Les tout petits voient souvent des Anges dans leurs rêves
Larissa pour "PO"

Le journal britannique « The Church Times » dit que des chercheurs ont établi que les tout petits voient souvent des Anges dans leurs songes mais n’en parlent pas craignant les moqueries des adultes.

Les experts de l’Association des pédagogues britanniques croient que dans la majorité des cas leurs parents penseront qu’ils mentent. Keith Adam, professeur à l’université de Lincoln, a interrogé près d’une centaine d’enfants ayant vu des rêves à contenu d’ordre religieux. Elle a conclu que près d’un tiers des petits sondés n’ont jamais fait part de leurs rêves à qui que ce soit. Les enfants ont raconté avoir vu dans leur sommeil des Anges tout à fait semblables à ceux qui sont représentés sur les tableaux et les peintures murales. Parfois ces anges avaient le visage de parents proches décédés.

Keith Adams estime que les instituteurs des petites classes doivent avec attention écouter leurs élèves raconter leurs idées et leurs rêves d’ordre religieux. Ces entretiens font partie de l’éducation spirituelle préscolaire.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 30 Juillet 2016 à 12:11 | 24 commentaires | Permalien

Monseigneur Jean (Zizoulas), métropolite de Pergame, constate que l’Eglise russe refuse de reconnaître le patriarche Bartholomée « pape de Rome de l’Orient » et que cela inhibe le dialogue avec les catholiques.

L’Eglise orthodoxe russe ainsi que plusieurs Eglises orthodoxes locales n’admettent pas la primauté du patriarcat de Constantinople dans l’ensemble du monde orthodoxe. Monseigneur Jean dit que tant que l’orthodoxie n’a pas son propre « pape de Rome » le dialogue avec les catholiques ne pourra pas s’approfondir.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 27 Juillet 2016 à 11:12 | 41 commentaires | Permalien

Nice… Et Job, le malheureux, où est-il ?
Père Ioan Dimitrov Notices prises sur la Promenade des Anglais. Réflexions en ces jours de deuil


Sans trop vouloir entrebâiller la porte derrière laquelle l’enfer suinte, j’ose dire quelques mots. « Du cœur blessé doit jaillir la joie », disait le père Serge Boulgakov. Il n’est pas question de chanter des hymnes, or mes premières notes sur Nice furent trop timides, mes doigts touchant à peine le clavier…

Après les vigiles de samedi j’ai pu, enfin, lire l’article du père Serge Boulgakov « L’homme-dieu et l’homme-bête » (une très bonne lecture), article que je n’ai pas réussi à lire jeudi soir.

Ce n’est pas la critique du père Boulgakov à l’égard du Tolstoï qui m’intéresse aujourd’hui, c’est son « homme-nu » que le père Serge découvre dès ses premières pages.

En commençant par saint Augustin et jusqu’à Tolstoï l’homme a traversé un long chemin de mise à nu de son âme. En quête de soi-même l’homme s’est proclamé homme-dieu : on est bon comme on est, plus encore, on est idéal tel que l’on est. Bien sûr, on commet des fautes, mais un petit effort et tout revient à sa place… Et ainsi l’erreur de l’homme devient quelque chose de naturel, et donc, c’est à lui, à l’homme de corriger cette faute, ou bien à vivre avec cette faute. Ensuite viennent l’homme-juste-par-soi-même et le salut-par-soi-même.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 22 Juillet 2016 à 11:00 | 2 commentaires | Permalien

Des architectes russes ont créé un projet novateur de Centre orthodoxe à Reykjavik
23 Juin. PRAVMIR. Traduit du russe par Marie et André Donzeau

Trois jeunes architectes russes - Daniil Makarov, Ivan Zemliakov et Philippe Yakoubtchouk s'efforcent d'aller au-delà de l'image de la cathédrale Saint-Basile le Bienheureux : il s'agit de donner vie et de créer une nouvelle image de l'architecture religieuse russe du 21e siècle.

Le nom latin de ce groupe créatif se traduit par "Quadrature du cercle". C'est une métaphore utilisée pour décrire des tâches considérées comme impossibles : un nom très parlant pour ce groupe, qui fait de la "conception d'églises modernes", écrit la publication Archdaily.com. Mais ce projet créé par des Russes montre qu'il est possible d’établir une synthèse entre l'art du passé et la culture du temps présent.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 4 Juillet 2016 à 11:54 | 5 commentaires | Permalien

La petite musique roumaine émerge en l'absence des Russes
Vladimir Golovanow

D'après Victor Gaetan* "With Russian Church Absent, New Orthodox Leaders Emerge", 06/25/2016

Malgré les quatre chaises vides le Concile a démontré l'ampleur et la vitalité de l'Orthodoxie avec de jeunes Églises qui proposent des réponses émouvantes aux défis de la modernité.

Le renouvellement postcommuniste

Les deux Églises orthodoxes les plus importantes par le nombre de fidèles, l'Église russe et l'Eglise roumaine(bonne deuxième avec ses 21 millions de fidèles) ont émergé de la période communiste meurtries par leurs compromissions avec pouvoir mais en gardant la confiance de la population. Elles ont toutes deux utilisé ce capital de confiance ainsi que le profond besoin des croyants d'avoir une guide dans la dislocation du milieu social que vivait leurs pays pour se reconstruire et renouveler la foi.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 30 Juin 2016 à 21:14 | 2 commentaires | Permalien

Site de l'OLTR - Editorial de Juin 2016:  Réactions au grand concile panorthodoxe
'OLTR avait proposé l'éditorial de 2016: "Le Concile orthodoxe de 2016" Suite aux derniers événements en lien avec ce concile, Séraphin Rehbinder propose une réflexion sur ce sujet.

Réactions au grand concile panorthodoxe

Parmi les réactions aux épreuves que traverse la préparation du grand concile panorthodoxe, il en est qui essayent de les expliquer par des raisons tout à fait extérieures à notre foi. A vrai dire, je n’apprécie pas cette façon de considérer l’Eglise comme un groupe d’éléments quasi étatiques qui nous est extérieur et dont on peut analyser la géopolitique. Je n’aime pas cette attitude car nous sommes membres de l’Eglise du Christ que nous aimons et en laquelle nous croyons.

Je préfère, pour ma part, examiner les choses sous l’angle des efforts humains tentés pour manifester l’unité des Eglises orthodoxes autocéphales. Ces efforts ont été initiés par le Patriarche de Constantinople, il y a une cinquantaine d’années. Soulignons, tout de suite, que ce faisant, il était parfaitement dans son rôle. L’empereur, autorité temporelle qui convoquait les conciles œcuméniques, n’existe plus.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Juin 2016 à 10:10 | 8 commentaires | Permalien

Madagascar: Inauguration de la nouvelle église orthodoxe d’Antsiranana
Une nouvelle église vient étoffer la communauté religieuse de la ville. Il s’agit de l’Église orthodoxe qui vient d’être inaugurée le dimanche 15 mai

Archdiocese of Madagascar

Les travaux de construction de cette église orthodoxe qui se situe en face de l’école primaire publique (EPP) du quartier SCAMA ont pris fin au mois de décembre de l’année dernière.

L’inauguration devait se dérouler à Pâques, mais le climat et l’état de la route n’étant pas favorable, elle a été reportée au dimanche de la pentecôte.

L’archevêque orthodoxe, Msg Ignatios Sennis en présence du Vicaire, d’un diacre, du père Mathieu, prêtre d’Antalaha et du responsable de l’église à Antsiranana, le père Alexios, a inauguré la nouvelle église et l’a baptisé « Arkanjeky Mikaely sy Gabriely ».
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 30 Mai 2016 à 13:44 | 2 commentaires | Permalien

Sa Sainteté le Patriarche Cyrille en pèlerinage au Mont Athos
Les 27-29 mai 2016, Sa Sainteté le Patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie sera en pèlerinage au Mont Athos.

Ce voyage sera sa deuxième visite sur la Sainte Montagne en tant que Primat de l’Église orthodoxe russe. Pendant son précédent séjour, en 2013, le Patriarche Cyrille avait pu visiter de nombreux monastères athonites.

Cette fois, le Patriarche Cyrille vient célébrer le millénaire du monachisme russe sur l’Athos. Après la visite du Protaton et une rencontre avec le Sacré Kinote de la Sainte Montagne, le Patriarche arrivera au monastère russe Saint-Pantéléimon. Pendant son séjour, le Primat de l’Église russe célébrera au Vieux Russikon et au skite de Xilourgou, lieu originel du développement du monachisme russe sur l’Athos. Dimanche, le Patriarche Cyrille devrait célébrer la Divine liturgie au monastère Saint-Pantéléimon.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Mai 2016 à 16:50 | 1 commentaire | Permalien

L’orthodoxie, comme la sainte Trinité est une et indivisible
Le père Basile Pasquier, hégoumène du monastère orthodoxe de Tchéboksary, a accordé une interview à Pravda.ru.

L’itinéraire du père Basile est surprenant : né en France, dans une famille catholique, c’est dans l’orthodoxie et en Russie que s’est réalisée sa vocation. Le père Basile s’engage pour Église du Christ une : « L’orthodoxie doit devenir universelle et une»

Vers l’orthodoxie!

— Vous êtes né catholique et êtes devenu hégoumène du monastère orthodoxe de Tchéboksary, la capitale de la république de Tchouvachie. Comment cela est-il arrivé ? Racontez-nous votre vie et vos recherches spirituelles.

— L’homme ne choisit pas son lieu de naissance, il naît là où Dieu a voulu qu’il naisse. Je suis né en Vendée, à l’ouest de la France, dans une famille catholique. Il m’importait peu d’être catholique ou non, j’étais chrétien. Et j’ai été élevé chrétien dans une famille chrétienne, simplement le catholicisme était la religion dominante dans l’ouest de la France, et j’ignorais tout de l’orthodoxie.

À Paris il m’arrivait de regarder avec curiosité les dômes doré des églises orthodoxes, mais je n’y entrais pas, parce que je ne m’y sentais pas appelé. Aujourd’hui lorsque l’on parle des deux branches d’une Église une, on oublie de préciser que l’Église a été une durant de nombreux siècles, jusqu’au grand schisme.
Il faut revenir à cette Église une, une en Christ, à la confession originelle du Christ pour apprécier justement l’Église et la rendre authentiquement Universelle.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 26 Mai 2016 à 18:32 | 1 commentaire | Permalien

Traduit du russe par Marie et André Donzeau

Dans un mois, sur l'île de Crète, doit se tenir le saint et grand Concile de l'Eglise orthodoxe. Sa convocation a été précédée de 55 années d'un processus pré-conciliaire dans lequel l'Eglise orthodoxe russe a pris la part la plus active.

Le thème de la préparation au Concile panorthodoxe a été évoqué dans son exposé par le Président du Département des Relations Ecclésiastiques Extérieures (DREE) du Patriarcat de Moscou, le métropolite Hilarion de Volokolamsk, lors de la séance solennelle consacrée au 70e anniversaire de la DREE.

« Bon nombre des propositions du Patriarcat de Moscou qui ont été présentées par le Département des relations ecclésiastiques extérieures lors des réunions préparatoires ont été pour l'essentiel intégrées, aussi bien dans le Règlement intérieur du Concile panorthodoxe que dans les projets de documents conciliaires, a noté Mgr Hilarion. Tout d'abord, il était important pour nous d'éviter que ne se produise lors du Concile le cas où une église locale se verrait imposer une décision fondamentalement inacceptable pour elle. La méthode du consensus, telle qu'elle a été approuvée à la requête du Patriarche Cyrille pour l'adoption de toutes les décisions du Concile, exclut une telle possibilité ».
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Mai 2016 à 11:49 | 1 commentaire | Permalien

V.G.
Le dimanche 10 mai 2016 le Pape Théodore (Tawadros) II, principale autorité de l'Église copte orthodoxe, a appelé par téléphone le Pape François en réponse à un message de ce dernier pour le deuxième anniversaire de leur rencontre à Rome qui soulignait combien catholiques et coptes sont unis dans « un œcuménisme du sang ». Et les deux primats ont souligné la volonté de poursuivre dans l'engagement commun pour l'unité des chrétiens et la proposition d'un accord pour la célébration de Pâques à une date commune. Coptes et catholiques croient et partagent des valeurs communes, soutient encore le Pape, telles que la sacralité et la dignité de chaque vie humaine, la sainteté du mariage et de la famille, le respect de la création.

Autant de valeurs confrontées à de nombreux défis, et pour lesquels les coptes et les catholiques sont appelés à apporter une réponse commune. «Si nous apprenons à porter nos fardeaux les uns les autres, à échanger sur le riche patrimoine de nos traditions respectives, nous serons à même de voir ce qui nous unit plus que ce qui nous divise», affirme le Pape source
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 12 Mai 2016 à 12:36 | 5 commentaires | Permalien

Hiéromoine Gabriel (Bunge): La réconciliation des Eglises, une vision personnelle
La revue « Neskoutchny Sad » (journaliste Anna Paltcheva) a obtenu un entretien avec le père Gabriel Bunge (1)

- NS. Vous vous êtes converti à l’orthodoxie, ceci à un âge fort avancé. Il n’est pas fréquent que de telles décisions soient prises aussi tard dans la vie. Votre conversion a eu lieu à Moscou, fin août dernier. Elle a suscité de grands remous parmi les catholiques. Vous avez dit que cette décision avait mûri en vous pendant toute votre vie. Vous êtes un théologien, un patrologue connu, un ermite. Racontez-nous cette évolution.

- GB. Dès ma naissance je me suis heurté au drame de la division de la chrétienté : mon père était protestant, ma mère catholique. J’ai été baptisé dans l’Eglise de Rome. A l’âge de 21 ans j’ai décidé d’entrer dans les ordres mais mon père s’y est opposé. J’étudiais alors à la faculté de philosophie et je suis allé passer deux mois en Grèce avec des camarades.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 7 Mai 2016 à 13:20 | 15 commentaires | Permalien

Les chrétiens orthodoxes de Chine celèbrent Pâques
La Chine compte quelque 5,7 millions de catholiques et 23 millions de protestants, d'après des chiffres du Bureau des affaires religieuses datant de 2014. Le nombre des croyants orthodoxes est quant à lui évalué à 10.000.

Vêtu de rouge et d'or, à la lueur des cierges, le premier prêtre orthodoxe ordonné en Chine continentale en soixante ans a célébré une messe de Pâques dimanche à Harbin (nord-est), symbole étonnant du réchauffement des relations entre Moscou et Pékin.

"C'est un jour heureux. Nous nous réjouissons de la résurrection", a affirmé le prêtre Alexandre Yu Shi, qui a dit des prières en slavon liturgique et en mandarin. "Il s'agit également d'une résurrection pour l'Eglise orthodoxe orientale à Harbin".
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Mai 2016 à 11:44 | 9 commentaires | Permalien

Le pape François met à pied d’égalité le génocide des arméniens, la Shoah et les crimes de Staline
Lors d’une liturgie arménienne officiée à la basilique Saint Pierre à l’occasion du premier centenaire du début de l’extermination des arméniens le pape François a évoqué « le premier génocide du XX siècle ». Il considère ces évènements comme équivalents aux crimes perpétrés par le régime stalinien.

« Taire ou nier la réalité du mal est comparable à une plaie qui saigne et que l’on ne soigne pas ». La Turquie nie la notion même de génocide et, il y a deux ans, a vigoureusement protesté contre l’usage de ce terme. Lien

«Au siècle dernier, notre famille humaine a traversé trois tragédies massives et sans précédent. La première, qui est largement considérée comme le premier génocide du XXe siècle a frappé votre peuple arménien», a poursuivi le pape François en citant un document signé en 2001 par le pape Jean-Paul II et le patriarche arménien.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 25 Avril 2016 à 14:36 | 0 commentaire | Permalien

Un centre mémorial du Mouvement Blanc ouvrira au monastère Novospassky à Moscou
New York. 21 avril. Interfax – Un Centre Culturel "Patrimoine Blanc" s’installera, en 2017, dans la tour nord du monastère Novospassky de Moscou.

Le centre est créé à l'initiative de la Fondation pour la Mémoire du mouvement blanc ainsi que l’annonce le site de l'Eglise russe Hors-frontières NdT. Texte en russe

"C’est un grand plaisir, pour nous que de recevoir, dans les murs du Monastère Novospassky, le centre culturel "Patrimoine Blanc". Il est hautement symbolique que cette organisation s’installera dans la tour du monastère qui est, depuis le XVIe siècle, la sépulture des boyards Romanov " - a déclaré l’higoumène du monastère, l’évêque de Voskressensky, Mgr Savva, lors de la présentation de ce Fond à Moscou.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 22 Avril 2016 à 11:04 | 0 commentaire | Permalien

CAROL SABA RADIO VATICAN SUR LA VISITE DE FRANCOIS ET DE BARTHOLOMEE A LESBOS

***
V.Golovanow

Répondant aux invitations de Sa Sainteté Bartholomée, Patriarche œcuménique de Constantinople, et du Président de la République de Grèce, le Pape François se rendra à Lesbos le samedi 16 avril 2016.

Dans l'île, le Saint-Père, le patriarche Bartholomée, et Sa Béatitude Hiéronymos II, archevêque d'Athènes et de toute la Grèce, primat de l'Église de Grèce autocéphale parmi les Églises orthodoxes, rencontreront les réfugiés et leurs hôtes. Cette rencontre des trois primats est, à ma connaissance, une première historique.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Avril 2016 à 15:32 | 32 commentaires | Permalien

QUELQUES GRANDES CHOSES QUE FRANÇOIS ET CYRILLE NE SE SONT PAS DITES À LA HAVANE
Vladimir Golovanow

Non seulement les orthodoxes ne reconnaissent pas les sacrements catholiques comme valides, mais ils mettent en doute que l’Église de Rome soit une véritable Église. Ils l’accusent d’avoir corrompu la pureté et l'intégrité de la foi, dont ils sont les seuls gardiens.

Sandro Magister, journaliste italien, spécialiste des questions religieuses au sein de l'un des principaux journaux italiens, l'Espresso, livre une analyse des différences entre les doctrines catholiques et orthodoxes d'autant plus intéressante qu'elle est faite par un Catholique qui connait particulièrement bien le sujet.

Nous en proposons l'essentiel dans la suite des articles que nous avons consacrés aux relations entre Orthodoxes et Catholiques ( Cf*)
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Avril 2016 à 19:01 | 1 commentaire | Permalien

La première sainte liturgie dans l’église orthodoxe Saint Nicolas de Clermont‑Ferrand
L'ancienne chapelle catholique des sœurs de St Joseph a fait office de mosquée pendant une trentaine d'années.

Rachetée par l'église roumaine et aujourd'hui refaite à neuf, ornée de fresques et d'icônes, l'église Saint Nicolas permet aux croyants de l'agglomération clermontoise de pratiquer l'exercice si particulier du culte orthodoxe.

* * *
Liviu Marcel Ungurean, Résident à Clermont‑Ferrand

Résidant depuis quelque temps à Clermont‑Ferrand j’apprends que les Roumains de cette ville se sont acheté une église quelque part dans la rue Sainte Claire. J’en trouve l’adresse et, envahi par l’émotion, je pousse la porte… J’entends parler roumain ! Je sens sous mes pieds du terroir roumain. Tout à coup, j’ai le sentiment d’être chez moi.
Père Arsène (de la Malvialle) explique à quelques ouvriers ce qu’il reste à faire. Il m’accueille chaleureusement. Son regard est serein, sa voix suave, sa parole calculée, son pas léger. Il me présente l’église et me raconte qu’elle a été mosquée pendant plus de trente ans. C’est ainsi que je comprends pourquoi le pavé est recouvert de moquette. Des plates‑formes, des échelles appuyées contre les murs, des outils de toute sorte, des câbles électriques, de la tuyauterie pour le chauffage, des matériaux de construction, un vrai chantier !
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Mars 2016 à 15:04 | 5 commentaires | Permalien

Mgr Nestor, évêque de Chersonèse, est intervenu au Congrès international "Laudato SI", Murcia (Espagne)
Mgr Nestor, évêque de Chersonèse, est intervenu au Congrès international "Laudato SI", Murcia (Espagne) , écologie, protection de l’environnement

C’est à l’université catholique de Murcia qu’a eu lieu l’inauguration du Congrès catholique international de la protection de l’environnement. Parmi les intervenants le recteur de l’université, le cardinal Peter Turkson, le cardinal Louis Martinez Sistach, président du conseil pontifical Justice et paix ainsi que Monseigneur Polycarpe, métropolite d’Espagne et du Portugal (patriarcat de Constantinople).
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 4 Mars 2016 à 11:41 | 0 commentaire | Permalien

L'archevêque de Grodno: "Chez nous la frontière entre orthodoxes et catholiques passe dans les familles"
V. Golovanow

Introduction du traducteur: un métissage historique

Le diocèse de Grodno, en Biélorussie, se trouve aux frontières de la Pologne et de la Lituanie. La région a été évangélisée par les missionnaires de Novgorod, a été incorporée au duché de Lituanie dès la fin du XIV puis au double royaume lituano Polonais jusqu'à son réunion à l'empire russe en 1795.

Elle faisait partie de la Pologne de 1920 à son occupation par l'Armée Rouge en 1939 et son incorporation à la RSS de Biélorussie en 1945... Une importante communauté juive y était établie depuis 1389 et l'un des 300 ghettos de Biélorussie y fut organisé par les nazis en novembre 1941 puis liquidé en février-mars 1943; 42 000 juifs passèrent par ce camp dont environ 20 600 furent exterminés.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Février 2016 à 20:32 | 17 commentaires | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 31


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile