La visite pastorale de Monseigneur Nestor en Espagne se poursuit
La visite pastorale de Monseigneur Nestor en Espagne se poursuit

Le 8 avril l’évêque Nestor a rencontre Monseigneur Juan José Omella , archevêque de Barcelone nommé à cette chaire par le pape François en novembre 2015. La rencontre a eu lieu dans la résidence de l’archevêque, cathédrale de la Sainte Croix et de Sainte Eulalie.

Les deux évêques ont parlé de l’histoire de la présence des communautés orthodoxes russes en Catalogne ainsi que dans l’ensemble du Royaume. Monseigneur Nestor a évoqué la coopération qui existait entre le diocèse de Chersonèse et l’archevêché catalan à l’époque de l’archevêque précédent. Les deux hiérarques ont également évoqué la récente rencontre de La Havane. Il a aussi été question du soutien que l’archevêché de Catalogne accordera à l’église orthodoxe de l’Annonciation à Barcelone. L’higoumène Séraphin (Pavlov), recteur de cette paroisse, était présent à cet entretien.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Avril 2016 à 18:44 | 1 commentaire | Permalien

CAROL SABA RADIO VATICAN SUR LA VISITE DE FRANCOIS ET DE BARTHOLOMEE A LESBOS

***
V.Golovanow

Répondant aux invitations de Sa Sainteté Bartholomée, Patriarche œcuménique de Constantinople, et du Président de la République de Grèce, le Pape François se rendra à Lesbos le samedi 16 avril 2016.

Dans l'île, le Saint-Père, le patriarche Bartholomée, et Sa Béatitude Hiéronymos II, archevêque d'Athènes et de toute la Grèce, primat de l'Église de Grèce autocéphale parmi les Églises orthodoxes, rencontreront les réfugiés et leurs hôtes. Cette rencontre des trois primats est, à ma connaissance, une première historique.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Avril 2016 à 15:32 | 32 commentaires | Permalien

Le 26 mars, la Mutuelle Saint-Christophe: plus de 40 médecins et professionnels de santé, ainsi que Mgr Jean de Charioupolis et Mlle Roxana Iliescu – attachée en affaires sociales auprès de l’Ambassade roumaine à Paris, ont participé à la présentation de l’association qui a pour but “de créer un réseau d’information, d’entraide et de communication entre les professionnels de santé selon les principes de la bioéthique médicale chrétienne orthodoxe afin d’améliorer la prise en charge des patients, tant médicalement que psychologiquement”. Le Dr. Marc Andronikof, chef de service des urgences de l’hôpital Antoine Béclère à Clamart et auteur de plusieurs livres et articles sur les questions de bioéthique, est également intervenu en tant qu’invité spécial. Nous vous invitons à regarder l’enregistrement vidéo de l’évènement.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Avril 2016 à 09:52 | 0 commentaire | Permalien

Le DREE du Patriarcat de Moscou annonce que l’Eglise catholique romaine va, en coopération avec l’Eglise orthodoxe russe, contribuer à la restauration des édifices religieux qui ont été détruits en Syrie. Les délégations des deux entités ecclésiales ont procédé les 6 et 7 avril dernier à des consultations avec les responsables des Eglises locales et se sont rendues dans les endroits où se trouvent les réfugiés.

La délégation de l’EOR comporte le hiéromoine Stéphane (Igoumnov), secrétaire du DREE pour les relations interchrétiennes, celle de l’Eglise catholique par Monseigneur Paul Pezzi, responsable de l’archevêché de la Mère de Dieu à Moscou. Le fonds catholique « Eglises en détresse » fait également partie de la délégation.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 10 Avril 2016 à 17:25 | 7 commentaires | Permalien

Dimanche de saint Jean Climaque, hégoumène des moines du Sinaï (+ 605 )
Ce quatrième dimanche de Carême, nous faisons mémoire de notre Vénérable Père Jean Climaque

Vers la fin de sa vie, on lui demande de rédiger "L'échelle sainte" (en grec "klimax", d'où son nom) qui résume l'expérience spirituelle des trois premiers siècles du monachisme.

Tu mortifiais la chair, Saint Jean, de ton vivant
et, bien que tu paraisses sans vie maintenant,
tu vis éternellement.
L'Echelle où tu décris la montée vers les cieux
annonce de ton âme le retour à Dieu.


Lire aussi Histoire d'un voleur pénitent : Extrait de "L'échelle sainte" de Saint Jean Climaque

Alors qu'il était âgé de seize ans et qu'il avait l'esprit vif, il s'offrit à Dieu en victime sacrée, gravissant la montagne du Sinaï. Après dix-neuf ans passés dans ce Monastère, il le quitta pour le stade des hésychastes : à cinq milles de la palestre où s'exerça l'anachorète Cyriaque, il fixa sa demeure au lieudit Tholâs. Il y passa quarante ans, dans un ardent amour, constamment embrasé par le feu de l'amour divin. Il mangeait de tout ce que lui permettait la règle (et en cela il brisait très sagement l'aiguillon de l'orgueil), mais il le faisait en toute frugalité et non jusqu'à satiété. Et le flot de ses larmes, qui pourrait le décrire ?
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 10 Avril 2016 à 09:24 | 0 commentaire | Permalien

Nikita Krivochéine dans "La Nef" sur la rencontre du pape François et du patriarche Cyrille
Enfin !

C’est depuis le 16 juillet 1054, date de la séparation entre Byzance et Rome, que nous attendions la rencontre de La Havane du 12 février 2016 entre le pape François et le patriarche Cyrille.

Cette attente ne se situait que dans l’abstrait, nous nous limitions, siècle après siècle, à proclamer de liturgie en liturgie ainsi que dans nos bréviaires l’affirmation contenue dans le Symbole de la foi : « Je crois en l’Église, une, sainte, catholique et apostolique. »

Pendant près de mille ans l’Église a souffert dans son corps de graves troubles respiratoires : « ses deux poumons » (admirable image trouvée par Jean-Paul II), Occident et Orient, fonctionnaient chacun de par soi-même.

L’Église, corps du Christ, ne pouvait qu’en être affectée, ne pouvait qu’en pâtir ! D’autant plus que « sur le terrain » les césures ne se limitaient pas au filioque, au dogme de l’Immaculée Conception, à la préséance de l’évêque de Rome ou à la réalité du Purgatoire… Les animosités et les rejets entre catholiques et orthodoxes ont bel et bien existé !
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Avril 2016 à 10:51 | 1 commentaire | Permalien

Ces orthodoxes qui commencent à critiquer ouvertement le processus préconciliaire orthodoxe et ses documents <...> À noter aussi le débat, qui s'annonce fort, sur le caractère œcuménique ou pas du prochain concile de Crête

La dernière charge importante à cet égard est venue le 10 mars dernier, du métropolite Seraphim du Pirée, un des importants diocèses de l'Église orthodoxe de Grèce. Ce dernier vient d'envoyer une lettre « à charge » au saint-synode de l'Église de Grèce contre les documents du futur concile panorthodoxe qui doit se tenir à l'île de Crête du 17 au 27 juin 2016.

Mgr Seraphim critique ouvertement la décision prise à la Synaxis des primats orthodoxes en janvier dernier, de ne faire représenter chaque Úglise orthodoxe au prochain concile que par 24 évêques. Il considère qu'une telle « innovation n'a jamais été vue encore dans l'histoire de l'Église orthodoxe ». Il précise que tous les conciles œcuméniques avaient regroupé non pas une sélection mais le plus grand nombre possible d'évêques.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Avril 2016 à 14:47 | 19 commentaires | Permalien

Visite pastorale en Espagne de Monseigneur Nestor, évêque de Chersonèse
Monseigneur Nestor, accompagné par le protodiacre Alexis Sobolev, s’est rendu, en cette semaine de la Sainte Croix, à l’église Saint Michel l’Archange à Altea (Alicante).

Le 2 avril il y a dit les vêpres, la Sainte Croix a été érigée au centre de l’église. Le 3 avril il y a célébré la divine liturgie. Au cours de son homélie l’évêque a exprimé sa gratitude au père Adam Kondratiouk pour ses accomplissements.

Monseigneur Nestor a annoncé que le père Adam était affecté à la nouvelle paroisse Saint Séraphin de Sarov à Benidorm. Mgr Nestor a ensuite présenté à la communauté le père Yaroslav Pirkovsky, nouveau recteur de l’église d’Altea. Auparavant le père Yaroslav desservait l’église Saint Job de Potchaev à Murcia.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Avril 2016 à 12:41 | 0 commentaire | Permalien

LA QUESTION DE LA DATE DE PÂQUES CETTE ANNEE : LE 1er MAI  2016
Texte proposé par Émilie van Tack

Cette année 2016, les Orthodoxes célèbrent de nouveau Pâques le 1er mai, comme ce fut le cas récemment encore en 2011, après 2005 et 1994.

Comment se fait-il que cette année, une fois de plus, nous fêtions Pâques aussi tardivement? Quelle est la signification de ce retard? Comment s'explique-t-il? Est-il simplement un accident inévitable?

Dans un article paru en 1994 dans Les nouvelles de Saint Serge, (N°18, 1994, p. 10-14) le professeur Nicolas Ossorguine avait déjà dénoncé cette anomalie.

Les Pères du IVième siècle considéraient le moment de l'équinoxe de printemps comme l'icône astronomique de la fête de Pâques, victoire de la lumière divine sur les ténèbres spirituelles. Le soleil éclaire alors en effet toutes les parties de la terre d'un éclat identique, et il se produit comme un triomphe de la lumière du soleil sur l'obscurité cosmique
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Avril 2016 à 11:39 | 55 commentaires | Permalien

Ce site "Россия и христианский Восток" met en ligne une rétrospective des représentations de l'Annonciation par les meilleurs peintres russes
LIEN ICI
L'Annonciation dans la peinture russe
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Avril 2016 à 11:29 | -1 commentaire | Permalien

Annonciation du calendrier julien
24 MARS/6 AVRIL - AVANT-FÊTE DE L'ANNONCIATION DE LA VIÈRGE MARIE.

La plus grande des fêtes qui se rencontre en cette période de l’année /le Carême/ est assurément la fête de l’Annonciation de la maternité divine faite par l’ange Gabriel à la Théotokos, la très sainte Vierge Marie

Tropaire de l’avant-fête de l'Annonciation - ton 4

En ce jour d'avant-fête nous chantons / le début de l'universelle jubilation; / voici que s'avance, en effet, Gabriel / pour annoncer à la Vierge la bonne nouvelle en disant : / Réjouis-toi, Pleine de grâce, le Seigneur est avec toi.

Gloire au Père et au Fils et au Saint-Esprit, et maintenant et toujours et pour les siècles des siècles. Amen.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 6 Avril 2016 à 10:29 | 1 commentaire | Permalien

V.G.

"L'ascèse personnelle, familiale et paroissiale, en particulier dans la prière et dans le jeûne, est caractéristique de l'Orthodoxie" Père Justin Popovitch (1894-1979)

En ce qui concerne les prescriptions alimentaires, il est préférable de se référer à son père spirituel, au prêtre ou à un autre responsable de l'Eglise et dans tous les cas aux indications de son médecin, en fonction de sa santé. Le jeûne est indicatif est doit correspondre à une attitude spirituelle tout en s'adaptant aux conditions physiques de chacun.

Les règles suivantes sont suivies dans les monastères orthodoxes et on peut prendre comme repère:

• Pendant le Grand carême, on s'abstient tous les jours de viande, de lait, d'œufs, de fromage et de poisson.
• Du lundi au vendredi inclus, on ne prend qu'un seul repas en milieu de journée, sans vin ni huile. On peut éventuellement prendre un repas léger le soir.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 5 Avril 2016 à 21:17 | 3 commentaires | Permalien

Cannes: Pour rétablir la paix et la vérité
Brève description de l’histoire et de la situation actuelle de l’église Saint-Michel-Archange à Cannes.

Site EORHF suite ICI

Le 25 février 2016, Nice Matin a publié un article à propos de l’église russe orthodoxe Saint-Michel-Archange de Cannes. Malheureusement, cet article est truffé de considérations susceptibles d’apporter le trouble et la discorde parmi les habitants et les visiteurs de la Côte d’Azur.

Aussi nous a-t-il paru indispensable de faire un exposé bref, objectif et documenté des faits historiques et des actes légaux concernant cette église, afin d’établir la vérité et de conserver la paix.

L’église russe Saint-Michel-Archange située à Cannes, sur le boulevard Alexandre III, fut construite en 1894 grâce à des dons privés. Trois ans plus tard, une maison de quatre étages a été bâtie pour le clergé. Le 3 novembre 1897, avec l’approbation du tsar Nicolas II, la propriété de tout le terrain paroissial et des biens immobiliers qui s’y trouvaient a été transmise au Saint Synode, c'est-à-dire à l’Empire Russe.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 4 Avril 2016 à 14:42 | Permalien

La  Sainte Croix  du Christ
Troisième dimanche de Carême, semaine de la Sainte Croix comprend un rituel spécifique de vénération de la Croix qui prépare les fidèles à la commémoration de la Crucifixion et à la Résurrection du Seigneur.

Extrait de : Archevêque Basile ( Krivochéine)

« L’œuvre salvatrice du Christ sur la croix et dans la résurrection »
Dieu, l’homme, l’Eglise. Lecture des Pères

Nous devons tout d’abord souligner que, pour la conscience théologique ecclésiale orthodoxe, toute l’œuvre du Christ, en particulier sa crucifixion sur la croix et sa mort rédemptrice, est un mystère insondable et inexprimable, son sens et sa portée ne peuvent être exprimés complètement et avec exactitude dans le langage des notions humaines sans risque d’être déformés ou réduits.

Pour la raison humaine non éclairée par la grâce, la croix du Seigneur restera toujours quelque chose d’inacceptable et d’abject, alors que pour nous, croyants, elle est une « puissance invincible, indestructible et divine » (grandes complies) (1) . Comme l’écrit l’apôtre Paul : « Les Juifs demandent des signes et les Grecs recherchent la sagesse, mais nous, nous prêchons un Christ crucifié, scandale pour les Juifs, folie pour les païens, mais pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs, il est le Christ, puissance de Dieu et sagesse de Dieu » (1 Co 1, 22-24).
Rédigé par Prêtre Serge MODEL le 3 Avril 2016 à 06:04 | 2 commentaires | Permalien

Êtes-vous satisfait des résultats de la synaxe des primats des Eglises orthodoxes et de la prochaine tenue du concile panorthodoxe?


Oui, tout-à-fait 46.15%

Non, pas exactement 46.59%

J'hésite... 7.26%


455 votants
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Avril 2016 à 19:29 | 1 commentaire | Permalien

QUELQUES GRANDES CHOSES QUE FRANÇOIS ET CYRILLE NE SE SONT PAS DITES À LA HAVANE
Vladimir Golovanow

Non seulement les orthodoxes ne reconnaissent pas les sacrements catholiques comme valides, mais ils mettent en doute que l’Église de Rome soit une véritable Église. Ils l’accusent d’avoir corrompu la pureté et l'intégrité de la foi, dont ils sont les seuls gardiens.

Sandro Magister, journaliste italien, spécialiste des questions religieuses au sein de l'un des principaux journaux italiens, l'Espresso, livre une analyse des différences entre les doctrines catholiques et orthodoxes d'autant plus intéressante qu'elle est faite par un Catholique qui connait particulièrement bien le sujet.

Nous en proposons l'essentiel dans la suite des articles que nous avons consacrés aux relations entre Orthodoxes et Catholiques ( Cf*)
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Avril 2016 à 19:01 | 1 commentaire | Permalien

L'archiprêtre Dmitri Smirnov : des bandits comme Staline sont depuis longtemps au fond de l'enfer ; et il est temps pour nous de cesser de les commémorer.
Traduit du russe par Marie et André Donzeau

Le responsable de la Commission patriarcale est surpris que certains croyants soulèvent comme à souhait de tels sujets...

Le responsable de la Commission patriarcale pour les questions de la famille et la protection de la maternité, l'archiprêtre Dmitri Smirnov a exprimé sa surprise, sur les ondes de « Radio Radonège », du fait que certains orthodoxes soulèvent jusqu'à maintenant la question de l’appréciation de Staline et de ses actes, alors qu'il est clair que des bandits tels que Djougachvili alias Staline sont depuis longtemps au fond de l'enfer.

Ainsi, le prêtre réagit à la question d'une auditrice : « Comment pardonner à Staline ses crimes contre le peuple russe. »

« Quand je suis né, Staline était encore en vie, mais une telle question (pardonner, ne pas pardonner) ne relève pas de moi. Vous comprenez, j'ai la même attitude à l'égard de Napoléon Bonaparte, qui détruisit l'église du monastère de Novodievitchi. Y a-il-il eu si peu de crimes dans l'histoire ?
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Avril 2016 à 13:27 | 0 commentaire | Permalien

L’Association de jeunes orthodoxes « Chersonèse » annonce son programme pour avril 2016
Chers frères et sœurs!

Dans le cadre de nos rencontres hebdomadaires, ce vendredi 1 avril aura lieu la première rencontre du cycle "Introduction dans l'Evangile de St Jean", animée par le prêtre Ion Dimitrov. Le début de la rencontre est prévu à 19h30 dans la salle du 1er étage de l'église des Trois Saints Docteurs, 5 rue Pétel.

Entrée du côté de la mairie du XVème, code d'entrée 2596, interphone "Ecole russe".
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 1 Avril 2016 à 11:09 | 1 commentaire | Permalien

Désormais à Paris une rue mère Marie Skobtsov
Le 31 mars 2016 une cérémonie solennelle a eu lieu à Paris à l’occasion de l’inauguration d’une rue portant le nom de mère Marie Skobtsov moniale, théologien, iconographe, résistante.

Monsieur Philippe Goujeon, maire du Quinzième arrondissement, S.E. Alexandre Orlov, ambassadeur de Russie en France, Monseigneur Jean de Charioupolis (Archevêché des églises orthodoxes russes en Europe occidentale) , Madame Catherine Vieu-Charier, maire adjointe de la capitale, des représentants de l’Hôtel de Ville, des prêtres catholiques, Haïm Corsia- Grand Rabbin de France, Dalil Boubakeur- le Recteur de la Mosquée de Paris, les médias ainsi que des fidèles orthodoxes étaient présents à la cérémonie.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 31 Mars 2016 à 21:45 | 1 commentaire | Permalien

Un livre de Xenia Krivochéine "Mère Marie (Skobtsov), une sainte qui appartient à notre temps"
31 mars 1945, date de la mort de mère Marie à Ravensbrück. "Radio Liberty" vient de diffuser, en russe, un long et très complet entretien d'Ivan Tolstoï avec Xenia Krivochéine.

YOU TUBE Carol Saba reçoit Xenia et Nikita Krivochéine à "Orthodoxie, ici et maintenant"

Les éditions « EXMO » Moscou, « Эксмо » viennent de publier un livre de Xenia Krivochéine intitulé « Mère Marie (Skobtsov) - Une sainte qui appartient à notre temps » (696 pages, 3.000ex.)

En voici la prière d’insérer

« C’est la première fois que paraît en russe une biographie circonstanciée de cette femme dont le nom appartient au martyrologue du XXe siècle. Sa vie, en Russie, puis dans l’émigration, a été passionnante.

Mère Marie a initié la création en France de cantines pour les plus démunis ainsi que de maisons de retraite.

Pendant l’occupation elle a caché des prisonniers de guerre russes, délivré des actes de baptême à des juifs afin de les sauver. Elle adhéra à la Résistance et périt en 1945 à Ravensbrück. Nous commémorons en 2015 le 70e anniversaire de sa mort.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 31 Mars 2016 à 09:30 | 16 commentaires | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 228


Recherche

Sondage
Souhaitez-vous une date commune de Pâques pour tous les chrétiens?


Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile