Voici une dépêche de l'Agence France Presse sur les relations entre l'État russe et le Saint-Siège. Nous y avons corrigé des inexactitudes de traduction et de terminologie religieuse (hélas, très fréquentes dans les dépêches de l'AFP):

La Russie et le Vatican doivent renforcer leurs relations diplomatiques au niveau de leurs ambassades, a estimé le président russe Dimitri Medvedev dans un entretien publié dimanche par la presse italienne.

"Nous sommes en train de discuter de la possibilité de renforcer nos liens au maximum, de les établir au niveau des ambassades", a déclaré M. Medvedev dans cet entretien accordé à des journaux italiens, diffusé par le Kremlin.

En revanche, le président russe s'est refusé à tout commentaire sur les relations entre le Saint-Siège et le patriarche de Moscou. "Nos évêque et prêtres peuvent avoir ce dialogue de leur côté, c'est une question à part", a-t-il jugé.

Les relations entre le Vatican et l'Église orthodoxe de Russie sont tendues depuis quelques années, après que le précédent patriarche de Moscou a accusé les catholiques de faire du prosélytisme en Russie. Mais depuis l'intronisation en février du patriarche russe Kirill, qui fut longtemps à la tête de la diplomatie de l'Église orthodoxe, une volonté de rapprochement semble s'esquisser.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 5 Juillet 2009 à 13:59 | 0 commentaire | Permalien

La Fédération de Russie se chargera de la reconstruction d'une église catholique dans la région de l'Aquila, en Italie, durement touchée par un séisme en avril dernier. Cette initiative a été annoncée le 3 juillet par Sergueï Prichodko, conseiller du président russe pour les questions de la politique étrangère, cité par l'agence de presse Interfax.

Le premier ministre italien Silvio Berlusconi a proposé aux présidents russe et américain, à l'occasion du sommet du G8 (8-10 juillet 2009), d'aller en Aquila pour voir la reconstruction de la région. Cette invitation semble avoir été acceptée par Dimitri Medvedev.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 4 Juillet 2009 à 10:36 | 0 commentaire | Permalien

L'ambassadeur des Etats-Unis en Russie compte sur l'Eglise dans le rapprochement des deux pays
A la rencontre le 3 juillet avec le patriarche Cyrille de Moscou, John Beyrle, ambassadeur des États-Unis en Russie, a affirmé que le facteur religieux es important dans les relations entre les deux pays. "Bien sûr, les rapports positifs entre nos chefs et nos gouvernements sont très importants, indispensables, mais insuffisants. Il faut qu'il y ait un bon fondement pour les contacts entre nos deux peuples", a-t-il souligné.

Selon l'ambassadeur américain, l'Église orthodoxe russe "peut nous aider à bâtir ce fondement meilleur pour nos relations mutuelles, ce qui est important non seulement pour nos deux nations, mais aussi pour l'humanité tout entière".

Le patriarche Cyrille et J. Beyerle ont tous les deux insisté sur le fait que les Russes et les Américains ont en commun le respect pour la foi et la religion, les deux pays sont multiconfessionnels. L'ambassadeur des États-Unis a cité les statistiques selon lesquelles 91 % des Américains croiraient en Dieu ou en une force supérieure, plus de la moitié d'entre eux prie quotidiennement. Il en déduit que les traditions spirituelles peuvent rapprocher les États-Unis et la Russie.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 3 Juillet 2009 à 16:53 | 0 commentaire | Permalien

Prochaine visite en Turquie du patriarche Cyrille de Moscou
Ce 1er juillet 2009, à l'issue de la rencontre entre l'ambassadeur de la Turquie en Russie et le patriarche Cyrille de Moscou, Mgr Hilarion, président du département des relations extérieures, a annoncé la prochaine visite du primat de l'Église russe en Turquie et commenté ses enjeux.

Un des principaux objectifs de cette visite est la rencontre avec le patriarche Bartholomé de Constantinople à Istanbul. "Le patriarche Cyrille souhaiterait que cette visite ouvre une nouvelle page dans les relations avec le patriarcat de Constantinople. Nous devons abandonner la confrontation et les conflits. Nous devons établir une confiance mutuelle, parce que les Églises orthodoxes locales constituent une unique famille" a déclaré aux journalistes l'archevêque Hilarion de Volokolamsk, président du département des relations extérieures du patriarcat de Moscou, en commentant la rencontre entre le patriarche Cyrille et l'ambassadeur turc.

Mgr Hilarion souhaite qu'il n'y ait plus dans l'avenir des situations telles qu'il y en eut en 1996 où les deux patriarcats ont suspendu la communion à cause de la création par le patriarche de Constantinople d'une juridiction parallèle en Estonie. "Constantinople annonça alors d'une façon unilatérale la création de sa juridiction dans ce pays. Le conflit qui s'ensuivit n'est toujours pas résolu", a précisé Mgr Hilarion.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 1 Juillet 2009 à 15:50 | 4 commentaires | Permalien

Dans le discours à la délégation du patriarcat de Constantinople, venue à Rome pour la fête des saints Pierre et Paul, le pape Benoît XVI a souligné son attachement au dialogue entre l'Église catholique et les Églises orthodoxes et exprimé son souhait que la composition des délégations orthodoxes dans la commission internationale mixte catholique-orthodoxe pour le dialogue théologique soit "plus amplement représentative de l'orthodoxie":

"Je souhaite, dit le pape, que les incompréhensions et les tensions rencontrées parmi les délégués orthodoxes lors des dernières sessions plénières de cette commission soient surmontées dans l’amour fraternel de sorte que ce dialogue soit plus amplement représentatif de l’orthodoxie."

Rappelons qu'à l'assemblée plénière de la commission mixte catholique-orthodoxe à Ravenne en octobre 2007, la délégation du patriarcat de Moscou dût quitter la session à cause des différends avec le patriarcat de Constantinople sur la composition des délégations des Églises orthodoxes locales. En effet, il semble évident que, sans le patriarcat de Moscou, qui rassemble plus de la moitié des orthodoxes dans le monde, la commission mixte ne serait pas vraiment représentative de l'orthodoxie.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 30 Juin 2009 à 09:07 | 1 commentaire | Permalien

La tombe de Saint Paul contient des restes humains qui seraient les siens
Une dépêche de l'Agence France Presse, 28 juin:

Le pape Benoît XVI a indiqué dimanche qu'une analyse scientifique partielle dans le tombeau renfermant les reliques de Saint Paul, jamais ouvert en 19 siècles, avait révélé la présence de fragments d'os humains qui seraient, selon lui, ceux de l'apôtre. Alors qu'il célébrait des vêpres en la basilique Saint-Paul-hors-les-murs à Rome pour clore une année de manifestations consacrées à Saint Paul, le pape a annoncé que le sarcophage présent dans l'église avait été "récemment l'objet d'une analyse scientifique attentive". "Une minuscule perforation a été pratiquée pour introduire une sonde spéciale" qui a permis de sortir du sarcophage "de minuscules fragments d'os, dont l'examen au carbone 14 a montré qu'ils ont appartenu à une personne qui a vécu entre le 1er et le 2e siècle", a indiqué le pape. "Cela semble confirmer la tradition unanime et incontestée qu'il s'agit de restes mortels de l'apôtre Paul", a affirmé Benoît XVI.

La sonde a également permis de mettre au jour "des traces d'un précieux tissu de lin coloré de pourpre, lamé d'or, et d'un tissu bleu avec des filaments de lin" ainsi que "des grains d'encens rouges", a-t-il indiqué. L'archiprêtre de la basilique romaine, Andrea Cordero Lanza di Montezemolo, avait indiqué vendredi lors d'une conférence de presse que Benoît XVI n'excluait pas d'"ordonner un jour une analyse approfondie" du sarcophage. Le prélat avait précisé que des études avaient été menées sur le site de la tombe, située sous l'autel de la basilique, en vue d'un tel examen, mais que son ouverture constituerait "un gros travail, étant donné que le sarcophage est énorme et cela impliquerait la démolition de l'autel. Et le faire sur les lieux mêmes est difficile, mais n'est pas exclu", selon lui. Depuis fin 2006, les visiteurs peuvent voir la tombe grâce à une ouverture pratiquée sous l'autel principal. L'authenticité de la tombe de l'apôtre Paul, mort décapité en 67 à Rome, "ne fait aucun doute", avait à l'époque indiqué le cardinal Montezemolo.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 29 Juin 2009 à 11:45 | 0 commentaire | Permalien

Le 27 juin 2009 - Eucharistie Sacrement de la Miséricorde - A 12h30 ce matin, le Saint-Père Benoît XVI a reçu en audience la Délégation du Patriarcat de Constantinople, réunie à Rome à l’occasion de la Solennité des Saints Apôtres Pierre et Paul et de la conclusion de l'Année Paulinienne, célébrée pour le bimillénaire de la naissance de Saint Paul.

La Délégation participera le 28 juin, à la Célébration des Vêpres qui seront présidées par le Saint-Père à Saint-Paul-hors-les-Murs, en conclusion de l'Année Paulinienne ; le lundis 29 juin, ils participeront à la célébration présidée par le pape Benoît XVI dans la Basilique du Vatican en la Solennité des Saints Apôtres Pierre et Paul.

Voici le discours que le Saint-Père a adressé ce matin aux Membres de la Délégation au cours de l'audience :

Rédigé par l'équipe de rédaction le 28 Juin 2009 à 15:49 | 0 commentaire | Permalien

Mgr Hilarion: "Notre mission dans le monde"
Le site « Patriarchia.ru » a publié une interview importante et programmatique de Mgr Hilarion, président du département des relations extérieures du patriarcat de Moscou, à l’hebdomadaire russe « Expert » (« Эксперт»).

Cette publication est intitulée « Notre mission dans le monde ». Les sujets traités sont nombreux:le bilan des premiers cent jours du patriarcat de l’ex-métropolite Cyrille. Le patriarche, conscient de la nécessité d’établir des passerelles entre l’Eglise et « la société civile », tient à simplifier le cheminement vers l'évangélisation parachevée du néophyte qui franchit pour la première fois le seuil d’une église et se sent souvent rejeté…Il est indispensable de mieux mobiliser les laïcs à la mission.

"L’attitude, encore trop répandue parmi le clergé consistant à croire: 'nous témoignons de la foi chrétienne par notre seule existence' - n’a plus lieu d’être. Si les apôtres avaient eu cette attitude le christianisme se serait éteint au bout de plusieurs générations.

Il convient de faire de sorte à ce que les diplômes des séminaires et des académies de théologie soient reconnus par l’Etat, ceci au risque de voir certains promus ne pas se faire ordonner et revenir dans le monde. Il est préférable de s’appuyer sur l’aide de ces futurs missionnaires que de rejeter d’emblée ceux qui, réflexion faite, renoncent à la prêtrise. Le nouveau patriarche s’appliquera à ce que les séminaires et les académies de théologie soient homologués par l’Etat.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 26 Juin 2009 à 17:24 | 19 commentaires | Permalien

RENCONTRE AVEC  BRIGITTE DE MONTCLOS,  COMMISSAIRE DE  L’EXPOSITION  « Splendeurs des Romanov »
- Vous étiez déjà la commissaire de l’exposition « Impérial Saint Saint-Pétersbourg » en 2004 qui mettait à l’honneur l’œuvre de dignes représentants des Roma Romanov, à nov, l’image de Pierre le Grand et de Catherine II. Est Est-ce l’histoire qui se répète ?

« Ce n’est pas du tout la même exposition qui recommence. Ici on prend le sujet des
Romanov dans son cœur en focalisant sur Moscou, la vieille capitale qui symbolise le
véritable esprit de la Russie à travers l’Histoire. Pourquoi dans son désir de conquête,
Napoléon est-il allé jusqu’à Moscou et non pas à Saint-Pétersbourg ? Parce qu’il
voulait asservir l’âme de ce pays…Pourtant fondateur de Saint-Pétersbourg, Pierre le Grand lui-même a succombé au souffle historique de Moscou en s’y faisant couronner Tsar mais aussi Empereur.
De nombreux auteurs du XIXè siècle comme Théophile Gautier, Alexandre Dumas,
Jules Verne ont exhorté l’âme russe de Moscou, en opposition à Saint-Pétersbourg
l’occidentale.
- En quoi le terme « Splendeurs des Romanov » va va-t-il prendre ici un caractère exceptionnel ?

« Tout d’abord, il faut rappeler que lorsque Michel, Premier des Romanov, accède au
Trône en 1613, la Russie sort du « temps des troubles » qui a vu se succéder à sa tête des imposteurs et des étrangers et qui ont plongé le pays dans le marasme
économique. Cette splendeur retrouvée va être symbolisée par les cérémonies de couronnement qui se préparaient pas moins d’un an à l’avance, le temps de réunir et de confectionner les plus beaux tissus, les plus riches dentelles, les objets les plus exceptionnels, qui étaient ensuite pieusement rangés au Palais des Armures du Kremlin. C’est dans cette renaissance du faste que va nous entraîner l’exposition du Grimaldi Forum ».

Rédigé par Xenia Krivochéine le 25 Juin 2009 à 10:33 | 6 commentaires | Permalien

Bien peu d'informations ont filtré sur les résultats de cette rencontre tant attendue: 2 communiqués (1) et 2 articles (2) dont les "nuances" amènent plus de questions que de réponses. C'est néanmoins à partir de ces documents que je vais proposer une analyse de la situation et je serais évidement très intéressé si des avis plus compétents ou informés pouvaient intervenir et compléter.

LA PART DE SUCCÈS

C'est bien entendu que ces rencontres aient lieu et que le dialogue reprenne entre orthodoxes qui est un grand succès. De plus, ce dialogue progresse: les deux communiqués annoncent des avancées sur la question de la diaspora, qui était la priorité à l'ordre du jour par décision de la Réunion au Phanar des Primats et des délégués des Églises orthodoxes locales (synaxe) en octobre 2008. Les documents préparatoires de 1990, 1993 et 1995 ont été précisés, corrigés et complétés et approuvés à l’unanimité(3); de même la Conférence "a décidé de créer de nouvelles Assemblées épiscopales dans certaines régions du monde pour régler la question de la Diaspora", en a précisé les objectifs(4) et "a également approuvé le projet modifié du règlement définissant les fondements de l'activité des assemblées épiscopales régionales dans la diaspora orthodoxe".

Aucun des documents définitifs n'a été publié, mais en fait toutes ces décisions restent, à ce stade, des "avis d'experts". Pour être applicables et avoir une valeur canonique, elles doivent encore être approuvées par les Églises de façon conciliaire (Saint Synode ou Concile selon le cas). On peut donc imaginer que c'est dans le cours de ces processus d'approbation que chaque Église les portera à la connaissance de ses membres…
Rédigé par Vladimir Golovanow le 24 Juin 2009 à 23:18 | 26 commentaires | Permalien

Brussels, June 23, Interfax - The Moscow Patriarchate will make specific efforts to improve spiritual support of Russian nationals abroad.

In particular, the Department for External Church Relations decided to develop its data base on all parishes of the Russian Orthodox Church "to collect information on their needs, specific projects and initiatives focused on keeping the Russian Orthodox tradition," reads the release adopted following the results of the round-table discussion "Russian Orthodox Church and Russian Nationals in European Countries".

The discussion was held June 21-22 in Brussels upon the initiative of the Moscow Patriarchate and the Ministry for Foreign Affairs of the Russian Federation.

For providing and improving support to Russian nationals within the canonic territory of the Russian Orthodox Church, it was deemed reasonable to "support the existing information resources of dioceses and parishes and develop new resources, encourage training of teachers of Fundamentals of Orthodox Culture and Orthodox catechesis, and develop training courses and teaching aids on this subject with a view of specific conditions of living abroad."

The participants also expressed their support to organizing pilgrimages for Russian nationals to the holy places within the canonic territory of the Moscow Patriarchate, cultural events of parishes, Russian language training courses, expanding Russian cultural centers in foreign countries and their cooperation with the Church.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 24 Juin 2009 à 21:06 | 0 commentaire | Permalien

Selon l'agence de presse Interfax, au cours de sa visite au Caire, le président russe Dimitri Medvedev s'est démarqué des tentatives d'enseigner la démocratie au monde arabe. Dans son discours au siège de la Ligue des États arabes, il affirma que la Russie se sent proche "de l'aspiration des pays arabes à concilier dans leur développement les tendances contemporaines avec le respect des traditions nationales et religieuses".

"Nous avons des choses à apprendre de la part du monde musulman. C'est pourquoi une approche de mentor, les leçons de démocratie et surtout une ingérence extérieure sont, à notre avis, absolument inadmissibles", a-t-il poursuivi. Selon Medvedev, "toutes tentatives... de créer un modèle universel de développement et de l'imposer au monde entier ne marchent pas, tournent à l'utopie et parfois amènent à des catastrophes".

Par ailleurs, le président russe a visité au Caire le monastère Saint-Georges où réside le patriarche d'Alexandrie.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 24 Juin 2009 à 13:36 | 1 commentaire | Permalien

Consécration de l'unique église orthodoxe russe en Mongolie
L'unique église orthodoxe russe en Mongolie, située à Oulan-Bator et dédiée à la très Sainte Trinité, a été consacré le dimanche 21 juin, fête de tous les saints de la terre russe. L'office de la dédicace était présidé par l'évêque Marc d'Egoriev, auxiliaire du diocèse de Moscou et responsable des établissements du patriarcat de Moscou à l'étranger.

L'église Sainte-Trinité à Oulan-Bator fut fondée en 1864, près le consulat russe. Elle fut fermée après la révolution de 1917 et ne rouvrit ses portes qu'en 1998.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 23 Juin 2009 à 11:45 | 0 commentaire | Permalien

Le patriarche Cyrille se rendra à Chersonèse
Pendant son voyage en Ukraine du 27 juillet au 5 août, le patriarche Cyrille de Moscou se rendra à Chersonèse, antique colonie grecque près de la ville actuelle de Sébastopol, et célébrera la liturgie dans sa basilique (photo). Selon la tradition, c'est à Chersonèse que le prince Valdimir de Kiev reçut le baptême.

Cette ville est aussi le siège de l'évêque chargé des paroisses et communautés du patriarcat de Moscou en France, Espagne, Portugal et Suisse. La chaire épiscopale existe à Chersonèse depuis les premiers siècles de notre ère. Plusieurs de ses évêques du III-IV siècles sont canonisés comme martyrs.

C'est à Chersonèse qu'est mort en exil en 655 le pape Martin Ier, confesseur de la foi, qui a combattu l'hérésie monothélite.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 22 Juin 2009 à 11:50 | 0 commentaire | Permalien

La Serbie est le premier pays en Europe par le nombre de réfugiés
Selon les chiffres de l'ONU, la Serbie est le premier pays de l'Europe par le nombre de réfugiés sur son territoire. Elle accueille en effet 307 000 personnes qui ont fui différentes zones de conflits. La majorité de ces réfugiés - environ 236 000 - ont quitté le Kosovo depuis le conflit de 1998-1999 et depuis 2008, année où les autorités albanaises du Kosovo ont proclamé unilatéralement "l'indépendance" par rapport à Belgrade.

Selon le rapport de l'ONU, cité par RIA-Novosti, il n'y a pas eu de retour significatif au Kosovo des personnes qui avaient fui la région.

D'après les autorités serbes, plus de 10 % de la population du pays sont aujourd'hui des réfugiés arrivés depuis 1992. Plus de 200 000 parmi eux ont reçu déjà la nationalité serbe.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 22 Juin 2009 à 11:37 | 1 commentaire | Permalien

Une partie des reliques de la sainte martyre Grande-Duchesse Elizabeth arrivera à l'église de la Dormition à Londres le 27 Juin
On Saturday, 27 June, on the feast of Prophet Elisha, at 10 am, a part of the Holy Relics of the righteous martyr Grand Duchess Elizabeth will arrive at the London Cathedral of the Dormition. Le samedi 27 Juin, le jour de la fête du prophète Elisée, à 10 heures, une partie des reliques de la sainte martyre juste Grande-Duchesse Elizabeth arrivera à l'église de la Dormition à Londres.

After the Meeting of the Holy Relics, the Divine Liturgy and Moleben will be celebrated. Après la réunion des saintes reliques, et la Divine Liturgie sera célébrée Moleben.

At 6 pm, an All-Night Vigil will be celebrated in the presence of the Holy Relics on the eve of the Feast of All Saints of Great Britain and Ireland. À 6 heures, un All-Night Vigil sera célébrée en présence des reliques du Saint, à la veille de la fête de Tous les Saints de Grande-Bretagne et en Irlande.
Rédigé par Nikita Krivochéine le 21 Juin 2009 à 19:47 | 2 commentaires | Permalien

Une église domestique avec une iconostase tactile s'ouvrira à la rentrée scolaire dans une école-internat de la ville de Lipetsk, en Russie. Les icônes de cette église seront en relief, pour que les enfants malvoyants puissent les toucher. Les inscriptions seront faites dans la langue de Braille.

L'évêque local, Mgr Nikon, a béni le projet de cette église des aveugles, dédiée à saint Pnatéléimon, très populaire en Russie. La chapelle est érigée par les moyens de l'école elle-même. Les icônes sont exécutées par deux enseignants croyants qui souhaitaient rendre accessible la beauté spirituelle de l'icône aux enfants aveugles.

N'est-ce pas une histoire merveilleuse?
Rédigé par l'équipe de rédaction le 20 Juin 2009 à 11:40 | 1 commentaire | Permalien

Un disque avec des oeuvres liturgiques de compositeurs de l'émigration russe
La maison d'édition du patriarcat de Moscou fait paraître un quatrième disque de la série consacrée aux œuvres liturgiques des compositeurs de l'émigration russe. Cette fois-ci il s'agit des chants pour le Grand Carême et la Pâque de Boris Ledkovski (+ 2004), chef de chœur de l'église synodale Notre-Dame du Signe à New York.

Les œuvres de Ledkovski sont chantées sur ce disque par le chœur de l'église de la Résurrection au cimetière Semenovski de Moscou, sous la direction d'Alexeï Mouratov.

D'autres disque sont prévus dans la même série.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 19 Juin 2009 à 12:57 | 2 commentaires | Permalien

Le rapport de la Chambre publique de Russie sur le danger de l'alcool affirme que près de 500 000 Russes meurent chaque année à cause de l'alcoolisme. C'est la raison pour laquelle l'espérance de vie en Russie est plus basse que dans les pays comme le Tadjikistan, le Honduras et le Bangladesh.

"L'épidémie de l'alcoolisme a conduit à ce que, en Russie, la mortalité parmi les hommes en liberté est environ trois fois supérieure à celle des hommes en détention, dans la même tranche d'âge", précise le rapport. Près de 80 % de meurtres sont commis par des personnes en état d'ébriété. De même, 40 % de suicides sont l'œuvre de personnes ivres.

L'Église orthodoxe russe a même créé récemment un comité publique pour la lutte contre l'alcoolisme. La dernière assemblée conciliaire du peuple russe, initiée par le patriarcat de Moscou, a publié une déclaration dénonçant l'abus d'alcool et appelant les autorités à des mesures concrètes contre cette "maladie" nationale.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 18 Juin 2009 à 19:09 | 6 commentaires | Permalien

Selon le chef du parti communiste de Russie G. Ziouganov, un membre sur trois de ce mouvement politique qui se réclame successeur du parti de l'Union soviétique, serait aujourd'hui croyant. Ziouganov lui-même affirme qu'il va se baigner chaque année pour la Théophanie dans les eaux glacées ! Cela semble un élément important dans sa vision de la pratique religieuse orthodoxe.

Auparavant, le secrétaire général du parti communiste russe affirmait que l'Église a un rôle important à jouer dans la société. Il est persuadé qu'au fond, elle poursuit les mêmes objectifs que son parti, c'est-à-dire le bonheur de l'homme. Voilà un témoignage surprenant de la capacité d'adaptation des communistes russes !
Rédigé par l'équipe de rédaction le 17 Juin 2009 à 19:41 | 5 commentaires | Permalien

1 ... « 271 272 273 274 275 276 277 » ... 286


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile