Monseigneur Macaire, évêque de Christopoulos, Patriarcat de Constantinople, accuse les médias ukrainiens de répandre de fausses nouvelles
Le 9 octobre l'agence ROMFEA a mis en ligne une déclaration de Monseigneur Macaire, il y précise ne pas avoir diffusé le texte de son rapport exposant l'historique de l'examen du problème de l'octroi de l'autocéphalie à l'Eglise d'Ukraine.

Ce rapport a été présenté les 1-3 octobre à la Synaxe réunie à Istanbul. Il n'a pas été publié en grec, ni en anglais.

"Malheureusement c'est avec regret que j'ai découvert le texte du rapport sur le site risu.org.ua Je n'ai jamais autorisé cette publication, le rapport a fait l'objet de nombreuses coupures, il est riche en falsifications. Je n'ai pas envoyé ce rapport à qui que ce soit. Les modérateurs du site ne m'ont pas répondu à la question de savoir quelle était la provenance du texte que j'ai prié de supprimer. Le texte authentique de mon intervention fera partie d'un recueil devant paraître fin novembre."
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Octobre 2018 à 15:34 | -2 commentaire | Permalien

Fête de l'apôtre et évangéliste Jean le Théologien
Saint Jean dictant l'Apocalypse à son disciple Prokhor

Jean est le premier disciple de Jésus.

Il a 20 ans environ au moment de sa rencontre avec Lui au bord du Jourdain. Il assiste à son Baptême en compagnie de son frère Jacques le majeur et d’André. Au retour de Jésus du désert, où il a passé quarante jours, il l'interpelle : "Maître, où demeures-tu ?" et le suit (EMV 47 - Cf. Jean 1, 35-39).

Jean l'évangéliste, ascète semblable aux anges, théologien qui as eu Dieu pour maître, tu as prêché au monde fidèlement la plaie immaculée du Seigneur faisant jaillir le sang et l'eau. C'est elle qui procure à nos âmes la vie éternelle.

Couché sur la poitrine du Christ le Maître pendant la Cène du Seigneur, ô disciple bien-aimé, d'elle tu as reçu la connaissance des choses ineffables et tu as clamé à tous d'une voix de tonnerre: Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu, la vraie lumière qui éclaire tout homme par sa venue dans le monde, le Christ Dieu, le Sauveur de nos âmes.

On attribue à l'apôtre Jean de nombreux miracles.

Lors d'une fête en dévotion à la déesse Artémis, que vénéraient les habitants d'Éphèse, Jean monta sur la colline où se trouvait une grande statue de la déesse et commença à haranguer la foule païenne. Celle-ci, furieuse, tenta de le lapider, mais toutes les pierres frappèrent la statue qui fut mise en pièces, puis les pierres se retournèrent contre ceux qui continuaient à les lancer.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Octobre 2018 à 11:39 | 1 commentaire | Permalien

Les relations entre le Saint patriarche Tikhon et le patriarcat de Constantinople
Nos lecteurs seront surpris d’apprendre que Constantinople a collaboré avec le régime soviétique dès son instauration, quitte à sacrifier le saint patriarche Tikhon. Les relations entre les deux patriarcats sont jusqu’à présent restées difficiles.

Le patriarche Meletios IV est le premier à avoir pratiqué la politique destructrice inhérente au Phanar. Un mois après son sacre, le 1 mars 1922 , il a abrogé le Tomos accordé aux paroisses grecques des Etats-Unis. Il a ainsi rétabli pour ces paroisses la juridiction de Constantinople. Cette décision a été désapprouvée par l’Eglise de Grèce. Ces dissensions persistent jusqu’à aujourd’hui.

En mars 1922 Meletios IV élabore, sans se concerter avec qui que ce soit, un autre Tomos « Sur le droit de Constantinople de superviser directement et de gérer l’ensemble des paroisses orthodoxes d’Eurоpe, d’Amérique, etc. En 1923 un autre Tomos annonce que le diocèse de Revel relevant de l’Eglise orthodoxe russe appartient désormais à sa juridiction sous le nom de Métropole orthodoxe d’Estonie. Un troisième Tomos annonce la création de l’Eglise orthodoxe de Finlande relevant du patriarcat de Constantinople.

***
Par Dimitri Safonov

Le patriarche Tikhon a dû, en juin 1924, faire face à des dangers suscités par la politique du patriarcat de Constantinople.

Le patriarche de Constantinople est traditionnellement considéré comme étant le primus inter pares. Il n’en découle cependant pas qu’il dispose de droits particuliers en ce qui concerne les Eglises orthodoxes locales. Au début des années 1920 la politique conduite par les patriarches de Constantinople a changé du tout au tout s’écartant de plus en plus de la tradition orthodoxe. [
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Octobre 2018 à 20:05 | 24 commentaires | Permalien

Elie II, Patriarche de l’Eglise de Géorgie : l’octroi de l’autocéphalie à l’Eglise d’Ukraine ne peut être que conforme au droit canon
Le site du patriarcat de l’Eglise de Géorgie a publié le texte qui suit :

« Après la rencontre entre le catholicos Elie II et André Paruby, président de la Rada suprême (parlement) d’Ukraine, de fausses informations ont été diffusées selon lesquelles l’Eglise de Géorgie reconnaîtrait l’autocéphalie de l’Eglise d’Ukraine.

Or, nous avons déclaré que l’Eglise de Géorgie a répondu à A. Parouby que l’on ne saurait laisser s’installer des divisions au sein de la société et que tant que les positions définitives des patriarcats de Moscou et de Constantinople ne seront pas connues le patriarcat de l’Eglise de Géorgie s’abstiendra de tout commentaire". Lien et PO
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Octobre 2018 à 15:43 | 0 commentaire | Permalien

Saint Serge de Radonège + 1392
Ermite, fondateur Laure de la Sainte Trinité-Saint-Serge (+ 1392) Serguiev Posad - Сергиев Посад (appelé Zagorsk - Загорск à l'époque soviétique), à 75 km au nord de Moscou

Ce monastère fondé dans les années 1340 par saint Serge, eut un rayonnement exceptionnel jusqu'au XXe siècle.

En 1920, la laure est fermée par les bolchéviques et ne sera réouverte qu'après le IIe guerre mondiale : « cadeau » de Staline à l'Église


Le monastère de la Trinité Saint Serge, resta même aux jours les plus sombres du soviétisme un grand lieu de pèlerinage et l'un des centres théologiques et spirituels de l'Église russe.

Né à Rostov au nord de Moscou, le jeune Barthélémy (le futur moine Serge) émigre à Radonège avec les siens, fuyant l'avance des Tatares. Le garçon, peu doué pour les études, ne rêve que de vie monastique. A la mort de ses parents, il se retire avec son frère aîné dans la forêt pour y vivre en ermite au milieu des loups et des ours.

Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 8 Octobre 2018 à 14:30 | 1 commentaire | Permalien

L’Église d’Antioche met en garde contre le risque de plonger le monde orthodoxe dans les conflits politiques mondiaux et de morceler l’Église orthodoxe sur des bases politiques et ethniques.
Le Saint-Synode du Patriarcat d’Antioche a tenu sa 11ème séance extraordinaire du 3 au 6 octobre 2018. Voici les passages de son communiqué final, diffusé ce 6 octobre, relatifs au principe de l’autocéphalie :

"Après avoir discuté les affaires orthodoxes courantes, les Pères de l’Église ont signalé la forte inquiétude exprimée par l’Église d’Antioche face aux tentatives actuelles d’altérer la configuration géographique de l’Église orthodoxe par le truchement d’une relecture de l’histoire.

Москва. 6 октября. INTERFAX.RU - Священный Синод Антиохийской церкви призвал Константинопольского патриарха Варфоломея в срочном порядке созвать совещание глав Православных церквей для обсуждения ситуации вокруг Украины.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 6 Octobre 2018 à 19:36 | 1 commentaire | Permalien

Saint Innocent de Moscou ou d'Alaska (1797-1879)
Il fut métropolite de Moscou de 1868 à sa mort. L'Église orthodoxe l'a canonisé comme « apôtre de l'Amérique du Nord et de la Sibérie ».

Né dans le village d'Angarsk, dans la région d'Irkoutsk, le futur métropolite Innocent, Jean (Ivan) Popov, selon l'état civil, perdit son père Eusèbe à l'âge de 6 ans. C'est son oncle paternel, Dimitri qui se chargea de son éducation.

À partir de neuf ans, jusqu'à vingt ans, il étudia au séminaire d'Irkoutsk. Dans le but de le différencier des autres « Popov », on le nommait « Popov d'Angarsk ». Remarqué par le recteur du séminaire comme élève sérieux et appliqué, il lui fut proposé de prendre le nom du précédent archevêque d'Irkoutsk, Véniamine (Benjamin). Il fut donc « Jean Véniaminov ».
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 6 Octobre 2018 à 10:20 | 0 commentaire | Permalien

URSS : l’Eglise des Catacombes et la vie des croyants
Nous lisons dans un article rédigé sur l’Eglise des Catacombes et la vie des croyants en 1951 par un témoin : « Les fidèles préféraient entrer dans l’Eglise clandestine plutôt que de demeurer dans l’Eglise officielle»

Un jour ; me dit ce témoin, mon juge d’instruction me déclara : « Savez-vous que nous, tchékistes, nous sommes, comme votre Dieu, tout puissants et omnipotents, que nous connaissons tout, que nous sommes partout ! Et nous vus déclarons : « Là où deux ou trois sont réunis en Son nom nous sommes au milieu d’eux ! »

Malgré les terribles persécutions menées contre elle, l’Eglise des catacombes continue d’exister en Union Soviétique. Une de ses chapelles-refuges de Crimée était creusée sous une étable dans laquelle la vache du kolkhoze ruminait en paix. Sous terre, dans une sorte de cave humide et obscure, on avait installé le sanctuaire, muni de tous les objets nécessaires au culte.

Un groupe de quelques moines et prêtres, ayant à sa tête l’évêque M. dirigeait la petite colonie et se tenait en contact avec d’autres groupes des catacombes dispersés dans toute la Russie. Cette colonie était entourée
d’un tel secret que beaucoup de groupes clandestins religieux de la région l’ignoraient.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 6 Octobre 2018 à 08:50 | 1 commentaire | Permalien

Les Liturgies en français et en moldave seront célébrés en semaine en la cathédrale de la Sainte Trinité
Nous attirons votre attention qu'à compter du mois d'octobre, les horaires des célébrations en la cathédrale de la Sainte-Trinité vont être modifiés.

Avec la bénédiction de l'évêque Nestor de Chersonèse, de nouvelles célébrations vont être inscrites dans le cycle hebdomadaire des offices. Dorénavant une Divine liturgie sera célébrée les mercredi et vendredi, respectivement en langues française et moldave à 9h00.

Les prochaines liturgies en langue française le mercredi auront donc lieu les 3, 10 et 17 octobre.

Les prochaines liturgies en langue moldave le vendredi auront quant à elles lieu les 5,12 et 19 octobre.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 5 Octobre 2018 à 19:41 | 0 commentaire | Permalien

Une Exposition d’Ivan Glazounov du 12 septembre  jusqu’au 7 octobre 2018
Le Centre spirituel et culturel orthodoxe russe à Paris l’Association culturelle KULTURA et la Fondation moscovite Ivan Glazounov organise une exposition de peintures ainsi que d’anciens costumes russes et d’objets d’art populaire de la collection d’Ivan Glazounov, critique d’art, membre de l’Académie russe des arts et artiste émérite de la Fédération de Russie. L’exposition porte le nom « Le Pèlerinage de l’Âme. La Russie méconnue ».

Les 15 et 16 septembre le Centre culturel russe et la cathédrale de la Sainte Trinité seront ouverts au public à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine


Le thème de l’exposition est né de la réflexion de l’artiste sur le passé et le présent de la Russie du Nord. Le regroupement dans un même espace des peintures de l’artiste et des antiquités recrée la beauté du passé et plonge le spectateur dans la contemplation de la grandeur et du lyrisme du paysage russe, de l’image de la femme dans le portrait, des visions de l’histoire russe. L’œuvre d’Ivan Glazounov est la réflexion sur des événements historiques et des images du passé. Il s’inquiète de la disparition des liens entre l’homme et son passé historique et culturel. Les sujets de ses œuvres sont consacrés aux valeurs qui s’estompent des cultures russe et européenne.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 5 Octobre 2018 à 04:24 | 2 commentaires | Permalien

L'OLTR : Octobre 2018 - Préserver l’Eglise Orthodoxe d’Ukraine et sauver l’Eglise Orthodoxe
Préserver l’Eglise Orthodoxe d’Ukraine et sauver l’Eglise Orthodoxe

La crise que traverse, actuellement, le monde orthodoxe est très grave. Ce sont, surtout, deux conceptions fondamentalement différentes de l'organisation de l'Eglise qui s'opposent. D'une part, Le patriarcat de Constantinople revendique une juridiction universelle, un droit d'ingérence dans toutes les autres Eglises autocéphales, un pouvoir exclusif de décision (par exemple pour l'octroi de l'autocéphalie) qui s'imposerait à toute l'Eglise Orthodoxe.

Non sans raison, cette forme d'organisation est qualifiée de « papisme » oriental. D'autre part, suivant la conception traditionnelle de l'Eglise Orthodoxe, nous avons quinze églises autocéphales qui se reconnaissent mutuellement (c'est ce qui leur octroie la qualité d'être canonique).

Chacune est indépendante dans la conduite de sa vie ecclésiale, sur son territoire canonique et, toutes ensemble, elles sont également responsables de la vie de l'Eglise. C'est cette conception traditionnelle de l'Eglise Orthodoxe (avec un patriarche de Constantinople qui dispose d'une primauté d'honneur) que défend, entre autres, le patriarcat de Moscou.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 4 Octobre 2018 à 13:08 | 2 commentaires | Permalien

L’ÉGLISE ORTHODOXE ET LE MARXISME
Par Dimitris Michalopoulos

VG - Je propose ce court texte pour ouvrir un débat. Il contient en effet bon nombre d’informations érudites intéressantes, mais les diductions del’auteur sont souvent sujette à caution.

DIMITRIS MICHALOPOULOS est en effet un historien spécialiste de l'histoire des Balkans plus que de la religion. Il est Grec francophone, né à Athènes en 1952, diplômé de l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS, Paris) et ancien boursier de la Commission franco-américaine Fulbright; actuellement attaché à l’Institut d’Histoire maritime hellène, il enseigne «l’Histoire de la Grèce moderne et contemporaine » à l’Université du Peuple (Athènes).

C’est un habitué des théories historiques paradoxales : dans "Les Argonautes" (Dualpha éditions, 10/09/2013), il cherche à démontrer que le Anciens possédaient des connaissance scientifiques incroyables, qui ont été perdues à cause de l’athéisme, et dans son dernier ouvrage il veut prouver que l’Odyssée d'Homère eut lieu dans l'Océan atlantique …

Dans l’article proposé, il fait une analyse historico-sociologique pour le moins originale du développement de l’Orthodoxie...
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 4 Octobre 2018 à 10:47 | 9 commentaires | Permalien

Ukraine : le métropolite d’Amérique et du Canada Tikhon souhaite réunir une Synaxe orthodoxe
Le métropolite Tikhon est à la tête de l’Eglise orthodoxe d’Amérique et du Canada /OCA/. En 2016 il a concélébré la Divine liturgie officiée au Phanar par le patriarche Bartholomé. C’était la première concélébration du primat de l’OCA et du patriarche œcuménique. L’OCA s’est vue octroyer l’autocéphalie par l’Eglise orthodoxe russe en 1970.

Sa Béatitude le métropolite Tikhon a adressé un message pastoral à l’ensemble des Eglises orthodoxes locales les appelant à trouver une issue à la crise qui déchire l’Eglise orthodoxe d’Ukraine.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Octobre 2018 à 18:12 | 3 commentaires | Permalien

L’Église orthodoxe russe réagit à la présentation que donne Constantinople de l’histoire de l’Église en Ukraine
Selon l’archiprêtre Nicolas Balachov, vice-président du Département des relations ecclésiales extérieures du patriarcat de Moscou, le patriarcat de Constantinople présente des documents discutables sur l’histoire de l’Église en Ukraine ; pour rechercher la vérité, il faudrait une discussion scientifique sérieuse.

Sur son site, le patriarcat de Constantinople a précédemment publié un document de 29 pages : « Le Trône œcuménique et l’Ukraine, d’après les documents », dans lequel il tente de justifier un octroi de l’autocéphalie à l’Église d’Ukraine.

De son côté, le Centre scientifique « L’Encyclopédie orthodoxe » a aussi commencé à publier des documents sur le retour de la métropole de Kiev dans le sein de l’Église orthodoxe russe au XVIIe siècle et les événements qui l’ont précédé.

Selon le patriarcat de Moscou, « il s’agit d’un ensemble de documents d’environ 900 pages »

« La publication ces derniers temps de documents concernant cette question devrait permettre ne serait-ce qu’une discussion à distance sur les origines de cet ensemble de documents, pour sa part l’Église orthodoxe russe est prête à cette discussion, » a déclaré le père Balachov.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Octobre 2018 à 17:20 | 3 commentaires | Permalien

L'archevêque Job (Getcha) s'est montré courroucé !
C'est d'une manière assez brutale que l’Archevêque Job de Telmessos le représentant du patriarcat de Constantinople a réagi à la déclaration faite par le porte-parole de l'Eglise canonique EOU.

Récemment le Phanar abondait en prises de positions pacifiques en ce qui concerne la situation en Ukraine. Le métropolite Onuphre a prié les deux exarques de Constantinople venus à Kiev sans concertation préalable avec l'Eglise canonique de quitter le pays.

Selon Mgr Job "la méchante Moscou" ne veut pas lâcher l'EOU et s'oppose à l'octroi de l'autocéphalie par Constantinople. L'EOU n'est pas, dans le cadre des relations inter-ecclésiales une entité autonome habilitée à conduire des négociations.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Octobre 2018 à 12:19 | 17 commentaires | Permalien

Jean-Claude LARCHET: L’évolution inquiétante des prérogatives que s’attribue le patriarcat de Constantinople
Extrait du livre de Jean-Claude Larchet, L’Église, Corps du Christ, tome II, Les relations entre les Églises, Éditions du Cerf, Paris, 2012

Les années 20 du XXe siècle ont marqué un tournant im­portant dans la façon dont le patriarcat de Constantinople a compris ses prérogatives et a entendu les exercer au sein du monde orthodoxe. Ces années furent marquées par la constitution en Europe, en Amérique du Nord et en Australie d’une importante diaspora composée d’abord par les Russes qui avaient été contraints de fuir leur pays à la suite de la Révolution de 1917, puis par les Grecs chassés d’Asie mineure par la politique du nouvel État turc.

De ce dernier fait, le patriarcat de Constantinople se voyait, sur son territoire canonique, privé d’une grande partie de ses fidèles; dans le pays où ils continuaient à résider, le patriarche voyait ses droits et sa liberté d’action considérablement limités, un processus qui s’accentua avec l’interminable conflit entre la Grèce et la Turquie.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Octobre 2018 à 06:19 | 3 commentaires | Permalien

LE "GRAND JEU" ANTI-ORTHODOXE
V. Golovanow

UNE MANŒUVRE MALIGNE, ANTI-CANONIQUE, INAMICALE ...

La manœuvre de Constantinople apparaît très astucieuse : soumis à une très forte pression nord-américaine pour, selon eux, "libérer l’Église ukrainienne de la main mise russe", il n’accorde pas l’autocéphalie aux juridictions schismatique (pseudo-patriarcat de Kiev/PK et Église orthodoxe autocéphale ukrainienne/EOAU aussi appelée ‘Église ukrainienne autocéphale’ (1)), mais va susciter la formation d’une nouvelle entité sous son obédience directe.

Il évite ainsi le mauvais exemple de la légalisation de schismatiques, qui serait certainement très mal vu des autres Églises soumises à des mouvements sécessionnistes, mais reste anti-canonique en venant brutalement interférer dans la juridiction d’une autre Église autocéphale, comme le montre la rupture "provisoire" de la communion et des commémoration par l’Église russe.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 30 Septembre 2018 à 19:12 | 14 commentaires | Permalien

La première église moscovite en l'honneur de Nicolas II sera achevée au second semestre 2019
Moscou, le 24 septembre 2018. Interfax – Ainsi que le responsable du « programme-200 », le député de la Douma,

Vladimir Ressine, l'a annoncé aux journalistes, la première église de la capitale russe dédiée aux Saints Martyrs impériaux sera entièrement achevée dans le courant de la seconde moité de l'année prochaine.

« L'église elle-même est construite depuis longtemps, mais ce n'est que cette année que l'iconostase définitive en bois sculpté a été installée à la place de l'iconostase provisoire. Actuellement les travaux de la toiture s'achèvent. L'installation des cadres de fenêtres est en cours dans la maison du clergé, ainsi que le plâtrage intérieur des murs et la finition de la façade : le crépi et la peinture. L'aménagement du parc commencera l'année prochaine, après la fin des travaux. L'église sera entièrement achevée et mise en service au second semestre 2019 », dit Vladimir Ressine.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 30 Septembre 2018 à 16:12 | 0 commentaire | Permalien

Sainte Sophie et ses trois filles, Foi, Espérance et Charité
A Rome, les saintes vierges Foi, Espérance et Charité, qui obtinrent la couronne du martyre sous l’empereur Adrien.

Ces trois Vierges étaient sœurs. Sainte Sophie, leur mère, qui est nommée sous le 30 septembre par le martyrologe romain, leur donna probablement les noms sous lesquels elles sont connues par dévotion et par amour des vertus théologales.

Les ménologes grecs donnent aux trois sœurs les noms de Pistis, Elpis et Agapé : ce sont trois mots grecs qui répondent aux mots français : foi, espérance et charité.

Il en est de même de Sophie qui signifie Sagesse. Aussi, croyons-nous volontiers que ces noms sont moins des noms propres que des noms appellatifs.
Rédigé par l'équipe rédaction le 30 Septembre 2018 à 06:00 | 30 commentaires | Permalien

Le Vatican dément la déclaration du ministère des affaires étrangères d’Ukraine selon laquelle il soutiendrait le principe de l’autocéphalie de l’Eglise  d’Ukraine
The embassy of the Holy See in Ukraine has denied the statement by the Ukrainian Foreign Ministry stating that "the Vatican respects the Ukrainian people's decision to establish a unified local church."

"The Apostolic Nunciature in Ukraine wishes to once again state the position of the Holy See in the question of the creation of one Local Ukrainian Orthodox Church, namely that this is an internal question of the Orthodox Church, on which the Holy See never did and has no intention whatsoever of expressing any evaluation, in any venue," the nunciature said in a statement.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Septembre 2018 à 12:49 | 2 commentaires | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 268


Recherche

Sondage
L'Église en Ukraine doit-elle devenir autocéphale?


Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile