Message de Noël Du patriarche CYRILLE de Moscou et de toute la Russie
Aux archipasteurs, pasteurs, diacres, moines et à tous les fidèles enfants de l’Église orthodoxe russe

Bien-aimés dans le Seigneur archipasteurs, dignes prêtres et diacres, vénérables moines et moniales, chers frères et sœurs,

Je vous souhaite à tous une bonne fête de la Nativité de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ.

L’admirable miracle de l’incarnation divine, accompli il y a plus de deux mille ans, emplit encore aujourd’hui nos âmes d’une joie indicible. Aujourd’hui Dieu est venu sur terre et l’homme est monté aux cieux (Stichère idiomèle, vêpres de la fête). Le Créateur et la Providence de toute chose est venu dans le monde car, dans Sa miséricorde, Il ne pouvait voir les hommes tourmentés par le diable (rite du saint Baptême) ; vaincu par l’amour, l’Éternel et l’Ineffable est venu chercher Sa créature égarée (kondakion sur la drachme perdue de saint Roman le Mélode).
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Janvier 2020 à 13:14 | 1 commentaire | Permalien

Message de Noël de Son Éminence Antoine, Exarque du Patriarche, Métropolite de Chersonèse et d'Europe occidentale
Message de Noël de Son Éminence Antoine, Exarque du Patriarche, Métropolite de Chersonèse et d’Europe occidentale


Éminents évêques, honorables pères, moines et moniales aimant Dieu, chers frères et sœurs!

Nous chantons à nouveau aujourd’hui l’immense évènement de l’histoire universelle, annoncé par les prophètes et attendu par de nombreuses générations, la Nativité de notre Seigneur et Dieu Jésus-Christ. « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre, bienveillance parmi les hommes» (Lc 2.14) – avec les anges nous glorifions l’enfant divin dans la crèche de Bethléem.

Admirant ce mystérieux et inexplicable miracle, nous nous souvenons combien le Seigneur tout puissant nous a rapproché du Ciel en s’incarnant pour le bien de l’homme et pour notre salut ; c’est dans l’obéissance et la modestie qu’Il commence son chemin de croix sur Terre pour nous sauver.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 6 Janvier 2020 à 17:30 | 0 commentaire | Permalien

JOYEUSE FÊTE DE LA NATIVITÉ! С РОЖДЕСТВОМ ХРИСТОВЫМ!
A TOUS LES LECTEURS ET CONTRIBUTEURS DE "PARLONS D'ORTHODOXIE" JOYEUSE FÊTE DE LA NATIVITÉ! ПОЗДРАВЛЯЕМ ВСЕХ С РОЖДЕСТВОМ ХРИСТОВЫМ, ЖЕЛАЕМ НАДЕЖДЫ И РАДОСТИ !
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 6 Janvier 2020 à 16:12 | 0 commentaire | Permalien

Que Dieu nous garde!
Par le père Jean Valentin Istrati (prêtre roumain)

J’allais récemment par un petit chemin, le soleil brillait de tous ses feux. Je faisais bien attention à éviter les bosses. Le lac apparu non loin était comme doré, il m’a fait penser à l’Oeil qui voit tout… Subitement, un poulain me barre la route. Agé au plus de quelques jours, très frêle. Le petit animal se tenait en plein milieu du chemin et fixait la voiture qui fonçait sur lui. Ce spectacle semblait le passionner, il se mit timidement à hennir. J’ai arrêté mon véhicule pour mieux l’observer.

Ce poulain venait seulement d’avoir été mis à bas. Aucune intelligence, pas la moindre idée des dangers qui le guettaient. Je me suis dit qu’il était dans un monde où les périls n’existaient pas. Cet être ne savait pas ce qu’est la douleur, il était à un âge où l’on ne meurt pas sur les routes. Son monde était celui d’un bébé de douze mois. Un bébé, à l’instar du poulain, se précipite des marches d’un escalier, certain que rien de mauvais ne peut lui arriver.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 5 Janvier 2020 à 08:30 | 0 commentaire | Permalien

Les schismatiques ukrainiens se sont encore emparés d’une église dans l’est du pays.
Le 21 décembre 2019 les partisans de la schismatique Église orthodoxe d’Ukraine se sont emparés de l’église de l’Intercession, de l’Église orthodoxe ukrainienne (patriarcat de Moscou) située dans le village Bobly (arrondissement de Toura, région de Volynsk). Au cours de l’altercation une paroissienne a eu la clavicule cassée.

Sergueï Lysovoï, président du conseil municipal, a, sans attendre la décision du tribunal, privatisé et l’église et le terrain attenant. Ce qui a permis aux schismatiques de se réunir devant l’église et s’en saisir par la force malgré les protestations des paroissiens.

« Les femmes qui faisaient rempart devant l’entrée de l’église ont été éjectées manu militari ; une femme a été jetée à terre, s’est bisée la clavicule et a fait un infarctus. Elle a été hospitalisée, mais craignant les répressions a refusé de porter plainte contre les activistes de l’Église orthodoxe que soutiennent les autorités et les fermiers, » a déclaré l’archiprêtre Vitaly Doudna doyen de l’Église orthodoxe ukrainienne pour l’arrondissement de Toura. Selon lui, la communauté paroissiale va défendre ses droits devant la justice.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 4 Janvier 2020 à 18:20 | 5 commentaires | Permalien

Le soir du 3 janvier 2020
120 schismatiques de l'église orthodoxe d'Ukraine avec à sa tête le métropolite Épiphane ont fait irruption dans la cour de l'église du village Stenka, région de Ternopol.

La communauté orthodoxe du lieu avait trouvé un refuge dans ces locaux suite à la confiscation de l'église de la Nativité de la Mère de Dieu. Les assaillants ont procédé à un véritable pogrome: ils ont forcé le portail, ont brisé le trépied sur lequel se trouvait la cloche de l'église, ont menacé le prêtre et les paroissiens disant qu'ils seront chassés de ces locaux aménagés pour la prière. Étaient présents des représentants du président de la municipalité et le responsable de la police locale. Les schismatiques exigeaient que soit enlevée la cloche de l'église. 

La police a fini par apposer des scellés sur la maison de l'église. Le conflit entre les schismatiques et la communauté de l'Eglise canonique d'Ukraine se poursuit.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 4 Janvier 2020 à 17:45 | 1 commentaire | Permalien

MONTRE-NOUS LE FLEUVE DE LA VIE : Homélie pour Nouvel An
Chers frères et sœurs ! Plusieurs d’entre nous sont nés et ont vécu à l’Époque où l’on fêtait le Nouvel An comme si le temps pouvait donner la vie.

Nous avons attendu la nouvelle année – le début du nouveau temps – de la même manière que probablement, les premiers chrétiens attendaient le retour du Seigneur Jésus chaque dimanche, le Jour du Seigneur.

Les premiers chrétiens étaient persuadés que le retour du Seigneur Jésus était imminent. Jésus devait revenir de façon inattendue, prendre au dépourvu le monde qui ne l’attendait pas. Le Seigneur devait revenir pour faire tomber le Temps et ainsi terminer l’Histoire. Aujourd’hui nous sommes tournés Dieu, devenus membres de son Église, nous avons trouvé la foi chrétienne. Et nous savons bien que le temps ne donne pas la vie.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 3 Janvier 2020 à 16:58 | 2 commentaires | Permalien

LE PROPHÈTE DANIEL (Daniel signifie Jugement divin ou Dieu m'a jugé)
Pour bon nombre de personnes en Occident, la Bible est un vieux livre qui a peu ou pas d’autorité. Au mieux, elle ne représente que les rêveries pieuses de personnes superstitieuses ayant vécu à une époque lointaine. Bien que ses enseignements aient pu être considérés comme étant édifiants à leur époque, le 21ème siècle les considère désespérément dépassés.

Mais la Bible affirme que Dieu, et non des hommes et des femmes, en est l’auteur ultime. Dans ses pages, Dieu donne aux personnes de toutes époques une instruction concernant la vraie raison de l’existence de l’homme et la façon adéquate de mener sa vie.


Daniel est l'un des grands prophètes de la Bible hébraïque ou Ancien Testament et aussi un prophète du Coran.

Selon le récit biblique, Daniel n'est qu'un adolescent lorsqu'il est déporté à Babylone, cependant il est peu ou pas représenté sous la forme enfantine il apparaît souvent comme un homme adulte ou mûr.

Par sa sagesse, il gagne la confiance de Nabuchodonosor : il devient fonctionnaire de cour et interprète les songes du roi. Le Livre de Daniel qui lui est attribué figure parmi les Ketouvim pour le judaïsme. Il est également, selon l'ordre canonique de l'Église, le dernier des quatre grands prophètes.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 3 Janvier 2020 à 07:04 | 0 commentaire | Permalien

Pèlerinage au tombeau de sainte Geneviève
Paroisse Orthodoxe francophone Notre Dame Joie des Affligés et Sainte Geneviève, diocèse de Chersonèse, patriarcat de Moscou, organise, comme chaque année, le samedi 4 janvier 2020 à 12 h 30 un pèlerinage au tombeau de Sainte Geneviève en l'église Saint-Etienne du Mont où se trouvent les reliques de Sainte Geneviève.

L'office à sainte Geneviève est suivi de la vénération de l'icône et des reliques.

Place du Panthéon 75005-Paris
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 3 Janvier 2020 à 03:30 | -2 commentaire | Permalien

Miracles de saint Jean de Cronstadt (1829-1908)
Nous reprenons une très actuelle publication du site de Claude LOPEZ-GINISTY "Orthodoxologie"

Svetlana Tvirko: "Ils voulaient amputer la jambe de ma belle-mère"


En 2012, j'étudiai à Saint-Pétersbourg pendant cinq jours. Le premier jour, après mon cours, je suis allé au monastère Saint-Jean, où je n'étais jamais allée auparavant.

Je voulais beaucoup le faire afin d'aller sur la tombe du père Jean. Ma mère devait aller le lendemain faire des examens médicaux, et les médecins s'attendaient au pire. Ma belle-mère était également à l'hôpital. Elle avait soixante-six ans à l'époque. Ils voulaient amputer sa jambe, elle avait la gangrène et elle devenait noire.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Janvier 2020 à 12:13 | 0 commentaire | Permalien

BON RÉVEILLON et JOYEUSE ANNÉE 2020 !!!
Votre Excellence, Monseigneur Antoine, chers pères, chers frères et sœurs, chers amis,

Parlons d'Orthodoxie vous remercie pour votre fidélité et vous  souhaite de tout cœur une nouvelle année qui soit protégée par le Ciel et vous apporte paix et santé!

Nous avons célébré  en décembre trois ans de la consécration de la cathédrale de la Sainte Trinité au cœur de Paris,  événement béni!   Cette année notre diocèse est devenu  un Exarchat patriarcal en Europe occidentale, dont le centre est à Paris avec à sa tête le métropolite Antoine de Chersonèse et d’Europe occidentale.

Nous nous réjouissons de la réunification avec l'Archevêché des Églises Orthodoxes Russes en Europe Occidentale dirigé par Mgr Jean qui a rallié avec ses fidèles  le patriarcat de Moscou.   

Les trois branches de l'Eglise russe, divisée pendant 75 ans, se sont enfin réunies. 
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 1 Janvier 2020 à 12:57 | 5 commentaires | Permalien

Saint Martyr BONIFACE et Sainte Aglaïs
Saint Boniface souffrit en 290.

Saint Boniface, était le serviteur d'une femme riche et dépravée, Aglaïs / Aglaée/, à Rome, et avait des relations impures et adultères avec elle. Aglaée manifesta le désir d'avoir chez elle des reliques de quelque martyr, comme une sorte d'amulette domestique contre le mal, et ainsi elle envoya son serviteur en Asie, afin de trouver et d'acheter ce qu'elle désirait.

Boniface prit quelques esclaves avec lui, et une grande somme d'argent, et, au moment de partir, il dit à Aglaée : "Si je ne trouve pas le moindre martyr, et qu'ils ramènent mon corps, martyrisé pour le Christ, est-ce que tu le recevra avec honneur?"

Parvenant à la ville de Tarse, Boniface vit beaucoup de Chrétiens soumis à la torture : certains avaient leurs jambes tranchées, d'autres leurs mains, d'autres les yeux arrachés, d'autres mourraient sur la potence, et ainsi de suite. Le cœur de Boniface fut bouleversé, et il se repentit dans les larmes de sa vie pécheresse.

Il cria aux martyrs Chrétiens "Moi aussi, je suis Chrétien!' Le juge le fit arrêter pour interrogation, et ordonna de le fouetter fortement, puis de déverser du plomb fondu dans sa bouche, et comme ça ne semblait rien lui faire, de le décapiter. Les esclaves ramenèrent son corps à Rome.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 1 Janvier 2020 à 09:00 | 0 commentaire | Permalien

La Russie réagit à la crise religieuse au Monténégro 
La Russie se dit préoccupée par la loi adoptée au Monténégro en vertu de laquelle il est possible de confisquer les biens de l'Eglise orthodoxe serbe en faveur de l'Eglise locale qui aspire à obtenir l'autocéphalie. Le Ministère des affaires étrangères de la Fédération de Russie déclare à ce propos:

"Des mouvements de protestations auxquels ont participé des personnalités religieuses ont eu lieu au Monténégro. En effet, le parlement du Monténégro n'a pas voté les amendements présentés au projet de loi sur la  liberté de conscience Nous constatons des pressions administratives exercées sur l'Eglise orthodoxe serbe. Le Président du Monténégro Milo Djukanovic  avait voulu obtenir un statut d’autocéphalie pour l'Eglise orthodoxe du Monténégro, similaire à celui qui existe en Ukraine. Le gouvernement a fait adopter une loi sur "la liberté de conscience et les statut des communautés religieuses".

Cette loi permet la confiscation des biens et des  objets sacrés appartenant à l'Eglise orthodoxe serbe en faveur  de la nouvelle entité.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 30 Décembre 2019 à 22:17 | 0 commentaire | Permalien

Exposition d’icônes “ÉPIPHANIE en couleurs”  - 6 DÉCEMBRE AU 12 JANVIER 2020
Icônes du XVIe au XIXe siècle, au Centre culturel et spirituel orthodoxe russe.

Du mardi au dimanche de 14h à 19h. Centre culturel et spirituel orthodoxe russe 1 quai Branly 75007 Paris

Cette collection a été réunie par des antiquaires d’origine serbe durant une période de cinquante ans, elle est composée d’une centaine d’œuvres d’art sacré russe, datant du XVIe au XIXe siècle. Cette collection est unique, elle a été constituée avec beaucoup de passion et connaissances professionnelles. Les œuvres de différents styles, écoles et époques illustrent parfaitement le développement de l’iconographie russe durant cinq siècles. Les icônes proviennent de collections privées européennes et américaines, cédées par leurs propriétaires directement ou à travers les ventes publiques.

Un grand nombre de ces icônes peut être considéré comme de véritables chefs d’œuvre. La collection ne se définit pas uniquement par la diversité des styles, mais également par la richesse et l’étendue de son programme iconographique.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 29 Décembre 2019 à 21:25 | -1 commentaire | Permalien

La loi sur la « liberté religieuse » nationalisant les églises et biens immobliers de l’Église orthodoxe au Monténégro a été adoptée par le parlement monténégrin le 27 décembre à 2h30 du matin, après que les députés de l’opposition aient été expulsés de l’hémicycle par la police.

Au cours du meeting de protestation qui a eu lieu durant la nuit sur le pont de Djudjervića Tara, dans le nord du Monténégro, l’évêque de Dioclée Méthode a été battu par la police.

De son côté l’évêque de Budimlja-Nikšić Joannice, qui se trouvait aux côtés des manifestants à Podgorica, a déclaré cette nuit : « Tout d’abord, je souhaite remercier notre honorable peuple qui a soutenu son Église, et qui non seulement fréquente régulièrement les offices et est venu vénérer les reliques de S. Basile, mais a persévéré jusqu’à la fin dans ce combat légitime contre l’injustice et ce dignement, exprimant chrétiennement jusqu’à la fin son désaccord.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Décembre 2019 à 10:37 | 5 commentaires | Permalien

Le Synode de l’Église russe a exprimé sa profonde affliction des actes anti-canoniques du patriarche Théodore d’Alexandrie, entré en communion avec les schismatiques
Le 26 décembre 2019, pendant sa réunion, le Saint-Synode de l’Église orthodoxe russe a étudié les conséquences de la reconnaissance de la structure schismatique fonctionnant en Ukraine par le primat du Patriarcat d’Alexandrie. Le 8 novembre, au cours d’une Divine liturgie célébrée au Caire le 8 novembre, le patriarche Théodore avait fait mémoire du chef du groupe schismatique ukrainien au moment de la commémoration des primats des Églises orthodoxes autocéphales, à la Grande entrée, avant d’annoncer officiellement qu’il reconnaissait cette structure non-canonique.

Le Synode de l’Église russe a exprimé « sa profonde affliction des actes anticanoniques du patriarche Théodore d’Alexandrie, entré en communion avec les schismatiques ».
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Décembre 2019 à 10:27 | 3 commentaires | Permalien

La présentation du livre de Xénia Krivochéine « Des bulbes d’or dans le ciel de Paris »
Le soir du lundi 2 décembre 2019 le livre de Xenia Krivochéine « Des bulbes d’or dans le ciel de Paris » a été présenté dans les locaux du Centre spirituel et culturel du Quai Branly à Paris.

Cet événement a marqué le début des solennités à l’occasion du troisième anniversaire de la dédicace par Sa Sainteté Cyrille de la cathédrale de la Sainte Trinité à Paris.

PHOTOS: Daniel Naberejny

Monseigneur Antoine, métropolite de Chersonèse et d’Europe occidentale, a dit dans son intervention : « Je remercie Xenia Krivochéine pour avoir écrit cet important ouvrage. Le souvenir de cet événement deviendra le patrimoine de nos descendants et enrichira l’histoire du diocèse de Chersonèse. Il s’agit d’une chronique qui a vocation à être complétée dans les éditions qui suivront ».

Monseigneur Nestor, archevêque de Madrid et de Lisbonne, est intervenu à la soirée. La cathédrale a été construite alors qu’il était à la tête de la chaire de Paris.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 27 Décembre 2019 à 23:23 | 0 commentaire | Permalien

Décorer les sapins de Noël: une tradition venue de Turquie
La tradition d'orner des arbres en prévision de la Noël ou du Jour de l'An est née en Orient, affirme la femme écrivain turque Muazzez Ilmiye Cig, spécialisée entre autres dans l'étude de la culture sumérienne.

"Le monde chrétien s'attribue volontiers la coutume d'orner les sapins, mais en fait il doit cette tradition aux ancêtres des Turcs modernes", explique-t-elle dans un entretien accordé à RIA Novosti .

"Bien avant qu'elles ne s'installent en Anatolie, les tribus turques associaient déjà le sapin à l'Arbre de Vie. Pour l'orner, obligatoirement dans la nuit du 22 décembre, pendant la "fête de la renaissance", on choisissait un sapin blanc qui ne poussait qu'au Turkestan (Asie centrale)", a-t-elle poursuivi.

Apporté à la maison et orné de rubans multicolores, le sapin "recevait" des dons au Tout-Puissant, pour que le nouvel An apporte le bonheur. Des plats spéciaux étaient cuisinés à l'occasion de la fête de la Renaissance qui était célébrée en famille, précise la femme écrivain turque. Selon elle, l'Europe a emprunté cette tradition aux Huns, nomades turcophones, qui créèrent un immense Etat s'étendant de la Volga au Rhin.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 27 Décembre 2019 à 08:30 | 2 commentaires | Permalien

Des bombes d’aérosols, un sweet à capuche, un masque pour camoufler son visage… L’attirail classique d’un street-artiste.

Mais ce qui est inhabituel ce sont les dessins tagués sous ce pont de Moscou. Un immense portrait de Jésus Christ apparaît.

Aleksandr Tsypkov est un peintre d’icônes religieuses. Il fait partie d’un collectif qui rend hommage à la beauté de l’art chrétien. Il se défend d'être un vandale. A travers son art, cet artiste dit simplement vouloir rapprocher les Russes de la religion orthodoxe.

" Si une personne est captivée, ressent quelque chose et que cela l’amène vers Dieu, dans un temple, alors ce sera ma victoire ", confie Aleksandr Tsypkov.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 25 Décembre 2019 à 16:32 | 2 commentaires | Permalien

Saint Spyridon de Trimythonte + 348
Saint Spyridon fut évêque de Trimythonte (au Nord de Larnaka), dans l'île de Chypre, au IVe siècle. On situe la date de sa naissance vers 270, et celle de sa mort vers 348.

Sa légende veut qu'il ait d'abord été berger, ou du moins propriétaire d'un grand troupeau de brebis. En tant qu'évêque, ou probablement chorévêque, il eut à souffrir des persécutions de Galère, étant notamment forcé d'aller travailler dans les mines. On considère qu'il est intervenu au premier concile de Nicée. Il est très vénéré à Chypre, où on lui attribue de nombreux miracles. Il est aussi très vénéré à Corfou (Kerkyra), en Grèce, où est conservée la relique de son corps. Il est représenté, dans la tradition iconographique orthodoxe, coiffé, par humilité, d'une ruche en osier.

Avec l'aide de Dieu, il devient doux, sage et mesuré. II se marie et devient père de deux enfants. Sa femme quitte soudainement ce monde. Alors Spyridon se consacre davantage à servir Dieu et à la demande de tous il devient prêtre, en s'efforçant d'acquérir toutes les qualités d'un véritable prêtre de Dieu : désintéressé, sage, paisible et hospitalier, doux, indulgent, bon père de famille et sans rancune comme le démontre l'histoire qui suit.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 25 Décembre 2019 à 08:00 | 2 commentaires | Permalien

1 ... « 2 3 4 5 6 7 8 » ... 289


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile