Professeur d'histoire, auteur de plusieurs ouvrages sur la place du sacré dans la société humaine, Christophe Levalois s'intéresse depuis des décennies au rapport : homme / loup. L'image de cet animal, symboliquement associé à la fécondité et au commencement est en opposition avec celle du loup destructeur que sa domestication cependant efface. "Le loup et son mystère - Histoire d'une fascination" - par Christophe Levalois
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 27 Juillet 2021 à 21:50 | 0 commentaire | Permalien

Archimandrite Serge (Chévitch) 1903-1987 à l'occasion du 34e anniversaire  de sa dormition
Introduction

Le père Serge Chévitch fut en relation avec la correspondante de ces lettres de 1930 à son décès en 1960. C'était une dame russe, émigrée à Paris avec sa fille, qui avait perdu toute sa famille et traversé de dures épreuves. La dépositaire des lettres n'a pas autorisé leur publication intégrale mais seulement les extraits présentés ici.

Aucune des lettres n'étant datée, on ne peut leur attribuer d'ordre chronologique mais on comprendra facilement qu'elles appartiennent à des périodes bien différentes de la vie de la correspondante.

Lorsqu'il devint moine, le père Serge vivait alors à Paris dans un petit monastère rattaché à la toute proche communauté des Trois Saints Hiérarques, restée depuis 1931 sous l'homophore du Patriarcat de Moscou. Le petit groupe comptait ou avait compté depuis sa fondation, tant parmi les clercs que parmi les paroissiens, plusieurs correspondants directs de saint Silouane, la moniale iconographe Théodosie (Orlova), le futur archevêque Séraphin (Rodionov) ou Nadejda Soboleva (future moniale Silouane) notamment, ou du père Sophrony (Sakharov), comme le fondateur de la communauté des Trois Saints Hiérarques lui-même, le métropolite Benjamin (Fedtchenkov), le moine iconographe Gregoire (Kroug), sans parler de l'archimandrite Dimitri (Balfour).

C'est à saint Silouane que le père Serge lui-même écrivit, lorsqu'il résolut de devenir moine en 1938, pour lui demander sa bénédiction. La réponse du starets fut la dernière lettre qu'il écrivit avant sa mort. Déposée sur la table de sa cellule, elle fut postée le lendemain par le père Sophrony.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 25 Juillet 2021 à 08:57 | 0 commentaire | Permalien

Sainte Grande Olga, taris tes larmes et ne pleure pas!
Père Sergey Kim né en 1982 a été ordonné prêtre le 12 février 2018 par Mgr Nestor, évêque de Chersonèse

Königin Helga est très proche de nous tous : nous connaissons tous son amour pour son mari, sa revanche sur la tribu des Drevlyans, sa conversion au christianisme.

La princesse Olga était originaire des Varègues, c'est-à-dire des Scandinaves, mais les Slaves actuels - les descendants des anciens Slaves - l'aiment toujours. Les amoureux de Byzance (ils sont moins nombreux chaque année) se réjouissent qu'elle ait été reçue à Constantinople par l'empereur Constantin Porphyrogénète. Il y a une fresque à l'ancienne basilique Sainte Sophie à Kiev, où ils sont représentés côte à côte.

Je m'intéresse à autre chose : comment a-t-elle vécu en tant que chrétienne dans un pays non-chrétien ? Kiev dans les années 950 était le cœur commercial de ce pays, et il y avait dit-on l'église Ilyinskaya.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 24 Juillet 2021 à 18:16 | 0 commentaire | Permalien

Jean Tchékan le  fondateur du SOP est né au Ciel le mercredi 21 juillet 2021
Carol Saba Responsable de la Communication, Assemblée des Évêques Orthodoxes de France

Entre serviteur de Dieu, Jean, dans la joie de ton Maître ! Mémoire éternelle !

Oh Seigneur ! Que je connais ce regard ! Que nous avons côtoyés Nada et moi même, depuis le début des années 90 en France ! Notre ami Jean Tchékan est né au Ciel ce mercredi 21 juillet. Le Christ est ressuscité !

Personne ne peut imaginer l'Orthodoxie en France sans Jean qui fut, avec mérite, le père fondateur de l'information orthodoxe en France en fondant le fameux SOP le Service Orthodoxe de Presse, où on s'empressait Antiochiens, Grecs, Russes, Roumains, Serbes etc. et français orthodoxes, pour y écrire articles, chroniques et infos sur nos Églises respectives.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 24 Juillet 2021 à 16:59 | 1 commentaire | Permalien

Sainte Sophie : l’UNESCO regrette vivement la décision des autorités turques
Sainte Sophie : l’UNESCO regrette vivement la décision des autorités turques, prise sans dialogue préalable, et appelle à préserver l’universalité du patrimoine mondial

Le Comité du patrimoine mondial de l'Unesco a demandé vendredi à la Turquie de présenter d'ici 2022 un rapport sur l'état de conservation de la basilique Sainte-Sophie d'Istanbul, exprimant sa «profonde préoccupation» sur les conséquences de la transformation en mosquée de ce célèbre édifice de l'époque byzantine. La transformation en mosquée le 10 juillet 2020 par les autorités turques de Sainte-Sophie, jusqu'alors un musée, avait déclenché une vague d'indignation internationale et aggravé les tensions entre la Turquie et la Grèce. Source

Le président turc Erdogan garantit à Vladimir Poutine que les reliques chrétiennes de Sainte Sophie, à Istanbul, seront sauvegardées

Paris, le 10 juillet - La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, regrette vivement la décision des autorités turques, prise sans dialogue préalable, de modifier le statut de Sainte Sophie. Elle a fait part ce soir de sa profonde préoccupation à l’ambassadeur de Turquie auprès de l’UNESCO.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 24 Juillet 2021 à 15:42 | 2 commentaires | Permalien

Sainte OLGA princesse de Russie
Mère de Sviatoslav (+ 969) Sainte OLGA ou Hélène. Elle se convertit au Christianisme à Constantinople en 958 et prit le nom d’Hélène. C'est la première princesse chrétienne qu'ait connue la Russie.

Née à Pskov (anciennement Pleskov) ou dans le voisinage.
Olga épousa le Prince Igor 1er, duc de Kiev en 903. Après l’assassinat de son mari en 945, elle gouverna la Russie avec sagesse et miséricorde jusqu’à sa propre mort.

Elle se chargea en particulier de l’éducation de son petit fils, saint Vladimir qui allait définitivement donner le Saint Baptême à la Russie.

Issue d'une noble famille du pays de Pskov, à linitiative de laquelle les Varègues étaient venus en Russie, la princesse Olga avait été dotée par Dieu d'une rare beauté et d'une brillante intelligence.

Un jour, alors qu'elle traversait le fleuve Pskov, elle rencontra le jeune prince Igor qui aussitôt s'éprit d'elle.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 24 Juillet 2021 à 10:20 | 35 commentaires | Permalien

Le nouveau Métropolite de France est l'Archimandrite Dimitrios Ploumis a été élu
Le Saint Synode du Patriarcat œcuménique se réunit aujourd'hui, mardi 20 juillet, au PHANAR sous la présidence du Patriarche œcuménique S.S. Bartholomé.

L'annonce du Patriarcat œcuménique en détail :

"Aujourd'hui, 20 juillet 2021, le Saint Synode s'est réuni sous la présidence de Sa Sainteté le Patriarche œcuménique Mgr. Demetriou Ploumis, responsable de la Communauté Grecque Orthodoxe de l'Assomption de la Vierge Marie de Marseille et de la Région Hiérarchique du Sud de la France. SUITE

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Juillet 2021 à 15:41 | 1 commentaire | Permalien

Une déclaration du  métropolite Hilarion à propos de l’épidémie
Mgr Hilarion : « Les personnes qui ne sont pas vaccinées contre le coronavirus, qui infectent les autres et deviennent la cause de leur mort, expieront leur péché à vie »

Selon le métropolite, il est souvent confronté au fait que des personnes qui n'ont pas été vaccinées contre le coronavirus viennent se repentir. Elles disent qu'elles ont involontairement causé la mort d'autrui. "Ils viennent et disent: 'Comment puis-je vivre avec ça désormais?', - a dit le métropolite. - Et c'est même difficile pour moi de dire comment vivre avec ça maintenant. Toute votre vie, vous devez expier le péché commis."

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Juillet 2021 à 15:13 | Permalien

Père Théophore ANTOINE, fondateur de la Laure des GROTTES de KIEV
Notre Saint Père Antoine naquit en 983 à Lubetch, dans la région de Tchernigov, et reçut le nom d'Antipas au Saint Baptême.

Désirant depuis son plus jeune âge se consacrer à Dieu, il quitta sa patrie et, passant par Constantinople, il parvint sur la Sainte Montagne de l'Athos. Après avoir visité les Monastères, où la vie angélique des moines embrasa encore plus son coeur d'amour pour le Seigneur, il fut reçu au monastère d'Esphigménou et devint disciple de l'Higoumène Théoctiste, homme à la vertu éminente. Se faisant violence en tout pour observer les commandements à la perfection, Antoine faisait la joie des frères.
Au bout de quelques années, Théoctiste, à la suite d'une révélation divine, renvoya son disciple en Russie, en lui disant: « Antoine, va en Russie, afin d'y devenir un exemple et un guide pour le peuple. Que la bénédiction de la Sainte Montagne soit avec toi! »

Parvenu à Kiev, en 1013, il visita les Monastères de la ville, mais ne trouva pas l'endroit qu'il recherchait. Se dirigeant vers les collines voisines, il découvrit, à Berestovo, une grotte jadis creusée par les Varanges (ou Varègues)(1), et s'y installa pour y persévérer dans l'ascèse et la prière.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Juillet 2021 à 13:30 | 0 commentaire | Permalien

Le Phanar est indigné par la décision du Synode de l'Église de Grèce
Le patriarche Bartholomée est mécontent du fait que les hiérarques grecs aient pris une décision qui pourrait affecter de "nouveaux territoires...

Le 21 juillet 2021, le Synode du Patriarcat de Constantinople a exprimé son mécontentement face à la décision du Synode de l'Église orthodoxe grecque sur la nomination d'exarques pour les métropoles de l'Église grecque, dirigées par des hiérarques âgés et malades, écrit le site Orthodox Times.

Le Phanar considère cette décision inacceptable, car elle peut affecter les diocèses des soi-disant « nouveaux territoires », que le patriarche de Constantinople considère comme les siens.

A cet égard, le chef du Phanar a l'intention d'adresser prochainement une lettre à l'archevêque d'Athènes et de toute la Grèce, Jérôme, pour protester contre cette décision.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 22 Juillet 2021 à 16:12 | 3 commentaires | Permalien

Pèlerinage pour adorer la  tête de Sainte Marie-Madeleine
A la bienheureuse mémoire du fondateur et responsable du centre de pèlerinages le père Nicolas NIKICHINE, décédé le 18 avril 2021

Le samedi, 31 juillet 2021 le centre de pèlerinages PALOMNIK du diocèse de Chersonèse organise un pèlerinage pour adorer la vénérable tête de Sainte Marie-Madeleine, Apôtre des Apôtres, dans la ville de Saint Maximin

Pèlerinage conduit par :l’Archiprêtre André ELYSEEV de la Cathédrale Saint-Nicolas à Nice


Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 22 Juillet 2021 à 10:35 | 2 commentaires | Permalien

Le clergé de l'Église orthodoxe russe a mis en garde contre les "erreurs anti-scientifiques" dans les sermons
Pendant le sermon, les prêtres ne peuvent pas parler publiquement de domaines scientifiques complexes sans avoir une formation appropriée, a déclaré l’administrateur du Patriarcat de Moscou, l’évêque de Zelenograd Savva Toutounov , commentant les propos du supérieur du monastère de Solovki sur les vaccinations contre le COVID-19.

Plus tôt, le supérieur du monastère de la Transfiguretion, dans les îles Solovki, l'évêque Porphyre (Schoutov) d'Ozersk, a déclaré dans un sermon que les composants du vaccin contre le coronavirus "sont intégrés dans le génome humain, le changent, le modifient", et doutait également que "L'image de Dieu restera intacte. " Il a suggéré qu'après la vaccination, une personne cesse d'être une "personne autonome et souveraine".
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Juillet 2021 à 13:35 | -5 commentaire | Permalien

Le président du DREE est intervenu à Washington au Sommet international sur la liberté religieuse
Le 14 juillet 2021, avec la bénédiction de Sa Sainteté le patriarche Cyrille de Moscou et de toutes les Russies, le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou, a présenté une communication devant les participants au Sommet international sur la liberté religieuse, à Washington (États-Unis).

Des personnalités politiques, publiques et religieuses du monde entier, notamment des représentants des Églises orthodoxes locales, de l’Église catholique romaine, des Églises orientales préchalcédoniennes et de différentes dénominations protestantes participaient à cette rencontre.

Le président de l’organisation chrétienne de défense des droits de l’homme « The Open Doors USA », David Curry, a présenté le métropolite Hilarion, soulignant les nombreux efforts du président du DREE pour la défense des chrétiens.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Juillet 2021 à 14:27 | Permalien

Mgr Hilarion de Volokolamsk a visité à Washington la cathédrale Saint-Jean-Baptiste de l’Église russe hors-frontières
Le 14 juillet 2021, le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou, a visité à Washington la cathédrale Saint-Jean-Baptiste de l’Église russe hors-frontières. Cette paroisse fut fondée en septembre 1949 par saint Jean de Shanghaï.

L’archiprêtre Victor Potapov, recteur de la cathédrale depuis quatre décennies, a accueilli Mgr Hilarion à l’entrée de l’église. L’archipasteur s’est dit heureux de revenir à l’église Saint-Jean-Baptiste, où il avait célébré un service divin en 2017.

Pendant leur échange, le recteur a parlé au président du DREE du travail de la paroisse avec la jeunesse, de ses efforts d’évangélisation et de sa pastorale.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Juillet 2021 à 14:13 | Permalien

Traduction Elena Tastevin

Le numéro 82 de « Pravda », journal moscovite du parti communiste russe, en date du 16 avril 1919 a publié le procès-verbal de l’exhumation des reliques de Saint Serge de Radonège. Ce sacrilège a eu lieu le 11 avril 1919. L’article était intitulé « Saints miracles ».

Le procès-verbal de l’exhumation était un document officiel. Il commence par la liste des personnes présentes. Elles sont toutes des bolcheviks, des membres de la « commission technique chargée de l’autopsie », et des médecins (Y.Gvozdikova et I.Popova, docteurs ès sciences médicales) ainsi que des prêtres.

A 20h50 précises, sur l’ordre du finnois Vankhanen, président du comité exécutif de Serguiev Possad, l’hiéromoine Jean et l’higoumène de la Laure furent obligés, le revolver sur la nuque, de desceller la tombe de l’un des saints les plus vénérés de l’Eglise. Pendant deux heures ils démêlaient les linceuls des reliques de Saint Serge qui 500 ans auparavant avait béni le peuple russe pour le combat avec le joug tatar au nom du salut et de l’union de la Russie.orthodoxe.

Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 18 Juillet 2021 à 14:05 | -3 commentaire | Permalien

Père Nikolaï Tikhonchuk: Homélie "Notre prière pour les autres..."
Quatrième dimanche après la Pentecôte

Chers frères et sœurs !

Tout à l’heure nous avons entendu l’Evangile selon saint Matthieu où un officier romain est venu pour demander à Jésus de guérir son serviteur malade. Jésus lui dit : « Je vais aller le guérir », mais l’officier lui répond que Jésus n’a pas à venir chez lui, qu’il n’est pas digne de l’accueillir dans sa maison, mais que Jésus a le pouvoir d’ordonner la guérison du serviteur, tout comme lui-même, le centurion, donne des ordres à ses serviteurs, ses subordonnés : « Dis seulement un mot et mon serviteur sera guéri », - dit-il. Jésus est très étonné de la foi de cet homme et, s’adressant à ses disciples et aux gens autour de Lui, Il dit : « En vérité, je vous le déclare, chez personne en Israël je n’ai trouvé une telle foi ». Puis Il s’adresse au Centurion : « Rentre chez toi ! Qu’il te soit fait comme tu as cru. » Et sur le chemin le serviteur fut guéri.

Qu’y a-t-il de si étonnant dans les paroles du Centurion que Jésus le félicite pour sa foi en montrant son acte de foi au-delà de tout Israël ?
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Juillet 2021 à 09:14 | 0 commentaire | Permalien

Le 17 juillet 1918, le Tsar Nicolas II et tous les membres de sa famille, retenus prisonniers par les bolcheviks, sont assassinés sans jugement à Ekaterineburg, à l’est de l’Oural.

Testament du tsar Nicolas II.
Ecrit de la main de la Grande-Duchesse Olga Nikolaïevna en 1918 : « Le Père demande de transmettre à tous ceux qui lui sont restés dévoués, et à ceux sur lesquels ils peuvent avoir une influence qu'ils ne le vengent pas, puisqu'il a pardonné à tout le monde et prie pour tout le monde, pour qu'ils ne se vengent pas eux-mêmes et qu'ils se souviennent que le mal qui est maintenant dans le monde sera encore plus fort mais que le bien triomphera du mal, ainsi que l'amour ... "

Le Tsar aura régné sur la Russie de 1894 à 1917. Après avoir abdiqué en mars 1917, il s’était vu refuser le droit d’asile par les Britanniques. Relégué en Sibérie, il sera fait prisonnier par les bolcheviks. Il fut d’abord détenu au palais Tsarkoïe Selo, puis près de Tobolsk. La progression, en juillet 1918, des forces contre-révolutionnaires fit craindre aux Soviets que Nicolas ne soit libéré ; lors d’une réunion secrète, une sentence de mort fut prononcée pour le tsar et sa famille. Ils furent tués avec leurs serviteurs dans une cellule à Ekaterinbourg, dans la nuit du 16 juillet.

Pierre Gilliard, né en 1879 et mort le 30 mai 1962 à Lausanne était le précepteur des enfants du Tsar Nicolas II : les grandes-duchesses Olga, Tatiana, Maria, Anastasia et le tsarévitch Alexei. Gilliard raconte dans son livre : "Le 4 juillet 1918, le commissaire Yakov Yourovski prit le commandement de la villa Ipatiev. Il emmena avec lui dix hommes, qui seront chargés de l’exécution. Pendant quelques jours, il parcouru la région à cheval pour repérer un endroit sûr où faire disparaître les corps. Le 16 juillet au soir, Yourovski procura des pistolets à ses hommes. Après minuit, il demanda aux Romanov et à leurs suivants: Evgueni Botkine, la femme de chambre Anna Demidova, Ivan Kharitonov et Aloïs Troupp - de se préparer à être transférés dans un lieu plus sûr.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 17 Juillet 2021 à 12:00 | 30 commentaires | Permalien

Un prêtre avec ses paroissiens font un pèlerinage dans un ancien temple britannique
Le 10 juillet, un groupe de pèlerins du diocèse de Souroje, conduit par l'archiprêtre Joseph Skinner, a effectué un pèlerinage à l'église Saint-Pierre du VIIe siècle à Bradwell-on-Sea.
L'église a conservé son aspect d'origine à ce jour.

Dans l'ancien temple, la Divine Liturgie a été célébrée, des pèlerins venus de Londres, Bristol, Romford et diverses paroisses du comté de Kent ont prié et communié. Après le repas, les pèlerins ont lu un acathiste consacré à Saint Cedde , l'apôtre d'Essex.

L'église Saint-Pierre de Bradwell-on-Sea dans l'Essex est la plus ancienne église en activité en Angleterre. Elle a été construite en 654 sur les fondations d'un fort romain par l'un des cathéchiseurs des îles britanniques, Saint Cedde
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 16 Juillet 2021 à 16:11 | 0 commentaire | Permalien

Le Starets Serge « Vivre au jour le jour »
Extraits du livre de Jean-Claude Larchet "Le Starets Serge"

« Le détachement doit s’exercer vis-à-vis du présent, mais aussi de l’avenir et du passé. De là le conseil fréquemment donné par le Starets, de « vivre au jour le jour ».

Pour établir et entretenir cet état d’esprit, il recommande de prendre l’habitude de commencer chaque journée sans regarder en arrière et sans penser au lendemain, comme si elle était entièrement nouvelle et comme si c’était la seule que l’on eût devant soi.

D’une part, il ne faut pas s’inquiéter pour l’avenir : d’abord par ces craintes, on ne peut rien changer (l’enseignement du starets est ici axé sur l’enseignement du Christ dans l’Evangile, Lc, 22-31)

Ensuite, en se projetant dans l’avenir, on s’éloigne du présent et on risque de passer toute son existence à le négliger. Le Starets ne pousse pas pour autant à l’imprévision. Il affirme en même temps qu’ « il faut préparer l’avenir ».
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 15 Juillet 2021 à 04:12 | 0 commentaire | Permalien

La rencontre du pape François avec une délégation du Patriarcat de Constantinople, conduite par le métropolite Emmanuel de Chalcédoine, fin juin, a provoqué une nouvelle vague de discussions sur la possibilité d’un accord entre le Phanar et le Vatican vers une « réunion » des catholiques et des orthodoxes.

Commentant ce sujet à la demande de la présentatrice de l'émission « L’Église et le monde », E. Gratcheva, le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou, a précisé qu’il s'agissait d’une rencontre annuelle : pour la fête des saints Pierre et Paul suivant la calendrier grégorien, une délégation du Patriarcat de Constantinople se rend à Rome et rencontre le pape.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Juillet 2021 à 12:54 | -2 commentaire | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 307


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile