La Prière des Grandes Complies, "Seigneur des Puissances" est chantée dans toutes les paroisses de Tradition Russe, les quatre premiers jours de la première semaine du Grand Carême, lors de la célébration d'un office unique, l'Office des Grandes Complies, avec la lecture du "Grand Canon de Saint André de Crête".

Vous pouvez voir et entendre ci-dessus, le Chœur du Conservatoire TchaÏkovsky de Moscou sous la direction d'Alexei Rudnevsky , interpréter "Seigneur des Puissances" de Jean Liamine 1899-1944

Association des Amis du Compositeur Liamine
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Mars 2021 à 11:54 | 0 commentaire | Permalien

CHERES AMIES,

C’est dans la crypte de l’église de la Dormition de la Mère de Dieu du cimetière russe de Saint-Geneviève-des-Bois que reposent le métropolite Euloge de bienheureuse mémoire, et avec lui, tous les métropolites, archevêques et évêques de l’Archevêché des églises orthodoxes de tradition russe en Europe occidentale.

La crypte est ornée d’un ensemble pictural fait de fresques et peintures sur bois absolument remarquable dû à Albert Benois, architecte et peintre.

La conservatrice restauratrice d'œuvres peintes, pressentie pour la réalisation des travaux avec une équipe de cinq autres restauratrices, explique les raisons pour lesquelles ces travaux sont urgents et essentiels et présente le calendrier prévisionnel pour leur réalisation (si nous arrivons à réunir les fonds nécessaires). Faites un don défiscalé en ligne en cliquant sur le lien en dessous de la vidéo ou sur le bouton dans la bannière en haut. Même les dons les plus petits sont les bienvenus.

Cliquez sur la vidéo pour voir l'appel de Monseigneur Jean de Doubna, métropolite dirigeant de l'archevêché des églises de tradition russe en Europe occidentale>>> Faire un don maintenant pour restaurer la crypte
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Mars 2021 à 08:32 | -3 commentaire | Permalien

Les quarante Saints Martyrs de Sébaste  (✝ 320)
Quarante soldats romains refusent d’offrir des sacrifices aux idoles et se déclarent chrétiens. Ils sont exposés, nus, sur le lac gelé de Sébaste, en Petite Arménie.

Ils étaient quarante militaires de la XIIe légion, Fulminata (la Fulminante), cantonnée à Sébaste en Petite-Arménie, lorsque l'empereur Licinius ordonna à toute l'armée de renouveler son serment de fidélité en sacrifiant aux dieux. Saint Vivien et les martyrs de Sébaste, paroisse de Pouilly.

Ces quarante soldats se déclarèrent chrétiens et ils furent condamnés à être jetés, nus, sur un étang gelé et à mourir de froid, lentement, alors qu'au bord de l'étang des thermes bien chauffés tentaient de les séduire. Un seul apostasia et fut immédiatement remplacé par le gardien des thermes, impressionné par leur courage.

Au matin, ceux qui étaient encore en vie, furent tués à coups de barres de fer. Leurs reliques furent tout de suite l'objet d'un culte très populaire.

Cette icône est datée et signée du nom d’un artiste inconnu, Nikitarea.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 22 Mars 2021 à 23:10 | 0 commentaire | Permalien

Dimanche du Triomphe de l'Orthodoxie
Ce premier Dimanche de Carême, nous faisons mémoire du rétablissement des Saintes Icônes advenu sous le règne de Michel, empereur de Constantinople, et de sa mère Théodora, d'éternelle mémoire, et sous le pontificat du Saint Patriarche et Confesseur Méthode.

Les Icônes jadis avaient été bannies :
j'exulte quand je vois leur culte rétabli.

Lorsque Léon l'Isaurien, d'artisan et d'ânier qu'il était, prit le sceptre de l'empire, par concession de Dieu, le Patriarche Germain, qui tenait alors le gouvernail de l'Eglise, fut aussitôt appelé par lui pour s'entendre dire : « A ce qui me semble, Monseigneur, les Saintes Images ne diffèrent en rien des idoles ; ordonne donc qu'elles soient rapidement enlevées. Si elles représentent vraiment les Saints, qu'elles soient mises plus haut, afin que les pécheurs que nous sommes ne les souillent pas constamment de leurs baisers. »

Le Patriarche, cherchant à détourner l'empereur d'une telle aversion, lui dit : « Sire, ne te fâche pas, mais qui entendons-nous parler contre les Saintes "Icônes"? quelqu'un qui porte le nom de "Conon"! » Et lui : « Oui, c'est ainsi que j'étais appelé, quand j'étais enfant. »

Comme le Patriarche ne se laissait pas convaincre de se ranger à l'avis de l'empereur, celui-ci l'exila et mit à sa place Anastase, qui partageait ses idées. Et c'est ainsi que fut déclarée la guerre contre les Saintes Icônes. Suite
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 21 Mars 2021 à 10:05 | 12 commentaires | Permalien

« J'ai donné ma parole d'honneur au Tsar de rester avec lui tant qu'il serait en vie»
Le médecin de l'Empereur Eugène Botkine a été glorifié par l'Assemblée des Évêques en 2016

Pravoslavie i Mir Traduit du russe par Marie et André Donzeau

Eugène Botkine est né le 27 mai 1865 à Tsarskoïe Selo, dans la famille de l'éminent scientifique et médecin russe, fondateur de la médecine expérimentale, Sergueï Pétrovitch Botkine. Son père était médecin de la cour des empereurs Alexandre II et Alexandre III.

Dans son enfance, il reçut une excellente instruction et fut immédiatement admis en cinquième classe du lycée classique de Saint-Pétersbourg.

A la fin de ses études secondaires, il entra à la faculté de physique et de mathématiques de l'Université de Saint-Pétersbourg, mais après la première année, il décida de devenir médecin et fut admis au cours préparatoire de l'Académie de médecine militaire.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 20 Mars 2021 à 14:00 | 19 commentaires | Permalien

L'église catholique à Novgorod est revenue à son diocèse
Le bâtiment de l'église Saints Pierre et Paul à Novgorod a été remis à l'archidiocèse catholique romain de la Mère de Dieu, avec son centre à Moscou.

Tout le mobilier liturgique et les œuvres d'art ont été confisqués après la Révolution d'Octobre 1917, les tours jumelles baroques ont été rasées, mais l'église n'a été fermée qu'en mars 1933, pendant les grandes campagnes anti-religieuses des années 1930. Elle sert à la société locale des automobilistes, puis en 1933 est transformée en cinéma « Rodina » ce qui évite sa démolition.

L'église est rendue au culte catholique en 1996, après l'enregistrement de la paroisse en 1993 , Le temple a été transféré à la communauté catholique locale . Elle est restaurée et son cent-dixième anniversaire est fêté avec éclat en 2003. Le temple est un monument d'importance fédérale. La première messe épiscopale a été célébrée dans l'église maintenant complètement rendue aux catholiques.

En 2009-2010, dans le cadre d'un programme fédéral, les tours du temple détruites à l'époque soviétique ont été restaurées
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Mars 2021 à 19:32 | 0 commentaire | Permalien

Un nouveau site de l’Église des Trois saints Docteurs à Paris
Les offices sont célébrés tous les jours >>> Horaire des offices

L’ÉGLISE CATHÉDRALE DES TROIS SAINTS DOCTEURS À PARIS a désormais un nouveau site très complet en français et en russe 

On peut y trouver l'histoire de la fondation de l'église, à commencer par "la sainte cave", celle de ses fondateurs appartenant  à la première vague de l'émigration russe. Nombreuses photographies, reproductions des fresques ornant les murs de la paroisse, données à propos du clergé avec à sa tête l'archiprêtre Nicolas Rehbinder. Plusieurs rubriques consacrées aux pèlerinages, à l'école paroissiale à la chorale, l'enseignement etc. 

Adresse: 5 Rue Pétel, 75015 Paris.
Téléphone: +33 (0)6 07 96 60 70.

Email: khram3sv@gmail.com .
Métro: Vaugirard (Adolphe-Chérioux), ligne 12

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Mars 2021 à 09:03 | 2 commentaires | Permalien

Que devient le patrimoine culturel russe à Nice et à Cannes ? Peut-on encore le sauver ?
Un signal alarmant nous vient de la Côte d'Azur, où la Russie risque de perdre un sanctuaire. Il s’agit de l'église Saint-Michel Archange à Cannes qui est en train de s'effondrer. Alors, notre patrimoine culturel peut-il être protégé en France?

A Nice, sur les cartes, ce lieu s'appelle le cimetière russe « Caucade », à l'entrée il est également écrit ainsi, mais en fait cela n'a pratiquement rien à voir avec la Russie: le tribunal de Nice a statué que le cimetière appartenait à une association française. Bien que pour la Russie, cet endroit soit historiquement important. Il a été acheté par le consulat russe en 1866 pour y inhumer les membres de la communauté orthodoxe russe de la Côte d'Azur. Le cimetière a été fondé au 19ème siècle par l'impératrice Alexandra Feodorovna, mère d'Alexandre II. Ceci est un cimetière privé, il est géré par l'association cultuelle ACOR de la paroisse Saint Nicolas et Sainte Alaxandra.

Christian Frizé, secrétaire de l’Association des Amis de la cathédrale Saint Nicolas à Nice (ACRN), a précisé : "La réalité est qu'ACOR Longchamp commercialise des tombes. Ils ont brûlé des cercueils, nous avons trouvé des restes. J'ai une confession audio enregistrée d'un jardinier qui travaille dans cette association, il a dit qu'il a vidé les tombes lui-même et mis les restes dans d'autres tombes", a déclaré Christian Frizé ... "Les gens d'ACOR assurent que les tombes ne sont pas ouvertes, au contraire, ils se sont engagés dans la restauration. Mais en novembre, une crypte historique ornée d’une croix en pierre a été démantelée"
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 17 Mars 2021 à 12:28 | 7 commentaires | Permalien

TRIODE
"Au bord des fleuves de Babylone nous étions assis et nous pleurions, en nous souvenant de Sion. Aux saules de ses vallées nous avions suspendu nos harpes. Car là, ceux qui nous tenaient captifs nous demandaient des hymnes et des cantiques, nos oppresseurs , des chants joyeux: «Chantez-nous un cantique de Sion!» Comment chanterions-nous le cantique de Yahweh, sur la terre de l'étranger?Si jamais je t'oublie, Jérusalem; que ma droite oublie de se mouvoir!...

Que ma langue s'attache à mon palais, si je cesse de penser à toi, si je ne mets pas Jérusalem au premier rang de mes joies! Souviens-toi, Yahweh, des enfants d'Edom; quand au jour de Jérusalem, ils disaient: «Détruisez, détruisez-la, jusqu'en ses fondements!» Fille de Babylone, vouée à la ruine, heureux celui qui te rendra le mal que tu nous as fait! Heureux celui qui saisira et brisera tes petits enfants contre la pierre! "


Psaume 137 chanté aux matines des trois dimanches préparatoires après le polyeleos

Le « Triode » et son temps

Nous sommes entrés dans la période du Triode qui va nous conduire vers Pâques. Le Triode, ou période pré-pascale, est l’une des trois grandes périodes de l’année liturgique qui se place entre celle de l’Octoèque (la plus longue, qui recouvre toute l'années du cycle fixe) et celle du Penticostaire (huit semaines depuis les Pâques).

Le Triode commence dix semaines avant Pâques et dure jusqu’au Samedi Saint.

Le Triode est aussi le livre liturgique qui sera utilisé jusqu'à Pâques (l’Octoèque et le Penticostaire étant utilisé durant les autres périodes). Il porte ce nom parce que les «canons» ou compositions poétiques qui s’y trouvent ne comportent que trois «odes», au lieu de neuf le reste de l’année et dans les autres livres. Il y a un canon particulier pour chaque jour suivant une pédagogie spirituelle qui nous conduit à Pâques.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 16 Mars 2021 à 02:52 | 1 commentaire | Permalien

La déclaration de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi répond négativement à la possibilité d’accorder des bénédictions aux couples formés par des individus du même sexe: "Ce n’est pas une discrimination injuste, aucun jugement sur les personnes".

L'Église n'a pas le pouvoir d’accorder une bénédiction aux unions de personnes de même sexe. Ces unions ne peuvent donc pas "être considérées licites". La déclaration de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi apporte une réponse à un "dubium" qui avait été présenté.

Il n'est donc pas licite pour les prêtres de bénir les couples de même sexe qui demandent une sorte de reconnaissance religieuse de leur union. Le Pape a été informé et a "donné son assentiment" à la publication de la réponse et de la note explicative qui l'accompagne, signée par le préfet de la Congrégation, le cardinal Luis Ladaria, et le secrétaire, l'archevêque Giacomo Morandi.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 15 Mars 2021 à 20:39 | -1 commentaire | Permalien

Saint André de Crète (+ 740)  et texte de la première semaine du grand Canon de saint André de Crète
Texte de la première semaine du grand Canon de saint André de Crète

Saint André est surtout connu pour son œuvre liturgique.

Il crée la forme du Canon, grande hymne de la liturgie byzantine et compose "le Grand Canon", chanté en Carême dans les églises de rite byzantin : on dit que ce Canon pénitentiel aurait pour origine le repentir d'un acte personnel de lâcheté à Constantinople.

André naquit dans une famille arabe chrétienne de Damas. La ville est sous domination musulmane depuis une trentaine d'années. Est-ce cette enfance dans une communauté d'autant plus fervente qu'elle est minoritaire, qui lui donne le goût de l'absolu ?

A 15 ans, il entend l'appel :"Quitte ton pays et la maison de ton père."
Rédigé par l'équipe rédaction le 15 Mars 2021 à 03:27 | 0 commentaire | Permalien

Dimanche de l’expulsion d’Adam du Paradis
Archevêque Job de Telmessos

En cette veille du début du Grand Carême, le Triode nous invite à méditer cette fois-ci non pas sur une parabole évangélique, mais sur un texte tiré du tout premier livre de l’Ancien Testament, de la Genèse.

En effet, il retrace d’une manière poétique le récit de la deuxième création (Gn 2, 4-25), avec la dure épreuve de la liberté de l’homme (Gn 3, 1-13) qui a conduit à l’expulsion d’Adam du Paradis (Gn 3, 14-24).

Il est clair que dans le récit biblique, aussi bien que dans le commentaire qu’en ont fait les Pères de l’Église, de même que l’hymnographie du Triode, Adam est un personnage qui récapitule l’humanité toute entière de la même manière que le fait le Christ. C’est saint Paul nous en donne la clef de lecture, lorsqu’il dit que « de même que tous meurent en Adam, ainsi tous revivront dans le Christ » (1 Co 15, 22).

Il en découle donc que l’histoire d’Adam est aussi notre propre histoire personnelle, et c’est pourquoi l’hymnographe chante : « Mon créateur, le Seigneur, prenant du limon de la terre, m’a formé. Il m’a donné une âme par son souffle vivifiant, de toutes choses visibles sur terre il m’établit comme chef et des Anges il m’a fait le concitoyen. Mais Satan, par l’entremise du serpent, perfidement m’a pris à l’hameçon et de la gloire divine m’a séparé, me livrant sur terre à la mort. Mais toi, Seigneur de tendresse, rappelle-moi vers toi » (vêpres, lucernaire).
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Mars 2021 à 04:36 | 0 commentaire | Permalien

« Maître Eckart, la mystique Rhénane et les orthodoxes » est le thème du Grand Entretien de cette 80ème édition qui porte sur la figure de Maître Eckart, un des plus célèbres mystiques chrétiens d’Occident qui ne manqua pas de s’intéresser de près aux écrits et prédications des Pères de l’Orient.

Les Editions Beauchesne viennent de lui consacré un triptyque d’ouvrages d’excellente facture : « maître Eckhart le prédicateur », « maitre Eckhart lecteur des pères latins », et enfin, « maître Eckart lecteur des pères grecs ».

Pour parler de la vie et de l’oeuvre de Maître Eckart, de ses motivations et de ses travaux avec les orthodoxes, je reçois celle qui a dirigé ces trois publications : Marie Anne Vannier, Professeur de Théologie à l’Université de Lorraine, Membre Senior de l’Institut Universitaire de France et spécialiste reconnue de Maître Eckart. 
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 12 Mars 2021 à 16:30 | 3 commentaires | Permalien

L’Église ne combat pas le mal, elle s’oppose au mal
Le père Alexis Ouminsky, archiprêtre de la paroisse de la Sainte Trinité à Khokhly parle du sens de la vie, de l’Eglise moderne et des conflits en cours

« Vous savez, j’ai entendu un jour un critique de l’Église dire lors d’une réunion que l’Église russe n’avait pas rempli sa mission historique au XIXe siècle en Russie, qu’elle devait lutter contre le servage...

Mais l’Église n’a pas de mission historique. Elle ne doit lutter ni contre le servage ni contre le système politique. L’Église n’a aucun but de lutte historique et politique. Plus encore: l’Église n’a aucun but dans la lutte contre le mal. La tâche que toute l’humanité progressiste se fixe. Par conséquent, s’il met l’objectif principal de la lutte contre le mal, il manquera toujours le mal.

Je dirai peut-être des choses bizarres. L’Église n’a pas pour but de lutter contre l’avortement, la criminalité, la toxicomanie, le mariage homosexuel. Pour une raison simple. L’Église ne combat pas le mal, elle s’oppose au mal. C’est très essentiel.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Mars 2021 à 09:41 | 17 commentaires | Permalien

Près de 4,5 mille prêtres et moines de l'Église orthodoxe russe en Russie ont souffert du coronavirus, 149 sont morts
Au 3 mars, 145 membres du clergé et des moines de l'Église orthodoxe russe continuent de recevoir un traitement contre le coronavirus en Russie, a déclaré mercredi un groupe de travail dirigé par le patriarche Cyrille.

Ce nombre comprend six ecclésiastiques de Moscou, 129 ecclésiastiques des diocèses de Russie et dix personnes parmi le clergé et les moines des cloîtres régionaux qui sont directement sous la juridiction du patriarche.

Au total, depuis le début de l'épidémie, 4485 clercs et moines de l'Église orthodoxe russe ont été atteints du coronavirus, dont 403 clercs de Moscou, 3187 des diocèses de Russie et 895 clercs et de la stavropégie.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Mars 2021 à 06:46 | 4 commentaires | Permalien

URSS en 1943. La jeune Séraphima, qui a perdu ses parents au tout début de la guerre, vit dans un orphelinat en Union Soviétique. Elle garde secrètement autour du cou une croix qui lui rappelle sa famille bien-aimée. Accompagnée dans sa solitude par le grand Saint Séraphim, elle commence un voyage initiatique et onirique qui va l’aider à percer le secret de l'orphelinat et à éclairer le sort de ses parents...

Les premières minutes
Premier extrait

Film russe sorti en 2015, date de diffusion VF 2021
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Mars 2021 à 18:48 | -1 commentaire | Permalien

MASLENNITSA – LE « MARDI GRAS » RUSSE QUI DURE UNE SEMAINE !
Vladimir Golovanow

Faisant donc partie du "cycle pascal", mobile car basé sur un calendrier lunaire, la semaine des laitages aura lieu cette année 2021 du 8 au 14 mars

C'est la dernière semaine avant le début du Grand Carême qui est aussi appelée "semaine de l’abstention de viande" (мясопустная неделя en russe) car les Orthodoxes ne mangent déjà plus de viande.

Après le début du Grand Carême, on s'abstiendra aussi de poisson, de laitages et d’œufs – un véritable régime végan en dehors des dimanche et fêtes, où le poisson est admis... et on s’efforce aussi de s’abstenir de tout ce qui pourrait les distraire de la vie spirituelle (fêtes, danse, musique et spectacles profanes...) La semaine des laitages nous offre donc une dernière chance de déguster des produits à base de fromage, lait, œufs etc. et de donner cours à ces activités sociales qui seront proscrites pour la période de prière intense, de sobriété et d’introspection des 8 semaines suivantes
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Mars 2021 à 16:01 | -1 commentaire | Permalien

Dimanche du Jugement Dernier ou de carnaval (abstinence de viande)
Le Dimanche du Jugement dernier est une célébration de l'Église orthodoxe, partie de la liturgie de Pâques et précédant de dimanche de Pâques de neuf semaines. On l'appelle aussi dimanche de la viande, car c'est le dernier dimanche où l'on peut consommer de la viande.

« Nous prononcerons nous-mêmes notre propre jugement selon que, volontairement, nous aurons adhéré à Dieu ou que nous l’aurons rejeté. C’est notre amour ou notre manque d’amour qui nous situera parmi les «bénis» ou parmi ceux qui sont écartés (ou peut-être ajournés). (…) Nous devons entendre d’une manière très réaliste ce que le Sauveur dit de sa présence dans ceux qui souffrent, car c’est en eux seulement que nous pouvons venir en aide au Seigneur Jésus » P. Lev Gillet, L’an de grâce du Seigneur, Paris, 1988, p.145

Dimanche du Jugement dernier: Samedi Vêpres
Stichères du Lucernaire. 6 stichères de l'Octoèque, 4 stichères du Triode

Ton 6
Quand Tu viendras faire le juste Jugement sur le siège de ta gloire, très juste Juge * un fleuve de feu terrifiant entraînera tous les êtres devant ton Trône * Les puissances célestes et les hommes jugés chacun selon ses œuvres * dans la crainte T'entoureront * Alors épargne nous, Christ, donne nous la part des sauvés, en Ta miséricorde * Nous Te supplions dans la foi.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Mars 2021 à 10:52 | 3 commentaires | Permalien

LES PAROISSIENS ORTHODOXE FRANÇAIS ONT CONSCIENCE DE LEUR   RESPONSABILITÉ
Le père Nikolaï Tikhonchuk à propos de son service en France en tant que prêtre et infirmier
Vladimir Basenkov

Il a vu l'église renaître l'Église dans le désert spirituel de la Sibérie, a été inspiré à servir par l'exemple du père Dimitri Smirnov, et sur les conseils de frère Jean (Krestyankine) s'est mis à porter la lumière du Christ vers "le côté français . " Sur la façon dont les chrétiens vivent en Europe, comment transférer la foi aux enfants, sur ce qui s'est passé lors d'une pandémie dans l'unité de soins intensifs d'un hôpital parisien et à quel moment les paroles du Sauveur "Prends ta croix et suis-moi" (Marc 8:34) sonnaient d'une manière nouvelle - notre conversation avec le père Nikolai Tikhonchuk, de l'église a Paris, Paroisse Orthodoxe Française Notre Dame Joie des Affligés et Sainte Geneviève diocèse de Chersonèse PM

***
- Père Nikolai - une première question: comment un prêtre venant d'Omsk s'est-il retrouvé à Paris?

- Quand je suis arrivé à Paris, je n'étais pas encore prêtre. Si vous commencez l'histoire depuis le tout début, après avoir terminé mon service militaire, je suis entré à l'Université d'État d'Omsk, à la Faculté d'histoire, puis, au cours de mes études, j'ai découvert l'existence de l'Institut Saint-Tikhon et j’y suis venu en 1997. , et en est diplômé en 2002.

Je me suis retrouvé en France en 2005, grâce à un programme éducatif, qui s'adressait principalement aux étudiants orthodoxes d'écoles théologiques de différents pays, dans le but de poursuivre leur formation et d'approfondir leurs connaissances dans divers domaines de la science: patrologie, linguistique, histoire de l’église, droit canonique, etc. J'ai eu la chance de faire partie d'un petit groupe d'étudiants participant au programme.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 5 Mars 2021 à 16:38 | 0 commentaire | Permalien

L’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge propose un nouvel enseignement : « Orthodoxie et médias ». Celui-ci a pour objectif de donner à la fois des pistes de réflexion et des réponses pratiques à la question : « Quels médias orthodoxes pour notre temps ? »

Lors des sessions, à distance en raison de la situation sanitaire, qui sont ouvertes à tous ceux qui s’intéressent à cette question, les participants pourront s’initier à l’histoire de la communication, découvrir une théologie de la communication, approfondir les enseignements de la Bible sur ce sujet, examiner ce qu’en dit le Christ et sa mise en œuvre, etc. Existe-t-il une spécificité chrétienne vis-à-vis de cette question ? Que peut offrir au monde, sur ce sujet, la tradition chrétienne ?
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 1 Mars 2021 à 10:03 | 0 commentaire | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 302


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile