Un office des défunts à la mémoire des victimes de la répression
Moscou, Interfax.
Le patriarche Cyrille a souhaité qu’un office des défunts (panikhide) soit dit vendredi le 30 octobre auprès de « la pierre des camps de l’archipel Solovki », monument sur la place Loubianka à Moscou. L’office sera célébré par l’archiprêtre Vsevolod Tchapline, responsable des relations entre l’Eglise et la société au patriarcat de Moscou.
L’office sera suivi par une réunion de deuil organisée par l’association « Memorial » et l’association des victimes des répressions.
Rédigé par l'équipe rédaction le 29 Octobre 2009 à 15:40 | 0 commentaire | Permalien

le Salon International du Patrimoine Culturel
Le patrimoine des religions

Du cultuel au culturel… un « R » qui marque la séparation entre le religieux et le laïque, mais un « R » qui relie également le culturel au cultuel dans une même volonté de préservation d’un patrimoine exceptionnel.

Les édifices cultuels sont habités par un sentiment de spiritualité, mais aussi par les gestes de l’homme créateur d’œuvres d’art. Ces œuvres, immédiatement accessibles au public, font de l’ensemble des lieux de pratique religieuse « le plus grand musée du monde ».

Dans le paysage de toutes les civilisations, les édifices religieux constituent des repères qui identifient les pratiques religieuses mais participent également à l’ancrage culturel des habitants et leur enracinement dans un territoire.

Au-delà de la volonté de maintenir une identité religieuse, conserver ce patrimoine mobilier et immobilier, matériel et immatériel, c’est préserver une mémoire artistique et culturelle.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 29 Octobre 2009 à 11:40 | 0 commentaire | Permalien

Le département d’Etat des Etats-Unis trouve que « les autorités de la Fédération de Russie contribuent à la liberté religieuse dans leur pays ».
Ainsi Interfax à Washington écrit :

Le Département d’Etat des Etats-Unis a hautement estimé le rôle du Patriarche de Moscou et de toutes les Russies Cyrille pour la sauvegarde des libertés religieuses en Russie.

« Certains leaders, bien connus de la vie publique incluant le Patriarche Cyrille , ont entrepris des démarches positives en vue de défendre la cause des libertés religieuses » lit on dans le compte rendu, du Département d’Etat pour l’année 2009, sur l’état de la liberté de conscience dans le monde.

Dans la partie du compte rendu consacré à la Russie il est fait mention que la constitution de la Fédération de Russie renforce la liberté religieuse « et le gouvernement dans son ensemble reconnaît ce droit ».

« Cependant dans certains cas les autorités fixent des limites à des groupements. Bien que la constitution garantisse l’égalité de tous les groupements religieux face à la loi ainsi que la séparation de l’Eglise et de l’Etat, le gouvernement ne respecte pas toujours cela » est il écrit dans ce document. Leurs auteurs constatent que les conditions restent cependant les mêmes pour la majorité des groupements religieux et que dans son ensemble la politique du gouvernement de Russie concours à la liberté de croyance pour la majorité de la population.

De l’avis du Département d’Etat des Etats-Unis il y a des signes montrant que des organes de sécurité, incluant le FSB, regardent certains groupes islamiques ainsi que des groupements non traditionnels ( comme par exemple les Témoins de Jéhovah ) comme des menaces pour la sécurité publique.
Rédigé par Basile de TIESENHAUSEN le 28 Octobre 2009 à 19:22 | 2 commentaires | Permalien

« L’ange de l’Eglise russe contre le père des peuples »
Chers amis,

Vendredi le 30 octobre à 20h
à l’église des Trois saints Docteurs
(5, rue Pétel, M° Vaugirard)
présentation du film « L’ange de l’Eglise russe contre le père des peuples ».
L’hiéromoine Joseph (Pavlinciuc) dirigera les débats qui suivront le film.

Ce documentaire est consacré à l’un des chapitres les plus tragiques et les plus contradictoires dans l’histoire de l’Eglise Orthodoxe Russe. Pendant la seconde guerre mondiale l’Eglise, pratiquement anéantie à la suite de la révolution de 1917 a été paradoxalement ramenée à la vie par Staline. Le patriarche Serge (Starogorodsky), l’un des personnages les plus litigieux dans l’histoire moderne de l’Eglise russe est le principal personnage de ce film passionnant.
Rédigé par l'équipe rédaction le 28 Octobre 2009 à 09:58 | 0 commentaire | Permalien

Catholiques et orthodoxes analysent le rôle de l’Evêque de Rome

Compte-rendu de la rencontre à Chypre

La Commission internationale mixte pour le dialogue théologique entre l'Eglise catholique et l'Eglise orthodoxe, lors de sa rencontre à Paphos (Chypre), du 16 au 23 octobre derniers, a fait un pas en avant dans sa réflexion commune sur la question décisive pour retrouver l'unité : le rôle de l'Evêque de Rome.

L'atmosphère chaleureuse de la réunion a été assombrie par les manifestations de protestation d'orthodoxes radicaux opposés au dialogue avec l'Eglise catholique. Devant la violence des protestations, la police de Chypre a arrêté quatre citoyens et deux moines du Monastère de Stavrovuni, confirme le site Amen.gr. Un communiqué conjoint paru au lendemain de la réunion confirme la bonne avancée de la rédaction d'un document conjoint sur « le rôle de l'Evêque de Rome dans la communion de l'Eglise au premier millénaire ».
Ce document se base sur un « texte préliminaire préparé par le comité mixte de coordination, qui s'est réuni à Elounda (Crète, Grèce) l'année dernière » .
« Lors de son assemblée, la commission a considéré avec soin et amendé le texte provisoire préparé par le comité mixte de coordination. Elle a décidé de terminer l'année prochaine son travail sur ce texte, en réunissant de nouveau la Commission mixte », indique le communiqué.

Rédigé par l'équipe de rédaction le 27 Octobre 2009 à 16:42 | 1 commentaire | Permalien

A Strasbourg dans l’église évangélique de Saint Pierre et Paul a été concélébré un service religieux inter orthodoxe auquel ont participé des représentants des différentes communautés orthodoxes de la cité.

« Nous essayons d’utiliser chaque possibilité pour des célébrations communes à nos communautés. Nous soutenons nos compatriotes, notre langue et notre culture. Avec les autres communautés orthodoxes nous essayons de renforcer notre mission dans cette partie de l’Europe » a dit , à l’agence « Interfax – Religion » l’higoumène Philarète ( Boulekov ) représentant du Patriarcat de Moscou auprès de la Communauté Européenne .
Rédigé par Basile de TIESENHAUSEN le 27 Octobre 2009 à 16:26 | 0 commentaire | Permalien

Rome, 23 octobre 2009 (Apic)

Benoît XVI a appelé les chrétiens “à s’unir“ et “à collaborer par tous les moyens“ afin de protéger la Terre, dans un message envoyé au patriarche orthodoxe de Constantinople, Bartholomé 1er, à l’occasion du 8e symposium "Religion, science et environnement" organisé à la Nouvelle-Orléans (Etats-Unis) du 18 au 25 octobre. De larges extraits de ce message ont été diffusés jeudi par Radio Vatican.

Le pape a ainsi appelé les chrétiens “à s’unir pour offrir au monde un témoignage crédible de la responsabilité vis-à-vis de la sauvegarde de la Création“ et “à collaborer par tous les moyens“ afin que la Terre “puisse garder intact ce que Dieu lui a donné : grandeur, beauté et générosité“. Citant son encyclique sociale "Caritas in veritate", Benoît XVI a rappelé que la nature était “une priorité pour tous“, qui devait être traitée avec “responsabilité“ et “respect“.
Rédigé par l'équipe rédaction le 27 Octobre 2009 à 13:40 | 0 commentaire | Permalien

Comprendre réellement les offices n'est pas une question de langue
Faut-il adapter la langue liturgique où est-ce au croyant de faire l'effort de comprendre? Ce débat fait rage chez nous mais aussi en Russie et Mgr Hilarion de Volokolamsk, a fait un point intéressant le 13 octobre 2009, lors d'une rencontre avec les professeurs de l'Académie de théologie de Saint Petersbourg.

Il a d'abord rappelé que l'Église Russe n'avait pas arrêté de position sur la question de la traduction des textes liturgiques du slavon en russe; les avis y sont partagés et la question doit être abordée sous plusieurs aspes.

Un effort personnel

"D'une part, il n'est pas normal que les offices soient célébrés dans une langue qui n'est pas comprise, ou pas bien comprise, a continue l'archevêque. Pour autant, je pense que chacun d'entre nous doit honnêtement reconnaître que nous ne comprenons pas tout dans les célébrations. Moi, par exemple, je ne comprend pas toujours ce qui est lu en slavon, malgré ma formation théologique, et je dois m'adresser à l'original grec pour saisir ce qui est lu en slavon." Partant de ce constat, il souligne que ce n'est pas la traduction qui résoudra le problème, et comme exemple il prend le Grand Canon d'André de Crète: "Si on le lit en russe, il deviendra un tout petit peu plus compréhensible qu'en slavon, mais c'est le style même de ce canon, ce commentaire allégorique des Saintes Ecritures, qui est complètement étranger à l'homme contemporain.
Bien plus, le plus souvent les gens ne savent pas, qui peuvent bien être ces personnages bibliques dont il est question, ce qu'ils ont fait et pourquoi on en parle." Le problème n'est donc pas de traduire ce texte en une langue compréhensible, mais il réside dans le fait que ces textes ont été composés alors que les gens avaient d'autres modes de pensée, d'autres systèmes références à conclu le prélat.
Rédigé par Vladimir Golovanow le 27 Octobre 2009 à 10:03 | 22 commentaires | Permalien

Car l’âme et la vie de l’homme seront le reflet de sa prière
Dans la Maison de la paroisse de Genève de l’Eglise Orthodoxe russe Hors Frontières s’est tenu, du 1° au 15 août 2009, dans les Alpes suisses, le premier camp orthodoxe.

Conversation avec Jean Tchourin guide des camps orthodoxes pour enfants à Leysin ( Suisse ) et étudiant à l’Université théologique de Fribourg ( Suisse ).

J’ai été invité au camp par Olga Alexandré, responsable du centre d’enfants « Matrechka » à Zurich.
Grâce à la caution fournie par le Fond « Le Monde Russe » 30 enfants de 6 à 16 ans venant de Suisse, Chypre, Lituanie, Belgique et Russie ont pu se rencontrer dans les Alpes ( dans la partie francophone de la Suisse ) et se parler, chanter et prier en russe pendant 2 semaines. Neuf pupilles du Monastère Moscovite de la Miséricorde « Marthe et Marie » étaient venus de Russie.

Rédigé par l'équipe de rédaction le 27 Octobre 2009 à 08:51 | -1 commentaire | Permalien

L’athéisme dans le monde occidental
Victor Loupan

(Portrait de Jean-Marie Vianney, le curé d'Ars)

L’athéisme était l’un des piliers de l’idéologie soviétique.
Jeune dissident, j’avais, comme nombre de mes amis, une représentation erronée de ce qu’était la liberté de conscience dans le monde occidental. Nous étions persuadés que si un athéisme haïssable régnait en URSS le monde occidental était le siège d’une foi ardente.
A la différence de la Russie l’athéisme militant occidental a derrière lui une histoire multiséculaire. La grande révolution française avec ses centaines de milliers de victimes en a été l’une des premières manifestations. Saint Jean-Marie Vianney, le curé d’Ars, se souvenait des prêtres qui venaient dans son village dans des habits paysans et disaient la messe tard la nuit dans des granges cadenassées. La France ainsi que l’Italie ont connu au début du XX siècle la confiscation de tous les biens de l’Eglise : les monastères étaient fermés, les congrégations expulsées avec l’aide de la police. Les fondements de l’athéisme occidental moderne sont certes différents. Le combat qu’il mène contre la doctrine de l’Eglise se situe à un niveau bien plus rudimentaire. L’écrasante majorité des médias prônent un monde sans Dieu.

L’école publique offre à ses pupilles des programmes imprégnés d’athéisme.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 25 Octobre 2009 à 16:04 | 3 commentaires | Permalien


LE CAIRE

Des étudiants égyptiens de confession musulmane ont lancé samedi des pierres contre des églises et des maisons coptes (chrétiennes d'Egypte), après le maintien en détention de quatre musulmans accusés d'avoir tué un chrétien, a indiqué la police.

Les violences ont commencé lorsque les autorités judiciaires de Dairout, en Haute-Egypte, ont prolongé la détention de quatre personnes soupçonnées d'avoir tué un Copte d'une soixantaine d'années la semaine dernière, a affirmé un responsable de la police.

Rédigé par l'équipe rédaction le 25 Octobre 2009 à 08:36 | 4 commentaires | Permalien

Le conseil d'administration de l'Union des Hôteliers du département de Trikala (Grèce centrale) a annoncé récemment une initiative en faveur du tourisme religieux dans la région et décidé de l'organisation d'un Congrès international scientifique du tourisme religieux et de pélerinage du 25 au 28 février en 2010.
En juillet dernier, Kalambaka a été le centre d'une rencontre panhellénique d'affaires centrée sur le tourisme de pélerinage et les objets religieux, dans le cadre duquel les représentants de 50 entreprises grecques ont rencontré les représentants de 30 entreprises de pays orthodoxes (Russie, Bulgarie, Roumanie, Ukraine, Moldavie, Chypre, Israël et Serbie).

Le secrétaire d'Etat à la Coopération internationale économique du ministère des Finances extérieures et des Relations internationales de Russie, Valery Nikolaev, venu en Grèce quelques mois auparavant pour une réunion à l'initiative de la Chambre de Trikala à Kalambaka axée sur les "Perspectives d'un resserrement des relations Grèce-Russie dans les questions du tourisme religieux, avait déclaré que la mairie de Moscou est à la disposition de la Chambre de Trikala, ainsi que de tous les hommes d'affaires du département, pour toute aide éventuelle dans la promotion de leurs activités d'affaires dans la région.
Rédigé par l'équipe rédaction le 24 Octobre 2009 à 14:06 | 0 commentaire | Permalien

Le communiqué final de la onzième réunion de la Commission internationale mixte pour le dialogue théologique entre l'Eglise orthodoxe et l'Eglise catholique

Pour lire une traduction française de celui-ci, cliquez sur ce lien
Rédigé par l'équipe rédaction le 24 Octobre 2009 à 10:21 | 1 commentaire | Permalien

50 ans de sacerdoce du père Boris Bobrinskoy
L'équipe de rédaction félicite de tout cœur le père Boris. Voici quelques lignes consacrées aux débuts de son sacerdoce dans l'église de la crypte de la cathédrale Saint Alexandre de la Neva.

Arrivée de Père Boris à la Crypte

La mort du Père Pierre Struve

Au moment où la communauté prenait tout son essor le 3 décembre 1968 survint l’évènement bouleversant de la mort du Père Pierre. Comme le P. Valentin, le P. Pierre Struve mourut dans un accident de voiture sur la route au petit matin à Chelles, alors qu’il se rendait au chevet d’un malade. L’émotion fut immense, dépassant de beaucoup le cadre de la communauté et elle reste dans la mémoire de tous ceux qui l’ont vécue. L’archevêque, Monseigneur Georges, avant même l’enterrement du P. Pierre, s’inquiéta de ne pas laisser orpheline cette communauté si pleine de promesse. Il en parla à Tatiana Borissovna, car il désirait son accord. Son choix se porta sur le Père Boris Bobrinskoy qui demeurait à l’Institut St Serge et qui accepta immédiatement.

Père Boris Bobrinskoy et la communauté française orthodoxe de la Sainte Trinité : une continuité et une évolution

Le Père Boris enseignait la Dogmatique à l’Institut St Serge]b où il vivait avec sa femme Hélène et, à l’époque, ses deux enfants lorsqu’il a été nommé à la Crypte. À son arrivée, immédiatement après l’enterrement du Père Pierre, il trouva une communauté ébranlée dont la composition se modifia quelque peu. Mais Père Boris releva le défi et continua l’œuvre commencée par le Père Pierre et on peut dire avec le recul du temps, qu’il l’a accomplie.

Rédigé par l'équipe de rédaction le 22 Octobre 2009 à 20:20 | 1 commentaire | Permalien

Dépêche de l'Agence France Presse:

Une rencontre entre le Pape et le Patriarche "impossible" pour le moment (Orthodoxes)

Une rencontre entre le Patriarche de l'Eglise orthodoxe russe, Kirill et le Pape Benoît XVI est "impossible" faute d'"avancées positives" dans les différends opposant les deux Eglises, a déclaré le chef de la diplomatie orthodoxe, Ilarion, cité jeudi par l'agence Itar-Tass.

"Il est impossible d'organiser une rencontre entre le Patriarche et le Pape", a-t-il estimé.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 22 Octobre 2009 à 16:04 | 0 commentaire | Permalien

Une nouvelle paroisse orthodoxe à Ravenne
Mgr Innocent, archevêque de Chersonèse, a béni
une nouvelle paroisse orthodoxe à Ravenne


Mgr Innocent a commencé le 16 octobre un voyage pastoral à travers l’Italie. La première étape en était la ville de Faenza. La communauté orthodoxe Saints Pierre et Paul s’y est installée dans l’église catholique San Sevino. Le soir du 16 octobre Mgr Innocent a dit un office d’action de grâces à l’occasion de l’inauguration de cette nouvelle paroisse.

Le 17 octobre Mgr Innocent a dit la divine liturgie dans la chapelle Sainte Catherine de la ville d’Imola. Lui concélébraient des prêtres moldaves affectés dans diverses paroisses d’Italie. Mgr Tomas Garelli, évêque catholique d’Imola, M.Georges Mounteanu, consul général de Moldavie à Bologne assistaient à l’office. Des vêpres ont eu lieu le soir du même jour à Bologne dans l’église Saint Basile le Grand.

Le 18 oct. Mgr Innocent a béni l’église de la Protection de la Mère de Dieu à Ravenne. C’est une ancienne paroisse catholique dont le patriarcat de Moscou a fait l’acquisition, cela grâce aux efforts du recteur de la paroisse l’archimandrite Marc (Davitti). L’archimandrite est l’un des plus anciens prêtres orthodoxes d’Italie. Il a été ordonné presbytre en 1970. Ce prêtre appartient à une ancienne lignée florentine qui est mentionnée dans les chroniques de Florence de 1280. Au cours de cette liturgie le diacre Serge Averine a été ordonné prêtre. Plus de 250 fidèles s’étaient réunis pour assister à l’office.
Rédigé par l'équipe rédaction le 22 Octobre 2009 à 12:20 | 0 commentaire | Permalien

La police chypriote a annoncé mardi avoir arrêté six personnes, dont deux moines orthodoxes, qui manifestaient contre une conférence prônant le dialogue entre orthodoxes et catholiques. Une centaine d'orthodoxes, dont des moines et des prêtres, ont manifesté le week-end dernier à Paphos (sud-ouest) devant l'hôtel où se réunit la Commission mixte pour le dialogue théologique entre les Eglises catholique et orthodoxe.
L'Eglise de Chypre, orthodoxe, qui accueille cette conférence, avait alors averti les manifestants qu'elle appellerait la police s'ils ne cessaient pas leurs actions. "Malgré les demandes répétées de la police pour qu'ils se retirent pacifiquement, les manifestants n'ont pas écouté", a déclaré à la presse le porte-parole de la police Michalis Katsounotos. Il a en outre annoncé l'ouverture d'une enquête interne, après qu'une télévision eut montré des images d'"un moine en train d'être traîné par les cheveux lors de son arrestation".
L'archevêque Chrysostomos II a menacé d'excommunier les religieux qui protestaient contre la conférence qui se poursuit jusqu'à vendredi.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 21 Octobre 2009 à 09:26 | 3 commentaires | Permalien

UNE REUNION DE HAUT NIVEAU
Le dialogue théologique entre orthodoxes et catholiques se poursuit

Un communiqué du 19.10. 2009 du département des relations extérieures du patriarcat de Moscou indique que la nouvelle session plénière de la Commission mixte internationale pour le dialogue théologique entre les orthodoxes et les catholiques a lieu, comme prévu, du 17 au 23 octobre à Paphos (Chypre). Elle est consacrée au « rôle de l’évêque de Rome dans la communion de l’Eglise au cours du premier millénaire ».

Un document a été préparé par le comité de coordination de la Commission mixte il y a un an et a fait l'objet de remarques critiques de la part de la délégation russe dès avant l'ouverture de cette session. L'Église russe participe en effet à cette session, contrairement à la précédente (cf. notes dédiées), la délégation étant dirigée par Mgr Hilarion de Volokolamsk, président du département des relations extérieures. Les autres Églises orthodoxes participantes sont: Chypre, Constantinople, Alexandrie, Serbie, Roumanie, Géorgie, Grèce, Pologne, Tchéquie et Slovaquie, Jerusalem et Albanie.

Remarque VG: l'Église de Bulgarie ne participe pas; Antioche n'est pas citée, l'Église orthodoxe en Amérique (OCA) n'y a jamais été invitée. L'Église russe a donc obtenu que la juridiction estonienne de Constantinople n'y soit plus représentée.

DES PROBLEMES ENTRE ORTHODOXES

Mais, comme je l'indiquai dans la note citée plus haut, cette réunion suscite l'opposition de certains milieux orthodoxes qui, cette fois, se manifeste publiquement. Ainsi le site religo.ru, citant le journal chypriote "Sandy Mail", rapporte que des moines du monastère de Stavrovuni et des laïcs du diocèse de Larnaca ont manifesté dans la rue leur opposition à la tenue de dialogue et ont exigé de Mgr Chrisostome II, primat de l'Eglise de Chypre, qu'il y mette fin. Les manifestants déclaraient que la prière commune avec les Catholiques était anti-canonique et que le but du dialogue était de soumettre l'Orthodoxie au Vatican… La prière commune, qui devait réunir les délégations orthodoxe et catholique dans la cathédrale Saint-Georges de Paphos, a été annulée à la suite de cette manifestation.
Rédigé par Vladimir Golovanow le 20 Octobre 2009 à 21:34 | 4 commentaires | Permalien

Le pape a ouvert mardi la porte de l'Eglise catholique aux anglicans traditionnalistes déçus par leur Eglise, y compris des prêtres mariés, une préfiguration de ce qu'il pourrait offrir aux intégristes catholiques lefebvristes, relèvent les vaticanistes.

Le cardinal William Joseph Levada, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, a annoncé à la presse la publication imminente d'une "Constitution apostolique" signée par Benoît XVI. Celle-ci donne un cadre permettant d'accueillir au sein de l'Eglise romaine, dans le respect de certaines de leurs traditions, ces anglicans qui ne se reconnaissent plus dans l'Eglise fondée en 1534 par le roi Henri VIII d'Angleterre.
Ces dissidents dénoncent notamment l'ordination sacerdotale et la consécration de femmes ainsi que les bénédictions de mariages homosexuels. La nouvelle structure permettra l'ordination comme prêtres catholiques d'anciens membres du clergé anglican déjà mariés. Mais l'ordination d'évêques anglicans mariés ne sera en revanche pas possible, a précisé Mgr Levada. Ces nouveaux fidèles auront également une liturgie spéciale, a-t-il relevé. Mgr Levada a chiffré à "20 à 30 évêques et quelques centaines de personnes" les anglicans qui ont souhaité revenir dans le giron de Rome. Cette annonce surprise - la conférence de presse avait été convoquée la veille au soir, un fait inhabituel au Vatican - intervient à quelques jours de l'ouverture du dialogue doctrinal avec les lefebvristes, prévue lundi. Un observateur relève que "le Vatican montre qu'il peut renouer avec des fidèles issus d'un schisme vieux de près de 500 ans et donc, pourquoi pas, à plus forte raison, avec des catholiques qui se sont séparés il y a une vingtaine d'années", en 1988. Mgr Levada a réfuté toute coïncidence entre ces deux événements autre que "temporelle". "Je crois que les coïncidences temporelles n'arrivent pas par hasard", rétorque Sandro Magister, vaticaniste de l'hebdomadaire L'Espresso.
Pour lui, le retour de ces anglicans dans l'Eglise catholique, qui s'effectue avec une "facilité certaine car ils sont déjà en total accord sur le fond et on leur offre des facilités sur la forme", peut servir d'exemple à certains fidèles lefebvristes. "Une grande partie d'entre eux est prête au retour aux conditions proposées par Rome", relève-t-il, soulignant qu'il n'y a que quatre évêques lefebvristes. Marco Politi, vaticaniste du quotidien La Repubblica, estime de façon plus directe que la structure spécifique "est une indication de la voie" qui pourrait être proposée aux lefebvristes. "On a une structure juridique qui peut fonctionner avec les anglicans, les lefebvristes ou d'autres" comme par exemple, à l'avenir, d'autres mouvements protestants ou des orthodoxes.
"On crée des satellites qui ont leur profil de rite et de liturgie et sont rattachés à l'Eglise catholique", affirme-t-il, relevant que dans le passé, Rome avait déjà accueilli, mais à titre individuel, d'anciens prêtres anglicans mariés. Comme les fidèles de la Fraternité Saint Pie X, ces anglicans que Rome reçoit sont opposés à la modernité. "Tous les pas en avant du Vatican sont vers la tradition", souligne Sandro Magister. Même le fait qu'avec eux, Rome accepte des prêtres mariés n'est "pas une libéralisation du mariage des prêtres" puisque ceux-ci sont mariés avant d'être ordonnés prêtres catholiques.
Rédigé par l'équipe rédaction le 20 Octobre 2009 à 20:02 | 1 commentaire | Permalien

Le chœur de l’église de la Dormition à Sainte Geneviève des Bois,
Toutes les informations pour passer une commande sont ICI
Rédigé par l'équipe rédaction le 20 Octobre 2009 à 10:57 | 1 commentaire | Permalien

1 ... « 272 273 274 275 276 277 278 » ... 294


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile