Nice : après des menaces contre une église orthodoxe russe, une manifestation pro-Ukraine interdite
Dimanche 13 mars, une manifestation de soutien à l’Ukraine devait se tenir devant une église orthodoxe russe de Nice (Alpes-Maritimes). Mais après des menaces contre cet édifice religieux, le rassemblement a été interdit par la préfecture.

Le recteur de la cathédrale orthodoxe russe Saint-Nicolas de Nice (Alpes-Maritimes) l'archiprêtre Andreï Elisseev est soulagé. En effet, dimanche 13 mars, devait se tenir devant son lieu de culte une manifestation en soutien à l’Ukraine, rapporte Nice-Matin. La manifestation, qui avait au préalable été autorisée par la préfecture, a finalement été interdite.

La raison de ce changement de décision : des menaces de mort contre le recteur de cette cathédrale, que celui-ci affirme avoir reçu par courrier anonyme le 10 mars. « Vous êtes les amis de M. Poutine (sic). Allez en Russie bientôt, autrement vous et vos amis seront assassinés. Vous avez un mois. », menaçait explicitement la lettre.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Mars 2022 à 19:31 | 0 commentaire | Permalien

Le Conseil pan-ukrainien des Eglises a exhorté les responsables religieux biélorusses à empêcher l'implication de leur armée dans la guerre menée contre l'Ukraine
"Il est particulièrement douloureux de réaliser que les attaques de missiles et de bombes contre les villes ukrainiennes de Kiev, Tchernihiv, Rivne et d'autres régions, ainsi que l'invasion des forces terrestres russes sur le territoire souverain de l'Ukraine, proviennent du territoire de la République de Biélorussie »

« Si l'armée de la République de Biélorussie rejoint la guerre contre l'Ukraine, une avalanche de souffrance s’écroulera sur des milliers de familles biélorusses qui ne verront plus leurs hommes, parents, frères vivants et en bonne santé. Le sang versé et les vies innocentes des citoyens ukrainiens épris de paix deviendront une condamnation pour tous ceux qui justifient l'agression militaire russe contre l'Ukraine et plaident pour l'adhésion de la République du Bélarus à celle-ci.

Avec un tel appel, le Conseil pan-ukrainien des Eglises et des associations religieuses s'est tourné vers les chefs religieux de la République de Biélorussie et les a exhortés à user de leur autorité pour empêcher l'armée biélorusse d'être impliquée dans la guerre contre l'Ukraine. Ceci est précisé par le Département de l'information et de l'éducation de l'UOC en référence au site Web vrciro.org.ua.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Mars 2022 à 13:16 | -2 commentaire | Permalien

Samedi 19 mars (Commémoration des défunts) Pèlerinage à Saint-Nicolas-de-Port
Avec la bénédiction de son Eminence Antoine, métropolite de Chersonèse et d’Europe Occidentale (Patriarcat de Moscou), le Diocèse de Chersonèse organise PÈLERINAGE À SEIN - NICOLAS DE PORT

(18 rue Anatole France Saint-Nicolas de Port 54000, 12 km de Nancy)

Vénération d’un des Saints Clous , avec lesquels le Seigneur fut fixé sur la Croix

Le Samedi 19 mars (Commémoration des défunts)

09:30 Acathiste devant les reliques de saint Nicolas (confessions)
10:00 Liturgie de saint Jean Chrysostome
suivie de la panikhide
13:00 Repas fraternel (de carême)

Site PALOMNIK
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Mars 2022 à 11:03 | 0 commentaire | Permalien

Le président Vladimir Zelensky a remercié  l'Église orthodoxe d’Ukraine pour son aide dans l'organisation d'un couloir humanitaire à Marioupol
Sa Béatitude le métropolite Onuphre personnellement, et avec l'aide d'autres hiérarques et du clergé de l'Église orthodoxe d’Ukraine, s'est efforcé d'organiser un couloir humanitaire vers Marioupol. Ceci est précisé par l’EOU .

Le rôle de l'Église dans la sécurisation du corridor a été souligné avec reconnaissance par le président Zelensky dans son message vidéo.

Depuis le 12 mars 2022, le métropolite Lucas de Zaporozhye avec les prêtres de son diocèse participe à l’organisation de la caravane humanitaire, qui transporte plus de 90 tonnes de nourriture et de médicaments vers Marioupol.

Українська Православна Церква
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Mars 2022 à 16:50 | -1 commentaire | Permalien

 Dimanche du triomphe de l'Orthodoxie: POUR LE GRAND CARÊME TEXTES D’AUJOURD’HUI ET D’HIER
V. Golovanow

Le jeûne avant Pâques a été décidé aux conciles de Nicée (325) et de Laodicée (365). Ces quarante jours commémorent la tentation de Jésus dans le désert. L’Evangile raconte qu’en réponse à la tentation du démon qui lui proposait de changer des pierres en pain, Jésus répondit : "Il est écrit, l’homme ne vivra pas seulement de pain mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu" (Matthieu 4:4).

Durant les premiers siècles du christianisme, le Carême était une période de pénitence pour les pécheurs qui seraient lavés de leurs fautes durant la nuit de Pâques, et de préparation des catéchumènes au baptême qu’ils recevaient durant la nuit de Pâques. Sous Charlemagne, celui qui ne respectait pas le jeûne, sans dispense spéciale, durant le Carême risquait la peine de mort.

JEUNE, PRIERE ET AMOUR

Père Boris BOBRINSKOY (1)

La période du Carême des 40 jours, peut être comprise comme un temps unique, exclusif, un temps de préparation à la Pâque annuelle du printemps, et par cela, à la Pâque éternelle du «passage» (c'est le sens littéral du mot hébreu Pesah-Pâque), de la vie corruptible à la vie éternelle, des pénombres à la lumière, de l'exil dans une terre lointaine, celle du péché, à la vision dans le face à face du Royaume.

Le programme du Carême qui résume et récapitule l'ascèse permanente de toute vie chrétienne consciente et responsable, c'est la réponse aux trois tentations qu'a subies le Christ au désert, au terme des 40 jours où il ne mangea pas et où il eut faim (Mt 4, 3).
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Mars 2022 à 09:00 | 18 commentaires | Permalien

Un groupe de paroissiens - clercs, laïcs et amis de la paroisse Notre-Dame Joiedes-Affligés et Sainte-Geneviève envoie une Lettre au Patriarche Cyrille
Chers amis et paroissiens, bonjour,

Suite aux événements en cours en Ukraine, et à l'homélie pour la paix prononcée par notre Patriarche Cyrille, des membres de la Paroisse ont rédigé une lettre lui demandant de s'exprimer plus fermement. Vous la trouverez en pièce jointe.

En Christ

LETTRE en PJ
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 12 Mars 2022 à 15:05 | Permalien

Le tribunal de Jérusalem a annulé l'enregistrement des droits de la Russie sur le métochion Saint Alexandre
Le métochion Saint Alexandre se situe dans la vieille ville de Jérusalem, à proximité immédiate du Saint Sépulcre. Le métochion comprend l'église Saint Alexandre de la Néva, des parcelles de fouilles archéologiques, plusieurs musées ainsi que d'autres sites. Le terrain où se trouvent ces monuments avait été acquis en 1859 par l'Empereur Alexandre III, les monuments ont été construits en 1896 sous les auspices de la Société impériale de la Palestine.

Le tribunal de district de Jérusalem a décidé d'annuler l'enregistrement des droits de la Fédération de Russie le métochion Saint Alexandre. Selon le juge Mordechai Kaduri, cette question relève exclusivement du gouvernement du pays.

Le complexe Alexandre à Jérusalem est la propriété russe la plus proche de l'église du Saint-Sépulcre. La structure du complexe architectural, dont le sommet est à moins de 100 mètres, comprend un petit musée, l'église Saint Alexandre de la Néva, des fouilles archéologiques et un certain nombre de bâtiments.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 12 Mars 2022 à 10:33 | 0 commentaire | Permalien

Strasbourg :Eglise orthodoxe de Tous les Saints appelle à aider les réfugiés ukrainiens
INFORMATIONS PRATIQUES POUR LES RÉFUGIÉS D'UKRAINE

L’église orthodoxe russe de Tous-les-Saints

Chers frères et sœurs,

de nombreux réfugiés d'Ukraine arrivent dans les pays européens. Notre devoir chrétien d'amour est de les aider de toutes les manières possibles, en particulier pendant le Grand Carême. Notre paroisse a déjà accueilli et hébergé 5 réfugiés. Nous attendons également l'arrivée d'autres personnes.

Malheureusement, la capacité de la paroisse à accueillir les réfugiés et à les aider est très limitée, puisque nous n'existons que grâce à vos dons et revenus du travail des paroissiens du restaurant Dostoïevski auprès de la paroisse

Certains de nos paroissiens ont également commencé à accueillir des réfugiés ukrainiens, et participent à la collecte d'aide humanitaire pour les Ukrainiens
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Mars 2022 à 12:35 | 2 commentaires | Permalien

"Il n'y a aucune excuse pour ceux qui déclenchent des guerres", - Mgr Onuphre, Primat de l'Eglise d’Ukraine, PM
Le métropolite Onuphre , responsable de l'UOC-MP, a fait une déclaration dans laquelle il a reconnu pour la première fois que la Russie avait attaqué l'Ukraine. Son message principal est "il n'y a aucune excuse pour ceux qui déclenchent des guerres".

"Aujourd'hui, notre pays traverse une période d'épreuves difficiles causées par l'attaque contre notre pays par les troupes de la Fédération de Russie. Dans toutes les églises et monastères de l'Église orthodoxe d’Ukraine, des prières intenses s’élèvent pour l'instauration rapide de la paix et la fin de l’ effusion de sang. Nous appelons constamment à un règlement pacifique des conflits par le dialogue », lit-on dans une déclaration datée du 10 mars, qui a été diffusée par le site officiel de l'UOC- P de Moscou.

Le métropolite Onuphre a demandé aux responsables d'aménager des couloirs humanitaires et d'évacuer la population civile.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Mars 2022 à 11:15 | -16 commentaire | Permalien

GUERRE EN UKRAINE: À PARIS, LES REPRÉSENTANTS CATHOLIQUE ET PROTESTANT INTERPELLENT L'ORTHODOXIE RUSSE
Les représentants de la Conférence des Evêques de France et de la Fédération protestante de France devaient initialement rencontrer le père Maxime Politov, recteur de la cathédrale orthodoxe russe de la Sainte-Trinité à Paris.,

Les représentants de la Conférence des Evêques de France (CEF, catholiques) et de la Fédération protestante de France (FPF) ont interpellé jeudi le patriarche de Moscou Cyrille , dans des courriers apportés en main propre au clergé de la cathédrale orthodoxe russe de la Sainte-Trinité à Paris.

Eric de Moulins-Beaufort, président de la CEF, et François Clavairoly, président de la FPF, ont remis deux courriers dans lesquels ils s'adressent au patriarche de Moscou Cyrille, ont-ils fait savoir à la presse. Ils devaient initialement rencontrer Maxime Politov, recteur de cette cathédrale, mais ce dernier "a refusé de les recevoir" et les lettres ont finalement été remises à un prêtre de l'église, a précisé la FPF.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 10 Mars 2022 à 22:00 | 8 commentaires | Permalien

La lettre ouverte du métropolite Jean de Doubna au patriarche Cyrille
Le métropolite Jean de Doubna (Archevéché des églises orthodoxes de tradition russe en Europe occidentale a envoyé une lettre ouverte au patriarche Cyrille de Moscou


Paris, le 09 mars 2022

Votre Sainteté,

En ces jours sombres où la guerre fait rage au milieu de l’Europe suite à l’intervention militaire de la Fédération de Russie en Ukraine, permettez-moi de vous faire part de la consternation de l’ensemble de l’Archevêché et de notre solidarité totale avec les victimes de ce conflit.

Le trouble et le désarroi suscités dans le monde entier par cette violente attaque n’épargnent pas la communauté orthodoxe d’Europe occidentale et tout particulièrement l’Archevêché des paroisses orthodoxes russes d’Europe Occidentale, qui regroupe des fidèles de toutes origines. Notre unité même est menacée par la situation qui s’est ainsi créée. Nos fidèles attendent de leurs pasteurs qu’ils portent la voix de l’Eglise et le message de paix de l’Evangile.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Mars 2022 à 12:13 | -13 commentaire | Permalien

Le Séminaire orthodoxe Sainte-Geneviève d’Epinay-sous-Sénart au sujet de la guerre en Ukraine
Père Alexandre Siniakov, recteur du Séminaire

Le Séminaire orthodoxe Sainte-Geneviève d’Epinay-sous-Sénart, où Russes et Ukrainiens vivent en harmonie depuis plus d’une décennie, n’a d’autre camp dans cette guerre que celui de ses innocentes victimes.

Nous croyons que c’est la paix et non la guerre qui établit la justice. Et à l’inverse nous voyons dans toute déclaration de guerre un progrès de l’injustice.

Nous croyons exclusivement en l’Église une, sainte, catholique et apostolique, et pour cela nous faisons profession de ne croire à aucun empire humain, comme de récuser toute forme d’impérialisme.

Nous ne reconnaissons l’existence des nations que pour la paix et la sécurité qu’elles procurent aux hommes dont la véritable citoyenneté est à nos yeux céleste. Pour cette raison nous voyons en tout nationalisme une forme d’idolâtrie.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Mars 2022 à 10:48 | -11 commentaire | Permalien

La guerre en Ukraine : une réaction personnelle, père Stephen Headley
(Paroisse St. Etienne et St. Germain d’Auxerre, Vézelay)

J’ai émigré en France il y a cinquante ans.

Le père Jean Meyendorff m’a ensuite indiqué une paroisse du Patriarcat de Moscou à Paris, où je suis resté vingt-cinq ans, y devenant devenir diacre et plus tard prêtre. Mes contacts avec l’immigration russe ici m’ont été grandement bénéfiques, de même que les quelques dix voyages en Russie, où j’ai prié et où je me suis fait des amis. La force spirituelle de l’Église russe m’a consolidé. J’ai même écrit un livre (Le Christ après le communisme, 2010) sur l’ouverture de trois paroisses à Moscou, dans la liberté nouvelle de l’ère post-soviétique.

Je n’ai jamais prétendu comprendre ce que pouvait signifier être un orthodoxe russe après l’ascension de Poutine. Pour moi, il s’agissait simplement du patriarcat du Christ, acculé dans un coin, mais toujours courageux et fidèle. Maintenant, ainsi que beaucoup d’autres, je sens que le Patriarche et ceux qui l’entourent ont trahi leur appel et ont perdu leur autorité. Cela s’est probablement produit lentement au fil des ans, mais ce n’était pas visible jusqu’à ce qu’ils manquent à leur dignité. J’ai l’intention de rester dans le Patriarcat et de prier pour tous, comme par le passé, mais je dois dire qu’ils ont perdu mon respect.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Mars 2022 à 15:36 | -6 commentaire | Permalien

A Genève, les fidèles de l’église russe se réunissent pour la paix
Pendant que certains organisent des collectes, d’autres prient en espérant la fin du conflit. A Genève, les fidèles de l’église russe se sont rassemblés ce matin lors de l’office dominical. Russes, Ukrainiens, Moldaves : une grande diaspora orthodoxe s’est réunie pour célébrer la paix.

Ce dimanche matin, l’église russe de Genève a reçu de nombreux fidèles orthodoxes en ce jour de carême.

Beaucoup sont venus partager leur grande tristesse face au conflit russo-ukrainien, sans pour autant afficher leurs origines. "Toutes les nationalités sont les bienvenues, les Ukrainiens, les Russes, les Moldaves, les Grecs, les Roumains, liste l’archiprêtre Emilien Pochinok. Je pense que le message de la paix les a fait venir ici. La base, ce n’est pas d’être russe ou pas russe. La base ici, c’est l’orthodoxie".
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Mars 2022 à 10:17 | -2 commentaire | Permalien

Prière pour la paix +🙏🏻
Chers frères, sœurs, amis, amis,

Nous n'avons jamais eu autant d'insécurité au quotidien, un monde avec tant d’oppression de tant de gouvernements, tant de vices, de crimes, de corruption, de violence, d'abus et de peur pour l'avenir de nos jeunes.
J’ai une idée que je voudrais vous partager :

Pendant la Seconde Guerre mondiale, un conseiller du Premier ministre britannique Winston Churchill a organisé un groupe de personnes qui, à une certaine heure chaque nuit, s'arrêtaient, quoi qu'elles fissent, pour prier ensemble pour la paix et la sécurité des personnes résidentes en Angleterre. Ils faisaient cela tous les jours et c'était comme si la ville était suspendue, telle était la puissance de la prière.

Le résultat fut si prodigieux que, en peu de temps, le bombardement cessa !

Maintenant, nous nous organisons à nouveau, un groupe de personnes de nationalités différentes, pour prier pendant une minute pour la sécurité de nos pays, pour la fin des problèmes qui nous oppriment et nous affligent, et pour que Dieu guide les décisions de nos dirigeants.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Mars 2022 à 10:00 | 15 commentaires | Permalien

Saint André de Crète (+ 740)  et texte de la première semaine du grand Canon de saint André de Crète
Texte de la première semaine du grand Canon de saint André de Crète

Saint André est surtout connu pour son œuvre liturgique.

Il crée la forme du Canon, grande hymne de la liturgie byzantine et compose "le Grand Canon", chanté en Carême dans les églises de rite byzantin : on dit que ce Canon pénitentiel aurait pour origine le repentir d'un acte personnel de lâcheté à Constantinople.

André naquit dans une famille arabe chrétienne de Damas. La ville est sous domination musulmane depuis une trentaine d'années. Est-ce cette enfance dans une communauté d'autant plus fervente qu'elle est minoritaire, qui lui donne le goût de l'absolu ?

A 15 ans, il entend l'appel :"Quitte ton pays et la maison de ton père."
Rédigé par l'équipe rédaction le 7 Mars 2022 à 03:27 | 0 commentaire | Permalien

Lettre ouverte des diplômés, du personnel et des étudiants de la Faculté de philosophie de l’Université d’État Lomonosov de Moscou
PO publie ce texte tel qu'il l'a reçu. En fin de texte le lien en russe et signatures .

Nous, diplômés, personnel, étudiants diplômés et étudiants de la Faculté de philosophie de l’Université d’État Lomonosov de Moscou, appelons les autorités russes à cesser immédiatement la guerre en Ukraine

Envahir le territoire d’un autre État et bombarder des villes pacifiques pour contourner les normes diplomatiques et humaines sont des actions injustifiées et même criminelles. Sous prétexte de dénazification, les autorités russes ont sanctionné exactement ce contre quoi un pays fier de la victoire héroïque de ses ancêtres sur l’Allemagne nazie devrait se battre. La violence doit cesser.

Pendant de nombreuses années, nous avons appris à discuter de problèmes fondamentaux, à percevoir de manière critique la réalité qui nous entoure et à comprendre la place d’une personne dans le monde. Réduire les relations entre les pays, les peuples et les peuples à un bain de sang au nom d’ambitions personnelles et territoriales ressemble à une cruelle moquerie de tout ce qui nous semble important.

En Ukraine, les gens ordinaires et les militaires meurent, des monuments, des maisons et des infrastructures sont détruits. En Russie, la guerre entraîne une censure et une pression accrues sur les médias indépendants, l’extension du contrôle de l’État à toutes les sphères de la vie et la détention injustifiée de manifestants pacifiques. Le fonctionnement normal des médias est impossible dans des conditions où l’État interdit d’appeler la guerre une guerre et tente de contrôler l’information avec des blocs. Ainsi, les événements de ces derniers jours se sont transformés en une catastrophe humanitaire en Ukraine et en la destruction de la société civile en Russie.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 6 Mars 2022 à 21:40 | 1 commentaire | Permalien

Le Monde, le 5 mars 2022
Antoine Arjakovsky


La guerre menée par la Russie en Ukraine est aussi religieuse, décrypte l’historien
Antoine Arjakovsky, qui explique comment ce conflit oppose le patriarche de
Moscou, devenu idéologue de l’impérialisme du Kremlin, à une Eglise orthodoxe
d’Ukraine qui s’est émancipée de la tutelle russe en 2019.


Directeur de recherche au Collège des bernardins, l’historien Antoine Arjakovsky est
à la fois spécialiste du christianisme orthodoxe et fin connaisseur de l’Ukraine, où il a
fondé un institut d’études œcuméniques en 2004, à Lviv. Président de l’Association
des philosophes chrétiens et lui-même orthodoxe, il est notamment l’auteur
de Qu’est-ce que l’orthodoxie ? (« Folio », Gallimard, 2013) et de Russie-Ukraine. De
la guerre à la paix ? (Parole et silence, 2004). Son prochain ouvrage, Qu’est-ce que
l’œcuménisme ?, paraîtra le 17 mars aux Editions du Cerf.

1. L’invasion russe intervient dans un contexte religieux singulier, marqué par l’indépendance de l’Eglise orthodoxe d’Ukraine en 2019. Comment s’est construite l’architecture du christianisme oriental ?
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 6 Mars 2022 à 09:10 | 1 commentaire | Permalien

Dimanche de l'expulsion d'Adam (ou du Pardon)
Avec Adam et Eve amèrement déchus
pleure le genre humain son Paradis perdu
.

La tradition de demander pardon à la veille du Grand Carême est apparue aux premiers siècles du christianisme. Pour intensifier l'exploit de la prière et se préparer à la fête de résurrection du Christ, les moines égyptiens partaient au hasard. Certains d'entre eux ne revenaient pas, c'est pourquoi, avant de partir, les moines demandaient pardon l'un à l'autre pour toutes les offenses volontaires ou involontaires, comme au seuil de la mort.

Et, bien sûr, eux-mêmes, ils pardonnaient tout à tous. En effet, chacun comprenait que cette rencontre à la veille du Grand Carême pouvait être la dernière. La réconciliation de l’âme du chrétien avec le Dieu est impossible sans la réconciliation avec ses proches.

Juste comme, pendant la confession, l'âme de l'homme change dans sa compréhension de lui-même et du Dieu, aussi dans la réconciliation l'âme de l'homme change par rapport aux prochains.

C’est lié directement aux paroles du Sauveur, qui disait que «si nous pardonnons aux gens leurs péchés, le Père Céleste vous pardonnera vos péchés à vous!
Rédigé par l'équipe de rédaction le 6 Mars 2022 à 09:00 | 2 commentaires | Permalien

Orthodoxes d’Antioche : la guerre en Ukraine entre des peuples « sortant des mêmes fonts baptismaux »
Marina Droujinina

Réunion du « synode de l’Église grecque orthodoxe d’Antioche »


Pour l’Église orthodoxe d’Antioche, la guerre en Ukraine dévaste les peuples « sortant des mêmes fonts baptismaux », explique l’agence vaticane Fides, ce 3 mars 2022 (Gianni Valente), dans cette dépêche.

***

Pour mettre fin aux » événements douloureux » qui se déroulent en Ukraine, les évêques de l’Église grecque-orthodoxe d’Antioche demandent de se pencher sur les « liens spirituels entre les peuples russe et ukrainien, qui ont émergé des mêmes fonts baptismaux », et ils supplient que la fraternité donnée par le baptême commun montre son efficacité, en permettant de « surmonter le conflit, de parvenir à la réconciliation et de consolider la paix », explique l’agence missionnaire du Vatican.

L’appel a été lancé hier, mercredi 2 mars, depuis Damas, où les évêques du synode de l’Église grecque orthodoxe d’Antioche se sont réunis en session extraordinaire, sous la présidence du patriarche Yohann X, pour discuter et proposer des remèdes spirituels aux événements tragiques d’oppression qui sèment la souffrance parmi les nations et les peuples historiquement marqués par le lien partagé avec le christianisme orthodoxe.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 4 Mars 2022 à 17:49 | 0 commentaire | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 315


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile