1res LUEURS DE VÉRITÉ SUR LES RELIQUES IMPERIALES: L'EXPERTISE ANTHROPOLOGIQUE CONFIRME LES CONCLUSIONS PRÉCÉDENTES…
Dans mon article précédent je me demandais si l'Église russe allait jamais autoriser la publication des véritables résultats des expertises en cours sur les restes exhumés dans le "Vallon du Porcelet", prés de Ekaterinbourg entre 1979 et 2007.

Toutefois l’évêque de Yegorevsk Tikhon (Chevkounov), vicaire du patriarche de Moscou responsable de l'enquête pour l'Église russe, avait annoncé que les représentants de l'Église, avec l'autorisation du patriarche, avaient demandé à la Commission d'enquête* d'autoriser la divulgation des résultats partiels considérés comme définitifs et d'autoriser les experts à donner des explications publiques sur les questions considérées comme résolues.

* En russe "Следственный комитет Российской Федерации", c'est le principal organe d'enquêtes criminelles de la Fédération de Russie qui a la haute main sur les enquêtes d'importance fédérale, dont fait partie l'enquête sur le massacre de la famille impériale.

1res LUEURS DE VÉRITÉ SUR LES RELIQUES IMPERIALES: L'EXPERTISE ANTHROPOLOGIQUE CONFIRME LES CONCLUSIONS PRÉCÉDENTES…
C'est donc en plein accord avec l'Église, cette fois, que le Comité d’enquête fédéral autorise à lever le voile sur cette enquête qui dure depuis 26 ans… Cette façon de procéder, en distillant au fur et à mesure des éléments de preuve de l'appartenance des "restes de Ekaterinbourg" à la sainte famille impériale, montre clairement la volonté de convaincre petit à petit une opinion toujours réticente. J'ai de plus en plus tendance à penser que tous les résultats seront divulgués et l'authenticité des reliques affirmée pour le 100ème anniversaire du massacre, le 17 juillet 2018… Reste à voir comment l'Église va gérer les questions rappelées dans mon article!

LES EXPERTISE 1991-93 ENTIÈREMENT REVUES… ET CONFIRMÉES !

Une interview du célèbre criminaliste russe Viatcheslav Popov, qui a expertisé les cinq squelettes attribués à la famille impériale en 1991 et inhumés à la forteresse Pierre-et-Paul de Saint-Pétersbourg le 17 juillet 1998 …, constitue le début de diffusion d premiers résultats. Le criminologiste indique avoir repris les études effectuées en 1991-93 avec des experts en anthropologie. Après avoir sévèrement critiqué le manque de professionnalisme des recherches de 1991-93 (aucun anthropologue n'y avait participé), il affirme avoir de nouvelles "preuves indirectes de l’appartenance des cranes exhumés à la sainte famille impériale":

1res LUEURS DE VÉRITÉ SUR LES RELIQUES IMPERIALES: L'EXPERTISE ANTHROPOLOGIQUE CONFIRME LES CONCLUSIONS PRÉCÉDENTES…
- Traces de coup de sabre sur le crâne attribué à l'empereur martyr qui n'avaient pas été repérés en 1991 "car les experts les cherchaient sur l’autre côté du crâne, le côté gauche, en supposant que le coup de sabre avait été porté sur ce côté (en 1891, Nicolas II, alors prince héritier du trône avait effectué un voyage au Japon, où un policier l'avait frappé à la tête avec son sabre). Deux examens aux rayons X et une tomographie multi-spécifique par ordinateur ont montré "deux vieilles fractures cicatrisée qui se sont produites quand la personne était en vie (…) et correspondent aux coups porté par un long objet coupant, par exemple un sabre." Et l'expert précise que le chapeau de l'empereur, conservé au musée de l'Hermitage, montre bien les traces de deux coups de sabre qui correspondent à ces fractures…

1res LUEURS DE VÉRITÉ SUR LES RELIQUES IMPERIALES: L'EXPERTISE ANTHROPOLOGIQUE CONFIRME LES CONCLUSIONS PRÉCÉDENTES…
- "Les cinq personnes, particulièrement les quatre femmes, constituent une seule famille. Chez ces femmes, il y a une constitution particulière des dents et des mâchoires. Par exemple, la quatrième dent du bas est tordue chez chacune d’entre elles. (...) Le deuxième signe de ces liens est une maladie héréditaire: des caries précoces se manifestaient chez toutes. Chez la plus jeune, presque toutes les dents sont plombées (…) La famille appartenait à une classe élevée de la société car les gens ordinaires n’avaient pas de plombs amalgamés en argent et le squelette N°7 (attribué à l’impératrice martyre Alexandra Feodorovna), il a des dents artificielles résultant d’un travail extraordinaire. Par exemple, deux incisives ont été faites en porcelaine avec des tiges en or et des crampons en platine" (…) Et l'expert cite aussi une modélisation mathématique des crânes montrant une parenté entre ces personnes et précise que les analyses ADN ne sont pas terminées....

V. Golovanow

Source: ВЯЧЕСЛАВ ПОПОВ: «МЫ НАШЛИ СЛЕДЫ ОТ САБЕЛЬНОГО УДАРА НА ЧЕРЕПЕ № 4»
Photos: http://humus.livejournal.com/2408578.html
Voir aussi: http://orthodoxie.com/lun-des-participants-a-lexpertise-de…/

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Juillet 2017 à 15:46 | 8 commentaires | Permalien


Commentaires

1.Posté par Vladimir G: LA POLEMIQUE REPREND le 10/07/2017 11:20
LA POLEMIQUE REPREND

Le site http://pravoslavie.ru/104946.html publie plusieurs articles contestant ou défendant les conclusions présentées par V. Popov. Si certains articles sont clairement polémiques et parlent de "pseudo-reliques", il y a aussi des arguments sont fondés et demandent de nouvelles recherches: ainsi concernant l'étude stomatologique, il est fait état des journal et archives d'une dentiste de Tobolsk qui aurait soigné l'empereur (août 1917 – avril 1918) qui auraient été ignorés par les enquêteurs. Et aussi les traces de coups de sabre sur le crane attribué à l'empereur passés inaperçus en 1993 et reparaissant maintenant paraissent bien suspectes…

Ainsi la vérité semble toujours aussi difficile à cerner, certains restent attachés à la thèse de l'élimination totales des corps à Ganina Yama et à la falsification des restes du Valon du Porcelet … sans que les raisons d'une telle substituions apparaissent clairement en dehors de la volonté du Malin de tromper les croyants, théories complotistes déjà citées précédemment à l'appui!

2.Posté par Vladimir G: LA POLEMIQUE REPREND le 11/07/2017 10:08
(correction des coquilles du commentaire 1)

Le site http://pravoslavie.ru/104946.html publie plusieurs articles contestant ou défendant les conclusions présentées par V. Popov. Si certains articles sont clairement polémiques et parlent de "pseudo-reliques", il y a aussi des arguments fondés qui demandent de nouvelles recherches: ainsi concernant l'étude stomatologique, il est fait état des journal et archives d'une dentiste de Tobolsk qui aurait soigné l'empereur durant son 1er éxil (août 1917 – avril 1918) et qui auraient été ignorés par les enquêteurs. Et aussi ces cicatrices de coups de sabre sur le crane attribué à l'empereur passés inaperçus en 1993 et reparaissant maintenant qui paraissent bien suspectes…

Ainsi la vérité semble toujours aussi difficile à cerner, certains restent attachés à la thèse de l'élimination totales des corps à Ganina Yama et à la falsification des restes du Vallon du Porcelet … sans que les raisons d'une telle substituions apparaissent clairement en dehors de la volonté du Malin de tromper les croyants, théories complotistes déjà citées précédemment à l'appui!

3.Posté par Nicodème le 11/07/2017 14:17
Connaît-on la ou les causes au moins apparentes de l'agression au sabre dont a été victime le prince Nicolas au japon ?

4.Posté par Vladimir.G: A PROPOS DE L'ATTENTAT D'ÔTSU le 11/07/2017 22:17
Annule et remplace le commentaire 4 (j'ai décidément des difficultés avec la mise en page!)

Tsuda Sanzō (15 février 1855 - 29 septembre 1891), le policier japonais qui tenta d'assassiner Nicolas II à Ōtsu, fut jugé au Japon et condamné pour cela à la prison à perpétuité. Il avait reconnu avoir voulu tuer le prince impérial le suspectant d'être un espion russe... Mais d'après ses accusateurs, Tsuda Sanzō était un extrémiste nationaliste qui haïssait (**) Tsuda Sanzō (15 février 1855 - 29 septembre 1891), le policier japonais qui tenta d'assassiner Nicolas II à Ōtsu, fut jugé au Japon et condamné pour cela à la prison à perpétuité. Il avait reconnu avoir voulu tuer le prince impérial le suspectant d'être un espion russe... Mais d'après ses accusateurs, Tsuda Sanzō était un extrémiste nationaliste qui haïssait et considérait que les hommages rendus au prince impérial russe constituaient une offense à l'empereur du Japon qu'il devait venger selon le code d'honneur des samouraïs.

Attaqué par derrière avec un sabre de samouraï, Nicolas a eu la vie sauve grâce à mouvement inattendu ou un cahot du véhicule, qui a fait dévier le premier coup, et à la réaction immédiate du prince Georges de Grèce, le cousin du prince Nicolas qui l'accompagnait durant ce voyage: il para le second coup avec sa canne... L'agresseur tenta de s'enfuir mais fut maitrisé par les gardes. Il mourut en prison peu après sa condamnation...
et considérait que les hommages rendus au prince impérial russe constituaient une offense à l'empereur du Japon qu'il devait venger selon le code d'honneur des samouraïs.

Attaqué par derrière avec un sabre de samouraï, Nicolas a eu la vie sauve grâce à mouvement inattendu ou un cahot du véhicule, qui a fait dévier le premier coup, et à la réaction immédiate du prince Georges de Grèce, le cousin du prince Nicolas qui l'accompagnait durant ce voyage: il para le second coup avec sa canne... L'agresseur tenta de s'enfuir mais fut maitrisé par les gardes. Il mourut en prison peu après sa condamnation...

5.Posté par Daniel le 12/07/2017 06:45
Dans mes discussions avec les fidèles, j'ai l'impression que ce fameux concile est en fait un non-événement que les gens ont déjà oublié, dont ils n'ont souvent pas lu les textes... En somme, un grand raout pour rien.

6.Posté par Vladimir G:un grand raout pour rien? le 12/07/2017 09:53
Je pense que c'est par erreur, bien cher Daniel, que vous avez posté ici votre commentaire 5. Je l'ai reporté sur le fil dédié: http://www.egliserusse.eu/blogdiscussion/Grand-et-Saint-Concile-de-Crete-Conference-donnee-lors-de-la-retraite-du-clerge-du-diocese-americain-de-l-est-de-l_a5069.html?com#last_comment

7.Posté par Daniel le 12/07/2017 10:01
Mon message 5 se rapporte à la discussion sur le pseudo-grand et saint concile...

8.Posté par Vladimir.G: rester sur le bon fil le 12/07/2017 16:25
Je vous avis bien compris, cher Daniel (7), et je vais répondre sur le fil approprié. Ce fil ci traite des reliques impériales et n'a rien à voir avec le Concile de Crête.

9.Posté par Мнение академика РАЕН Владимира Трезубова le 10/08/2017 12:59
Участник экспертизы "екатеринбургских останков" академик РАЕН Владимир Трезубов считает, что с большой долей вероятности можно говорить о том, что они принадлежат именно царской семье.

"Мнение у меня есть, оно может быть и ошибочным, но, мне кажется, мы работали с останками царской семьи. Достаточно много признаков", - сказал он в интервью сайту Сретенского монастыря.

В.Трезубов заведует кафедрой ортопедической стоматологии и материаловедения с курсом ортодонтии Первого Санкт-Петербургского медицинского университета и является экспертом Санкт-Петербургского городского и Ленинградского областного бюро судмедэкспертизы. Он принимал участие в предыдущей экспертизе останков и свидетельствует, что их сохранность ухудшилась: "больше стало механических посмертных изменений".

Он также сказал, что с большой долей вероятности можно говорить о кровном родстве тех, кому принадлежат эти останки: "было определено сходство у трех молодых черепов с черепами №4 и №7, хотя черепа №4 и №7 между собой очень сильно отличаются".

"Что еще хотелось бы отметить: у всех четверых есть следы высококачественной, очень профессиональной стоматологической помощи, это видно по состоянию зубов. Материал пломб, а их было множество, – амальгама или из одной партии, или очень близок по составу, то есть материал приобретался где-то в одном месте, похоже, поставщик был один", - сказал эксперт, заметив что у остальных людей уровень стоматологической помощи был значительно ниже.

Кроме того, он отметил асимметричность строения подбородочного выступа черепа № 4 и, сравнив с фотографией молодого государя, где он без бороды, увидел схожую асимметрию: "кстати, и фотосовмещение давало очень показательные достоверные результаты".

"Поэтому все эти признаки в комплексе заставляют думать, что это то, что искали. Очень много похожего. Но чтобы идентифицировать с 95%-й долей вероятности, когда можно сказать: "Теперь мы ставим точку", необходимо наличие медицинских документов", - считает В.Трезубов.
ДАЛЕЕ ПО ССЫЛКЕ

10.Posté par Vladimir G: SUITE DE LA CAMPAGNE DE RECONNAISSANCES DES RELIQUES IMPERIALES le 11/08/2017 10:43
Commentaire 9: Le professeur de stomatologie et académicien Vladimir Trezubov confirme les conclusions précédentes..

Nouveau commentaire :



Recherche





RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile