Plusieurs  publications sur "PO" consacrées aux problèmes de la diaspora russe en France
P.O. version française: Consécration de la Cathédrale orthodoxe russe à Paris: séjour du patriarche Cyrille en France - VIDEO + PHOTOS /// Premiers offices de Noël à la cathédrale de la Sainte Trinité - Video

2019 - Strasbourg: Le patriarche Cyrille consacre la nouvelle église orthodoxe russe de Tous les Saints
2019 - PARIS: Inauguration du Centre Culturel Mère Marie Skobtsov
2019- Paris - l'EXPOSITION CONSACRÉE A L'OEUVRE DU PÈRE GREGOIRE KROUG

2019 - Un livre de Xenia Krivochéine: « Coupoles dorées dans le ciel de Paris » Ce livre est le premier consacré à la construction et à la bénédiction à Paris de la cathédrale de la Sainte Trinité (diocèse de Chersonèse, PM)

RFI : " À Paris, on a discuté « vivement et calmement » de l’avenir de l’Archevêché orthodoxe"

2017- Un an depuis la consécration de la cathédrale Sainte-Trinité de Paris VIDEO

KTO avec Crescendo Media Films présent un Documentaire consacré au Séminaire - "Le Paris orthodoxe russe"

Archimandrite Barsanuphe (Ferrier) (1935-2018) Mémoire éternelle matouchka Sophie Rehbinder🕂 ET Sophie Eltchaninoff 🕂 et Un témoin de son temps 🕂 A la mémoire de l’archiprêtre Nicolas Lossky Décès de la traductrice et spécialiste de la littérature russe - Véronique Lossky - Juliana Sergeevna Samarina (1928-2018) est décédée

Hommage à Maxime Kovalevsky 1903-1973

Père Georges Florovsky: "Création et Rédemption" (1893-1979)

En mémoire de l'archimandrite Placide (Deseille) : « Un morceau du Mont Athos » sur le sol de France. Rappel à Dieu de son Serviteur, Séraphin Rehbinder et l'archiprêtre Nicolas Soldatenkov
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 21 Juin 2019 à 22:00 | 2 commentaires | Permalien

Homologation illégale de l'église dirigée par le métropolite Épiphane et difficultés éprouvées par le patriarche Bartolomé au Mont Athos
Ukraine: Étrangement ces deux épisodes coïncident dans le temps. Le 19 juin 2019 le Tribunal administratif de Kiev a accepté d'examiner une plainte portant sur l'illégitimité de la dénomination de la nouvelle église autocéphale. Le métropolite Épiphane dit ne pas comprendre ce qui s'est passé.

Si la justice venait à accepter d'examiner cette plainte la nouvelle entité ecclésiale ainsi que le Tomos octroyé par le patriarche Bartolomé resteront sans effet. Ainsi, l'Eglise orthodoxe d'Ukraine avec actuellement à sa tête le métropolite Onuphre a été officiellement reconnue déjà en 1991. La loi ne permet pas l'existence d'une autre entité portant le même nom.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Juin 2019 à 18:42 | 0 commentaire | Permalien

Les relations entre le Saint patriarche Tikhon et le patriarcat de Constantinople
Nos lecteurs seront surpris d’apprendre que Constantinople a collaboré avec le régime soviétique dès son instauration, quitte à sacrifier le saint patriarche Tikhon. Les relations entre les deux patriarcats sont jusqu’à présent restées difficiles.

Le patriarche Meletios IV est le premier à avoir pratiqué la politique destructrice inhérente au Phanar. Un mois après son sacre, le 1 mars 1922 , il a abrogé le Tomos accordé aux paroisses grecques des Etats-Unis. Il a ainsi rétabli pour ces paroisses la juridiction de Constantinople. Cette décision a été désapprouvée par l’Eglise de Grèce. Ces dissensions persistent jusqu’à aujourd’hui.

En mars 1922 Meletios IV élabore, sans se concerter avec qui que ce soit, un autre Tomos « Sur le droit de Constantinople de superviser directement et de gérer l’ensemble des paroisses orthodoxes d’Eurоpe, d’Amérique, etc. En 1923 un autre Tomos annonce que le diocèse de Revel relevant de l’Eglise orthodoxe russe appartient désormais à sa juridiction sous le nom de Métropole orthodoxe d’Estonie. Un troisième Tomos annonce la création de l’Eglise orthodoxe de Finlande relevant du patriarcat de Constantinople.

***
Par Dimitri Safonov

Le patriarche Tikhon a dû, en juin 1924, faire face à des dangers suscités par la politique du patriarcat de Constantinople.

Le patriarche de Constantinople est traditionnellement considéré comme étant le primus inter pares. Il n’en découle cependant pas qu’il dispose de droits particuliers en ce qui concerne les Eglises orthodoxes locales. Au début des années 1920 la politique conduite par les patriarches de Constantinople a changé du tout au tout s’écartant de plus en plus de la tradition orthodoxe. [
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Juin 2019 à 17:05 | 18 commentaires | Permalien

La librairie et la boutique du Centre spirituel  de la Cathédrale orthodoxe russe à Paris
LA CATHÉDRALE RUSSE DE LA SAINTE-TRINITÉ est ouverte pour des visites chaque jour du mardi au vendredi de 15h00 à 19h00 et samedi, dimanche: de 10h00 à 12h00 et de 15h00 à 19h00

Chaque jour : Divine Liturgie à 10h et Vigiles /office du soir/ à 18h
........................................................................................................................................................................

La librairie et la boutique du Centre spirituel et culturel sont très bien fournies. Vous trouverez un grand choix de livres de prière et d’histoire, de cartes postales, de calendriers, de publications pour enfants.

Beaucoup de titres en russe comme en français, un rayon est consacré aux ouvrages pour enfants, également dans les deux langues.

Les visiteurs trouveront des icônes sur bois et sur métal, des croix pectorales et de baptême. Souvenirs traditionnels russes. Cierges, prosphores, encens et chapelets. CD et DVD. Clochettes et objets en porcelaine. Livres d’art.

Une brochure en français, et récemment en anglais parue, consacrée à l’histoire de la construction du Centre.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 20 Juin 2019 à 10:10 | -7 commentaire | Permalien

NICE: MENACE SUR UNE PETITE ÉGLISE SERBE DÉCORÉE PAR LE PÈRE EUGRAPH KOVALEVSKY
Vladimir Golovanow

Une petite église orthodoxe de Nice, très peu connue, est menacée par la vente de l'immeuble qui l'abrite. L'intérêt du champion serbe Novak Djokovic l'a fait connaitre et va peut-être la sauver.

UN PETIT BIJOU FONDÉ PAR L'ÉCOF

L'église, dédiée à Notre-Dame-de-Laghet, ou les offices orthodoxes sont célébrés en français, fut fondée dans les années soixante en louant une ancienne cave à charbon de 75 m2 au pied du vieux Nice, à deux pas du port, dans le cadre de l'ECOF (Église Catholique Orthodoxe de France, cf. Nouvelle Forme de Communauté Orthodoxe).

Elle avait alors été recouverte de fresques par le père Eugraph Kovalevsky, (fondateur de l'ÉCOF, qui fut plus tard sacré évêque Jean de St Denis par St Jean de Shangaï). Ces peintures retracent la vie de la Vierge Marie et les douze apôtres, chacun associé à un saint régional; elles sont tout à fait remarquables par la tradition renouvelée de la vision iconographique qui leur donne une grande modernité.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 20 Juin 2019 à 05:20 | 10 commentaires | Permalien

PHILARETE COMMENCE À DIRE LA VÉRITÉ : L'EGLISE ORTHODOXE UKRAINIENNE N'EST PAS CANONIQUE, CE N'EST PAS UNE VÉRITABLE UNIFICATION, ÉPIPHANIE N'EST PEUT-ÊTRE MÊME PAS PRÊTRE.

Alors que le "patriarche" Philarète Denisenko continue à préparer le Concile local du "patriarcat de Kiev" (PK) qui se tiendra jeudi à Kiev, le schismatique égocentrique a augmenté le niveau de sa rhétorique, mettant en question le statut de "l'église orthodoxe d'Ukraine" [schismatique créée par Constantinople] et son primat "métropolite" Epiphane Doumenko.

Philarète a parlé à maintes reprises de son mécontentement à l'égard des termes dictés dans le tomos d'autocéphalie de l'OCU par le patriarcat de Constantinople et de son statut de simple évêque diocésain, bien qu'il ait récemment déclaré qu'il rejetait totalement le tomos accordé par Constantinople le 6 janvier.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Juin 2019 à 10:42 | 2 commentaires | Permalien

La fête patronale de la cathédrale de la Sainte-Trinité et la première Liturgie du Mgr Antoine, le métropolite de Chersonèse et d’Europe occidentale à Paris
Le 16 juin 2019, jour de commémoration de la Sainte Trinité (la Pentecôte), est la fête patronale de la cathédrale du quai Branly à Paris.

La Liturgie solennelle y a été présidée par Monseigneur Antoine, métropolite de Chersonèse et d’Europe occidentale, Exarque de Sa Sainteté le patriarche Cyrille. Il s’agissait de sa première Liturgie en sa qualité de responsable de la métropole et de l’Exarchat.

Concélébraient lors de cette Liturgie: le père Maxime Politov, secrétaire de l’administration diocésaine; le père Zinovi Gombessa, recteur de la paroisse d’Amiens ainsi que des membres du clergé de la cathédrale – les pères Ion Dimitrov, Georges Sheshko, Serge Kim, le protodiacre Nicolas Rehbinder, le diacre Antony Ivachine et le diacre Roman Onika.

L’office a été dit en slavon d’église ainsi qu’en français.

La chorale de la cathédrale était conduite par Marina Politova.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Juin 2019 à 09:28 | 0 commentaire | Permalien

À Barcelone, 137 ans après la Sagrada Familia obtient  un permis de construire !
Une situation inédite

La raison pour laquelle la Sagrada Familia a mis tant de temps à obtenir ce permis de construire est finalement assez banale. Antoni Gaudí, l’architecte génie de Barcelone, avait bel et bien déposé en 1885 une demande de permis de construire à la mairie de Sant Martí Provençals, village absorbé désormais par Barcelone et quartier de la célèbre basilique. Mais jamais il n’obtiendra de réponse.

Depuis, le temple se construit donc dans la plus grande illégalité sans pour autant que cela pose problème aux maires qui se sont succédé. Une « anomalie historique » selon les termes de la conseillère municipale en charge du dossier, Janet Sanz, auquel le gouvernement municipal actuel a donc mis fin ce vendredi. La Sagrada Familia a célébré quant à elle pouvoir « continuer à construire le projet de Gaudí » et concluait : « aujourd’hui c’est une réalité, 137 ans plus tard la Sagrada Familia a régularisé son permis de construire ».
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Juin 2019 à 01:22 | -1 commentaire | Permalien

Un extrait du livre de l’archiprêtre Boris Stark « Toute ma vie est un miracle »
Boris Georgevich Stark (1909-1996 ) était un missionnaire et un prêtre russe. Né le 15 juillet 1909 à Kronstadt, en Russie. Son père était l'amiral Georgy Karlovich Stark, commandant de la flotte sibérienne, émigré en France en 1922. Boris rejoignit son père à Paris en 1925, à l'âge de seize ans. Le père Boris était le fils spirituel du métropolite Euloge. Il a toujours rêvé de revenir en Russie. En 1952 son rêve s'est réalisé: il est décédé en 1996 étant recteur de l'une des grandes paroisses de Yaroslavl. Un volume de 800 pages de ses mémoires à été édité après son décès. Il y raconte ses rencontres avec des émigrés éminents.

En voici un court extrait consacré aux autres confessions chrétiennes

"Mes parents m’ont baptisé orthodoxe. J’ai à l’égard des catholiques, des protestants, des autres croyants une attitude fraternelle. Je ne me lasse pas de répéter que mon idéal est « le curé de campagne ». Pour toute ma vie je me suis souvenu des vers d’Alexandre Blok « Mon âme se réjouit de tout être vivant, de chaque bébé grenouille, ce sont à mes yeux des sujets et non seulement des « objets ».
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Juin 2019 à 16:48 | Permalien

Dix icônes de la Sainte Trinité
Par Marie Sentchoukova, agrégée de philosophie, professeur de culture orthodoxe et de l'histoire des religions

Traduction N.Krivocheine Pravoslavie i Mir

La Trinité

Aristote a écrit « la philosophie commence avec l’étonnement ». Cela se rapporte entièrement à la dogmatique chrétienne : comment pourrait-elle ne pas commencer avec l’étonnement ? Les univers bâtis par Tolkien, Carol Lewis et Michael Ende, avec toutes leurs énigmes féeriques, sont loin d’atteindre les profondeurs mystiques et paradoxales des dogmes chrétiens. Le christianisme se fonde sur le grand mystère de la Très Sainte Trinité.

C’est là le mystère de l’Amour Divin révélé en et par cette inconcevable unicité. Vladimir Lossky disait que nous voyons en la Trinité l’unité dans laquelle réside l’Eglise. De même que les Personnes de la Trinité ne sont pas fusionnées mais constituent un Tout, nous sommes tous réunis en un seul et unique Corps du Christ. Ce n’est ni une métaphore, ni un symbole mais une simple réalité, semblable à celle de la présence du Corps et du Sang du Christ dans l’eucharistie.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Juin 2019 à 12:00 | 2 commentaires | Permalien

"L'Esprit n'est pas seulement là par son action; il nous est uni substantiellement", homélie pour la Pentecôte
Instituée dans la première alliance, par la loi de Moïse, la fête de la Pentecôte – fête de la plénitude – reçoit enfin un sens concret par la venue de l’Esprit Saint sur les apôtres. En effet, le symbolisme du nombre « sept », chiffre de la plénitude, de l’intégrité, était au centre de la Pentecôte de l’ancienne alliance.

De quelle plénitude s’agissait-il ? On ne le savait pas vraiment. L’événement survenu le cinquantième jour après la résurrection du Seigneur Jésus explique en quoi consiste la plénitude du cinquantième jour : c’est la plénitude de la révélation de Dieu aux hommes. C’est la plénitude de la manifestation de l’unique divinité dans son incroyable Trinité de Lumières et de Personnes.

Cette plénitude qu’on célébrait depuis des millénaires sans en savoir le contenu est la révélation de l’Esprit divin, non plus d’une manière cachée, mais cette fois-ci pleinement visible, éblouissante. Elle s’inscrit dans la même perspective que la révélation du Verbe éternel par l’incarnation dans la nature humaine. De même que le Verbe créateur, le Fils du Père invisible, s’est découvert aux hommes en devenant homme ; de même, l’Esprit de Dieu s’est révélé aux hommes en s’unissant à eux d’une manière aussi intime et inséparable qu’un feu s’unit à la matière qu’il embrase.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 17 Juin 2019 à 18:33 | 3 commentaires | Permalien

Mont Athos: VOL DES BIJOUX DE NOTRE DAME D'IVÉRIE
V. Golovanow

Tous les bijoux ornant l'icône la plus célèbre du Mont Athos ont été volés dans la nuit du 13 juin; ces bijoux sont des ex-voto précieux offerts en remerciements des nombreux bienfaits et guérisons, miraculeuses.

La malfaiteur a été pris sur le champ. Il s'agit d'un ressortissant roumain de 56 ans qui a été déféré au parquet de Salonique. Une vaste opération policière avait été lancée, avec hélicoptères des unités garde-côtes et chiens bergers. Le voleur s'est trouvé pris dans une nasse dans les hauteurs de l'Athos, il s'est débarrassé de son butin et les objet précieux ont été récupérés. Il s'est avéré qu'il avait plusieurs complices.

Une enquête est en cours

L'ICÔNE MIRACULEUSE DE NOTRE DAME D'IVÉRIE appartient à la forme Hodegitria (Grec: Όδηγήτρια, littéralement : « Celle qui montre le chemin» ; Russe: Одигитрия): le Christ enfant bénissant est assis sur le bras gauche de Sa mère qui le désigne avec sa main droite. Notre Dame est ainsi "Celle qui montre le chemin vers Dieu". On en ignore l'origine: selon la tradition, elle a été peinte par saint Luc l'Évangéliste du vivant de la Vierge Marie qui, découvrant l'œuvre achevée, aurait dit: "MON AIDE ACCOMPAGNERA TOUJOURS CETTE IMAGE".

Cette tradition est aussi reconnue chez les Catholiques où "Notre-Dame du Perpétuel Secours" (1) et "Notre-Dame de Czestochowa" (2) reprennent la même iconographie et la même attribution à saint Luc.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 16 Juin 2019 à 14:08 | 5 commentaires | Permalien

Pourquoi les églises sont-elles décorées de branches de bouleau le jour de la Pentecôte ?
Par l'archiprêtre Boris Stark, très connu dans la diaspora russe en France, ayant réintégré l'ex-URSS en 1948, décédé à Yaroslavl (1909-1996)

La coutume de décorer les églises et les maisons de branches de bouleau et de fleurs le jour de la Pentecôte existe depuis longtemps. Beaucoup se demandent quelles sont ses origines. L’une des raisons est historique et théologique, l’autre est symbolique.

Les branches nous rappellent les chênes de Mambre, le Seigneur y a visité Abraham sous l’apparence de trois anges : icônes de la Trinité.

Le jour de la Pentecôte où le Saint-Esprit est descendu sur les apôtres, les juifs fêtaient leur exode d’Egypte. Le cinquantième jour ils se sont approchés du Mont Sinaï où le Seigneur a donné à Moïse les 10 commandements qui dirigent notre vie jusqu’aujourd’hui. Cela s’est produit au printemps lorsque le Sinaï était couvert d’arbres florissants. Aussi, des branches de bouleau et des fleurs pour la Pentecôte nous transfèrent mentalement au Mont Sinaï à côté de Moïse.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 15 Juin 2019 à 07:35 | 1 commentaire | Permalien

Un miracle peu connu de Saint Jean de Kronstadt
Le Général Dzambolat Abatsiev (1857-1939), aide de camp de l'empereur Alexandre III, se trouvait à Livadia (lieu de villégiature estivale des derniers souverains de Russie en Crimée) où se trouvait l'empereur malade qui devait y mourir le 1er novembre 1894.

Le père Jean y avait été appelé au chevet de l'Empereur mourant le 17 octobre pour le faire communier lui donner l'Onction des malades. Il était déjà très connu pour ses guérisons miraculeuses et des gens accouraient de tout l’Empire pour le voir – orthodoxes, mais aussi musulmans et juifs. Des centaines de cas de guérisons furent dénombrés.

Un soir une dame demanda au général Abatsiev de lui obtenir une rencontre avec le père Jean et celui-ci décida d'aller le voir à 5 heures du matin. Malgré l'heure matinale une petite foule se pressait devant la maison du thaumaturge, y compris des Tatars locaux que la police ne laissait pas approcher.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Juin 2019 à 18:29 | 40 commentaires | Permalien

Une nouvelle paroisse de l'Eglise orthodoxe russe à Västerås, en Suède
Le père Alexandre Volkov, secrétaire de presse du patriarche Cyrille, a annoncé, lors de la visite de Sa Sainteté à Strasbourg: "L'Eglise orthodoxe russe a l'intention de continuer à augmenter le nombre de ses paroisses en Europe occidentale. Nos fidèles souhaitent que cela se fasse, c'est là l'un des principaux objectifs de notre Eglise".

Il ne s'agit pas seulement d'un souhait des ressortissants russes, c'est aussi ce que veulent les Moldaves, les Ukrainiens et les Biélorusses. Autant que nous le sachions les autres Eglises orthodoxes n'ont pas ces dernières années inauguré de nouvelles paroisses en Europe occidentale.

Actuellement plusieurs églises de l'EOR s'y trouvent en chantier, en particulier à Limassol (Chypre) et Västerås (Suède).
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Juin 2019 à 18:05 | 1 commentaire | Permalien

LA COOPERATION ÉGLISE-ÉTAT DANS L'ORTHODOXIE
V. Golovanow

Ouvrant la Conférence internationale sur "les relations entre l’État et les confessions religieuses dans l’Union européenne", qui se déroulait au palais patriarcal de Bucarest, le 7 juin, le patriarche de Roumanie Daniel a prononcé un intéressant discours intitulé: « l’importance de la coopération Église-État dans le contexte européen ».

DES SITUATION TRES DIFFERENTES DANS DIFFERENTS ETATS DE L'UE

Rappelant que «L’Union Européenne respecte et ne préjuge pas du statut dont bénéficient, en vertu du droit national, les Églises et les associations ou communautés religieuses dans les États membres … et maintient un dialogue ouvert, transparent et régulier avec ces églises et organisations »(1), le patriarche Daniel indique que les relation entre les communautés religieuses et l’autorité politique varient dans les États membres de l’Union européenne depuis la séparation radicale jusqu’à une quasi-identification entre une communauté religieuse particulière et un État, et il souligne que l’Union européenne se propose d’engager un dialogue avec les confessions religieuses de telle façon à ce qu’elles puissent exprimer leur contribution spécifique à la construction européenne.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Juin 2019 à 10:36 | 0 commentaire | Permalien

Un livre de Xenia Krivochéine: « Coupoles dorées dans le ciel de Paris »
Ce livre est le premier consacré à la construction et à la bénédiction à Paris de la cathédrale de la Sainte Trinité (diocèse de Chersonèse, PM). La décision de mettre en œuvre ce projet avait été prise en avril 2007, lors de la visite d’Etat de S. S. le patriarche Alexis II.

En 2016 le patriarche Cyrille a béni la cathédrale de la Sainte Trinité. Le livre raconte l’histoire difficile de ce chantier: des milieux fort différents allant de certains groupes orthodoxes et jusqu’aux laïcs ont tenté de faire obstacle à ce projet. Le projet architectural lui-même a été l’objet de nombreuses attaques et discutions.

L’auteur expose l’histoire de l’orthodoxie de tradition russe en France, il rappelle les temps difficiles qu’a eu à vivre le diocèse de Chersonèse après 1932 ainsi que les relations plus que compliquées avec l’Archevêché de la rue Daru. Au sommaire de l’ouvrage un texte important de Séraphin Rehbinder, président de l’OLTR, ainsi qu’un rappel historique du métropolite Antoine de Surozh.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Juin 2019 à 19:56 | 4 commentaires | Permalien

Le père Maxime Politov, secrétaire de l’Administration diocésaine a pris part aux festivités à l’occasion de la fête nationale de la Russie
Le 12 juin 2019, avec la bénédiction de l’Exarque du Patriarche en l’Europe occidentale, le secrétaire de l’Administration diocésaine le père Maxime Politov a pris part aux festivités solennelles organisées dans les murs de l'ambassade de la Russie à Paris à l’occasion de la fête nationale de la Russie.

Le secrétaire du diocèse a eu l'occasion de transmettre les félicitations du Mgr Antoine, le métropolite de Chersonèse et d’Europe Occidentale, adressées à Son Excellence Alexey Yourievitch Mechkov, ambassadeur extraordainaire et plénipotentiaire de la Fédération de Russie en France.

De nombreux invités et amis de divers pays ont également pris part aux cérémonies officielles.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 12 Juin 2019 à 15:51 | 0 commentaire | Permalien

Hiéromoine Gabriel (Bunge): La réconciliation des Eglises, une vision personnelle
La revue « Neskoutchny Sad » (journaliste Anna Paltcheva) a obtenu un entretien avec le père Gabriel Bunge (1)

- NS. Vous vous êtes converti à l’orthodoxie, ceci à un âge fort avancé. Il n’est pas fréquent que de telles décisions soient prises aussi tard dans la vie. Votre conversion a eu lieu à Moscou, fin août dernier. Elle a suscité de grands remous parmi les catholiques. Vous avez dit que cette décision avait mûri en vous pendant toute votre vie. Vous êtes un théologien, un patrologue connu, un ermite. Racontez-nous cette évolution.

- GB. Dès ma naissance je me suis heurté au drame de la division de la chrétienté : mon père était protestant, ma mère catholique. J’ai été baptisé dans l’Eglise de Rome. A l’âge de 21 ans j’ai décidé d’entrer dans les ordres mais mon père s’y est opposé. J’étudiais alors à la faculté de philosophie et je suis allé passer deux mois en Grèce avec des camarades.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 12 Juin 2019 à 13:20 | 15 commentaires | Permalien

Le 3 juin, Philarète Denisenko, "patriarche (sic)" du "Patriarcat de Kiev" (PK) et "Patriarche honoraire" de "l'église orthodoxe d'Ukraine" (EOU [Schismatique]), a rencontré les recteurs des paroisses du diocèse de Kiev de l'EOU, où la possibilité de réunir un concile local du PK a fait l'objet de discussions.

Aujourd'hui, au forum "Pour l'Église orthodoxe ukrainienne ! Pour le Patriarcat de Kiev" , Philarète a annoncé qu'un concile local du PK se tiendra en effet, le 20 Juin, rapporte BBC News Ukraine.

Philarète a donc l'intention de restaurer complètement le PK qu'il avait nominalement accepté de liquider le 15 décembre avant le début du "concile d'unification" qui a créé l'EOUà partir du PK et de l'"Église orthodoxe autocéphale ukrainienne" (EOAU).
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 12 Juin 2019 à 13:01 | 2 commentaires | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 280


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile