2014 - 2017 Crise a l'ITO  Saint-Serge à Paris !
Le 19 juin 2014, Son Eminence l’Archevêque Job de Telmessos a concélébré la Divine Liturgie en l’église Saint-Serge à Paris à l’occasion de la clôture de l’année universitaire de l’Institut de Théologie Orthodoxe avec l’Archiprêtre Nicolas Ozoline, Doyen de l’Institut, l’Archiprêtre Nicolas Cernokrak, directeur de la formation théologique à distance, l’Archiprêtre Jean Boboc, chargé du cours de bioéthique, l’Archiprêtre Serge Model, de Bruxelles, du Prêtre Joachim, étudiant malgache, et du Prêtre Nicolas Kazarian, chargé de cours.

2017 - Communiqué de l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge suite à l’assemblée générale qui s’est tenue le 22 juin

Lire aussi Samuel Lieven Un coup dur pour l’Institut Saint-Serge


A la fin de la Divine Liturgie, l’Archevêque Job de Telmessos a prononcé le discours suivant

Nous venons de célébrer la Divine Liturgie, l’action liturgique centrale de la vie ecclésiale, dont elle est la source et le sommet. C’est en effet de la structure de la liturgie que s’organise et se structure l’Église elle-même. Si l’évêque préside la Divine Liturgie, ce n’est pas de manière honorifique, mais parce qu’il agit en lieu et figure du Christ (eis topon kai tupon Christou). C’est de là que découle son autorité dans l’Église, comme l’enseigne l’ecclésiologie eucharistique des Pères de l’Église, rappelée par le Père Nicolas Afanassieff, illustre théologie de cet Institut, et plus récemment par Mgr Jean Zizioulas, le métropolite de Pergame. Je veux croire que cette théologie n’est pas seulement enseignée dans notre Institut de théologie, mais qu’elle est aussi mise en pratique tant par nos enseignants que par nos étudiants.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 24 Juin 2017 à 17:18 | 19 commentaires | Permalien

Inauguration en Crimée d’une exposition d’icônes en fil de lin
Ces icônes en fil de lin exposées à l’église Saint Nicolas le Thaumaturge (Aloushta, Crimée) ont pour auteur le professeur Vladimir Denschtchikov.

Il est le fondateur d’une école iconographique nouvelle : sans avoir recours à quelque moyen technique que ce soit chaque nodule de fil de lin est noué à la main, la méthode employée est celle du macramé.

L’artiste a breveté cette technologie. Seuls les faces et les mains des Saints sont peints sur toile.

On a le sentiment de voir des miniatures tridimensionnelles sous verre. Cette iconographie est respectueuse des canons. Nombre de se trouvent dans des collections particulières.

Chaque icône représente de trois à six mois de travail.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Juin 2017 à 16:39 | 0 commentaire | Permalien

LE SCHISME SECULAIRE DES VIEUX-CROYANTS VA-T-IL SE RÉSOUDRE?
V. Golovanow

L'événement le plus dramatique – le schisme de 1666.

Au début du XX siècle, l'influence des russes issus du milieu vieux-croyant se fit ressentir davantage laissant de nombreuses empreintes à Moscou en dehors de leurs communautés: pavillons individuels, théâtres, usines, écoles et hôpitaux.

Les communautés de vieux-croyants nous ont laissé un riche patrimoine: des nécropoles, des églises ainsi que des pavillons étonnants réalisés dans le style art nouveau commandés par des entrepreneurs et mécènes - les dynasties vieux-croyantes des Morozov, Shchukine, Riabouchinsky, Goutchkov, Soldatenkov.,,,

Le cimetière Rogojskoïe est un cimetière de Moscou où se trouve le centre spirituel et administratif de la branche de l'Église orthodoxe vieille-ritualiste russe acceptant d'ordonner des prêtres. L'autre cimetière d'origine vieille-ritualiste à Moscou est le cimetière de la Transfiguration qui au départ avait été ouvert pour les vieux-ritualistes refusant l'ordination de prêtres dans leur Église.

Tombes de la famille Morozov
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Juin 2017 à 13:40 | 14 commentaires | Permalien

Le 9 juillet 2017 pèlerinage à l'église de St.Denys l'Aréopagite et St. Jean-Baptiste à Saintines
Le 9 juillet 2017, avec la bénédiction de l'évêque Nestor de Chersonèse (Patriarcat de Moscou) aura lieu un pèlerinage à l'église de St. Denys l'Aréopagite et St. Jean-Baptiste à Saintines, (dept. de l'Oise).

Contacts: prêtre Nicolas Nikichine ou Madame Inna Botcharova
+33 (0)6 50 64 01 26 / +33 (0)6 20 34 95 46
nicolas.nikichine@gmail.com ------ SITE " PALOMNIK"


C’est le seul endroit près de Paris, où il y a une source miraculeuse. Depuis le XIIIe siècle, les pèlerins de toute la France viennent à Saintines pour se baigner dans les eaux sacrées de cette source bénéfique.

Saintines, village du Valois, et son petit millier d'habitants cachent un véritable trésor. Une fontaine miraculeuse qui coule au pied de l'église Saint-Denis-Saint-Jean-Baptiste et que les fidèles célèbrent chaque année à la Saint-Jean. Certains n'hésitent pas à s'y jeter tout habillés, espérant s'y laver de leurs pêchés ou obtenir de bonnes grâces. C'est le cas des orthodoxes notamment, qui sont plusieurs centaines chaque année à faire le pèlerinage dans l'Oise.

Programme et affiche ...suite >>>>
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 22 Juin 2017 à 14:48 | 0 commentaire | Permalien

L’Eglise Orthodoxe Russe Hors Frontières (EORHF) appelle à enlever la dépouille de Lénine  de la Place Rouge
Le Concile des évêques de l’EORHF vient de se réunir à Munich. Le service de presse du Concile diffuse le texte d’un message du Synode dont voici un extrait :

« Nous appelons à enlever de la Place Rouge la dépouille de Lénine qui fut l’instigateur du pouvoir athée en Russie. L’idéologie criminelle qu’il préconisait a été le prétexte de l’extermination de millions de victimes.

Nous préconisons également l’effacement de tous les symboles de l’athéisme et invitons à cesser de glorifier les noms des assassins communistes dans la toponymie des villages, des villes, des rues et des places, des gares et des parcs.

Le Synode rappelle que 2017 est l’année du centenaire de la révolution de 1917, du rétablissement du trône patriarcal ainsi que du dixième anniversaire du rétablissement de l’unité de l’Eglise russe ».
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Juin 2017 à 08:20 | 0 commentaire | Permalien

La procédure de canonisation des  Nouveaux martyrs  est freinée, l’accès aux document étant devenu impossible – dit le recteur de l’église du polygone de Boutovo.
Le recteur de l’église des Nouveaux martyrs et Confesseurs de l’église du polygone de Boutovo, en banlieue moscovite, l’archiprêtre Cyrille Kaleda a fait part des problèmes survenant dans le processus de canonisation des victimes ayant péri en URSS en raison de leur foi.

« Le procédure de canonisation des nouveaux martyrs et confesseurs de l’Eglise Russe est arrêtée car nous n’avons plus accès aux documents d’archive. D’autant plus qu’il existe une crainte partagée par les chercheurs en charge de cette procédure que ces documents soient tout simplement perdus. » a remarqué le prêtre dans un interview accordé au site du diocèse de Moscou. »

Comme il l’a expliqué, ces documents sont gardés dans des enveloppes qui furent cousues par la suite avec un fil.

« Et même si ces enveloppes venaient à être ouvertes, dans un certain temps, il est impossible de savoir dans quel état nous allons leur contenu. En effet, il est difficile de savoir s’il sera possible de lire quoi que ce soit sur un papier, datant de plus de 70 ans et plusieurs fois cousu avec du fil » a remarqué le clerc.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 16 Juin 2017 à 22:35 | 0 commentaire | Permalien

Le dimanche 17 juin 2017 le patriarche Cyrille consacrera, à proximité de la cathédrale du Christ Sauveur, un monument consacré à "l’Union de l’Eglise".

Il s’agit là d’un événement historique, la signature de l’Acte d’union des deux branches de l’Eglise orthodoxe russe. Ce document a été signé le 17 mai 2007 dans la cathédrale du Christ Sauveur.

Le sculpteur a représenté le patriarche Alexis II et Monseigneur Laure, métropolite de New York, tous deux défunts. Ils se tiennent sur un globe terrestre fracturé tenant dans leurs mains la cathédrale ainsi que l’Acte qu’ils viennent de signer.
Lien et PO
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 16 Juin 2017 à 17:23 | 0 commentaire | Permalien

La visite en France du président Poutine le lundi 29 mai a eu deux aspects.

Le chef d’État russe a rencontré Emmanuel Macron, le nouveau président de la République française, avec qui il a inauguré l’exposition « Pierre le Grand, un tsar en France. 1717 » qui est le signe d’un « partenariat particulier » entre le Domaine national de Versailles et de Trianon et le musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg. À cette exposition sont présentés plus de cent cinquante objets qui retracent « l’un des événements diplomatiques et culturels majeurs du début du règne de Louis XV ».

Mais en même temps le président Poutine a visité le Centre spirituel et culturel inauguré en décembre 2016 dans le 7e arrondissement de la capitale française sur le quai Branly. Cet ensemble comprend une cathédrale orthodoxe, un bâtiment d’expositions, une école, ainsi que la chancellerie du diocèse de Chersonèse, une salle de concert et des appartements pour le clergé et le personnel du service culturel de l’ambassade de Russie.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Juin 2017 à 15:13 | 0 commentaire | Permalien

Pour le centenaire de la révolution 1917, une deuxième église va être construite à Moscou à la mémoire de ceux qui sont morts pour leur foi pendant l'ère soviétique
La construction d'un nouvel ensemble ecclésiastique en l'honneur des nouveaux martyrs et confesseurs de Russie sera achevée cette année 2017 à l'est de Moscou.

Le député de la Douma de Moscou Vladimir Ressine, chargé du programme de construction des églises dans la capitale, cité lundi par son service de presse a déclaré, après avoir visité cette église : "Cette année a une signification symbolique particulière. Il y a exactement cent ans que, dans l'histoire de la Russie, a commencé un mouvement de destruction des fondements spirituels de l'Etat et avec eux celle des églises, dans toute la Russie. Il a été possible d'inverser ce mouvement, de trouver des ressources spirituelles, en se fondant sur la foi du peuple et son désir de rétablir la justice historique et de rendre à la Russie, notamment à Moscou, les lieux saints autrefois détruits".
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Juin 2017 à 14:27 | 0 commentaire | Permalien

Pèlerinage orthodoxe en Terre Sainte du 26 novembre au 3 décembre 2017
Réjouissez-vous avec Jérusalem,exultez en elle, vous tous qui l’aimez ! (Is. 66,10)

Avec la bénédiction de Mgr Nestor, évêque de Chersonèse ( Patriarcat de Moscou )

Groupe de 25-30 personnes

Dimanche, le 26 novembre :
Arrivée à l’aéroport de Tel-Aviv. Vol n°_____
Départ pour Jérusalem. Installation dans un hôtel à Jérusalem.
17h00 Vêpres dans la Cathédrale de la Sainte-Trinité à Jérusalem ( pour ceux et celles le souhaitent )
20h00 Dîner dans un hôtel de Jérusalem.
23h30 Sortie pour la Liturgie de nuit dans la basilique du Saint-Sépulcre

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 12 Juin 2017 à 14:40 | 0 commentaire | Permalien

Plusieures  publications sur "PO" consacrées aux problèmes de la diaspora russe en France
P.O. version française: Consécration de la Cathédrale orthodoxe russe à Paris: séjour du patriarche Cyrille en France - VIDEO + PHOTOS /// Premiers offices de Noël à la cathédrale de la Sainte Trinité - Video

KTO avec Crescendo Media Films présent un Documentaire consacré au Séminaire - "Le Paris orthodoxe russe"

Strasbourg: L’Eglise orthodoxe de Tous les Saints est couronnée de dômes dorés
et vous invite le 19 mai 2017 à l'inauguration du Centre culturel et spirituel

Historique de la Crypte Paroisse orthodoxe française de la Sainte Trinité La cathédrale St Alexandre de la Neva, Paroisse orthodoxe française de la Sainte Trinité

V. Golovanow L'Orthodoxie et les mariages mixtes /// Une Exposition exceptionnelle "PARIS" d' Alexandre SEREBRIAKOFF : Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe /// L’association de jeunesse « Chersonèse » a remis en ordre et aménagé près de 50 tombes au cimetière de Sainte Geneviève des Bois /// L'archevêque Michel de Genève: "La Russie est toujours vivante dans le cœur des hommes" /// "LA NEF"- Entretien avec Mgr Nestor "L’Église russe et la France" /// Un site consacré à l’histoire de la paroisse de la Sainte-Trinité et des Nouveaux Saints Martyrs russes à Vanves /PM/ /// Le 7 mai 2016 rappel à Dieu du professeur Nikita Struve /// Le 31 mars 2016 Désormais à Paris une rue mère Marie Skobtsov /// Nicolas Berdiaev 140 ans de la naissance du grand penseur et philosophe religieux russe /// Pere Grégoire Krug portrait d'un peintre ermite /// Émilie van Taack - LE PERE SERGE ET SES ENFANTS SPIRITUELS /// Le nouveau site de l'OLTR pour saluer le 10ème anniversaire de la Lettre du Patriarche ALEXIS II /// Pere Grégoire Krug: portrait d'un peintre ermite

Higoumène George Leroy: L'Eglise de l'émigration /// NICOLAS ROSS Parution en Russie du journal (1937-1948) de Pierre Kovalevsky NICOLAS ROSS Crise a l'ITO Saint-Serge à Paris ! ///KTO - Vidéo de l’émission « L’orthodoxie, ici et maintenant »: Mère Marie SKOBTSOV (1891-1945) ///Hommage à l'ACER « Un S.O.S. lancé de Paris » Athos russe au XIX et au XX siècles « La période athonite de la vie de l’archevêque Basile (Krivoсheine) d’après les documents »

Père Georges KOTCHETKOV
A propos de la situation au sein de l'Archevêché: "Ne pas répudier le patrimoine" Séraphin Rehbinder : Des statuts arrangés

ensemble___forum_2004_2006.doc ENSEMBLE - Forum 2004-2006.doc  (854 Ko)

Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 10 Juin 2017 à 20:00 | 1 commentaire | Permalien

Nouveau site de la Cathédrale de la Sainte Trinité
Chers amis, pères, frères et sœurs,

Les horaires des offices sont accessibles sur le nouveau site de la Cathédrale de la Sainte Trinité

Les Liturgies en français ont lieu tous les samedis de 10h à 12h.
Vigiles les samedis (début à 18h00) et Divine Liturgie les dimanches (début à 10h00) en slavon.

La cathédrale est ouverte pour des visites chaque jour de 15h00 à 19h00.

HORAIRES DES OFFICES /// ACTUALITÉ ///CONTACTS etc...
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Juin 2017 à 05:25 | 0 commentaire | Permalien

Moscou. le 21 mai. Interfax - Le Patriarche de Moscou et de toute la Russie Cyrille croit en la réunification , à l’avenir, de tous les chrétiens de différentes confessions.

« Aujourd’hui, nous restons toujours divisés sur la base de désaccords théologiques venus jusqu’à nous depuis les temps les plus reculés et qui empêchent une réunification » a remarqué, dimanche, le Patriarche à la cathédrale du Christ Sauveur, où il a célébré un office aux reliques de Nicolas le Thaumaturge, la première fois amenées d’Italie.

Selon le Primat, l'union des chrétiens peut uniquement se réaliser « non pas par leurs efforts, ni par des démarches diplomatiques ni des accords théologiques, mais seulement si le Saint Esprit unit tous ceux qui confessent leur foi au nom du Christ »
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Juin 2017 à 17:19 | 0 commentaire | Permalien

Le cœur et l’âme de la Cathédrale orthodoxe russe du quai Branly, de la Sainte-Trinité
Vladimir Poutine achève son voyage diplomatique en France par une visite à la cathédrale orthodoxe de la Sainte-Trinité à Paris.

Parmi les visiteurs : des russes, émigrés de fraîche date ou descendants d'exilés « blancs ». Des touristes étrangers, des promeneurs parisiens. Et des chrétiens, bien sûr, orthodoxes de multiples nationalités ou catholiques intrigués par un rite qu'ils connaissent mal. La liturgie du samedi matin est dite en français et non en slavon. Sainte Geneviève, protectrice de Paris, et saint Denis, son premier évêque, figurent en bonne place au côté des saints russes sur l'iconostase.

C'est là que vit Mgr Nestor, évêque de Chersonèse.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 3 Juin 2017 à 09:20 | 0 commentaire | Permalien

"LES RUSSES À LYON": CONFÉRENCE LE MARDI 13 JUIN À LYON
Le cercle Bellecombe de Lyon organise des conférences sur des sujets variés tous les 15 jours lien.

Celle du 13 juin sera consacrée à la présence russe à Lyon, sujet peu exploré alors que les Russes à Paris, Nice, voire Biarritz font l'objet de nombreuses publications. Les Russes étaient pourtant plusieurs milliers dans la région lyonnaise avant guerre... et sont probablement aussi nombreux actuellement!

Sans prétendre à exhaustivité, la conférence du 13 juin abordera l'émigration russe à Lyon à travers le parcours de plusieurs familles arrivées à Lyon dans les années 1920 : la Russie avant la révolution, 1917 (révolution et résistance immédiate au bolchévisme), défaite des Blancs émigration, installation à Lyon ... Elle décrira quelques lieux lyonnais que les Russes ont marqués et montrera le renouveau de cette présence russe au XXIe siècle en donnant quelques adresses russes où vous pourrez rencontrer ces Lyonnais un peu particuliers... Voir l'affiche jointe pour les informations pratiques.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Juin 2017 à 08:24 | 1 commentaire | Permalien

"Vivre sa foi aujourd'hui" - Journée de l'Orthodoxie en France 2017, organisée par l'AEOF le lundi 5 juin 2017
Sous le thème « Vivre sa foi aujourd’hui », l’Assemblée des Evêques Orthodoxes de France (AEOF) organise le lundi 5 juin 2017 une Journée de l’Orthodoxie en France, ouverte à tous les jeunes, aux mouvements de jeunesse orthodoxe et bien au-delà à tous les fidèles orthodoxes de la région parisienne et de France. Au programme de cette journée à la fois festive, conviviale et studieuse, sous le patronage et la participation des évêques orthodoxes de France :

1/ Une divine liturgie à 9h45 concélébrée à la cathédrale Saint-Étienne (7 rue Georges Bizet, 75016 Paris) et chantée par trois chorales, suivie d’un café croissant dans les jardins de la cathédrale,

2/ Un buffet déjeunatoire à 13h au Centre spirituel russe au 1 Quai Branly 75007 Paris, suivi par >>>>

3/ Une table ronde à trois voix à 14h animée par Carol Saba, responsable de la communication de l’AEOF, avec la participation du diacre Marc Andronikoff, de Daniel Lossky et de Bertrand Vergely. Un échange questions/réponses suivra les interventions. >>>>
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 1 Juin 2017 à 17:33 | 2 commentaires | Permalien

Le patriarche Cyrille a consacré à Moscou une église dédiée aux victimes de la foi sous le pouvoir soviétique
Ce jeudi de l’Ascension de notre Seigneur Jésus Christ, Sa Sainteté Cyrille, patriarche de Moscou et de toute la Russie a consacré au monastère de la Sainte-Rencontre une église dédiée de la Résurrection du Christ aux Nouveaux martyrs et confesseurs de la foi, victimes des persécutions bolcheviques.

Après la consécration, le Patriarche et le clergé se sont rendus en procession dans la vieille église située à proximité où sont conservées les reliques du saint martyr Hilarion (Troïtsky) qui était le supérieur du monastère dans les années vingt. Puis ils ont translaté les reliques dans l’église nouvellement consacrée et les ont déposées sur des pierres spécialement prélevées sur l’île de Solovki où le saint martyr a été détenu de 1924 à 1929.

L’un des prêtres qui portaient la châsse était l’archimandrite Porphyre (Choutov), le supérieur de monastère du Christ Transfiguré aux Solovki. À l’extérieur de l’église s’étaient rassemblées des centaines de fidèles qui ont suivi l’office sur un écran géant spécialement installé. Certains tenaient des photos de prêtres martyrisés pour leur foi.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 31 Mai 2017 à 13:31 | 0 commentaire | Permalien

Après  ses pourparlers avec Emmanuel Macron Vladimir Poutine se rendra au Centre spirituel et culturel russe
Moscou, le 26 mai. Dans le cadre de sa visite en France prévue le 29 mai le président Poutine se rendra dans le Centre spirituel et culturel russe inauguré l’année dernière quai Branly, a déclaré Youri Ouchakov, adjoint du président de la Fédération de Russie. M. Ouchakov a déclaré à la presse :

« Il convient de rappeler que le président Hollande avait invité Vladimir Poutine à l’inauguration du Centre. Cette visite était prévue en octobre 2016. En raison de circonstances dont vous vous souvenez le voyage a dû être annulé. Par la suite le président russe a précisé que c’est à l’initiative de la partie française que ce report a eu lieu.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Mai 2017 à 12:51 | 7 commentaires | Permalien

7ème dimanche de Pâques: Saints Pères du Premier Concile Œcuménique
Après-fête de l'Ascension

Le premier Concile œcuménique est celui qui a eu lieu à Nicée en 325. Nicée se trouve dans la Turquie actuelle. Ce concile dont la première séance a eu lieu le 20 mai a été présidé par l’évêque Ossius de Cordoue. L’empereur Constantin était également présent à l’ouverture du concile.

La première chose qui pouvait frapper était les séquelles des persécutions (qui avaient alors cessé) sur les corps de la plupart des participants. En effet certains avaient subi des amputations, d’autres avaient des corps déformés ou bien tout simplement ils portaient les traces des coups de fouet, des blessures et des coups qu’ils avaient subi pour témoigner de la Foi vivante qu’ils ont affermi à Nicée. Cette foi qui était gravée dans leurs cœurs et leurs intellects et écrite sur leurs corps. Et il n’est caché à personne que ces souffrances accompagnent les saints martyrs (en tout temps). Ainsi le diacre Athanase qui accompagnait l’évêque d’Alexandrie (et qui devait devenir le héros du concile de Nicée) a subi plus tard par cinq fois l’exil de la ville d’Alexandrie dont il devait devenir évêque.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Mai 2017 à 09:56 | 1 commentaire | Permalien

Le vrai visage de saint Nicolas de Myre
La popularité immense de saint Nicolas soi-disant « saint du peuple dans l’Europe de l’Est d’aujourd'hui fait parfois de lui un « dieu russe » pour des yeux européens. Cependant, la formation de la vénération particulière de ce saint a connu une histoire spécifique, qui ne s’est cristallisée qu’à la fin du Moyen Âge pour parvenir à son état actuel aux Temps Modernes autrement dit aux XVIIIe-XIXe siècles.

En fait, on observe que le culte de saint Nicolas aux XIe-XIIe siècles était réservé avant tout aux couches aristocratiques de la société russe médiévale. En plus, le prénom de Nicolas, utilisé très rarement à l’époque dans l’ensemble de la population, se trouve fréquemment chez les représentants du clergé grec et des moines. On ne connaît qu’un seul prince de la famille de Riourikides et quelques nobles qui portaient ce prénom.

Très récemment, des spécialistes ont reconstitué le visage du saint Nicolas d’après ses reliques - PHOTOS Sur la base de recherches archéologiques, anatomiques et anthropologiques, les chercheurs russes ont décrit l’apparence du saint : sa taille, son teint et même les traits de son visage. Ils ont également défini les maladies dont il souffrait. L’étude anthropologique des reliques témoigne que saint Nicolas s'abstenait de manger de la viande, il se contentait de nourriture végétale. Saint Nicolas mesurait 1,67 m.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Mai 2017 à 17:48 | 8 commentaires | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 148


Recherche





RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile