Nous complétons le Communiqué de l'ACRN par un article paru en 2012 dans Nice-Matin + Photos récentes.

Le cimetière a été aménagé sur une parcelle achetée par la Russie en 1867 sur la colline de Caucade, à une époque où la colonie russe était importante sur la Côte d'Azur

"Mon père et ma mère sont enterrés ici et depuis quelque temps, je ne peux plus aller me recueillir sur leur tombe quand je le veux", dénonce Anne de la Valette. Celle qui fut l'une des voix de Radio Monte-Carlo, est d'origine russe et possède un caveau de famille dans ce cimetière orthodoxe perché au-dessus de l'avenue Sainte-Marguerite.
Une publication datée de 2012: Portes closes au cimetière russe de Nice  et photos récentes (2016)

Avec ses 900 sépultures, ce lieu surplombant Caucade est pourtant comme un livre d'histoire gravé dans le marbre. Les plus grands noms de l'aristocratie russe et de la famille impériale y sont inscrits. Plusieurs tombes sont célèbres et on vient de loin pour les visiter. Comme celle abritant la dépouille de «Katia», l'épouse morganatique du tsar Alexandre II, héroïne d'une histoire d'amour immortalisée au cinéma par Romy Schneider et Curd Jurgens.
Une publication datée de 2012: Portes closes au cimetière russe de Nice  et photos récentes (2016)

Tombes profanées, végétation envahissante, arbres moribonds menaçant la sécurité des visiteurs, cette terre de sépulcres historiques a visiblement été abandonnée par une association qui en a depuis longtemps perdu une garde qu’elle continue à estimer légitime, alors même que la morale la plus élémentaire (comme le bon droit) lui donne tort à ce sujet.
Une publication datée de 2012: Portes closes au cimetière russe de Nice  et photos récentes (2016)

Avec ses 900 tombes où sont inscrits les plus grands noms de l'aristocratie slave qui fréquentait la capitale azuréenne au 19e siècle, le cimetière russe de Caucade est l'un des plus beaux de l'Hexagone. Mais l'association cultuelle niçoise ACOR qui le gère, a dû licencier le gardien pour des raisons financières. La nécropole n'est plus ouverte que le vendredi et le samedi.
Une publication datée de 2012: Portes closes au cimetière russe de Nice  et photos récentes (2016)

L'association cultuelle niçoise ACOR, qui gérait les lieux depuis plus de 80 ans, a aussi perdu sa source de financement.
Une publication datée de 2012: Portes closes au cimetière russe de Nice  et photos récentes (2016)

Les descendants des russes qui reposent à Caucade ne peuvent que se féliciter que les tombes de leurs parents, illustres ou pas, soient à nouveau entretenues et honorées comme il se doit, c’est-à-dire dans la sérénité.
Une publication datée de 2012: Portes closes au cimetière russe de Nice  et photos récentes (2016)

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 1 Mars 2016 à 08:53 | 2 commentaires | Permalien



Recherche





RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile