Le sang du Сrucifié – en 1931
Voici le miracle qui se produisit dans le grand village de Kalinovka.

A côté de la sucrerie, se trouvait une église près de laquelle s’élevait une grande croix de bois qui portait, peinte à l’huile sur fond métallique, l’image du Crucifié.

Le 1 septembre 1931, le comité du parti communiste arriva sur les lieux pour fermer l’église. Il apportait avec lui, toute prête, une « décision unanime du peuple » signée par tout le monde, paraît-il, afin de justifier la fermeture du sanctuaire pour « inutilité », mais les femmes commencèrent à crier : « Fermez d’abord vos synagogues si elles ne vous sont pas utiles ! Nous, nous voulons nos églises ! »

Au son de tout ce vacarme, les ouvriers surgirent de l’usine tandis que bientôt les paysans s’assemblaient aussi. Un des représentants du pouvoir ordonna à la foule de se disperser immédiatement sur menace de faire tirer sur elle. Pour effrayer cette manifestation, les soldats tirèrent en direction du Crucifié. Une des balles atteignit l’Homme-Dieu au côté droit, un peu au-dessous de la poitrine. Un flot de sang jaillit du trou !

Le sang du Сrucifié – en 1931
Atterrée, la foule des paysannes et des ouvriers tomba à genoux et se mit à prier.

Quand la nuit arriva, près de trente mille personnes, venues des villages alentour était réunie là pour rendre hommage à Dieu. Des émissaires de la Tchéka avaient également été dépêchés sur les lieux et ils s’était produit quelque chose d’étonnant. Dès leur arrivée, les chevaux de la police secrète s’étaient cabrés pour s’enfuir comme une flèche, en bondissant malgré tous les efforts de leurs cavaliers pour les retenir.

Devant toute la foule, un hébreu, employé à l’usine demanda le baptême pour lui, sa femme et les deux enfants. Il le reçurent en présence de tout le monde.

Le journal « Izviestia » écrivit ensuite que « les soldats, par plaisanterie, avaient tiré sans but défini et qu’une des balles avait atteint le Christ fait de fer déjà vieux et rouillé ; un liquide qui s’y était formé avait coulé de la « blessure », liquide mélangé à de la rouille. Voilà pourquoi quelques têtes folles s’étaient imaginées que c’était du sang ».

Le sang continua à couler jour après jour. Beaucoup de gens y trempèrent leurs mouchoirs blancs, afin de le conserver. Il vint aussi un médecin juif qui préleva de ce sang pour l’analyser. Il revint le lendemain.

« Quels résultats avez-vous trouvé, camarade docteur ? »
« Je vais vous dire la vérité que c’est du sang humain »
répondit l’hébreu les yeux pleins de larmes en faisant le signe de la croix.

Les paysans et les ouvriers reprirent courage et sortirent leurs icônes cachées, pour les mettre à nouveau dans leurs maisons, sans s’émouvoir des menaces que leurs faisaient les communistes.

Le sang du Сrucifié – en 1931
Archiprêtre Michel Polsky, "Les nouveaux martyrs de la terre russe" éditions « Résiac », 1976
Смотрите виртуальный Музей Новомучеников земли Архангельской

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Avril 2017 à 07:56 | 7 commentaires | Permalien


Commentaires

1.Posté par Guillaume le 17/09/2015 08:54
Encore une preuve de la puissance infinie du Seigneur. Et merci pour m'avoir fait découvrir cet excellent ouvrage.

2.Posté par Nicodème le 17/09/2015 14:13
Sans doute . J'ai acheté le bouquin . Emouvant .Je vais vous étonner , les larmes me sont venues ne lisant l'histoire de la croix de la grand'mère qui a guéri la petite fille mourante . Si cela avait été vrai , , j'aurais "cru" tout de suite . Mes larmes étaient celles du désespoir de désirer tellement que ce soit vrai , alors qu'il était plus que probable que c'était juste une belle histoire .Mais le doute subsiste . Il y a eu tellement de récits mensongers , tant en Occident qu'en Orient . Et que fait Dieu aujourd'hui ? alors, que les chrétiens sont massacrés par la puissance satanique (menteur et homicide) qu'est l'Islam ? Et tandis que les évêques , ktos , au moins ,en "occident" se couchent . Et les juifs aussi , ds les camps nazis , pouvaient se dire , où est YHWH ? Ds un psaume , on rapporte les paroles de l'"impie" : "Où est-il , ton Dieu ?" Où , je n'en sais rien . Il paraît qu'il est "partout et qu'il remplit tout" , càd non seulement le cosmos physique , mais le cosmos métaphysique , celui que nous ne pouvons ni voir ni saisir . Certes . C'est bien le moins pour le Créateur . Seulement voilà , il est un peu comme les idoles de pierre et de bois : muet , sourd et sans doute aveugle . Que pouvons nous donc faire d'autre que douter , et faire la grève de la prière et de toute liturgie , qui ne sert qu'à se faire plaisir (et encore , 'faudrait qu'on y chante bien ...) .Et ce jusqu'à ce qu'Il se manifeste clairement , au point de changer le monde , et de le transfigurer . Hic et nunc !!

3.Posté par Nicodème le 20/09/2015 23:00
Beaucoup de maux ne sont pas dûs à la "liberté" de l'homme , que , entre parenthèse , moi , je n'ai jamais demandée . Tremblements de terre , maladies , qu'elles soient d'origine microbienne , ou qu'elles soient simplement inscrites dans le déterminisme génétique ; accidents avec les forces naturelles , animales , ou même végétales , l 'homme n'y est pour rien . Je connais par cœur votre discours . Je l'ai entendu ad nauseam depuis mon adolescence . On a tellement besoin de "croire" que , bien sûr , on trouve un moyen de ne pas répondre à l'objection que je pose ; mais à la fin , j'approche des 70 ans , elle vous revient dans la figure . La Croix n'a servi à rien . A part démontrer de manière éclatante la divinité de ce Yeshouah a travers de sa Résurrection . Et encore , il n 'y avait pas beaucoup de témoins , même si on compte les "plus de 500" que mentionne Jean ..

.Que serait-ce Dieu qui ferait une sorte d'échange , et encore avec la vie d'un innocent ! Un tyran , un despote , un satrape sadique ! Ce que je me refuse à envisager . Ce que Dieu aurait pu faire pour sa Création, , c'est la maintenir dans la situation paradisiaque , ce qui aurait supposé une autre matière , exempte du principe d'entropie . Nous ne savons pas pourquoi il a , disons , permis , que les choses dérapent ainsi , càd que le cosmos tout entier est marqué par un processus de destruction (croissance de l'entropie d'un système isolé) . Tout théologien qui prétend donner une explication au mal est un imposteur .D'ailleurs , s'il y avait une réponse à notre portée , le livre de Job l'exposerait , alors que , à la fin , il est clair que Dieu en lui donne pas de réponse , même si le conte mythologique qu'est le Livre de Job se termine "bien" .

4.Posté par Tchetnik le 21/09/2015 09:14
Les maladies, tremblements de terre et autres manifestations de la nature sont simplement dues à son aspect déchu et soumis à la mort.
Dieu aurait pu maintenir sa création dans sa situation paradisiaque si l'Homme n'avait fait un mauvais usage de la liberté que Dieu lui a donnée en le créant à son image et qu'il respecte.


5.Posté par justine le 21/09/2015 09:34
Vous etes libre de ne pas croire et d'accepter l'invitation du diable a insulter notre Sauveur et Sa Passion. Mais les consequences, vous devez les assumer, comme tout le monde. La, on n'a pas le choix. Et quant aux determinesmes genetiques et autres phenomenes dits "naturels", la science ne nous a pas encore explique l'origine des lois qui les font apparaitre.

6.Posté par Nicodème le 23/09/2015 12:11
@Tchetnik , j'apprécie toujours votre lecture , et aussi , votre courage pour la réinformation à propos de l'islam, face auquel d'autres préfèrent se coucher . Mais là , je trouve votre argument faux . En effet , l'homme n'est arrivé que bien après le début de la Création . C'est d'ailleurs là la symbolique du septième jour . La destruction , la mort , la souffrance étaent déjà bien installées dans le règne animal , et l'homme n'y était pour rien , évidemment . Donc , si Dieu a laissé sa création sortir de l'état paradisiaque , ce n 'est pas à cause de l'homme (à commencer par Adam , le pauvre n'y pouvait mais , à supposer qu'il ait existé évidemment ) . Ca , c'est la théologie juive reprise par Shaül de Tarse . Je la conteste . La réalité est qu'on ne sait pas . et , en ce monde , on ne saura jamais . Il faut s'y résoudre .

@Justine : je me suis longtemps demandé s'il fallait vous répondre . On ne répond pas à des propos situés hors de toute rationalité , et ajoutant la condamnation à l'obstination butée . Néanmoins , et pour ceux qui nous lisent , je voudrais simplement ajouter ceci

La réductio ad diabolicum est une manœuvre facile , qui révèle simplement la vacuité de ce qui vous sert d'arguments .C'est un peu comme la reductio ad hitlerum dans le domaine politique .

Deuxio : m'accuser d'insulter le Christ ressemble tout à fait aux accusations des Inquisiteurs . Qu'on relise mes propos . Je reconnais sa divinité et sa Résurrection . Qu'est-ce que vous voulez de plus ?Simplement , je dis ne pas croire aux explications qu'on nous donne depuis le pharisien Shaül de Tarse , sur la rédemption par la Passion , qui , dès lors , me paraît n'avoir servi à rien .D'ailleurs , que signifie "être sauvé" ? Sauvé de quoi ? de la "damnation" ? mais à qui bon laisser venir au monde des êtres humains pour qu'ils courent le risque d'être damnés ? Est-ce le fait d'un Dieu "bon" , cela ? Oui , je tiens plutôt de l'apocatastase . La justice de Dieu n'en demeure pas moins ferme . Mais nous ne savons pas comment . Il ne faut pas voir Dieu à notre image. C'est nous qui sommes créés selon la sienne , pas l'inverse ...

Sur les déterminismes naturels , évidemment ,cela ressort des lois physiques et biologiques du cosmos . Donc des lois qui viennent du Créateur . C'est cela que vous vouliez me faire dire? eh bien , je le dis .Mais , à mon sens , perverties par la puissance du Mal ,car un Dieu "bon" ne peut pas avoir créé ce monde , même le monde précédent l'apparition de l'homme , sans être au contraire , sadique et pervers . Or , je veux croire qu'il ne l'est pas . Donc , une autre puissance que la sienne s'est emparée de sa Création (la tradition l'appelle "Lucifer" , le "prince de ce monde" ) et l'a pervertie . Pourquoi , lui qui est "Tout puissant" a laissé faire ? Nous ne le savons pas . Comme Job , et le psalmiste , soi dit en passant . Et personne ne peut le savoir . Point barre .

P.S.: heureusement que nous ne sommes plus au Moyen-Age , car un Torquemada comme Justine m'aurait déjà brûlé vif , croyant sans doute que cela me ferait changer d'avis . Je ne crois pas que cela relève ni du réalisme ni de l'intelligence.:-)))

7.Posté par Tchetnik le 23/09/2015 14:52
@Nicodème

Simplement, la Création fut faite pour l'Homme, pour le servir et servir le sens que Dieu donne à sa vie.

Pour cela la Création a suivi l'Homme dans sa déchéance. Le ciel et la terre sont là pour l'Homme, justement et n'ont de sens que par lui.

Nouveau commentaire :



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile