L’accélération  du temps... beaucoup plus vite qu’auparavant
Par Grégoire Fetchorou

En été, nous partions, comme il se doit, à la campagne chez notre grand-mère. Nous habitions, quasiment à l’écart de la civilisation, dans une petite maison en bois et argile. On passait nos soirées à écouter des contes, à la lumière d’une lampe à huile. Quelle richesse révélait alors ce monde plein de mystères et de beauté ! Comme si je vivais dans un autre temps, prenais part à une autre histoire qui donnait accès à l’éternité. Mais à présent, il se fait que, de plus en plus vite, le temps se ratatine.

Le temps s’écoule plus vite, beaucoup plus vite qu’auparavant. Est-ce que vous avez remarqué cela ? Nous n’avons pas le temps pour lire un livre, réfléchir, rencontrer des amis. Il ne nous reste même plus de temps pour les enfants et la compagne rencontrée à la croisée des chemins de notre vie.

Les savants voulurent mesurer cette accélération du temps, de la durée. Bien qu’il ne soit pas aisé de calculer l’unité de mesure de ce qui est. Car il n’existe aucun état ou mouvement dont la perception de l’écoulement du temps serait absent. Et ils conclurent, on ignore par quel calcul, qu’aujourd’hui 24 heures passent aussi vite qu’auparavant 16 heures.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 17 Janvier 2020 à 10:05 | 0 commentaire | Permalien

Bilan de l'année:  l'octroi du tomos aux schismatiques.   Une déclaration importante du responsable de administration de l'Eglise orthodoxe d'Ukraine, le métropolite Antoine /Pakanitch/ de Borispol

Au lieu de deux structures non canoniques: la soi-disant Église orthodoxe ukrainienne du Patriarcat de Kiev (UPC KP) et l'Église orthodoxe autocéphale ukrainienne (UAPC), une nouvelle organisation non canonique appelée l'Église orthodoxe d’Ukraine avec à sa tête le métropolite Epiphane (PCU) est apparue. Elle comprenait des schismatiques et des paroisses autonomes, qui de ce fait ne sont pas devenus canoniques. Cette structure est caractérisée par la politisation et la désunion. Mgr Philarète (l'ancien métropolite de Kiev), qui a effectivement fondé un nouveau schisme au sein du schisme existant, l’a en fait quitté. Et cela est logique, car un schisme ne peut donner lieu qu'à un nouveau schisme.


Les actions du Patriarche Bartholomée contredisent les canons de l’Église et les traditions de l’Église.

Il révise à titre personnel les problèmes de l'Eglise, annule les documents historiques adoptés par la Sainte Église.
En 2018, le Patriarche Bartholomé a pris une série de decisions violant le droit et les normes canoniques, ce qui a entraîné une crise dans les relations entre toutes les Eglises orthodoxes locales.

1ère violation: ingérence dans le territoire canonique d'une autre Église locale.
2e: la nomination d'exarques dans une autre Église sans coordination avec la hiérarchie de cette Église.
3ème: l'établissement de structures ecclésiales sur le territoire canonique d'une autre Église locale.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 17 Janvier 2020 à 06:28 | 0 commentaire | Permalien

UN NOUVEAU SITE DE LA CATHÉDRALE SAINTE-TRINITÉ
Chers amis, visitez le  nouveau site 

DIOCÈSE DE CHERSONÈSE. L'ÉGLISE ORTHODOXE RUSSE. PATRIARCAT DE MOSCOU et en RUSSE

Le site donne  une information TRÈS COMPLÈTE sur la vie du DIOCÈSE du PATRIARCAT  de Moscou en Europe Occidentale 
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 15 Janvier 2020 à 16:37 | 0 commentaire | Permalien

Saint Seraphim de Sarov  (1759-1833) - Entretien avec Motovilov
"Starets Séraphim - un moine de Sarov" - Nouvelle publication (BD pour enfants)

Prokhore Mochnine (Saint Séraphim de Sarov), fils d'un entrepreneur en bâtiments, est né à Koursk, en Russie en 1759. Alors que l’Occident va s’éclairer aux lumières de la raison horizontale, il sera le saint d’Orient qui rappellera au monde moderne qu’il existe une Autre Lumière, qui habite et transcende l’homme en lui conférant une dignité incomparable et une joie que nul ne peut ravir.

Ayant reçu très jeune la visite de la Vierge Marie - elle apparaît et proclame « Celui-là est de notre race » - Prokhor entre à vingt ans au monastère de Sarov où il prend le nom prédestiné de Séraphim, le “flamboyant”. Là, il se prépare à l'ordination monastique qui eut lieu en 1786. Après seize années de vie monastique et avec l'accord de ses supérieurs, il choisit la vie solitaire en forêt et s'efforce de revivre la vie de Jésus dans un « désert » qu’il appellera sa Terre Sainte. Il vécut dans l’ascèse et la prière, passant la plupart de ses nuits en prière, debout sur un rocher.

Ce fut une longue et difficile ascension spirituelle où se mêlent les apparitions de la Vierge Marie et les persécutions démoniaques. On le voit nourrissant amicalement d’énormes ours. Un jour, il fut battu par des voleurs. Il garda toute sa vie des séquelles douloureuses de ces coups.

Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 15 Janvier 2020 à 10:30 | 8 commentaires | Permalien

Saint Basile le Grand et Circoncision de notre Seigneur Jésus Christ
Le huitième jour de la Naissance du Sauveur est arrivé ; l'étoile qui conduit les Mages approche de Bethléhem ; encore cinq jours, et elle s'arrêtera sur le lieu où repose l'Enfant divin. Aujourd'hui, ce Fils de l'Homme doit être circoncis, et marquer, par ce premier sacrifice de sa chair innocente, le huitième jour de sa vie mortelle. Aujourd'hui, un nom va lui être donné ; et ce nom sera celui de Jésus, qui veut dire Sauveur. Les mystères se pressent dans cette grande journée ; recueillons-les tous, et honorons-les dans toute la religion et toute la tendresse de nos cœurs.

"Dieu, l'homme, l'Église"
Extraits du texte : « L’ecclésiologie de saint Basile le Grand », par Mgr Basile (Krivochéine)

Il n’est pas si facile de parler de l’ecclésiologie de saint Basile le Grand. Saint Basile lui-même n’a laissé aucun traité où il exposerait sa doctrine sur l’Église. Nulle part il n’en parle d’une manière systématique. On est donc obligé de chercher dans ses œuvres des passages, dispersés un peu partout, où il aborde la question, toujours en passant d’ailleurs, et généralement très brièvement .
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 14 Janvier 2020 à 08:00 | -2 commentaire | Permalien

Pour des raisons de "tolérance" un évêque italien omet la lecture du credo pendant la messe
A la cathédrale de Pinerolo , en Italie Mgr Derio Olivera a omis la lecture du symbole de la foi lors de la messe célébrée le jour du Baptême de  Notre Seigneur.

Mgr Olivera a dit de cet office que c'était une messe destinée à tous. Y étaient invités des représentants des autorités locales ainsi que d'autres confessions. Au lieu d'une lecture commune à haute voix du symbole de la foi l'évêque a exprimé le souhait que les fidèles prient en silence. En effet, des athées se trouvent dans l'église. 

"Après un silence honteux la messe s'est poursuivie. Mgr Olivera aurait peut-être du omettre l’eucharistie afin de ne pas attrister les représentants d'autres confessions" - observe Gloria TV. 

Lien Епископ Дерио Оливьеро пропустил чтение символа веры во время мессы в честь праздника Крещения в кафедральном соборе итальянского города Пинероло.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Janvier 2020 à 20:59 | 7 commentaires | Permalien

L’enfance de Jésus
Les Evangiles canoniques n’en disent pas grand-chose et les apocryphes, abondants sur le sujet, versent souvent dans le pur merveilleux.

Pauvre parmi les pauvres d’Israël

Joseph, son père « adoptif », n’a rien d’un grand seigneur. Il est charpentier, ou tout simplement ouvrier du bâtiment, selon la manière dont on traduit le grec tektôn (Mt 13, 55). Lors de la présentation de Jésus au Temple, 40 jours après sa naissance, ainsi que le prescrit la loi juive de l’époque, Joseph et Marie offrent le sacrifice des pauvres (Lc 2, 24), « un couple de tourterelles ou deux jeunes colombes ». La famille de Jésus est donc comptée parme les pauvres d’Israël.

Cette condition modeste a peut-être gênée une partie des premiers croyants. D’ailleurs, la critique antichrétienne en a aussi longtemps fait un argument contre la divinité de Jésus. « Il n’y a rien là qui fasse pressentir le royaume de Dieu », se moque le Romain Celse (II siècle) dans son fameux discours « Contre les chrétiens ».
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Janvier 2020 à 20:16 | -2 commentaire | Permalien

Saint Joseph Artisan - Epoux de la Vierge Marie
"C'était un juste" selon l'évangile de saint Matthieu, ch. 1,19.

Nous fêtons aujourd'hui, saint Joseph comme artisan et travailleur manuel. Charpentier de son métier, il coopéra par le travail de ses mains à l'oeuvre créatrice et rédemptrice, tout en gagnant le pain de la Sainte Famille et, avec Marie, en éveillant à la vie des hommes l'Enfant que Dieu lui avait confié.

Mémoire de saint Joseph, travailleur. Le charpentier de Nazareth travailla pour subvenir aux besoins de Marie et de Jésus et initia le Fils de Dieu aux travaux des hommes

C’est pour cela qu’il est le modèle et le protecteur des travailleurs chrétiens qui le vénèrent en ce jour où, dans de nombreux pays du monde, on célèbre la fête du travail.

Les évangélistes ne nous ont conservé aucune parole de ce "juste", le charpentier de Nazareth en Galilée, fiancé de Marie, la Mère de Dieu, époux aussi discret que fidèle et chaste. Père nourricier et éducateur de Dieu le Fils, devenu homme parmi les hommes de ce village, il le fait tout simplement. L'ange lui avait dit: "Ne crains pas de prendre chez toi, Marie, ton épouse." et Joseph prit chez lui Marie son épouse.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Janvier 2020 à 09:30 | -1 commentaire | Permalien

Des partisans de l’Église schismatique d’Ukraine ont blessé des fidèles montant le guet devant leur église
Dans la nuit du 2 au 3 janvier 2020, une vingtaine de jeunes hommes partisans de l’Église schismatique d’Ukraine ont molesté quatre fidèles de l’Église orthodoxe ukrainienne (patriarcat de Moscou) qui montaient le guet devant leur église du Saint-Apôtre-Jean-l’Évangéliste dans le village de Mashcha (province de Rivne). Peu avant, Youri Kotovitch, le principal activiste de ces prétendus orthodoxes, avait menacé d’organiser une descente si le gué devant l’église n’était pas levé.

Selon un témoin, les activistes armés de barres de fer et de massues de bois ont commencé par supprimer l’éclairage de la rue menant à l’église puis s’en sont pris aux jeunes rassemblés dans une baraque de chantier à côté de l’église.

Selon les voisins les coups contre les fenêtres et les parois de la baraque étaient si forts qu’ils ont réveillé tous les gens alentour, enfants et adultes, et que personne n’a osé sortir.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Janvier 2020 à 13:54 | 1 commentaire | Permalien

La fuite en Égypte
Alors que l’Ancien Testament contient toute une série d’histoires dramatiques dont le point culminant sont des scènes de fuite, d’exode ou d’expulsion, le Nouveau Testament n’en propose qu’une seule mais qui s’est profondément inscrite dans la conscience historique des chrétiens et est devenue l’un des thèmes les plus populaires de l’art chrétien.

Il est paradoxal que cette histoire – la fuite de la Sainte Famille en Égypte – est rapportée de manière plutôt brève, alors qu’il s’agit de l’un des épisodes clés de la tendre enfance de Jésus-Christ.

L’évangéliste Matthieu raconte qu’à Bethléem, sous le règne du roi Hérode, Marie, femme de Joseph, mit au monde son fils Jésus, conçu de l’Esprit Saint, et que « les mages d’Orient » reconnurent en lui « le roi des Juifs ». Ils vinrent alors l’adorer et lui offrir des présents (Matthieu 1, 18-2, 12).
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Janvier 2020 à 07:10 | 22 commentaires | Permalien

Le massacre des innocents
La Bible raconte que les rois mages avaient prévenu Hérode, le roi des juifs (mis en place par les romains), de la naissance d'un envoyé de Dieu, Jésus, un nouveau roi des juifs. Hérode ayant eu peur de perdre son trône ordonna le massacre de tous les enfants mâles de moins de 2 ans, espérant tuer Jésus. Marie, Joseph et Jésus auraient alors fui en Égypte. Ils seraient revenus une fois Hérode mort.

Matthieu 2 :13-23

Après le départ des mages, un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, et dit Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, fuis en Égypte et restes-y jusqu'à ce que je te parle ; car Hérode va rechercher le petit enfant pour le faire périr. Joseph se leva, prit de nuit le petit enfant et sa mère, et se retira en Égypte. Il y resta jusqu'à la mort d'Hérode, afin que s'accomplisse ce que le Seigneur avait déclaré par le prophète : J'ai appelé mon fils hors d'Égypte.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 11 Janvier 2020 à 07:02 | 0 commentaire | Permalien

La France veut conserver un rarissime chef-d'œuvre de Cimabue, vendu plus de 24 millions d'euros
Un tableau - icône , estimé entre 4 et 6 millions d'euros, s'est envolé à plus de 24 millions d'euros lors d'une vente fin octobre. Mais l'Etat ne veut pas le voir quitter le territoire.

C'est un petit panneau peint rarissime annonçant la Renaissance italienne et devenu le tableau primitif le plus cher vendu au monde: la France a interdit ce lundi l'exportation du "Christ moqué" de Cimabue et entend le conserver dans ses collections nationales.

La peinture à l'œuf et fond d'or sur panneau de peuplier, de 25,8 cm sur 20,3 cm, était accrochée entre le salon et la cuisine d'une vieille dame à Compiègne (Oise) et avait été expertisée à l'occasion d'un déménagement.

La famille avait toujours pensé qu'il s'agissait d'une simple icône, dont la vieille dame n'a pas su dire d'où elle provenait, mais l'expertise a révélé qu'il s'agissait d'une œuvre rarissime de Ceno Di Pepo, dit Cimabue (mort en 1302), l'une des plus grandes figures de la Pré-Renaissance. On lui connaît tout au plus onze œuvres exécutées sur bois dont aucune n'est signée.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 10 Janvier 2020 à 14:09 | 0 commentaire | Permalien

L'acte de vandalisme qui a frappé différentes églises de Pau ce jeudi était ciblé
Plusieurs statues de la Vierge-Marie des paroisses St Jacques, St Martin et Notre-Dame ont été brisées en fin de matinée, alors que dans l'après-midi à Lons, Artix et Mourenx d'autres statues de la Vierge ont connu le même sort. Une geste pour l'heure inexpliqué, qui a entraîné une plainte de l’évêché

Incompréhensible pour la communauté chrétienne de Pau et du Béarn

"Quand je suis arrivé, comme à chaque fois que je viens je suis allé voir la Vierge-Marie, et j'ai eu la surprise de voir la statue par terre" témoigne auprès de France Bleu Béarn André Dureysseix, c'est lui qui a ouvert l'église St Jacques ce jeudi après-midi et a découvert les actes de vandalisme. "On ne comprend pas, ça touche, poursuit André Dureysseix, avant on nous volait des cierges, maintenant on s'en prend aux statues et en particulier à la Vierge-Marie... La prochaine fois ça va être qui ?"
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 10 Janvier 2020 à 10:58 | 7 commentaires | Permalien

L'Orthodoxie Ici & Maintenant n°71 du 07/01/2020 - Cinq grands bulbes d’or dans le ciel de Paris !

Pour les trois ans de la dédicace par le Patriarche KIRILL de MOSCOU, de la cathédrale russe du Quai Branly à Paris, je reçois (avec son mari et complice, NIKITA) XENIA KRIVOCHEINE qui vient de publier un ouvrage intitulé « Des bulbes d’or dans le ciel de Paris, Le berceau de l’orthodoxie au centre de l’Europe » aux Editions Sainte Geneviève du Séminaire orthodoxe russe d’Epinay Sous Sénart.

Il sera question de la "petite histoire" dans "la grande histoire", de l'édification de ce « petit KREMLIN » parisien qui a fait couler beaucoup d’encre et a suscité beaucoup de fantasmes politico-religieux et diplomatiques sur les mandats des présidents Sarkozy et Hollande. L'intégralité de l'émission est diffusée ce soir à 19h45 sur KTO TV.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Janvier 2020 à 14:50 | 0 commentaire | Permalien

Message de Noël Du patriarche CYRILLE de Moscou et de toute la Russie
Aux archipasteurs, pasteurs, diacres, moines et à tous les fidèles enfants de l’Église orthodoxe russe

Bien-aimés dans le Seigneur archipasteurs, dignes prêtres et diacres, vénérables moines et moniales, chers frères et sœurs,

Je vous souhaite à tous une bonne fête de la Nativité de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ.

L’admirable miracle de l’incarnation divine, accompli il y a plus de deux mille ans, emplit encore aujourd’hui nos âmes d’une joie indicible. Aujourd’hui Dieu est venu sur terre et l’homme est monté aux cieux (Stichère idiomèle, vêpres de la fête). Le Créateur et la Providence de toute chose est venu dans le monde car, dans Sa miséricorde, Il ne pouvait voir les hommes tourmentés par le diable (rite du saint Baptême) ; vaincu par l’amour, l’Éternel et l’Ineffable est venu chercher Sa créature égarée (kondakion sur la drachme perdue de saint Roman le Mélode).
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Janvier 2020 à 13:14 | 1 commentaire | Permalien

Message de Noël de Son Éminence Antoine, Exarque du Patriarche, Métropolite de Chersonèse et d'Europe occidentale
Message de Noël de Son Éminence Antoine, Exarque du Patriarche, Métropolite de Chersonèse et d’Europe occidentale


Éminents évêques, honorables pères, moines et moniales aimant Dieu, chers frères et sœurs!

Nous chantons à nouveau aujourd’hui l’immense évènement de l’histoire universelle, annoncé par les prophètes et attendu par de nombreuses générations, la Nativité de notre Seigneur et Dieu Jésus-Christ. « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre, bienveillance parmi les hommes» (Lc 2.14) – avec les anges nous glorifions l’enfant divin dans la crèche de Bethléem.

Admirant ce mystérieux et inexplicable miracle, nous nous souvenons combien le Seigneur tout puissant nous a rapproché du Ciel en s’incarnant pour le bien de l’homme et pour notre salut ; c’est dans l’obéissance et la modestie qu’Il commence son chemin de croix sur Terre pour nous sauver.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 6 Janvier 2020 à 17:30 | 0 commentaire | Permalien

JOYEUSE FÊTE DE LA NATIVITÉ! С РОЖДЕСТВОМ ХРИСТОВЫМ!
A TOUS LES LECTEURS ET CONTRIBUTEURS DE "PARLONS D'ORTHODOXIE" JOYEUSE FÊTE DE LA NATIVITÉ! ПОЗДРАВЛЯЕМ ВСЕХ С РОЖДЕСТВОМ ХРИСТОВЫМ, ЖЕЛАЕМ НАДЕЖДЫ И РАДОСТИ !
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 6 Janvier 2020 à 16:12 | 0 commentaire | Permalien

Que Dieu nous garde!
Par le père Jean Valentin Istrati (prêtre roumain)

J’allais récemment par un petit chemin, le soleil brillait de tous ses feux. Je faisais bien attention à éviter les bosses. Le lac apparu non loin était comme doré, il m’a fait penser à l’Oeil qui voit tout… Subitement, un poulain me barre la route. Agé au plus de quelques jours, très frêle. Le petit animal se tenait en plein milieu du chemin et fixait la voiture qui fonçait sur lui. Ce spectacle semblait le passionner, il se mit timidement à hennir. J’ai arrêté mon véhicule pour mieux l’observer.

Ce poulain venait seulement d’avoir été mis à bas. Aucune intelligence, pas la moindre idée des dangers qui le guettaient. Je me suis dit qu’il était dans un monde où les périls n’existaient pas. Cet être ne savait pas ce qu’est la douleur, il était à un âge où l’on ne meurt pas sur les routes. Son monde était celui d’un bébé de douze mois. Un bébé, à l’instar du poulain, se précipite des marches d’un escalier, certain que rien de mauvais ne peut lui arriver.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 5 Janvier 2020 à 08:30 | 0 commentaire | Permalien

Les schismatiques ukrainiens se sont encore emparés d’une église dans l’est du pays.
Le 21 décembre 2019 les partisans de la schismatique Église orthodoxe d’Ukraine se sont emparés de l’église de l’Intercession, de l’Église orthodoxe ukrainienne (patriarcat de Moscou) située dans le village Bobly (arrondissement de Toura, région de Volynsk). Au cours de l’altercation une paroissienne a eu la clavicule cassée.

Sergueï Lysovoï, président du conseil municipal, a, sans attendre la décision du tribunal, privatisé et l’église et le terrain attenant. Ce qui a permis aux schismatiques de se réunir devant l’église et s’en saisir par la force malgré les protestations des paroissiens.

« Les femmes qui faisaient rempart devant l’entrée de l’église ont été éjectées manu militari ; une femme a été jetée à terre, s’est bisée la clavicule et a fait un infarctus. Elle a été hospitalisée, mais craignant les répressions a refusé de porter plainte contre les activistes de l’Église orthodoxe que soutiennent les autorités et les fermiers, » a déclaré l’archiprêtre Vitaly Doudna doyen de l’Église orthodoxe ukrainienne pour l’arrondissement de Toura. Selon lui, la communauté paroissiale va défendre ses droits devant la justice.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 4 Janvier 2020 à 18:20 | 5 commentaires | Permalien

Le soir du 3 janvier 2020
120 schismatiques de l'église orthodoxe d'Ukraine avec à sa tête le métropolite Épiphane ont fait irruption dans la cour de l'église du village Stenka, région de Ternopol.

La communauté orthodoxe du lieu avait trouvé un refuge dans ces locaux suite à la confiscation de l'église de la Nativité de la Mère de Dieu. Les assaillants ont procédé à un véritable pogrome: ils ont forcé le portail, ont brisé le trépied sur lequel se trouvait la cloche de l'église, ont menacé le prêtre et les paroissiens disant qu'ils seront chassés de ces locaux aménagés pour la prière. Étaient présents des représentants du président de la municipalité et le responsable de la police locale. Les schismatiques exigeaient que soit enlevée la cloche de l'église. 

La police a fini par apposer des scellés sur la maison de l'église. Le conflit entre les schismatiques et la communauté de l'Eglise canonique d'Ukraine se poursuit.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 4 Janvier 2020 à 17:45 | 1 commentaire | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 288


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile