Malo Tresca

En chantier depuis 2009, le projet de nouveau catéchisme de l’Église orthodoxe russe, exposé dans une version non définitive publiée fin juillet, défend que « l’œcuménisme ne contredit pas l’enseignement orthodoxe ».

En s’ouvrant à la modernité, ce projet catéchétique, plébiscité par le patriarche Kirill de Moscou, s’expose aux critiques anti-oecuméniques dans les rangs de l’Église. Un projet pour « s’ouvrir à la modernité » et redécouvrir les racines de l’Église orthodoxe russe, après 70 ans d’athéisme forcé et au lendemain de la dislocation du bloc soviétique en 1990 et 1991.

Évoqué pour la première fois en 2008 lors de l’Assemblée des évêques, examiné depuis 2009 par une commission composée notamment de théologiens renommés du pays, et lancé avec la bénédiction du Patriarche Kirill de Moscou, le projet de catéchisme « contemporain » de l’Église orthodoxe russe a été présenté, dans une nouvelle version, à la fin du mois de juillet.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Août 2017 à 09:14 | 43 commentaires | Permalien

L’enfance de Jésus
Les Evangiles canoniques n’en disent pas grand-chose et les apocryphes, abondants sur le sujet, versent souvent dans le pur merveilleux.

Pauvre parmi les pauvres d’Israël

Joseph, son père « adoptif », n’a rien d’un grand seigneur. Il est charpentier, ou tout simplement ouvrier du bâtiment, selon la manière dont on traduit le grec tektôn (Mt 13, 55). Lors de la présentation de Jésus au Temple, 40 jours après sa naissance, ainsi que le prescrit la loi juive de l’époque, Joseph et Marie offrent le sacrifice des pauvres (Lc 2, 24), « un couple de tourterelles ou deux jeunes colombes ». La famille de Jésus est donc comptée parme les pauvres d’Israël.

Cette condition modeste a peut-être gênée une partie des premiers croyants. D’ailleurs, la critique antichrétienne en a aussi longtemps fait un argument contre la divinité de Jésus. « Il n’y a rien là qui fasse pressentir le royaume de Dieu », se moque le Romain Celse (II siècle) dans son fameux discours « Contre les chrétiens ».
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 12 Août 2017 à 09:16 | 2 commentaires | Permalien

Le premier voyage  du pape François en Russie en préparation
Le numéro deux du Vatican Pietro Parolin, à Moscou du 20 au 24 août, évoquera l'éventualité d'un voyage officiel du pape François en Russie, ce qui constituerait une première historique, a-t-il précisé mercredi dans un entretien au quotidien Corriere della Sera.

Voyage compliqué politiquement. "La préparation d'un éventuel voyage du Saint-Père François en Russie relève des objectifs de ma visite", a indiqué au journal italien le Secrétaire d'État au Vatican (chef du gouvernement), tout en annonçant ses dates de voyage.

Dans une interview en mars dernier au journal allemand Die Zeit, le pape François interrogé sur ses projets de voyages internationaux, avait déclaré : "je ne peux pas aller en Russie, car alors je devrais aussi aller en Ukraine". Mgr Parolin n'est pas interrogé sur ce point. Il doit s'entretenir notamment à Moscou avec le président russe Vladimir Poutine et des hauts représentants religieux, dont le patriarche Kirill, à la tête de l'Église orthodoxe russe.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 10 Août 2017 à 20:50 | 5 commentaires | Permalien

Saint et Grand-Martyr PANTELEIMON +305
Le Saint et glorieux Martyr du Christ Pantéléimon naquit à Nicomédie d'un sénateur païen, Eustorgios, et d'une Chrétienne, Euboulie, qui lui donnèrent le nom de Pantoléon. Confié à un médecin réputé, Euphrosynos, pour son éducation, il parvint en peu de temps à une connaissance parfaite de l'art médical, au point que l'empereur Maximien, ayant remarqué ses qualités, projetait de le prendre au palais comme médecin personnel.

Comme le jeune homme passait quotidiennement devant la maison où était caché Saint Hermolaos (cf. 26 juil.), le Saint Prêtre, devinant à son allure la qualité de son âme, l'invita un jour à entrer et se mit à lui enseigner que la science médicale ne peut procurer qu'un bien faible soulagement à notre nature souffrante et sujette à la mort, et que seul le Christ, le seul vrai Médecin, est venu nous apporter le Salut, sans remèdes et gratuitement.

Le coeur exultant de joie à l'audition de ces paroles, le jeune Pantoléon commença à fréquenter régulièrement Saint Hermolaos et fut instruit par lui du grand Mystère de la foi.

Un jour, en revenant de chez Euphrosynos, il trouva sur le chemin un enfant mort après avoir été mordu par une vipère. Estimant que le moment était venu d'éprouver la vérité des promesses d'Hermolaos, il invoqua le Nom du Christ et, aussitôt, l'enfant se releva et le reptile périt. Il courut alors chez Hermolaos et, plein de joie, demanda à recevoir sans retard le Saint Baptême.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 9 Août 2017 à 12:56 | -1 commentaire | Permalien

COMMENT UN FRANCAIS A DEMENAGE A IVANOVO ET TROUVE UN SENS A SA VIE : L’HISTOIRE DE JEAN-MICHEL COSNIEAU
Traduction Laurence Guillon pour "PO"

Le directeur d’une agence parisienne de publicité, Jean-Michel Cosnieau est arrivé à Moscou dans les années 90. Il y a dirigé des boîtes de nuit. Il est ensuite devenu orthodoxe et vit entre Moscou et son village près d’Ivanovo. Jean-Michel jette un regard critique sur le monde occidental contemporain et croit dans les perspectives de la Russie. Il l’a raconté à la correspondante du site « Pravoslavie i mir ».


Sur son arrivée en Russie

C’était en 96. Ma femme a péri dans un accident d’avion, entre Paris et New-York. C’était horrible. Et j’avais décidé de changer de vie. En France, j’avais des parents aisés, un poste de directeur régional d’une des plus grosses agences de publicité de Paris. J’arrivai à Moscou, où personne ne me connaissait, et je recommençai tout à partir de zéro.

Je voulais commencer une nouvelle vie. J’ouvris un petit bar, et décidai de vivre plutôt à Moscou qu’à Paris. Non, je n’avais pas peur. C’était bien sûr un énorme bordel. Mais je sentais palpiter autour de moi une énergie qui me plaisait beaucoup. Il y a vingt ans, en comparaison de maintenant, c’était tout simplement une autre planète.

La Russie évolue très vite. Et comme j’avais étudié autrefois la politologie à la Sorbonne, il était intéressant pour moi de tout observer et d’essayer de tout comprendre. La Russie se développait sous mes yeux.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Août 2017 à 08:19 | 0 commentaire | Permalien

Mémoire éternelle - Sophie Eltchaninoff est décédée
Condoléances à toute la famille Eltchaninoff +++ Sophie Eltchaninoff a été rappelée à Dieu dans la nuit du 3 au 4 août.

Des panikhides seront célébrées à son domicile samedi 5 août à 16h et dimanche 6 août à 18h (Issy les Moulineaux, 51 rue du Général Leclerc, Batiment C3, sonnez à ELTCHANINOFF

Lundi 7 aura lieu à 18h30 une panikhide à la paroisse de la Présentation de la Vierge au Temple (91 rue Olivier de Serres, paris 15).

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Août 2017 à 18:21 | 1 commentaire | Permalien

Le directeur du Centre spirituel et culturel orthodoxe russe de Paris enfin nommé
Le Centre spirituel et culturel orthodoxe russe, inauguré l’automne dernier au 1 Quai Branly à Paris, sera dirigé par un diplomate de carrière – Leonid Kadychev.

Leonid Kadychev occupait auparavant le poste de directeur adjoint du département européen du ministère russe des Affaires étrangères et a récemment terminé sa mission à Paris en tant que ministre-conseiller de l'ambassade de Russie.

Le choix d’un diplomate professionnel pour diriger cette institution qui réunit sur le même territoire une église orthodoxe, des salles d’expositions, un amphithéâtre de conférence et des espaces pour les activités éducatives diverses, s’explique par le fait que le Centre est la propriété de l'administration présidentielle russe.

Conformément à son statut juridique, c’est une partie intégrante de l'ambassade de Russie en France.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Août 2017 à 16:23 | 0 commentaire | Permalien

Saints Martyrs – "Strastoterptsi" - BORIS et GLEB
Le 24 juillet/ 6 août, mémoire des Saints Martyrs BORIS et GLEB, nommés ROMAIN et DAVID au Saint Baptême; premiers Saints canonisés de l'Église russe, ils sont aussi les premiers représentants des Strastoterptsi, c'est-à-dire les Saints laïcs "qui ont souffert la passion sans résistance", catégorie de Saints particulière à l'hagiographie russe à laquelle appartiennent aussi le saint empereur Nicolas 1 et sa famille.

Mille ans déjà

C'était en 1015, le 24 juillet (calendrier julien évidemment!).

Mais revenons un peu avant.

En 988, le prince Vladimir de Kiev – païen adorateur de Peroun – se détourne de ses idoles et, comme Clovis en son temps, "brûle ce qu'il a adoré et adore ce qu'il a brûlé"... Bref, en 988, Vladimir reçoit le baptême (1).

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 6 Août 2017 à 09:26 | 0 commentaire | Permalien

« Nous comprenons que des temps difficiles sont venus pour l’Ukraine. Nous prions pour la prospérité de l’Ukraine et l’union du peuple. L’Église orthodoxe auto-administrée d’Ukraine, sous la présidence du métropolite Onuphre, est justement le symbole de l’unité du peuple».

Les représentants des Églises orthodoxes autocéphales, venus à Kiev le 23 juillet à l’occasion de la fête de saint Antoine de la Laure des Grottes, ont exprimé leur soutien à l’Église orthodoxe d’Ukraine canonique et son primat le métropolite Onuphre. Un briefing a été organisé pour les médias, auquel ont participé le métropolite de Borispol et Brovary Antoine, chancelier de l’Église orthodoxe d’Ukraine, ainsi que des évêques des Églises locales orthodoxes de Jérusalem, Bulgarie, Chypre, Grèce et Pologne. Entre autres, le métropolite de Bostra Timothée (Patriarcat de Jérusalem) a déclaré : « Nous comprenons que des temps difficiles sont venus pour l’Ukraine. Nous prions pour la prospérité de l’Ukraine et l’union du peuple. L’Église orthodoxe auto-administrée d’Ukraine, sous la présidence du métropolite Onuphre, est justement le symbole de l’unité du peuple ». Le métropolite de Roussé Nahum (Église orthodoxe bulgare) a rappelé qu’en son temps, l’Église bulgare avait subi également ce phénomène négatif qu’est le schisme, mais avec la prière et l’aide de Dieu, il a été surmonté. « Notre Église aussi soutient toujours l’Église orthodoxe d’Ukraine ainsi que son primat, S.B. le métropolite Onuphre et tous les évêques.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 4 Août 2017 à 11:17 | 0 commentaire | Permalien

Le 3 août 2008 Alexandre Soljenitsyne était rappelé à Dieu
La mort d’un z/k Никита Кривошеин «На смерть одного з/к»

C’était à Moscou, Izmaïlovo, une soirée entière à m’immerger dans le cahier de « Novy Mir » avec « Ivan Denissovitch », puis des nuits blanches à déchiffrer de médiocres copies du « Pavillon des cancéreux » et du « Premier cercle ». De retour à Paris, le choc de « L’archipel ».

Pour moi ce sont là des évènements d’ordre existentiel. Les communistes, eux, avaient perçu dans les textes d’Alexandre Issaevitch que le glas s’était mis à sonner pour eux.

Tous ceux qui, comme moi, avaient séjourné derrière les barbelés, pour les Russes, pour le monde, ont senti que la délivrance était là.

En tandem avec le défunt prince Constantin Andronikof il m’a été donné d’interpréter en simultanée la première émission de Bernard Pivot « Apostrophes » avec Alexandre Soljenitsyne. La portée de sa voix prophétique, le rayonnement qui émanait de sa personnalité, tout ceci, a apporté des résultats tangibles : les communistes et les socialistes perdirent avec fracas les élections nationales qui suivaient de peu l’émission. L’agonie des ces formations avait commencé.
Rédigé par Nikita Krivochéine le 3 Août 2017 à 22:33 | 7 commentaires | Permalien

Monseigneur Nestor, évêque de Chersonèse, s’est rendu le 12 juillet, fête des Saints Apôtres Pierre et Paul, à la cathédrale de saint Nicolas le Thaumaturge où il a présidé la Divine Liturgie.

Dans l’après-midi l’évêque a pris part à la soirée de gala qui s’est tenue au Palais de la Méditerranée et dont les recettes sont destinées à subvenir au budget de la cathédrale.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Août 2017 à 18:18 | 0 commentaire | Permalien

Saint ELIE - LE PROPHETE
Le prophète Elie a exercé son ministère prophétique sous le règne de deux rois d'Israël, Achab et Ahazia, entre 873 et 852 av. J.-C.

Le prophète Elie est l’un des saints les plus vénérés par les catholiques comme par les orthodoxes. Le judaïsme, l’islam et les sectes protestantes le commémorent. Le personnage d’Elie est également présent dans religions païennes. Nous ne savons pas quelles sont les premières mentions d’Elie. Ce nom n’est peut-être d’ailleurs pas un nom propre. Selon la tradition il n’y a dans l’histoire de l’humanité que trois d’hommes s’étant transporté au Ciel de leur vivant : l’apôtre Jean, Enoch et Elie.

C’est précisément Elie qui est dans ce sens le précurseur du Christ. Les nombreux miracles qu’il a accomplis en témoignent. Résurrection des morts, envoi de la pluie lors de sécheresses, multiplication de l’huile et de la farine dans la maison d’une veuve, etc.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Août 2017 à 10:02 | 0 commentaire | Permalien

Père Serge Boulgakov :  LES PORTES DE LA PENITENCE
" Ouvre-moi les portes de la pénitence, ô Source de vie ! "

Une volonté consciente

À cette époque, l’Église prie pour l’ouverture des portes de la repentance. Quelles sont ces portes ? Où sont-elles ? Combien de fois nous nous plaignons et nous déplorons que nous ne connaissions pas le repentir, que nous ne savions pas comment se repentir ! Notre cœur reste vide et froid, même quand nous cherchons le repentir ; notre conscience continue à sommeiller.

Néanmoins, nous savons qu’il n’y a pas de salut sans repentir : sans le repentir, on ne peut pas s’approcher du Royaume de Dieu et la foi vivante demeure impossible. Le repentir est le sel qui donne à la nourriture toute sa saveur. Comment pouvons-nous connaître sa puissance ?

Photo, Crimée 1920

Le repentir commence en nous par une volonté consciente de voir et de reconnaître notre péché : " Car je reconnais mes transgressions, et mon péché est constamment devant moi " – l’âme témoigne contre elle-même dans le cri de repentance du psalmiste (Ps 50, 3).
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Août 2017 à 09:13 | 19 commentaires | Permalien

« N'ayez pas peur, DIEU EST AVEC NOUS !  »  dit saint Séraphim de Sarov
Saint Seraphim de Sarov (1759-1833)

Le Créateur des Anges t'a élu dès l'origine afin que tu glorifies par ta vie le Nom très merveilleux de la sainte Trinité. Car tu es apparu en vérité un Ange sur terre et un Séraphim dans la chair : comme un rayon très lumineux du Soleil éternel, ta vie a resplendi ( IKOS 1)

En vérité, une révélation frappante, miraculeuse, a été donnée par Dieu en la personne de Saint Séraphim, et avec plus de force encore dans cet « entretien » miraculeux. Et cette révélation n'est pas donnée seulement à l'Église Russe, mais au monde entier, comme l'annonça le Saint.

Fin novembre 1831, un an avant sa mort se situe le célèbre Entretien avec Motovilov Séraphim « au visage devenu plus lumineux que le soleil » livre à un jeune homme assis près de lui et « devenu aussi lumineux que le sien » un message pour qu'il le transmit au monde entier.

Il faut lire et méditer à loisir la quinzaine de pages écrites par Motovilov sur le but de la vie chrétienne : la grâce du Saint-Esprit pour en goûter la saveur, la douceur, la paix, la poésie toute évangélique.....

- N'ayez pas peur, dit saint Séraphim. Vous êtes devenu aussi lumineux que moi; vous êtes aussi, à présent, en la plénitude de l'Esprit Saint Autrement, vous n'auriez pu me voir ainsi .
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 1 Août 2017 à 09:12 | 1 commentaire | Permalien

LA CORRESPONDANCE DU PERE SERGE (CHEVITCH)
Conférence d'Emilie Van Taack pour les 30 ans du rappel à Dieu de père Serge

P.O. met en ligne un extrait de cette conférence, texte complet en P.J.

LA CORRESPONDANCE DU PERE SERGE
/CHEVITCH/ TELLE QU'ELLE NOUS EST PARVENUE JUSQU'A PRESENT

La Providence, jusqu'à présent, nous a mis en possession de lettres du père Serge Chévitch de types bien différents.

Il utilisait volontiers le courrier et écrivait souvent. Ce qui ne l'empêchait pas de téléphoner presque chaque jour, lorsque c'était possible, à ceux pour lesquels il était animé d'un souci particulier.

Il écrivait à ses enfants spirituels proprement dits mais aussi à tous ceux avec qui il entretenait une relation - en fait avec tous ceux qu'il rencontrait et qui avaient besoin d'un signe de sa part, d'un encouragement, d'un avertissement, ou d'une parole quelconque pour poursuivre leur chemin. Il s'agissait le plus souvent de brèves missives de congratulation pour les fêtes ou pour d'autres occasions, ou transmettant simplement sa bénédiction, souvent écrites au dos de petites images saintes.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 31 Juillet 2017 à 20:51 | 0 commentaire | Permalien

TOUT UN SYMBOLE
Le patriarche Cyrille a présidé vendredi 28 juillet la cérémonie du départ pour Bari des reliques de St Nicolas que venait chercher à St Petersbourg une délégation de l'église catholique menée par le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la Promotion de l’Unité des chrétiens.

Après avoir souligné que la venue des reliques de St Nicolas en Russie l'année du 100me anniversaire de la révolution était tout un symbole, a élevé une prière particulière pour "les pays qui font partie de la pastorale de l'Eglise orthodoxe russe.

Nous avons prié pour l'Ukraine et la fin de la guerre intestine que la colère et la haine sont partis de la vie des pieux peuple ukrainien,» a dit le patriarche

Puis le primat a exprimé sa gratitude au pape François, qui a rendu possible la présence des reliques à Moscou et à Saint-Pétersbourg. "Ces reliques ont plus fait pour la réconciliation entre l'Orient et l'Occident, que jamais aucune diplomatie n'a pu faire.» a-t-il affirmé
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 31 Juillet 2017 à 11:33 | 0 commentaire | Permalien

CENTRE SPIRITUEL ET CULTUREL ORTHODOXE RUSSE ACCUEILLE À NOUVEAU L’EXPOSITION DES OEUVRES D’ALEXANDRE SEREBRIAKOFF
Une exposition exceptionnelle « PARIS » d’Alexandre SEREBRIAKOFF sera réitérée au Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe à partir du 8 juillet au 14 août 2017.

C’est Anastasie Nikolaeva, héritière de Zinaïda et Alexandre Serebriakoff qui a organisé et préparé l’exposition.

Un catalogue, des calendriers et des cartes postales illustrant des oeuvres du peintre Serebriakoff seront mis en vente. L’exposition a été conçue à l’initiative du diocèse de Chersonèse dont Anastasie Nikolaieva est une fidèle.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 30 Juillet 2017 à 12:30 | 0 commentaire | Permalien

Trois peuples en un !!!
Serge Grigoriev

Le besoin est grand de mieux comprendre la nature de la société qui est la nôtre. Tout ce qui s’écrit à ce sujet ne nous satisfait pas, loin de là. Les auteurs ont des visions très différentes des intérêts nationaux de notre peuple.

D’où des analyses diamétralement opposées des mêmes évènements. Notre société est aujourd’hui divisée à l’extrême. Mais nous continuons à appréhender le peuple russe comme une entité. Mais puisque nous sommes divisés les intérêts de chacune des parties constituant le peuple divergent et il ne saurait être question d’intérêt national. Il est indispensable de discerner « qui est qui » ?

Avant la révolution les sujets de l’Empire Russe étaient répertoriés selon leur langue maternelle, leur appartenance confessionnelle, leur état social et la région de leur résidence. Les libertés et les privilèges dont ils disposaient ainsi que leurs obligations se répartissaient en fonction de l’ensemble de ces critères. Cette répartition facilitait grandement la tâche des gouvernants.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 29 Juillet 2017 à 19:49 | Permalien

L’Église orthodoxe russe appelle chacun à contribuer à la réconciliation du peuple frère ukrainien
Vladimir Legoïda, responsable du Département synodal aux relations de l’Église avec la société et les médias, considère que chacun doit apporter sa contribution à la réconciliation du peuple frère ukrainien et au maintien de bonnes relations avec celui-ci.

« Chacun de nous peut faire quelque chose ne serait-ce que pour remplacer dans son vocabulaire les mots de haine par ceux d’amour et de compassion » — écrit-il dans son article publié ce vendredi par les Izvestia.

Il considère que pour les leaders de l’Église, ce peuvent être des prières et un soutien actif, « comme l’a fait en décembre de l’an dernier le patriarche pour la libération des prisonniers » et « pour les journalistes la recherche d’un éclairage des événements qui ne jette pas d’huile sur le feu de la haine, mais cherche à l’atténuer. […] Recherchons ensemble ce qui peut servir la paix.

Que ce soit ce qui inspire les reportages, les documentaires et les films. »

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Juillet 2017 à 20:49 | 0 commentaire | Permalien

Saint Vladimir le Grand -  Vladimir le BEAU SOLEIL  (980-1015)  et le Baptême de la Russie
Il est l'une des grandes figures de la Russie médiévale, tant d'un point de vue politique que spirituel.

Vladimir était le plus jeune fils du prince de Kiev, Sviatoslav. Sa mère s'était convertie au christianisme, mais le jeune prince fut élevée dans le paganisme. En 980, il devint prince de Kiev, après avoir éliminé son frère aîné (qui avait lui-même assassiné un autre de leurs frères).

Son alliance est alors sollicitée par les Bulgares, les Khazars, les Allemands et les Byzantins qui représentent les quatre religions de présence: l'islam, le judaïsme, le christianisme latin et le christianisme byzantin. Vladimir, d'après la tradition, envoie alors des ambassadeurs recueillir de plus amples renseignements sur ces religions.

L'islam des Bulgares respire la tristesse; les offices latins des allemands sont dépourvus de beauté. A Constantinople, la splendeur de la liturgie célébrée dans l'église Sainte Sophie, l'encens projeté vers le ciel par le balancement des lourds encensoirs, l'or des icônes, les hymnes célestes transportent d'enthousiasme les âmes slaves des envoyés du prince: "Nous ne savions plus si nous étions au ciel ou sur la terre ! C'est là que Dieu demeure avec les hommes!" Vladimir se fait donc baptiser, avec tous ses sujets en 988 et reçoit pour épouse une princesse byzantine.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Juillet 2017 à 06:30 | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 250


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile