Nouvel archevêque pour l'Exarchat des églises orthodoxes russe en Europe occidentale du patriarcat de Constantinople
AXIOS! АКСИОС! AXIOS! АКСИОС! ДОСТОИН! AXIOS! АКСИОС! ΑΞΙΟΣ, ΑΞΙΟΣ, ΑΞΙΟΣ! ДОСТОИН!

L’Intronisation sera célébrée les 5 et 6 décembre jour de la fête de saint-Alexandre-Nevsky, à la cathédrale. Le 5 décembre célébration de la vigile à 18h00 suivi à 20h00 du rite d’intronisation. Le lendemain, la divine liturgie à 10h00 sera présidée par le nouvel archevêque.


Suite à son élection par l’Assemblée générale du diocèse le 1er novembre, l’Archimandrite Job a été élu par le Saint-Synode du Patriarcat de Constantinople, archevêque de Telmessos et exarque patriarcal des paroisses orthodoxes de tradition russe en Europe occidentale.

Le sacre épiscopal sera conféré le 30 novembre 2013, en l’église patriarcale Saint-Georges au cours de la liturgie patriarcale et synodale célébrée à l’occasion de la fête de l’Apôtre André le premier appelé, patron du siège patriarcal.

* * *
L'assemblée générale de l'Archevêché des églises orthodoxes russe en Europe occidentale du patriarcat de Constantinople, réunie en session générale a élu l'archimandrite Job (Getcha) comme archevêque avec 109 voix. Les deux autres candidats ont reçu : le hiéromoine Mykhaylo (Anischenko) 9 voix et l'archimandrite Bessarion (Komzias) 33 voix

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Novembre 2013 à 14:08 | 78 commentaires | Permalien


Commentaires
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

78.Posté par Photos le 03/12/2013 08:04
De nouvelles photographies de la consécration épiscopales de Mgr Job de Telmessos, le 30 novembre dans la cathédrale patriarcale Saint-Georges au Phanar, ont été mises en ligne: par le site Amen (dont celle ci-contre) et sur le blog Fanarion.


77.Posté par Marie Genko le 30/11/2013 22:00
Les 5 et 6 décembre prochains seront des jours importants dans la vie de l'Archevêché des églises russes d'Europe occidentale.
Je suis bien certaine que nous serons nombreux à nous rassembler pour entourer notre nouvel archevêque et lui dire notre gratitude d'avoir bien voulu accepter la lourde charge qui lui a été proposée.
Nous serons nombreux à le remercier pour la lettre pastorale qu'il a bien voulu nous adresser.

Многая лета Владыка, и храни Вас Господь!

76.Posté par Lettre pastorale de Monseigneur Job le 30/11/2013 21:18
Job,
Par la miséricorde de Dieu
Archevêque de Telmessos, Exarque du Patriarche œcuménique
LETTRE PASTORALE
au clergé, aux moines et aux fidèles
de l’Archevêché des églises orthodoxes russes en Europe occidentale

Chers Pères, Frères et Sœurs bien aimés en Christ,

C’est avec beaucoup d’émotion que je m’adresse à vous en ce jour de la fête du Saint Apôtre André le Premier appelé, alors que je reçois la grâce de l’épiscopat des mains de Sa Sainteté le Patriarche œcuménique et de ses évêques concélébrant, comme ce fut jadis le cas des métropolites de l’Église de Russie. Ayant reçu de l’Église Mère cette diaconie de haute responsabilité qui exige de moi beaucoup de travail, d’efforts et de moyens, j’espère de vous tous le soutien et l’aide nécessaires. C’est pourquoi je me recommande à vos prières, afin que je sois un digne successeur de mes prédécesseurs de bienheureuse mémoire, les métropolites Euloge et Vladimir et les archevêques Georges, Georges, Serge et Gabriel.

A partir de ce soir, conformément aux saints canons, il convient de commémorer mon nom à toutes les célébrations liturgiques dans toutes les églises de notre exarchat. Dans quelques jours, je serai intronisé à Paris dans notre cathédrale Saint Alexandre de la Néva, là où j’ai eu la joie de servir comme diacre pendant sept années avec feu l’archevêque Serge, avant d’être ordonné prêtre par feu l’archevêque Gabriel. Toutes ces années au service de notre exarchat m’ont donné la possibilité de connaître personnellement une grande partie du clergé et des fidèles, et je serai heureux, lors de mes prochaines visites pastorales, de revoir beaucoup d’entre vous et de faire connaissance avec ceux que je ne connais pas encore.

Par le passé, notre exarchat a joué un rôle important parmi les orthodoxes dispersés en Europe occidentale. D’abord créé pour la pastorale de l’émigration russe, il a dès le commencement, sous l’inspiration du métropolite Euloge de bienheureuse mémoire, su témoigner de l’Orthodoxie en Europe occidentale et être ouvert aux autres Églises chrétiennes dans un dialogue de vérité. Notre devoir aujourd’hui est de rester fidèles à cet héritage et de continuer de servir l’unité de la diaspora orthodoxe. Nous trouvant dans la juridiction du Patriarcat œcuménique, nous devons collaborer étroitement dans cette pastorale avec les autres diocèses orthodoxes présents en Europe occidentale dans le cadre des assemblées épiscopales, dans l’esprit des décisions de la IVe Conférence Panorthodoxe Préconciliaire. Mais afin de servir l’unité de l’Église orthodoxe, nous devons nous-mêmes demeurer unis entre nous, en accomplissant la volonté du Seigneur exprimée dans Sa prière : « que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi et moi en toi, qu’eux aussi soient en nous, afin que le monde croie que tu m’as envoyé » (Jn 17, 21).

Ma préoccupation principale est de prendre soin du troupeau qui m’a été confié et de veiller à son développement spirituel. Selon notre Sauveur, le salut d’une seule âme humaine est plus précieux que l’acquisition du monde entier (cf. Mt 16, 26). En effet, le principal devoir de l’Église et de ses pasteurs est de faire fructifier la vie spirituelle des âmes humaines en les affermissant dans la vérité inébranlable du Christ. C’est pourquoi il convient de veiller tout particulièrement à la vie de nos paroisses, où à travers l’expérience liturgique et sacramentelle, autour de l’Autel, des hommes et des femmes d’origines diverses et d’opinions diverses se retrouvent unis en Christ, formant un seul Corps par une foi commune et une prière commune, comme nous l’enseigne le saint apôtre Paul : « il n’y a ni Juif ni Grec, il n’y a ni esclave ni homme libre, il n’y a ni homme ni femme ; car tous vous ne faites qu’un dans le Christ Jésus » (Ga 3, 28). A cette fin, une collaboration étroite entre l’évêque, le clergé, les moines et les fidèles est nécessaire afin de mieux répondre à notre vocation et surmonter les défis du monde contemporain.

« Que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ, l’amour de Dieu le Père et la communion du Saint Esprit soient avec vous tous ! » (2 Co 13, 13).

+ Job, Archevêque de Telmessos
Exarque du Patriarche œcuménique
Au Phanar, le 30 novembre 2013.

75.Posté par Sacre épiscopal de l'archev. Job / Apхиерейская хиротония Вл. Иова / Consecration of Abp Job. le 30/11/2013 13:49

La cérémonie d’intronisation de l’Archevêque Job de Telmessos aura lieu le jeudi 5 décembre 2013, à 20 h, dans la cathédrale Saint-Alexandre-Nevsky, rue Daru à Paris, à l’issue de la célébration des Vigiles de la fête de Saint-Alexandre-Nevsky qui commenceront à 18 h.

La Divine liturgie, le jour de la Fête de Saint Alexandre Nevsky, le vendredi 6 décembre (23 novembre au calendrier julien) sera présidée par Son Eminence l’Archevêque Job de Telmessos, à partir de 10 h. La célébration de la Liturgie sera suivie d’une légère collation.

PHOTOS Φωτεινές στιγμές από την Πατριαρχική Λειτουργία της Θρονικής Εορτής στο Φανάρι - Χειροτονία Αρχιεπισκόπου Τελμησσού Ιώβ
Intronisation de Monseigneur Job

74.Posté par Intronisation de Monseigneur Job le 22/11/2013 07:51
La cérémonie d’intronisation de Son Eminence l’Archevêque Job de Telmessos aura lieu

le jeudi 5 décembre 2013, à 20 h

sous la présidence de Son Éminence le Métropolite Emmanuel, à l’issue de la célébration des Vigiles de la fête de Saint-Alexandre-Nevsky (à 18 h), en la cathédrale Saint-Alexandre-Nevsky, 12, rue Daru, 75008 Paris

Mgr l’Archevêque Job présidera la célébration de la Divine Liturgie, le vendredi 6 décembre, en la même cathédrale (à 10 h).

73.Posté par Le sacre épiscopal du Pere Job (Getcha) le 06/11/2013 10:51
D'après certaines informations (à confirmer), le sacre épiscopal du Pere Job Getcha, archevêque élu de Telmessos, aurait lieu le 30.11 au patriarcat de Constantinople, et son intronisation, les 5-6. 2012 à Paris

72.Posté par La group de rédaction PO s'exclame AXIOS à Mgr Job!!! le 05/11/2013 22:34
Le groupe de rédaction P.O. s'exclame "Axios"! Mnogaïa leta /Многая лета/ à Monseigneur Job!

Toutes les sensibilités ont pu s'exprimer sur P.O. quant à l'élection du nouvel archevêque.
Comment ne pas observer que P.O. a été le seul réceptacle internet à ces commentaires, parfois forts virulents.

Cela n'est-il pas tout à l'honneur du site qui nous héberge, celui du diocèse de Chersonèse, patriarcat de Moscou? Aucun autre hébergeur n'a accepté ce flot.

Toutes les bonnes choses ayant une fin:les commentaires à venir seront omis.

Nous disons à nouveau que nous souhaitons à Monseigneur Job l'aide du Seigneur dans sa nouvelle mission.

Comment ne pas exprimer l'espoir que les relations entre l'archevêché et l’Église russe, détériorées sous les règne précédent, ne pourront que s'améliorer!
P.O.

71.Posté par Marie Genko le 05/11/2013 22:15
@Peter Pogrebniak

Je pense que vous faites erreur lorsque vous écrivez:
"The second rejected candidate was so because he is greek , (what a paradox!!!) and two greek bishops in Paris its to much even for the Phanar."

Si deux évêques grecs avaient été trop, même pour le Phanar, le Saint Synode de Constantinople n'aurait pas proposé lui-même un candidat grec en alternative parmi les trois moines elligibles.

Je pense que tout à fait sincèrement le Saint Synode de Constantinople veut conserver (encore temporairement???) son exarcat russe en Europe Occidentale.
Et il souhaite naturellement un archevêque russophone à sa tête.
Relisez les CV des deux autres candidats, l'un est ukrainien et a fait de longues études en Russie avant de servir dans le patriarcat de Constantinople et le second, celui qui est Grec, a également fait une partie de ses études supérieures en Russie et parle couramment le Russe.!

Je suis certaine qu'avec le temps, à la Grâce de Dieu, l'ordre et l'apaisement se feront .
Je pars après demain à Jérusalem, je ne pourrai donc plus ptraduire vos messages.
Très amicalement Marie Genko

70.Posté par Marie Genko le 05/11/2013 22:00
@Peter Pogrebniak,

Votre message N°60

Je traduis à nouveau votre message à l'intention des non anglophones:

La vérité est, qu'il y a quelques mois, une délégation de Daru à fait le voyage au Phanar pour préparer l'Assemblée générale. Au cours de cette rencontre un certain accord fut conclu ou des promesses furent faites...Le plus vraisemblable est que, comme toujours, chaque partie retira (ou comprit) à l'issue de cette rencontre ce qui se rapprochait le plus de son propre intérêt. Néanmoins si je ne fais pas erreur, le Père Syméon n'était pas acceptable pour le Phanar et Sollogoub le savait depuis des mois, mais il insista tout de même. Le second candidat rejeté le fut parce qu'il est grec (quel paradoxe!!!) deux évêques grecs à Paris c'est trop même pour le Phanar. Tout ceci pour souligner jusqu'à quel point le conseil diocésain s'est révélé immature! Ils doivent être de bien pauvres joueurs d'échecs! L'humiliation n'est pas pour les deux candidats rejetés, mais pour ceux qui étaient les décideurs du Conseil Diocésain...Il y a bien des mois maintenant, l'OCA (l'Eglise Orthodoxe en Amérique) est passée par des troubles structurels graves, c'est le moins qu'on puisse en dire, à présent c'est le tour de Daru...Les Américains choisirent de nouvelles personnes pour surmonter leur crise, mais à Daru, le politiquement correct est si profond qu'il n'y a ni courage, ni vision (spirituelle et politique) parmi ses membres pour un véritable changement. Que Son Eminence Mgr Emmanuel ait pu dire pendant l'Assemblée Générale que l'Eglise n'a pas commencé en 1917, explique le tout."

Je vais vous répondre séparément à ce message

69.Posté par Oleg le 05/11/2013 20:32
"Les chiens aboient, la caravane passe." - proverbe arabe

L'élection du père archimandrite Job au trône archiépiscopal est une formidable nouvelle pour l'Archevêché ! АКСИОС! Vraiment, il est digne !

68.Posté par Tchetnik le 05/11/2013 19:47
L'ennui avec les Canons est qu'il faut TOUS les citer et les remettre dans leur contexte:

Canon 15 du Concile Premier-Second de 861 concernant les évêques:


""15. The rules laid down with reference to Presbyters and Bishops and Metropolitans are still
more applicable to Patriarchs. So that in case any Presbyter or Bishop or Metropolitan dares to
secede or apostatize from the communion of his own Patriarch, and fails to mention the latter’s
name in accordance with custom duly fixed and ordained, in the divine Mystagogy, but, before a
conciliar verdict has been pronounced and has passed judgment against him, creates a schism,
the holy Council has decreed that this person shall be held an alien to every priestly function if
only he be convicted of having committed this transgression of the law. Accordingly, these rules
have been sealed and ordained as respecting those persons who under the pretext of charges
against their own presidents stand aloof, and create a schism, and disrupt the union of the
Church. But as for those persons, on the other hand, who, on account of some heresy condemned
by holy Councils, or Fathers, withdrawing themselves from communion with their president,
who, that is to say, is preaching the heresy publicly, and teaching it barehead in church, such persons
not only are not subject to any canonical penalty on account of their having walled themselves
off from any and all communion with the one called a Bishop before any conciliar or synodal
verdict has been rendered, but, on the contrary, they shall be deemed worthy to enjoy the
honor which befits them among Orthodox Christians. For they have defied, not Bishops, but
pseudo-bishops and pseudo-teachers; and they have not sundered the union of the Church with
any schism, but, on the contrary, have been sedulous to rescue the Church from schisms and divisions.""

....Et l'interprétation qu'en fit Saint Nicodème l'Hagiorite:

""The same rules as were prescribed in the above Canons with regard to bishops and Metropolitans, are prescribed,
and so much the more so, by the present Canon with regard to Patriarchs. For it says that if any presbyter
or bishop or Metropolitan should separate himself from the joint communion of his own Patriarch, and
does not mention his name in accordance with custom (this applies, that is to say, to only the Metropolitan; for
a presbyter mentions only the name of his bishop, and the bishop mentions only the name of his Metropolitan),
before revealing the charges against their Patriarch to the Council, and before learning that he has been condemned
by the Council — they, I say, shall all be completely deposed from office; the bishops and Metropolitans
from every prelatic activity; the presbyters from every priestly activity. But these provisions are of effect
if presbyters separate from their bishops, or bishops separate from their Metropolitans, or Metropolitans separate
from their Patriarchs, on account of certain criminal charges, of fornication, say, of sacrilege, and of other
serious crimes.20 If, however, the said presidents are heretics, and are preaching their heresy openly,21 and on
this account those subject to them separate themselves, and even though it be before there has been any conciliar
or synodal trial concerning the heresy, but are even deemed to deserve fitting honor as Orthodox Christians,
since not only have they caused no schism in the Church on account of their separation, but have rather
freed the Church from the schism and heresy of their pseudo-bishops.""

-Les évêques sont les gardiens partiels d'une Tradition au nom de laquelle ils ont été créés. Ils ne sont ni des satrapes, ni des rois-nègres, ni des Übermenschen, mais des hommes faillibles, et donc criticables.
Le fait qu'ils soient évêques n’est pas suffisant pour assurer à leurs actes légitimité si ces derniers contredisent les enseignements fondamentaux et les objectifs clairs des Canons de l'Église.

Ce qui, hélas peut être bien souvent le cas.

S'il avait fallu systématiquement suivre les évèques en place dans certaines de leurs opinions personnelles qu'ils ont effectivement le tort de présenter comme l'émanation de l'Église, l'hérésie aurait triomphé dès le IVième siècle...

67.Posté par Daniel le 05/11/2013 17:48
@ konstantinos

Je suis entièrement en désaccord, on est en plein papisme constantinopolitain. Il n’y a que Constantinople qui pense qu’il doit être la source de l’autocéphalie et qu'il a une autorité universelle sur les terres barbares. Ailleurs, tout le monde en rit et s’en moque très franchement. Quand le patriarche de Serbie est parti en visite en Indonésie, il n’a pas prévenu l’évêque grec local, a visité une paroisse hors-frontière du lieu, composé de locaux convertis et animée par un hiéromoine ancien musulman qui était passé à l’EORHF. L’éveque grec a protesté, je peux vous assurer qu’il a été magnifiquement ignoré… (1)

Les autocéphalies n’ont jamais eu à être validées par des conciles œcuméniques ou des canons des conciles œcuméniques. Ainsi, l’Eglise de Carthage était autocéphale sans qu’il ne soit fait nul mention d’elle dans les canons. Vous constaterez que le canon 8 d’Ephèse ne fait que constater que l’Eglise de Chypre est autocéphale et ne valide pas son autocéphalie. Nicodème dit meme : “Notez qu’anciennement et depuis le début, par une coutume ancienne, Chypre a été autocéphale en matière d’administration ecclésiastique”. En somme, ce n’est pas le concile qui donne l’autocéphalie. Pour la petite histoire, les autres archidiocèses qui furent autocéphales, toujours selon cette note du saint furent : Carthage, Achris ( ?), la basse puis la haute Ibérie (la Géorgie actuelle) et Pecius ( ?). Aucune mention de cela dans les canons des conciles.

S’il était possible de retirer une autocéphalie, une procédure claire existerait, ce qui n’a jamais été les cas. Les autocéphalies qui furent supprimée le furent au terme de situations politiques particulières (dans le cas de la Géorgie pour des motifs politiques aussi) sans respect des canons et notamment du canon 8 d’ Ephèse. Ce dernier a une valeur universelle dans le temps et l’espace. Dans son commentaire, Saint Nicodème le dit bien : et précise qu’une décision du pouvoir civil mettant fin à une autocéphalie devrait être considérée comme nulle. Vous confondez le droit et le pouvoir qui sont deux choses différentes.

Pour en revenir au canon 8 et à l’exarchat, l’Exarchat n’est pas une structure extraterritoriale, voyons. Il n’est pas situé dans l’espace mais sur terre dans un nombre défini de pays européens.
Personne ne nie l’aspect consultatif des décisions par l’AG et tout le monde sait que le vote est effectué par le synode. Toutefois, le processus consultatif doit se dérouler proprement car le Phanar a lui-même validé ce processus consultatif. Le coup bas d’il y a quelque jour aurait pu se réaliser proprement par un refus de la liste, mais le passe-passe employé est vraiment d’un niveau moral des plus bas. Cela dit, après l’élection du Patriarche Athénagoras (élection avec un candidat imposé par le trio Etats-Unis, Royaume-Uni, Turquie, tiens encore une chose pas canonique mais qui ne trouble pas), je vais finir par me méfier des processus électoraux constantinopolitains.

Etant donné au passage votre attention scrupuleuse pour le respect des canons, j’attends toujours de vous voir vous manifester quand le patriarche Bartholomée prie avec les hérétiques… Cela est passible de déposition pour le clergé… On ne vous entend pas, là.


(1) http://www.omhksea.org/2013/10/announcement-of-the-orthodox-metropolitanate-of-singapore-south-asia-about-the-non-canonical-actions-of-patriarch-of-serbia-in-indonesia/

66.Posté par Vladimir.G le 05/11/2013 17:18
Je me permets de suggérer la lecture du texte de saint Jean Climaque mis en ligne par http://www.moinillon.net/ à tous ceux qui se plaignent des manières du Saint Synode...

65.Posté par Boris le 05/11/2013 16:18
Miracle des tecnologies modernes: Oh la la!!!! même mieux que par Fax ))) Notes du webmestre du site exarchat.eu, le lecteur Jean Starynkévitch, écrites à la suite de textos reçus d’un délégué de confiance.

64.Posté par Laura le 05/11/2013 16:09
J'interviens rarement. Mais à ce point, je me pose des questions ou je voudrais avoir vos avis.

Que l'archimandrite Job soit élu archevêque, confirmé et donc reconnu, cela ne me pose pas de grandes questions: je ne vois pas comment discuter une décision publique, live online donc e nduplex avec l'institution de l'Eglise-Mère de Constantinople.

Je comprends qu'effectivement, dans toutes les Eglises canoniquement reconnues, d'abord par elles-mêmes et accessoirement par les autres, un évêque est élu par des évêques.
Ce que je dis suivant n'est pas du tout contre qui que ce soit. It's done, Period.

La question est de procédure: à quoi sert d'avoir procédé par un tel Derby épiscopal?

Etait-il raisonnable, même en temps de vancances de la Toussaint franco-catholique, chez des Dominicains gracieux (no fees paid) de
- modifier par des votes exténuants des Statuts.
- D'élire un bureau nouveau,
-D'établir une liste valide, crédible et canonique de candidats vraiment canoniques pour toutes les parties concernées,

et, en bout de course, au fond c'est aussi là la question,
- Procéder à un vote autorisant le vote à la majorité de plus 50%,
- Attendre les résultats de votes (sans le boire ou le manger),
- Procéder à la définition nouvelle de la liste canonique des candidats canoniques.

donc attendre l'accord du Saint Synode réuni à Constantinople (il est réuni donc jusque tard dans la nuit) et donc au poteau d'arrivée

- Entendre une liste nouvelle avec deux candidats "kicked out"... mais enfin le français avait effectivement été récusé depuis belle lurette comme tous le sait!!!
- Etre dans le choc d'une liste phanariot imposée ex externo avec le Métropolite Emmanuel locum tenens lui-même dans son choc...

-Procéder après après discussion, en fin de journée-soirée déjà au vote et à l'élection de archevêque Job, seul candidat présent.

Ma question est alors: "quo vadis, Domine"? Ca va où?
Je suis frappée que le candidat prêtre Job n'ait pas de sa propre initiative affirmé qu'il ne se présenterait qu'en présence des deux autres candidats "parachutés" par le Phanar. Is it fair?
Je suis sérieuse.
Il a pris la parole pour défendre sa candidature, la proposer plus exactement. Il a toutes les qualités requise... sans compter ce désir si délicieusement clérical parfois de vouloir depuis belle lurette être sacrer évêque. Là, il deviendra archevêque. Mais n'aurait-il pas du demander l'ajournement puisqu'il était seul? Et non pas affirmer que les deux autres candidats sont excellents (sic a ce qu'il a déclaré d'après une amie absolument fiable).

Et tout cela s'est déroulé alors qu'en surplus la communauté exarchale avait son archevêque démissionnaire qui gisait dans le temps du Jugement.

Alors?

63.Posté par konstantinos le 05/11/2013 14:50
un petit rappel de l'ordre canonique
L’évêque est le maître de la doctrine chrétienne, des offices sacrés et de toutes les affaires religieuses de son diocèse. L’institution de l’Eglise est un organisme hiérarchique, et cette hiérarchie est de droit divin. Le droit d’enseigner appartient donc à un membre du clergé ; ainsi un laïc qui se lance dans l’enseignement ecclésiastique sans l’avis de l’évêque doit être réprimé [Voir les canons 23 et 64 du VIe Concile Œcuménique et 15 de Laodicée], de même pour un clerc qui le fait indépendamment de son évêque [Voir chapitre I du Nomokanon]. Malgré tout ils ont le droit de participer à cette charge avec le consentement de l’évêque. De même, bien que le pouvoir sacramental appartienne aussi exclusivement à la hiérarchie, les laïcs participent activement lors des offices ; idem concernant l’administration. En tête de la hiérarchie d’un diocèse est placé l’évêque, à qui sont subordonnés tous les membres du clergé [Voir chapitre I du Nomokanon], et à la tête d’une région plus vaste, de la métropole, le métropolite, qui convoque et préside le synode des évêques de sa juridiction, et avec leur consentement règle les problèmes concernant toute la métropole.
Les canons, qui protègent l’évêque contre toute sorte d’insoumission de la part de ses ouailles et des prêtres de sa juridiction sont nombreux. Ainsi le canon 55 des Apôtres prévoit la déposition pour un clerc qui insulte son évêque ; le canon 18 du IVème Concile Œcuménique frappe de la même peine les clercs et les moines qui prennent part « à une conjuration ou à une société secrète », ou font des machinations contre des évêques ou contre leurs collègues dans la cléricature ; le canon 34 du VIème Concile Œcuménique valide encore une fois cette règle. De plus, il faut remarquer que ces deux derniers canons se réfèrent à la législation civile byzantine, qui elle aussi protège les droits des évêques. Le canon 8 du IVème Concile Œcuménique met toutes les institutions ecclésiastiques d’un diocèse sous l’autorité de l’évêque local ; toute personne se rebellant contre cette mesure sera frappée de peines ecclésiastiques. Le droit des laïcs de porter accusations contre les évêques et d’autres membres du clergé est limité par le canon 21 du IVème Concile Œcuménique : en effet, avant d’admettre un laïc comme accusateur il faut examiner sa bonne réputation. Enfin le canon 3 de Saint-Sophie, se référant aux lois civiles et à d’autres canons, frappe d’anathème des laïcs, probablement fonctionnaires, qui osent frapper ou emprisonner des évêques.
Concernant les laïcs, il faut se rappeler que les canons limitent toujours leurs actions concernant le domaine ecclésiastique ; ainsi par exemple, d’après le canon 69 du VIème Concile Œcuménique, il est interdit aux laïcs (sauf à l’Empereur) d’entrer dans le sanctuaire. Et il faut se rappeler qu’en vigueur du canon 3 du VIIème Concile Œcuménique, toute intervention de seigneurs laïcs dans l'élection d'un évêque ou de tout membre du clergé est strictement interdite. A ce propos, le canon le plus important est le 64 du VIème Concile Œcuménique, qui interdit aux laïcs de tenir en public des discours sur les dogmes, ou d’enseigner, car ceci est l’usurpation du ministère d'enseignement. Ce canon ordonne aux laïcs de se conformer « à l'ordre établi par le Seigneur, et prêter l'oreille à ceux qui ont reçu le don de la parole d'enseignement et apprendre d'eux les choses divines; car Dieu a fait différents membres dans l'Église une, selon la parole de l'Apôtre [Eph 4.7-12 : « Cependant chacun de nous a reçu sa part de la faveur divine selon que le Christ a mesuré ses dons… C'est lui encore qui " a donné " aux uns d'être apôtres, à d'autres d'être prophètes, ou encore évangélistes, ou bien pasteurs et docteurs, organisant ainsi les saints pour l'œuvre du ministère, en vue de la construction du Corps du Christ… » ou 1 Cor 12.27] ». Par la suite le canon cite le commentaire de Grégoire le théologien sur le passage biblique en question : « Respectons cet ordre, frères, gardons-le. Que l'un soit oreille, l'autre langue, un autre main, un autre une chose différente; que l'un enseigne, l'autre apprenne … Que celui qui apprend, le fasse avec docilité, qui donne, avec joie, qui sert, avec promptitude. Ne soyons pas tous langue, la toujours prompte, ne soyons pas tous des apôtres, tous des prophètes, ne cherchons pas tous à interpréter les écritures … Pourquoi veux-tu te faire pasteur, alors que tu es brebis ? Devenir tête, si tu es pied ? Tenter de faire le général, si tu as rang de soldat ? ». Ce canon frappe alors d’excommunication de quarante jours toute personne transgressant la règle.
De plus le canon 20 de Laodicée, qui régule les honneurs dûs aux prêtres et aux diacres et stipule qu’un diacre ne peut s'asseoir en présence du prêtre que sur invitation de celui-ci, et que les diacres doivent être honorés de la même manière par les sous-diacres, ce canon donc introduit ainsi les règles de respect vis-à-vis des supérieurs ; on peut tirer de cela qu’un évêque doit être respecté par tous les clercs et les laïcs, et que le métropolite doit l’être par tous ses évêques suffragants, les clercs et les laïcs.

62.Posté par konstantinos le 05/11/2013 14:28
Cher Daniel!
Les statut rappellent eux-mêmes que l'archevêché est régit par les canons: " L’Archevêché et les associations adhérentes sont régies dans leur vie liturgique, pastorale, canonique et spirituelle par les règles de l’Église orthodoxe suivant la tradition russe, telles qu’elles sont contenues dans le recueil des canons des Saints Apôtres, des Saints Conciles œcuméniques, des Conciles locaux et des Pères de l’Église ainsi que dans les Actes et décisions du Concile de Moscou de 1917-1918. Les présents statuts et un règlement intérieur éventuel en précisent les modalités d’application." (art. 1). Cependant les canons prévalent sur les statuts, et même la jurisprudence civile doit en tenir compte! De toute façon si un groupuscule qui agit contre les autorités ecclésiastiques porte l'affaire devant la justice civile et gagne le procès il ne pourra pas former une Eglise, mais une association. Pour mettre les choses à plat, il s'agit d'un groupuscule qui voulait placer en tant qu'exarque quelqu'un facile à manipulé comme c'était avec exarque précédent (de bienheureuse mémoire). Ayant perdu ils organisent des troubles, ceci peut être même qualifié du schisme!
Concernant le canon sur Chypre il est bien explicite, et confirme les autres canons autorisant élections des évêques par les évêques seuls : " Vœu concernant les évêques de Chypre, qu'ils élisent à eux seuls aux sièges vacants de leur île". La phrase sur la quelle vous insisté n'est pas applicable à l'exarchat : " Il a été donc décidé par le saint concile œcuménique que soient sauvegardés à chaque province purs et inviolés les droits acquis déjà et dès le début selon l'usage établi depuis toujours et le métropolitain sera autorisé de prendre copie conforme de notre décision pour garantir ainsi la sécurité de sa province." Le texte parle de province, cependant l'exarchat est composé des structures extraterritoriales, province ecclésiastique étant pour la France la métropole grecque-orthodoxe de France. L'exarchat en effet est composé de différentes paroisses exclu de l'autorité du métropolite locale est placé directement sous la juridiction du Patriarche, cette structure est administrée par un exarque patriarcale au nom du Patriarche, ceci est l'autonomie de l'exarchat : il est autonome n'étant pas soumis au métropolite local (ou plutôt aux métropolites locaux, car il s'étant sur plusieurs métropoles du Patriarcat).
Quand au "droit de l’exarchat à nommer ses candidats et à être le seul à le faire" ce droit a été accordé à l'exarchat quand il était en mesure de respecter les canons, c'est-à-dire d'avoir des évêques parmi les électeurs, la présence des évêques donnait légitimité canonique à ces élections. Mais aujourd'hui l'exarchat possède deux évêque, dont l'un n'a pas possibilité, comme il semble de se déplacer et en outre il est à la retraite, l'autre officiellement en fonction, mais donne pas de signe de vie depuis plus d'un an… Dans les conditions pareilles les élections par AG ne peuvent être considérées comme canoniques, de même les élections de l'AG n'ont qu'une fonction consultative.
Au sujet de l’Eglise de République tchèque et de Slovaquie autocéphalie a été attribué d'abord par le Patriarcat de Moscou, sans aucun fondement canonique… et finalement par Patriarcat de Constantinople et reconnu les autres Eglises. Les autocéphalies nouvelles (qui ne sont pas validées par les canons) peuvent être accordé mais aussi peuvent être supprimé… comme c'était le cas avec les Eglise de Serbie et de Bulgarie, ou même de Géorgie (supprimé par l'Eglise Russe…), même si les statuts des ces autocéphalie médiévales est une que question pour les recherches approfondies.
Pour Fabre Daniel
Cher monsieur, je n'a aucun envie de faire peur ni à vous, ni à quelqu'un d'autre, j'ai juste rappelé l'ordre canonique de l'Eglise Orthodoxe, lequel nous devons observer pour ne pas devenir protestants du rite byzantin…

61.Posté par Ptitesoeur le 05/11/2013 13:13
"La déception des tenants auto-convaincus de l’indépendance de l'Archevêché va parfois très loin (cf. commentaire 51".... non, non, non......Je ne suis pas DU TOUT concernée. Je ne suis pas contre l'élection du Père JOB, mais je le redis je suis CONTRE LE PROCEDE UTILISE.... Au dernier moment on balaye d'un revers de main 2 candidats et on en propose 2 autres parfaitement inconnus.... ça veut dire beaucoup de choses. Je m'insurge contre le procédé humiliant et irrespectueux du rejet des 2 candidats proposes, et ceci au dernier moment...... Par cet acte de toute puissance on a balayé le désir du "peuple".Je n'avais aucun désir pour l'un ou l'autre candidat, je le répète : JE DESAPPROUVE LE PROCEDE DE REJET.... Pour quelles raisons ????? Il aurait été préférable de ne pas accepter au départ, mais attendre le dernier moment pour rejeter le choix et imposer celui du Patriarcat Oecuménique. ..... LE PROCEDE EST IRRESPECTUEUX ET HUMILIANT. Je ne me place qu'à ce niveau d'humanité élémentaire..... Je le répète je n'avais aucune attente pour l'un ou l'autre candidat, je n'ai pas les compétences pour discerner un choix dans ce cas... Je ne suis ni pour les grecs ni pour les russes, je suis pour TOUS..... TOUTE ETHNIE CONFONDUE. "Ne faites pas aux autres ce que vous ne voudriez pas qu'on vous fasse"...... Là est le coeur de mon commentaire.

60.Posté par peter pogrebniak le 05/11/2013 11:59
The truth is that few month ago there was a trip made by a delegation from Daru to the Phanar,to prepare the GA. At that meeting certain "understandings" were reached or promise made...Most likely each side took out of that meeting( or understood) what was closer to his interest as always... Nonetheless , if I am not mistaken,fr.Symeon was not acceptable for the Phanar and Sollogoub, knew it for months for instance but insisted anyway. The second rejected candidate was so because he is greek , (what a paradox!!!) and two greek bishops in Paris its to much even for the Phanar...All this to underline to what extend immature was the DC, what poor chess players they must be ! The humiliation was not for the two refused candidates but for those who were calling the shots at theDC. Many ,many months ago the OCA(Orthodox Church in America) had some very grave structural troubles to say the least, now it is the turn of Daru... The americans choose new faces altogether to overcome their crisis, at Daru the political correct is so deep, that there is no courage nor a vision (spirituelle and political ) among it's members for true change! That his Eminence Emmanuel said at the GA that the Church did not start in 1917 said it all ...

59.Posté par Daniel le 05/11/2013 11:49
@ Konstantinios

Je n’ai absolument rien contre l’élection du Père Job, mais comme le disait une intervenante précédente, il méritait un processus limpide ; le processus est entaché d’irrégularité et cela éclabousse et le Phanar, et le Père Job qui, si ca se fait, n’y est d’ailleurs pour rien dans ce micmac… Ce n’est pas la meilleure façon de débuter une entrée en fonction. Vous connaissez la nature humaine, cela sera toujours remis sur le tapis surtout si les choses se passent mal. En ce moment, il y a les gens, surpris, les gens indignés, les gens amusés…

Les statuts de l'exarchat définissent les relations entre l’exarchat et le Phanar. Ils ont été approuvés par les deux parties et les engagent toutes deux, comme un accord. C’est comme si un jour l’Eglise de Russie décidait de ne plus respecter les statuts particuliers qui la lient à l’EORHF… C’est impensable… Je doute qu’un juge civil voit l’aspect de façon aussi optimiste que vous, car le juge civil va regarder les statuts déposés en préfecture et les dits statuts ont été violés : le Phanar ne présente pas de candidats mais accepte ou rejette la liste. Du moment où on est soumis aux lois civiles, il faut faire preuve de prudence et les respecter. Le Phanar voulait un candidat, il aurait pu n’accepter qu’une liste avec un candidat unique. Cela avait le mérite de l’honnêteté et de la clarté et de la stricte légalité. Imaginons que l’affaire vienne aux oreilles du procureur de la République par un courrier détaillé, que se passe-t-il ?

J’imagine mal le juge civil se farcir le nomocanon en 10 tomes avec les commentaires de Matthieu Blastaris, Théodore Balsamon et Nicodème l’Hagiorithe, en grec… D’un point de vue canonique, à mon sens, le comportement du Phanar viole le canon 8 du concile œcuménique d’Ephèse qui affirme qu’un privilège d’un diocèse ou d’une église ne peut être révoqué de façon unilatérale. Je le cite en sa totalité sans traduire l’interprétation de Saint Nicodème :

« 8. Voeu concernant les évêques de Chypre, qu'ils élisent à eux seuls aux sièges vacants de leur île.

Un fait, qui est une innovation contraire aux coutumes ecclésiastique et une atteinte a la liberté de tous nous a été rapporté par Réginus, l'évêque très aimé de Dieu, et ses compagnons, les très pieux évêques Zénon et Evagre, de la province de Chypre. C'est pourquoi, comme le mal commun a besoin d'une remède d'autant plus fort que sa nuisance est plus grande, vu qu'aucune coutume n'a existé jusqu'ici que l'évêque de la ville d'Antioche sacre des évêques à Chypre, ainsi que les très pieux hommes qui ont eu recours au saint concile nous le prouvèrent par leurs rapports et de vive voix, les chefs des saintes églises de Dieu en Chypre resteront sans être inquiétés ni exposés à la violence, si, observant les canons des saints et vénérés pères, ils procèdent par eux-mêmes, selon l'ancienne coutume, à l'élection des très pieux évêques. Cette même règle sera aussi observée dans les autres diocèses et dans toutes les provinces, en sorte qu'aucun des évêques aimés de Dieu ne s'empare d'une autre province, qui ne fût déjà et dès le début sous son autorité ou sous celle de ses prédécesseurs; et s'il s'en était emparé et par force se la fût assujettie, il la rendra, afin que les canons des pères ne soient pas enfreints, ni que sous le prétexte d'actes sacrés ne s'insinue l'orgueil de la puissance mondaine et que sans nous en rendre compte nous perdions peu à peu la liberté, que nous a donnée par son propre Sang Jésus Christ notre Seigneur, le Libérateur de tous les hommes. Il a été donc décidé par le saint concile oecuménique que soient sauvegardés à chaque province purs et inviolés les droits acquis déjà et dès le début selon l'usage établi depuis toujours et le métropolitain sera autorisé de prendre copie conforme de notre décision pour garantir ainsi la sécurité de sa province. Si quelqu'un produisait une ordonnance opposée à la définition présente, le saint et oecuménique concile tout entier décide que cette ordonnance sera nulle et non avenue.

J’insiste sur la phrase : « Il a été donc décidé par le saint concile oecuménique que soient sauvegardés à chaque province purs et inviolés les droits acquis déjà et dès le début selon l'usage établi depuis toujours et le métropolitain sera autorisé de prendre copie conforme de notre décision pour garantir ainsi la sécurité de sa province. »

Ce droit de l’exarchat à nommer ses candidats et à être le seul à le faire n’a pas été respecté. Mais je suppose que Constantinople a un petit souci avec ce canon car ils avaient même menacé l’Eglise de République tchèque et de Slovaquie d’un retrait d’autocéphalie, autocéphalie qui d’ailleurs fut donné par l’Eglise de Russie comme quoi, on marche vraiment sur la tête.

Quant à rappeler la nécessité de respecter les canons et de ne pas en appeler à la justice civile, cela fait sens si cela émane de personnes ayant eu un comportement irréprochable sur le plan canonique, ce qui n’est le cas de pas grand monde, vu que chacun, comme nous les déplorons sans cesse, utilise les canons à son avantage, mais ne se gêne pas pour les violer à son avantage.

58.Posté par Mischa le 05/11/2013 11:00
Насколько я понимаю - новые уставы были предложены Архиепископией и утверждены Фанаром. Поправки в уставах сделаны для того чтобы можно было выдвигать кандидатов не служивших в архиепископии более 5 лет.
Логично, что Фанар - предложил по новым уставам 2 своих новеньких. Это законно.
А Совет Архиепископии сам посадил себя в лужу. Сами себя перехитрили

АКСИОС о.Иову новому епископу!!!!!!!!!

57.Posté par Fabre Daniel le 05/11/2013 10:48
à .Posté par konstantininos le 04/11/2013 23:43 commentaire 50.
et vous croyez nous faire peur ...?! mais j'aurais peur quand les évêques eux-mêmes respecterons le droit canon et quand ils n'auront pas eux recours aux tribunaux ou force de police comme à l'Athos et ou comme l'indique d'ailleurs Tchetnik : " Et bien des évêques ne sont pas les derniers à y avoir recours du reste. L'EORHF en a montré (et en montre encore) bien des exemples pas très heureux."
alors là oui j'aurais la vraie crainte et non seulement peur !
et je doute que l'autorité judiciaire laïc ait quelque chose à faire avec les canons de l'Eglise....!

Et enfin les statuts avaient été présentés et acceptés par Constantinople qui n'avait ne l'occurence aucun droit de proposer une autre liste, juste celui de refuser ou d'accepter celle proposée.

56.Posté par Marie Genko le 05/11/2013 10:43
Merci à Alexis Tchertkoff pour son rappel aux règles de l'Eglise et à la sagesse ecclésiale.

Les pleurs et les gémissements des laïcs sont le salaire de leur égarement.
Si le message 51 de petitesoeurs émane de moniales, je me permets de leur demander de prier pour le nouvel archevêque et pour la mère supérieure du monastère de Bussy dont l'âme vient de paraître devant le Seigneur

55.Posté par Marie Genko le 05/11/2013 10:34
@Peter Pogrebniak,

Pardonnez-moi de vous écrire en Français, mais je m'exprime beaucoup plus facilement dans cette langue et je suis bien certaine que vous la comprenez.

Je voudrais revenir sur la question que vous avez posé à propos de Saint Serge.

Je pense qu'il serait intéressant pour vous de lire le livre publié en Russe par le Père Boris Bobrinskoy en 2010 aux édition "Росток" de Saint-Pétersbourg, ce livre doit être disponible chez les Editueurs réunis, rue de la Montagne Sainte Geneviève à Paris 75005.
Cet ouvrage est très complet et il consacre quelques pages à chacun des principaux théologiens qui ont enseigné dans cet Institut.
Chacun de nous peut ne pas être d'accord avec l'un ou l'autre de ces théologiens, avec le sophianisme de Boulgakov ou avec l'oecuménisme pratiqué par la majorité d'entre eux, mais il faut lui rendre justice dans le fait que cet Institut a été en 1925 le seul conservateur de la pensée théologique de l'Eglise de Russie au moment même où l'Eglise devenait une véritable martyre en URSS.

Par ailleurs plusieurs générations de prêtres charismatiques ont été formés dans ses murs et il serait totalement injuste de ne retenir de l'Institut Saint Serge que les déviations socialo marxistes ou le sophianisme de certains de ses théologiens.
Voici le premier paragraphe de la préface de ce livre:

"Давно уже зрела мысль о подробном изложении истории нашего Свято-Сергиевского Богословского Института, который совсем недавно праздновал 80-летие своего основания в 1925 году. Мы знаем, насколько в своей истории наш Иститут кровным и духовным образом связан с Русской Церковью, от которой он унаследовал все свое духовное и богословское предание. Создание Богословского Института совпало с эпохой жесточайших гонений на Русскую Церковь, приведших к полному закрытию духовных школ в России. "Существование на чужбине, -пишет А.В. Карташев, - в условиях свежей, еще беспочвенной эмиграции, без твердой материальной базы, Высшей Школы Православного Богословия - Явление в своем роде единственное в исстории православных церквей ".

Traduction (hâtive faute de temps pour la parfaire) en Français pour les non russophones:

Depuis longtemps déjà mûrissait la pensée d'une présentation fidèle de l'Histoire de notre Institut de théologie Saint Serge, qui vient de fêter tout récemment l'anniversaire du quatrevingtième anniversaire de son inauguration en 1925. Dans son Histoire, nous savons combien notre Institut est lié à l'Eglise de Russie autant par le sang que par la spiritualité, car il a pris chez elle tout son héritage spirituel et théologique. La création de l'Institut de théologie a coïncidé avec le temps de la plus terrible des persécutions envers l'Eglise de Russie, qui amena à la fermetrure de toutes écoles de théologie en Russie. " A.V. Karptachev a écrit : " Dans les conditions d'une émigration récente et non encore enracinée, sans base matérielle conséquente, l'apparition d'une Ecole supértieure de Théologie orthodoxe, est en son genre un phénomène unique dans l'Histoire des Eglises orthodoxes."

54.Posté par Vladimir.G le 05/11/2013 10:17
Bien cher Konstantinos

Je suis bien d'accord avec votre commentaire.

Il est clair que les statuts civils de "L’UNION DIRECTRICE DES ASSOCIATIONS ORTHODOXES RUSSES" (appellation officielle, cf. http://www.exarchat.org/spip.php?article61), que la plupart des commentateurs prennent pour base pour critiquer les modalités de l'élection, ne s'appliquent qu'à cette "Association fondée le 26 février 1924," (ibidem). Le Saint Synode n'en est pas membre et, s'il a approuvé ces statuts, il les interprète sous l'angle du droit canon, tant du fait de la séparation de l'Eglise et de l'état que du principe "il faut rendre à César...": l'élection d'un évêque se fait par les évêques du Saint Synode et aucune autorité civile n'a à interférer...

Et en y regardant de prés tout est parfaitement conforme:

A) AUX TOMOS de 1931 et 1999 qui eux engagent le patriarcat canoniquement:

"2. Cet Exarchat Patriarcal est soumis au Patriarcat Œcuménique et est administré selon ses propres statuts, approuvés par le Trône Œcuménique...
"6. L’élection de l’Archevêque-Exarque Patriarcal, ainsi que celle des évêques auxiliaires, se fait en conformité avec les Statuts que le Patriarche Œcuménique a approuvés et bénis, et selon l’ordre canonique d’après lequel ces élections se font par le Saint et Sacré Synode du Patriarcat Œcuménique qui prend en considération les propositions de l’Assemblée clérico-laïque de l’Exarchat."

Il apparait donc clairement que le Saint Synode doit "prendre en considération les propositions de l’Assemblée clérico-laïque de l’Exarchat.", mais il n'est pas dit qu'il doive s'y conformer... Et c'est bien cela qui s'est passé puisque l'un des candidats proposés a été retenu et le candidat archevêque a été élu.

B) AUX STATUTS: s'il est précisé que "La procédure de présentation des candidats devant l’Assemblée est définie au préalable par le CA et elle est communiquée aux paroisses avant la première session de l’Assemblée." (Article 42. Présentation des candidatures), rien n'oblige à le faire pour la liste des candidats... Et c'est bien cela qui s'est passé.

La déception des tenants auto-convaincus de l’indépendance de l'Archevêché va parfois très loin (cf. commentaire 51 et, sur un blog russophone Live Journal l'un des porte-paroles de cette tendance va jusqu'à qualifier le nouvel archevêque d'escroc: "Жулик... он жулик вне зависимости от сана"). Elle s’appuie sur la conviction que les statuts ont le support canonique des décisions du concile de 1917... conviction que Mgr Emmanuel a balayé comme je l'explique par ailleurs.

53.Posté par Tchertkoff Alexis le 05/11/2013 09:57
@ konstantininos

A vous lire et en observant ce qui se passe dans l'archevêché, il me semble désormais opportun et tout à fait d'actualité d'effectuer une profonde analyse des résolutions du concile russe de 1917-1918 concernant l'éléction des évêques qui visiblement ne sont pas applicable telles que définies à l'époque. Comme vous le dite si bien : "l'élection des évêques est l'affaire des évêques seuls! Ceci est un axiome du droit canonique!".

52.Posté par Tchetnik le 05/11/2013 08:28
@Konstantinos


""En outre il faut rappeler que les écritures des saints Apôtres ainsi que les canons interdisent de porter affaires concernant l'Eglise devant les tribunaux civils. ""

C'est bien vrai, mais dans la pratique cela arrive hélas bel et bien.

Et bien des évêques ne sont pas les derniers à y avoir recours du reste. L'EORHF en a montré (et en montre encore) bien des exemples pas très heureux.

"" De plus outrage d'un membre du clergé ou un laïc à son évêque ou à Patriarche constitue un délit canonique, lequel les canons punissent par différentes peines jusqu’à l’excommunication (selon les cas) ... ""

-Ce n'est pas faux, mais encore faut-il définir précisément ce qu'est un outrage et ne pas dégainer cette accusation dès qu'une contestation apparait.

Un évêque a effectivement une autorité qui doit être reconnue et respectée mais dont la légitimité dépend de l'usage qu'il en fait. Il n'est pas propriétaire de sa charge mais uniquement gestionnaire. Il n'est ni un roi-nègre, ni un satrape. Il n'est pas d'avantage le Christ, mais simplement un homme qui a reçu la Grace de guider tout ou partie de l'Église, de descendre spirituellement des Apôtres, et peut par conséquent se tromper. Et donc n'est pas à l'abri de la critique.

51.Posté par Ptitesoeur le 05/11/2013 01:22
Je trouve cette élection très ambigüe ! 3 candidats sont présentés depuis x mois par le conseil, dont les Pères Syméon, Père Grégoire et Père Job..... et au final, le jour dit pour l'élection, les candidatures de P. Syméon et de P. Grégoire ne sont pas retenues, mais REJETEES, de facto et seul est retenu le P. JOB de cette liste avec 2 INCONNUS imposés par le patriarchat de Constantinople. Pourquoi le P. JOB, a t'il été retenu et pas les P. Syméon et P. Grégoire ? Qu'il soit élu archevêque c'est une chose, mais cette élection est elle juridiquement légale ?sommes nous en démocratie ?

Je me pose, avec d'autres sûrement, la légitimité de cette élection faite après un rejet cinglant et humiliant des 2 autres candidats..... Comment l'Esprit peut il souffler dans un tel climat de rejet et de mépris ?
camouflé bien sûr sous de beaux prétextes. L'Ecclésiologie est vraiment malade ?
Avec Jésus je dirai "non seulement vous n'entrerez pas dans le "Royaume" mais vous empéchez les autres d'y entrer" par tous vos jeux de pouvoir et de discrimination, de bassesses électoralistes. Que D. vous pardonne pour le mal que vous avez déposé dans le coeur de 2 de vos frères orthodoxes, et la blessure que vous avez ouverte ........ Je souhaite que les 83 contre, se fassent entendre, car de 83 a 109 il n'y a que 20 oui de plus..... c'est très peu.... L'archevêque Job va t'il faire l'unité ?
après un tel cataclysme ? "Là où est l'Esprit, là est l'Eglise"...... en conclusion l'Esprit n'était pas au rendez vous dans cette élection toute humaine, avec tout son poids d'humus pas purifié, ni retourné. Le procédé utilisé EST INJUSTE PARCE QUE PARTISAN. JE REFUSE DONC LE PROCEDE.

50.Posté par konstantininos le 04/11/2013 23:43
Il me semble que certains commentaires émanent de personnes extérieures à l'Eglise Orthodoxe. Tout d'abord élection des évêques est l'affaire des évêques seuls! Ceci est un axiome du droit canonique! Les cas quand la foule imposait son candidat (comme le cas de St. Ambroise, qui d’ailleurs n'était pas moine) étaient rare et par la suite furent interdit par les canons de Conciles Œcuméniques, car ces élections étaient souvent troublées (comme le cas d'Ambroise notamment).

Presque aucune église canonique ne procède de cette manière... Les statuts de l'exarchat ne sont valables que à l’intérieur de l'exarchat et le Patriarcat ne peut pas être soumis à ces statut... les statuts font référence au canons, qui prévalent sur les statuts (et cela même le juge civil sera obligé prendre en compte). En outre il faut rappeler que les écritures des saints Apôtres ainsi que les canons interdisent de porter affaires concernant l'Eglise devant les tribunaux civils.

Si quelques protestataires s'adressent à un tribunal civil et s'organisent d'après les décisions du ce dernier, leur organisation peut être une association du droit français, mais en aucun cas Eglise Orthodoxe. De plus outrage d'un membre du clergé ou un laïc à son évêque ou à Patriarche constitue un délit canonique, lequel les canons punissent par différentes peines jusqu’à l’excommunication (selon les cas) ...

49.Posté par Vladimir.G le 04/11/2013 22:59
@ Mischa
на официальном сайте Архиепископии :

Actualité
Résultat de l’élection du nouvel archevêque

Le vendredi 1er novembre 2013, l’archimandrite Job est élu archevêque par l’assemblée générale extraordinaire.

La liste des candidats proposés au vote de l’assemblée générale par le Saint-Synode différait de celle proposée au Saint-Synode par le conseil de l’archevêché ; ces deux listes comportaient pour unique candidat commun l’archimandrite Job. Avant l’élection de l’Archevêque dirigeant, l’assemblée générale a donc du statuer par vote du maintien, ou non, de ladite élection.

Notes du webmestre du site exarchat.eu, le lecteur Jean Starynkévitch, écrites à la suite de SMS reçus d’un délégué de confiance.

48.Posté par Mischa le 04/11/2013 22:02
ГЛАСНОСТЬ. ДЕМОКРАТИЯ- СОБОР 1917-18 ГОДА ИЛИ СОВЕТСКАЯ ПРОПАГАНДА И ГЛУШИЛКА " РАДИО СВОБОДА" ????

Это я говорю к тому, что до сих пор на официальном сайте Архиепископии нет сообщения и ФОТОГРАФИИ - Избранного и утвержденного Патриархом Варфоломеем - Архиепископа Иоана Гейча!
Мы тут с вами обсуждаем историю и восклицаем Аксиос, а на Дарю глухое молчание

47.Posté par Daniel le 04/11/2013 21:42
@ Marie

Les règles n'ont pas été suivies. Les statuts permettent au conseil de proposer des noms, y compris extérieurs à l'archevêché, et au Phanar de refuser ou d'accepter ces noms, mais en aucun cas d'être source de proposition. Je cite l'article 41:

Article 41 L’élection de l’Archevêque se déroule de la manière suivante : le CA établit au préalable la liste des candidats. Pour le faire, il prend, en particulier, en compte l'expérience ecclésiale des candidats. Il rend publique cette liste après l’avoir soumise au Patriarcat pour agrément.

Les conditions sont :
a : être de confession chrétienne orthodoxe, et répondre aux critères canoniques et moraux de l’Eglise orthodoxe

b : avoir des connaissances théologiques approfondies, sanctionnées normalement par un diplôme

c : être âgé au minimum de 35 ans


Cet article n'autorise pas le Phanar à proposer des noms qui ne sont pas sur la liste initialement fournie. La proposition des noms est bien un monopole du CA et non du Phanar.

46.Posté par Nicodème le 04/11/2013 21:12
Moi , j'ai compris , faute d'église orthodoxe occidentale crédible , je rejoins le Patriarcat de Moscou . Seul problème , ds mon coin , il n' y a rien .Juste une petite paroisse constantinople de soi-disant traditon russe . Personnel et cléricature ultra-antirusse , donc aucune illusion à se faire : 'seront très bien à Constantinople . Donc , quant à moi et à ma "maison" , recul tactique sur l'Eglise domestique . Après tout , on a davantage besoin de la lecture , de la méditation et de l'étude des Ecritures à la lumière des Pères si on peut , que de hiérarques dorés et et de clercs sectaires et orgueilleux .

45.Posté par Tamara Schakhovskoy le 04/11/2013 19:36
Dear Peter, as far as I can see, you have just stated a whole bunch of very good reasons for the state of mind you describe ! Of course, they have nothing to do with a "Church-based reasoning"... But hasn't this been the problem of the Archdiocese in the last ten years ?!

(Cher Peter, pour autant que je comprenne, vous venez d'énumérer toute une série d'excellentes raisons à l'état d'esprit que vous décrivez ! Bien entendu, elles n'ont rien à voir avec un raisonnement basé sur des considérations d'Eglise. Mais n'est-ce pas là tout le problème de l'Archevêché depuis dix ans ?! )

44.Posté par Marie Genko le 04/11/2013 19:29
@Peter Pogrebniak,

Unfortunatly many theologians of St Sergius are still admirative of their predessessors these "liberlo-marxisants" about whom Volkoff is speaking in his message Number 39
I copy the appropriate sentence her below:

"Quoi d'étonnant: leurs ancêtres, leurs maîtres à penser libéralo-marxisants (révolutionnaires dont nombre avaient accepté le putsch bolchevik) ont été à la source du rénovationnisme destructeur style mai 68 du Concile qui leur sert de raison sociale."

I also agree when Volkoff writes:

"L’Église n'est pas née en 1917"! - ce plus qu'opportun et même indispensable rappel attribué au métropolite Emmanuel de France intervenant à la récente Assemblée "Daru". Trois fois "Bravo!"
Comment des chrétiens pouvaient (j'espère que ce sera désormais difficile) libeller leur extrait de naissance d'une année aussi funeste pour la Russie et le monde?"

Let's hope that all these errors and betrayals are behind us.

43.Posté par Marie Genko le 04/11/2013 19:14
Cher Vladimir, cher Daniel,

Pourquoi écrivez-vous que les Status de l'Archevêché ont été violés?
C'est le conseil de l'Archevêché lui-même, qui a introduit la modification, modification approuvée par un vote de l'Assemblée, qui permet de présenter à l'élection des moines extérieurs à l'Archevêché.
C'est exactement ce qui s'est passé et tout a été fait dans les règles.
Les statuts permettent à Constantinople d'avoir le dernier mot et cela a été le cas.

Réjouissons-nous du fait qu'un moine tout à fait remarquable soit le nouvel Archevêque.

42.Posté par peter pogrebniak le 04/11/2013 17:59
I would like to express my gratitude to Lady Genko fo her translation of my message into french! God bless!

41.Posté par peter pogrebniak le 04/11/2013 17:40
Dear friends! Reading all the different messages I don't understand the despair and hatred inside the newly elected diocesan council and partly inside the teatching body at St.Sergius . The Phanar was looking first of all for a person who would not betrayed them, acceptable as a leader to the other Churches, capable to serve well in slavonic , able to speak well in some languages, be well educated in theology and who new the archdiocese from within... Secondly , who had some stamina, who would not be run over, right away by a sectarian D.Council ! Who would make heard the voice of an archpastor and it's authorithy...all which was well forgotten for years by to many...at last for the Phanar it was clear that the loss of Nice was such a blow that the choosing of fr.Job was the only possible.

40.Posté par Vladimir.G le 04/11/2013 16:32
Bien cher Volkoff,

Comme vous le savez probablement, les statuts de l'Archevêché sont inspirés du Concile de 1917 et c'est bien à cela que faisaient référence ceux qui protestaient contre leur violation par le Phanar. Si votre citation est confirmée, cela signifie l'abandon de l'un des fondements qui justifient l’existence de l'Archevêché... Mais il est vrai que Constantinople n'a aucune raison de tenir compte du Concile local de l'Eglise russe et ceux qui ont tenu à le rejoindre devaient bien savoir que ce sont ses règles qui devront s'appliquer...

39.Posté par Volkoff le 04/11/2013 14:53
"L’Église n'est pas née en 1917"! - ce plus qu'opportun et même indispensable rappel attribué au métropolite Emmanuel de France intervenant à la récente Assemblée "Daru". Trois fois "Bravo!"
Comment des chrétiens pouvaient (j'espère que ce sera désormais difficile) libeller leur extrait de naissance d'une année aussi funeste pour la Russie et le monde?

Quoi d'étonnant: leurs ancêtres, leurs maîtres à penser libéralo-marxisants (révolutionnaires dont nombre avaient accepté le putsch bolchevik) ont été à la source du rénovationnisme destructeur style mai 68 du Concile qui leur sert de raison sociale.

Fin de la récréation: Église russe libre depuis bientôt 20 ans, autonomie propre en peau de chagrin, ressources humaines et budget rikiki...
Les nouvelles autorités reliront-elles la lettre du patriarche Alexis II en date du 1/IV 2003? J'en doute fort.

@ Daniel a mille fois raison: je vous en donnerai de "la verticale"! "que ce groupe de fidèles dénonçaient la verticale du pouvoir à la russe… Ils vont maintenant savourer la verticale du pouvoir à la façon grecque…"

RDV dans deux quinquennats.

38.Posté par Gueorguy le 04/11/2013 14:28
Nicolas Ross a raison de nous proposer ces deux textes. Il convenait de préciser que ces citations sont extraites des pages 276 et 277 de son livre :

Saint-Alexandre-Nevsky
Centre spirituel de l'émigration russe
1918 - 1939

publié aux Editions des Syrtes
(voir lien ci-dessous).

Une référence !

37.Posté par Daniel le 04/11/2013 12:12
Je pense que Marie a bien exprimé certains aspects de la situation. Les contestataires n’ont que peu de marges de manœuvre :

- Crier Anaxios lors de l’intronisation ne l’interrompra pas, mais cela peut avoir un certain panache

- Saisir le juge civil peut mener à une victoire à court terme avec une annulation de l’élection, la nomination d’un administrateur judiciaire en charge d’organiser des élections respectant les statuts. Mais le Phanar a bien montré que ce poste est réservé au Père Job. Aucun doute que sa candidature sera validée, celle des opposants dangereux écartées, au besoin avec une élection avec un candidat unique ; le résultat sera le même, mais la tension sera grande au sein de l’Exarchat, avec une ambiance des plus délétères

- S’ériger en église indépendante : sans évêque, cela est impossible

- Rejoindre d’autres juridictions : cela n’est pas exclu de la part d’individus, de prêtres ou de paroisses ; mais dans ce cas cela ne sera pas des juridictions de la mouvance traditionnaliste et anti-oecuménistes qui sont à l’opposé de la Rue Daru. Cela se ferait vers des juridictions « canoniques » et à mon sens, cette hypothèse n’est pas exclue. Reste à voir l’ampleur du mouvement

- Plus simplement, je pense qu’il peut se passer tout ce qui arrive dans une organisation
humaine quand il y a un malaise ; les gens ne la quittent pas forcément mais sont démotivés, ce qui n’est pas sans conséquence

Je doute que cet épisode soit lié à la lutte entre Constantinople et Moscou et au futur concile œcuménique qui, d’ailleurs n’aura pas lieu au vu des tensions existantes entre les églises de Roumanie et de Serbie, celles de Jérusalem et d’Antioche, celle en Asie du Sud Est entre Moscou, Constantinople et Antioche, du non de l’Eglise de Géorgie au changement des règles du jeune (sujet au menu du concile) etc. Si un autre candidat avait été élu, il aurait également eu une position pro-constantinopolitaine…

Je pense que Constantinople voulait un contrôle direct sur l’exarchat, maintenant que son maintien en son sein était acquis. Ce dernier, depuis sa création a toujours eu un groupe de fidèles assez puissant, parfois plus que l’évêque lui-même. Cela va changer. Le plus amusant est que ce groupe de fidèles dénonçaient la verticale du pouvoir à la russe… Ils vont maintenant savourer la verticale du pouvoir à la façon grecque…

36.Posté par Marie Genko le 04/11/2013 10:56
Chère Justine,

Pourquoi écrivez-vous:

"car tout indique que le Phanar est en train de mobiliser ses "troupes" pour partir en campagne contre l'Eglise russe qu'il accuse de "visées hégémoniales" et de "saboter le grand concile".

J'ai regardé le lien que vous avez mis en ligne, mais comme beaucoup de lecteurs de P.O. je ne comprends hélas pas le Grec....

Comme je l'ai écrit à plusieurs reprises, si Constantinople essaye de s'ériger en nouvelle papauté, un drame se rpoduira à l'intérieur de l'Eglise orthodoxe...

L'opinion émise par le prêtre qui s'exprime sur votre lien n'est peut-être pas nécessairement celle du Phanar tout entier?

35.Posté par Marie Genko le 04/11/2013 10:48
@Peter Pogrebniak,


Je suppose que vous ne verrez pas d'objections à ce que je traduise quelques lignes de votre message à l'intention des lecteurs non anglophones de P.O.

I suppose you will not object if I translate a few lines of your message for the non english speaking readers of P.O.
You write:

"In general you don't change a winning team...but today can we really consider the team ruling the archdiocese victorious in any way? For the last 10 years they ruined every thing that they touched ...least but not last they got it all wrong at the General Assembly !!! All is in shambles around what next ?!? The hate of Moscow made them blind now they hate the Phanar what a great leadership !!!! This is what you get when you have poor "church politicians"and non theologians at the helm of an association cultuelle, my guess at last is that aside of a great deal of soul searching the loosers have to show a great deal of humility and repentance about their disastrous legacy ! The Lord will forgive them, the flock perhaps with time but history never... "

Je reprends ce que j'ai copié en Anglais ci-dessus:

"Il n'est pas d'usage de changer une équipe gagnante...Mais aujourd'hui pouvons-nous considérer comme gagnante en quoi que cela soit l'équipe dirigeant l'archevêché? Durant les dix dernières années, ils ont détruit tout ce qu'ils ont touché et pour terminer ils se sont complètement fourvoyés pendant l'assemblée générale!!! Tout est en ruines et quel sera l'avenir? La haine de Moscou les a aveuglés, à présent ils haïssent le Phanar, quels grands dirigeants!!! Voilà ce que vous optenez lorsque vous avez de médiocres politiciens d'Eglise et non des théologiens à a tête d'une association cultuelle, pour terminer je pense qu'en plus d'une profonde remise en question, les perdants doivent montrer beaucoup d'humilité et de repentance en ce qui concerne leur désastreux héritage! Le Seigneur leur pardonnera, dans le temps le troupeau des fidèles peut-être aussi, mais l'Histoire ne leur pardonnera jamais...."

Pour ma part, même si je ne souhaite pas mettre de l'huile sur le feu, je dois admettre que ce qu'écrit Peter Pogrebniak.est hélas fondé.

Peut-être, comme il l'écrit plus haut, suis-je déconectée de la réalité?

Mais je ne peux que me réjouir de savoir que l'archevêché sera conduit par un THEOLOGIEN et non par des amateurs avec un archevêque, HOMME LIGE, à leur côtés.



34.Posté par nina le 04/11/2013 09:31
je pense que cet extrait de l'homélie de Monseigneur Emmanuel aux funérailles de Monseigneur Gabriel donne une impression de calme, de fraternité ; un apaisement. Voir au delà des conflits et des querelles.
Mais que veut dire pour l'épiscopat orthodoxe : "entrer dans le 21 ème siècle ?

"D’une certaine manière, il a aidé à faire entrer l’épiscopat orthodoxe dans le 21
e siècle,en repensant l’autorité comme un service d’amour et non comme une force de
coercitions. Il semble que l’évolution de nos sociétés lui donne raison. Devant la
complexification de notre monde, les figures de référence, et notamment l’épiscopat,
devront être les signes d’une simplicité fraternelle redécouverte. "

33.Posté par nina le 04/11/2013 09:10
Effectivement, c'est dommage ; il semble bien que tout aille de haine en peur et de "paranoïa" vis à vis de tel ou tel "patriarcat" ... Où Notre Seigneur a t'il sa place dans tout ceci qui ne ressemble qu'à des querelles de marchands du temple.... Si le Christ était là, que ferait il ? Sinon de prendre son fouet peut -être ? Pourtant on dit " il l'est et le sera" ; Si on pense que le Christ est parmi nous, comment peut-on agir et penser ainsi, enfermé dans les aléas des pouvoirs et des faiblesses humaines au nom de "l'église" ? /

Toujours est il que 'l"exarchat des églises russes" demeure donc encore "temporaire " et "provisoire", aucun texte n'ayant changé ces données depuis 1931...

32.Posté par peter pogrebniak le 03/11/2013 23:38
Lady Genko is a prolific writer... yet, her comments are out of touch with the reality on the ground ! The diocesan council of yesterday and...of today (witch in itself is incredible and speaks volumes... ) , is crushed and in a state of shock !!! In general you don't change a winning team...but today can we really consider the team ruling the archdiocese victorious in any way? For the last 10 years they ruined every thing that they touched ...least but not last they got it all wrong at the General Assembly !!! All is in shambles around what next ?!? The hate of Moscow made them blind now they hate the Phanar what a great leadership !!!! This is what you get when you have poor "church politicians"and non theologians at the helm of an association cultuelle, my guess at last is that aside of a great deal of soul searching the loosers have to show a great deal of humility and repentance about their disastrous legacy ! The Lord will forgive them, the flock perhaps with time but history never...

31.Posté par JUSTINE le 03/11/2013 21:13
Malheureusement, il faut agréer avec Daniel (post 21), avec toutefois la réserve que ce fatras n'exprime pas la Sainte Eglise, mais uniquement certains de ses membres à l'esprit profane. Il n'y a d'ailleurs pas à s'étonner de cette irrégularité dans le processus de l'élection – rejet de 2 candidats nommés et proposition de 2 candidats phanariotes inconnus aux fidèles en France -, car tout indique que le Phanar est en train de mobiliser ses "troupes" pour partir en campagne contre l'Eglise russe qu'il accuse de "visées hégémoniales" et de "saboter le grand concile". Voir à cet égard, entre autres, les récentes déclarations d'un de ses évêques.
http://www.romfea.gr/oikoumeniko-patriarxeio/oikoumeniko-patriarxeio/20060-2013-11-02-08-12-11

Cette amertume du Phanar et de ses partisan devant l'ascension de l'Eglise Russe est vraiment incompréhensible, car toute âme chrétienne ne peut que se réjouir de cette ascension, éclatante manifestation, de nos jours, de la Toute-Puissance du Seigneur et confirmation des Ses paroles en Mt 16,18 ainsi que de celles de Saint Jean Chrysostome que "l'Eglise est plus forte que le ciel" et que celui qui la combat, sera vaincu. Devant ce grand et bouleversant signe, comment peut-on se cantonner dans de mesquines considérations de privilèges et préséances terrestres et essentiellement phylétiques?

30.Posté par Marie Genko le 03/11/2013 16:00
@Micha,

Je ne pense pas qu'une guerre interne se mette en place entre le nouvel archevêque et le conseil de l'Archevêché.

Les mécontants peuvent démissionner, ils seront remplacés sans problème...

Quant à sortir de l'Eglise, pour rejoindre qui? la secte de l'évêque Agafangel, comme l'ont fait les irréductibles anti-Moscou de l'EORHF?
Même pour les plus fervants disciples de l'autonomie, cela ne me semble pas une issue sérieuse, ni possible!
Il y aura peut-être des heurts entre les personnes? Mais à la grâce de Dieu, aucun schisme ne se produira, et les rancoeurs finiront bien par se diluer et disparaître...
L'obéissance est aussi un des chemins ardus qui nous oblige à marcher sur notre égoisme et à nous élever au-dessus de nous-mêmes! Et cela les prêtres de l'Archevêché le savent aussi!

29.Posté par Marie Genko le 03/11/2013 15:47
@Nicolas Ross,

Merci pour votre message 28.

Oui ces textes sont à lire et à relire!

Simplement le conseil de l'Archevêché persuadé qu'il était lui, et lui seul, la semence de l'Eglise Orthodoxe en Occident, il s'est laissé complètement aveugler par cette présomption!

Ce n'est pas nous, qui décidons du devenir de l'Eglise, mais Dieu seul!

Et il nous appartient d'obéir à nos pasteurs, lorsque ceux-ci nous guident dans le juste chemin

1 2
Nouveau commentaire :



Recherche





RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile