2010 -  Année de la Russie en France et de la France en Russie
Calendrier des principaux événements

6 janvier – 16 avril / MUSIQUE CLASSIQUE
Cycle de concerts consacrés à l’école russe
Dans le cadre de l’exposition « Sainte Russie » au Louvre
Auditorium du Musée du Louvre, Paris

2 mars – 24 mai /
« Sainte Russie : de la Rus’ de Kiev à la
Russie de Pierre le Grand »
Musée du Louvre, Paris


juin / RECHERCHE
La Russie invitée d’honneur au Salon européen de la Recherche et de l’Innovation
Paris

12 -13 juin / EVENEMENT
Célébration de la Fête nationale russe

Grand Palais, Paris

12 -16 juin / ECONOMIE
Exposition nationale russe
Grand Palais, Paris
Inauguration des deux manifestations le 12 juin par le Chef du Gouvernement de la Fédération de Russie, M. Vladimir Poutine

Pour le calendrier des principaux événements en France et en Russie qui sont soutenus par "Culturesfrance", cliquer ICI

Festival du cinéma russe ICI
Rédigé par l'équipe rédaction le 20 Décembre 2009 à 17:01 | 0 commentaire | Permalien

La béatification du prêtre Jerzy Popieluszko
Le pape Benoît XVI a approuvé samedi la béatification du prêtre polonais Jerzy Popieluszko, assassiné il y a 25 ans par la police politique communiste (SB), dernière étape avant la canonisation, a annoncé le Vatican.
Le procès en béatification du père polonais avait débuté en mai 2001 et l'année dernière, le pape Benoît XVI avait donné son accord pour que son cas soit étudié selon une procédure accélérée. Le Vatican a annoncé que Benoît XVI avait signé le décret.
Etant donné qu'il s'agit d'un martyr -- il a été tué par la police communiste polonaise de l'époque --, un miracle, en général une guérison inexpliquée, n'est pas requis pour être béatifié et devenir bienheureux.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 19 Décembre 2009 à 17:44 | 3 commentaires | Permalien

Saint Nicolas de Myre
Saint Nicolas provient de Nicolas de Myre appelé aussi Nicolas de Bari.
Né à Patara au sud ouest de l'actuelle Turquie (à l'époque Asie mineure) entre 250 et 270 après JC, il fut le successeur de son oncle l'évêque de Myre.
De son vivant, Nicolas de Myre fut le protecteur des enfants, des veuves et des gens faibles. Il fut bienveillant et généreux.

L'empereur Dioclétien règnant alors sur toute l'Asie mineure poursuivit cruellement les chrétiens, entraînant ainsi l'emprisonnement de St Nicolas qui fut contraint de vivre, par la suite, un certain temps en exil. En 313, l'empereur Constantin rétablit la liberté religieuse, et St Nicolas put alors reprendre sa place d'évêque.

Saint Nicolas serait décédé un 6 décembre 343, victime de persécutions sous l'Empire Romain. Il fut enterré à Myre, mais ses ossements furent volés en 1087 par des marchants italiens qui les emportèrent à Bari en Italie. Les miracles attribués à St Nicolas sont si nombreux qu'il est aujourd'hui le Saint patron de nombreuses corporations ou groupes tels que les enfants, les navigateurs, les prisonniers, les avocats ou les célibataires.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 19 Décembre 2009 à 11:48 | 0 commentaire | Permalien

La Commission préparatoire interorthodoxe s'est réunie à Chambésy (Suisse) de 10 au 16 décembre 2009. Le patriarcat de Moscou y était représenté par l'archevêque Hilarion de Volokolamsk, président du département des relations extérieures, l'archevêque Marc de Berlin (Église russe hors frontières) et l'archiprêtre Nicolas Balachov.

La commission a poursuivi l'examen de la question de l'autocéphalie et de la façon de la proclamer et a formulé des propositions concernant l'autonomie des Églises. Les documents élaborés par la Commission seront soumis à l'approbation de la Consultation panorthodoxe préconciliaire.

Comme le précise le site officiel du patriarcat de Moscou, ces documents prévoient notamment que les fondements ecclésiologiques, canoniques et pastoraux de l'accession d'une Église à l'autocéphalie doivent être évalués par l'Église-Mère en son concile local. Si celui-ci se dit favorable à l'autocéphalie, l'Église-Mère en informe le patriarcat de Constantinople qui avertit les autres Églises locales et s'informe de l'existence d'un consensus panorthodoxe sur la question qui se manifeste par l'unanimité des décisions prises par leurs synodes ou conciles. Se fondant sur l'accord de l'Église-Mère et le consensus panorthodoxe, le patriarche de Constantinople proclame officiellement l'autocéphalie de l'Église qui la demande, en publiant un tomos, signé par lui-même, ainsi que par les primats des autres Églises orthodoxes locales.
Rédigé par l'équipe rédaction le 18 Décembre 2009 à 18:11 | 1 commentaire | Permalien

Le portail russo et anglophone "Interfax-Religion" célèbre aujourd'hui,le 20 décembre, son CINQUIEME ANNIVERSAIRE.
Nous nous joignons à tous ceux, à commencer par le patriarche Cyrille I et l'archevêque Hilarion, très nombreux qui tiennent à adresser leurs meilleurs vœux à Interfax-religion et à ses collaborateurs.
Par la force des choses "Parlons d'orthodoxie" ne reprend qu'une infime partie des informations que diffuse "Interfax". L'agence traite de l'actualité de toutes les grandes religions pratiquées en Russie ainsi que de ce qui se passe dans le monde.

Nous recommandons chaleureusement la lecture intégrale de ce fil!
Happy birthday!
L'équipe de rédaction
Rédigé par l'équipe de rédaction le 18 Décembre 2009 à 15:51 | 0 commentaire | Permalien

Christianisme. Les rêves de grande union et d’accords doctrinaux entre Églises chrétiennes semblent désormais lointains. Mais les voies du dialogue œcuménique sont peut-être en train de changer.

Par Philippe Clanché

Depuis quelques semaines, le monde œcuménique est en ébullition. « L’œcuménisme, à qui on a reproché son assoupissement, se réveille », se réjouit le P. René Beaupère (1). Ce qui ne veut pas dire que l’on évoque de nouveaux accords doctrinaux… Le temps où certains avançaient un calendrier pour mener les trois branches du christianisme vers l’intercommunion paraît en effet bien loin. « Il y a 40 ans, l’union était proche. Pour l’an 2000, il existait un programme précis. C’était encore l’espérance de Jean Paul II, dans sa lettre Ut unum sint », rappelle le théologien orthodoxe Jean-François Colosimo.
L’actualité de l’œcuménisme se situe donc ailleurs. Il y eut cet automne l’arrivée remarquée d’anglicans rebelles au sein de l’Église catholique (voir TC des 29 octobre et 5 novembre). Jean-François Colosimo en reste encore interdit. « Que Rome, si exigeante d’habitude, adopte un modèle assez mondialisé, une espèce de holding avec des filiales et des satellites, me laisse coi. Au XIXe, ces anglicans auraient commencé par un mea culpa dogmatique à genoux. » Étienne Vion, en charge des questions œcuméniques à la Fédération protestante de France, minimise l’événement. « Sur 80 millions d’anglicans, cela va concerner, au maximum, quelques dizaines de milliers de cas. Cette péripétie n’affecte pas le dialogue, même si elle créée de la confusion. »
Rédigé par l'équipe de rédaction le 18 Décembre 2009 à 13:04 | 13 commentaires | Permalien

FR2 - une émission du père Nicolas Ozoline
A l'occasion du 70ème anniversaire de la consécration de l'église de la Dormition à Sainte Geneviève des Bois des 10 et 11 octobre dernier, un enregistrement des célébrations a été effectué dans le cadre de l'émission de télévision "Orthodoxie" du père Nicolas Ozoline.

Il sera diffusé en deux parties le dimanche 20 décembre à 9h30
et le vendredi 25 décembre à 9h30 également.

Par ailleurs deux vidéos, l’une de la panikhide pour le métropolite Euloge et l’autre de la procession du 11 octobre sont visualisables sur le site internet de l’église de la Dormition à l’adresse suivante:
http://frdormition91.blogspot.com/
Rédigé par l'équipe de rédaction le 18 Décembre 2009 à 11:06 | 0 commentaire | Permalien

« Nous estimons que la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) a parfois recours à des interprétations subjectives des droits individuels, cela au détriment aux droits collectifs des associations religieuses traditionnelles enracinées dans l’histoire et la cultures des peuples européens, est-il dit dans une lettre adressée par le patriarche Cyrille I au Secrétaire Général du Conseil de l’Europe, M. Thorbjørn Jagland. Le primat de l’Eglise Orthodoxe Russe croit qu’il est indispensable de procéder à un débat approfondi portant sur la jurisprudence de la Cour dans les dossiers où la législation laïque empiète dans le domaine du droit canonique, des traditions morales et spirituelles européennes.
Rédigé par l'équipe rédaction le 17 Décembre 2009 à 14:36 | 1 commentaire | Permalien

Jérusalem: un acte de vandalisme
La cathédrale de la Sainte Trinité (Mission orthodoxe russe) a connu un acte de vandalisme. Dans la nuit du 10 au 11 décembre un inconnu a écrit en grands caractères sur les murs de la partie autel et de l'entrée de cette église: "Mort" et "Mort aux chrétiens". Une plainte a été déposée à la police. Des menaces semblables avaient été adressées de par le passé verbalement à des représentants du clergé et à des moniales orthodoxes ou relevant d'autres confessions. Les voyous exigeaient leur départ du pays et menaçaient de "les égorger" en cas de refus

Jérusalem, le 14 décembre. Interfax.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 16 Décembre 2009 à 12:35 | 2 commentaires | Permalien

Deux attentats ont visé mardi des églises à Mossoul dans le nord de l'Irak, faisant un mort et 40 blessés, selon un nouveau bilan de la police et une source hospitalière.Une bombe a explosé près de l'église syriaque catholique de l'Anonciation à Chourta, un quartier du nord de la ville, sans faire de victimes
Rédigé par l'équipe rédaction le 16 Décembre 2009 à 09:11 | 3 commentaires | Permalien

Le typikon décrypté  : Manuel de liturgie byzantine
Père Job (Getcha)

La liturgie byzantine, par sa beauté, sa richesse et sa profondeur, intrigue, inspire ou passionne un grand nombre de chrétiens aujourd'hui ; elle n'en demeure pas moins souvent inaccessible, voire incompréhensible. De premier abord, le Typikon - le livre liturgique contenant l'ordo de la célébration liturgique - est certes illisible. D'où la nécessité, pour le néophyte ou le fidèle souhaitant approfondir sa pratique, de le décrypter.
C'est le but du présent ouvrage. Élaboré sur la base de cours prodigués à l'Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge, il couvre la célébration des offices de l'année liturgique byzantine : l'office divin, les fêtes, le cycle pascal. Le déroulement et la composition des offices liturgiques sont d'abord situés dans le contexte de leur développement historique, avant d'être analysés, dans le détail, du point de vue de la pratique.
Les Églises orthodoxes à travers le monde utilisent toutes, à l'heure actuelle, les mêmes textes liturgiques et ne connaissent - outre des langues et des mélodies différentes - que des variations mineures dans les usages, qu'elles soient du courant « grec » ou « russe ».

Ce précis de liturgie byzantine, le premier publié en français, comprend en fin de volume une abondante bibliographie et un glossaire qui tente de fixer un vocabulaire technique liturgique encore assez flottant dans notre langue.
Paris, éd. du Cerf, coll « liturgie », 2009.

Rédigé par l'équipe de rédaction le 15 Décembre 2009 à 15:51 | 0 commentaire | Permalien

Un manga récompensé par le prix de la BD chrétienne
Starets Silouane, un moine du Mont-Athos, a quant à lui obtenu une mention spéciale du jury. Conçu et mis en image par Gaëtan Evrard, cette bande dessinée raconte l’histoire de Syméon Ivanovitch Antonov, né en 1866 en Russie.
Paysan pauvre puis simple soldat pendant son service militaire, il reçoit ensuite un appel et se rend au Mont Athos où il entre au monastère russe Saint-Pantéléimon. Là vivent 2000 moines orthodoxes. Devenu moine sous le nom de Silouane, il y mènera une existence religieuse ordinaire mais se révèlera un authentique témoin du Christ.
Starets Silouane a été canonisé en 1987 par le Patriarcat de Constantinople. Gaëtan Evrard est un illustrateur français depuis 1984. Il a écrit de nombreux ouvrages et a collaboré notamment à la revue Grain de soleil de Bayard Presse, Pomme d’Api, Pomme d’Api Soleil et Prions en Eglise. Le jury du 19e festival international de la bande dessinée chrétienne était composé d’un jury œcuménique de sept membres : le père Bernard Podvin, directeur de la communication et porte-parole de la Conférence des évêques de France, le père Jean-Michel Duband, qui assure des formations en bande dessinée, le pasteur Guy Rousseau, deux libraires et deux membres bénévoles de l’organisation du festival de la bande dessinée chrétienne.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 15 Décembre 2009 à 11:32 | 0 commentaire | Permalien

Visite de Monseigneur Gabriel à Biarritz
Les 5 et 6 décembre derniers, monseigneur Gabriel, accompagné de Michel Sollogoub, secrétaire de l’archevêché, a rendu une visite pastorale à la paroisse de la Protection de la Mère de Dieu et de Saint Alexandre de la Neva à Biarritz.
Le samedi 5 dans l’après midi, l’archevêque a rencontré les responsables de la paroisse. A cette occasion, il a salué la fin favorable de la procédure judiciaire en les remerciant pour leur fidélité et les invitant à œuvrer maintenant pour l’unité de tous les orthodoxes de la région.

Le lendemain, monseigneur Gabriel a présidé la célébration de la Divine Liturgie, entouré des pères Alexis Struve, recteur de la paroisse, Georges Ashkov, prêtre desservant, et Nestor Sirotenko, doyen des paroisses du diocèse de Chersonèse en France (Patriarcat de Moscou), et du protodiacre André Svinarioff.
Dans son homélie, l’archevêque Gabriel, saluant la présence de père Nestor, a exprimé sa joie pour cette concélébration avec les fidèles des deux communautés enfin rassemblés. « Aujourd’hui, a-t-il dit, il n’y a plus de place pour la politique mais uniquement pour l’imploration commune de la miséricorde et du pardon de Dieu ».
Rédigé par l'équipe de rédaction le 13 Décembre 2009 à 16:48 | 6 commentaires | Permalien

icône de la Vierge Orante de Chersonèse (XIIe-XIVe siècles)
L'icône de la Vierge Orante de Chersonèse, connue aussi sous le nom de Notre-Dame de Toropetsk (12e-14e siècles), qui était conservée au Musée Russe, à Saint-Pétersbourg, sera dorénavant placée dans une église du nord-ouest de Moscou, dont le patriarche Cyrille Ier a présidé la dédicace solennelle, le 6 décembre dernier. Le transfert de l'icône a été accepté par la commission des experts du Musée Russe, réunie le 30 novembre, qui a estimé que les conditions de transport et de conservation de l'icône permettaient de la prêter de manière temporaire, a indiqué un communiqué du ministère russe de la Culture. Toutefois, la directrice-adjointe du Musée Russe, Eugénie Petrov, a déclaré, le même jour, à l'agence RIA-Novosti, que cette décision avait été imposée à la direction du musée " sous la pression du patriarcat de Moscou et du ministère de la Culture ". Elle a ajouté que les experts estimaient qu'il n'était " pas raisonnable " de déplacer l'icône, car il s'agissait d'un " chef d'oeuvre unique et très ancien ".
Le transfert de l'icône fait suite à une requête formulée personnellement, le 24 novembre, par le patriarche de Moscou Cyrille Ier auprès du ministre de la Culture, Alexandre Avdeev, pour que l'icône soit placée dans l'église Saint-Alexandre-de-la-Néva, qui vient d'être construite dans le " cottage de Kniajié Ozero ", un centre résidentiel de haut standing, édifié entre 2005 et 2008, à Pavlovo-Slobodskoïé, dans la lointaine périphérie de Moscou.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 12 Décembre 2009 à 18:05 | 4 commentaires | Permalien

L’archiprêtre Dimitri Smirnov, responsable du Département des relations avec les Forces armées et les services de maintien de l’ordre, estime dans une interview accordée au quotidien « Chronomètre » que les bolcheviks sont responsables de l’incapacité de la société russe à juguler l’alcoolisme et la drogue. Cette passivité des habitants de la Fédération vient de Lénine et de la terreur rouge. Ces années furent suivies par la période de la collectivisation forcée dans les campagnes, puis par la répression massive des années Ejov et Beria.

Toute initiative était étouffée dans l’œuf et punie. Or, les Russes sont de par leur nature forts et indépendants. Ils ont réussi à peupler un sixième de la surface émergée de la Terre, cela dans des conditions géographiques extrêmes. Les Russes disposent d’une immense énergie, mais la période soviétique a privé les gens de tout esprit d’initiative. Notre peuple est en voie de déperdition.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 10 Décembre 2009 à 17:30 | 10 commentaires | Permalien

L'Église face au péril rouge
«L'Église catholique et le communisme en Europe (1917-1989)» de Philippe Chenaux
Les relations entre le Vatican et les pays communistes.

«Le communisme est intrinsèquement pervers», déclarait, en 1937, le pape Pie XI. L'histoire des relations entre l'Église catholique et le phénomène communiste ne saurait toutefois se résumer à ce jugement sans appel. Ayant bénéficié de l'ouverture de certaines archives, tant du côté du Vatican que de la Russie, l'historien Philippe Chenaux, professeur à l'université du Latran, à Rome, vient enfin proposer au lecteur une synthèse sur les rapports entre l'Église catholique et le communisme en Europe, depuis la révolution d'Octobre jusqu'à la chute du mur de Berlin.

Rédigé par l'équipe de rédaction le 10 Décembre 2009 à 13:27 | 0 commentaire | Permalien

Partout dans le monde, la place des grands-parents évolue
Universelle, la grand-parentalité reste fondamentale alors même qu’elle se transforme en profondeur

Il y a, dans le monde, des millions de Granny et Daddy, d’Abuela et d’Abuelo, de Baboula et de Dedoula, de Nainai et de Yéyé (Chine), de Papy et de Mamies… et beaucoup d’autres encore ! C’est que, de tout temps et en tout lieu, les parents des parents ont une place singulière dans la famille et plus encore dans le cœur de leurs petits-enfants.
« Les enquêtes le montrent clairement, souligne Claudine Attias-Donfut (1), directrice de recherche à la Caisse nationale d’assurance-vieillesse. Quelle que soit la civilisation, les grands-parents ont un rôle important et occupent une place particulièrement valorisée. » Et d’ajouter que « selon les hypothèses de biologistes et évolutionnistes qui explorent “l’effet grand-mère” au temps des premiers hommes, les soins donnés par la grand-mère à la progéniture de sa ou de ses fille (s) auraient eu une action décisive sur la survie de l’espèce humaine ! »
Rédigé par l'équipe de rédaction le 9 Décembre 2009 à 11:59 | 0 commentaire | Permalien

Les différentes religions de Russie
Interfax publie une intéressante carte interactive répertoriant les organisations religieuses en Russie. Elle en répertorie 23 000 qui sont enregistrées comme personne morale et, d'après le bilan établis par les auteurs de la carte, en particulier le professeur Roman Silantiev de l'Université de Moscou (MGLU), elles appartiennent à 95% "aux religions traditionnelles" d'après la loi sur la liberté de conscience, Orthodoxie, Islam, Bouddhisme et Judaïsme. La carte d'ailleurs ne répertorie pas les autres, mêmes si elles ont toutes été étudiées.

Le nombre total des communautés enregistrées sur 2004-2009 a augmenté de 11%, avec des tendances différentes pour les différentes religions: l'Église orthodoxe russe et majoritaire et se montre la plus dynamique, sa part dans l'ensemble des communautés enregistrées passant de 53,2% à 55,1% sur la période (et il faut souligner que seuls 49% des paroisses de l'EOR se trouvent en Russie). En 2ème position, les musulmans voient leur part croitre de 16,3 à 17,1%, ces deux religions représentent donc ensemble prés des ¾ des communautés (exactement 72,2%) et leur implantation s'accroit.

Ensuite nous trouvons les "Protestants traditionnels" (essentiellement Luthériens) avec 12,2% et les Pentecôtiste (7,2 %). Ainsi, avec plus de 19% des communautés, l'ensemble des Protestants dépasserait les Musulmans, mais le pr. Silantiev remarque que cela ne rend pas du tout compte de la véritable situation: si le nombre de Protestants en Russie ne dépasse pas 1 million, celui des Musulmans, très difficile à estimer, varie entre 5 et 20 millions selon les estimations
Rédigé par Vladimir Golovanow le 9 Décembre 2009 à 09:48 | 1 commentaire | Permalien

Plus des trois quarts des persécutions religieuses dans le monde concernent des chrétiens, affirme un organisme catholique reconnu par le Vatican dans son rapport annuel.
Le rapport, dont Radio Vatican fait état lundi, relève que 75% à 85% des persécutions religieuses dans le monde visent des chrétiens. Il a été rédigé par l'organisme de droit pontifical "Aide à l'Eglise qui souffre" et il démontre qu'"encore aujourd'hui un grand nombre de chrétiens ne peuvent pratiquer librement leur religion", relève la radio du pape.
Les mesures oppressives contre les chrétiens "fondées sur les idéologies athéistes" comme le communisme "diminuent"; mais il y a de "nouvelles idéologies qui disent +oui+ à la religion mais seulement à une seule religion", note un des rapporteurs, Berthold Pelster, faisant référence notamment aux pays musulmans et à l'Inde, où certains Etats ont fait adopter des législations anticonversion.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 8 Décembre 2009 à 09:05 | 1 commentaire | Permalien

Sauvons la maison Tourguéniev
"L’association des amis d’Ivan Tourguéniev Pauline Viardot et Maria Malibran"
Appel

Ivan Tourgueniev est considéré comme l’un des plus grands écrivains russes. Ami de Gustave Flaubert, amoureux de la cantatrice française Pauline Viardot, il s’installe en France dans un chalet à Bougival qui devient, grâce à son conservateur Alexandre Zviguilsky, un musée.
Ivan Tourgueniev n’était pas seulement un grand écrivain russe, il était un défenseur des Droits de l’Homme et fut à l’origine de la réforme sur l’abolition du servage en Russie. « Presque Français », d’après le mot de Maupassant, il est devenu le trait d’union entre les deux cultures : française et russe.
Depuis la Pérestroïka, depuis que les Russes peuvent voyager librement, le Musée Ivan Tourgueniev de Bougival ne désemplit pas.
Rédigé par l'équipe rédaction le 7 Décembre 2009 à 16:23 | 4 commentaires | Permalien

1 ... « 273 274 275 276 277 278 279 » ... 300


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile