1res LUEURS DE VÉRITÉ SUR LES RELIQUES IMPERIALES: L'EXPERTISE ANTHROPOLOGIQUE CONFIRME LES CONCLUSIONS PRÉCÉDENTES…
Dans mon article précédent je me demandais si l'Église russe allait jamais autoriser la publication des véritables résultats des expertises en cours sur les restes exhumés dans le "Vallon du Porcelet", prés de Ekaterinbourg entre 1979 et 2007.

Toutefois l’évêque de Yegorevsk Tikhon (Chevkounov), vicaire du patriarche de Moscou responsable de l'enquête pour l'Église russe, avait annoncé que les représentants de l'Église, avec l'autorisation du patriarche, avaient demandé à la Commission d'enquête* d'autoriser la divulgation des résultats partiels considérés comme définitifs et d'autoriser les experts à donner des explications publiques sur les questions considérées comme résolues.

* En russe "Следственный комитет Российской Федерации", c'est le principal organe d'enquêtes criminelles de la Fédération de Russie qui a la haute main sur les enquêtes d'importance fédérale, dont fait partie l'enquête sur le massacre de la famille impériale.

1res LUEURS DE VÉRITÉ SUR LES RELIQUES IMPERIALES: L'EXPERTISE ANTHROPOLOGIQUE CONFIRME LES CONCLUSIONS PRÉCÉDENTES…
C'est donc en plein accord avec l'Église, cette fois, que le Comité d’enquête fédéral autorise à lever le voile sur cette enquête qui dure depuis 26 ans… Cette façon de procéder, en distillant au fur et à mesure des éléments de preuve de l'appartenance des "restes de Ekaterinbourg" à la sainte famille impériale, montre clairement la volonté de convaincre petit à petit une opinion toujours réticente. J'ai de plus en plus tendance à penser que tous les résultats seront divulgués et l'authenticité des reliques affirmée pour le 100ème anniversaire du massacre, le 17 juillet 2018… Reste à voir comment l'Église va gérer les questions rappelées dans mon article!

LES EXPERTISE 1991-93 ENTIÈREMENT REVUES… ET CONFIRMÉES !

Une interview du célèbre criminaliste russe Viatcheslav Popov, qui a expertisé les cinq squelettes attribués à la famille impériale en 1991 et inhumés à la forteresse Pierre-et-Paul de Saint-Pétersbourg le 17 juillet 1998 …, constitue le début de diffusion d premiers résultats. Le criminologiste indique avoir repris les études effectuées en 1991-93 avec des experts en anthropologie. Après avoir sévèrement critiqué le manque de professionnalisme des recherches de 1991-93 (aucun anthropologue n'y avait participé), il affirme avoir de nouvelles "preuves indirectes de l’appartenance des cranes exhumés à la sainte famille impériale":

1res LUEURS DE VÉRITÉ SUR LES RELIQUES IMPERIALES: L'EXPERTISE ANTHROPOLOGIQUE CONFIRME LES CONCLUSIONS PRÉCÉDENTES…
- Traces de coup de sabre sur le crâne attribué à l'empereur martyr qui n'avaient pas été repérés en 1991 "car les experts les cherchaient sur l’autre côté du crâne, le côté gauche, en supposant que le coup de sabre avait été porté sur ce côté (en 1891, Nicolas II, alors prince héritier du trône avait effectué un voyage au Japon, où un policier l'avait frappé à la tête avec son sabre). Deux examens aux rayons X et une tomographie multi-spécifique par ordinateur ont montré "deux vieilles fractures cicatrisée qui se sont produites quand la personne était en vie (…) et correspondent aux coups porté par un long objet coupant, par exemple un sabre." Et l'expert précise que le chapeau de l'empereur, conservé au musée de l'Hermitage, montre bien les traces de deux coups de sabre qui correspondent à ces fractures…

1res LUEURS DE VÉRITÉ SUR LES RELIQUES IMPERIALES: L'EXPERTISE ANTHROPOLOGIQUE CONFIRME LES CONCLUSIONS PRÉCÉDENTES…
- "Les cinq personnes, particulièrement les quatre femmes, constituent une seule famille. Chez ces femmes, il y a une constitution particulière des dents et des mâchoires. Par exemple, la quatrième dent du bas est tordue chez chacune d’entre elles. (...) Le deuxième signe de ces liens est une maladie héréditaire: des caries précoces se manifestaient chez toutes. Chez la plus jeune, presque toutes les dents sont plombées (…) La famille appartenait à une classe élevée de la société car les gens ordinaires n’avaient pas de plombs amalgamés en argent et le squelette N°7 (attribué à l’impératrice martyre Alexandra Feodorovna), il a des dents artificielles résultant d’un travail extraordinaire. Par exemple, deux incisives ont été faites en porcelaine avec des tiges en or et des crampons en platine" (…) Et l'expert cite aussi une modélisation mathématique des crânes montrant une parenté entre ces personnes et précise que les analyses ADN ne sont pas terminées....

V. Golovanow

Source: ВЯЧЕСЛАВ ПОПОВ: «МЫ НАШЛИ СЛЕДЫ ОТ САБЕЛЬНОГО УДАРА НА ЧЕРЕПЕ № 4»
Photos: http://humus.livejournal.com/2408578.html
Voir aussi: http://orthodoxie.com/lun-des-participants-a-lexpertise-de…/

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Juillet 2017 à 15:46 | 8 commentaires | Permalien