Saint Silouane l'Athonite (1866 - 1938)
Syméon Ivanovitch Antonov était un robuste charpentier d'un village de Russie centrale. D'une vigueur peu commune, il était affligé d'un caractère violent et querelleur.

A 26 ans, tout change! Le paysan rustique et sensuel entend la voix de la Mère de Dieu qui l'appelle à revenir à lui-même. Il se met en route pour l'Athos. Celui qui est devenu frère Silouane connaît tout d'abord une grande joie : celle de qui a trouvé sa place sur terre. Mais cette euphorie des premiers jours ne dure pas.

Silouane va connaître, au monastère, des tentations alternées d'orgueil et de désespoir : désespoir de constater que l'orgueil lui colle à la peau et qu'il ne peut s'en défaire. L'épreuve est si longue et si dure qu'il en arrive à se croire condamné, damné même.

C'est alors que le Christ lui apparaît et lui dit :" Tiens ton âme en enfer et ne désespère pas. " Silouane a compris que si bas qu'il puisse descendre, Jésus est là. Il vivra désormais dans la douceur et la prière continuelle, priant pour le monde entier et semant la paix autour de lui, jusqu'à sa mort.
Rédigé par l'équipe rédaction le 24 Septembre 2017 à 14:06 | 1 commentaire | Permalien

Samedi le 14 octobre 2017 pèlerinage à Chartres
Avec la bénédiction de Monseigneur Nestor et après concertation avec le recteur de la cathédrale de Chartres une liturgie orthodoxe sera célébrée dans la crypte, lieu où se trouve une parcelle du voile de la Mère de Dieu.

Le car quitte l'église des Trois Saints Docteurs à 7 heures.

Contacts: prêtre Nicolas Nikichine ou Madame Inna Botcharova +33 (0)6 50 64 01 26 / +33 (0)6 20 34 95 46 nicolas.nikichine@gmail.com Prière de vous inscrire au plus tôt.

Informations détaillées sur le site PALOMNIK et l'affiche suite >>>>

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 24 Septembre 2017 à 09:58 | 0 commentaire | Permalien

Maria Tchobanov Vidéo Orthodoxie. com

Les icônes artisanales de l’atelier Prikosnoviénié sont de véritables œuvres d’art, uniques en leur genre, réalisées selon une ancienne technique de broderie d’icônes avec des pierres précieuses, des perles, de la nacre et de fins tubes en verre (de 1 mm de longueur et de 0,3-0,4 mm d’épaisseur).

L’art de la broderie des icônes orthodoxes réalisées en fil d’or trouve ses racines dans l’histoire de l’ancienne Russie.

Du 16 septembre au 8 octobre, ces joyaux sont exposés au Centre culturel et spirituel russe, au 1, quai Branly à Paris.

« L’apparition des visages brodés des saints a surtout été liée à la nécessité de présence des icônes dans les troupes lors des campagnes militaires. Par la suite sont nés les premiers gonfalons et les icônes brodées de pierres précieuses, réalisées avec cette technique unique », a rappelé le ministre de la culture russe Vladimir Medinski, qui a inauguré l’exposition La peinture à l’aiguille le 15 septembre au Centre culturel et spirituel russe à Paris.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 24 Septembre 2017 à 07:25 | 0 commentaire | Permalien

GENÈVE - 150  ans de la  CATHÉDRALE DE L'EXALTATION DE LA SAINTE ET VIVIFIANTE CROIX
Les solennités auront lieu les 26 et 27 septembre 2017 avec la participation de nombreux invités.

Chers Paroissiens, Frères et Sœurs,


En 2017, la Cathédrale de l'Exaltation de la Sainte et Vivifiante Croix de Genève va fêter le 150 ème anniversaire de sa consécration effectuée en 1866.

Avec la bénédiction de Son Eminence Mgr Michel, Archevêque de Genève et d'Europe occidentale la célébration de ce jubilé coïncidera avec la fin de la majeure partie des travaux de restauration de la Cathédrale.

A l’occasion de l’anniversaire du lieu de culte, les Archives d’Etat de Genève dévoilent des documents inédits.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 24 Septembre 2017 à 01:00 | -1 commentaire | Permalien

16-17 septembre Journées du patrimoine a la cathédrale orthodoxe russe  de la Sainte Trinité
Les 16 et 17 septembre se sont déroulées les « Journées du patrimoine ». La cathédrale de la Sainte-Trinité et le Centre Culturel et Spirituel Russe ont été l’un des lieux les plus visité du 7ème arrondissement de Paris accueillant sur les deux jours plus de 12 000 visiteurs

Les visiteurs ont été très nombreux le 16 septembre. Ce jour là, de même que les dimanches, la cathédrale russe est restée ouverte pendant huit heures.

De grands quotidiens tels "Le Monde" et "Le Figaro" avaient, la veille, conseillé la visite de la cathédrale du quai Branly. Les parisiens et les touristes ont patiemment attendu de longues heures avant de pouvoir entrer.

Le clergé et le personnel de la cathédrale accueillaient les visiteurs, répondaient à toutes leurs questions, guidaient ceux qui le désiraient dans les locaux du centre culturel. Voici quelques photos de Daniel Naberezhny
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Septembre 2017 à 23:24 | 3 commentaires | Permalien

Le Starets Serge: La vie selon les vertus
Le détachement

L’une des vertus de base de la vie spirituelle est le détachement.

Le progrès dans la vie spirituelle se manifeste moins par des acquisitions brillantes que par un détachement progressif. Le Starets cite à cet égard cette parole du père Sophrony : « Notre enrichissement est un appauvrissement ».

Le détachement est une prise de distance. Il est important, dans la vie courante, de ne pas se laisser accabler par les pensées des choses matérielles, de ne pas se crisper sur elles, mais de garder vis-à-vis d’elles un certain détachement. En ayant ce détachement, nous pourrons non seulement être plus libres spirituellement mais mener plus facilement toutes nos entreprises.

Paradoxalement, on méprise d’autant mieux les choses et les situations que l’on est plus détaché à leur égard. Le Starets recourt à cette image : si l’on veut soulever une lourde pierre avec un levier, ce n’est pas près de la pierre que l’on aura plus de force mais loin d’elle.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Septembre 2017 à 15:51 | 0 commentaire | Permalien

Père Alexandre Siniakov: «Comme l'éclair part de l'Orient» et Interview  au quotidien ZENIT
Recteur du Séminaire orthodoxe russe à Épinay-sous-Sénart, il est aussi secrétaire du diocèse de Chersonèse aux relations avec les Églises, la presse et la société et secrétaire du Conseil d’administration de l’Association diocésaine, membre de la Représentation de l’Église orthodoxe russe près les institutions européennes à Bruxelles. Le p. Alexandre Siniakov est titulaire d’une maîtrise en théologie orthodoxe de l’Institut Saint-Serge et d’un doctorat en lettres classiques de l’École pratique des Hautes Études (Paris, France).

Il a bien voulu revenir pour les lecteurs de ZENIT sur les progrès des relations entre le pape François et le patriarche Kirill, au moment où le Secrétaire d’Etat du Saint-Siège, le cardinal Pietro Parolin, effectue un voyage inédit à Moscou (21-24 août 2017).

***

Les Éditions Salvator viennent de faire paraître un livre du P. Alexandre Siniakov, Comme l'éclair part de l'Orient. Voici sa présentation par l'éditeur: Dans un village cosaque de la Russie encore soviétique des années 1980, un jeune homme découvre l’Évangile et décide d’y consacrer sa vie. Le père Alexandre Siniakov raconte dans cet ouvrage son chemin atypique qui l’a conduit des steppes du Caucase à la France des écrivains qu’il lisait en secret.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Septembre 2017 à 06:48 | 1 commentaire | Permalien

Brûlant questionnement
Anne Khoudokormoff-Kotschoubey
Moscou 20.08.17


A la lumière de la Fête de la Transfiguration que nous venons de célébrer à Moscou, dans la cathédrale du Christ Sauveur avec l’ensemble de la "Fraternité de la Transfiguration" qui s'y rassemble chaque année pour cette Fête - comme cela semble être devenu une belle tradition - et en se rappelant les articles du prêtre Alexandre Borisov consacrés au 19 août 1991 , nous devrions nous réjouir de cette joie au milieu de l’année. Réjouissons-nous donc avec force, conviction et confiance!

Imperceptibles, toutefois, mais bien réels, nous semble- t- il, sont les « nuages », appelons-les comme cela, ou « doutes/interrogations » sur quelques points.

Soyons précis. Dans la cathédrale du Christ Sauveur - rétablie et consacrée le 19.08.2000, le jour de la Transfiguration, et où le lendemain étaient célébrés les Nouveaux Saints Martyrs canonisés ce jour même en grande et magnifique pompe et immense émotion, - avait été installé autour de la crypte un petit musée très émouvant relatant l’histoire de la Cathédrale, son érection, sa disparition (dynamitage en décembre 1931) et sa reconstruction près de 70 ans plus tard.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 22 Septembre 2017 à 23:14 | 3 commentaires | Permalien

 "L'héritage de Léon Tolstoï" - Institut d'études slaves
Pierre Gonneau, président de l'Institut d'études slaves: " J'ai le plaisir de vous annoncer que notre campagne "L'héritage de Léon Tolstoï. Accédez aux trésors de l'Institut d'études slaves" est désormais en ligne ! Celle-ci est disponible, jusqu'au 13 octobre, à l'adresse suivante Et PJ

l__heritage_de_leon_tolstoi.pdf L'héritage de Léon Tolstoï.pdf  (620.23 Ko)

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Septembre 2017 à 20:09 | -2 commentaire | Permalien

Homélie pour la Nativité de la Vierge Marie
Aujourd'hui 21 septembre fête de la Nativité de la Vierge

L’année liturgique comporte, outre le cycle des dimanches et le cycle des fêtes commémorant directement Notre Seigneur, un cycle des fêtes des saints. La première grande fête de ce cycle des saints que nous rencontrons après le début de l’année liturgique est la fête de la nativité de la bienheureuse Vierge Marie, célébrée le 21septembre. Il convenait que, dès les premiers jours de la nouvelle année religieuse, nous fussions mis en présence de la plus haute sainteté humaine reconnue et vénérée par l’Église, celle de la mère de Jésus-Christ.

Saint Jean Damascène: Homélie pour la Nativité de la Vierge Marie

Puisque la Vierge Mère de Dieu devait naître de sainte Anne, la nature n’a pas osé anticiper sur la grâce : la nature demeura stérile jusqu’à ce que la grâce eût porté son fruit. Il fallait qu’elle naisse la première, celle qui devait enfanter le premier-né antérieur à toute créature, en qui tout subsiste.

Joachim et Anne, heureux votre couple !
Rédigé par l'équipe de rédaction le 21 Septembre 2017 à 07:06 | 0 commentaire | Permalien

*** L’évêque de Bari a été très impressionné par l’ampleur de la vénération des reliques de saint Nicolas en Russie Moscou

le 18 septembre INTERFAX
— Selon le métropolite Hilarion, responsable de Département des relations ecclésiales extérieures du Patriarcat de Moscou, la venue du [cardinal Pietro Parolin en Russie]url: http://www.egliserusse.eu/blogdiscussion/Le-cardinal-Parolin-en-Russie-au-mois-d-aout_a5111.html et l’ordre du jour des discussions témoignent de la juste orientation des relations entre la Russie et le Vatican, ainsi qu’entre l’Église orthodoxe russe et l’Église catholique romaine.

« Le simple fait de la venue du Cardinal témoigne de ce que nos relations se développent dans la bonne direction. Ceci concerne les relations tant entre nos deux états (Russie et Vatican) qu’entre nos deux Églises, l’Église orthodoxe russe et l’Église catholique romaine », a déclaré le Métropolite au cours de l’émission « L’Église et le monde » de la chaîne de télévision Rossia-24.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 20 Septembre 2017 à 19:15 | 0 commentaire | Permalien

Les étudiants  de l’Institut de Théologie Orthodoxe Saint-Serge … à la faculté de théologie protestante
Ils seront donc 25 étudiants orthodoxes – auxquels s’ajoutent près de 300 étudiants par correspondance – à se familiariser, dès la fin du mois de septembre, avec les locaux de l’Institut de théologie protestante!

Contraint de quitter ses locaux pour cause de travaux, l’Institut orthodoxe Saint-Serge fera cette année sa rentrée dans les murs de la faculté de théologie protestante de Paris.

C’est un cas pratique d’œcuménisme du cœur… Dimanche 15 octobre, les étudiants de l’Institut de Théologie Orthodoxe Saint-Serge, fleuron de la tradition orthodoxe en France, effectueront leur séance solennelle de rentrée dans les locaux de la faculté de théologie protestante de Paris.

Installé depuis un siècle sur une colline artificielle du XIXe arrondissement de la capitale, l’institut Saint-Serge, qui a vu défiler dans ses murs les plus grands noms de l’intelligentsia russe orthodoxe après la Révolution d’octobre 1917, est acculé par la préfecture de Paris à de lourds travaux de sécurisation.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 20 Septembre 2017 à 08:47 | 8 commentaires | Permalien

La librairie et la boutique du Centre spirituel  de la Cathédrale orthodoxe russe à Paris
LA CATHÉDRALE RUSSE DE LA SAINTE-TRINITÉ est ouverte pour des visites chaque jour du lundi au vendredi de 15h00 à 19h00 et samedi, dimanche: de 10h00 à 12h00 et de 15h00 à 19h00

Chaque jour : Divine Liturgie à 10h Vigiles /office du soir/ à 18h
........................................................................................................................................................................

La librairie et la boutique du Centre spirituel et culturel sont très bien fournies. Vous trouverez un grand choix de livres de prière et d’histoire, de cartes postales, de calendriers, de publications pour enfants.

Beaucoup de titres en russe comme en français, un rayon est consacré aux ouvrages pour enfants, également dans les deux langues.

Les visiteurs trouveront des icônes sur bois et sur métal, des croix pectorales et de baptême. Souvenirs traditionnels russes. Cierges, prosphores, encens et chapelets. CD et DVD. Clochettes et objets en porcelaine. Livres d’art.

Une brochure en français, récemment parue, consacrée à l’histoire de la construction du Centre.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Septembre 2017 à 22:15 | 0 commentaire | Permalien

Exposition Léonide Ouspensky "Le mystère de l'icône" du 5 décembre 2017 au 14 janvier 2018
"Le Centre culturel et spirituel russe" présentera à l'occasion du 30- ème anniversaire du rappel à Dieu de Léonide Ouspensky une grande exposition de ses œuvres. Entrée visiteurs 1 quai Branly.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Septembre 2017 à 08:20 | 0 commentaire | Permalien

"La Croix", Nicolas Senèze, le 18/09/2017

Les chrétiens dits d’Orient sont très majoritairement catholiques ou orthodoxes. Ils sont répartis en de nombreuses Églises différentes, nées de querelles doctrinales aujourd’hui souvent apaisées.Après la conquête musulmane au VIIe siècle, ils se sont rapidement trouvés en situation minoritaire.

Pourquoi les chrétiens d’Orient se sont-ils rapidement divisés ?

Les Églises d’Orient sont issues des grandes querelles autour de la définition de la nature du Christ, qui ont divisé l’Église durant l’antiquité chrétienne. Ainsi, au début du Ve siècle, l’Église assyrienne, qui rassemble les chrétiens vivant en Mésopotamie, estime qu’il faut dissocier, dans la personne du Christ, les natures humaine et divine, alors que les évêques réunis au concile d’Éphèse (431) affirment le contraire.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Septembre 2017 à 07:04 | 0 commentaire | Permalien

Le mémorial « Jardin du souvenir », dédié aux victimes des répressions des années 1937-1938, va s'ouvrir sur le polygone de Butovo
Le 27 septembre 2017, le métropolite Juvénal de Krutitsy et Kolomna, président du Conseil socio-ecclésiastique du Patriarcat de Moscou et de toute la Russie pour la perpétuation de la mémoire des nouveaux martyrs et confesseurs de l'Église russe, consacrera, avec la bénédiction du Patriarche Cyrille, un mémorial sur le polygone de Butovo, comme l'indique le site Patriarhia ru Патриархия.ru.

Le monument est consacré aux victimes des répressions des années 1937-38, fusillées et enterrées sur le polygone de Butovo. L'idée de ce mémorial est de dévoiler symboliquement le fossé des exécutions vers lequel, en descendant, les visiteurs seront sur le même niveau que les lieux d'inhumation qui se trouvent à proximité.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Septembre 2017 à 20:58 | 0 commentaire | Permalien

Au Musée d’histoire d’Orenbourg une exposition « Alexandre Schmorell, résister dans le Reich avec une âme russe »
Néomartyr Alexandre (Schmorell) (16 sept. 1917 - 13 juil. 1943) canonisé à Munich (4-5/02/2012)
Новомученик Александр ШМОРЕЛЬ моли Бога о нас (16 сен.1917-13 июля 1943) канонизирован РПЦЗ 4-5 февраля 2012г.

Alexandre Schmorell a été décapité à Munich le 13 juillet 1943 par les nazis pour son activité au sein de le "Rose Blanche" — petit groupe chrétien opposé au régime hitlérien.

Il repose au cimetière Am Perlacher Forst où se trouve également la tombe de ses amis assassinés par les nazis, situé — providentiellement — en face de la cathédrale orthodoxe russe actuelle de Munich

Cette exposition a été organisée pour commémorer le centenaire de la naissance d’Alexandre Schmorell, l’un des deux organisateurs du groupe antinazi « La Rose Blanche». Alexandre a été canonisé en 2007 par l’EORHF, aussi une importante délégation du diocèse de Munich avec à sa tête Monseigneur Marc (Arndt) assistait à la cérémonie ainsi que Madame Nora Teich, consul général de la RFA à Ekaterinbourg et des membres de la famille Schmorell.

Les parents d'Alexandre étaient tous deux originaires d'Orenbourg.

Des photos de famille et des documents concernant l’action clandestine de la « Rose Blanche », entre autre procès-verbaux des interrogatoires de Schmorell par la Gestapo ainsi que le refus opposé par SS Heinrich Himmler à la demande en grâce présentée par des membres de la famille Schmorell.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 16 Septembre 2017 à 15:37 | 6 commentaires | Permalien

17 septembre  pour les journées du patrimoine : Démonstration "éternelle jeunesse des icônes"
Visite de la chapelle et de ses icônes de l'émigration russe du début du XXe siècle. Démonstration/initiation à la peinture d'une icône.

La paroisse Notre-Dame-Joie-des-Affligés (Diocède de Chersonèse) sera ouverte dimanche 17 septembre prochain pour les journées du patrimoine, de 14h à 17h

4, rue Saint Victor 75005 - Paris France ///M° Cardinal Lemoine ou Maubert-Mutualité

Située au n° 4 de la rue Saint-Victor, dans le Vème arrondissement de Paris, en plein coeur du Quartier Latin, la paroisse orthodoxe Notre-Dame-Joie-des-Affligés-et-Sainte-Geneviève a été fondée par des émigrés russes à Paris en 1936, sous la juridiction du Patriarcat de Moscou, dans un local situé au n° 36 de la rue de la Montagne-Sainte-Geneviève. Le choix du lieu s'explique par la proximité du tombeau de Sainte Geneviève, et la volonté d'implanter à Paris une communauté orthodoxe francophone. Les fresques de l’iconostase et l’icône de sainte Geneviève sont de Léonide Ouspensky.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 15 Septembre 2017 à 20:50 | 0 commentaire | Permalien

L'exposition « La peinture à l'aiguille»  sera ouverte à tous du 16 septembre au 8 octobre
L’exposition sera ouverte à tous du 16 septembre au 8 octobre. Entrée libre.

Le 15 septembre prochain à 18h00, le Centre Culturel et Spirituel Russe à Paris accueillera l’exposition « La Peinture à l’aiguille » qui sera consacrée à l’art de la couture des icônes par l’atelier « Prikosnoviéniè ».

Au vernissage de l’exposition seront présent le ministre de la culture russe Vladimir Medinsky, l’ambassadeur de Russie Alexandre Orlov, l’évêque de Chersonèse Nestor, le directeur du Centre des sciences et de la culture à Paris E. Solotsinskaia, le président du Centre des festivals cinématographiques et des programmes internationaux T. Choumova, le directeur de l’atelier «Prikosnoviéniè » N. Gorkovenko, ainsi que d’autres personnalités officielles. Organisateurs: Ministère de la Culture de la Fédération de Russie, Ministère des affaires étrangères de la Fédération de Russie, le Conseil patriarcal pour la culture de l'Eglise orthodoxe russe, le Centre des festivals et des programmes internationaux avec le soutien de « Rossotrudnichestvo », diocèse de Chersonèse et le Centre russe des sciences et de la culture à Paris.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Septembre 2017 à 10:08 | 2 commentaires | Permalien

Les reliques du saint Théophane le Reclus visiteront les paroisses orthodoxes en France
La fin de sa vie est marquée par la maladie. Il souffre de rhumatismes, de névralgies,d'arythmies cardiaques et il devient aveugle de l'œil droit en 1888. Il décède le 6 janvier 1894. Il sera canonisé en 1988 par l'Église russe.

Les reliques du saint Théophane le Reclus ainsi que l'icône de la Vierge Marie, qui appartenait au saint Théophane, séjourneront en France du 12 septembre au 2 octobre.

Programme du séjour en France des saintes reliques du monastère de Vycha /région de Ryazan, Russie/

Le 12 septembre arrivée en France des reliques de Saint Théophane le Reclus;

Du 12 au 16 septembre les reliques séjournent à l’église des Trois saints Docteurs (5 rue Pétel, 75015 Paris);
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 12 Septembre 2017 à 15:46 | 6 commentaires | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 250


Recherche

Sondage
Combien de fois par jour priez-vous?


Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile