L'ampleur de la persécution des chrétiens et des autres croyants en Corée du Nord est très préoccupante.
La Corée du Nord occupe une position dominante dans le monde pour la persécution des chrétiens et des représentants des autres confessions religieuses.

Cependant, selon le père Dmitri Safonov, chef de la division des contacts interreligieux du Département des relations ecclésiastiques extérieures (DREE) du Patriarcat de Moscou, il y a très peu d'informations à ce sujet.

Selon le DREE, il y avait en 2012 environ 70 000 chrétiens dans 30 camps de travail de Corée du Nord. Sur les 24 millions d'habitants de ce pays, les chrétiens sont environ 400 000. La grande majorité d'entre eux sont des protestants de diverses dénominations.

Une communauté chrétienne en Corée du Nord

"Selon toutes les statistiques fournies par plusieurs grandes organisations internationales de défense des droits de l'homme, comme Open Doors, Christian Solidarity Worldwide, la Corée du Nord occupe la première place dans le monde en termes d'intensité des persécutions. Mais malheureusement, même ces organisations soulignent qu'il y a très peu d'informations disponibles. Nous ne savons pratiquement rien de ce qui se passe là-bas", explique le père Dmitri Safonov à l'agence RIA Novosti.

L'ampleur de la persécution des chrétiens et des autres croyants en Corée du Nord est très préoccupante.
Il remarque également que dans le cas de la Corée du Nord, la situation est particulière : il s'agit de "persécutions contre toute dissidence". "Il ne s'agit pas de persécutions contre les chrétiens en tant que tels, mais contre toute pensée qui n'entre pas dans le système : une société totalitaire détruit toute dissidence". En ce qui concerne la situation des chrétiens en Corée du Nord, il note que l'ampleur des persécutions "est, bien sûr, très préoccupante".

Un prêtre canadien appréhendé en RPDC (Corée du Nord)

L'Organisation internationale pour la protection des chrétiens contre les persécutions Open Doors, sur la base des informations reçues en 2016, rapporte que parmi les pays les plus dangereux pour les chrétiens figurent la Somalie, la Corée du Nord, le Nigéria, l'Irak, la Syrie, l'Afghanistan, le Pakistan et le Soudan.

Une escalade de l'intolérance envers les chrétiens est également observée en Inde. Les défenseurs des droits de l'homme notent que, par exemple, il y avait à Alep en 2011, avant le début de la guerre civile en Syrie, plus de 400 000 chrétiens, alors que maintenant il y en a moins de 60 000.

Selon le père Dmitri Safonov, actuellement, l'intensité de la persécution des chrétiens de Syrie et d'Irak par les combattants de l'organisation terroriste Etat islamique (EI) interdite en Russie est "un peu plus faible qu'au cours des années précédentes". Mais c'est "seulement parce que la plupart des chrétiens ont fui ou ont été tués par des extrémistes".

A l'heure actuelle, les représentants des Eglises orthodoxe russe et catholique romaine développent des projets conjoints pour étudier la situation des projets conjoints pour étudier la situation des chrétiens au Proche-Orient et d'autres points chauds, a déclaré le prêtre.

Traduction pour P.O. : Marie et André Donzeau

L'ampleur de la persécution des chrétiens et des autres croyants en Corée du Nord est très préoccupante.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Septembre 2017 à 19:07 | 0 commentaire | Permalien


Nouveau commentaire :



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile