LES APPARITIONS VENANT DU MONDE INVISIBLE, ET SURVENANT HORS DE L'EGLISE ORTHODOXE (1)
V. Golovanow

Un article de 1991 dans Pravoslavnaia Rus' (Правoславная Русь), périodique publié par l’Église Orthodoxe russe à l’étranger sous la signature du "moine Gorazd", donne une analyse orthodoxe très traditionnelle de ce sujet qui permet de les remettre en perspective. J’en donne ci-après l’essentiel en ajoutant des sous-titres pour faciliter la lecture.

RESTER PRUDENT ET DUBITATIF

Nos Pères Saints, sachant que Satan peut se transformer en ange de lumière, conseillaient d'être très prudents et dubitatifs face à toute apparition de l'autre monde. « Si tu pries bien en silence, espérant être avec Dieu, dit le vénérable Grégoire le Sinaïte, n'accepte jamais ce que tu viendrais à voir de sensuel ou de spirituel, à l'extérieur ou à l'intérieur de toi, même si cela devait être l'image du Christ, d'un Ange ou d'un Saint, ou si la lumière prenait forme et t'imprégnait l'esprit.

L'esprit en lui-même possède une force naturelle d'imagination et peut facilement créer des images transparentes de ce qu'elle désire ardemment, chez ceux qui n'en perçoivent pas le danger et se causent ainsi du mal à eux-mêmes. Dieu ne s'indigne pas contre celui qui porte une scrupuleuse attention à soi-même si, par peur de tomber dans l'égarement, il n'accepte pas ce qui vient de Lui sans s'interroger au préalable et s'éprouver comme il se doit. »
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Août 2018 à 15:47 | 1 commentaire | Permalien

Pèlerinages : Partout en France, des lieux sacrés attirent les croyants
Par Jean-Marie Guénois et Service Infographie

Partout en France, des lieux sacrés attirent les croyants. De Lourdes à Chartres, le «désir de transcendance» renaît.

Ce cœur de l'été est aussi le cœur de la foi catholique. La fête de l'Assomption, ce 15 août, célèbre dans l'Église catholique la Vierge Marie «élevée corps et âme à la gloire du Ciel et exaltée par le Seigneur comme la Reine de l'univers», selon les termes du dogme défini par le pape Pie XII en 1950. Honorer la fin de vie terrestre de la Vierge Marie remonte aux premiers siècles du christianisme. Les orthodoxes appellent cette fête, la «dormition de la très sainte Mère de Dieu». Ils la célèbrent aussi le 15 août. Seuls les protestants récusent cette tradition.

Ce mercredi, un milliard cinq cents millions de chrétiens dans le monde feront tout de même mémoire de ce mystère de foi chrétienne avec des offices très suivis. La France n'est pas en reste. 25.000 personnes sont attendues dans le sanctuaire de Lourdes qui marque les 160 ans des apparitions de la Vierge. Une France également couverte par… 1300 petits sanctuaires consacrés à la Vierge! Et 700 dédiés à d'autres saints. Souvent millénaires, ces lieux sacrés continuent d'attirer de façon étonnante.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Août 2018 à 15:38 | 0 commentaire | Permalien

Les trois Sauveurs:  miel, pommes, pain
"Pour moi, Dieu me garde de trouver ma fierté autre part que dans la Croix de notre Seigneur Jésus Christ." Galates (6.14)

Les trois Sauveurs

Août est un mois particulièrement festif: outre "la Dormition" (15/28 août), bien connue et largement célébrée, il n'y a pas une mais trois fêtes du Christ: "la Procession de la Sainte et Vivifiante Croix à Constantinople " le 1/14 Août, , "la Transfiguration" le 6/19 Août, la seule des trois qui soit bien connue, et la fête "de l'icône de la face du Christ non faite de main d'homme" le 16/29 Août.

En Russie ces trois fêtes sont donc appelées respectivement "Premier Sauveur", "Deuxième Sauveur" et "Troisième Sauveur".
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Août 2018 à 08:45 | -1 commentaire | Permalien

Le carême de la Dormition
Le carême de la Dormition débute le 14 août et se termine le 28 août.

Il précède la dernière des douze grande fête de l'année liturgique – la Dormition de la très sainte Mère de Dieu

Les Règles du carême précise que durant tout le carême, il est interdit de manger du poisson, exception faite de la fête de la Transfiguration (19 août). Les samedis et dimanches il est de coutume de consommer de la nourriture cuite accompagnée d'huile végétale est autorisée, les mardis et jeudis – sans huile végétale et les lundis, mercredis et vendredis – que de la nourriture sèche. Le carême de la Dormition dure deux semaines , mais la sévérité de son ascèse est comparable au grand carême.

La bénédiction du nouveau miel qui a lieu traditionnellement le premier jour du Carême de la Dormition. Source
Rédigé par l'équipe de rédaction le 14 Août 2018 à 07:16 | 0 commentaire | Permalien

Plusieurs  publications sur "PO" consacrées aux problèmes de la diaspora russe en France
P.O. version française: Consécration de la Cathédrale orthodoxe russe à Paris: séjour du patriarche Cyrille en France - VIDEO + PHOTOS /// Premiers offices de Noël à la cathédrale de la Sainte Trinité - Video

2017- Un an depuis la consécration de la cathédrale Sainte-Trinité de Paris VIDEO

KTO avec Crescendo Media Films présent un Documentaire consacré au Séminaire - "Le Paris orthodoxe russe"

Mémoire éternelle matouchka Sophie Rehbinder🕂 ET Sophie Eltchaninoff 🕂 et Un témoin de son temps 🕂 A la mémoire de l’archiprêtre Nicolas Lossky Décès de la traductrice et spécialiste de la littérature russe - Véronique Lossky - Juliana Sergeevna Samarina (1928-2018) est décédée

Hommage à Maxime Kovalevsky 1903-1973

Père Georges Florovsky: "Création et Rédemption" (1893-1979)

En mémoire de l'archimandrite Placide (Deseille) : « Un morceau du Mont Athos » sur le sol de France. Rappel à Dieu de son Serviteur, Séraphin Rehbinder et l'archiprêtre Nicolas Soldatenkov

Père Alexandre Schmemann - "LES FONDEMENTS DE LA CULTURE RUSSE"
et le père JEAN MEYENDORFF : "L'ÉGLISE DANS L'HISTOIRE"
Nicolas Berdiaev 140 ans de la naissance du grand penseur et philosophe religieux russe

"Le mystère de l'icône" - Exposition à l'occasion du 30e anniversaire de la mort du grand iconographe Léonide Ouspensky à Paris

Higoumène Georges Leroy Un visiteur à la cathédrale de la Sainte-Trinité, quai Branly à Paris

Les étudiants de l’Institut de Théologie Orthodoxe Saint-Sergeà la faculté de théologie protestante et 2014 - 2017 Crise a l'ITO Saint-Serge à Paris !

Strasbourg: L’Eglise orthodoxe de Tous les Saints est couronnée de dômes dorés
et vous invite le 19 mai 2017 à l'inauguration du Centre culturel et spirituel La croix est installée sur la flèche de l'église orthodoxe russe /// LA CORRESPONDANCE DU PERE SERGE (CHEVITCH) Conférence d'Emilie Van Taack

Historique de la Crypte Paroisse orthodoxe française de la Sainte Trinité La cathédrale St Alexandre de la Neva, Paroisse orthodoxe française de la Sainte Trinité

Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 13 Août 2018 à 07:00 | 1 commentaire | Permalien

Le 12 août 2018 événement capital de l’année : consécration et ouverture après restauration de l’ensemble  spirituel Potchozerskij, XVIIIe siècle
L’événement capital de la vie du parc national Kenozerskij et de la région d’Arkhangelsk pour 2018 sera la consécration et l’ouverture solennelle du complexe spirituel Potchozerskij, chef d’œuvre de l’architecture russe en bois du XVIIIe siècle fermé depuis longtemps pour travaux de restauration. L’événement aura lieu le 12 août, veille de la commémoration de l’invention de la Sainte Croix de notre Seigneur, fête patronale de l’une des deux églises du complexe.

Bien que le complexe soit classé monument culturel d’importance fédérale, au début des années 1980, les deux églises et le campanile du complexe étaient dans un piteux état. Au milieu des années 1980, la direction des affaires culturelles de la région d’Arkhangelsk a confié des travaux de consolidation au groupe estudiantin « l’Athée ».

Et seulement en 2001 le parc national Kenozerskij a pu entreprendre des travaux de restauration grâce au financement de la Direction du patrimoine culturel de Norvège et du Ministère de la culture de Russie. En 2002, les spécialistes norvégiens et russes ont réussi, pour la première fois en Russie, à soulever la totalité de l’église pyramidale de l’Invention-de-la-Sainte-Croix-de-notre-Seigneur (plus de 200 tonnes) et d’en restaurer ou renouveler les rondins sans dommages.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 12 Août 2018 à 09:14 | 0 commentaire | Permalien

Père Georges Florovsky: "Création et Rédemption"
Père Georges Florovsky est décédée le 11 août 1979

Vladimir Golovanow

« Le Verbe s'est fait chair » : telle est la joie ultime de la Foi chrétienne. C'est la plénitude de la Révélation. Le même Dieu incarné est à la fois Dieu parfait et homme parfait. La signification plénière et le but ultime de l'existence humaine est révélée est réalisée dans et par l'incarnation.

Il descendit des cieux et sauva la terre pour unir l'homme avec Dieu pour toujours. «Et il s'est fait homme». Le nouvel âge a commencé. Nous comptons maintenant les «anni Domini». Comme saint Irénée l'écrivait : «le Fils de Dieu devient le fils de l'homme afin que l'homme puisse devenir le fils de Dieu» (Adv. Haer. III, 10, 2 p. 302)

De "synthèse néo-patristique" qui devint l'axe de recherche de cette école Georges Florovsky


Georges Vassilievitch Florovsky (en russe: Георгий Васильевич Флоровский) (1893-1979), est l'un des plus grands théologiens orthodoxes du XXe siècle. Il fut le premier inspirateur du groupe de Paris et mit en avant l'idée théologique; il fut aussi l'un des pionniers du mouvement œcuménique dès 1927. Il a participé à la fondation de l’Institut Saint-Serge de Paris, où il enseigna la patrologie (1925-1948), relança le séminaire Saint-Vladimir de New York, dont il fut le doyen (1950-1955), et enseigna dans les universités de Harvard, Princeton et Holly Cross.

Outre plusieurs ouvrages fondamentaux, il a publié de nombreux articles aux Etats Unis, la plupart en anglais, qui ont été édités en 14 volumes dans "Collected works" dont 2 ont été traduits par Jean-Louis Palierne, ("Les voies de la théologie russe", Lausanne, L'Âge d'Homme, coll. "Sophia", 2001). Le père Georges Leroy met en ligne sa traduction commentée du ch. 5, "Redemption" du volume 3 (ici en PDF), " (p. 95-159), qu'il "met en dialogue" avec ses propres études.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Août 2018 à 13:30 | 1 commentaire | Permalien

LOURDES ET L’ORTHODOXIE
Une étape du Tour de France partant de Lourdes met le projecteur sur ce haut lieu du Catholicisme français mais ceux qui s’y rendent, comme pèlerins ou en touriste, ne se doutent généralement pas qu’ils y trouverons aussi une paroisse orthodoxe.

Il y avait aussi une paroisse orthodoxe il y a vingt ans (Eglise de la Dormition-de-la-Vierge 6, avenue Antoine-Béguière, ce qui semble bien montrer un intérêt des Orthodoxes pour ce lieux, mais je n’ai pas trouvé d’approche théologique orthodoxe fouillée des apparitions de 1858.

En dehors de quelques pages dans un petit livre de A. Merslukine publié en 1961 et consacré à la réfutation du dogme de l’Immaculée Conception (*) et d’un petits dossiers dans le "Feuillet de l’Exarchat" No 44, avril 2012 dont je reprends les principaux éléments.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Août 2018 à 10:13 | 1 commentaire | Permalien

Dans le district d'Onega des bénévoles parmi lesquels une française, restaurent l'église de la Mère de Dieu de Vladimir.

Une plaque apposée sur l’enceinte de l'église encore à l'époque soviétique il est précisé que "l'édifice est sous la protection de l'Etat". Le nouveau pouvoir est en place depuis 1991, or le bénévoles ont démarché pendant de longues années le ministère de la culture de la Fédération de Russie. Ce n'est qu'en 2017 que l’autorisation d'entamer les travaux leur a été accordée.

L'église avait été fermée après la révolution de 1917. En 1938 son dernier recteur a été emprisonné. L'édifice est devenu un silo pour le stockage des céréales. Dans les années 1970-1980 l'église est devenu un lieu de rencontres pour les jeunes de la région. C'est est en 2018, pour la première fois depuis 80 ans, qu'un office y a été célébré.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Août 2018 à 10:09 | -1 commentaire | Permalien

Sa Sainteté le patriarche Cyrille se rendra le 31 août prochain au patriarcat de Constantinople.
Les deux parties discuteront d'un large cercle de questions.

En juillet dernier une délégation du patriarcat de Constantinople s'est rendue à Moscou où elle a été reçue par le patriarche Cyrille. La situation en Ukraine a été passée en revue par les deux parties.

La prochaine rencontre entre les deux patriarches contribuera à l'amélioration des relations entre les Eglises et mettra en difficulté tous ceux qui cherchent une solutions à leurs problèmes dans la scission ecclésiale.

L'archiprêtre Nicolas Danilevitch, vice-président du DREE de l'EOU, a dit: "Tout permet d'espérer que cette rencontre sera un événement très positif qui contribuera à l'amélioration des relations entre Constantinople et le patriarcat de Moscou et au resserrement des liens interorthodoxes en général". La précédente rencontre des deux patriarches avait lieu dans le cadre de l'Assemblée des Eglises orthodoxes autocéphales à Chambésy (Suisse) les 22-27 janvier 2016.

L'archiprêtre Nicolas Balachov a précisé que l'ordre du jour de cette rencontre est encore à l'étude.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Août 2018 à 06:59 | 1 commentaire | Permalien

A l’occasion de la commémoration du baptême de la Rus le métropolite de France Emmanuel s’est rendu à Kiev: l’intervention du Mgr Emmanuel
Le 27 juillet 2018 le métropolite Emmanuel a remis au président Porochenko un message du patriarche Bartholomé.

Il y est dit : « La Sainte mère Eglise manifeste une grande sollicitude à l’égard de la métropole de Kiev, sa fille bien-aimée. Nous nous sommes toujours inspirés du bien-être spirituel et du développement de cette métropole, de la défense de l’identité du peuple ukrainien. En ces temps difficiles nous agissons pour le rétablissement de l’unité des croyants ukrainiens, l’objectif étant de conférer l’autocéphalie à l’Eglise d’Ukraine»

Le président Porochenko a remercié Sa Sainteté Bartholomé pour la fermeté qu’il manifeste à l’égard de la situation en Ukraine : « Faites savoir à Sa Sainteté que nous sommes dans l’attente du Tomos et d’une décision du Saint Synode ». Suite

Le 27 juillet, selon Unian-Religion, 12 évêques venus de douze pays orthodoxes ont pris part à un office d’action de grâce célébré Colline Saint Vladimir à Kiev. L’office était présidé par Sa Béatitude le métropolite Onuphre (Eglise d’Ukraine, P.M.). Après l’office 250.000 fidèles ont marché en procession jusqu’à la Laure des Grottes.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Août 2018 à 05:44 | 19 commentaires | Permalien

La chorale de garçons de Konakovo, événement dans la vie de la ville
Comment un prêtre et son épouse, anciens de la Gnessine, ont transformé la vie d’une petite ville de province

1995, Konakovo est une petite ville ouvrière sur la Volga nommée « 101ème kilomètre ». Une partie des habitants de la ville travaille à la centrale électrique locale, les autres vont quotidiennement chercher un salaire à Moscou, ceux qui restent cultivent leur jardin ou pêchent le long de la Volga.

Les enfants à la sortie de l’école traînent dans les rues, abandonnés à eux-mêmes. Le foot – la bière, la bière – le foot, à la tombée de la nuit c’est l’insécurité, les bagarres.

Puis, un jour, tout change : tous les soirs après l’école, plus de foot, plus de bière, tous se rendent au foyer local et y disparaissent jusque tard dans la soirée. Entassés dans une pièce, les jeunes apprennent par cœur des textes allemands, déchiffrent des partitions, chantent des œuvres de Bach, Haydn, Strauss, Tchaïkovsky ou Moussorgsky.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 10 Août 2018 à 06:06 | 1 commentaire | Permalien

Les paroisses de l’Église orthodoxe russe ont fêté le 1030e anniversaire du Baptême de la Russie dans différents pays du monde
Les paroisses russes du monde entier ont célébré le 1030e anniversaire du Baptême de la Russie.

En France, l’évêque Nestor a célébré la Divine liturgie à la cathédrale Saint-Nicolas de Nice le 28 juillet 2018, mémoire de saint Vladimir. L’archiprêtre Andreï Elisseïév recteur de la paroisse, a lu le Message de Sa Sainteté le patriarche et du Saint Synode de l’Église orthodoxe russe à l’occasion du 1030e anniversaire du Baptême de la Russie.

Après la Divine liturgie, le clergé a chanté la glorification de saint Vladimir. A midi, suivant la bénédiction de la hiérarchie, les cloches ont sonné en l’honneur de la solennité.

Dans son homélie, Mgr Nestor a dit : « Le prince Vladimir a brusquement changé de vie : d’homme brutal et débauché, il est devenu un modèle de vertus chrétiennes : miséricordieux, chaste, réservé, concentré, pieux. Il reste un modèle depuis des siècles. Nous sommes, frères et sœurs, ses héritiers. Il prit jadis cette décision au nom de son peuple, prêchant le Christ par son exemple ; et nous, ses enfants spirituels, sommes les coparticipants de ce qui s’est passé à Kiev il y a 1030 ans.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 10 Août 2018 à 05:49 | 0 commentaire | Permalien

Stephen C. Headley, « Du désert au paradis. Introduction à la théologie ascétique »
Le père Stéphen Headley est recteur de la paroisse orthodoxe à Vézelay et professeur de Théologie Ascétique & Anthropologie religieuse Séminaire Orthodoxe Russe, Paris

Collection Cerf - Patrimoines Paris, 2018, 219 p.

Quinze siècles de la vie ascétique des moines chrétiens de l’Orient sont ici présentés, pour donner aux lecteurs un aperçu de leur vie spirituelle à travers un accès direct à leurs écrits, et à leurs oeuvres. Certains de leurs monastères sont encore ouverts et peuvent être visités par les pèlerins les plus motivés.

Des lieux comme Saint-Macaire à l’ouest du Caire, Sainte-Catherine (Sinaï) et Saint-Sabas (Palestine) offrent le ressenti profond du silence dont les moines avaient soif. Plus simplement, la lecture de sentences des Pères du Désert laisse une impression unique d’une sagesse chrétienne aux origines du monachisme.

Ce livre propose des clés pour entrer dans le silence paisible de la théologie du désert, et offre une expérience de prière, en mettant en avant la pérennité de l’ethos monastique qui a été vécu et approfondi par des générations de moines, de siècle en siècle et jusqu’à nos jours.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Août 2018 à 12:21 | 1 commentaire | Permalien

L’Église apostolique arménienne reste intimement liée à l’identité nationale
L’Église apostolique arménienne reste intimement liée à l’identité nationale. Mais la proximité du chef de cette Église avec les cercles politiques récemment démis lui a valu des critiques et même des appels à la démission. De retour d’Erevan, Régis Genté fait le point sur la place de l’Église arménienne et sur les perspectives qui s’ouvrent pour elle.

Pendant les journées révolutionnaires qui ont secoué l’Arménie fin avril début mai 2018, des portraits de personnages associés au régime honni de l’ancien président Serge Sarkissian (2008-2018) sont apparus dans la capitale Erevan. Sur une feuille A4, la photo en noir et blanc du personnage était barrée d’une grosse croix rouge accompagnée des mots « Merjir regimin » (« Rejeter le régime »). Du « dégagisme » à l’arménienne sur fond de tentative par l’ex-président de se maintenir indéfiniment au pouvoir en tant que Premier ministre, après des bricolages constitutionnels.

Là figuraient par exemple Alexander Sarkissian, le frère de l’ex-chef de l’État surnommé « M. 50% » pour la part qu’il s’octroyait dans les affaires qui se s’ouvraient dans le pays, ou bien l’oligarque Samuel Aleksanian, au profil semi-criminel et connu pour les monopoles dont il jouissait dans l’importation de produits alimentaires de base, l’ancien Premier ministre Karen Karapétian, « l’homme de Moscou », mais aussi Karékine II, le Catholicos de l’Église apostolique arménienne.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Août 2018 à 10:11 | 0 commentaire | Permalien

Saint et Grand-Martyr PANTELEIMON +305
Le Saint et glorieux Martyr du Christ Pantéléimon naquit à Nicomédie d'un sénateur païen, Eustorgios, et d'une Chrétienne, Euboulie, qui lui donnèrent le nom de Pantoléon. Confié à un médecin réputé, Euphrosynos, pour son éducation, il parvint en peu de temps à une connaissance parfaite de l'art médical, au point que l'empereur Maximien, ayant remarqué ses qualités, projetait de le prendre au palais comme médecin personnel.

Comme le jeune homme passait quotidiennement devant la maison où était caché Saint Hermolaos (cf. 26 juil.), le Saint Prêtre, devinant à son allure la qualité de son âme, l'invita un jour à entrer et se mit à lui enseigner que la science médicale ne peut procurer qu'un bien faible soulagement à notre nature souffrante et sujette à la mort, et que seul le Christ, le seul vrai Médecin, est venu nous apporter le Salut, sans remèdes et gratuitement.

Le coeur exultant de joie à l'audition de ces paroles, le jeune Pantoléon commença à fréquenter régulièrement Saint Hermolaos et fut instruit par lui du grand Mystère de la foi.

Un jour, en revenant de chez Euphrosynos, il trouva sur le chemin un enfant mort après avoir été mordu par une vipère. Estimant que le moment était venu d'éprouver la vérité des promesses d'Hermolaos, il invoqua le Nom du Christ et, aussitôt, l'enfant se releva et le reptile périt. Il courut alors chez Hermolaos et, plein de joie, demanda à recevoir sans retard le Saint Baptême.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 9 Août 2018 à 04:56 | -1 commentaire | Permalien

Espagne : Onze lieux saints où il faut se rendre
L’Espagne que nous ne connaissons pas. L’archiprêtre André Kordotchkine, recteur de la paroisse Sainte-Marie-Madeleine de Madrid partage ici avec nous son amour pour les reliques de saint Jacques le Majeur, le Suaire de notre Seigneur, une parcelle de la Sainte Croix et la geôle de la sainte martyre Léocadia.

Parfois on nous demande en quoi la vie orthodoxe à l’étranger diffère-t-elle de celle de la Russie. Il me semble qu’il y a une différence, importante, peut-être pas pour tous, mais pour beaucoup. Quand on vit à Moscou, par exemple, ou à Saint-Pétersbourg, si on a le cafard, on peut aller au monastère du Don ou sur les bords de la Smolenka, et alors ça va mieux, ou ça passe totalement. Si on est à Madrid, on n’a nulle part où aller, nulle part où recharger ses batteries.

C’est ce que je pensais quand je suis arrivé à Madrid, il y a douze ans, quand nous avons commencé à officier là où avant nous venaient des immigrés latino-américains ou marocains pour téléphoner chez eux ou vendre des pêches et des tomates. Ce n’est pas facile de commencer quelque chose, d’essuyer les plâtres, pensai-je. Mais petit à petit nous avons appris que nous n’étions pas les premiers. L’histoire passée de notre paroisse nous est apparue, elle remonte jusqu’au milieu du XVIIIe siècle, nous avons découvert un prêtre remarquable : le père Constantin Koustodiev qui officiait à Madrid dans les années 1860, nous avons feuilleté les pages de l’histoire de l’Église indivise en Espagne.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Août 2018 à 15:12 | 19 commentaires | Permalien

Extraits des lettres du père Serge (Chévitch) à l'une de ses filles spirituelles
Mercredi le 25 juillet, le jour du rappel à Dieu de notre père spirituel, l'archimandrite Serge /Chévitch/ de bienheureuse mémoire. Je me propose à cette occasion de vous envoyer le texte un peu modifié de lettres du père Serge retrouvées récemment et qui ont été publiées en 2017, dans le n°23 de la revue de l'Association Saint Silouane, "le Buisson Ardent" /EvT/

1 -Tous les Saints et les Justes ne prêtaient aucune attention ni à la sècheresse, ni aux pensées, ni aux combats pas plus qu'à la joie, à la douceur ou à la consolation spirituelle. Ils n'aspiraient qu'à une seule chose: être fidèles au Seigneur - dans un accomplissement de chaque instant de Ses commandement, dans le service du prochain, dans la garde du cœur et dans tout ce qui s'y rattache.

2 -La seule et unique cause de tous nos désordres intérieurs et extérieurs est l'abandon de la prière! Prier, prier, prier - et tous sera harmonieux. Voila la recette générale et universelle. Il n'y en a pas d'autre. Nous sommes faibles - parce que nous sommes seuls. Nous sommes seuls - parce que le Seigneur est absent! Le Seigneur est absent - parce que nous ne Lui demandons pas d'être avec nous! Tout est là. Plus nous prierons avec ferveur, sans interruption, avec attention, plus s'ouvrira au dedans de nous, vite, véritablement, le Royaume de Dieu - voila, le bonheur et la félicité! Rien de plus ne nous est nécessaire ici bas. Et celui qui [demeure] dans le Royaume, - il Règne!
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Août 2018 à 12:57 | -1 commentaire | Permalien

AFRIQUE DU SUD: EXPOSITION CONSACRÉE AU CENTENAIRE DU MARTYR DE LA SAINTE FAMILLE IMPÉRIALE RUSSE
Vladimir Golovanow

Le 17 juillet 2018, centenaire du martyr de la Sainte famille impériale, une Liturgie exceptionnelle a été célébrée dans l’église russe se Johannesburg dédiée à saint Serge de Radonège et l'exposition «les Derniers Romanov» a été inauguré au centre paroissial après la fin de l'office.

Cette photo-exposition est organisée par la paroisse St Serge avec le soutien de la représentation de "Rossotroudnitchestvo" (l’Agence russe pour la coopération internationale culturelle qui gère les Centres pour la science et la culture russes) en République Sud-Africaine et le portail pravoslavie.ru. Elle présente des photos personnelles provenant des archives de la famille Romanov

LA PRÉSENCE RUSSE EN AFRIQUE AUSTRALE

LA PRÉSENCE RUSSE EN AFRIQUE DU SUD a fait l’objet de plusieurs publications en russe qui ont été utilisées pour rédiger cet article*. La première visite officielle d’un navire russe au Cap remonte à 1808 et le journal de bord relate la visite de deux russes installés sur place (un sergent de l’armée britannique et un agriculteur). L’écrivain et diplomate Gontcharov (1812-1891) fait escale au Cap de Bonne Espérance en 1853, lors du célèbre tour du monde de la frégate Pallada et y rencontre aussi un compatriote marié et père de famille…
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Août 2018 à 08:47 | 6 commentaires | Permalien

Comment les vieux croyants et les Britanniques ont amené le football en Russie
GEORGI MANAEV

Bien que son histoire en Russie soit encore relativement jeune, le football est le sport le plus populaire du pays. Le ballon rond fut introduit à la fin du XIXe siècle seulement, et la communauté fermée et démodée des vieux croyants a joué un rôle clé et inattendu dans la diffusion de ce sport en Russie...

Un ancien jeu de balle indigène existait autrefois en Russie, mais il était très éloigné du football. À l'aide d'un tissu ou d'une balle de cuir remplie de plumes qu’on frappait du pied, deux équipes tentaient de garder le ballon à l'écart de l'adversaire. Le jeu servait les besoins rituels pendant les mariages et à Pâques, mais il a lentement disparu à la fin du XIXe siècle. Quand le football est apparu en Russie, il est d’abord arrivé avec les Britanniques... mais avec l'aide des vieux croyants.

Un passe-temps étranger

Le premier match de football de Russie a été joué le 24 septembre 1893 à Saint-Pétersbourg. Un journal local a rapporté : « Le terrain de jeu était totalement couvert de boue. Les athlètes en costume blanc couraient, tombant parfois dans la boue et bientôt ils étaient aussi noirs que des ramoneurs. Pendant tout ce temps, des rires résonnaient au sein du public ». Ce jeu était juste une partie de l'entracte entre des sports populaires comme le tir à la corde, l'athlétisme, la course et etc
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Août 2018 à 10:53 | -6 commentaire | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 265


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile