Le centre de la chrétienté peut se déplacer en Afrique
Le Centre d’étude de la globalité du christianisme près le "Séminaire Théologique de Gordon-conwell " (GCTS) a publié "Le Christianisme en 2017", cinq siècles de protestantisme, une tentative de projection du développement du christianisme à l’horizon 2050.

D’après les données des chercheurs, on compte aujourd’hui 2.479 millions de chrétiens, ensuite viennent les 1.784 millions de musulmans. En 2025, il y aura 2.732 millions de chrétiens et 2.044 millions de musulmans. En 2050, les chrétiens seront encore majoritaires (3.443 millions), les musulmans, eux, seront 2.766 millions.

La confession chrétienne dominante reste le catholicisme (1.317 millions) ; en 2050, on comptera 1.609 millions catholiques. Actuellement, 559 millions d’individus se disent protestants ; en 2050, selon les indications de "Nezavisimaja gazeta", ils seront 871 millions.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 25 Mars 2017 à 21:51 | 0 commentaire | Permalien

L’Eglise orthodoxe russe a présenté à l’ONU un rapport sur son action environnementale
L’Eglise russe présentera en décembre à Nairobi à l’occasion de l’Assemblée mondiale du PNUE (Programme des Nations-Unies pour l’environnement) une exposition de photos « Ceux qui changent le monde ». Elle est consacrée à l’action environnementale de l’Eglise.

Monseigneur Hilarion, métropolite de Volokolamsk, a commenté : « L’Eglise russe accorde une attention soutenue à tout ce qui concerne une attitude réfléchie et protectrice de l’homme à l’égard du monde dans lequel il vit. Nous accordons un soutien sans réserve aux initiatives visant à mieux protéger l’environnement.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 25 Mars 2017 à 16:08 | 0 commentaire | Permalien

Recueil consacré au centenaire de la révolution de 1917: "Prières pour la Russie"
L'Institut Saint-Philarète vient d'éditer un recueil de "Prières pour la Russie" destiné à tous ceux qui tiennent à cœur le devenir de la Russie.

Parmi les auteurs les patriarches Hermogène et Tikhon; l'évêque Athanase (Sakharov), Saint Jean de Cronstadt ainsi que des laïcs. Parmi eux Nicolas Neplouiev, fondateur de la Fraternité de l'Invention de la Sainte Croix ainsi qu'Alexandre Soljenitsyne.

Nous y trouvons également le texte de la prière de repentance qui s'élevait dans les églises russes à l’époque des "temps troubles".

Cette édition se situe dans le cadre de l'Action de repentance nationale.

Le recueil a été élaboré par Youlia Balakchine. En page de garde l'icône "Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice" peinte par Xenia Krivochéine.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 25 Mars 2017 à 04:03 | 1 commentaire | Permalien

Plusieures  publications sur "PO" consacrées aux problèmes de la diaspora russe en France
P.O. version française: Consécration de la Cathédrale orthodoxe russe à Paris: séjour du patriarche Cyrille en France - VIDEO + PHOTOS /// Premiers offices de Noël à la cathédrale de la Sainte Trinité - Video

Historique de la Crypte Paroisse orthodoxe française de la Sainte Trinité La cathédrale St Alexandre de la Neva, Paroisse orthodoxe française de la Sainte Trinité

Une Exposition exceptionnelle "PARIS" d' Alexandre SEREBRIAKOFF : Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe /// L’association de jeunesse « Chersonèse » a remis en ordre et aménagé près de 50 tombes au cimetière de Sainte Geneviève des Bois /// L'archevêque Michel de Genève: "La Russie est toujours vivante dans le cœur des hommes" /// "LA NEF"- Entretien avec Mgr Nestor "L’Église russe et la France" /// Un site consacré à l’histoire de la paroisse de la Sainte-Trinité et des Nouveaux Saints Martyrs russes à Vanves /PM/ /// Le 7 mai 2016 rappel à Dieu du professeur Nikita Struve /// Le 31 mars 2016 Désormais à Paris une rue mère Marie Skobtsov /// Nicolas Berdiaev 140 ans de la naissance du grand penseur et philosophe religieux russe /// Pere Grégoire Krug portrait d'un peintre ermite /// Émilie van Taack - LE PERE SERGE ET SES ENFANTS SPIRITUELS /// Le nouveau site de l'OLTR pour saluer le 10ème anniversaire de la Lettre du Patriarche ALEXIS II /// Pere Grégoire Krug: portrait d'un peintre ermite

Higoumène George Leroy: L'Eglise de l'émigration /// NICOLAS ROSS Parution en Russie du journal (1937-1948) de Pierre Kovalevsky NICOLAS ROSS Crise a l'ITO Saint-Serge à Paris ! ///KTO - Vidéo de l’émission « L’orthodoxie, ici et maintenant »: Mère Marie SKOBTSOV (1891-1945) ///Hommage à l'ACER « Un S.O.S. lancé de Paris » Athos russe au XIX et au XX siècles « La période athonite de la vie de l’archevêque Basile (Krivoсheine) d’après les documents » Père Georges KOTCHETKOV A propos de la situation au sein de l'Archevêché: "Ne pas répudier le patrimoine" Séraphin Rehbinder : Des statuts arrangés /// NICOLAS ROSS : Le KIR ‒ Cercle d'étude de la Russie (1931-1936). /// Le nouvel éditorial de l'OLTR "Quel Avenir pour l'Archevêché" L’Archiprêtre Igor Prekoup : A propos des problèmes de l'orthodoxie en Estonie /// Sœur Jeanne (Reitlinger): Baronne à Saint-Pétersbourg, religieuse et artiste à Paris

ensemble___forum_2004_2006.doc ENSEMBLE - Forum 2004-2006.doc  (854 Ko)

Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 22 Mars 2017 à 07:00 | 1 commentaire | Permalien

 2014 - Crise a l'ITO  Saint-Serge à Paris !
Le 19 juin 2014, Son Eminence l’Archevêque Job de Telmessos a concélébré la Divine Liturgie en l’église Saint-Serge à Paris à l’occasion de la clôture de l’année universitaire de l’Institut de Théologie Orthodoxe avec l’Archiprêtre Nicolas Ozoline, Doyen de l’Institut, l’Archiprêtre Nicolas Cernokrak, directeur de la formation théologique à distance, l’Archiprêtre Jean Boboc, chargé du cours de bioéthique, l’Archiprêtre Serge Model, de Bruxelles, du Prêtre Joachim, étudiant malgache, et du Prêtre Nicolas Kazarian, chargé de cours.

Lire aussi Samuel Lieven Un coup dur pour l’Institut Saint-Serge


A la fin de la Divine Liturgie, l’Archevêque Job de Telmessos a prononcé le discours suivant

Nous venons de célébrer la Divine Liturgie, l’action liturgique centrale de la vie ecclésiale, dont elle est la source et le sommet. C’est en effet de la structure de la liturgie que s’organise et se structure l’Église elle-même. Si l’évêque préside la Divine Liturgie, ce n’est pas de manière honorifique, mais parce qu’il agit en lieu et figure du Christ (eis topon kai tupon Christou). C’est de là que découle son autorité dans l’Église, comme l’enseigne l’ecclésiologie eucharistique des Pères de l’Église, rappelée par le Père Nicolas Afanassieff, illustre théologie de cet Institut, et plus récemment par Mgr Jean Zizioulas, le métropolite de Pergame. Je veux croire que cette théologie n’est pas seulement enseignée dans notre Institut de théologie, mais qu’elle est aussi mise en pratique tant par nos enseignants que par nos étudiants.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Mars 2017 à 20:10 | 17 commentaires | Permalien

Troisième dimanche du Carême,  le Triode nous propose de vénérer la Croix  du Christ
ARCHEVÊQUE JOB DE TELMESSOS

Arrivé au milieu du Grand Carême, le Triode nous propose de vénérer la Croix en vue de la commémoration annuelle de la Passion salutaire et de la Résurrection du Christ pour lesquelles nous nous préparons spirituellement. Ainsi, au milieu du Carême se dresse la Croix du Christ, devant laquelle nous nous prosternons, comme jadis, au milieu du Paradis, se dressait l’arbre de vie. Par anticipation de la fête de Pâques, le Triode célèbre déjà la victoire sur la mort et nous invite à entrer de nouveau au Paradis :

« Désormais le glaive de feu ne garde plus la porte de l’Éden, car le bois de la Croix l’empêche de flamboyer. L’aiguillon de la mort est émoussé. La victoire échappe à l’Hadès. Dieu Sauveur, tu es venu dire aux captifs de l’Enfer : Entrez à nouveau dans le Paradis » (kondakion).

Toutefois, il faut savoir que la solennité de ce dimanche fut introduite relativement tardivement à Constantinople, en replacement d’une autre commémoration plus ancienne, héritée de la répartition des lectures de l’Évangile que l’on faisait à Jérusalem. En effet, l’usage plus ancien était de lire ce dimanche la parabole du Publicain et du Pharisien.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Mars 2017 à 19:24 | 0 commentaire | Permalien

Nouvelle Journée interreligieuse à Épinay-sous-Sénart: le 19 mars, à la grande Salle polyvalente
Des fidèles des communautés chrétiennes, musulmane et juive d'Épinay-sous-Sénart se rassembleront de nouveau pour une après-midi commune le 19 mars prochain, à partir de 14 h, dans la grande salle polyvalente de la ville (22, rue de Quincy).

Cette rencontre, la seconde ce genre, aura pour thème: "Le rôle de la religion dans la société".

Cette manifestation est libre et ouverte à tous. Elle comportera des différentes animations, autour d'un verre de l'amitié.

Reportage vidéo sur la première rencontre interreligieuse.

Христианские, мусульманская и иудейская общины города Эпине-су-Сенар соберутся на общую встречу 19 марта в большом муниципальном зале. Ее тема: "Роль религии в обществе".
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Mars 2017 à 16:43 | 19 commentaires | Permalien

En juillet 2018, le patriarche Cyrille a l’intention de se rendre en pèlerinage dans l’Oural à l’occasion du centenaire de l’assassinat de la famille de Nicolas II
Le patriarche de Moscou et de toute la Russie a l’intention de présider les cérémonies qui, en 2018, dans la région de Sverdlovsk, marqueront le centenaire de l’assassinat de la famille de Nicolas II.

« Comme l’an prochain ce sera le centenaire, il est nécessaire de faire tout ce qui est possible pour réaliser ce pèlerinage, si nous sommes en vie et en bonne santé », a déclaré le patriarche, ce vendredi à Moscou en recevant Evgueny Kouivachev, le gouverneur de la région de Sverdlovsk qui l’invitait à se rendre dans sa région.

Le gouverneur a précisé que l’essentiel des cérémonies auront lieu dans la nuit du 17 juillet 2018 et déclaré : « La métropole de Ekaterinbourg et nous nous préparons à cet événement et, bien sûr, nous vous invitons à prendre part à ces cérémonies qui seront dédiées à ce triste anniversaire. »
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Mars 2017 à 11:45 | 0 commentaire | Permalien

À Moscou s’est ouvert un centre de recherche d’emploi pour SDF
Comme il l’annonce sur son site, le service orthodoxe d’aide aux personnes sans domicile fixe « Miloserdie » (bienfaisance) a ouvert à Moscou un centre d’aide à la recherche d’emploi.

A Moscou, un « Hangar-compassionnel » a été mis en place le 1 décembre 2014 et le projet de foyer pour enfants invalides

Les travailleurs sociaux de « Miloserdie » proposent aux personnes sans abri des emplois vacants en tenant compte et de leurs compétences, et de la région où ils se trouvent ; ils les aident remplir les formulaires requis. Pour ses premiers quinze jours d’existence, une quinzaine de personnes a sollicité l’aide du centre et dix d’entre eux ont déjà trouvé du travail, y compris dans des exploitations agricoles. « Selon nos prévisions, — indique Roman Skorosov, responsable de projets au Centre, — le nombre de demandes va augmenter. Et aussi nous espérons qu’en trouvant du travail pour ces gens, nous les aidons à retrouver un domicile. »
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 16 Mars 2017 à 18:35 | 0 commentaire | Permalien

"La NEF"- DOSSIER : LA RÉVOLUTION RUSSE DE 1917
"1917 est l’année des révolutions russes de février et d’octobre qui ont mené les communistes au pouvoir, instituant le plus long régime totalitaire de l’histoire.
L’événement est d’importance, aussi lui avons-nous consacré notre dossier du mois. Mars marque également l’entrée en carême et pour ceux qui chercheraient une œuvre à soutenir, nous proposons un grand entretien avec Dom Jean-Charles Nault, Père Abbé de Saint-Wandrille, dont l’abbaye a besoin d’aide pour de nécessaires travaux.

Signalons enfin la question du sort des enfants morts sans baptême auquel Dom Jean Pateau, Père Abbé de Fontgombault, consacre un livre essentiel".

Christophe Geffroy
Directeur de La Nef

DOSSIER : LA RÉVOLUTION RUSSE DE 1917

La chute du tsarisme, par Michel Toda
Le rôle du Père Gapone, par Victor Loupan
La révolution d’Octobre, par l’abbé Hervé Benoît
Entre négationnisme et repentance, par Nikita Krivochéine
L’Église et la révolution, par Yves Chiron
De l’anarchisme russe, par Jacques de Guillebon

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 15 Mars 2017 à 12:15 | 0 commentaire | Permalien

Des saints européens des premiers siècles, dont ceux inscrits au synaxaire irlandais, entrent au ménologe de l’Église orthodoxe russe
Le Saint Synode a officiellement inclus cf. journal 14 dans le ménologion (calendrier des saints) de l’Eglise orthodoxe russe plusieurs saints occidentaux qui ont vécu et œuvré en Gaule.

Au cours de la session de ce jour, le saint Synode de l’Église orthodoxe russe a examiné la possibilité d’inscrire au ménologe de l’Église russe le nom de saints qui se sont illustrés dans les pays d’Europe centrale et occidentale avant 1054.

Selon Vladimir Legoïda, responsable du Département des relations de l’Église avec la société et les médias, la liste des saints à inscrire au ménologe a été constituée en fonction du culte pratiqué par les orthodoxes dans les diocèses de l’Église orthodoxe russe en Europe occidentale ainsi que dans d’autres Églises locales. « Il a aussi été tenu compte de l’authenticité de la foi orthodoxe qu’ils ont proclamée et des circonstances dans lesquelles s’est établie leur glorification ; il était aussi nécessaire qu’ils n’aient jamais été mentionnés dans les travaux polémiques qui ont marqué la lutte contre l’Église orientale et ses rites. »

Blandine de Lyon, sainte martyre. Fresque de la chapelle orthodoxe de la Dormition de la Mère de Dieu
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Mars 2017 à 12:37 | 1 commentaire | Permalien

Vladimir Legoyda, responsable au Synode du service des relations de l’Eglise avec la société et les médias, vient de déclarer :

« Une partie de la responsabilité pour les évènements tragiques de 1917 incombe à l’Eglise. Les soldats et les matelots avaient dans leur ensemble répudié leur foi. Ce contingent a par la suite eu un rôle quasi-déterminant dans la révolution et tout ce qui la suivit. La responsabilité, la faute tombe pour beaucoup sur le clergé de l’époque. L’Eglise, en effet, ne saurait rester indifférente.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Mars 2017 à 06:13 | 2 commentaires | Permalien

Le père Georges Egorov  nommé aumônier aux armées par le Ministère de la défense
Conformément à une recommandation de l’Assemblée des évêques orthodoxes de France le père Georges Egorov (paroisse des Trois Saints Docteurs, Paris) a été nommé le 15 février dernier par le Ministre de la défense de la France aumônier militaire orthodoxe. Il sera rattaché à l’état-major de la Légion étrangère à Aubagne.

Le père Georges a commencé le 6 mars un stage de trois semaines auprès de la Légion étrangère. Lien
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 12 Mars 2017 à 22:40 | 0 commentaire | Permalien

 Le 1 avril 2017: Pélerinage pour vénération de la ceinture de la Mère de Dieu à Loches
Un trajet de Paris à Loches

Avec la bénédiction de Son Eminence Mgr Nestor, évêque de Chersonèse, un pèlerinage aura lieu afin de vénérer la ceinture de la Vierge dans la ville de Loches.

l'Église orthodoxe célèbre la Déposition de la précieuse Ceinture de la Toute Sainte Mère de Dieu à Constantinople.

Au XIIe siècle, la Providence de Dieu a fait que l'une des ceintures de la Vierge Marie est apparue dans la petite ville de Loches, et a été marqué par de nombreux miracles. En particulier, les jeunes filles au cours des siècles sont venu à Loches prier pour obtenir des enfants.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Mars 2017 à 19:19 | 0 commentaire | Permalien

Dans son procès-verbal N° 18 le saint Synode de l'Eglise orthodoxe russe nomme Marina Politova, chef de la chorale de la cathédrale de la sainte Trinité à Paris, membre du nouvellement formé Conseil consultatif pour le chant ecclésial de tradition russe auprès du patriarche de Moscou.​
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 10 Mars 2017 à 13:08 | 2 commentaires | Permalien

Vladimir Golovanow

"Le jeûne est un commandement divin (Gn 2, 16-17). Selon saint Basile, le jeûne a le même âge que l’humanité ; car il a été instauré dans le paradis (De jejunio, 1, 3. PG 31, 168 A). Il constitue un grand combat spirituel et la meilleure expression de l’idéal ascétique de l’Orthodoxie. L’Église orthodoxe, se conformant fidèlement aux dispositions apostoliques, aux canons conciliaires et à l’ensemble de la tradition patristique, a toujours proclamé la grande valeur du jeûne pour la vie spirituelle de l’homme et son salut. Tout au long de l’année liturgique, l’Église exalte la tradition et l’enseignement patristiques concernant le jeûne, nécessaire pour rendre l’homme vigilant, sans cesse et sans faille, et pour susciter chez lui l’ardeur au combat spirituel.

Le jeûne est exalté dans le Triodion comme don divin, grâce pleine de lumière, arme invincible, fondement des combats spirituels, meilleure voie vers le bien, nourriture de l’âme, aide accordée par Dieu, source de toute méditation, imitation d’une vie impérissable et semblable à celle des anges, « mère » de tous les biens et de toutes les vertus, image de la vie à venir."
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Mars 2017 à 16:45 | 24 commentaires | Permalien

L’hégoumène d’un monastère moscovite participe avec des plongeurs à la recherche des églises englouties à la construction du réservoir de Rybinsk
L’hégoumène Innocent (Olkhovoï), économe du monastère Saint-Daniel à Moscou, participe à une campagne de plongées au réservoir de Rybinsk dans la région de Iaroslav.

« Notre objectif est d’essayer de retrouver les lieux saints de Mologa Ont vécu là de nombreux saints, propagateurs de la foi, il y avait six monastères, c’est pourquoi cette recherche est très intéressante pour un prêtre. » — a déclaré l’hégoumène, cité ce mardi par la chaîne de télévision Canal 1.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Mars 2017 à 11:00 | 0 commentaire | Permalien

10 février au 9 mars 2017 - Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe: une Exposition exceptionnelle "PARIS" d' Alexandre SEREBRIAKOFF
Une Exposition exceptionnelle "PARIS" d'Alexandre SEREBRIAKOFF qui se tiendra au Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe, 1 Quai Branly 75007 Paris du 10 février au 9 mars 2017

C’est Anastasie Nikolaeva, héritière de Zinaïda et Alexandre Serebriakoff qui a organisé et préparé l’exposition.

Un catalogue, des calendriers et des cartes postales illustrant des oeuvres du peintre Serebriakoff sont en vente. L’exposition a été conçue à l’initiative du diocèse de Chersonèse dont Anastasie Nikolaieva est une fidèle.

Alexandre Borissovitch Serebriakoff est un artiste peintre, aquarelliste et décorateur russe, né en 1907 près de Kharkov, mort à Paris en 1994. Exilé en France après la Révolution russe, il a pratiqué la rare spécialité du portrait d'intérieur, laissant un témoignage minutieux des décors et fêtes de la haute société française. Sa mère, Zinaïda Serebriakova, est un peintre important.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 6 Mars 2017 à 08:18 | 3 commentaires | Permalien

Matouchka Sophie Rehbinder, (née Lopoukhine, 1950-2017), est décédée le 27 février à la suite d’une grave maladie.

Personnalité lumineuse, exceptionnelle de bonté... Dieu aie son âme! Condoléances les plus profondes au père Nicolas et à tous les siens! Она излучала радость и доброту, для всех кто ее знал и любил это огромная потеря... / photo Nadia Lebedeff /

Jeune, elle participe à la vie de l’Association Chrétienne des étudiants russes (ACER).

Sophie Lopoukhine chante à la chorale de l’église Saints Constantin et Hélène à Clamart. En 1970 Nicolas Rehbinder devient le chef de cette chorale. Sophie et Nicolas se marient en 1975 à l’église de l’Institut de théologie Saint Serge. En 1982 ils deviennent paroissiens de l’église de la Présentation de la Vierge au Temple. En 1994 le père Nicolas Rehbinder en est nommé recteur par l’Archevêque des églises orthodoxes russes en Europe occidentale.
Mémoire éternelle matouchka Sophie Rehbinder🕂
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 3 Mars 2017 à 20:00 | 3 commentaires | Permalien

« La révolution de 1917 n’était qu’un terrible crime » a dit le patriarche Cyrille
Dans son homélie prononcée le 19 février dans la cathédrale du Christ Sauveur à Moscou le patriarche Cyrille a dit de la révolution de 1917 "qu’elle a été un terrible crime. L’autocratie est tombée en février-mars 1917. Le pouvoir est passé aux mains d’un gouvernement provisoire.

Le 25 octobre ce gouvernement est déchu, chassé par un putsch bolchevik. Les révolutionnaires mentaient au peuple, provoquaient les conflits. Leurs buts étaient tout autres que ceux qu’ils proclamaient. Ils mettaient en œuvre un programme que les gens ne pouvaient s’imaginer.

Presque tous ceux, peut s’en faut, parmi ceux qui ont fait la révolution ont été « liquidés » lors des campagnes de terreur qui se succédèrent. Les révolutionnaires, dans leur écrasante majorité, avaient fait couler le sang innocent, avaient eu recours à la torture.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 3 Mars 2017 à 10:04 | 1 commentaire | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 146


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile