Boris ZAÏTSEV : Saint Serge de Radonège
Bibliographie des œuvres de Boris Zaïtsev et en russe Boris ZAÏTZEFF

Plus de six cents ans se sont écoulés depuis la naissance de saint Serge1, plus de cinq cents depuis sa mort. Sa vie calme, sainte et pure, a duré près d’un siècle. Le modeste adolescent, qui s’appelait d’abord Barthélemy et qui prit plus tard le nom de Serge, devint une des plus grandes gloires de la Russie.

Par sa sainteté, Serge est grand pour l’univers, car il a vécu pour l’humanité entière. Mais son harmonie parfaite avec son peuple, ce qu’il y a de typique dans sa nature, qui réunit les traits disséminés du caractère russe, lui donnent quelque chose de particulièrement émouvant pour nous.

De là proviennent la vénération tout exceptionnelle dont il est entouré en Russie et la canonisation tacite dont il a été l’objet, et par laquelle le peuple russe le reconnaît pour son saint par excellence ; privilège que personne d’autre ne partage avec lui.

Saint Serge vivait aux temps du joug tartare. Il n’en souffrait pas personnellement : les forêts de Radonège l’en préservaient. Mais il n’est pas resté indifférent à l’oppression tartare. Tout ermite qu’il fût, il n’en éleva pas moins la croix pour la Russie avec la résolution calme qui caractérisait tous ses actes ; il bénit Dimitri Donskoï, en l’envoyant à la bataille de Koulikovo2 qui, grâce à son geste, a gardé un sens symboliquement mystique jusqu’à nos jours.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Octobre 2017 à 06:30 | 1 commentaire | Permalien

Le métropolite Hilarion est à Rome. Le président du Département pour les relations extérieures du Patriarcat de Moscou a été reçu ce mardi midi au Vatican par le Pape François. Il a également rendu visite au Pape émérite Benoît XVI.

Une visite chaleureuse au cours de laquelle le métropolite orthodoxe est venu notamment remercier le Saint-Père et l’Eglise italienne pour le prêt des reliques de Saint-Nicolas. De mai à juillet, elles ont été exposées à Moscou et Saint-Pétersbourg. Un évènement qui a marqué les Russes, comme il le rappelle au micro de notre collègue anglaise Philippa Hitchen.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 4 Octobre 2017 à 10:59 | 2 commentaires | Permalien

« La naissance de l’icône »  le 4 novembre à 20 h
Le Centre culturel orthodoxe russe à Paris organise la projection du film documentaire « La naissance de l’icône » . Le film a été décerné par le jury au festival Radonezh. Après la projection, une rencontre est prévue avec le réalisateur du film Pavel Shilov. Entrée libre.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 4 Octobre 2017 à 10:26 | 0 commentaire | Permalien

 "L'héritage de Léon Tolstoï" - Institut d'études slaves
Pierre Gonneau, président de l'Institut d'études slaves: " J'ai le plaisir de vous annoncer que notre campagne "L'héritage de Léon Tolstoï. Accédez aux trésors de l'Institut d'études slaves" est désormais en ligne ! Celle-ci est disponible, jusqu'au 13 octobre, à l'adresse suivante Et PJ
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Octobre 2017 à 20:09 | 2 commentaires | Permalien

Le diocèse de Tachkent de l'Église orthodoxe russe prépare des documents pour la canonisation de douze nouveaux martyrs qui ont souffert en Ouzbékistan de la part des bolcheviks.

"Ce sont principalement des Russes, précisément ceux qui ont subi des persécutions, des souffrances et des tourments à l'époque du pouvoir soviétique.

Certains ont même été fusillés. Nous recueillons des éléments sur leur vie, pour les présenter à la commission de l'Église orthodoxe russe en vue de leur canonisation", a déclaré jeudi (28 septembre, NdT) le métropolite de Tachkent et d'Ouzbekistan Vikenty dans une interview avec le correspondant d'"Interfax-Religion", à la veille de la visite du Patriarche Cyrille à cette république.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 1 Octobre 2017 à 12:22 | 1 commentaire | Permalien

Sainte Sophie et ses trois filles, Foi, Espérance et Charité
A Rome, les saintes vierges Foi, Espérance et Charité, qui obtinrent la couronne du martyre sous l’empereur Adrien.

Ces trois Vierges étaient sœurs. Sainte Sophie, leur mère, qui est nommée sous le 30 septembre par le martyrologe romain, leur donna probablement les noms sous lesquels elles sont connues par dévotion et par amour des vertus théologales.

Les ménologes grecs donnent aux trois sœurs les noms de Pistis, Elpis et Agapé : ce sont trois mots grecs qui répondent aux mots français : foi, espérance et charité.

Il en est de même de Sophie qui signifie Sagesse. Aussi, croyons-nous volontiers que ces noms sont moins des noms propres que des noms appellatifs.
Rédigé par l'équipe rédaction le 30 Septembre 2017 à 06:00 | 30 commentaires | Permalien

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 29 Septembre 2017 à 22:52 | Permalien

L’ÉGLISE RUSSE DANS LE MONDE
V. Golovanow

L’Église orthodoxe russe connaît toujours une importante expansion, écrit "La Croix" le 26/09/2017. (cf 1)

D’après les chiffres donnés par le patriarche Cyrille en février 2015, l’Église orthodoxe russe représentait déjà, avec ses 150 millions de fidèles, plus de la moitié de l’orthodoxie mondiale et ce poids numérique se double d'une large couverture géographique car l'Église russe s'étend bien au-delà de son territoire canonique traditionnel.

L’Église orthodoxe russe continue d’attirer

Elle comptait 286 diocèses en 2015, contre 159 en janvier 2009, et 330 évêques contre à peine 200 à la même époque. Le Patriarcat s’appuyait alors aussi sur ses 35 496 paroisses, au sein desquelles officiaient 38 344 prêtres et diacres.

Avec la création de plus de 5 000 nouvelles paroisses depuis 2013, l’Église orthodoxe russe fait en ce sens de l’outil statistique un des éléments clés de son retour sur la scène russe et internationale.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 29 Septembre 2017 à 19:54 | 0 commentaire | Permalien

Institut du Monde Arabe: "Chrétiens d'Orient. Deux mille ans d'histoire"
L'exposition ouvre ses portes le mardi 26 septembre et dure jusqu'au 14 janvier 2018.

Inauguré en 1987, l’Institut du monde arabe s’est intéressé progressivement aux chrétiens de cette région.
Une exposition sur le pèlerinage à La Mecque, il y a trois ans, avait montré la curiosité du grand public pour la connaissance des religions. La CROIX

L'exposition « Chrétiens d'Orient. Deux mille ans d'histoire » éclaire l'histoire d'une communauté plurielle et son rôle majeur au Proche-Orient, aux plans tant politique et culturel que social et religieux. Au fil du parcours, des chefs-d'œuvre du patrimoine chrétien sont à découvrir, dont certains montrés en Europe pour la première fois.

Né à Jérusalem, le christianisme s’est rapidement diffusé à tout le Proche-Orient : il s'est implanté en Egypte et dans les actuels Liban, Syrie, Jordanie et Irak. Tout au long de l’Histoire, les chrétiens ont joué un rôle majeur dans le développement politique, culturel, social et religieux de cette région du monde.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Septembre 2017 à 16:00 | 1 commentaire | Permalien

Le mémorial « Jardin du souvenir », dédié aux victimes des répressions des années 1937-1938, va s'ouvrir sur le polygone de Butovo
Le 27 septembre 2017, le métropolite Juvénal de Krutitsy et Kolomna, président du Conseil socio-ecclésiastique du Patriarcat de Moscou et de toute la Russie pour la perpétuation de la mémoire des nouveaux martyrs et confesseurs de l'Église russe, consacrera, avec la bénédiction du Patriarche Cyrille, un mémorial sur le polygone de Butovo, comme l'indique le site Patriarhia ru Патриархия.ru.

Le monument est consacré aux victimes des répressions des années 1937-38, fusillées et enterrées sur le polygone de Butovo. L'idée de ce mémorial est de dévoiler symboliquement le fossé des exécutions vers lequel, en descendant, les visiteurs seront sur le même niveau que les lieux d'inhumation qui se trouvent à proximité.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 27 Septembre 2017 à 19:58 | 1 commentaire | Permalien

GENÈVE - 150  ans de la  CATHÉDRALE DE L'EXALTATION DE LA SAINTE ET VIVIFIANTE CROIX
Les solennités auront lieu les 26 et 27 septembre 2017 avec la participation de nombreux invités.

Chers Paroissiens, Frères et Sœurs,


En 2017, la Cathédrale de l'Exaltation de la Sainte et Vivifiante Croix de Genève va fêter le 150 ème anniversaire de sa consécration effectuée en 1866.

Avec la bénédiction de Son Eminence Mgr Michel, Archevêque de Genève et d'Europe occidentale la célébration de ce jubilé coïncidera avec la fin de la majeure partie des travaux de restauration de la Cathédrale.

A l’occasion de l’anniversaire du lieu de culte, les Archives d’Etat de Genève dévoilent des documents inédits.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 27 Septembre 2017 à 12:05 | Permalien

  Exaltation de la Croix vivifiante
Dans les Eglises orthodoxes, nous célébrons chaque année l’Exaltation de la Croix.

Pour les disciples du Christ et les chrétiens des premiers siècles, la mort de Jésus sur la Croix restait un souvenir douloureux, la crucifixion étant considérée comme une mort déshonorante réservée aux esclaves.

D’après la tradition, sainte Hélène, mère de l’empereur Constantin, découvrit au IVe siècle trois croix enfouies au Golgotha où fut crucifié N.-S. Jésus-Christ. On identifia la Croix parce qu’elle se trouvait au milieu des deux autres (celles des deux larrons), qu’elle portait l’inscription : Jésus de Nazareth, roi des Juifs et qu’elle fut à l’origine de nombreux miracles.

Historiquement, dans la basilique du Saint-Sépulcre, construite à Jérusalem par ordre de Constantin, une cérémonie avait lieu le 14 septembre dès 347, au cours de laquelle on vénérait une relique considérée comme le bois de la Croix. Ce jour-là, l’évêque " exaltait ", c’est à dire élevait la Croix avec solennité devant le peuple. Aujourd’hui encore, l’évêque reproduit ce même geste liturgique au cours de la Fête.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 27 Septembre 2017 à 09:00 | 4 commentaires | Permalien

Colloque:"La renaissance catholique française et la renaissance religieuse russe fin XIX° - mi XX° s."
Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe russe à Paris : Lundi 2 et mardi 3 octobre 2017

Projet ouvert de sciences humaines de l'Institut A.M. Gorki de littérature mondiale de l'Académie des Sciences de Russie


PROGRAMME

Lundi 2 octobre 2017

9 h 45-10 h : Accueil des participants

10 h : Ouverture de la Table Ronde
Vadim Polonski (IMLI). Introduction

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 26 Septembre 2017 à 09:50 | 1 commentaire | Permalien

Les étudiants  de l’Institut de Théologie Orthodoxe Saint-Serge … à la faculté de théologie protestante
Ils seront donc 25 étudiants orthodoxes – auxquels s’ajoutent près de 300 étudiants par correspondance – à se familiariser, dès la fin du mois de septembre, avec les locaux de l’Institut de théologie protestante!

Contraint de quitter ses locaux pour cause de travaux, l’Institut orthodoxe Saint-Serge fera cette année sa rentrée dans les murs de la faculté de théologie protestante de Paris.

C’est un cas pratique d’œcuménisme du cœur… Dimanche 15 octobre, les étudiants de l’Institut de Théologie Orthodoxe Saint-Serge, fleuron de la tradition orthodoxe en France, effectueront leur séance solennelle de rentrée dans les locaux de la faculté de théologie protestante de Paris.

Installé depuis un siècle sur une colline artificielle du XIXe arrondissement de la capitale, l’institut Saint-Serge, qui a vu défiler dans ses murs les plus grands noms de l’intelligentsia russe orthodoxe après la Révolution d’octobre 1917, est acculé par la préfecture de Paris à de lourds travaux de sécurisation.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 26 Septembre 2017 à 08:47 | 23 commentaires | Permalien

16-17 septembre Journées du patrimoine a la cathédrale orthodoxe russe  de la Sainte Trinité
Les 16 et 17 septembre se sont déroulées les « Journées du patrimoine ». La cathédrale de la Sainte-Trinité et le Centre Culturel et Spirituel Russe ont été l’un des lieux les plus visité du 7ème arrondissement de Paris accueillant sur les deux jours plus de 12 000 visiteurs

Les visiteurs ont été très nombreux le 16 septembre. Ce jour là, de même que les dimanches, la cathédrale russe est restée ouverte pendant huit heures.

De grands quotidiens tels "Le Monde" et "Le Figaro" avaient, la veille, conseillé la visite de la cathédrale du quai Branly. Les parisiens et les touristes ont patiemment attendu de longues heures avant de pouvoir entrer.

Le clergé et le personnel de la cathédrale accueillaient les visiteurs, répondaient à toutes leurs questions, guidaient ceux qui le désiraient dans les locaux du centre culturel. Voici quelques photos de Daniel Naberezhny
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 25 Septembre 2017 à 23:24 | 3 commentaires | Permalien

la Croix reposant sur la Jérusalem Céleste
Croix "cosmique" XIII ème siècle

La basilique Saint-Jean-de-Latran (San Giovanni in Laterano), connue à l'origine sous le nom de basilique du Saint-Sauveur. L'abside date de 1880 mais la mosaïque du XIII ème siècle a été conservée.

Elle reprend le thème de la Croix reposant sur la Jérusalem Céleste. La croix glorieuse (vision de Constantin lors de sa victoire sur Maxence au pont Milivius et victoire de la Croix sur le paganisme) est plantée sur une montagne.

Au-dessus de la croix, apparaît le symbole de la colombe de qui procèdent les flots de la vie. Ces flots descendent, par delà les bras de la croix, qui porte en son centre une représentation du baptême de Jésus jusqu'à la montagne où ils se divisent en quatre fleuves. Des cerfs et des agneaux viennent s'abreuver aux eaux vives.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 25 Septembre 2017 à 20:56 | 0 commentaire | Permalien

Maria Tchobanov Vidéo Orthodoxie. com

Les icônes artisanales de l’atelier Prikosnoviénié sont de véritables œuvres d’art, uniques en leur genre, réalisées selon une ancienne technique de broderie d’icônes avec des pierres précieuses, des perles, de la nacre et de fins tubes en verre (de 1 mm de longueur et de 0,3-0,4 mm d’épaisseur).

L’art de la broderie des icônes orthodoxes réalisées en fil d’or trouve ses racines dans l’histoire de l’ancienne Russie.

Du 16 septembre au 8 octobre, ces joyaux sont exposés au Centre culturel et spirituel russe, au 1, quai Branly à Paris.

« L’apparition des visages brodés des saints a surtout été liée à la nécessité de présence des icônes dans les troupes lors des campagnes militaires. Par la suite sont nés les premiers gonfalons et les icônes brodées de pierres précieuses, réalisées avec cette technique unique », a rappelé le ministre de la culture russe Vladimir Medinski, qui a inauguré l’exposition La peinture à l’aiguille le 15 septembre au Centre culturel et spirituel russe à Paris.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 25 Septembre 2017 à 07:25 | 1 commentaire | Permalien

Saint Silouane l'Athonite (1866 - 1938)
Syméon Ivanovitch Antonov était un robuste charpentier d'un village de Russie centrale. D'une vigueur peu commune, il était affligé d'un caractère violent et querelleur.

A 26 ans, tout change! Le paysan rustique et sensuel entend la voix de la Mère de Dieu qui l'appelle à revenir à lui-même. Il se met en route pour l'Athos. Celui qui est devenu frère Silouane connaît tout d'abord une grande joie : celle de qui a trouvé sa place sur terre. Mais cette euphorie des premiers jours ne dure pas.

Silouane va connaître, au monastère, des tentations alternées d'orgueil et de désespoir : désespoir de constater que l'orgueil lui colle à la peau et qu'il ne peut s'en défaire. L'épreuve est si longue et si dure qu'il en arrive à se croire condamné, damné même.

C'est alors que le Christ lui apparaît et lui dit :" Tiens ton âme en enfer et ne désespère pas. " Silouane a compris que si bas qu'il puisse descendre, Jésus est là. Il vivra désormais dans la douceur et la prière continuelle, priant pour le monde entier et semant la paix autour de lui, jusqu'à sa mort.
Rédigé par l'équipe rédaction le 24 Septembre 2017 à 14:06 | 1 commentaire | Permalien

*** L’évêque de Bari a été très impressionné par l’ampleur de la vénération des reliques de saint Nicolas en Russie Moscou

le 18 septembre INTERFAX
— Selon le métropolite Hilarion, responsable de Département des relations ecclésiales extérieures du Patriarcat de Moscou, la venue du [cardinal Pietro Parolin en Russie]url: http://www.egliserusse.eu/blogdiscussion/Le-cardinal-Parolin-en-Russie-au-mois-d-aout_a5111.html et l’ordre du jour des discussions témoignent de la juste orientation des relations entre la Russie et le Vatican, ainsi qu’entre l’Église orthodoxe russe et l’Église catholique romaine.

« Le simple fait de la venue du Cardinal témoigne de ce que nos relations se développent dans la bonne direction. Ceci concerne les relations tant entre nos deux états (Russie et Vatican) qu’entre nos deux Églises, l’Église orthodoxe russe et l’Église catholique romaine », a déclaré le Métropolite au cours de l’émission « L’Église et le monde » de la chaîne de télévision Rossia-24.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 24 Septembre 2017 à 13:15 | 0 commentaire | Permalien

Homélie pour la Nativité de la Vierge Marie
Aujourd'hui 21 septembre fête de la Nativité de la Vierge

L’année liturgique comporte, outre le cycle des dimanches et le cycle des fêtes commémorant directement Notre Seigneur, un cycle des fêtes des saints. La première grande fête de ce cycle des saints que nous rencontrons après le début de l’année liturgique est la fête de la nativité de la bienheureuse Vierge Marie, célébrée le 21septembre. Il convenait que, dès les premiers jours de la nouvelle année religieuse, nous fussions mis en présence de la plus haute sainteté humaine reconnue et vénérée par l’Église, celle de la mère de Jésus-Christ.

Saint Jean Damascène: Homélie pour la Nativité de la Vierge Marie

Puisque la Vierge Mère de Dieu devait naître de sainte Anne, la nature n’a pas osé anticiper sur la grâce : la nature demeura stérile jusqu’à ce que la grâce eût porté son fruit. Il fallait qu’elle naisse la première, celle qui devait enfanter le premier-né antérieur à toute créature, en qui tout subsiste.

Joachim et Anne, heureux votre couple !
Rédigé par l'équipe de rédaction le 21 Septembre 2017 à 07:06 | 0 commentaire | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 252


Recherche

Sondage
Combien de fois par jour priez-vous?


Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile