre d’étude de la globalité du christianisme près le "Séminaire Théologique de Gordon-conwell " (GCTS) a publié "Le Christianisme en 2017", cinq siècles de protestantisme, une tentative de projection du développement du christianisme à l’horizon 2050.

D’après les données des chercheurs, on compte aujourd’hui 2.479 millions de chrétiens, ensuite viennent les 1.784 millions de musulmans. En 2025, il y aura 2.732 millions de chrétiens et 2.044 millions de musulmans. En 2050, les chrétiens seront encore majoritaires (3.443 millions), les musulmans, eux, seront 2.766 millions.

La confession chrétienne dominante reste le catholicisme (1.317 millions) ; en 2050, on comptera 1.609 millions catholiques. Actuellement, 559 millions d’individus se disent protestants ; en 2050, selon les indications de "Nezavisimaja gazeta", ils seront 871 millions.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 22 Mai 2017 à 14:51 | 1 commentaire | Permalien

LA RELIGION EN EUROPE DE L'EST- ORTHODOXES MAJORITAIRES MAIS PEU PRATIQUANTS
V. Golovanow PARTIE 1

Le groupe de recherche américain The Pew Research Center vient de publier une étude très fournie sur la situation religieuse en Europe de l'Est (*) qui embrasse 18 pays d'Europe de l'Est, du Caucase sud et des Balkans qui faisaient partie de l'URSS, du bloc socialiste et de la Yougoslavie ainsi que la Grèce, qui ne faisaient pas partie de ces ensembles politiques (cf. carte et graphique 1, notons que l'Albanie, le Monténégro, le Kosovo et la Macédoine ne sont pas inclus, ainsi que l'Ukraine orientale et la Crimée.)

Les résultats publiés sont très détaillés, avec de nombreux tableaux et graphiques, et nous allons en résumer les principaux enseignements; au-delà de la situation religieuse dans cette région on voit en fait se dessiner une nouvelle division culturelle de l'Europe…Eu égard à l'importance des éléments fournis, nous analyserons cette étude dans plusieurs articles dont voici le premier.

Photo; le patriarche Cyrille de Moscou et le métropolite Jozef Michalik, président de la conférence épiscopale catholique de Pologne signent un Message commun au x peuples de Russie et de Pologne, août 2012
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 22 Mai 2017 à 11:27 | 0 commentaire | Permalien

Les reliques de Saint Nicolas le Thaumaturge seront pour la première fois en 930 ans apportées d'Italie en Russie du 21 mai au 28 Juillet.
Tout d'abord, les reliques du saint se trouveront dans la cathédrale du Christ Sauveur, puis dans l'une des principales cathédrales de Saint-Pétersbourg.

Selon une déclaration aux journalistes du métropolite Hilarion, chef du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou, la partie des reliques de Saint Nicolas le Thaumaturge qui est conservée dans la basilique papale de Bari (Italie) séjournera dans l'Eglise orthodoxe russe du 21 mai au 28 Juillet.

"Ceci est un événement unique : depuis 930 ans que les vénérables reliques reposent à Bari, elles n'ont jamais quitté cette ville," a déclaré le métropolite.

En réponse aux questions des journalistes, il a précisé qu'au début, les reliques du saint se trouveront dans l'église du Christ Sauveur, et ensuite dans l'une des principales cathédrales de Saint-Pétersbourg.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Mai 2017 à 17:43 | 1 commentaire | Permalien

Ce sixième dimanche de Pâques, nous célébrons le miracle de notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jésus Christ en faveur de l'Aveugle-né
Lumière de Lumière et Source de clarté,Verbe, tu rends la vue même à l'Aveugle-né!

Ce miracle fut opéré à partir de l'élément liquide, de même que la conversion de la Samaritaine et la guérison du Paralytique. Il se produisit ainsi. Le Christ s'entretenant avec les Juifs et se montrant à eux comme égal au Père en disant: «Avant qu'Abraham fut, Moi, Je suis», ils lancèrent des pierres contre lui. S'étant retiré, il rencontra l'Aveugle, qui marchait à tâtons. Il était ainsi de naissance, n'ayant que le contour et la cavité des yeux.

Le Sauveur, l'ayant trouvé de la sorte, demanda à ses disciples (qui l'avaient entendu dire au Paralytique: «Te voici guéri, ne pèche plus» et qui savaient que «la faute des parents retombe sur les enfants»): «Maître, qui a péché, lui ou ses parents, pour qu'il soit né aveugle?» D'ailleurs, une doctrine épicurienne soutenait que les âmes préexistaient et que si elles avaient péché immatériellement elles descendaient dans un corps.

Rejetant tout cela, le Christ dit: Ce n'est pas pour cette raison, mais afin que ce manifestent les oeuvres de Dieu, c'est-à dire les Miennes. Car il n'est pas question du Père: la conjonction «afin que» vise la proclamation du Fils et non sa cause.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Mai 2017 à 07:00 | 0 commentaire | Permalien

Ukraine: une déclaration du patriarche Cyrille
LE PATRIARCHE CYRILLE S’EST ADRESSÉ AUX CHEFS DES ÉTATS DU « QUATUOR NORMAND », AUX PRIMATS DES ÉGLISES ORTHODOXES LOCALES, AU PAPE FRANÇOIS, AU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU ET AU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DU CŒE À PROPOSE DE L’ADOPTION PRÉVUES DE PROJETS DE LOI HOSTILES À L’ÉGLISE PAR LA RADA D’UKRAINE

La Rada suprême d’Ukraine prévoit de porter au vote des députés les projets de loi n°4128 et 4511 le 18 mai.

Le projet de loi n°4128 « De l’amendement de la Loi d’Ukraine « De la liberté de conscience et des organisations religieuses » (sur le changement de juridiction des organisations religieuses) » propose d’introduire dans la législation religieuse la notion vague « d’appartenance de la personne à la communauté religieuse » sur la base d’une « auto-identification » mal définie. Les personnes « appartenant à la communauté religieuse », quelles qu’elles soient, auraient le droit de modifier les statuts de la communauté par un vote à la majorité simple. De fait, le projet de loi prévoit de légaliser la pratique des « référendums » fictifs avec la participation de tous les habitants d’une localité (voire de personnes étrangères à la localité), prétendant appartenir à cette communauté religieuse.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 20 Mai 2017 à 16:56 | 5 commentaires | Permalien

Pâques  à  Montgeron!
Christ est ressuscité!

Joyeuses Pâques au recteur le père Nicodème (Pavlinciouc), au clergé et aux très nombreux fidèles de la paroisse saint Séraphin à Montgeron!

Quel bonheur de regarder ces photos. Cela d'autant plus après tant d'années de difficultés, de dissensions juridictionnelles, de mauvais procès, de tentatives d'appropriation...

La nature s'y est mis: la crue de juin 2016 a causé bien des dégâts, on n'en voit plus les suites.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 20 Mai 2017 à 16:05 | 1 commentaire | Permalien

Saint Job de Potchaiev (+ 1651)
Dès l'âge de neuf ans, il entre au monastère de Pokutcha en Galicie, puis dans celui de Ugornitska dans les Carpathes.

Pour protéger les fidèles orthodoxes du prosélytisme des jésuites et des polonais, le prince d'Ostrog lui fait édifier le monastère de l'Exaltation de la Sainte Croix à Duben dont il fut l'higoumène durant vingt-deux ans.

Mais désireux de mener la vie d'un simple moine, il sera admis à la laure de Potchaiev, en Volhynie, célèbre par le pèlerinage à la Saint Mère de Dieu et toujours Vierge Marie en son icône de Potchaiev.

Il travailla beaucoup pour le renforcement de l'Orthodoxie, opprimée par les Polonais.


Il fut très vite choisi comme higoumène mais, à la fin de sa vie, il reçut le saint habit angélique et, reclus, il s'endormit dans le Seigneur. Il mourut en 1651.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Mai 2017 à 22:53 | 0 commentaire | Permalien

LE CHEMIN VERS L’ORTHODOXIE DU PÈRE GIOVANNI
Serge Moudrov, traduction A. Nazarov

Jean La Mitchela est né à Gênes. Il fut baptisé dans L'Église catholique, mais il quitta l’Église, quand il était adolescent, étant porté vers l’athéisme pendant quelque temps. Jean se convertit à l’orthodoxie en 1989. Il a été ordonné à la prêtrise en 2000. Au cours de la même année, il devint recteur de l’église de la Transfiguration à Gênes.

Gênes est une ancienne ville italienne, située au bord de la mer Ligure. Elle est bien connue pour son port maritime.

Ce lieu est célèbre pour son climat doux et ses plages . Gênes abrite également l'un des plus beaux musées océanographiques d'Europe.

Les Génois, comme la plupart des Italiens, confessent majoritairement le catholicisme. Les églises orthodoxes à Gênes appartiennent à trois juridictions : Patriarcat de Constantinople, Église orthodoxe de Roumanie et Patriarcat de Moscou. L’Église orthodoxe la plus fréquentée (comme d’ailleurs partout en Italie) est l’Église de Roumanie. L’Église du Patriarcat de Constantinople reçoit surtout des Grecs. Notons que l’Église de Grèce à Gênes est la première des Églises par l’antériorité. L’Église du Patriarcat de Moscou est la plus multiethnique et, semble-t-il, la plus orientée vers la mission. Le recteur de l’église, l’archiprêtre Jean ( Giovanni ) la Mitchela, est un Italien de souche, converti à l’ orthodoxie grâce à une longue quête spirituelle.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Mai 2017 à 13:19 | 0 commentaire | Permalien

La paroisse de Tous les Saints de l'Église orthodoxe russe vous invite à l'inauguration du centre culturel et spirituel
La paroisse de Tous les Saints de l'Église orthodoxe russe vous invite à l'inauguration du centre culturel et spirituel, qui aura lieu le 19 mai, à 17h00, à l'adresse suivante : 106, rue du Général Conrad, Strasbourg.

L'accueil commence à partir de 16h00.
Un programme informatif vous sera proposé ... >>>
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 17 Mai 2017 à 20:58 | 0 commentaire | Permalien

Après la chute de l’URSS, l’orthodoxie a commencé à renaître  en Europe de l’Est
La répudiation de l’idéologie athée de la part des gouvernements de la région a conduit à une croissance accrue du nombre d’orthodoxes.

La majorité de la population, en Europe Centrale et de l’Est, confesse la religion orthodoxe, et ce nombre s’accroit tandis qu’un tel phénomène, il y a une vingtaine d’années, n’était pas envisageable. Ces données émanent du centre de recherche américain « Pew Research Center », selon Interfax-Religion.

Dans l’ensemble, environ 57 % de la population s’y revendique orthodoxe. Dans ce chiffre rentrent une dizaine de pays dont la majorité est de confession orthodoxe, entre autres : la Russie, l’Ukraine, la Grèce, la Biélorussie, la Bulgarie, la Serbie, la Géorgie, la Moldavie, ceci selon le sondage de « Pew Research Center », effectué entre juin 2015 et juillet 2016 dans 18 pays, et sur plus de 25000 personnes.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 17 Mai 2017 à 18:16 | 8 commentaires | Permalien

Les enfants derrière un mur de pierre
Nikita Filatov pour Pravoslavie.ru
Traduit du russe par Marie et André Donzeau

Il y a des enfants que leurs parents répudient, il y a des enfants à cause desquels des familles s'effondrent. Et il y a des adultes, vraiment responsables, qui sont prêts à aider de tels enfants ainsi que leurs mères et leurs pères qui ont appris un jour que leur enfant est atteint de Paralysie Cérébrale Infantile (PCI).

En 1909 s'est ouvert à Moscou le Couvent des Saintes Marthe-et-Marie de la Miséricorde Les traditions instaurées par sa fondatrice, la grande-duchesse et sainte martyre Elisabeth Feodorovna, existent encore de nous jours. Elles sont prises en charge par des personnes qui abandonnent leurs train train, renoncent à leurs habitudes et changent complètement de vie.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 17 Mai 2017 à 10:44 | 2 commentaires | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 247


Recherche

Sondage
Pensez-vous que le déménagement de l'Institut Saint-Serge soit une bonne idée?


Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile