Le "Courrier hebdomadaire" - L’Église orthodoxe en Belgique par Serge  Model
L’orthodoxie est l’un des six cultes reconnus officiellement par l’État belge (avec le catholicisme, le protestantisme, l’anglicanisme, le judaïsme et l’islam) à côté de la laïcité organisée.

Par ce statut légal, qui date de 1985, trois droits sont accordés aux orthodoxes de Belgique : la reconnaissance (initialement par l’État belge, aujourd’hui par les trois Régions et la Communauté germanophone) de paroisses déterminées, avec traitement pour leurs desservants et possibilités de subsides ; la possibilité d’intervention dans les médias (radio et télévision) ainsi que dans les hôpitaux et les prisons ; l’organisation de cours de religion chrétienne orthodoxe dans les établissements d’enseignement public.

Aujourd’hui, le nombre de chrétiens orthodoxes vivant en Belgique est d’environ 100 000 personnes, toutes provenances confondues (Grecs, Russes, Roumains, etc.). Le territoire belge compte plus d’une soixantaine de lieux de culte orthodoxe : paroisses, chapelles, missions, petits monastères. Ceux-ci sont desservis par trois évêques résidant dans le pays, une cinquantaine de prêtres et une quinzaine de diacres.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 29 Avril 2019 à 14:59 | 0 commentaire | Permalien

Lundi 29 avril à à 18h30- la présentation officielle du Centre culturel Mère Marie Skobtsov (Paris)
Lundi 29 avril (lundi de Pâques) à 18h30 dans la paroisse Saint-Séraphin de Sarov (91, rue Lecourbe, Paris 15e), aura lieu la présentation officielle, en présence du maire du 15e, du Centre culturel Mère Marie Skobtsov (1891-1945), exilée à Paris en 1923, moniale orthodoxe, fondatrice d’un centre d’accueil pour déshérités et d’une paroisse dans le 15e, poétesse et artiste, résistante, déportée et gazée à Ravensbrück, Juste parmi les nations, canonisée en 2004.

En 2016, a eu lieu l’inauguration d’une rue du 15e arrondissement à Paris portant son nom.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 29 Avril 2019 à 04:51 | 0 commentaire | Permalien

Le Christ est Ressuscité! Христос Воскресе!
"PARLONS D'ORTHODOXIE" SOUHAITE A SES LECTEURS, A SES CONTRIBUTEURS, A TOUS SES AMIS DES PÂQUES RADIEUSES! LE CHRIST EST RESSUSCITE! CHRIST IS RISEN! ΧΡΙΣΤΟΣ ΑΝΕΣΤΗ ! CHRISTUS IS VERREZEN ! CHRISTO E RISORTO ! CHRISTUS IST AUFERSTANDEN! HRISTOS A INVIAT ! CHRISTUS RESURREXIT !


ВСЕХ ЧИТАТЕЛЕЙ, АВТОРОВ И ДРУЗЕЙ НАШЕГО БЛОГА, ПОЗДРАВЛЯЕМ СО СВЕТЛЫМ ХРИСТОВЫМ ВОСКРЕСЕНИЕМ И ЖЕЛАЕМ ПАСХАЛЬНОЙ РАДОСТИ! ХРИСТОС ВОСКРЕСЕ!
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Avril 2019 à 09:00 | 6 commentaires | Permalien

Message pascal de Sa Sainteté Cyrille le Patriarche de Moscou et toute la Russie
Message pascal de Sa Sainteté le Patriarche Cyrille aux évêques, aux prêtres, aux diacres, aux moines et moniales, et à tous les fidèles de l’Église orthodoxe russe

Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ :
dans Sa grande miséricorde, il nous a engendrés de nouveau
par la Résurrection de Jésus Christ d'entre les morts.

(1 P, 1:3)

Éminents évêques, vénérables pères, moines et moniales, chers frères et sœurs !

En ce jour divin et très solennel, empli d’une joie toute particulière pour notre Seigneur Jésus-Christ ressuscité du tombeau, je vous félicite de tout mon cœur pour cette grande fête qui sauve le monde, et je vous adresse ce salut antique et vivifiant :

LE CHRIST EST RESSUSCITÉ !
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 27 Avril 2019 à 17:42 | 0 commentaire | Permalien

Le message pascal du Mgr Jean, métropolite de Chersonèse et d'Europe occidentale
Le message pascal du Monseigneur JEAN, métropolite de Chersonèse et d’Europe occidentale, Exarque du Patriarche en Europe occidentale

Le Christ est ressuscité !

Révérées Éminences, vénérables pères, chers frères et sœurs dans le Seigneur, enfants de l’Église orthodoxe en Europe occidentale, je vous adresse mes félicitations pour la grande fête de la Pâque du Seigneur, de la Résurrection d’entre les morts de notre Seigneur Jésus-Christ !

En la Résurrection du Christ toutes les prophéties de la Bible de la victoire sur la mort s’accomplissent. En la Résurrection du Christ la conviction qui habite au plus profond du cœur de chaque homme qu’il est éternel, trouve sa justification. En la Résurrection du Christ notre soif d’éternité est étanchée. En la Résurrection du Christ notre aspiration à vaincre la mort, qui nous pousse à nous dépasser, trouve un sens immuable.

De tout temps l’Église annonce à ses enfants la bonne nouvelle évangélique de la Résurrection du Christ. Notre Seigneur Jésus-Christ est ressuscité dans sa chair – nous aussi nous ressusciterons dans notre chair. Le corps ressuscité du Christ ne connaissait plus de barrière – notre corps aussi sera glorifié dans l’Esprit. Le Seigneur a établi son règne sur le monde – nous aussi la Gloire Céleste nous attend.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 27 Avril 2019 à 13:20 | 0 commentaire | Permalien

Hirmos de la 9e ode du canon des matines du Samedi Saint «Ne pleure pas, ô Mère» de F. Ivanov interprété par le chœur du Séminaire orthodoxe russe d'Épinay-sous-Sénart sous la direction de Sergey Volkov.

«Ne pleure pas, ô Mère, en voyant dans le tombeau le Fils que Tu as conçu sans semence ; car je me relèverai, et je serai glorifié, et, en tant que Dieu, j'exalterai sans cesse dans la gloire ceux qui te magnifient avec foi et amour.»
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 26 Avril 2019 à 21:52 | 2 commentaires | Permalien

Le patriarche de Jérusalem interdira aux schismatiques ukrainiens toute participation aux offices de Pâques en Terre Sainte
Moscou, 24 avril 2019. INTERFAX – Alexandre Volkov, chef du service de presse du patriarche Cyrille, annonce que le patriarche Théophile de Jérusalem interdira aux membres de la nouvelle Église créée en Ukraine de participer avec les autres orthodoxes aux prières de Pâques en Terre Sainte.

« Le patriarche de Jérusalem interdit aux schismatiques l’accès aux saintes reliques conservées sur le territoire canonique du patriarcat de Jérusalem. Celui-ci ne permettra aucune participation, ne serait-ce qu’en prières, aux membres de ces structures schismatiques, » a déclaré le père Alexandre au cours d’une conférence de presse à Moscou. Selon lui, des tentatives ont eu lieu de la part des schismatiques.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 26 Avril 2019 à 13:16 | 3 commentaires | Permalien

Vendredi Saint
En ce jour est suspendu au gibet / Celui qui a suspendu la terre sur les eaux..., / est couvert d’une couronne d’épines, le Roi des anges.

(15ème Antienne des matines du vendredi saint)
Tu t’es laissé crucifier / Afin de faire jaillir pour moi le pardon / Ton côté fut transpercé pour me donner la source de vie / Tu t’es laissé percer de clous / Pour que la profondeur de tes souffrances / Me révèle la grandeur de ta Royauté

Stichère des matines du vendredi saint aux Béatitudes


Celui qui a souffert les crachats, les coups, les soufflets meurt pour la vie du Monde. Nous suivons ici Jésus jusqu’au Golgotha. Golgotha veut dire « lieu du crâne » et nous voyons bien le crâne d’Adam, au fond des enfers.Nous suivons Jésus non à la manière de ceux qui le suivaient de loin, mais à la manière de sa mère, de Jean et des saintes femmes. Jésus est mis à mort en dehors de la ville, devant les murs de Jérusalem. (Que nous avons déjà croisé lors d’autres fêtes... voir Les Rameaux, La Résurrection de Lazare). Seule la partie supérieure de la croix se détache contre le ciel, nous reliant à sa signification cosmique.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 26 Avril 2019 à 10:01 | 5 commentaires | Permalien

Arrestations massives à Kiev dans les années 1930
A l’automne de la terrible année 1937 il ne restait plus à Kiev que quatre églises ouvertes aux fidèles. Parmi elles, l’église de la Protection de la Vierge servait de cathédrale au métropolite Constantin Diakov, chassé de Kharkov par les soviétiques et qui devait subir le martyr en octobre de la même année.

A Kiev, dès 1933, on avait inquiété les moines. Lors de l’établissement des passeports intérieurs, tous les moines de la sainte ville russe avaient été chassés à plus de cinquante kilomètres de là, y compris ceux qui, faute de prêtres, s’occupaient des paroisses abandonnées ; beaucoup d’autres avaient été arrêtés et déportés ; on les trouvait trop nombreux, pourtant leur nombre avait bien diminué.

Sur plus de 1.000 moines appartenant au grand monastère de la Laure de Kiev, il en restait environ 150 qui logeaient dans des masures hors de la ville, mais la NKVD trouvait que c’était encore trop. Il est difficile de dire tous les moyens qu’elle employa pour s’en débarrasser et toutes les persécutions dont elle abreuva ces vieux moines, littéralement pourchassés et finalement obligés d’entrer dans une absolue clandestinité.

Parmi ces malheureux, on trouvait de vieux ermites qui étaient restés des dizaines d’années sans jamais sortir du couvent, comme le père Rodion qui avait vécu quarante ans sur place. Le passeport intérieur n’était accordé qu’aux moins de soixante ans, ou pour des raisons de santé, et encore ! Malgré leur passeport, ces religieux n’avaient pas le droit de célébrer les offices sans avoir été enregistrés par l’inspecteur des cultes, fonctionnaire communiste. Ces serviteurs de Dieu se réunissaient uniquement aux jours de fête pour prier ensemble et de préférence, à l’église de la Protection de la Vierge. Les fidèles leur apportaient des vivres et une aide pécuniaire.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 25 Avril 2019 à 20:45 | 0 commentaire | Permalien

Le métropolite de France Emmanuel n’est pas candidat au poste d’archevêque de l’archidiocèse d’Amérique
Le métropolite Emmanuel de France ne figure plus parmi les candidats au poste d'archevêque de l'archidiocèse d'Amérique (Patriarcat de Constantinople).

Jusqu’à récemment, le métropolite Emmanuel figurait sur la liste des candidats au trône de l’archidiocèse d’Amérique , aux côtés du métropolite Élpidophore de Prousa. SUITE
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 25 Avril 2019 à 13:08 | 0 commentaire | Permalien

Jeudi Saint, la Cène mystique du Seigneur
La liturgie du Jeudi Saint se compose, dans la tradition byzantine, de trois grands offices : les matines, le rite du lavement des pieds – réservé au rituel pontifical – et les vêpres avec la liturgie de Saint-Basile.

Trois événements sont au centre de la liturgie de ce jour : la trahison de Judas, la manifestation de l’humilité du Seigneur et la Cène avec les disciples, appelée dans la tradition orthodoxe « repas mystique ».

Aucune autre fête, pas même celle de la Nativité, n’est dotée de prières aussi riches sur le plan christologique que le Jeudi Saint. C’est au soir de la Pâque juive, au cours du repas rituel commémorant la sortie d’Égypte du peuple hébreu, que le Roi d’Israël se fait connaître à ses disciples et découvre la nature véritable de son alliance avec l’humanité. Ainsi, le dernier dîner du Seigneur avec les apôtres est non seulement mystique, mais aussi mystagogique.

« Lors de ce dîner, tu as révélé aux initiés l’immense mystère de ton incarnation » : l’incarnation de Dieu est l’alliance éternelle que Dieu promettait à Abraham et qu’il a enfin accomplie à la fin des temps.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 25 Avril 2019 à 08:22 | 0 commentaire | Permalien

Père Mikhaïl Vinogradov, prêtre et nouveau martyr
Le père Mikhaïl est né le 6 mai 1873 dans le village Staraïa Sitnia (canton de Biélopiésotsk, district de Serpoukhov, province de Moscou) dans la famille du prêtre Nikolaï Ivanovitch Vinogradov.

En 1887, Mikhaïl a terminé ses études primaires, il est entré au grand séminaire de Moscou, en 1895. De 1896 à 1902, Mikhaïl a enseigné dans l’une des deux classes de l’école paroissiale de l’Ermitage de l’Ascension et David du district de Serpoukhov, de 1902 à 1906, il a servi comme psalmiste à l’église Sainte-Élisabeth du cimetière Dorogomilovski de Moscou.

En 1906, il est ordonné prêtre et affecté l’ermitage de la Trinité-Saint Zosime (district de Vereïsk, province de Moscou), en 1911, il devient professeur titulaire de l’école du Saint-Archange située non loin de l’ermitage. En 1930, le père Mikhaïl est muté dans le village Lisintsevo (district de Naro-Fominsk) à l’église du Signe, auprès de laquelle vivent trois moniales de l’ermitage Saint-Zosime.

Le 22 mai 1931, sont arrêtés le père Mikhaïl et cinq moniales de l’ermitage Saint-Zosime domiciliée à Lisintsevo et à Loukino, le village voisin. Le jour même ont été reçus les témoignages de l’ancien président du conseil de village et du président du kolkhoze de Lisintsevo, qui ont déclaré : « Vinogradov qui voulait attirer plus de monde dans son église a, avec les religieuses, tout fait briller dans l’église, a organisé avec les moniales et des croyants un chœur magnifique c’est pourquoi le nombre des croyants fréquentant l’église a augmenté et après les offices religieux dans les villages de Lisintsevo et Loukino s’est sensiblement accrue l’opposition au kolkhoze.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 25 Avril 2019 à 03:42 | 0 commentaire | Permalien

Mercredi Saint
Saint Matthieu 26, 14-25

L’un des douze apôtres de Jésus, nommé Judas Iscariote, alla trouver les chefs des prêtres et leur dit : « Que voulez-vous me donner, si je vous le livre ? » Ils lui proposèrent trente pièces d’argent. Dès lors, Judas cherchait une occasion favorable pour le livrer. Le premier jour de la fête des pains sans levain, les disciples vinrent dire à Jésus : « Où veux-tu que nous fassions les préparatifs de ton repas pascal ? »

Il leur dit : « Allez à la ville, chez un tel, et dites-lui : ’Le Maître te fait dire : Mon temps est proche ; c’est chez toi que je veux célébrer la Pâque avec mes disciples.’ » Les disciples firent ce que Jésus leur avait prescrit et ils préparèrent la Pâque.

Le soir venu, Jésus se trouvait à table avec les Douze. Pendant le repas, il leur déclara : « Amen, je vous le dis : l’un de vous va me livrer. » Profondément attristés, ils se mirent à lui demander, l’un après l’autre : « Serait-ce moi, Seigneur ? » Il leur répondit : « Celui qui vient de se servir en même temps que moi, celui-là va me livrer.

Le Fils de l’homme s’en va, comme il est écrit à son sujet ; mais malheureux l’homme par qui le Fils de l’homme est livré ! Il vaudrait mieux que cet homme-là ne soit pas né ! » Judas, celui qui le livrait, prit la parole : « Rabbi, serait-ce moi ? » Jésus lui répond : « C’est toi qui l’as dit ! »
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 24 Avril 2019 à 14:34 | 0 commentaire | Permalien

Dimanche des Rameaux: Mgr Jean, métropolite de Chersonèse et d’Europe occidentale, a célébré la Divine Liturgie en la cathédrale de la Sainte Trinité à Paris
Le 21 avril, Dimanche des Rameaux, Monseigneur Jean a célébré la divine liturgie de Saint Jean Chrysostome en la cathédrale de la Sainte Trinité à Paris.

Cette Liturgie, officiée par le métropolite, a été concélébrée avec l’archiprêtre Vladimir Seliavko, secrétaire de l’administration diocèsaine; le père Maxim Politov, ecclésiarque de la cathédrale; l’archiprêtre Nicolas Ozoline, membre du clergé de la cathédrale des Trois Saints Docteurs à Paris ; l’archiprêtre Yaroslav Lutoshkin ; l’higoumène Séraphin (Zviaguine) ; le père Jean Gauthier, recteur de la paroisse de la Mère de Dieu de Kazan à Marseille ; le père Georges Sheshko ; le père Gabriel Lacascade, membre du clergé de la paroisse de la Mère de Dieu « Joie de tous les affligés » ; le père Alexandre Brunet, membre du clergé de la paroisse Saint Séraphin à Bordeaux ; le père Alexandre Machtalère, clergé de la paroisse des Saints Constantin et Hélène à Clamart ; le hiéromoine Pierre (Smirnov); le protodiacre Nicolas Rehbinder ; le diacre Roman Onica ; le diacre Vladimir Shilinsky, de la métropole de Vladimir-Volyn et le hiérodiacre Macaire.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 24 Avril 2019 à 09:23 | 0 commentaire | Permalien

Les autorités italiennes rétablissent les mentions « père » et « mère » dans mes documents officiels
Les autorités italiennes rétablissent les mentions « père » et « mère » dans les documents officiels, poursuivant ainsi, selon l’agence « Tsargrad », le retour aux valeurs traditionnelles.

Le vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères d’Italie a déclaré : « Je suis heureux d’annoncer qu’en Italie il n’y aura plus de parent-1 et parent-2, ce qui était en contradiction avec les traditions séculaires ; nous avons décidé d’en finir avec ça. »

Les mentions « parent-1 » et « parent-2 » avaient été introduites en 2016 au nom de la tolérance et de la défense des homosexuels. Le gouvernement libéral de l’époque avait pris cette décision qui a choqué de nombreux Italiens.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 24 Avril 2019 à 07:48 | 1 commentaire | Permalien

Судом Киева было удовлетворено заявление Киевской митрополии о переименованя УПЦ

Суд заблокировал процесс принудительного переименования Украинской православной церкви Московского патриархата, которая обязана была до 26 апреля начать указывать в названии свою принадлежность к Русской православной церкви.

Court in Kiev puts renaming of UOC on holdCourt in Kiev puts renaming of UOC on hold

Kiev, April 22, Interfax - The Kiev District Administrative Court has granted the motion of the Ukrainian Orthodox Church of security for the claim in the case involving the reversal of the order issued by the Ukrainian Culture Ministry ordering the Kiev Metropolitanate of the UOC to change its name, the court press service said on Monday.


Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Avril 2019 à 19:43 | 1 commentaire | Permalien

Yakov Korobka, fils d’un paysan pauvre
Yakov Korobka demeurait au village de Belvédère dans le diocèse de Chersonèse-Odessa.

Fils d’un paysan pauvre, il était né en 1893 et avait terminé les trois classes de l’école paroissiale du village. Il lisait couramment, savait écrire et connaissait bien l’Ecriture Sainte.

Depuis son enfance, il avait l’habitude de faire des pèlerinages dans les monastères russes, ainsi que beaucoup de chrétiens orthodoxes aimaient à le faire. C’était un zélé défenseur de l’Eglise.

Lors de l’organisation des kolkhozes il refusa catégoriquement d’y entrer.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Avril 2019 à 08:17 | 0 commentaire | Permalien

Le Saint et Grand mardi, nous faisons mémoire de la parabole évangélique des Dix Vierges
Dix vierges font cortège au plus grand des Mardis tiens ta lampe allumée, ne sois pas étourdi!

Pourquoi le Seigneur, entré à Jérusalem afin d'y accomplir Sa Passion, propose-t-il de telles paraboles à Ses disciples: ce sont, dit-Il, des paraboles qui s'appliquent aussi aux Juifs. En effet, Il raconte la parabole des dix vierges en portant l'attention sur la miséricorde, et en même temps Il enseigne à tous à être prêts avant la fin. Car sur la virginité, Il leur a parlé plusieurs fois, ainsi que sur les eunuques. Certes, beaucoup de gloire s'attache à la virginité, elle est grande, en vérité. Mais afin que nul, en pratiquant cette vertu, ne néglige les autres, et surtout la miséricorde, dont s'éclaire la lampe de la virginité, le Saint Evangile propose cette parabole .
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 23 Avril 2019 à 06:12 | 0 commentaire | Permalien

Centre spirituel et culturel orthodoxe russe: Stage de russe en été 2019
Le Centre spirituel et culturel russe à Paris organise des cours de russe de 6 à 12 personnes. Russe fondamental ou spécialisé, les cours sont organisés en plusieurs niveaux. 27 groupes (plus de 230 étudiants) sont formés pour l’année 2018 – 2019.

Stage de russe. Du 17 au 28 juin 2019

Le Centre spirituel et culturel russe vous invite au stage du russe intensif.
Les groupes de 12 personnes maximum sont constitués en fonction du niveau de connaissance de langue, ce qui permet d’assurer de meilleurs résultats.

Tous nos professeurs sont de langue maternelle russe et spécialement diplômés pour l’enseignement du russe aux étrangers.
Le programme du stage comprend deux niveaux : débutant, faux-débutant pour les formules « jour » et « soir ». Pour les niveaux moyen et supérieur nous vous proposons le stage sur la formule « soir ».
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Avril 2019 à 04:00 | 0 commentaire | Permalien

Lundi Saint
Le Saint et Grand Lundi, nous faisons mémoire du Bienheureux Joseph au-beau-visage, ainsi que du figuier maudit et desséché par le Christ.

Joseph, chaste et prudent, fut prince de justice,pourvoyeur de froment et trésor de délices. Au stérile figuier, sans fruits spirituels,Le Christ a comparé les hommes infidèles: fuyons donc les passions, car nous pourrions un jour être maudits et desséchés à notre tour.

Comme les Saintes Souffrances de notre Seigneur Jésus Christ ont ici leur début, c'est Joseph qui, le premier, en présente l'image. Car il était le dernier fils du Patriarche Jacob, né de Rachel et envié par ses frères pour quelques visions qu'il avait eues en songe.

Tout d'abord, il est caché dans le creux d'une fosse, et son père est trompé par sa tunique ensanglantée, comme s'il avait été dévoré par une bête fauve. Puis, pour trente pièces d'argent il est livré aux Israélites, qui le vendent à leur tour à Putiphar, le chef des eunuques de Pharaon, le roi d'Égypte.

Or, sa maîtresse s'étant fâchée contre lui à cause de la chasteté du jeune homme, parce qu'il n'avait pas voulu commettre l'iniquité avec elle, il s'enfuit en laissant son vêtement: elle le calomnia auprès de son maître, et il connut l'amertume des chaînes et de la prison. Il en fut tiré par son don d'interpréter les songes: on le mena devant le roi, et il fut établi seigneur sur toute la terre d'Égypte.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 22 Avril 2019 à 09:03 | 0 commentaire | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 278


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile