Le massacre des innocents
La Bible raconte que les rois mages avaient prévenu Hérode, le roi des juifs (mis en place par les romains), de la naissance d'un envoyé de Dieu, Jésus, un nouveau roi des juifs. Hérode ayant eu peur de perdre son trône ordonna le massacre de tous les enfants mâles de moins de 2 ans, espérant tuer Jésus. Marie, Joseph et Jésus auraient alors fui en Égypte. Ils seraient revenus une fois Hérode mort.

Matthieu 2 :13-23

Après le départ des mages, un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, et dit Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, fuis en Égypte et restes-y jusqu'à ce que je te parle ; car Hérode va rechercher le petit enfant pour le faire périr. Joseph se leva, prit de nuit le petit enfant et sa mère, et se retira en Égypte. Il y resta jusqu'à la mort d'Hérode, afin que s'accomplisse ce que le Seigneur avait déclaré par le prophète : J'ai appelé mon fils hors d'Égypte.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 11 Janvier 2019 à 07:02 | 0 commentaire | Permalien

Nikita Krivochéine: L'Archevêché Daru, une étoile qui risque de s'éteindre
Une interview à propos de la décision prise par Constantinople

Où doit se régler le sort des paroisses russes en Europe occidentales ? À Paris ou à Constantinople ?

Par décision en date du 27 novembre 2018, le synode du patriarcat de Constantinople a dissous l’Archevêché des églises russes en Europe occidentale, ses 65 paroisses devront intégrer des métropoles de l’Église de Constantinople. Créé en 1931 par le métropolite Euloge (Gueorgievsky), l’Archevêché, placé sous juridiction de Constantinople, regroupait les immigrants russes de la première vague postrévolutionnaire qui souhaitaient entretenir en Europe les traditions orthodoxes russes.

Le 15 décembre l’assemblée pastorale de l’Archevêché a décidé de réunir le 23 février 2019 à Paris l’Assemblée générale qui doit soit accepter la décision de Constantinople soit envisager un autre destin.

Nous présentons ici l’interview que nous a accordée Nikita Krivochéine, personnalité de l’immigration russe et l’un des fondateurs du Mouvement pour une orthodoxie locale de tradition russe en Europe occidentale.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 10 Janvier 2019 à 14:50 | 23 commentaires | Permalien

Extraits des lettres du père Serge (Chévitch) à l'une de ses filles spirituelles
Mercredi le 25 juillet, le jour du rappel à Dieu de notre père spirituel, l'archimandrite Serge /Chévitch/ de bienheureuse mémoire. Je me propose à cette occasion de vous envoyer le texte un peu modifié de lettres du père Serge retrouvées récemment et qui ont été publiées en 2017, dans le n°23 de la revue de l'Association Saint Silouane, "le Buisson Ardent" /EvT/

1 -Tous les Saints et les Justes ne prêtaient aucune attention ni à la sècheresse, ni aux pensées, ni aux combats pas plus qu'à la joie, à la douceur ou à la consolation spirituelle. Ils n'aspiraient qu'à une seule chose: être fidèles au Seigneur - dans un accomplissement de chaque instant de Ses commandement, dans le service du prochain, dans la garde du cœur et dans tout ce qui s'y rattache.

2 -La seule et unique cause de tous nos désordres intérieurs et extérieurs est l'abandon de la prière! Prier, prier, prier - et tous sera harmonieux. Voila la recette générale et universelle. Il n'y en a pas d'autre. Nous sommes faibles - parce que nous sommes seuls. Nous sommes seuls - parce que le Seigneur est absent! Le Seigneur est absent - parce que nous ne Lui demandons pas d'être avec nous! Tout est là. Plus nous prierons avec ferveur, sans interruption, avec attention, plus s'ouvrira au dedans de nous, vite, véritablement, le Royaume de Dieu - voila, le bonheur et la félicité! Rien de plus ne nous est nécessaire ici bas. Et celui qui [demeure] dans le Royaume, - il Règne!
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Janvier 2019 à 12:57 | 1 commentaire | Permalien

Le patriarche d’Antioche Jean X considère qu’il est irraisonnable de mettre fin au schisme ukrainien au prix de l’unité du monde orthodoxe

Les événements en Ukraine provoquent l’inquiétude non pas seulement en raison de la désunion qu’ils provoquent dans le monde orthodoxe, mais aussi parce que, dans cette situation, il n’a pas été prêté attention à l’opinion des Églises orthodoxes locales.

Lire: Le métropolite de Varsovie Sava, primat de l’Église orthodoxe de Pologne rejette la demande du patriarche de Bartholomée de reconnaître la nouvelle « Église autocéphale d’Ukraine »

C’est ce qu’a déclaré le patriarche d’Antioche Jean X en réponse à la lettre du patriarche de Constantinople Bartholomée dans laquelle celui-ci annonçait son intention d’octroyer l’autocéphalie à « l’Église orthodoxe d’Ukraine ».
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Janvier 2019 à 09:20 | 9 commentaires | Permalien

À Strasbourg, consécration de l’église orthodoxe russe de Tous-les-Saints
Ce dimanche le 23 décembre 2018 , l’évêque Nestor de Chersonèse a procédé à la consécration de l’église de Tous-les-Saints et y a célébré la première liturgie eucharistique.

Le communiqué publié par le site de la paroisse précise : « Après sa petite consécration, l’église peut être utilisée par la communauté pour célébrer les offices divins. La dédicace (grande consécration) devrait être célébrée par le primat de l’Église orthodoxe russe, Sa Sainteté le patriarche Cyrille, en 2019. »

La construction de l’église de Tous-les-Saints et du centre paroissial spirituel et culturel a commencé il y a cinq ans, en décembre 2013. Le terrain a été cédé par la commune de Strasbourg à la communauté orthodoxe russe par bail emphytéotique. Tous les travaux de construction sont, selon le communiqué de presse, assurés par des dons privés. Tous les donateurs individuels, on en compte déjà plusieurs milliers, sont portés au registre paroissial des oboles et des prières seront dites à leur intention. « Nos paroissiens ne sont pas les seuls donateurs, nous avons reçu des dons du monde entier.

Le projet du complexe paroissial est dû à l’architecte russe Dimitri Pshenichnikov et réalisé par l’architecte français Michel Arnold.

PHOTOS Daniel Naberejny

La majeure partie provient de Russie, d’Ukraine, de France et d’Allemagne, mais nous en avons aussi reçu des États-Unis, du Canada de Pologne, de Grande Bretagne et même du Japon. Je veux aussi souligner que parmi les donateurs il y a des Français qui, bien que non orthodoxes, voient avec amitié et intérêt la construction de notre église, » déclare l’hégoumène Philippe Riabykh, recteur de la paroisse
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Janvier 2019 à 10:50 | 1 commentaire | Permalien

Estonie: le maire de Tallinn propose de déclarer Noël orthodoxe fête nationale
Mr Taavi Aas, maire de Tallinn, a félicité les orthodoxes du pays à la veille du 7 janvier, fête de Noël. Il a dit:

"Les orthodoxes sont les croyants les plus nombreux dans le pays. Cela concerne également Tallinn. Il nous faut respecter leur désir de passer cette journée en famille. L'année prochaine, j'en suis certain, cette belle fête sera un jour chômé. Cela contribuera au développement économique grâce à une consommation accrue".
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Janvier 2019 à 15:44 | 1 commentaire | Permalien

JOYEUSE FÊTE DE LA NATIVITÉ! С РОЖДЕСТВОМ ХРИСТОВЫМ!
A TOUS LES LECTEURS ET CONTRIBUTEURS DE "PARLONS D'ORTHODOXIE" JOYEUSE FÊTE DE LA NATIVITÉ! ПОЗДРАВЛЯЕМ ВСЕХ С РОЖДЕСТВОМ ХРИСТОВЫМ, ЖЕЛАЕМ НАДЕЖДЫ И РАДОСТИ !
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 6 Janvier 2019 à 16:12 | 0 commentaire | Permalien

Message de Noël de Sa Sainteté Cyrille, Patriarche de Moscou et de toutes les Russies
Message de Noël de Sa Sainteté Cyrille, Patriarche de Moscou et de toutes les Russies

Éminents évêques, vénérables pères, moines et moniales, chers frères et sœurs !


De tout cœur je vous félicite pour la grande et salutaire fête de la Nativité de Notre Seigneur Jésus-Christ !

Aujourd’hui, de même que les bergers de Bethléem il y a deux millénaires, c’est avec joie et attendrissement que nous prêtons l’oreille au chant triomphant des anges : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et sur la terre, paix aux hommes objets de sa complaisance ! » (Lc 2,14). En entendant ces paroles merveilleuses nos cœurs trouvent la consolation et se remplissent de gratitude envers le Créateur. Le Seigneur tout-puissant, « Dieu fort et Père du siècle à venir » (Is. 9, 6) descend vers nous et vient au monde comme un homme parmi les autres. Voilà que s’accomplissent les paroles du roi David qui a chanté Dieu dans ses psaumes « La Miséricorde et la Vérité se sont rencontrées, la Justice et la Paix se sont embrassées ; la Vérité s'est levée de la terre, et la Justice a regardé depuis les ciel» (Ps 84, 11-12). Et voici l’accomplissement : « L'Enfant nous est né, un Fils nous a été donné» (Is. 9, 5), « afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas mais qu'il ait la vie éternelle» (Jn. 3, 16).

Pendant toute son histoire l’humanité s'est consacrée avec ardeur à la recherche de Dieu car elle souffrait de la communion rompue avec son Créateur. En réponse à ces efforts des hommes qui tendaient leurs bras et leurs cœurs vers le ciel, le Seigneur a manifesté son amour pour le genre humain et nous a tendu Lui-même Son bras salvateur. Après de longs millénaires Dieu et l’homme se sont enfin rencontrés en Jésus Christ. Le céleste et le terrestre ont pu fusionner. Voilà que se sont accomplies les aspirations spirituelles des fils et des filles d’Adam.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 6 Janvier 2019 à 14:45 | 1 commentaire | Permalien

l’Exarque patriarcal en l’Europe occidentale célébrera sa première Liturgie à Paris la veille de la Nativité du Christ
Le nouvel ordinaire de l’Exarchat d’Europe occidentale, Mgr Jean, métropolite de Chersonèse et d’Europe occidentale arrivera à Paris le 6 janvier 2019.

Il célèbrera le dimanche 6 janvier les offices de la Nativité du Christ : Divine liturgie de la veille de la Nativité à 10h00, vigiles à 18h00 et Divine liturgie de la fête à 22h00.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 4 Janvier 2019 à 21:12 | 1 commentaire | Permalien

L’évêque de Chersonèse et d’Europe occidentale Jean, a été élevé à la dignité de métropolite et l’évêque Nestor de Madrid et de Lisbonne à la dignité d’archevêque.
Le 3 janvier 2019, jour de la fête du saint métropolite de Kiev, de Moscou et de toutes les Russies Pierre, le patriarche de Moscou et de toute la Russie Cyrille à célébré une Divine liturgie en la cathédrale patriarcale de la Dormition au Kremlin de Moscou. Dans l’autel de cette même cathédrale, fondée par le saint métropolite Pierre, repose ses saintes reliques.

Le primat de l’Eglise Orthodoxe Russe était vêtu des ornements cousus selon le modèle des anciens vêtements liturgiques figurant sur les icônes du saint métropolite Pierre et sa crosse épiscopal est une copie de celle du saint, conservé précieusement dans la cathédrale de la Dormition.

Parmi les concélébrants au patriarche, figuraient le métropolite de Istra Arsène, premier vicaire du patriarche pour la ville de Moscou, l’évêque de Chersonèse et d’Europe occidentale Jean, l’évêque Nestor de Madrid et de Lisbonne, épiscopat de l’Église orthodoxe russe, ainsi que le clergé de la ville de Moscou.

Lors de la petite entrée et selon la décision du Saint Synode de l’Eglise Orthodoxe Russe du 28 décembre 2018 l’évêque de Chersonèse et d’Europe occidentale Jean, a été élevé à la dignité de métropolite et l’évêque Nestor de Madrid et de Lisbonne à la dignité d’archevêque.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 3 Janvier 2019 à 14:19 | 0 commentaire | Permalien

L'amitié qui unit le séminaire catholique Saint-Sulpice d'Issy-les-Moulineaux et le séminaire orthodoxe Sainte-Geneviève d'Epinay-sous-Sénart depuis de longues années les conduit aujourd'hui à accorder leurs voix pour mettre en valeur leurs si riches traditions liturgiques et musicales. Au cours des derniers mois, séminaristes orthodoxes et catholiques ont ainsi travaillé ensemble pour former les Voix de l´Unité et enregistrer un CD. Un travail qui a enrichit leurs découvertes communes.

Jeudi 11 octobre 2018 en soirée, à Paris, en la cathédrale de la Sainte Trinité, avait lieu un concert à l'occasion de la parution du CD Les voix de l'unité (éditions Jade) avec les séminaristes du Séminaire orthodoxe russe en France et du Séminaire Saint-Sulpice, en présence de Mgr Nestor Sirotenko, évêque de Chersonèse, Mgr Luigi Ventura, nonce apostolique en France, Mgr Didier Berthet, évêque de Saint-Dié et président du conseil pour l'unité des chrétiens au sein de la Conférence des évêques de France et Mgr Matthieu Rougé, évêque de Nanterre.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Janvier 2019 à 12:15 | Permalien

Miracles de saint Jean de Cronstadt (1829-1908)
Nous reprenons une très actuelle publication du site de Claude LOPEZ-GINISTY "Orthodoxologie"

Svetlana Tvirko: "Ils voulaient amputer la jambe de ma belle-mère"


En 2012, j'étudiai à Saint-Pétersbourg pendant cinq jours. Le premier jour, après mon cours, je suis allé au monastère Saint-Jean, où je n'étais jamais allée auparavant.

Je voulais beaucoup le faire afin d'aller sur la tombe du père Jean. Ma mère devait aller le lendemain faire des examens médicaux, et les médecins s'attendaient au pire. Ma belle-mère était également à l'hôpital. Elle avait soixante-six ans à l'époque. Ils voulaient amputer sa jambe, elle avait la gangrène et elle devenait noire.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Janvier 2019 à 12:13 | 1 commentaire | Permalien

Message du patriarche de Moscou Cyrille au patriarche de Constantinople Bartholomée au sujet de l’Ukraine
À Sa Sainteté le patriarche de Constantinople Bartholomée,

Votre Sainteté,

Avec profonde douleur, perplexité et indignation, j’ai lu votre lettre, dans laquelle vous m’informez des derniers actes de l’Église de Constantinople : l’entrée en communion de celle-ci avec les communautés non canoniques d’Ukraine ; «la révocation» de la gramota du Patriarche de Constantinople Denys IV, qui transférait la métropole de Kiev à la juridiction du Patriarcat de Moscou ; la tenue à Kiev d’un « concile local » des communautés non canoniques reçues en communion par vous ; l’élection par celles-ci du « primat de la nouvelle Église autocéphale d’Ukraine » ; l’intention, dans les prochains jours, d’octroyer le statut d’Église locale autocéphale à la communauté instituée par vous.

La réunion des schismatiques avec l’Église eût été une grande joie, tant pour les orthodoxes d’Ukraine, que pour le monde orthodoxe entier, si cela s’était produit conformément aux prescriptions du droit canon, dans l’esprit de la paix et de l’amour du Christ. Mais le processus actuel, politisé, d’unification forcée, est loin des normes et de l’esprit des saints canons. Il est accompagné d’un monstrueux mélange de mensonges et, maintenant déjà, de violences à l’égard de l’authentique Église orthodoxe d’Ukraine. Or, celle-ci est l’Église de millions de fidèles ukrainiens, que vous avez reconnue comme canonique durant toutes les années de votre ministère, jusqu’aux temps récents, alors que vous feignez maintenant qu’elle n’existe pas, et qu’il n’y a que des diocèses individuels qui reviennent sous votre omophore.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Janvier 2019 à 03:10 | 52 commentaires | Permalien

Saint Martyr BONIFACE et Sainte Aglaïs
Saint Boniface souffrit en 290.

Saint Boniface, était le serviteur d'une femme riche et dépravée, Aglaïs / Aglaée/, à Rome, et avait des relations impures et adultères avec elle. Aglaée manifesta le désir d'avoir chez elle des reliques de quelque martyr, comme une sorte d'amulette domestique contre le mal, et ainsi elle envoya son serviteur en Asie, afin de trouver et d'acheter ce qu'elle désirait.

Boniface prit quelques esclaves avec lui, et une grande somme d'argent, et, au moment de partir, il dit à Aglaée : "Si je ne trouve pas le moindre martyr, et qu'ils ramènent mon corps, martyrisé pour le Christ, est-ce que tu le recevra avec honneur?"

Parvenant à la ville de Tarse, Boniface vit beaucoup de Chrétiens soumis à la torture : certains avaient leurs jambes tranchées, d'autres leurs mains, d'autres les yeux arrachés, d'autres mourraient sur la potence, et ainsi de suite. Le cœur de Boniface fut bouleversé, et il se repentit dans les larmes de sa vie pécheresse.

Il cria aux martyrs Chrétiens "Moi aussi, je suis Chrétien!' Le juge le fit arrêter pour interrogation, et ordonna de le fouetter fortement, puis de déverser du plomb fondu dans sa bouche, et comme ça ne semblait rien lui faire, de le décapiter. Les esclaves ramenèrent son corps à Rome.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 1 Janvier 2019 à 09:00 | 0 commentaire | Permalien

BON RÉVEILLON et JOYEUSE ANNÉE 2019
Votre Excellence, Monseigneur Nestor, Monseigneur Jean, chers pères, chers frères et sœurs, chers amis,

Parlons d'Orthodoxie vous remercie pour votre fidélité et vous souhaite de tout cœur une nouvelle année qui soit protégée par le Ciel et vous apporte paix et santé!

Nous avons célébré en décembre deux ans de la consécration de la cathédrale de la Sainte Trinité au cœur de Paris événement béni!

La communauté des fidèles y est nombreuse, elle est très active. Tous les samedis la liturgie y est célébrée en français et, deux fois par semaine,en moldave . Le Centre spirituel et culturel du quai Branly est très actif, il a organisé de nombreuses conférences, rencontres et expositions. La cathédrale accueille des fidèles appartenant à toutes les Eglises orthodoxes autocéphales.

N'oubliez pas Parlons d'Orthodoxie dans vos prières. Bonne année! S Novym Godom ! С новым Годом! Happy new year!
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 31 Décembre 2018 à 10:40 | 0 commentaire | Permalien

«Je n’ai jamais décoré de sapin»
Larissa

« A l’époque soviétique, les étoiles de Bethléem et les anges de cires ont été changés pour des étoiles rouges à cinq branches ou étoiles du Kremlin ».

C'est vers 330 que l'empereur Constantin fixa la date au 25 décembre, mais ce n'est qu'en 353, sous le pape Liberius (ou Liberos) que la fête de la naissance du Christ fut instituée à Rome. L'Eglise d'orient, qui jusqu'alors célébrait la naissance de Jésus le 6 janvier jour de l'Epiphanie, adopta en 381 elle-aussi la date du 25 décembre sur l'initiative de Grégoire de Nazianze, célébrant ainsi la venue sur terre du sauveur.

En 425, l'empereur d'Orient Théodose II codifia officiellement les cérémonies de la fête de Noël, ainsi Noël devint une fête exclusivement chrétienne. Le concile d'Agde en 506 rendit cette fête obligatoire, et l'empereur d'Orient Justinien, en 529, en fit un jour férié. C'est à partir du Ve siècle, sous le pontificat de Grégoire le Grand que l'on commença à célébrer la messe de minuit.

Au VIIe siècle, l'usage s'établit à Rome de célébrer 3 messes : la vigile au soir du 24 décembre, la messe de l'aurore et la messe du jour le 25 décembre.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 31 Décembre 2018 à 07:05 | 57 commentaires | Permalien

En préparant Noël: comment suivre le commandement du Christ "soyez comme des enfants"?
Père Alexandre Schmemann (1)

J'ai déjà parlé de ce que signifient dans l'Evangile les paroles du Christ "soyez comme des enfants". J'ai dit que l'enfance montre cette intégrité de la vision du monde, cette sincérité, cette ouverture et cette confiance, ce don de se fondre dans le tout qui appartiennent à l'enfance et que nous perdons sans retour quand nous quittons le paradis doré et entrons dans le monde "adulte", fracturé, gris, ennuyeux. Et c'est de là que vient: "si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n'entrerez pas dans le Royaume des Cieux." (Mt. 18:13).

J'ai déjà parlé de ce que signifient dans l'Evangile les paroles du Christ "soyez comme des enfants". J'ai dit que l'enfance montre cette intégrité de la vision du monde, cette sincérité, cette ouverture et cette confiance, ce don de se fondre dans le tout qui appartiennent à l'enfance et que nous perdons sans retour quand nous quittons le paradis doré et entrons dans le monde "adulte", fracturé, gris, ennuyeux. Et c'est de là que vient: "si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n'entrerez pas dans le Royaume des Cieux." (Mt. 18:13).

Mais comment devenir "comme des enfants"? Comment revenir à ce paradis perdu? Comment reconstituer cette intégrité? En un mot, comment suivre le commandement du Christ "soyez comme des enfants"?

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 30 Décembre 2018 à 11:03 | 4 commentaires | Permalien

LE PROPHÈTE DANIEL (Daniel signifie Jugement divin ou Dieu m'a jugé)
Pour bon nombre de personnes en Occident, la Bible est un vieux livre qui a peu ou pas d’autorité. Au mieux, elle ne représente que les rêveries pieuses de personnes superstitieuses ayant vécu à une époque lointaine. Bien que ses enseignements aient pu être considérés comme étant édifiants à leur époque, le 21ème siècle les considère désespérément dépassés.

Mais la Bible affirme que Dieu, et non des hommes et des femmes, en est l’auteur ultime. Dans ses pages, Dieu donne aux personnes de toutes époques une instruction concernant la vraie raison de l’existence de l’homme et la façon adéquate de mener sa vie.


Daniel est l'un des grands prophètes de la Bible hébraïque ou Ancien Testament et aussi un prophète du Coran.

Selon le récit biblique, Daniel n'est qu'un adolescent lorsqu'il est déporté à Babylone, cependant il est peu ou pas représenté sous la forme enfantine il apparaît souvent comme un homme adulte ou mûr.

Par sa sagesse, il gagne la confiance de Nabuchodonosor : il devient fonctionnaire de cour et interprète les songes du roi. Le Livre de Daniel qui lui est attribué figure parmi les Ketouvim pour le judaïsme. Il est également, selon l'ordre canonique de l'Église, le dernier des quatre grands prophètes.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 30 Décembre 2018 à 07:04 | 0 commentaire | Permalien

Père Andrew Phillips: Un nouveau pas vers l'avenir d'une Métropole d'Europe de l'Ouest
Pere Andrew Phillips

L'Eglise orthodoxe russe a enfin formé deux nouveaux Exarchats, d'Europe occidentale et d'Asie du Sud-Est. Ce dernier, dirigé par l’archevêque Sergei, est basé à Singapour et couvre les territoires de onze pays: Singapour, Vietnam, Indonésie, Cambodge, Corée du Nord, Corée du Sud, Laos, Malaisie, Myanmar, Philippines et Thaïlande.

Le nouvel Exarchat de Chersonèse et d’Europe de l’Ouest est basé à Paris. Il comprend les territoires de treize pays: Andorre, Belgique, Royaume-Uni, Irlande, Espagne, Italie (probablement Saint-Marin), Liechtenstein, Luxembourg, Monaco, Pays-Bas, Portugal, France et Suisse. Il comprend ainsi cinq diocèses (France, Ibérie, Benelux, Italie et îles Britanniques et Irlande).À sa tête est prévu l'actuel évêque Jean de Bogorodsk, qui a passé plusieurs années aux États-Unis, qui s'occupe actuellement des paroisses orthodoxes russes en Italie et dont le saint patron est St Jean de Shanghai et l'Europe occidentale.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 29 Décembre 2018 à 14:30 | 50 commentaires | Permalien

Création d’exarchats patriarcaux en Europe occidentale et en Asie du Sud-Est
Les membres du Saint-Synode de l’Église orthodoxe, réunis le 28 décembre 2018 à la résidence patriarcale et synodale du monastère Saint-Daniel de Moscou, ont débatu de la position de l’Église dans les pays d’Europe occidentale (procès-verbal n°105) et d’Asie du Sud-Est (procès-verbal n°106).

Il a été décidé d’ériger un Exarchat patriarcal en Europe occidentale, dont le centre sera à Paris. Les pays suivants relèveront de sa circonscription : Principauté d’Andore, Royaume de Belgique, Royaume-Uni, Irlande, Royaume d’Espagne, République italienne, Principauté du Lichtchenstein, Grand-Duché du Luxembourg, Principauté de Monaco, Royaume des Pays-Bas, République portugaise, République française et Confédération suisse.

L’évêque Jean de Bogorodsk est nommé chef de l’Exarchat patriarcal en Europe occidental, avec le titre d’évêque de Chersonèse et d’Europe occidentale. Mgr Jean est nommé ordinaire du diocèse de Chersonèse, tout en conservant l’administration temporaire des paroisses de l’Église orthodoxe russe en République italienne.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 29 Décembre 2018 à 14:04 | 5 commentaires | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 274


Recherche

Sondage
L'Église en Ukraine doit-elle devenir autocéphale?


Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile