Le patriarche Cyrille  consacrera un monument  à Saint Alexandre de la Néva à Samolva
Le patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie présidera le 11 septembre la consécration du mémorial historique et culturel "Alexandre de la Néva et son armée " à Samolva, annonce le service de presse du Kremlin.

La cérémonie se déroulera en présence du président russe Vladimir Poutine, du métropolite de Pskov et Porkhov Tikhon (Chevkounov) et de Vladimir Medinsky
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 10 Septembre 2021 à 17:38 | 0 commentaire | Permalien

Saint Job de Potchaiev (+ 1651)
Dès l'âge de neuf ans, il entre au monastère de Pokutcha en Galicie, puis dans celui de Ugornitska dans les Carpathes.

Pour protéger les fidèles orthodoxes du prosélytisme des jésuites et des polonais, le prince d'Ostrog lui fait édifier le monastère de l'Exaltation de la Sainte Croix à Duben dont il fut l'higoumène durant vingt-deux ans.

Mais désireux de mener la vie d'un simple moine, il sera admis à la laure de Potchaiev, en Volhynie, célèbre par le pèlerinage à la Saint Mère de Dieu et toujours Vierge Marie en son icône de Potchaiev.

Il travailla beaucoup pour le renforcement de l'Orthodoxie, opprimée par les Polonais.


Il fut très vite choisi comme higoumène mais, à la fin de sa vie, il reçut le saint habit angélique et, reclus, il s'endormit dans le Seigneur. Il mourut en 1651.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 10 Septembre 2021 à 09:53 | 0 commentaire | Permalien

 Il y a 31 ans le père Alexander Men (1935-1990) était assassiné
Magnifique documentaire sur Alexandre Men grand spirituel orthodoxe mort en martyr en 1990

Le 9 septembre 1990, à cinq heures du matin, pendant qu'il se rendait à la divine liturgie, père Alexandre Men fut assassiné par un inconnu.

Né à Moscou en 1935 de parents juifs, Alexandre Men est éduqué à la foi orthodoxe chez sa mère qui entretient des liens avec l'Église des catacombes. Il a une vocation précoce à la prêtrise, mais il sera ordonné seulement après avoir achevé ses études supérieures de biologie.


Depuis le début de son ministère sacerdotal il réunit autour de lui un nombre toujours plus important d'intellectuels moscovites, en devenant un point de référence obligatoire pour l'intelligentsia de la capitale. A partir des années 1960, il rédige une oeuvre en plusieurs volumes sur l'histoire des religions, un dictionnaire biblique monumental en 7 tomes, et des livres de vulgarisation sur l'Ecriture Sainte, l'Église et la Liturgie orthodoxe.Il compose une vie de Jésus qui conduira à la foi des milliers de citadins soviétiques.
Rédigé par l'équipe rédaction le 9 Septembre 2021 à 09:03 | 1 commentaire | Permalien

Les deux saintes Nathalie  martyres  (✝ 306) et (✝ 852)
Le prénom Nathalie vient du latin natalis, « natal » (dans natalis dies, « le jour de la naissance » (du Seigneur) Sainte Nathalie (IVe siècle) a popularisé son prénom dans le monde orthodoxe russe, et Nathalie a progressivement conquis l’Europe.

Lorsque nous commémorons sainte Nathalie , n'oublions pas qu'il y a dans l'histoire deux, et peut-être plus de saintes portant ce nom.

L'histoire d'Adrianus (Saint Adrien) et de sa jeune épouse Natalie (Sainte Nathalie, Natacha) est contée dans la Légende Dorée.

Adrianus était officier dans l'armée de l'empereur Romain Galère qui faisait appliquer avec zèle les quatre édits de persécution des chrétiens de Dioclétien.

Vers 306, alors qu'Adrianus avait vingt-huit ans, il se convertit devant le courage de trente-trois chrétiens de Nicomédie que Galère avait ordonné de supplicier en les faisant fouetter à coups de nerfs, en leur broyant la bouche avec des pierres, puis en les emprisonnant après leur avoir mis le garrot.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 8 Septembre 2021 à 07:39 | -1 commentaire | Permalien

Résultats de la visite du patriarche Bartholomée en Ukraine pour l'Orthodoxie
Pourquoi le chef du Phanar est-il venu en Ukraine en 2021 et quelle est la signification de cette visite pour l'Orthodoxie mondiale?

Le résultat le plus important de cette visite est montré sur la photo illustrative qui illustre cet article. On y voit le patriarche Bartholomée sur la plate-forme pour les invités VIP lors des célébrations de la fête de l'indépendance de l'Ukraine. Il est à côté du chef du Conseil national de sécurité et de défense Danilov, du président du Parlement Razoumkov, d'invités étrangers de marque - les présidents de la Lettonie et de l'Estonie, et il a l'air très heureux. Et compte tenu de la façon dont le chef du Phanar a planifié et passé son temps en Ukraine, on peut affirmer que le but principal de son voyage dans notre pays n'était pas l'enseignement du peuple de Dieu dans la foi chrétienne, ni la prédication pastorale, ni la pacification, mais le renforcement de ses positions parmi les élites politique et laïque. Cet objectif a-t-il été atteint ? Parlons de tout cela dans l'ordre.

Le chef du Phanar est arrivé à Kiev sous le couvert de la nuit et il est reparti sous le couvert de la nuit. Certains y verront une sorte de symbolisme sombre, d’autres non, et chacun aura raison à sa manière. La visite de « sa divine toute sainteté » est terminée, et il est temps de faire le point.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 5 Septembre 2021 à 18:08 | 0 commentaire | Permalien

Saint Irénée de Lyon (+ v. 201) un homme de paix au service de l’Église
Irénée est né vers 135-145, à Smyrne (Izmir) en Asie Mineure. Il est vraisemblable qu’il quitta sa ville natale à l’adolescence pour compléter sa formation à Rome. En 177, Irénée arrive à Lyon, la capitale des Gaules. Des chrétiens de Vienne et de Lyon, prisonniers en raison des persécutions, l’invitent à transmettre un message au pape Éleuthère (175 ? - 189). Ils y expriment leur sentiment sur le montanisme, un mouvement prophétique qui commence à se répandre en Phrygie. Irénée se rend donc à Rome avec cette lettre qui est le document écrit le plus ancien de l’Église des Gaules.

Peut-être ce voyage lui épargna-t-il d’être lui-même victime de la persécution qui s’abat alors sur cette communauté chrétienne. De retour à Lyon, Irénée est nommé évêque de la cité gauloise en remplacement de l’évêque Pothin décédé des suites des mauvais traitements dont il avait été victime.

Sous le pontificat de Victor (189-198), Irénée (dont le nom signifie la paix) agit en véritable homme de paix. Alors que les communautés chrétiennes de Rome et d’Asie mineure célébraient Pâques à des dates différentes, Victor, soucieux peut-être d’éviter un retour aux pratiques juives, cherchait à imposer la coutume romaine à l’ensemble des Églises.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 5 Septembre 2021 à 08:25 | 1 commentaire | Permalien

Communiqué du bureau de l’archevêque du 3 septembre 2021
Archevêché des églises orthodoxes de tradition russe en Europe occidentale
Patriarcat de Moscou


Le bureau de l’archevêque Jean, métropolite de Doubna vient de publier un communiqué annonçant la réception dans l’Archevêché des 6 paroisses, 3 communautés, 7 prêtres et 2 diacres du Royaume-Uni


Suite à leur demande instante et répétée ainsi qu’à leur Pétition, par économie canonique pour qu’ils puissent vivre en plénitude la grâce de l’Église orthodoxe, les 21 et 23 août dernier ont été reçus au sein de l’Archevêché des églises orthodoxes de tradition russe en Europe occidentale les communautés et les clercs du Royaume-Uni ci-dessous mentionnés :

Prêtre Thomas COOK (paroisse de Saint-Edmund, roi et martyr, Nottingham et communauté de Saint-Birinus, Isleworth, Londres) ;

– Hiéromoine Patrick (John) RAMSEY (paroisse de Saint-Georges-le-Grand-Martyr, Eccles, Norfolk);

– Archiprêtre Andrew PHILLIPS, (paroisse Saint-Jean- de-Shangaï, Colchester, Sainte-Matrona, Wisbech, et Saint-Felix de Bourgogne, apôtre l’Est-Anglie , Felixstowe)
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 3 Septembre 2021 à 15:34 | 28 commentaires | Permalien

En quelle année a eu lieu la Dormition de la Mère de Dieu ? Elle avait 82 ans.
La date de la Dormition de la Mère de Dieu est totalement inconnue. Cependant on peut la supposer.

L’évangéliste Luc, médecin et assistant de l’apôtre Paul s’est rendu à Jérusalem aux environs de l’an 60. Selon la tradition, c’est alors qu’il y a rencontré la Mère de Dieu et, à la demande de membres de nouvelles communautés chrétiennes, réalisé trois portraits de la Vierge.

Ensuite, Luc a accompagné le prisonnier Paul jusqu’à Rome. C’est à Rome que Luc a écrit le troisième Évangile qui renferme des indications précieuses pour nous sur l’Annonciation, la Nativité et la jeunesse de Jésus. Événements qui ne sont relatés que dans l’Évangile de Luc, ce qui tend à attester que l’Évangéliste a effectivement rencontré la Mère de Dieu, car c’est d’Elle seulement qu’il ne pouvait détenir tous ces détails.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Septembre 2021 à 16:59 | 0 commentaire | Permalien

Septembre 2021 Programme culturel du CSCOR
Mesdames, Messieurs, Chers amis,

Nous sommes heureux de vous présenter
le programme culturel du CSCOR pour le mois de septembre.

Pour vous inscrire, veuillez envoyer un courriel à cscor@ambrussie.fr
en précisant le titre de l’évènement et le nombre de places à réserver.

D’autres éventuelles activités au Centre, non énumérées dans ce programme, seront annoncées par des messages ponctuels.

Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe

1 Quai Branly
75007 Paris France​
сscor@ambrussie.fr
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 1 Septembre 2021 à 16:51 | 0 commentaire | Permalien

L’église orthodoxe russe de Genève: Le grand chantier de rénovation!
Pierre-Henri Badel et photos © Magali Girardin

L’église russe compte parmi les édifices religieux les plus flamboyants de Genève. En 2014, elle a fêté les 150 ans du début des travaux de sa construction à l’emplacement de ce qu’étaient auparavant les fortifications de la ville, qui venaient d’être démolies.

Dans la foulée de la révolution de 1846 et de la modernisation de son urbanisme, le gouvernement genevois adopte la liberté de culte en 1847, puis accorde aux différentes religions actives en ville de Genève des parcelles de terrains situées à l’emplacement de l’ancien carcan que constituaient les ouvrages de défense de la ville. L’Église catholique lance la construction de Notre-Dame à Cornavin en 1852, l’Église anglicane à la rue du Mont-Blanc en 1853, un temple maçonnique au boulevard Georges-Favon en 1858 et finalement l’église consacrée à la religion orthodoxe russe en 1864 à l’actuelle rue Rodolphe-Toepffer, sur le plateau de Champel, dans le quartier des Tranchées, alors exempt de tout autre bâtiment.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 1 Septembre 2021 à 16:16 | 0 commentaire | Permalien

Saints Flor et son frère jumeau Laure
Saint Flor et son frère jumeau Laure vécurent sous le règne d'Hadrien (117-138).

Ils exerçaient la profession de tailleurs de pierre, qu'ils avaient apprise à Byzance des Saints Patrocle et Maxime. Recevant aussi de leurs maîtres les semences de la piété, ils mettaient leur art au service de Dieu, et quand ils taillaient les pierres pour leur donner forme et grâce, ils avaient conscience qu'ils travaillaient en fait sur leur âme, pour la dégrossir de ses passions et la faire resplendir de la ressemblance divine par les saintes vertus.

Lorsque leurs maîtres Patrocle et Maxime eurent subi le martyre, ils quittèrent Byzance et allèrent s'installer dans la ville d'Ulpiana en Dardanie (province d'Illyrie). Arrivés là, ils demandèrent au gouverneur Lykôn l'autorisation d'exploiter des carrières et d'en extraire des pierres aptes à être sculptées.

Ayant acquis une bonne réputation par leur travail, ils furent convoqués par Licinius, fils de l'impératrice, qui leur confia une importante somme d'argent pour construire un temple en l'honneur des idoles, dont il avait lui-même tracé les plans.
Rédigé par l'équipe rédaction le 31 Août 2021 à 15:46 | -1 commentaire | Permalien

"La Mère de Dieu s'est endormie, la Pâque d'été"...
Archiprêtre Alexander A. Winogradsky Frenkel

In Hebrew, it is quite special to express the “mystery of the Dormition” of the Most Holy Virgin and Theotokos Mary. The word that is often used makes sense in many ways: “Dormitzion/דורמיציון “. of course, it sounds a bit too close to Latin “Dormitio”. But in Hebrew “hirdim/nirdem = הרדיםנרדם = to cause to fall asleep and to fall asleep”; in fact, the root is relating to “y-r-d/ירד = to fall” as in the name of the Jordan River, Yarden/ירדן . All creatures, except in case of illness, go through the process of falling asleep. Life is partly a sleep, not the kind of dreamy thing that at times make the human beings speculate on “day sleep” or “sleeping being awaken”.

There is a special move that is beyond human will and control and the living creatures that exist on earth fall asleep. Some tales insist on the possibility to wake up from a sleep after a long period. Usually we sleep some hours and get a refresh. Some people would claim that they do not need to sleep much as if it were a competition. But this has nothing to do with any competition and this is one of the matters that escape to our own desires. Modern times have invented “non-sleeping pills”. Then, scientists or entrepreneurship champions involved in a rushing and crushing race over time and space would think they save or gain time.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Août 2021 à 09:00 | 0 commentaire | Permalien

La librairie et la boutique du Centre spirituel  de la Cathédrale orthodoxe russe à Paris
LA CATHÉDRALE RUSSE DE LA SAINTE-TRINITÉ est ouverte pour des visites chaque jour du mardi au vendredi de 15h00 à 19h00 et samedi, dimanche: de 10h00 à 12h00 et de 15h00 à 19h00

Chaque jour : Divine Liturgie à 10h et Vigiles /office du soir/ à 18h
........................................................................................................................................................................

La librairie et la boutique du Centre spirituel et culturel sont très bien fournies. Vous trouverez un grand choix de livres de prière et d’histoire, de cartes postales, de calendriers, de publications pour enfants.

Beaucoup de titres en russe comme en français, un rayon est consacré aux ouvrages pour enfants, également dans les deux langues.

Les visiteurs trouveront des icônes sur bois et sur métal, des croix pectorales et de baptême. Souvenirs traditionnels russes. Cierges, prosphores, encens et chapelets. CD et DVD. Clochettes et objets en porcelaine. Livres d’art.

Une brochure en français, et récemment en anglais parue, consacrée à l’histoire de la construction du Centre.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 27 Août 2021 à 12:10 | Permalien

Dormition ou Assomption?
L'origine de la fête

Les premières mentions connus au sujet de célébrations de la Vierge Marie apparaissent au V-ème siècle au cours duquel se tint le troisième concile œcuménique (Ephèse, 351), qui établit la doctrine mariale de la chrétienté. Les premières célébration sont eu lieu à Jérusalem le 13 Août et ne mentionnaient pas spécifiquement la Dormition –c'était une fête en l'honneur de Marie, instrument de l'incarnation (Theotokos) et Mère de Dieu. L'empereur romain d'Orient Maurice (539 - 27 novembre602)) fixe la fête de la Dormition à la date du 15 août, probablement pour commémorer la consécration de l'église de la Panagia (la toute sainte) à l'emplacement de sa tombe à Gethsémani.

Chez les Orthodoxes la fête de la Dormition est précédée par les deux semaines du carême de la Dormition, instauréau VIIème siècle et précisé au X-ème sièclel; les Catholiques ne le suivent plus et, comme la majorité des Orthodoxes* suit le calendrier julien, ce carême commence pour eux le 14 août du calendrier civil…

* Il s'agit des Églises de Russie, Serbie, Géorgie et Jérusalem ainsi que des monastères du Mont Athos et du Sinaï, qui constituent de 70 à 80% des 250-300 million d'Orthodoxes du monde
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 27 Août 2021 à 09:48 | 14 commentaires | Permalien

UN MOLEBENE LE 5 SEPTEMBRE 2021 à 15H30 A, NANTERRE
Avec la bénédiction de Son Éminence Antoine, métropolite de Chersonèse et d'Europe occidentale Patriarcat de Moscou

Le diocèse de Chersonèse célèbrera
UN MOLEBENE DIMANCHE, LE 5 SEPTEMBRE 2021 à 15H30 A NANTERRE

Auprès des reliques de la Sainte patronne de la ville de Paris, Sainte Géneviève, née à Nanterre.

En souvenir affectueux du fondateur et directeur du Centre de pèlerinage, le prêtre Nicholas Nikichine, décédé le 18 avril 2021.

Depuis plus de 1.500 ans, Paris est sous la protection de sainte Geneviève qui, par ses prières et son courage, a sauvé plusieurs fois la capitale de la pandémie, de la famine et de la destruction.

En cette période difficile pour nous tous, les orthodoxes ont la possibilité de se recueillir et de prier devant ses reliques dans la cathédrale de Nanterre.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 26 Août 2021 à 06:43 | 0 commentaire | Permalien

Le patriarche Bartholomée s'est exprimé à Kiev il a accusé plusieurs Églises orthodoxes locales
Le responsable du Phanar a nommé la véritable raison de son intervention en Ukraine, c’est à dire le refus de l'Église orthodoxe russe de se présenter au concile crétois et de reconnaître son statut ...

Le patriarche Bartholomée de Constantinople, lors d'une visite à Kiev à l'invitation des schismatiques ukrainiens, a de nouveau exprimé ses revendications à l’égard des Églises orthodoxes d'Antioche, de Bulgarie, de Géorgie et de Russie pour leur refus de participer au Concile crétois, et donc, en fait, a révélé la vraie raison d'une intervention aussi brutale et inattendue de l'Ukraine, le Phanar souhaite se venger de Moscou pour son refus de comparaître au Conseil.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 24 Août 2021 à 17:11 | 14 commentaires | Permalien

Le patriarche Bartholomée n'était pas présent aux célébrations à Sainte-Sophie de Kiev à l'occasion du 30e anniversaire de l'indépendance de l'Ukraine
Le métropolite de Kiev et de toute l'Ukraine Onuphre a participé mardi à l'action "Bénédiction de l'Ukraine", qui se déroule traditionnellement à la cathédrale Sainte-Sophie de Kiev le jour de l'indépendance de l'Ukraine.

Dans le même temps, le patriarche Bartholomée de Constantinople, qui est en visite à Kiev ces jours-ci à l'invitation du président Vladimir Zelensky, n'était pas à la célébration, a déclaré le métropolite Antoine (Pakanich), primat de l'Église orthodoxe ukrainienne sur sa page Facebook.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 24 Août 2021 à 16:17 | 0 commentaire | Permalien

Environ 500 laïcs prient devant la résidence du patriarche Bartholomée de Constantinople à Kiev, tenant dans leurs mains des portraits du responsable de l ‘EOU (PM) avec des inscriptions en anglais et en ukrainien "Notre primat est le métropolite Onuphre"

Selon les médias ukrainiens, leur objectif est de rencontrer le patriarche Bartholomée pour lui faire part de la situation réelle de l'orthodoxie ukrainienne qui s'est établie après l'octroi du Tomos à l'Église orthodoxe d'Ukraine, créée fin 2018 sur la base de deux églises ukrainiennes non canoniques.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Août 2021 à 15:03 | 2 commentaires | Permalien

Les célèbres monastères du Mont Athos en Grèce, abritent des trésors inestimables. Les moines orthodoxes qui y résident sont les gardiens d'objets, de documents et de manuscrits rares désormais consultables à Athènes, grâce à leur numérisation. Les nouvelles technologies permettent de mettre un pied, dans ce lieux ou environ 2000 moines mènent une vie de réclusion.

"L'exposition «Passage to the light» est un voyage numérique vers les trésors du Mont Athos. Le public peut apprécier des artefacts et des documents couvrant un millier d'années, des trésors de la civilisation chrétienne orthodoxe" explique Konstantinos Patseas, commissaire de l'exposition et coordinateur du projet "Athonite Digital Arc".

"C'est une expérience unique pour les visiteurs qui découvrent la vie quotidienne des moines sur la montagne sacrée et voient toute la richesse des monastères sous forme numérique" ajoute-t-il.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 22 Août 2021 à 17:54 | 0 commentaire | Permalien

Constantin Andronikof : Fête de la Transfiguration "La bénédiction des fruits"
La liturgie de ce jour-là est suivie par un rite touchant et lourd de sens : celui de la bénédiction des fruits. Les nations méridionales apportent à l'église le raisin, symbole de tous les produits de la terre. Avec le blé, le raisin constitue les "espèces" de l'eucharistie. Les peuples septentrionaux, à défaut de vigne, apportent les pommes, dont le symbolisme n'est pas indifférent : c'est celui de la connaissance du bien et du mal. (1)

Avant la Transfiguration, les fruits sont encore "enténébrés", comme la nature d'Adam et à cause d'elle ; ils n'ont pas encore été touchés par la lumière de l'Esprit ; de même qu'Adam, microcosme et roi de la nature, n'a pas encore obtenu la capacité de divinisation. Les produits de la terre le sont que matière. Ils ont reçu la grâce de vivre, puisqu'ils existent ; celle de la sanctification, puisqu'ils ont eu la grâce de la palingénésie du Baptême (2) ; non pas encore celle de l'illumination dans la beauté édénique. La Trinité le leur communique sur le Thabor. (3)

En Russie, par exemple, les paysans ne mangeaient pas de fruits avant le 6 août, date de la Transfiguration. Ce jour-là, ils venaient à l'église faire bénir des pommes rouges (le rouge, couleur du sang, symbolise la vie ; et le mot voulait dire beau).
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Août 2021 à 09:19 | 0 commentaire | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 307


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile