Dix ans de la consécration épiscopale de Monseigneur Nestor !
Excellence, très cher Monseigneur Nestor,

Nous nous souvenons avec quelle joie nous avons appris votre nomination comme évêque de Caffa et suivi les nouvelles de votre sacre il y a aujourd’hui dix ans !

Nous gardons un souvenir très vif et heureux de votre séjour et de votre action à Paris. Nous n’oublierons jamais combien nous vous devons pour la construction de la nouvelle cathédrale de la Sainte-Trinité qui, dans sa version actuelle, loin de défigurer (comme nous l’avons tant craint) le quai Branly, l’embellit vraiment.

Comme tous les paroissiens des Trois-Saints-Docteurs nous regrettons votre départ, mais sommes confiants et vous souhaitons de tout cœur de poursuivre dans votre nouvel archidiocèse, avec l’aide de Dieu, votre œuvre au service de l’Église orthodoxe russe.

Sollicitant vos paternelles prières, nous vous assurons, Monseigneur, de nos ferventes prières et de notre fidèle amour en Christ.

Vos fidèles paroissiens
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 5 Septembre 2020 à 22:19 | -2 commentaire | Permalien

Saint Irénée de Lyon (+ v. 201) un homme de paix au service de l’Église
Irénée est né vers 135-145, à Smyrne (Izmir) en Asie Mineure. Il est vraisemblable qu’il quitta sa ville natale à l’adolescence pour compléter sa formation à Rome. En 177, Irénée arrive à Lyon, la capitale des Gaules. Des chrétiens de Vienne et de Lyon, prisonniers en raison des persécutions, l’invitent à transmettre un message au pape Éleuthère (175 ? - 189). Ils y expriment leur sentiment sur le montanisme, un mouvement prophétique qui commence à se répandre en Phrygie. Irénée se rend donc à Rome avec cette lettre qui est le document écrit le plus ancien de l’Église des Gaules.

Peut-être ce voyage lui épargna-t-il d’être lui-même victime de la persécution qui s’abat alors sur cette communauté chrétienne. De retour à Lyon, Irénée est nommé évêque de la cité gauloise en remplacement de l’évêque Pothin décédé des suites des mauvais traitements dont il avait été victime.

Sous le pontificat de Victor (189-198), Irénée (dont le nom signifie la paix) agit en véritable homme de paix. Alors que les communautés chrétiennes de Rome et d’Asie mineure célébraient Pâques à des dates différentes, Victor, soucieux peut-être d’éviter un retour aux pratiques juives, cherchait à imposer la coutume romaine à l’ensemble des Églises.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 5 Septembre 2020 à 08:25 | 1 commentaire | Permalien

On saura ce 18 septembre si la cathédrale orthodoxe russe à Nice est le "Monument préféré des Français 2020"
Cette année, c’est le retour sur France 3 du "Monument préféré des Français";Monument préféré des Français" , animé par Stéphane Bern. En PACA, le monument qui a été retenu est l’édifice bien connu à Nice sous le nom de la cathédrale orthodoxe russe de Saint-Nicolas. Réponse ce 18 septembre à 21h05.

Avec plus de 43.000 édifices inscrits ou classés aux "Monuments historiques", la France dispose d'un patrimoine incroyable, à l’histoire aussi riche que variée. France Télévisions a relancé cette année le concours. Ce vendredi 18 septembre à 21h05, vous pourrez découvrir le lauréat 2020.

Histoire de la Cathédrale Saint-Nicolas

Durant la seconde moitié du XIXe siècle, la famille impériale russe se rend régulièrement sur la Côte d’Azur, et plus particulièrement à Nice. Une forte population russe s’y installe donc, entraînant la construction d’un lieu de culte orthodoxe pour cette communauté. La Cathédrale Saint- Nicolas est alors édifiée au début du XXe siècle, à Nice, sous le patronage du dernier Tsar Nicolas II et de sa mère l'Impératrice douairière Marie Feodorovna.[
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 3 Septembre 2020 à 14:19 | 1 commentaire | Permalien

En quelle année a eu lieu la Dormition de la Mère de Dieu ? Elle avait 82 ans.
La date de la Dormition de la Mère de Dieu est totalement inconnue. Cependant on peut la supposer.

L’évangéliste Luc, médecin et assistant de l’apôtre Paul s’est rendu à Jérusalem aux environs de l’an 60. Selon la tradition, c’est alors qu’il y a rencontré la Mère de Dieu et, à la demande de membres de nouvelles communautés chrétiennes, réalisé trois portraits de la Vierge.

Ensuite, Luc a accompagné le prisonnier Paul jusqu’à Rome. C’est à Rome que Luc a écrit le troisième Évangile qui renferme des indications précieuses pour nous sur l’Annonciation, la Nativité et la jeunesse de Jésus. Événements qui ne sont relatés que dans l’Évangile de Luc, ce qui tend à attester que l’Évangéliste a effectivement rencontré la Mère de Dieu, car c’est d’Elle seulement qu’il ne pouvait détenir tous ces détails.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Septembre 2020 à 16:59 | 0 commentaire | Permalien

L’évêque Amfilohije, qui dirige l’église au Monténégro, s’est ouvertement retourné contre le gouvernement à cause de la loi sur la propriété.
Archiprêtre Nicolas Balachov: Les résultats des élections au Monténégro donnent l'espoir de mettre fin à la politique anti-ecclésiale dans ce pays

L’Église orthodoxe serbe a fait valoir que la loi permet à l’État monténégrin de confisquer ses biens en prélude à la création d’une église monténégrine distincte. Cela a été nié par le gouvernement.

L’évêque Amfilohije, qui dirige l’église au Monténégro, s’est ouvertement retourné contre le gouvernement à cause de la loi sur la propriété. Le principal groupe d’opposition, l’alliance pro-serbe et pro-russe «Pour l’avenir du Monténégro», a soutenu les manifestations dirigées par l’Église contre la loi sur la religion, et il souhaite des liens plus étroits avec Belgrade et Moscou.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Septembre 2020 à 08:44 | 0 commentaire | Permalien

Carol SABA : LIBAN, 2ème lettre ouverte à Emmanuel Macron
LIBAN : 2ème lettre ouverte à l’occasion du 2ème voyage d’Emmanuel Macron au Liban qui commence lundi soir. Une lecture de la situation contextuelle actuelle et des raisons d’espérer. Cet article est un ensemble composé de la lettre elle-même plus et de trois annexes qui constituent une analyse de fond.

Par Carol SABA, Avocat franco-libanais au Barreau de Paris et de Beyrouth, Vice-président de la Commission internationale « Paris-Beyrouth » de l’Ordre des Avocats de Paris, Responsable de la Communication de l’Assemblée des Evêques Orthodoxes de France, écrivain et chroniqueur (Il s’exprime ici en son nom personnel)

« Oui, M Macron, Ecoutez FAYROUZ ! Elle vous dira ce qu’est vraiment le Liban ! Mais de grâce, M le Président, ne soyez pas contaminé par nos politiciens ! »

« Monsieur le Président. Je vous fais une lettre, Que vous lirez peut-être, Si vous avez le temps ». Sans être « déserteur », j’emprunte à Boris VIAN, ces paroles pour vous adresser un salut républicain franco-libanais et pour vous parler du LIBAN.

Cette lettre ouverte, à la veille de votre voyage à Beyrouth, n’a d’autres ambitions que de rappeler l’essentiel de certains CONSTATS de la situation de crise libanaise, complexe et dramatique, et à formuler des PROPOSITIONS qui seraient nécessaires pour aider les libanais à s’en sortir, par le haut.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 1 Septembre 2020 à 13:51 | Permalien

Saints Flor et son frère jumeau Laure
Saint Flor et son frère jumeau Laure vécurent sous le règne d'Hadrien (117-138).

Ils exerçaient la profession de tailleurs de pierre, qu'ils avaient apprise à Byzance des Saints Patrocle et Maxime. Recevant aussi de leurs maîtres les semences de la piété, ils mettaient leur art au service de Dieu, et quand ils taillaient les pierres pour leur donner forme et grâce, ils avaient conscience qu'ils travaillaient en fait sur leur âme, pour la dégrossir de ses passions et la faire resplendir de la ressemblance divine par les saintes vertus.

Lorsque leurs maîtres Patrocle et Maxime eurent subi le martyre, ils quittèrent Byzance et allèrent s'installer dans la ville d'Ulpiana en Dardanie (province d'Illyrie). Arrivés là, ils demandèrent au gouverneur Lykôn l'autorisation d'exploiter des carrières et d'en extraire des pierres aptes à être sculptées.

Ayant acquis une bonne réputation par leur travail, ils furent convoqués par Licinius, fils de l'impératrice, qui leur confia une importante somme d'argent pour construire un temple en l'honneur des idoles, dont il avait lui-même tracé les plans.
Rédigé par l'équipe rédaction le 31 Août 2020 à 15:46 | -1 commentaire | Permalien

Monseigneur Nestor: Homélie le jour de la fête de la Dormition de la Très-Sainte Mère de Dieu et toujours Vierge Marie
« Dans ton enfantement tu as gardé la virginité, dans ta Dormition tu n’as pas quitté le monde, ô Mère de Dieu. Tu as rejoint la Source de vie, toi qui conçus le Dieu vivant et qui délivres nos âmes de la mort par tes prières ».

En cette journée, chers frères, chères sœurs, nous célébrons, comme le fait toute l’Eglise orthodoxe du Christ, la mémoire de la glorieuse Dormition de la Très Sainte Mère de Dieu et toujours Vierge Marie. Cette fête clôt, ne l’oublions pas, le cycle des douze fêtes Majeures et couronne l’année liturgique nous faisant évoquer tout ce que nous avons ressenti et vécu, ce à quoi nous avons aspiré tout au cours l’année ecclésiale qui s’achève. La fête est précédée par deux semaines de jeûne strict. La Dormition est commémorée dans les monastères les plus connus, les Laures, les cathédrales ainsi que dans les petites églises éloignées. De nombreuses cathédrales et églises sont, au sein de l’Eglise orthodoxe d’Orient ainsi qu’en Occident consacrées à la glorification de la vie éternelle de la Très Sainte Vierge.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 30 Août 2020 à 11:19 | 2 commentaires | Permalien

Des journées de commémoration des répressions politiques auront lieu à Solovki
Dans le cadre des célébrations commémoratives dans l'archipel, une conférence "L'histoire du pays et le sort des prisonniers des camps de Solovetsky"

Du 23 au 28 août 2020, Solovki accueillera les Journées du souvenir de la répression politique, organisées par le musée histor d'État des îles Solovetsky, le monastère Spaso-Preobrazhensky Solovki et l'Université orthodoxe Saint-Tikhon .

Parmi les événements prévus: une action commémorative à l'allée de la mémoire, au cimetière du village, à la fosse commune des prisonniers, la présentation des nouvelles publications du musée des Solovki, une soirée littéraire et musicale sur les activités scientifiques dans le camp, etc.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Août 2020 à 10:36 | -2 commentaire | Permalien

"La Mère de Dieu s'est endormie, la Pâque d'été"...
Archiprêtre Alexander A. Winogradsky Frenkel

In Hebrew, it is quite special to express the “mystery of the Dormition” of the Most Holy Virgin and Theotokos Mary. The word that is often used makes sense in many ways: “Dormitzion/דורמיציון “. of course, it sounds a bit too close to Latin “Dormitio”. But in Hebrew “hirdim/nirdem = הרדיםנרדם = to cause to fall asleep and to fall asleep”; in fact, the root is relating to “y-r-d/ירד = to fall” as in the name of the Jordan River, Yarden/ירדן . All creatures, except in case of illness, go through the process of falling asleep. Life is partly a sleep, not the kind of dreamy thing that at times make the human beings speculate on “day sleep” or “sleeping being awaken”.

There is a special move that is beyond human will and control and the living creatures that exist on earth fall asleep. Some tales insist on the possibility to wake up from a sleep after a long period. Usually we sleep some hours and get a refresh. Some people would claim that they do not need to sleep much as if it were a competition. But this has nothing to do with any competition and this is one of the matters that escape to our own desires. Modern times have invented “non-sleeping pills”. Then, scientists or entrepreneurship champions involved in a rushing and crushing race over time and space would think they save or gain time.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Août 2020 à 09:00 | 0 commentaire | Permalien

L'évêque de Borisov et Maryinogorsk Benjamin est nommé exarque du patriarche  en Biélorussie
Lors de la réunion du Saint Synode, tenue le 25 août 2020 un rapport a été entendu par le métropolite Pavel de Minsk et Zaslavsky , l'exarque patriarcal de toute la Biélorussie ( magazine n ° 46 ).

Les participants à la réunion ont décidé de prendre en compte la pétition du métropolite Pavel  et de le relever de ses fonctions d'exarque patriarcal de toute la Biélorussie. Son Éminence a exprimé sa gratitude pour le travail accompli. Vladyka Pavel a été nommé métropolite d'Ekaterinodar et de Kouban, responsable  de la métropole du Kouban .
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 27 Août 2020 à 09:11 | 0 commentaire | Permalien

Archimandrite Savva (Mazhuko): Phanar prépare un schisme d'église en Biélorussie
Un moine du cloître Saint Nicolas de Gomel a déclaré que le patriarcat de Constantinople prévoyait de créer son propre exarchat dans le pays ...

La politique ecclésiale du patriarcat de Constantinople vise à affaiblir au maximum l'Église orthodoxe russe, et il n'est donc pas surprenant que le Phanar tente de profiter de la crise politique en Biélorussie, comme en Ukraine, et s'immisce dans les affaires de l'Église de Biélorussie C'est ce qu'a déclaré l'archimandrite Savva (Mazhuko), monastère de Gomel, fait savoir Interfax .

De l'avis du clerc, la carte du nationalisme biélorusse pourrait être jouée dans un proche avenir, ce qui entraînera, face à l'Église orthodoxe russe, "de graves et tristes conséquences". Ce n'est pas un hasard si l'opposition biélorusse a inclus un élément sur l'autocéphalie de l'Église dans son programme.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 26 Août 2020 à 19:08 | -1 commentaire | Permalien

Une analyse de Raphaël Blere - Au Monténégro, l'Eglise orthodoxe serbe face à la persécution de l'Etat
Au Monténégro, l'Etat entend réduire l’influence de l'Eglise orthodoxe serbe, à travers la création d'une Église autocéphale et une loi controversée sur «la liberté religieuse». Une analyse de Raphaël Blere, consultant en Intelligence économique.

Au Monténégro, à l’approche des nouvelles élections législatives du 30 août, les tensions sont toujours aussi grandes entre le gouvernement et l’Eglise orthodoxe serbe du Monténégro dirigée par le métropolite Amphiloque.

En cause : la loi sur la liberté religieuse, votée par le Parlement le 26 décembre 2019. Celle-ci oblige l’Eglise orthodoxe serbe à présenter les titres de ses propriétés datant d’avant 1918, chose souvent impossible pour des raisons historiques, sous peine de nationalisation. Une mesure que l’Eglise orthodoxe serbe juge inacceptable et discriminatoire, alors que les autres communautés religieuses ne sont pas concernées par cette décision gouvernementale.

En effet, le Monténégro coopère avec les autres confessions, musulmanes, juives et catholiques. Un concordat a même été signée avec l’Eglise de Rome en juin 2011, lui permettant de jouir d’une certaine indépendance

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 26 Août 2020 à 16:22 | 1 commentaire | Permalien

La visite du chef du patriarcat de Jérusalem a été reportée en raison de restrictions dues au coronavirus ...

Le patriarche de Jérusalem Théophile ne participera pas aux célébrations de la nouvelle année ecclésiale au Phanar, car sa visite à Istanbul est reportée à une date ultérieure. Ceci est annoncé par le portail grec "Romphea" .

Auparavant, il a été rapporté que le patriarche Bartholomée de Constantinople avait officiellement invité le patriarche Théophile à Phanar pour célébrer l’Indiction, et le responsable du patriarcat de Jérusalem avait accepté cette invitation.
Cependant, on sait maintenant que le Patriarcat de Jérusalem a décidé de reporter cette visite à une autre date en raison des restrictions du COVID-19.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 26 Août 2020 à 13:51 | -1 commentaire | Permalien

Sur la restauration du « carré russe » à Sainte-Geneviève-des-Bois et les sépultures de la famille Boulgakov en France
Le 4 août, le Centre de Russie pour la science et la culture à Paris a fait une inspection planifiée d’une partie des sépultures russes sur le territoire de la plus grande nécropole russe à l’étranger — le cimetière municipal de Sainte-Geneviève-des-Bois.

Plus de 5 000 tombes et plus de 11 000 compatriotes inhumés dans le « carré russe » sont inscrits sur la Liste des lieux de sépulture situés à l’étranger qui ont une importance historique et une valeur commémorative pour la Fédération de Russie, conformément au Decret № 1948-р du Gouvernement de la Fédération de Russie, en date du 11 novembre 2010.

Au total, la Liste répertoriée comprend des lieux de sépulture dans les 14 pays : Bulgarie, Allemagne, Grèce, Egypte, Italie, Macédoine, Maroc, Pays-Bas, Pologne, Serbie, Tunisie, Turquie, France et République Tchèque. Depuis cette année la France a complété cette Liste de sépulture par les noms des artistes éminents d’avant-garde Natalia Gontcharova et Mikhaïl Larionov.

On poursuit les recherches en France, conformément aux critères de sélection : l’importance historique des personnes inhumées et leur contribution à la science, à la culture, à l’art, à la vie spirituelle de la Russie et des États qui ont des lieux de sépulture, au renforcement des relations entre la Russie et les pays étrangers.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 26 Août 2020 à 09:40 | 2 commentaires | Permalien

Le père Nicolas  Balachov à propos du monastère de Chora, islamisation de monuments byzantins
Selon Resmi Gazete, hier, le président turc R.T. Erdogan a signé une décision selon laquelle le temple du Monastère du Sauveur dans les champs (Chora) « Mosquée Karie » comme renommée par les conquérants turcs, cesse d’être un musée et est transféré, de même que Sainte Sofia, à l’Office turc pour les affaires religieuses. La décision a été adoptée par le Conseil d’Etat de Turquie il y a 9 mois.

Nous voyons que les promesses du dirigeant turc de préserver la possibilité d’un accès libre aux chefs-d’œuvre chrétiens de la cathédrale Sainte-Sophie ne sont pas tenues dans la pratique. Les mosaïques inestimables restent inaccessibles tout au long de la journée. Les femmes ont un accès limité au temple, face à la mosquée, et l’accès aux endroits à leur disposition pour admirer l’ancienne cathédrale leur est tout simplement impossible. Des chapelles avec de précieuses images en mosaïque sont fermées .
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 24 Août 2020 à 10:43 | 7 commentaires | Permalien

L'inauguration d’une plaque en mémoire de Sainte mère Marie Skobtsov a eu lieu le 24 juin au mémorial aux émigrés russes impliqués dans la Résistance, à Saint-Genevieve-des-Bois, près de Paris.

L'année du 75e anniversaire de la Victoire sur l'Allemagne nazie est aussi une occasion de revenir sur le destin tragique de ceux qui n'ont pas pu célébrer la défaite de la barbarie hitlérienne et le triomphe des peuples libérés. Ainsi, le 24 juin, une cérémonie officielle a été organisée sur le cimetière russe de Sainte-Geneviève-des-Bois au pied du mémorial aux émigrés russes ayant participé à la Résistance.

«Evénements intrinsèquement liés entre eux. Cette victoire suscite le deuil et la tristesse», a souligné Xénia Krivochéine, artiste peintre et biographe de mère Marie Skobtsov.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Août 2020 à 16:47 | 1 commentaire | Permalien

Dans un décret présidentiel publié vendredi au Journal officiel turc, Recep Tayyip Erdogan ordonne d’« ouvrir au culte » musulman l’ancienne église Saint-Sauveur-in-Chora, située dans un quartier excentré d’Istanbul, s’appuyant sur une décision du Conseil d’État rendue dans ce sens en novembre dernier. L'église byzantine de la Chora est connue pour ses mosaïques et fresques datant du 14ème siècle Construite par les Byzantins au 5ème siècle, l'église Saint-Sauveur-in-Chora, aussi appelée église de la Chora, a été convertie en mosquée après la prise de Constantinople par les Ottomans en 1453, puis en musée après la Seconde Guerre mondiale.

***
Oh ! Saint Sauveur In Chora ! Mon amour ! Provocations turques et compromissions européennes ! A quand le réveil orthodoxe ?

Le papier ce matin de ma chère amie Alexia Kefalas qui rend compte de la décision Erdoganienne publiée au JO Turc, après Sainte Sophie, de transformer le célèbre monastère byzantin In Chora, de musée en mosquée, nous met les larmes aux yeux et une lourde peine au cœur ! Quelle dommage ! Quelle honte ! Quelle honte pour l'Europe et pour le respect des droits fondamentaux et des libertés essentielles !
Et pour Mme Merkel dont l'attitude ambiguë depuis des années à l'égard de "cette" Turquie, et qui ne fait qu'envenimer les choses, n'est pas à son honneur ! Elle vient de le prouver encore par son manque de soutien à la Grèce, dans l'épisode des atteintes turques aux eaux territoriales du plateau continental grec (à la recherche du Gaz perdu!), la Grèce qui a été soutenue par notre président Macron, ce qui honore la France !
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Août 2020 à 13:49 | 20 commentaires | Permalien

Constantin Andronikof : Fête de la Transfiguration "La bénédiction des fruits"
La liturgie de ce jour-là est suivie par un rite touchant et lourd de sens : celui de la bénédiction des fruits. Les nations méridionales apportent à l'église le raisin, symbole de tous les produits de la terre. Avec le blé, le raisin constitue les "espèces" de l'eucharistie. Les peuples septentrionaux, à défaut de vigne, apportent les pommes, dont le symbolisme n'est pas indifférent : c'est celui de la connaissance du bien et du mal. (1)

Avant la Transfiguration, les fruits sont encore "enténébrés", comme la nature d'Adam et à cause d'elle ; ils n'ont pas encore été touchés par la lumière de l'Esprit ; de même qu'Adam, microcosme et roi de la nature, n'a pas encore obtenu la capacité de divinisation. Les produits de la terre le sont que matière. Ils ont reçu la grâce de vivre, puisqu'ils existent ; celle de la sanctification, puisqu'ils ont eu la grâce de la palingénésie du Baptême (2) ; non pas encore celle de l'illumination dans la beauté édénique. La Trinité le leur communique sur le Thabor. (3)

En Russie, par exemple, les paysans ne mangeaient pas de fruits avant le 6 août, date de la Transfiguration. Ce jour-là, ils venaient à l'église faire bénir des pommes rouges (le rouge, couleur du sang, symbolise la vie ; et le mot voulait dire beau).
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Août 2020 à 09:19 | 0 commentaire | Permalien

Le patriarche Théophile III de Jérusalem visitera le Phanar
Le Patriarche de Jérusalem rencontrera le patriarche Bartholomée de Constantinople pour la première fois après la réunion d'Amman

Le 1 septembre 2020, Sa Sainteté le patriarche de Jérusalem et de toute la Palestine Théophile III se rendra au Phanar pour la première fois après la réunion des primats à Amman. Il y rencontrera le patriarche Bartholomée de Constantinople, qui a refusé de se rendre en Jordanie et a insisté sur l'abolition de ce conseil, fait savoir l'agence de presse grecque « Romfea ».

La raison officielle de cette visite sera la célébration à Istanbul du début de l'année ecclésiale début de L'INDICTION (1 septembre), qui aura lieu à l'église Saint-Georges à Istanbul et sera conduite par le patriarche Bartholomée.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Août 2020 à 08:00 | -76 commentaire | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 297


Recherche

Sondage
Approuvez-vous la décision de l'archevêque Jean Renneteau et de la majorité du clergé de l'archevêché "de la rue Daru" de rejoindre le patriarcat de Moscou?


Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile