Monseigneur Sabba Toutounov a accordé à la chaîne" Spass" un entretien à propos de la situation à l'Archevêché
Monseigneur Sabba Toutounov a accordé à la chaîne" Spass" un entretien à propos de la situation à l'Archevêché
"Parlons d'orthodoxie" met en ligne une vidéo dans laquelle l'évêque Sabba parle des derniers événements à la rue Daru VIDEO
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Septembre 2019 à 22:43 | 0 commentaire | Permalien

Plus de 120 membres du clergé de l'Eglise russe ont signé un message en défense des participants des manifestations récentes à Moscou
Ces prêtres souhaitent que les autorités revoient les sentences prononcées dans le cadre des manifestations pour des élections libres à Moscou. Le 17 septembre le message a été signé par 30 membres du clergé.

A l'heure actuelle le nombre des signature a dépassé la centaine. Parmi les signataires on compte les pères Vladimir Zelinsky et Alexandre Zanemonets qui ont tous deux quitté Constantinople pour adhérer au Patriarcat de Moscou. Rappelons que même à l'époque soviétique il y avait au sein de l'Eglise russe des clercs qui prenaient la défense des condamnés. Le métropolite Antoine Bloom et l'archevêque Basile Krivochéine avaient pris la défense d'Alexandre Soljenitsyne et de membres du clergés incarcérés.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Septembre 2019 à 11:19 | -2 commentaire | Permalien

Un monument à saint Jean de Cronstadt inauguré dans la capitale américaine
Un monument en bronze de trois mètres, représentant saint Jean de Cronstadt, a été inauguré devant l’entrée de l’église Saint-Jean-Baptiste, à Washington (États-Unis). Le pasteur est représenté en vêtements sacerdotaux, tenant dans la main gauche un calice, qu’il désigne de sa main droite bénissante.

Le 8 septembre 2019, le monument a été béni par le premier hiérarque de l’Église russe hors frontières, le métropolite Hilarion d’Amérique de l’Est et de New York, dans le cadre des festivités du 70e anniversaire de la paroisse Saint-Jean-Baptiste, fondée en 1949 par saint Jean de Shanghaï et de San Francisco.

La vie liturgique de cette paroisse a commencé par une liturgie dans un petit appartement privé, puis s’est poursuivie dans la chapelle de la Résurrection, au sous-sol de la cathédrale épiscopale nationale, enfin, quelques temps plus tard, dans un oratoire. En 1958, une église a été construite, remaniée en profondeur et consacrée en 1988.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Septembre 2019 à 17:23 | 0 commentaire | Permalien

2.000.000 de kilomètres jusqu'à l'amour, l'itinéraire d'un Allemand vers l'orthodoxie
Le livre "2.000.000 de kilomètres jusqu'à l'amour. L'Odyssée d'un pêcheur" de Klaus Kenneth vient de paraître à Moscou, aux éditions Nikea/Никея

C'est depuis longtemps un best seller dans le monde entier. L'auteur s'est rendu à Moscou pour présenter son ouvrage, traduit dans 12 langues dont le français, il visitera également Saint Saint-Pétersbourg.

Cet écrivain allemand a connu dans sa jeunesse des turbulences, il a été D.J. , a longuement vécu en Inde, est resté six heures dans un état de mort clinique. Il s'est fait moine bouddhiste. Enfin, sa difficile recherche l'a amené à l'orthodoxie. Il vit actuellement en Suisse, voyage beaucoup, a des activités de mission et de bienfaisance.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Septembre 2019 à 01:49 | 1 commentaire | Permalien

Le patriarche Cyrille à propos de la réunification des trois branches de l’Eglise russe
"...A partir du XVIIIe siècle l’agnosticisme commence, dans les esprits de l’intelligentsia russe, à évincer la foi chrétienne. Les intérêts politiques et idéologiques se mettent à refouler la Vérité Divine. C’est alors que commence la déperdition du peuple qui débouche sur la révolution et la guerre civile. C’était il y a longtemps, et il peut sembler que cela concerne nos aïeux et que nous ne sommes pas impliqués. Notre peuple doit prendre conscience de ces terribles événements. L’idéologie et la politique ont divisé le peuple, le pays. Un nombre immense de russes orthodoxes ont dû prendre les chemins de l’exil. L’exode russe a miné les forces spirituelles et intellectuelles de la nation. Il a fallu plusieurs décennies pour reconstituer ce qui a été perdu à cause de cette catastrophe qui a ébranlé toutes nos vies.

Les séquelles de cet exode continuent jusqu’à présent à exister. L’Eglise orthodoxe russe, elle aussi, s’est retrouvée divisée. Des russes émigrés ont crée en Serbie au début des années 20, l’Eglise orthodoxe russe hors frontières. D’autres fidèles, partisans du métropolite Euloge ont constitué le futur Archevêché qui s’est placé sous l’autorité du patriarcat œcuménique (1931). Une troisième partie de l’émigration est restée fidèle au P.M.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 17 Septembre 2019 à 15:40 | 4 commentaires | Permalien

Le patriarche Cyrille: "Grâce au souhait de Monseigneur Jean, l'Eglise russe est définitivement redevenue unie"
A la fin de la divine liturgie célébrée le 15 septembre en l'église Sainte Olga à Moscou le patriarche Cyrille a commenté la décision de Monseigneur Jean, responsable de l'archevêché de l'Europe de l'ouest, de son clergé et de ses paroisses quant à leur union avec l'Eglise orthodoxe russe

A regarder absolument >>>VIDEO

"Hier, le 14 septembre, jour de l'Indiction, début de la nouvelle année ecclésiastique, un événement remarquable s'est produit: l'archevêque Jean m'a fait connaître son souhait de rallier l'Eglise orthodoxe russe. Ce souhait met fin à la division de la dernière partie de l'Eglise russe qui jusqu'à présent était restée dans l'isolement. La tragédie de la révolution, de la guerre civile et de la division de notre Eglise, de notre peuple a pris fin". Lien
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 15 Septembre 2019 à 18:07 | 14 commentaires | Permalien

Le Saint-Synode a reçu dans l’Église orthodoxe russe le chef de l’Archevêché des églises de tradition russe en Europe occidentale, ainsi que les clercs et les paroisses qui souhaitent le suivre
Le 14 septembre 2019, le Saint-Synode a examiné la requête de l’archevêque Jean (Renneteau), chef de l’Archevêché des églises de tradition russe en Europe occidentale, qui faisait part du désir de la majorité des clercs et des paroisses de l’Archevêché de maintenir l’existence de celui-ci en rejoignant la juridiction de l’Église orthodoxe russe. Il demandait à entrer en communion canonique et en union avec le Patriarcat de Moscou, avec les membres du clergé et les paroisses qui souhaiteraient le suivre.

L’archevêque Jean informait aussi qu’aurait lieu prochainement une assemblée des représentants de ces paroisses, qui adresseraient à Sa Sainteté le patriarche et au Saint-Synode leurs propositions concernant la forme canonique de leur organisation.

Les membres du Saint-Synode, ayant délibéré par moyens de liaison à distance, ont pris les résolutions suivantes procès-verbal n° 122

• Accepter Son Éminence l’archevêque Jean (Renneteau) dans la juridiction du Patriarcat de Moscou avec le titre « de Doubna », ainsi que tous les membres du clergé placés sous sa direction et les paroisses qui en exprimeront la volonté.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Septembre 2019 à 16:04 | 20 commentaires | Permalien

Une décision du Saint Synode de l'Eglise orthodoxe russe et un Communiqué du Bureau de l’Archevêque JEAN
Le 14 septembre 2019 les membres du Saint Synode de l’Eglise orthodoxe russe ont pris la décision suivante après l’avoir discutée

Accepter Son Éminence l’archevêque Jean (Renneteau) dans la juridiction du Patriarcat de Moscou avec le titre « de Doubna » ainsi que tous les membres du clergé et les paroisses se trouvant sous sa direction qui souhaiteraient le suivre.

Le texte intégral en français sera mis en ligne sous peu

Communiqué du Bureau de l’Archevêque du 14 septembre 2019
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Septembre 2019 à 15:00 | 8 commentaires | Permalien

Pour le Début de l'Indiction, 1/14  septembre
Le 1/14 septembre, début de L'INDICTION, c'est-à-dire de la nouvelle année ecclésiastique L'Eglise du Christ célèbre en ce jour l'indiction qui, selon les Romains, signifie «limite», c'est à dire le début de l'année ecclésiastique.

L’Indiction fut établie par les empereurs pour lever chaque année à cette époque un impôt sur leurs sujets pour l'entretien de l'armée.

Cette fête correspond à la fin des récoltes engrangées et donc au démarrage d'un nouveau cycle agricole et le Juifs célébraient début septembre la fête des Trompettes, en cessant tout travail pour se consacrer seulement à l'offrande de sacrifices: “Parle aux enfants d'Israël, et dis: Le septième mois, le premier jour du mois, vous aurez un jour de repos, publié au son des trompettes, et une sainte convocation.

Vous ne ferez aucune œuvre servile, et vous offrirez à l'Éternel des sacrifices consumés par le feu.” (Lév 23,24-25). Et nous commémorons en ce jour le début de l'enseignement du Sauveur, ce jour où Jésus Christ se rendit à la synagogue etlut le passage où le Isaïe dit en son nom: «L'Esprit du Seigneur est sur moi parce qu'il m'a oint. Il m'a envoyé pour porter la bonne nouvelle aux pauvres, pour proclamer une année de grâce du Seigneur. » (Luc 4:18).
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Septembre 2019 à 10:51 | 1 commentaire | Permalien

Mgr Antoine, exarque du patriarche, a reçu le responsable du Bureau central des cultes du Ministère de l'intérieur  
Le vendredi 13 septembre 2019 Mgr Antoine, métropolite de Chersonèse et d'Europe occidentale, a reçu  Monsieur Clément Rouchouse, responsable du Bureau central des cultes du Ministère de l'intérieur, entré en fonctions en été 2019, ainsi que par son adjoint.

La rencontre a eu lieu quai Branly, au Centre spirituel russe. Y assistaient le père Maxime Politov, secrétaire de l’administration diocésaine, ainsi que le père Alexandre Siniakov, secrétaire de l'ACOR. Monsieur Rouchouse a parlé des spécificités inhérentes aux relations entre l'Etat et les associations religieuses en France.

De sa part Monseigneur Antoine a rappelé l'histoire de la présence de l'orthodoxie russe dans le pays, a expliqué les objectifs de l'exarchat nouvellement constitué en France. Il a parlé des activités du Centre spirituel russe et des offices à la Cathédrale de la Trinité.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Septembre 2019 à 19:43 | 0 commentaire | Permalien

Pèlerinage pour vénération  du Voile se l'Intercession de la Très -Sainte Mère de Dieu  dans la cathédrale de Chartres
Samedi le 12 octobre 2019

Avec la bénédiction de son Éminence Anthony, métropolite de Korsunsky et Europe occidentale , exarque patriarcal de L'EUROPE occidentale

POUR LA PREMIÈRE FOIS, LA LITURGIE SERA SERVIE DEVANT LA COUVERTURE DE LA MÈRE DE DIEU

Site PALOMNIK

PROGRAMME

7h00 Départ du bus du Temple des Trois Saints: 5, rue Pétel Paris 75015.

9h30 Liturgie devant le plateau de la Bienheureuse Vierge Marie

13h00 Repas fraternel.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Septembre 2019 à 17:20 | 0 commentaire | Permalien

« Vive la liberté !  La liberté ou la mort !» ai-je entendu crier au cours de cette noble Assemblée Générale
« Vive la liberté ! » ai-je entendu crier au cours de cette noble Assemblée. Cela aussi, je m’en méfie. « La liberté ou la mort », criaient les révolutionnaires, juste avant d’établir la Terreur.

Mes pères, mes frères, mes amis

A mon tour, je me permets de commenter à mon humble niveau la situation de notre archevêché et partager ces quelques réflexions qui j’espère ne blesseront personne en particulier, bien que le politiquement correct ne soit pas précisément ma spécialité. Jusqu’à présent, je n’ai pas osé les manifester, pensant qu’avant l’Assemblée cela n’était d’aucune utilité, dès lors que d’autres avaient dit ou bien diraient mieux que moi ce que je ressentais, et aussi par le fait que de meilleurs que moi retenaient leur parole ou bien choisissaient opportunément de se taire. Je n’ai pas non plus voulu prendre la parole à cette Assemblée car la règle des 5 minutes de parole qui est très probablement nécessaire dans ces situations (je ne la remets pas en cause) est par trop contraignante pour beaucoup. Il est vrai que ce que j’ai lu et entendu ces derniers temps m’ont quelque peu décomplexé.

Je suis moi-même diplômé en Théologie, en Philosophie et en Histoire, mais mon existence assez périphérique fait que je n’ai que peu de part et donc d’informations sur les enjeux très complexes de notre situation canonique. Je vous prie donc de pardonner mes approximations éventuelles.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Septembre 2019 à 11:06 | 18 commentaires | Permalien

Un navire à la coque trouée de brèches dans un océan de passions
J'envoie à P.O. un texte largement diffusé en français et en russe du père Vladimir Zelinsky. Le père Vladimir s'y adresse à l'Assemblée générale de l'archevêché réunie le 7 septembre. Les résultat du scrutin qui s'est tenu à l'Assemblée rendent ce texte encore plus d'actualité: la majorité du clergé et des laïcs se sont prononcés pour l'adhésion au patriarcat de Moscou. (104 ont répondu oui /soit 58,1% des votes exprimés valables)

La question se pose: comment doivent agir maintenant les recteurs des paroisses et les fidèles? Qui saura trouver une issue à cette impasse: soit les recteurs doivent se comporter comme le font les capitaines des vaisseaux en perdition, soit c'est aux paroissiens d'assumer l'initiative. Le père Vladimir estime que le chaos et le morcellement risquent de submerger l'archevêché. Il analyse la situation dans sa paroisse.

Le 8 septembre une réunion paroissiale présidée par l'archevêque Jean s'est tenue à la cathédrale Daru. Sur 80 ( 9 personnes sont contre le projet de rattachement MP) et 71 se sont prononcés pour un ralliement au patriarcat de Moscou. Pourquoi ne pas joindre le geste à la parole? L'archevêque Jean a bien reçu du Phanar une lettre dimissoriale.

Un paroissien de la cathédrale
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Septembre 2019 à 04:35 | 3 commentaires | Permalien

L’archipel des Solovki: « C’est devenu un lieu de mémoire sans mémoires… »
L’ONG Memorial a convié un groupe de touristes sur les traces de la répression bolchevique. Parmi eux : des descendants de victimes mais aussi de jeunes blogueurs. Un voyage contre l’oubli alors que le Kremlin et l’Église orthodoxe tendent à marginaliser cette tragique page d’histoire.

Benjamin Quénelle

« C’est devenu un lieu de mémoire sans mémoires… » Le regard doux mais le ton ironique, Iouri Brodski pourrait parler des heures durant de ces îles qu’il aime tant, l’archipel des Solovki. « Un lieu unique pour voir et comprendre le monde », souffle l’inépuisable historien, 72 ans. Derrière lui s’étend l’un de ces paisibles et grandioses paysages de la réserve naturelle, ligne sans fin de pins, bouleaux, roches et mer.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Septembre 2019 à 02:15 | 0 commentaire | Permalien

Saint Alexandre de la Neva ou Alexandre Nevsky (1220 - 1263)
Héros national, Alexandre Nevsky a été canonisé après sa mort par l'Église orthodoxe.

Le 5 avril 1242, Alexandre Nevsky massacre les chevaliers Teutoniques et les chevaliers Porte-Glaives sur les glaces du lac Peïpous, à la frontière de l'Estonie actuelle. De cette victoire, aussi appelée «bataille de la Glace», va sortir la nation russe, au terme d'un douloureux processus.

Fils du prince Iaroslav II de Vladimir, il devient prince de Novgorod (1236-1252) puis grand-prince de Vladimir (1252-1263). C'est le dernier prince russe à recevoir l'investiture du khan Batu de la Horde d'or pour la principauté de Kiev en 1249.

À l’époque la plus critique de toute l’histoire mouvementée du peuple russe, Saint Alexandre brilla par son courage et ses vertus de chef d’état chrétien: énergique, vaillant, défenseur de la foi et de la justice; il reçut de Dieu la mission d’offrir sa vie au service de son peuple assailli de toutes parts. Dès son plus jeune âge, il fut initié au métier des armes et à l’art du gouvernement par son père Iaroslav, prince de la ville de Pereiaslav; mais il apprit aussi à user de l’un et de l’autre avec sagesse et modération pour la cause de la piété et de la justice, grâce à la fréquentation assidue de l’Eglise et à la méditation des Saintes Ecritures. Alexandre était si beau, si vaillant et se comportait avec un tel esprit évangélique qu’il faisait même l’admiration de ses ennemis.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 12 Septembre 2019 à 14:44 | 0 commentaire | Permalien

Le métropolite Hilarion a déclaré:

"L'Eglise orthodoxe russe a fait son maximum pour faciliter au plus l'adhésion de l'archevêché. Il appartient désormais à l'archevêché ou à ses paroisses de par elles-mêmes de choisir". La majorité du clergé et des laïcs se sont prononcés pour une transition sous l'omophore du P.M.
SUITE
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 12 Septembre 2019 à 12:22 | 3 commentaires | Permalien

Décollation de saint Jean Baptiste
Jean, le dernier Prophète, n'a jamais mâché ses mots, pas plus quand il traitait les pharisiens de "races de vipères" sur les bords du Jourdain, que lorsqu'il rappelait à Hérode Antipas qu'il n'avait pas le droit de vivre avec Hérodiade, la femme de son frère Phlippe.

A présent, il est en prison, car on n'a pas le droit de faire impunément des reproches publics aux grands de ce monde. Il sait qu'Hérodiade lui en veut à mort. Mais ce n'est pas ce qui le préoccupe. C'est Jésus. Est-il bien le Messie que lui, Jean, annonçait ? A-t-il eu raison de lui faire confiance, de lui donner ses propres disciples ? Sa conduite est si étrange. "Il tient dans sa main la pelle à vanner." Pourquoi ne vanne-t-il pas avec gloire et majesté ?

La réponse est venue. Aux disciples de Jean venus l'interroger, Jésus a répondu : "Allez annoncer à Jean ce que vous voyez et entendez : les aveugles voient, les boîteux marchent ..."

Jean n'a plus de doutes. Il peut à présent rendre le dernier témoignage. Il a bien rempli sa mission. C'est l'anniversaire d'Hérode. Salomé danse et envoûte le roi ivre :" Demande-moi tout ce que tu voudras, fut-ce la moitié de mon royaume." Ce sera la tête de Jean sur un plateau.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Septembre 2019 à 09:25 | 1 commentaire | Permalien

La chorale de garçons de Konakovo, événement dans la vie de la ville
Comment un prêtre et son épouse, anciens de la Gnessine, ont transformé la vie d’une petite ville de province

1995, Konakovo est une petite ville ouvrière sur la Volga nommée « 101ème kilomètre ». Une partie des habitants de la ville travaille à la centrale électrique locale, les autres vont quotidiennement chercher un salaire à Moscou, ceux qui restent cultivent leur jardin ou pêchent le long de la Volga.

Les enfants à la sortie de l’école traînent dans les rues, abandonnés à eux-mêmes. Le foot – la bière, la bière – le foot, à la tombée de la nuit c’est l’insécurité, les bagarres.

Puis, un jour, tout change : tous les soirs après l’école, plus de foot, plus de bière, tous se rendent au foyer local et y disparaissent jusque tard dans la soirée. Entassés dans une pièce, les jeunes apprennent par cœur des textes allemands, déchiffrent des partitions, chantent des œuvres de Bach, Haydn, Strauss, Tchaïkovsky ou Moussorgsky.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 10 Septembre 2019 à 15:06 | 1 commentaire | Permalien

Une assemblée générale extraordinaire de notre Archevêché s’est tenue le samedi 7 septembre 2019 afin de discuter du devenir de l’Archevêché, en conformité avec l’article 34 des Statuts.

Même si une nette majorité s’est prononcée pour la proposition de rattachement canonique au Patriarcat de Moscou, celle-ci n’est pas suffisante en vertu de l’article 35 des statuts portant sur la validité des délibérations des Assemblée Générales Extraordinaires, qui précisent que « ses délibérations doivent être prises à la majorité des 2/3 des bulletins exprimés valables ».

<...> 104 ont répondu oui /soit 58,1% des votes exprimés valables/ : « Acceptez-vous l’acte de rattachement canonique de l’Archevêché au Patriarcat de Moscou tel qu’il est présenté dans le document publié

Le Conseil d’Administration examinera prochainement la suite à donner à la situation ainsi créée
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 10 Septembre 2019 à 13:20 | -6 commentaire | Permalien

Saint Job de Potchaiev (+ 1651)
Dès l'âge de neuf ans, il entre au monastère de Pokutcha en Galicie, puis dans celui de Ugornitska dans les Carpathes.

Pour protéger les fidèles orthodoxes du prosélytisme des jésuites et des polonais, le prince d'Ostrog lui fait édifier le monastère de l'Exaltation de la Sainte Croix à Duben dont il fut l'higoumène durant vingt-deux ans.

Mais désireux de mener la vie d'un simple moine, il sera admis à la laure de Potchaiev, en Volhynie, célèbre par le pèlerinage à la Saint Mère de Dieu et toujours Vierge Marie en son icône de Potchaiev.

Il travailla beaucoup pour le renforcement de l'Orthodoxie, opprimée par les Polonais.


Il fut très vite choisi comme higoumène mais, à la fin de sa vie, il reçut le saint habit angélique et, reclus, il s'endormit dans le Seigneur. Il mourut en 1651.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 10 Septembre 2019 à 09:53 | 0 commentaire | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 283


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile