Le patriarche Cyrille, de Moscou et de toute la Russie, a remercié le ministère des Affaires étrangères de Russie et les autorités russes de défendre les Syriens de l’extermination et a relevé que la communauté internationale continue d’ignorer les persécutions menées contre les chrétiens tout particulièrement sur le continent africain.

« Les opérations menées en Syrie par la Russie contre le terrorisme donnent de l’espoir aux chrétiens. Les leaders des Églises chrétiennes du Moyen-Orient en ont maintes fois témoigné publiquement et ont demandé à la Russie de soutenir les chrétiens de Syrie et d’Irak. À la suite des opérations auxquelles participent les forces armées russes sont libérés des territoires dont la population est essentiellement chrétienne, les gens sont sauvés de l’extermination, » a déclaré le primat de l’Église russe ce mardi dans les salons du ministère russe des Affaires étrangères.

C’est pourquoi, selon le Patriarche, l’Église orthodoxe russe continue de soutenir l’Église d’Antioche dont le centre se situe historiquement à Damas. « Nous participons matériellement aussi, en envoyant des convois humanitaires » a précisé le Patriarche qui a également attiré l’attention sur la situation des chrétiens d’Afrique où depuis de nombreuses années se poursuivent des altercations entre croyants de l’Église d’Alexandrie et la population musulmane.

« Au Nigeria, des populations entières de chrétiens sont massacrées, les églises sont incendiées par centaines. Et le monde garde le silence, comme si rien ne se passait, » et le Patriarche a ajouté qu’au Soudan, en Birmanie et au Pakistan les autorités ferment les yeux sur les persécutions menées contre les chrétiens.

Lien Bogoslov.ru Traduction "PO"

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Avril 2017 à 10:15 | 10 commentaires | Permalien


Commentaires

1.Posté par justine le 22/04/2017 13:36
A ne pas éclipser que le patriarche Cyrille a egalement, a la même occasion, exprimé son étonnement devant le silence et l'indifférence de la "communauté internationale" au regard de la persecution des chretiens orthodoxes en Ukraine. Voir
http://orthodoxie.com/le-patriarche-de-moscou-cyrille-sest-etonne-de-labsence-de-reaction-de-la-communaute-internationale-aux-actes-de-violence-commis-contre-leglise-en-ukraine/

2.Posté par Daniel le 22/04/2017 23:56
Que dire de la persécution des Témoins de Jéhovah en Russie qui ont été interdits pour extrêmisme et qui n'ont qu'un mois pour faire appel?

3.Posté par Tchetnik le 23/04/2017 17:09
Les TDJ en Russie ne bénéficient quand même pas de la même intendance que les Chrétiens en Mésopotamie, Egypte, Asie Mineure...

Pas d'église incendiée avec les fidèles dedans, pas d'enlèvement, pas de meurtre...Difficile de regrouper sous un même vocable deux situations fondamentalement différentes.

4.Posté par justine le 23/04/2017 19:59
A Daniel: Est-ce la une persecution? Il faut alors considérer comme étant "sous persécution" tous ceux que la loi empêche de priver d'autres gens de leur liberté! Ne savez-vous pas que les membres de cette organisation n'ont pas le droit de la quitter et que ceux qui veulent la quitter sont soumis a toutes sortes de pressions morales et même physiques que l'on peut qualifier, a juste titre cette fois-ci, de "persecution"?

5.Posté par Daniel le 24/04/2017 06:15
@ Justine


Je connais très bien les témoins de Jéhovah (autrement que par des racontars) et les membres ont parfaitement de quitter l'organisation et ne sont en aucun cas victimes de pressions physiques, les témoins étant non violents. Beaucoup d'enfants de témoins de Jéhovah en sont pas eux-mêmes témoins de Jéhovah. En outre, si de tels cas ont pu se produire, ils ne sont en aucun cas systématiques. Vous semblez confondre témoins de Jéhovah et islam.

L'interdiction est basée sur une accusation d'extrêmisme car il semble qu'on reproche aux Témoins de Jéhovah de dire que les autres religions sont fausses. Si tel est le cas, cela veut-il dire que la religion officielle de la Russie est l'oecuménisme?

Au passage, les prochaines interdictions viseront bien entendu en Russie les chrétiens orthodoxes hostiles à l'oecuménisme.

6.Posté par justine le 24/04/2017 19:59
Il y a les racontars et il y a les témoignages d'anciens membres de l'organisation, et ceci non seulement en Russie, mais aussi en Grèce, en Amérique et bien d'autres endroits encore. Puisque vous connaissez bien les Jehovades, peut-être pourriez-vous fournir aux lecteurs de PO les statuts de l'organisation, notamment aussi en ce qui concerne la liberté de la quitter, laquelle selon vous est garantie?

7.Posté par Daniel le 25/04/2017 00:27
On peut tout aussi bien trouver des témoignages d'anciens orthodoxes déçus qui vont raconter les pires choses. Les témoignages des déçus ne sont pas forcément les plus vrais. Vous noterez qu'étant donné que vous êtes l'accusatrice, la charge de la preuve vous incombe.

8.Posté par Tchetnik le 25/04/2017 09:38
La Tour de Garde fonctionne en effet comme une grosse multinationale, organisation hyper-cloisonnée, avec un discours circulaire - donc pas très amis de l'intelligence et de la réflexion - qui ne se définit que par opposition négative aux églises historiques. Autant dire que la discipline y est plus dure que dans un Ordenburg de la Waffen-SS.


9.Posté par justine le 25/04/2017 15:16
Vous m'étonnez vraiment, Daniel, avec votre argument. Tous les spécialistes des métropoles orthodoxes chargés d'étudier les hérésies sont d'accord pour déclarer que les Jehovades sont non seulement des hérétiques, mais une organisation dangereuse. La Watchtower Society est en effet ce que dit Tchetnik et pire encore.

Voici par exemple ce qu'en dit l'auteur du livre "A la recherche de la Verite", Nikolaos Mavromagoulos, (publie en grec en 2004 par le Saint Monastère de Machaira a Chypres) :

"Il existe aujourd'hui des cultes qui veulent s'appeler 'chrétiens' et qui, même s'ils ne peuvent pas brûler vifs les gens [comme on le faisait au Moyen-Âge], peuvent au moins les exterminer moralement, les isoler des autres de leurs membres et leur causer une multitude de problèmes pour leur psychisme, leurs familles et leur vie quotidienne. Un de ces cultes est celui des 'Temoins de Jehovah*, comme ils se nomment eux-mêmes, lesquels, tout en voulant se présenter a l'extérieur comme des gens a l'esprit ouvert et libéraux, maintiennent au sein de leur organisation un des plus cruels régimes dictatoriaux qu'ait connu notre époque."

L'auteur parle en connaissance de cause puisqu'il naquit de parents jéhovades, grandit dans la Watchtower Society, lui dédia toute sa vie et fut même un de leurs "prêtres", jusqu'au moment ou il commenca a s'apercevoir de certaines choses étranges. Ce qui suivit, il le decrit dans le livre mentionne ci-haut et dont on peut lire la traduction anglaise en entier sur le site http://www.oodegr.com/english/biblia/biog1/perieh.htm

10.Posté par Daniel le 26/04/2017 04:10
Les témoins de Jéhovah sont en effet hérétiques du fait de leur doctrine. Mais aucun saint orthodoxe n'a justifié la persécution des hérétiques du fait de leur hérésie. La question n'est pas celle de leur doctrine mais de la la liberté religieuse qui est censée être garantie en Russie.

La décision est absurde car les témoins de Jéhovah se réunissant pour une étude ou des prière pourraient risquer jusqu'à 5 ans de prison et tous les biens de l'organisation sont saisis par l'Etat, ce qui s'appelle en français une spoliation.

Il y aurait 177 000 témoins de Jéhovah en Russie, nombre insignifiant par rapport à la population locale au terme de plus de 20 ans de "liberté religieuse", qui payent leurs impôts, ne mettent pas de bombe, n'égorgent personne, sont en général des gens moraux ne tuant pas, ne volant pas etc.

Plus grave, il est évident que cette accusation d'extrêmisme sera utilisé à l'avenir pour interdir d'autres églises ou organisation religieuse, notamment orthodoxe, et qui sont opposées à l'oecuménisme. On leur reprochera aussi leur extrêmisme, faisant de l'oecuménisme une sorte de religion officielle.

Nouveau commentaire :



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile