Sainte Tamara reine de Géorgie 1160- 1212
Sainte-Tamara est commémorée le dimanche des Saintes Femmes Myrophores en plus de sa commémoration régulière le 1/14 mai.

En 1160, une fille, Tamar, est née au Roi George III (1155-1184) et à la Reine Burdukhan de la Géorgie.

Le Roi proclama qu'il allait partager le trône avec sa fille depuis le jour de ses douze ans. Reine de Géorgie d'une très grande intelligence et d'une grande beauté, elle monta sur le trône à l'âge de vingt-quatre ans.

La cour royale à l'unanimité a promis son allégeance et son service à Tamar, et le père et la fille ont dirigés le pays pendant cinq ans. Après la mort du Roi Georges en 1184, la noblesse a reconnu la jeune Tamar comme le seul maître de toute la Géorgie.

La Reine Tamar fut intronisée comme souveraine de toute la Géorgie à l'âge de dix-huit ans. Elle est appelée "Roi" dans la langue géorgienne parce que son père n'avait pas de héritier mâle et donc elle a jugé comme un Monarque et non comme une épouse.

Au début de son règne, Tamar a convoqué un conseil d'Eglise et adressée au Clergé avec sagesse et Humilité : «Le juge selon la justice, qui a confirmé le bien et condamnant le mal, at-elle indiqué.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 14 Mai 2020 à 08:38 | 4 commentaires | Permalien

Le métropolite Hilarion contre l'image de Staline dans la principale église militaire de Russie
Le métropolite Hilarion, responsable du Département synodal pour les relations extérieures de l'Église, s'est prononcé contre la mosaïque avec Staline sur le mur de l'église principale des Forces armées russes à Koubinka, dans la région de Moscou.

"Je pense que, bien sûr, il ne devrait pas y avoir d'image de Staline dans une église orthodoxe, parce que Staline était un persécuteur de l'Église,il a  sur la conscience le sang de millions de victimes, y compris les nouveaux martyrs et confesseurs de l'Église russe", a déclaré le métropolite dans l'émission "Église et monde "sur la chaîne" Russia 24 "(VGTRK).

De plus, a-t-il ajouté, le temple n'est pas une salle d'exposition, pas un panorama de Borodino, pas l'endroit où les défilés militaires devraient être représentés. "Le temple est un lieu de prière, et je pense que toute la décoration  du temple -  devrait être subordonnée à cet objectif"
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Mai 2020 à 11:19 | 1 commentaire | Permalien

L'église du Saint Esprit a Moscou, qui fut bâtie en 1493 et détruite en 1933...
Anna Khoudokormoff-Kotschoubey

Eglise du Saint Esprit

A l'entrée du métro Kropotkinskaya se trouvait une plaque commémorative en l'honneur d'une église dédiée au Saint Esprit, qui fut bâtie en 1493 et détruite en 1933...

Beaucoup de personnes, comme moi d'ailleurs, la voyant, se signaient. On était heureux de se souvenir… On était heureux et reconnaissant que quelqu'un ait eu l'idée de l'apposer…

Quelle ne fut pas ma surprise et désolation, en juillet dernier, de voir que cette plaque commémorative ait bel et bien disparu, et qu'à la place on y apposa, une autre plaque banale comme on en voit par dizaines dans Moscou, et stipulant "exemple d'architecture"... voulant désigner les colonnades à l'intérieur du métro.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 12 Mai 2020 à 04:12 | 1 commentaire | Permalien

A Saint-Pétersbourg les prêtres devront abandonner la soutane avant de visiter les malades. Les médecins de l'hôpital pour enfants n ° 2 de Marie-Madeleine ont remercié un groupe de membres du clergé pour avoir nourri des patients infectés par un coronavirus avec des mesures de sécurité lors de leurs visites, a rapporté le service de presse du diocèse de Saint-Pétersbourg.

Le médecin-chef de l'hôpital Avtandil Mikawa, lors d'une réunion avec le clergé, a demandé que des précautions soient prises pour prévenir l'infection - porter des gants, un masque, des lunettes et une combinaison spéciale.

"Je communique constamment avec des médecins en Israël, en Amérique, en Europe occidentale - ils confirment que les mesures de précaution et les précautions protègent contre l'infection. Avouer et prendre part aux malades est le devoir du pasteur. Nous devons être avec les malades, car le Seigneur nous a donné cette épreuve. Nous devons être prudents, mais vous n'avez pas à avoir peur ", cite Mikawa, le service de presse du diocèse.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Mai 2020 à 20:25 | 0 commentaire | Permalien

Un appel au Patriarche de Moscou et de toute la Russie Cyrille à propos de la présence d’une image de Joseph Staline dans l'église principale des Forces armées de la Fédération de Russie
Votre Sainteté !

En 2020, dans le quartier Odintsovo de la région de Moscou, un temple-monument consacré à la Résurrection du Christ, le temple principal des Forces armées de la Fédération de Russie, devrait être inauguré.

De nombreuses sources, nous avons appris que dans ce temple apparaîtra la représentation d'un portrait de Joseph Staline porté par les participants au défilé de la victoire sur la place Rouge à Moscou. Malgré le fait que cette image ne soit pas une icône, l'apparition même du portrait de Staline dans l'Église de Dieu, dans un contexte complètement positif et glorifiant, deviendra une tentation pénible pour de nombreux croyants en Russie et dans d'autres pays.

Staline était le chef d'un parti politique qui professait l'athéisme militante, il a lancé des répressions anti-religieuses massives. Au cours des décennies de son règne - et avec son consentement - de nombreuses personnes innocentes ont été soumises aux tourments et à la mort, notamment des évêques, des prêtres et des laïcs de l'Église orthodoxe russe. La plupart des églises et des monastères ont été détruits ou fermés.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 10 Mai 2020 à 17:55 | 6 commentaires | Permalien

Quatrième dimanche après Pâques: l’Église orthodoxe lit le récit de la guérison du paralytique

Chers frères et sœurs, je dois vous faire une confidence : ces derniers jours, en réfléchissant à ce que j’allais vous dire en ce quatrième dimanche après Pâques, où l’Église orthodoxe lit le récit de la guérison du paralytique, contenu dans l’Évangile de Jean, j’étais troublé au point d’en faire des cauchemars dans la nuit. J’ai rêvé être face à des paralytiques, des personnes incapables de mouvoir autre chose que leur intelligence, leur esprit ; j’ai rêvé être moi-même paralysé au point de ne pouvoir ni bouger ni parler.

Mes rêves ne comportaient aucune guérison ; c’est au réveil que je retrouvais la conviction d’être en possession de mes membres.

Vous pouvez imaginer à quel point j’étais soulagé de me savoir parfaitement mobile ; vous pouvez donc imaginer la joie éprouvée par le paralytique de Jérusalem lorsqu’il a recouvré l’usage de ses membres grâce à la parole de Jésus, non pas par l’action magique d’un ange descendu dans une cuve d’eau bouillonnante, mais grâce à la miséricorde du Verbe créateur de Dieu descendu dans la nature même des humains, bouillonnante de passions et de péchés.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 10 Mai 2020 à 08:00 | -2 commentaire | Permalien

Un office à la mémoire du 75e anniversaire de la Victoire aura lieu dans la cathédrale anglicane de Moscou
Un service à la mémoire des victimes de la Seconde Guerre mondiale aura lieu vendredi, à la veille du jour de la victoire, dans la cathédrale anglicane Saint-André à Moscou, quelques prières seront exécutées par la chanteuse d'opéra Svetlana Kasyan, qui s'est récemment remise d'un coronavirus.

Les ambassadeurs des États-Unis et de la Grande-Bretagne sont attendus au service, Malcolm Rogers, représentant officiel de l'Église anglicane en Russie, prononcera un discours de bienvenue aux paroissiens. La diffusion en direct sera sur le site Internet du temple
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Mai 2020 à 21:48 | 1 commentaire | Permalien

Saint apôtre et évangéliste Marc
L'apôtre saint Marc naît trois ans après le Christ et décède à l'âge de soixante-cinq ans

Marc né Jean surnommé Marcus, est l'un des premiers convertis au christianisme et à l'évangélisation de l'Empire romain par l'apôtre Pierre. Il est disciple évangéliste des apôtres Pierre et Paul et l'auteur de l'Évangile selon Marc du Nouveau Testament.

Si son Évangile est le second dans l'ordre traditionnel du Nouveau Testament et des trois évangiles dits « synoptiques » avec l'Évangile selon Matthieu et l'Évangile selon Luc, il est probablement celui dont la rédaction initiale est la plus ancienne.

Marc est probablement l'inventeur du genre littéraire des évangiles tels que nous les connaissons.

Après la première version de son texte, vers 65-75, ce genre littéraire connaîtra un succès considérable, donnant naissance en un siècle à plus de dix évangiles se présentant comme des biographies de Jésus.

Son nom est Jean, Marc n'étant que son surnom. Selon les Actes des Apôtres, sa mère se prénommait Marie (12 Actes 12, 12). Ses parents auraient immigré en Palestine peu de temps après sa naissance, en raison d'attaques berbères sur leur ville et sur leur propriété. Ils se sont installés à Cana en Galilée où Jésus effectuera le miracle de la transformation de l'eau en vin, selon l'Évangile attribué à Jean, réputé être le premier « miracle » de Jésus. Marc aurait été un des intendants qui servaient au cours de cette fête
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Mai 2020 à 13:51 | -1 commentaire | Permalien

Lettre de soutien à Sa Sainteté le Patriarche de Moscou Cyrille
ХРИСТОС ВОСКРЕСЕ !

Votre Sainteté,

C’est avec gratitude, joie et reconnaissance que nous avons appris votre décision d’interdire que la représentation de Staline figure sur la fresque (mosaïque) parmi les soldats qui ont donnés leur vie pour la Russie.

Que notre Seigneur Jésus Christ ressuscité soit loué.

À vous, Votre Sainteté notre Patriarche - longue vie ! Soyez remercié pour votre sagesse.

En effet votre décision courageuse nous permet de répondre clairement à ceux qui nous reprochaient de rejoindre le Patriarcat de Moscou, que notre Église Mère est libre et que notre Patriarche Cyrille mène son troupeau selon la volonté de Dieu.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Mai 2020 à 14:54 | Permalien

«Honte», «chimère», «pseudo-temple pseudo-chrétien» - des prêtres connus commentent des mosaïques avec Staline dans le temple principal des Forces armées russes
Moscou, 29 avril, Blagovest-info.

Le temple principal des Forces armées de la Fédération de Russie, qui est en cours de construction dans le Patriot Park à l'occasion du 75e anniversaire de la Victoire, avec les mosaïques représentant des hommes d’État et en particulier Joseph Staline sont devenues l'objet de vives discussions. La radio de Saint-Pétersbourg «Grad Petrov» a pris part à cette controverse le 28 avril, dans l'émission « Cultural Reaction ».

Des membres connus du clergé et des historiens de l'art se sont exprimés. Aucun d'entre eux n'a soutenu l'idée de représenter des personnalités politiques et Staline en particulier sur les murs de l'église. Ils ont tous vivement condamné ce projet l'interprétant dans le contexte de la tradition et du renouveau actuel de l'église.

«La représentation d'images profanes dans l'espace sacré du temple est un abaissement spirituel terrible. Le temple nous ouvre un espace dans les hauts plateaux, mais ce n'est pas la tâche du temple de nous plonger dans les problèmes de la vie politique ou même héroïque d'aujourd'hui », a déclaré l'archiprêtre Alexander Stepanov, rédacteur en chef de la station de radio "Grad Petrov".
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Mai 2020 à 04:46 | Permalien

Saint Georges
Saint Georges né en Cappadoce de parents chrétiens, Georges, officier dans l'armée romaine, traverse un jour une ville terrorisée par un redoutable dragon qui dévore tous les animaux de la contrée et exige des habitants un tribut quotidien de deux jeunes gens tirés au sort.

Georges arrive le jour où le sort tombe sur la fille du roi, au moment où celle-ci va être victime du monstre. Georges engage avec le dragon un combat acharné ; avec l'aide du Christ, il finit par triompher. la princesse est délivrée et, selon certaines versions, dont celle de la Légende dorée, le dragon, seulement blessé, lui reste désormais attaché comme un chien fidèle.

Plus tard, Georges est victime des persécutions antichrétiennes de l'empereur Dioclétien. Il subit en Palestine un martyre effroyable : livré à de nombreux supplices (brûlé, ébouillanté, broyé sous une roue, etc.), il survit miraculeusement et finit par être décapité.Son culte est toujours resté vivace en Grèce et en Russie.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 6 Mai 2020 à 07:30 | 20 commentaires | Permalien

 3e dimanche de Pâques - des Saintes Femmes Myrophores
Ce troisième dimanche de Pâques nous célébrons la Fête des Saintes Femmes Myrophores ; nous faisons aussi mémoire de Joseph d'Arimathie, secret disciple du Seigneur ; et nous y ajoutons le souvenir de Nicodème, qui venait de nuit pour écouter Jésus.

Les Saintes Femmes Myrophores
offraient la myrrhe au Christ défunt :
à leur mémoire j'offre encore
une hymne en guise de parfum.

Certes, ce sont les femmes qui, les premières, ont vu la Résurrection et l'ont annoncée aux Disciples. Il fallait en effet que le sexe féminin, le premier qui succomba au péché et reçut comme héritage la malédiction, vit aussi le premier la Résurrection et le premier reçût l'annonce de la joie, lui qui s'était entendu dire : «Tu enfanteras dans les douleurs.»

Lire aussi L’Orthodoxie, à l'époque soviétique, a survécu grâce aux femmes – a dit le patriarche Cyrille

On les appelle Myrophores pour la raison suivante : comme c'était la fête de Pâques, le sabbat auquel préparait ce vendredi était un grand jour; aussi Joseph et Nicodème se hâtèrent d'ensevelir le corps du Seigneur ...suite Et en russe
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 3 Mai 2020 à 07:15 | 39 commentaires | Permalien

Le Christ est Ressuscité!  - en trois langues

Лаура Оника, Анна Димитрова, Даниил Набережный, священник Сергий Ким - Laura Onika, Anna Dimitrova, Daniel Naberejny, p. Serge Kim
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 1 Mai 2020 à 10:59 | 1 commentaire | Permalien

Le monastère de Diveevo mis en quarantaine
Le coronavirus a frappé un grand nombre de membres du clergé du patriarcat de Moscou. Le monastère Sainte Elisabeth en Belarus a été également lourdement frappé. La laure de Potchaïev, en Ukraine occidentale, a annoncé sur son site officiel sa mise en quarantaine à partir du 21 avril à 10h. La situation a été commentée par le doyen-adjoint de la laure, le hiéromoine Nicodème (Chamaïlo) : « Du fait que la ville de Potchaïev – où 13 personnes ont été infectées par le coronavirus durant les dernières vingt-quatre heures – a été fermée pour quarantaine, la décision a été prise de fermer aussi notre monastère pour quarantaine.

Le clergé de Moscou a été victime de l'épidémie, on compte plusieurs décès dans ses rangs. 

 Selon l'ordre des autorités sanitaires, en lien avec la menace d'émergence et de propagation du coronavirus, le monastère Saint Séraphin de Diveevo est en quarantaine depuis le 25 avril, a annoncé samedi le service de presse de la métropole de Nijnyi Novgorod.

"Parmi les sœurs vivant dans le monastère, il y a des cas de rhume. Il y a des sœurs qui ont été diagnostiquées avec une pneumonie et un coronavirus confirmé (COVID-19) au stade initial . Toutes les sœurs malades sont isolées et sont dans le centre médical du monastère sous la supervision de médecins  ", indique le rapport.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 30 Avril 2020 à 16:16 | 6 commentaires | Permalien

Prière d’intercession pendant l’épidémie de Coronavirus
Cet office a lieu devant le coin d’icônes

Quelqu'un parmi vous est-il dans la souffrance? Qu'il prie. Quelqu'un est-il dans la joie? Qu'il chante des cantiques. Quelqu'un parmi vous est-il malade? Qu'il appelle les anciens de l'Église, et que les anciens prient pour lui, en l'oignant d'huile au nom du Seigneur ; la prière de la foi sauvera le malade, et le Seigneur le relèvera; et s'il a commis des péchés, il lui sera pardonné. Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente du juste a une grande efficace. (Jacques 5 :13-16)

Cet office se fait en l’absence de prêtre, un membre de la famille faisant office de lecteur

Tous: Ô Dieu, purifie-moi, pécheur, et aie pitié de moi ! (3 fois)

Lecteur : Par les prières de nos saints Pères, Seigneur Jésus-Christ notre Dieu, aie pitié de nous.

Tous : Saint Dieu, Saint Fort, Saint Immortel, aie pitié de nous. (3 fois)

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit, et maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.

Très Sainte Trinité, aie pitié de nous. Seigneur, purifie-nous de nos péchés. Maître, pardonne nos iniquités. Saint, visite et guéris nos infirmités, à cause de Ton Nom.

Kyrie eleison ! Kyrie eleison ! Kyrie eleison !
Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit, et maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 30 Avril 2020 à 11:04 | 0 commentaire | Permalien

PREMIÈRE FÊTE DE PÂQUES DANS LE « GRAND CAMP »
Nikita Krivochéine
Traduit par Bruno Bisson

Je quittai le camp de Sosnovka en février 1961. Pâques n’était pas loin et j’attendais avec impatience cette Fête pour aller à l’église Saint-Jean-le-Guerrier, qui est rue Iakimanka, en face de l’Ambassade de France. Grâce à cette proximité, l’église ne fut pas fermée sous les Soviets. Les détenus politiques appelaient « Grand camp » tout le territoire de l’URSS. En effet, outre l’espace réservé aux promenades, à l’exception des villes sous régime spécial ( art. 39-40 « Dispositions sur les passeports » ), le choix de manger et boire, la différence n’était alors pas si grande entre l’OLP ( Camp n° ... ) et un sixième – à l’époque – de la surface du globe. Quant au choix de livres à lire ( jusqu’à l’apparition du samizdat ), que ce soit en prison ou en liberté, il était quasiment le même partout.

Avant la prison En avril 1953, le Vendredi Saint, Ivan Bruni, qui avait appris le matin même la fin de l’« affaire des médecins », m’étreignit en s’exclamant : « Nos proches vont bientôt revenir ! » Plusieurs des siens étaient détenus et moi je n’avais que mon père derrière les barreaux. Je ne le crus pas vraiment, mais les choses se passèrent pourtant ainsi. Du vivant du camarade Staline, et même tout de suite après qu’il débarrassa le plancher, l’église n’était pas pleine et les hommes d’âge moyen, sans parler des jeunes, étaient très peu nombreux. L’église de SaintJean-le-Guerrier, l’appartement moscovite de Vladimir Nikolaïevitch Beklemichev et de Nina Konstantinovna Bruni étaient pour moi des oasis de normalité, ces lieux m’offrant consolation, chacun à sa manière. Les parents de Vladimir Beklemichev avaient été les propriétaires d’un domaine voisin de celui des Krivochéine ( à Chklov, près de Moguilev ), lui avait grandi avec mon père et mes oncles Oleg et Vassili, le futur évêque de Bruxelles et de Belgique.

Seul un miracle, et Dieu en produisit une abondance sous les Soviets, sauva Beklemichev de la mort à laquelle le promettait ne fût-ce que son nom de famille. Il ne fut jamais arrêté. Au cours de toutes les « vagues d’extermination », les tchékistes tinrent peut-être compte du fait qu’il avait triomphé dans la lutte contre la malaria et qu’il était plus raisonnable de le maintenir en liberté.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 30 Avril 2020 à 10:24 | -2 commentaire | Permalien

Comment la petite Lisa Pilenko est devenue  SAINTE MARIE DE DE PARIS
Pour le 75e anniversaire de la mort de Mère Marie Skobtsov à Ravensbruck en 1945

Chers amis,

Je tiens à vous parler d’une femme remarquable dont le nom appartient à l’histoire du XXe siècle. Sa vie est en quelque sorte similaire à celle de nombreux Russes ayant connu la révolution de 1917 et contraints à l’exil. Ce livre est destiné aux adolescents comme aux adultes, aux croyants comme aux agnostiques. Chacun a dans son cœur l’amour, l’espoir et la compassion. Le 31 mars 1945 mère Marie périssait en martyre dans le camp de Ravensbrück!

Le livre en français a été publié avec la bénédiction de Monseigneur Joseph, Archevêque d’Europe Occidentale, Métropolite de la Métropole Orthodoxe Roumaine d’Europe Occidentale par les Editions Apostolia (série Vie des Saints). Xenia Krivocheine

Le tirage est prêt. Distribution du livre dès que la quarantaine postale sera levée. "Apostolia" vous tiendra informés.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 30 Avril 2020 à 06:59 | -6 commentaire | Permalien

Le patriarche Cyrille interdit le protodiacre André Kouraev d’officier
Le patriarche Cyrille a publié un décret interdisant le célèbre blogueur et protodiacre Andrei Kouraev

En réponse à votre insulte publique faite le jour de sa mort à la mémoire du recteur de la cathédrale de l'Épiphanie à Moscou, l'archiprêtre Alexandre Ageykin, malgré le deuil de sa veuve et de ses enfants , acte particulièrement cynique, qui a suscité l'indignation des évêques , clergé et laïcs de l'Église orthodoxe russe, ainsi que compte tenu de vos actes antérieurs concernant les plaintes qui m’ont été envoyées vous êtes interdit de célébrations jusqu'à la décision du tribunal ecclésial ", indique le décret publié mercredi sur le site du diocèse de Moscou.

Andrei Kouraev était autrefois l'une des figures les plus actives de l'Église orthodoxe russe, il a préconisé l'élection du métropolite Cyrille au trône patriarcal de Moscou. Peu de temps après son élection, le patriarche Cyrille a promu le diacre Andrei au rang de protodiacre.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 29 Avril 2020 à 14:51 | 0 commentaire | Permalien

NOTRE DAME DE VILNIUS ( LITUANIE ) Ostrabrama
Vilnius- Вильнюс: Остробрамская икона Божией Матери

La porte de l'Aurore chapelle de la Sainte Vierge Marie Mère de Miséricorde. La peinture de la Sainte Vierge Marie, Mère de la Miséricorde de Aušros Vartai (la Porte de l'Aurore) est la seule en Lituanie si largement connue pour ses guérisons miraculeuses et d'autres grâces, elle est vénérée par des pèlerins de nombreux pays. La Bienheureuse Vierge Marie de Aušros Vartai est considérée comme la protectrice de la Lituanie, ainsi qu’un symbole de concorde.

Quatre peuples et deux confessions religieuses se réunissent pour l’adorer : les Lituaniens, les Polonais, les Biélorusses et les Russes, catholiques comme orthodoxes.

Les plus hauts hiérarques orthodoxes russes et lituaniens catholiques - Alexy II, le Patriarche de Moscou et de toute la Russie, et Audrys Juozas Bačkis, archevêque de l'archidiocèse de Vilnius - priaient ensemble dans Aušros Vartai le 28 Juillet 1997. Ils ont encouragé quelques milliers de croyants qui étaient rassemblés en face de la Porte de vivre dans l'esprit de l'amour chrétien, de la paix et de la concorde.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 29 Avril 2020 à 10:58 | Permalien

Le jour de Radonitsa, le patriarche Cyrille a prié pour les membres du clergé récemment décédés
Le patriarche Cyrille a commémoré  les membres du clergé   décédés récemment.

Mardi, les croyants  célèbrent Radonitsa. Ce jour-là, le patriarche a célébré la liturgie  de la Pâque des défunts. L'office  a eu lieu dans l'église Saint Alexandre de la Neva dans le monastère éponyme près de la résidence patriarcale de Peredelkino.

Pendant la liturgie, le primat  a dit  une prière pour le repos  des âmes des membres du  clergé récemment décédés ", rapporte le site Internet de l'Église orthodoxe russe.

Ces derniers jours, quatre de ses ecclésiastiques sont morts du coronavirus. La maladie a coûté la vie à l'évêque Benjamin de Zheleznogorsk et Lgovsky, à l'archiprêtre Vladimir Verigi, du clergé de la cathédrale de l’Épiphanie  à Moscou, à l'archiprêtre Alexander Ageykin et au protodiacre Evgeny Trofimov

Lien В день Радоницы патриарх Кирилл помолился за упокой недавно скончавшихся клириков Русской церкви
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Avril 2020 à 21:27 | 1 commentaire | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 292


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile