Gabriel Matzneff: Sainte Geneviève et saint Syméon le Stylite - ces liens  entre l'Église de France et l'Église de Syrie
Gabriel Matzneff prie pour que la France n'oublie pas les chrétiens syriens , ce prestigieux patriarcat d'Antioche dont le patriarche réside à Damas.

Le premier septembre, l'Église orthodoxe fête un très grand saint syrien, Syméon le Stylite , dont les exploits ascétiques illuminèrent les coeurs non seulement au Proche-Orient, mais aussi en France, où sainte Geneviève, patronne de Paris, qui l'admirait, eut avec lui une correspondance spirituelle. À l'ermitage orthodoxe du Saint-Esprit, proche de Trappes, dont l'higoumène est un ami, j'aime à prier dans la chapelle dédicacée à sainte Geneviève et à saint Syméon. C'est un lieu béni d'où tous ceux qui ont eu le privilège d'y participer à un office liturgique sortent pacifiés, corroborés.

Ces liens entre sainte Geneviève et saint Syméon entre l'Église de France et l'Église de Syrie, cette vivifiante amitié, qui, depuis ces temps lointains, unissent la Syrie à la France, j'espère, je veux croire qu'ils sont au coeur des préoccupations de l'actuel chef de l'État, François Hollande, et de son gouvernement ; que la France est soucieuse de ne rien faire qui puisse nuire aux chrétiens syriens, à ce prestigieux patriarcat d'Antioche dont le patriarche réside à Damas, dont l'épiscopat est réparti dans les diocèses de Syrie et du Liban, dont tant de prélats ont fait leurs études théologiques en France, dont les fidèles appartiennent à l'élite de la société syro-libanaise.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Septembre 2014 à 04:00 | 2 commentaires | Permalien

Une exposition consacrée à l’archiprêtre Paul Adelheim (1938-2013)
Le père Paul mourrait assassiné à Pskov il y a un an, le 5 août 2013

Une exposition consacrée à sa vie et à sa mission pastorale a été inaugurée dans les locaux de l’association « Memorial » à Moscou Elle est placée sous les auspices du Fond culturel « Preobrajenie (Transfiguration) » et de l’Institut orthodoxe Saint Philarète.

L’exposition présente des photos, des documents d’archive, des objets personnels du père Paul et de ses proches ainsi que des extraits de ses textes.

Le commissaire de l’exposition Svetlana Tchoukavina nous a dit : « La mise en place de cette exposition est une affaire d’honneur pour la Fraternité de la Transfiguration.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 12 Septembre 2014 à 18:57 | 1 commentaire | Permalien

Avec la bénédiction de Son Eminence le métropolite Emmanuel, la cathédrale Saint Etienne (7 rue Georges Bizet, Paris) annonce la reprise à partir de ce samedi 13 septembre 2014, à 18h, des divines liturgies mensuelles célébrées et chantées entièrement en français selon la tradition byzantine. La prédication est également assurée en français. Ce samedi 13 septembre sera célébrée la fête universelle de l'Exaltation de la précieuse et vivifiante Croix. Pour tous contacts: Père Nicolas KAZARIAN, responsable des célébrations (0686422098) - Carol SABA, protochantre (0620184677). Pour trouver le calendrier sous forme PDF, cliquez ICI
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 12 Septembre 2014 à 14:49 | 2 commentaires | Permalien

Saint Alexandre Nevski (+ 1262)
Héros national, Alexandre Nevski a été canonisé après sa mort par l'Église orthodoxe.

Le 5 avril 1242, Alexandre Nevski massacre les chevaliers Teutoniques et les chevaliers Porte-Glaives sur les glaces du lac Peïpous, à la frontière de l'Estonie actuelle. De cette victoire, aussi appelée «bataille de la Glace», va sortir la nation russe, au terme d'un douloureux processus.

A dix ans, il était prince de Novgorod une cité où les "petites gens" jouissaient d'un degré de liberté et de liberté d'expression (car toutes les couches sociales étaient lettrées) plutôt exceptionnel pour l'époque.. Il sut se faire aimer d'eux et de tous.

Quelques années plus tard, en 1237, les Tatares déferlèrent sur la Russie contrôlant pour deux cents ans l'ensemble des principautés russes par de lourdes impositions financières. Mais à la même époque, Novgorod eut à affronter le royaume de Suède, le royaume de Lituanie et les chevaliers teutoniques qui voulaient convertir au catholicisme romain les peuples orthodoxes.
Rédigé par l'équipe rédaction le 12 Septembre 2014 à 09:30 | 0 commentaire | Permalien

Décollation de saint Jean Baptiste
Jean, le dernier Prophète, n'a jamais mâché ses mots, pas plus quand il traitait les pharisiens de "races de vipères" sur les bords du Jourdain, que lorsqu'il rappelait à Hérode Antipas qu'il n'avait pas le droit de vivre avec Hérodiade, la femme de son frère Phlippe.

A présent, il est en prison, car on n'a pas le droit de faire impunément des reproches publics aux grands de ce monde. Il sait qu'Hérodiade lui en veut à mort. Mais ce n'est pas ce qui le préoccupe. C'est Jésus. Est-il bien le Messie que lui, Jean, annonçait ? A-t-il eu raison de lui faire confiance, de lui donner ses propres disciples ? Sa conduite est si étrange. "Il tient dans sa main la pelle à vanner." Pourquoi ne vanne-t-il pas avec gloire et majesté ?

La réponse est venue. Aux disciples de Jean venus l'interroger, Jésus a répondu : "Allez annoncer à Jean ce que vous voyez et entendez : les aveugles voient, les boîteux marchent ..."

Jean n'a plus de doutes. Il peut à présent rendre le dernier témoignage. Il a bien rempli sa mission. C'est l'anniversaire d'Hérode. Salomé danse et envoûte le roi ivre :" Demande-moi tout ce que tu voudras, fut-ce la moitié de mon royaume." Ce sera la tête de Jean sur un plateau.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Septembre 2014 à 11:25 | 0 commentaire | Permalien

Les partisans du « patriarcat de Kiev », non reconnu dans le monde orthodoxe, s’emparent des églises de l’Église orthodoxe d’Ukraine du Patriarcat de Moscou, a déclaré le métropolite de Rovno et Ostrog Bartholomée. « À nouveau, comme dans les années 1990 du siècle passé, une menace pèse sur nos églises orthodoxes, à savoir que les partisans du « Patriarcat de Kiev » s’en emparent. Ses leaders et partisans, transgressant grossièrement la législation en vigueur, et au mépris de l’opinion des chrétiens orthodoxes qui en sont les propriétaires légitimes s’emparent de nos églises ». Selon le métropolite, trois églises ont déjà été saisies à ce jour, et « des menaces pèsent sur d’autres églises ». SUITE Orthodoxie.com
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Septembre 2014 à 11:15 | Permalien

La Grande Guerre s’expose sur les Champs-Elysées
Du 1er août au 30 septembre, retrouvez "Merci ! 100 photos pour un centenaire", une expo photo rendant hommage à ceux qui ont pris part aux combats sur le sol français, mais également à ceux qui étaient à l’arrière, loin du front mais touchés dans leur vie quotidienne par les conséquences de la guerre.

Jean-Claude Narcy, journaliste, président du comité des mécènes de la Mission du Centenaire, qui a réalisé et conçu l’exposition aux côtés de Jean-Pierre Verney, historien, spécialiste de la Première Guerre mondiale, explique sa démarche : « J’ai voulu rendre un modeste hommage et exprimer notre gratitude à ceux qui ont parfois traversé les mers et les continents pour venir se battre sur notre terre. » Parmi ces combattants étrangers, on retrouve notamment des Polonais, des Russes, des Britanniques, des Néo-Zélandais, des Sud-Africains, des Chinois, des Indiens... Suite Marine Picat et Photos ICI
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 10 Septembre 2014 à 18:29 | 0 commentaire | Permalien

L'église de l'île d'Akdamar: office unitaire entre "obédiences orientales" de Turquie
Un service religieux (1) exceptionnel, célébré dans une église historique de l'est de la Turquie, a réuni les chefs des Eglises orientales (2) dimanche dernier.

C'est dans l'église Sainte-Croix d'Akdamar située sur une île du lac Van qu'un service religieux a été célébré par le vicaire de l'Eglise arménienne orthodoxe de Turquie, Aram Atesyan, en présence du Patriarche orthodoxe de Constantinople Bartholomée Ier, du vicaire patriarcal de l'Eglise orthodoxe assyrienne Yusuf Çetin et de l'archevêque Barsamian Khajag de l'Eglise arménienne d'Amérique. C'est la première fois que les dirigeants des Eglises orientales de Turquie assistent ensemble à une célébration.

Une grande foule de fidèles venus de Turquie et de l'étranger participaient aussi à la célébration.
Rédigé par Vladimir Golovanow le 10 Septembre 2014 à 17:50 | 11 commentaires | Permalien

Saint Job de Potchaiev (+ 1651)
Dès l'âge de neuf ans, il entre au monastère de Pokutcha en Galicie, puis dans celui de Ugornitska dans les Carpathes.

Pour protéger les fidèles orthodoxes du prosélytisme des jésuites et des polonais, le prince d'Ostrog lui fait édifier le monastère de l'Exaltation de la Sainte Croix à Duben dont il fut l'higoumène durant vingt-deux ans.

Mais désireux de mener la vie d'un simple moine, il sera admis à la laure de Potchaiev, en Volhynie, célèbre par le pèlerinage à la Saint Mère de Dieu et toujours Vierge Marie en son icône de Potchaiev.

Il travailla beaucoup pour le renforcement de l'Orthodoxie, opprimée par les Polonais.

Il fut très vite choisi comme higoumène mais, à la fin de sa vie, il reçut le saint habit angélique et, reclus, il s'endormit dans le Seigneur. Il mourut en 1651.

La laure de la Dormition de la Mère de Dieu de Potchaïv est un important monastère orthodoxe, situé dans la petite ville de Potchaïv, en Ukraine occidentale.Elle est dans la juridiction de l'Église orthodoxe ukrainienne (patriarcat de Moscou).
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 10 Septembre 2014 à 15:00 | 1 commentaire | Permalien

Le 5 septembre 2014, le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou, a entamé un pèlerinage en Roumanie.
Il est accompagné dans ce voyage, qu’il effectue à la bénédiction de Sa Sainteté le Patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie, par l’archiprêtre Igor Iakimtchouk, secrétaire du DREE aux relations interorthodoxes, et son assistant, A. Erchov.

A Bucarest, le Patriarche Daniel de Roumanie a reçu le président du DREE dans son cabinet à la résidence patriarcale.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Septembre 2014 à 17:02 | 0 commentaire | Permalien

Il y a 80 ans rappel à Dieu de Saint Alexis d’Ugine
Le 80e anniversaire du trépas de saint Alexis d’Ugine a été célébré au cours des dernières semaines en plusieurs endroits et, notamment, à Ugine même (Haute Savoie), où ce prêtre exerçait son ministère.

Le 6 octobre 2014 une divine liturgie a été célébrée dans la petite église Saint Nicolas par Monseigneur Nestor, évêque de Chersonèse et Monseigneur Michel, évêque de Genève (EORHF).

Concélébraient l’archiprêtre Michel Goundiaev et le hiéromoine Joseph Pavlincuk ainsi que plusieurs clercs des diocèses de Chersonèse, de Bogorodovo, de Vladimir-Volynj (P.M.).

Elle a réuni des fidèles venus de France, de Suisse et d’Italie.

Le prêtre Alexis Medvedkov (1867-1934) avait été le recteur de cette église dans les années trente du siècle dernier. En 2004 le père Alexis a été canonisé par le patriarcat de Constantinople.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Septembre 2014 à 17:05 | 1 commentaire | Permalien

Déjà plus de 500 jours que deux évêques orthodoxes d’Alep sont aux mains des djihadistes

Il s’agit de Monseigneur Boulos Yazigi, métropolite grec-orthodoxe et frère du Patriarche grec-orthodoxe, Jean X
, et de Monseigneur Youhanna Ibrahim, métropolite syriaque-orthodoxe.

Mgr Ibrahim était allé en voiture dans une zone près de la frontière turque tenue par les djihadistes pour ramener Mgr Yazigi qui revenait de Turquie où il s’était rendu pour négocier la libération de deux prêtres, retenus eux aussi en otage. Les preneurs d’otages ont tué le chauffeur, dénommé Hanna, diacre syriaque-orthodoxe. Ne les oublions pas ! Suite
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Septembre 2014 à 15:15 | 10 commentaires | Permalien

L'Orthodoxie et les mariages mixtes
Vladimir GOLOVANOW

«Si quelqu’un réprouve le mariage et dédaigne une femme fidèle et pieuse s’unissant à son mari, ou en désapprouve une autre comme ne pouvant entrer dans le Royaume de Dieu, qu’il soit maudit. Si quelqu’un de ceux qui gardent la virginité au nom du Seigneur vient à s’élever contre les personnes mariées, qu’il soit interdit de célébration». Canons 1, 9 et 10 du Concile de Gangre (date inconnue au milieu du IVe siècle)

"Pour le Chrétien, le mariage est bien plus qu’un simple contrat juridique, ou le moyen de perpétuer l’espèce et de satisfaire aux nécessités temporaires de la nature, il est, selon saint Jean Chrysostome, «le sacrement de l’amour», l’union éternelle des époux dans le Christ. Dès l’origine, les chrétiens ont marqué leur mariage de la bénédiction de l’Eglise et de la participation commune à l’Eucharistie, forme antique du sacrement du mariage.

«Ceux qui se marient doivent contracter leur union avec l’accord de l’évêque, afin qu’elle ait lieu dans le Seigneur et qu’ils ne se marient pas par concupiscence» écrivait le saint martyr Ignace le Théophore. Selon Tertullien, le mariage «affermi par l’Eglise, confirmé par le sacrifice [l’Eucharistie] est scellé par la bénédiction et enregistré dans le ciel par les anges». «Il est nécessaire d’appeler les prêtres et par des prières et des bénédictions d’affermir les époux dans leur vie commune afin… qu’ils vivent dans la joie, unis par l’aide de Dieu», disait saint Jean Chrysostome. Saint Ambroise de Milan montrait de même que «le mariage doit être consacré par l’intercession et la bénédiction du prêtre». (cf.1)
Rédigé par Vladimir Golovanow le 8 Septembre 2014 à 10:00 | 50 commentaires | Permalien

Employé par deux associations orthodoxes basées à Paris, l'homme est soupçonné d'avoir puisé plus de 400 000EUR dans les comptes. Lui parle de remboursements de frais. Cet homme était parfaitement intégré au sein de ces deux associations.

Il était parti en cavale après avoir largement puisé dans les comptes de deux associations en lien avec le culte orthodoxe. Un homme de 45 ans a été interpellé le 20 août par les enquêteurs de la brigade de répression de la délinquance astucieuse (BRDA) au domicile d'un membre de sa famille, avant d'être présenté à un magistrat du parquet de Paris. Finalement remis en liberté, il devra prochainement répondre de ses actes devant la justice.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Septembre 2014 à 09:04 | Permalien

Sainte Nathalie et ses compagnons - martyrs à Cordoue (+ 852)
Le prénom Nathalie vient du latin natalis, « natal » (dans natalis dies, « le jour de la naissance » (du Seigneur) Sainte Nathalie (IVe siècle) a popularisé son prénom dans le monde orthodoxe russe, et Nathalie a progressivement conquis l’Europe.

Aurèle et sa femme Nathalie, Felix et sa femme Liliose (Liliane) et le diacre palestinien Georges moururent martyrs sous le calife Abderrahman II.

L'Eglise se souvient en ce jour du beau témoignage de Foi que sainte Nathalie et ses compagnons, offrirent au Seigneur: en pleine persécution déclenchée par les Maures, sous le calife Abderrahman II, Nathalie et son époux Aurèle, Felix et son épouse Liliose (ou Liliane) ainsi qu' un diacre prénommé Georges, furent arrêtés et condamnés à mort pour avoir refusé de renier leur Foi chrétienne et d'embrasser la religion musulmane. Du fond de leur prison ils ne cessèrent pas de louer leur Seigneur et Maître avant d'être décapités le 27 juillet 852.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 8 Septembre 2014 à 04:39 | 0 commentaire | Permalien

Il y a 24 ans le père Alexandre Men était assassiné
Revue « Possev » №6-2014, Moscou-Francfort
Anna Kourt - Traduction Nikita Krivocheine

PARTIE I

Des dizaines d’ouvrages ont été consacrés à la vie d’ Alexandre Men (1935-1990), au sacerdoce, à l’œuvre écrite, à son éminente personnalité. Chaque année de sa vie, chacun de ses articles, de ses conférences et de ses homélies ont été étudiés et analysés.

J’ai eu le bonheur d’avoir pu converser avec Pavel Volfovitch Men, le frère cadet du père Alexandre avec lequel il était très proche.

Pavel Men a évoqué des faits inconnus, des souvenirs de leur enfance et de leur jeunesse communes, il a trouvé des éclairages nouveaux de ce destin passionnant et tragique. Sergueï Averintsev lors de l’enterrement du père Alexandre citait Pascal dans sa géniale oraison funèbre « J’en crois à des témoins qui se font égorger ».

Le père Men était de ceux là.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Septembre 2014 à 11:08 | 1 commentaire | Permalien

Il y a 24 ans le père Alexandre Men était assassiné
Revue « Possev » №6-2014, Moscou-Francfort

Anna Kourt : J’ai eu le bonheur d’avoir pu converser avec Pavel Volfovitch Men, le frère cadet du père Alexandre avec lequel il était très proche.Pavel Men a évoqué des faits inconnus, des souvenirs de leur enfance et de leur jeunesse communes, il a trouvé des éclairages nouveaux de ce destin passionnant et tragique

PARTIE II

Anna Kourt : Y a-t-il eu dans votre vie des situations dans lesquelles vous sentiez manifestement une intervention divine ? Avez-vous ressenti avoir été aidé? Avez-vous vécu des états de prière intenses?

Pavel Men: Il y a eu dans ma vie des moments très intenses. J’étais à Cuba au moment de la crise des missiles, dans d’autres situations également très dures. Toujours j’ai senti que j’ai été aidé. J’avais le sentiment qu’une Force, tout près de moi, me protégeait.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Septembre 2014 à 10:29 | 0 commentaire | Permalien

A la suite de 46 ans de travaux de restauration des fresque datant du XVII siècle sont de nouveau visibles à Souzdal
Des fresques peintes par le grand iconographe Gouri Nikitine dans le monastère de la Transfiguration du Sauveur, à Souzdal, ont été remises à neuf. La superficie de ces peintures murales est de 600 mètres carrés. Il a fallu quarante six ans de travaux pour les remettre à neuf.

Gouri Nikitine (1620-1691) est considéré comme l'un des plus éminents iconographes russes au même titre qu'André Roublev et Théophane le Grec.

Nikitine possédait le secret des coloris naturels. Nous lui devons les fresque de la basilique de la Trinité à Kostroma ainsi que de l'église Élie le Prophète à Yaroslavl.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 5 Septembre 2014 à 16:33 | 0 commentaire | Permalien

Victime d’une importante malversation financière, le fleuron de la pensée russe orthodoxe en France entame une rentrée difficile.

C’est un coup dur pour l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge. Ce fleuron de la pensée russe orthodoxe en Occident, installé depuis 1924 à Paris, démarre l’année universitaire avec ses comptes plongés dans le rouge. Son trésorier, un paroissien bénévole jusque-là sans histoires, est soupçonné d’avoir ponctionné plus de 400 000 € sur les comptes des deux associations rattachées à l’institut : l’Association pour le maintien et l’entretien de l’institut de théologie orthodoxe (Ameito) et le Fonds de dotation Saint-Serge. Interpellé par la police le 20 août, il a été remis en liberté en attendant la suite de la procédure. « Nous n’avons jamais été riches, ne vivant que des droits d’inscriptions de nos étudiants et de dons, explique le P. Nicolas Cernokrak, nouveau doyen de l’Institut depuis juin. Il nous sera difficile de payer à temps tous les professeurs et employés. »
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 5 Septembre 2014 à 11:19 | 14 commentaires | Permalien

NICOLAS ROSS : Le KIR ‒ Cercle d'étude de la Russie (1931-1936). La  jeune génération de l'émigration russe en recherche spirituelle
Photo: Classe terminale du lycée russe de Paris. 1924

Dans la revue russe «Tserkov' i Vremia» (№ 67, avril-juin 2014, pp. 275-380) vient de paraître une publication commentée de Nicolas Ross, accompagnée de photos inédites, des comptes-rendus de séances Cercle d'études de la Russie (Kroujok Izoutchenia Rossii ‒ KIR), actif dans les années 1930 à Paris.

Fondé avec la participation de Fedor Pianoff et animé par un petit groupe de jeunes émigrés, la plupart venant d'achever leurs études au lycée russe de Boulogne, il se réunissait généralement chaque semaine dans la maison de l'Action chrétienne des étudiants russes (10, boulevard Montparnasse). Le KIR finit par compter plusieurs dizaines de membres. Ses réunions (aux beaux jours parfois en plein air, dans le Bois de Meudon) débutaient par une conférence sur un thème historique, culturel, social ou scientifique qui était suivie d'un débat animé et souvent très contradictoire.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 5 Septembre 2014 à 11:00 | 0 commentaire | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 191


Recherche


Sondage
La Commission préparatoire au concile panorthodoxe se réunit à nouveau le 30 septembre 2014 à Chambésy. Pensez-vous que:

Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile