Inauguration en Crimée d’une exposition d’icônes en fil de lin
Ces icônes en fil de lin exposées à l’église Saint Nicolas le Thaumaturge (Aloushta, Crimée) ont pour auteur le professeur Vladimir Denschtchikov.

Il est le fondateur d’une école iconographique nouvelle : sans avoir recours à quelque moyen technique que ce soit chaque nodule de fil de lin est noué à la main, la méthode employée est celle du macramé.

L’artiste a breveté cette technologie. Seuls les faces et les mains des Saints sont peints sur toile.

On a le sentiment de voir des miniatures tridimensionnelles sous verre. Cette iconographie est respectueuse des canons. Nombre de se trouvent dans des collections particulières.

Chaque icône représente de trois à six mois de travail.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Juillet 2017 à 07:00 | 1 commentaire | Permalien

Commémoration à Nice des victimes du 14 juillet 2016
L'attentat du 14 juillet 2016 à Nice est une attaque terroriste islamiste au camion-bélier, qui s'est déroulée à Nice dans la soirée sur la promenade des Anglais.

Il y a un an un camion a foncé dans la foule réunie sur la Promenade des Anglais à Nice pour célébrer la Fête nationale. Cette attaque terroriste a fait 86 morts et plus de 300 blessés.

Une cérémonie de commémoration a eu lieu le 14 juillet 2017 Place Masséna et Promenade des Anglais. Etaient présents le Président de la République Emmanuel Macron ainsi que les anciens Présidents François Hollande et Nicolas Sarkozy de même qu’Albert II, Prince de Monaco et de nombreuses personnalités politiques. Parmi les invités était également l’archiprêtre André Elisseev, recteur de la cathédrale niçoise Saint-Nicolas.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Juillet 2017 à 19:21 | 0 commentaire | Permalien

La profanation des reliques de Saint Serge de Radonège  le 11 avril 1919
Traduction Elena Tastevin

Le numéro 82 de « Pravda », journal moscovite du parti communiste russe, en date du 16 avril 1919 a publié le procès-verbal de l’exhumation des reliques de Saint Serge de Radonège. Ce sacrilège a eu lieu le 11 avril 1919. L’article était intitulé « Saints miracles ».

Le procès-verbal de l’exhumation était un document officiel. Il commence par la liste des personnes présentes. Elles sont toutes des bolcheviks, des membres de la « commission technique chargée de l’autopsie », et des médecins (Y.Gvozdikova et I.Popova, docteurs ès sciences médicales) ainsi que des prêtres. A 20h50 précises, sur l’ordre du finnois Vankhanen, président du comité exécutif de Serguiev Possad, l’hiéromoine Jean et l’higoumène de la Laure furent obligés, le revolver sur la nuque, de desceller la tombe de l’un des saints les plus vénérés de l’Eglise. Pendant deux heures ils démêlaient les linceuls des reliques de Saint Serge qui 500 ans auparavant avait béni le peuple russe pour le combat avec le joug tatar au nom du salut et de l’union de la Russie.orthodoxe.

YOUTUBE - 1919 - Profanation des reliques de saint Serge de Radonège
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 18 Juillet 2017 à 15:05 | 2 commentaires | Permalien

Aujourd'hui  l'Eglise célèbre la mémoire de l'Empereur Nicolas II et de  la famille impériale
Le 17 juillet 1918, le Tsar Nicolas II et tous les membres de sa famille, retenus prisonniers par les bolcheviks, sont assassinés sans jugement à Ekaterineburg, à l’est de l’Oural.

Le Tsar aura régné sur la Russie de 1894 à 1917. Après avoir abdiqué en mars 1917, il s’était vu refuser le droit d’asile par les Britanniques. Relégué en Sibérie, il sera fait prisonnier par les bolcheviks. Il fut d’abord détenu au palais Tsarkoïe Selo, puis près de Tobolsk. La progression, en juillet 1918, des forces contre-révolutionnaires fit craindre aux Soviets que Nicolas ne soit libéré ; lors d’une réunion secrète, une sentence de mort fut prononcée pour le tsar et sa famille. Ils furent tués avec leurs serviteurs dans une cellule à Ekaterinbourg, dans la nuit du 16 juillet.

Pierre Gilliard, né en 1879 et mort le 30 mai 1962 à Lausanne était le précepteur des enfants du Tsar Nicolas II : les grandes-duchesses Olga, Tatiana, Maria, Anastasia et le tsarévitch Alexei. Gilliard raconte dans son livre : "Le 4 juillet 1918, le commissaire Yakov Yourovski prit le commandement de la villa Ipatiev. Il emmena avec lui dix hommes, qui seront chargés de l’exécution. Pendant quelques jours, il parcouru la région à cheval pour repérer un endroit sûr où faire disparaître les corps. Le 16 juillet au soir, Yourovski procura des pistolets à ses hommes. Après minuit, il demanda aux Romanov et à leurs suivants: Evgueni Botkine, la femme de chambre Anna Demidova, Ivan Kharitonov et Aloïs Troupp - de se préparer à être transférés dans un lieu plus sûr.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 17 Juillet 2017 à 12:00 | 14 commentaires | Permalien

Entre rap et motos, des prêtres russes passent sur YouTube pour mieux séduire les jeunes et une nouvelle station  « Salvation » de radio orthodoxe PM  en ligne aux États-Unis
Des prêtres orthodoxes arrivent sur YouTube pour permettre aux jeunes russes de découvrir les personnalités inédites qui se cachent au sein du clergé.

Un nouveau projet «Prêtre-blogueur» sera lancé en Russie au mois d’août, a annoncé à RT Nadejda Zemskova, à l’origine de l’initiative. Des prêtres de l’église orthodoxe vont ainsi se mettre à publier des vidéo sur YouTube. «Ce sera une nouvelle chaîne YouTube où nous allons présenter aux spectateurs des hommes de Dieu admirables. Nous avons des prêtres jumeaux, des motards, des informaticiens et même un prêtre rappeur», a raconté Zemskova.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 16 Juillet 2017 à 19:57 | 7 commentaires | Permalien

Le site du diocèse d’Arkhangelsk annonce que dans le centre de la ville une plaque commémorative dressée, devant l’église des Saints de la terre d’Arkhangelsk, immortalise désormais l’héroïque ascèse des nouveaux martyrs de l’Église russe, elle monument a été bénie par le recteur de l’église, l’archiprêtre Dimitri Makarov.

« La face de cette plaque présente une icône des saints Nouveaux martyrs et la prière qui leur est adressée, l’avers donne un récit des répressions perpétrées au XXe siècle en Russie septentrionale. On peut aussi y apprendre pourquoi c’est à cet endroit que l’église a été élevée », précise le prêtre.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 15 Juillet 2017 à 16:32 | 0 commentaire | Permalien

Saint Cosme et Saint Damien procédant à une guérison miraculeuse par la transplantation d'une jambe
Notre lectrice Nina nous a envoyé un document et un commentaire très intéressants :

«Une vie peut dépendre de la décision que vous prendrez », est-il dit dans la Déclaration conjointe des services des relations avec la société, de la bienfaisance et du service social du Saint Synode. L’Eglise encourage les personnes qui décident de donner une partie de leur corps afin de sauver la vie du prochain

NINA : « Oui, la greffe sauve beaucoup de vies, aide et participe aussi à l'évolution positive de la médecine et des soins ; mais ne faut il pas tenir compte malgré tout des effets indésirables apportées par les médicaments antirejet et qui ne sont pas anodins? De plus, que sait on réellement de la "perception" du corps pendant cette phase située juste après la mort ? On ne connaît pas vraiment ce que l'on peut ressentir, vivre après le décès ? N'y aurait il pas "souffrance" ? Qu'en est il du relèvement des corps d'Ezechiel ? »

* * *

Saint Côme et saint Damien sont des martyrs du début de la Chrétienté qui, selon la légende, pratiquaient gratuitement la médecine.

Leur représentation pour le public a donc été celle d'un idéal en matière médicale. Sur ce retable espagnol, les deux saints, vêtus de la parure complète des médecins universitaires, sont représentés dans une vision miraculeuse où ils procèdent à la transplantation d'une jambe. Cette vision est décrite dans un livre écrit en 1275 par Jacques de Voragine. Legenda aurea (La légende dorée). Cette vision a été reçue dans l'église de Côme et Damien, à Rome, par un bedeau atteint d'une maladie qui rongeait la chair de sa jambe.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Juillet 2017 à 13:30 | 29 commentaires | Permalien

L’existence de ce séminaire Sainte-Geneviève est le fruit de la volonté du patriarche de Moscou Alexis II, volonté poursuivie par son successeur Cyrille. Leur but : permettre à des futurs prêtres de l’Eglise orthodoxe russe de se former aux meilleures facultés françaises, de connaître la réalité quotidienne de l’Occident, du poumon occidental de l’Eglise, de ses clercs et de ses fidèles. Et aussi de se faire connaître ; le moyen, en sus de la prière, de se retrouver entre frères d’un même Père, de retrouver la pleine communion entre chrétiens.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 12 Juillet 2017 à 18:41 | Permalien

Homélie prononcée par Mgr Nestor, évêque de Chersonèse,  le jour de la commémoration des saints apôtres Pierre et Paul
Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit !

Nous glorifions et nous commémorons aujourd’hui saints Pierre et Paul, les deux apôtres, nos deux premiers évêques qui nous ont été donnés par le Christ Lui-même. Le Sauveur les a envoyé dans le monde afin qu’ils annoncent le salut. Sans Pierre et Paul nous n’aurions pas la foi, nous ne serions pas chrétiens. Dieu a fait que les hommes apprennent les uns des autres recevant ainsi tout ce qui est essentiel au croyant.

Souvent notre foi demeure dans notre subconscient mais elle remonte à la surface et se manifeste avec une force particulière à la suite d’une rencontre avec quelqu’un qui est apte à nous enseigner et à nous indiquer le chemin de la Vérité. Ces rencontres sont rigoureusement individuelles pour chacun d’entre nous mais à chaque fois nous sentons d’emblée que nous avons affaire à une personnalité à la spiritualité forte.

Nous sommes dans l’attente, nous sommes dans une sorte de quête mais souvent nous ne savons pas comment appréhender la vraie foi ni même comment franchir le seuil d’une église.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 12 Juillet 2017 à 07:17 | 0 commentaire | Permalien

Nouveau site de la Cathédrale de la Sainte Trinité
Chers amis, pères, frères et sœurs,

Les horaires des offices sont accessibles sur le nouveau site de la Cathédrale de la Sainte Trinité

Les Liturgies en français ont lieu tous les samedis de 10h à 12h.
Vigiles les samedis (début à 18h00) et Divine Liturgie les dimanches (début à 10h00) en slavon.

La cathédrale est ouverte pour des visites chaque jour de 15h00 à 19h00.

HORAIRES DES OFFICES /// ACTUALITÉ ///CONTACTS etc...
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 12 Juillet 2017 à 05:25 | 0 commentaire | Permalien

1res LUEURS DE VÉRITÉ SUR LES RELIQUES IMPERIALES: L'EXPERTISE ANTHROPOLOGIQUE CONFIRME LES CONCLUSIONS PRÉCÉDENTES…
Dans mon article précédent je me demandais si l'Église russe allait jamais autoriser la publication des véritables résultats des expertises en cours sur les restes exhumés dans le "Vallon du Porcelet", prés de Ekaterinbourg entre 1979 et 2007.

Toutefois l’évêque de Yegorevsk Tikhon (Chevkounov), vicaire du patriarche de Moscou responsable de l'enquête pour l'Église russe, avait annoncé que les représentants de l'Église, avec l'autorisation du patriarche, avaient demandé à la Commission d'enquête* d'autoriser la divulgation des résultats partiels considérés comme définitifs et d'autoriser les experts à donner des explications publiques sur les questions considérées comme résolues.

* En russe "Следственный комитет Российской Федерации", c'est le principal organe d'enquêtes criminelles de la Fédération de Russie qui a la haute main sur les enquêtes d'importance fédérale, dont fait partie l'enquête sur le massacre de la famille impériale.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Juillet 2017 à 15:46 | 8 commentaires | Permalien

Un diacre moscovite passe ses vacances dans des colonies de détenus condamnés à la réclusion à perpétuité
Le diacre Cyrille Markovsky de l'église Saint-Nicolas de Myre en Lycie située à Birioulevo, région de Moscou, adjoint au chef du Service fédéral d'application des peines (SFAP) pour Moscou soutient spirituellement des condamnés à la réclusion à perpétuité.

Selon le quotidien « Moskovsky Komsomolets » du mardi 27 juin, il passe toutes ses vacances dans les colonies pénitentiaires en contact avec eux. Il fait part de son expérience dans un livre récemment publié « Le Ciel, tout au fond ».

« Lorsque je parlais avec ces gens-là (j'ai rencontré ceux d’entre eux avec qui j'avais une correspondance), je les regardais dans les yeux, je les tenais par les mains, beaucoup pleuraient. Et moi et les prisonniers sentions que le Seigneur était avec nous. Beaucoup d'entre eux attendent notre rencontre pratiquement toute l'année et s'en souviennent longtemps.

Certains ont reconnu que notre entretien de quelque 20 à 30 minutes était l'événement le plus lumineux de leur vie, parce que dans leur passé il n'y avait rien de bon », raconte le diacre.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Juillet 2017 à 10:06 | 1 commentaire | Permalien

Lettre circulaire aux Évêques sur le pain et le vin pour l’Eucharistie

Le pain et le vin consacrés au cours des célébrations eucharistiques doivent être authentiquement de blé et de raisin, sans mélange, et élaborés correctement, rappelle une lettre circulaire adressée aux évêques ce samedi 8 juillet 2017, par la Congrégation romaine pour le culte divin et la discipline des sacrements. Elle a été demandée « par le Saint Père François ».

Cette lettre, pastorale, est publiée en français et dans 7 autres langues, dont le latin, sous les signatures du préfet de ce dicastère, le cardinal Robert Sarah, et du secrétaire, Mgr Roche. Le document porte la date du 15 juin 2017, solennité du Saint-Sacrement.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Juillet 2017 à 09:03 | 0 commentaire | Permalien

Saint Pierre et Sainte Fevronia de Mourom
Le gouvernement de la Russie soutient une alternative orthodoxe à la Saint Valentin.

Le Patriarche Alexis II encourage la célébration de la fête des Saints Pierre et Fevronia, le 8 juillet (calendrier grégorien) et introduite pour la première fois en 2008. Des représentants de l'Eglise orthodoxe russe considèrent en effet comme un succès le soutien apporté par l'Etat à la célébration de la fête orthodoxe russe des Saints Pierre et Fevronia, après la couverture médiatique dont ont fait l'objet les festivités, qui allaient de concerts à des mariages. Célébrée le 8 juillet, cette fête pourrait, selon une partie de la population russe, éclipser désormais la Saint-Valentin.Le choix de cette fête n'est pas simplement religieux. Il a pour objectif d'encourager la vie de famille et de stimuler le taux de natalité en Russie, car le pays continue de subir un déclin de la population.

Le saint prince Pierre était le deuxième fils du prince Youri Vladimirovitch de Mourom (250 km à l'est de Moscou).Il fut atteint d'une lèpre que personne ne pouvait guérir. Mais un jour, il eut une vision : une jeune paysanne du nom de Févronia pourrait le guérir.

Févronia était une jeune fille pleine de sagesse et de beauté, connaissant l'art de guérir par les plantes ; même les animaux sauvages lui obéissaient.Le prince promit de l'épouser si elle le guérissait.Févronia le guérit en effet, mais le prince ne tint pas promesse. Le prince tomba alors de nouveau malade : Févronia le guérit une seconde fois et l'épousa.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Juillet 2017 à 15:13 | 1 commentaire | Permalien

Strasbourg : la croix est installée sur la flèche de l'église orthodoxe russe
Une nouvelle étape symbolique a été franchie dimanche avec l'installation de la croix principale de l'église orthodoxe russe de Strasbourg. Un évêque est venu tout spécialement de Russie pour la bénir au cours d'une cérémonie réunissant les fidèles et les financeurs du projet.

Dans le quartier des XV à Strasbourg, le chantier de l'église orthodoxe russe avance au gré de finances. Après les dômes dorés installés en mars dernier, l'édifice est désormais surmonté d'une croix en inox doré.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Juillet 2017 à 16:54 | -1 commentaire | Permalien

ACCORD DE COOPERATION ENTRE L'EGLISE ORTHODOXE RUSSE ET LE MINISTERE FEDERAL DE LA DEFENSE CIVILE
L'accord a été signé le 5 juillet 2017 par le Patriarche Cyrille et le ministre fédéral pour la défense civile, les situations d'urgence et l'élimination des conséquences des catastrophes naturelles EMERCOM V.A Pouchkov. "Je voudrais exprimer ma profonde satisfaction car à la signature du document montre la volonté du ministère des situations d'urgence et de l'Eglise orthodoxe russe de coopérer étroitement," a déclaré le Patriarche Cyrile .

« La tâche de l'Église est d'être avec les gens dans les moments difficiles, quand ils sont dans le malheur,"- a poursuivi le Primat, en soulignant que «le travail pastoral avec les victimes des situations d'urgence se déroule dans des conditions difficiles, qui imposent des savoirs faires et des compétences spécifiques». Les membres de l'Église se forment «pour exercer leur ministère pastoral en cas d'urgence grâce à l'étroite coopération avec le ministère des situations d'urgence» a ajouté le patriarche
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Juillet 2017 à 11:32 | 2 commentaires | Permalien

Sœur Jeanne (Reitlinger): Baronne à Saint-Pétersbourg, religieuse et artiste à Paris
Sœur Jeanne ou (Ioanna) s'est rapatriée en ex URSS en 1955 à la suite de 35 ans vécues dans la diaspora. Après son retour elle a été contrainte de gagner sa vie en faisant des pochoirs.

Alors qu'en Angleterre et en France elle avait orné des dizaines d'églises, elle a été réduite en Union Soviétique à peindre ses icônes d'une manière clandestine. Quasi aveugle et mal entendante elle a passé les dernières années de sa vie dans une solitude tragique....Suite

Emigrée de Russie, Ioulia Reitlinger (sœur Ioanna/Jeanne), peintre et iconographe, a fait découvrir la vieille Russie en France à travers les icônes. Dans les années 1920-1930, lorsque l’Eglise orthodoxe était victime de persécutions en Russie, quand les icônes et les autres valeurs religieuses étaient détruites, un peintre russe a réussi, loin de son pays, à garder le secret d’un art séculaire.

Saint-Pétersbourg, la Crimée, Prague et Paris

Elle appartient à la famille des barons Reitlinger. Elle est née à Saint-Pétersbourg en 1898 dans la famille d’un général. Adolescente, la fillette a commencé à perdre l’ouïe. Par contre, elle avait une vue particulière et ressentait finement la couleur et les proportions. Et dessinait beaucoup et avec entrain.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Juillet 2017 à 10:08 | 0 commentaire | Permalien

La Vierge de Vladimir et l'enfant Jésus
La vierge de Vladimir ou Théotokos (= Marie) de Vladimir

L'icône de la Vierge de Vladimir est connue en Russie depuis 1131 alors qu'elle était apportée de Constantinople à Kiev. En 1155, le prince André Bogolioubski partit vers le Nord pour fonder une nouvelle capitale. Ce fut Vladimir. Il apporta avec lui l'icône de Kiev. Il était captivé par sa splendeur. C'est à cette époque que l'icône commença à opérer des miracles et attira de nombreux fidèles.

En 1395, l'icône était transportée à Moscou. À trois reprises, lorsque menacée par une invasion de l'est, Moscou était sauvé par une intervention miraculeuse impliquant l'icône. L'icône se distingue par le bras de l'Enfant autour du cou maternel. Le visage de la Vierge qui nous regarde est empreint de chaleur et compréhension humaine, mais aussi d'une profonde tristesse.

Aujourd'hui, les pèlerins affluent toujours en grand nombre de toute la Russie, vers la Vierge de Vladimir.
L'icône de la Mère de Dieu, appelée aussi « icône de Vladimir», est conservée aujourd'hui dans la galerie Tretiakov à Moscou. C'est une icône dite miraculeuse du type Éléousa (tendresse miséricordieuse). C'est une des plus anciennes icônes de ce type et, sans doute aussi, l'une des plus connues en Occident.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 6 Juillet 2017 à 07:29 | 14 commentaires | Permalien

1928 - Michel Tchernobyl était un homme profondément pieux...
Son attitude le prouva clairement lors de l’établissement du régime communiste qu’il regarda, dès le début, comme la préface du règne de l’Antéchrist.

Dans sa famille, on aimait étudier l’Ecriture Sainte, on lisait la Bible, du commencement jusqu’à la fin et, chaque jour, dans un ordre suivi, un passage du Nouveau Testament. On lisait aussi les prières domestiques ainsi que les prières liturgiques destinées aux laïcs. Michel, sans tenir compte de ses durs travaux, se levait régulièrement à minuit pour réciter les prières à cette heure-là qu’il accompagnait de nombreuses prosternations.

Il subissait parfois les assauts du démon. Ce chrétien observait strictement les jeûnes et les carêmes, ne prenait aucune nourriture les mercredis et vendredis avant trois heures de l’après-midi ou même avant le soir, quelque fût le travail qu’il avait à fournir. La maison de Michel était toujours ouvertes aux pèlerins, aux pauvres et aux moines ; il venait en aide aux asiles de vieillards et aux orphelins. Il dirigeait le champ modèle d’une école d’agriculture du Chersonèse, école qui fut transformée en pépinière par les communistes.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 3 Juillet 2017 à 21:49 | 0 commentaire | Permalien

LE SCHISME SECULAIRE DES VIEUX-CROYANTS VA-T-IL SE RÉSOUDRE?
V. Golovanow

L'événement le plus dramatique – le schisme de 1666.

Au début du XX siècle, l'influence des russes issus du milieu vieux-croyant se fit ressentir davantage laissant de nombreuses empreintes à Moscou en dehors de leurs communautés: pavillons individuels, théâtres, usines, écoles et hôpitaux.

Les communautés de vieux-croyants nous ont laissé un riche patrimoine: des nécropoles, des églises ainsi que des pavillons étonnants réalisés dans le style art nouveau commandés par des entrepreneurs et mécènes - les dynasties vieux-croyantes des Morozov, Shchukine, Riabouchinsky, Goutchkov, Soldatenkov.,,,

Le cimetière Rogojskoïe est un cimetière de Moscou où se trouve le centre spirituel et administratif de la branche de l'Église orthodoxe vieille-ritualiste russe acceptant d'ordonner des prêtres. L'autre cimetière d'origine vieille-ritualiste à Moscou est le cimetière de la Transfiguration qui au départ avait été ouvert pour les vieux-ritualistes refusant l'ordination de prêtres dans leur Église.

Tombes de la famille Morozov
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 3 Juillet 2017 à 20:40 | 22 commentaires | Permalien

1 ... « 2 3 4 5 6 7 8 » ... 250


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile