La  Sainte Croix  du Christ
Troisième dimanche de Carême, semaine de la Sainte Croix comprend un rituel spécifique de vénération de la Croix qui prépare les fidèles à la commémoration de la Crucifixion et à la Résurrection du Seigneur.

Extrait de : Archevêque Basile ( Krivochéine)

« L’œuvre salvatrice du Christ sur la croix et dans la résurrection »
Dieu, l’homme, l’Eglise. Lecture des Pères

Nous devons tout d’abord souligner que, pour la conscience théologique ecclésiale orthodoxe, toute l’œuvre du Christ, en particulier sa crucifixion sur la croix et sa mort rédemptrice, est un mystère insondable et inexprimable, son sens et sa portée ne peuvent être exprimés complètement et avec exactitude dans le langage des notions humaines sans risque d’être déformés ou réduits.

Pour la raison humaine non éclairée par la grâce, la croix du Seigneur restera toujours quelque chose d’inacceptable et d’abject, alors que pour nous, croyants, elle est une « puissance invincible, indestructible et divine » (grandes complies) (1) . Comme l’écrit l’apôtre Paul : « Les Juifs demandent des signes et les Grecs recherchent la sagesse, mais nous, nous prêchons un Christ crucifié, scandale pour les Juifs, folie pour les païens, mais pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs, il est le Christ, puissance de Dieu et sagesse de Dieu » (1 Co 1, 22-24).
Rédigé par Prêtre Serge MODEL le 22 Mars 2020 à 06:04 | 2 commentaires | Permalien

Saint Jean Chrysostome : Prière pour les défunts
Les défunts sont commémorés par un Office spécial appelé "samedi des âmes," célébré 4 fois par an :

Les 2 samedis précédant le Grand Carême, le premier samedi du Grand Carême, et le samedi avant la Pentecôte.

Les Orthodoxes croient qu'il est du devoir des vivants de se souvenir et de prier pour les défunts. Une prière générale est prononcée pour les personnes spécifiques, et pour toutes les âmes inconnues qui n'ont personne pour prier à leur mémoire. Les paroissiens apportent de petits plats de "kollyva" à l'église (plats de blé cuit mêlé à des épices, sucre, raisins, etc), et remettent une liste des prénoms de leurs bien-aimés défunts au prêtre.

Mieux vaut mourir saint et loin des siens, que pécheur et chez soi!

Il n'en est pas de même du juste : à son départ, il recueille une foule d'avantages; il est utile à tous les vivants par le souvenir de sa propre vertu, il les rend meilleurs. Les pécheurs au contraire sont encore punis par là. Car ce n'est pas seulement de leur vivant, mais jusqu'après leur mort, qu'ils nuisent à beaucoup de monde en laissant partout des exemples de leur avarice.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Mars 2020 à 06:04 | 1 commentaire | Permalien

Icône de la Mère de Dieu de Koursk
Depuis 1951 l’icône réside aux Etats-Unis, au siège de l'Eglise Russe Hors Frontières, elle voyage dans le monde des vivants et elle est partout une source de miracles continus.

Icône de la Très Sainte Mère de Dieu de la racine de Koursk est également connue en tant que "Znamenie" - signe

L’icône a été trouvée le 8 septembre 1295, par un homme de la ville de Rylsk, près d’un grand chêne sur la rive du fleuve Touskara.

Tandis qu’il prenait l’icône, un petit courant d’eau a commencé à couler de dessous les racines du chêne: l’homme qui a trouvé cette icône et ses compagnons construisirent une chapelle en bois (Tchasovnia, en Russe, de «tchasy « (les heures canoniques)

C'était un petit bâtiment sans autel, non consacré, normalement utilisé sans clergé, pour des offices de lecture qui ne requièrent pas de prêtre, tel que des heures, ou prières, ou des lectures d’hymnes acathistes etc.).
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 20 Mars 2020 à 09:42 | 2 commentaires | Permalien

Cathédrale des Trois Saints Docteurs à Paris
Le 20 mars 2020 à partir de 9 h émission en direct de la Liturgie des Dons Présanctifiés sur notre page Facebook

Conformément aux indications des autorités françaises la liturgie sera célébrée  les portes de l'église étant fermées, seul le clergé sera présent à l'intérieur de l'église. 

Трехсвятительский кафедральный храм в Париже

Друзья, завтра 20 марта 2020 в 9.00 будем передавать прямую трансляцию Литургии Преждеосвященных Даров здесь на нашей странице в Фейсбуке.

В связи с указаниями Правительства Франции, Литургия будет служиться в закрытом храме и без прихожан, только силами и в присутствии духовенства.
Надеемся, что видеотрансляция хотя бы отчасти утешит христианские души, жаждущие оказаться в Храме Божием в это сложное время.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 20 Mars 2020 à 08:02 | 2 commentaires | Permalien

Saint Haralampos, martyr au début du III-e siècle. Intercède depuis des siècles lors des épidémies
Saint Haralampos [Ἅγιος Χαράλαμπος, Charalampe, Haralambos, Charalambas, Charalampus...] était évêque de Magnésie, également et il prêcha l'Evangile dans cette région pendant de nombreuses années.

Un jour, lorsque la nouvelle de sa prédication fut connue du proconsul Lucien et du commandant militaire Lucius, le saint fut arrêté et traduit en justice, où il confessa courageusement sa foi en Christ et refusa d'offrir des sacrifices aux idoles et aux faux dieux.

Malgré son grand âge [il avait plus de 107 ans!], il fut torturé sans merci. On lui lacéra tout le corps avec des crochets de fer et on lui arracha toute la peau, l'écorchant vif. Certaines icônes représentent le saint souriant portant sa peau sur les bras, comme un vêtement. Le saint déclara simplement à ses bourreaux : "Merci, mes frères, d'avoir arraché la peau du vieux corps et d'avoir renouvelé mon âme pour la vie nouvelle et éternelle."

En voyant Haralampos endurer ces tortures, deux soldats, Porphyre et Baptus, confessèrent leur foi en Christ, et furent immédiatement décapités. Trois femmes qui assistaient aux souffrances de Haralambos commencèrent également à glorifier le Christ, et furent rapidement martyrisées elles aussi.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Mars 2020 à 10:54 | 2 commentaires | Permalien

L’Église orthodoxe roumaine s’apprête à canoniser le père Arsène (Boca)  1910- 1989
Le synode de l’Église orthodoxe roumaine prépare le dossier en canonisation du hiéromoine Arsène (Boca).
C’est l’assemblée diocésaine de la métropole de Transylvanie qui, en septembre 2019, en a déposé la demande auprès du synode.

Rappelons que le hiéromoine Arsène (Boca), théologien et fresquiste roumain, disposait d’un don de prévoyance qui attirait de nombreux croyants. Il est né le 29 septembre 1910 dans une famille très pieuse de paysans de Vața de Sus et lors de son baptême a reçu le prénom Zian. En 1933, à la fin de ses études secondaires au lycée orthodoxe Abraham à Brad, il entre à l'académie de théologie de Sibiu, où tout le monde se souvient lui comme d’un étudiant que l’on surnommait « le saint » et qui s’est lié d’amitié avec son professeur, l’archiprêtre Dumitru Stăniloae, qui deviendra une des figures marquantes de la théologie orthodoxe du XXe siècle.

En 1933, il entre à l’Institut des beaux-arts de Bucarest. Conjointement, il suit les cours de mystique chrétienne dispensés par le professeur Nikiphore Crainic à la faculté de théologie et des études de médecine. En 1936, il est ordonné diacre et, deux ans plus tard, il termine ses études de théologie ; en 1939, il est envoyé au skite roumain de Prodrome sur le Mont Athos où il séjourne trois mois. Les manuscrits grecs et roumains qu’il en a rapportés, traduits par le père Dumitru Stălinoae, constitueront la célèbre i[Philocalie ] iroumaine en 12 volumes
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Mars 2020 à 19:20 | 0 commentaire | Permalien

Un clerc schismatique est revenu au sein de l’Église orthodoxe ukrainienne
Le diacre Georges Chevtchouk, qui avait dérivé vers le schisme, est revenu au sein de l’Église orthodoxe ukrainienne, après avoir fait pénitence en public. Il a été reçu au sein du clergé du diocèse d’Ovroutch ; il a souhaité expier son péché en construisant une église dans le village d’Ossovka, district d’Émiltchine, région de Jitomir.

Ainsi que l’annonce le site du diocèse, le 10 mars 2020, en présence du métropolite Benjamin d’Ovroutch et de Korosten et de 5 prêtres, le clerc a exprimé en la cathédrale de la Nativité du Christ de Koroten, son sincère repentir d’avoir fait partie du « patriarcat de Kiev » schismatique.

« Alors que j’étais dans le schisme, j’ai été témoin du fait que l’accent était mis essentiellement sur la politique, non sur le salut de l’âme. On a essayé de me persuader de rejoindre l’Église orthodoxe d’Ukraine, mais cette organisation aussi ne se préoccupe que de politique politicienne, elle attise l’hostilité et la haine en organisant des raids destinés à s’approprier des églises de force, souvent avec l’appui silencieux des autorités », – a déclaré le diacre Georges Chevtchouk dans sa lettre de repentance, qui a été lue à haute voix dans la cathédrale.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Mars 2020 à 10:20 | 1 commentaire | Permalien

Carol Saba et son invité l'archimandrite Siméon /Cossec/

« Le Carême est un voyage spirituel et sa destination est Pâques » écrivait le Père Alexandre SCHMEMAN, un des plus éminents théologiens et liturgistes orthodoxes du XXème siècle.

Pour parler de ce voyage vers Pâques, Carol SABA reçoit l´Archimandrite Syméon (Cossec), higoumène du monastère Saint SILOUANE, à Saint MARS de LOCQUENAY.

Il sera question de la structure liturgique et spirituelle d'ensemble du Grand Carême dans l'Eglise orthodoxe et des disciplines, aussi bien physiques (jeûne et abstinence alimentaire) que spirituelles (offices de prières) que l'Eglise offre aux fidèles pendant cette période pour réussir, comme des gladiateurs, avec foi et discipline, ce qui s´assimile, aussi, à un combat spirituel.

ARCHIVES L'Orthodoxie, ici et maintenant

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Mars 2020 à 03:36 | 3 commentaires | Permalien

L'archevêque Michel (Donskoff) : NOTRE TACHE – RESTER NOUS-MÊMES ORTHODOXES
Traduction Marie Genko

L’Orthodoxie n’est pas une idéologie. Elle est un témoignage !

Nous devons vivre en tant que croyant orthodoxe. Lorsque nous nous nourrissons d’Orthodoxie et que la Grâce du Seigneur est sur nous, elle se propage à tout notre entourage.

Alexis Khomiakoff a exprimé ce concept : « L’Unité de l’Eglise découle de façon absolue de l’unité de Dieu, car l’Eglise n’est pas une multitude d’individus avec leurs identités propres, mais elle est l’unité de la Grâce de Dieu, qui vit en une pluralité de créatures intelligentes, obéissantes à cette Grâce »

Nous n’avons jamais été missionnaires, à l’exemple de l’Occident, mais les Français ont toujours pu entrer dans une église orthodoxe. Nous ne les avons pas appelés depuis la rue, nous ne leur avons pas distribué des tracts, comme le font les Protestants. Nous avons toujours compris que notre tâche essentielle était de rester nous-mêmes Orthodoxes, pour le reste nous nous en remettons au Seigneur.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 17 Mars 2020 à 20:31 | 58 commentaires | Permalien

Des évêques auxiliaires pour l’Eglise orthodoxe russe en Europe occidentale
Archiprêtre Alexandre Winogradsky Frenkel

Le 11 mars 2020, dans sa session habituelle, le Saint Synode du Patriarcat de Moscou a annoncé qu’il confirmait l’élection de l’archimandrite Symeon /Cossec/ du Monastère Saint-Silouane et de l’higoumène Elisée /Germain/, recteur de la paroisse de la Saint-Trinité d’expression française – dite “la Crypte” qui a été votée le 26 février dernier par l’assemblée de l’Archevêché.

C’est un moment novateur pour l’ensemble des Eglises orthodoxes qui vivent en Europe, notamment en Europe occidentale. Cela marque une évolution sur cent ans. Les deux Ecoles théologiques de Paris voient un embryon qui a poussé longtemps et face à diverses tribulations, en Europe et en langue française. Les deux nouveaux évêques ont été choisis selon le Tomos/Gramota de l’Archevêché à l’Institut Saint-Serge, là même où ils furent élus par la nouvelle structure ecclésiale rattachée à la Mère Eglise historique de Moscou.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 16 Mars 2020 à 10:35 | 0 commentaire | Permalien

« Ange, dit saint Augustin, désigne la fonction non pas la nature»
Les anges continuent de susciter l’intérêt parmi croyants et non-croyants. Présents du début à la fin de la Bible, ces êtres spirituels figurent au cœur de la doctrine chrétienne.

Qui sont-ils ?

Dans la Tradition chrétienne, les anges sont des créatures : ni dieux, ni demi-dieux, ils sont, comme les hommes, le fruit de la volonté aimante de Dieu.

Le Credo exprime la foi en Dieu « créateur de l’univers visible et invisible » : les anges s’inscrivent dans cet univers des réalités non matérielles. Reprenant cette affirmation, le IVe concile du Latran (1215) professe explicitement la création des anges par Dieu. Mais, s’ils sont des créatures, ils sont, contrairement aux hommes, définis comme de purs esprits.
Rédigé par l'équipe rédaction le 16 Mars 2020 à 05:20 | 1 commentaire | Permalien

Saint Grégoire Palamas (1296-1359)
Ce deuxième dimanche de Carême, nous faisons mémoire de notre Père parmi les Saints, Grégoire Palamas, Archevêque de Thessalonique

Saint Grégoire Palamas vécut à la fin de l'empire byzantin De tempérament mystique, dès l'âge de vingt ans, il devient moine et vit en ermite sur le Mont Athos où commence pour lui une vie d'ardente contemplation. Mais bientôt les obstacles se multiplient : la vie monastique et mystique est attaquée ; on tente même de faire passer les moines contemplatifs mystiques pour des hérétiques.

Moine au Mont Athos, Grégoire développe la prière du coeur et rédige de nombreuses homélies sur la Vierge Marie

Grégoire prend la défense des moines qu'on appelle " hésychastes " et donne le fondement de cette expérience spirituelle en définissant une théologie fondamentale qui distingue en Dieu l'inaccessible (l'essence) et le participable (les énergies).

Ce ne sera qu'après plusieurs années de luttes, que la doctrine de Palamas sera officiellement adoptée par l'Eglise byzantine. Grégoire deviendra évêque de Thessalonique.

Bien que la réflexion théologique sur cette question soit encore en discussion entre l'Orient et l'Occident, la spiritualité "hésychaste" est adoptée actuellement par de nombreux fidèles dans l'Eglise d'Occident. Grégoire Palamas est aussi l'auteur de nombreuses homélies sur la Vierge Marie. Moine orthodoxe, il est fêté le 14 novembre au calendrier byzantin.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 15 Mars 2020 à 07:04 | 18 commentaires | Permalien

Le Saint Synode appelle à prier fort pour que cesse l’infection propagée par le coronavirus
Le 11 mars 2020 une réunion du Saint Synode de l’Eglise orthodoxe russe a adopté la décision qui suit :

« Le Saint Synode de l’Eglise orthodoxe russe se montre inquiet de la propagation du coronavirus dans le monde ; des millions d’hommes dans tous les continents en ont déjà éprouvé les conséquences - risque d’infection, séquelles sociales et économiques.

Les membres du Saint Synode expriment leurs profondes condoléances aux parents et aux proches des victimes de la maladie en Chine, en Corée du Sud, en Iran, en Italie, en France, en Allemagne, en Espagne ainsi que dans d’autres pays.

Les efforts des médecins et des bénévoles sont bénis par le Seigneur. Ils font de leur mieux pour venir en aide aux malades et freiner la propagation de ce mal.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Mars 2020 à 10:24 | 10 commentaires | Permalien

Communiqué de l’Administration Diocésaine du 7 mars 2020
Alors que nous entrons dans le Saint et Grand Carême, Monseigneur Jean appelle tous les membres de l’Archevêché à se joindre par la prière à la paroisse de Bruxelles, ses paroissiens et son recteur, le hiéromoine Prokhor (Spasky).

Cette paroisse fait en effet l’objet de multiples tentatives de déstabilisation initiées à plusieurs titres depuis une semaine par le prêtre Christophe D’Aloisio qui avait été relevé de sa charge de « faisant fonction temporaire de recteur » bien avant de quitter notre Archevêché pour la Métropole orthodoxe roumaine d’Europe occidentale et méridionale.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Mars 2020 à 11:23 | 8 commentaires | Permalien

Des nationalistes ukrainiens menacent d’incendier le lycée russophone de Lviv
Selon le directeur du  lycée № 45 les habitants de la ville condamnent le lycée pour son refus de prodiguer  tous ses cours en ukrainien.

Il y a au lycées des classes russophones. Le lycée accepte l'inscription d'élèves nouveaux dans ces classes. En réponse, les nationalistes ont appelé à incendier l'établissement, enseignants et élèves y compris.

La direction déclare que 80% des parents souhaitent maintenir l'enseignement en russe. Une nouvelle loi portant sur l'enseignement secondaire entrera bientôt en vigueur dans le pays. Il en découle que l'enseignement pourra se faire en langue russe. 
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Mars 2020 à 08:52 | -1 commentaire | Permalien

Le Saint Synode a décidé de nommer Son Excellence Alexis, évêque de Veliki Oustioug et de Tot'ma, évêque auxiliaire du diocèse de Chersonèse
Le 11 mars 2020 le Saint-Synode de l'Église Orthodoxe Russe a examiné le rapport de Son Éminence Antoine, métropolite de Chersonèse et d'Europe occidentale, Exarque du Patriarche en l'Europe occidentale, dans lequel l'hiérarque avait demandé la nomination d'un évêque auxiliaire pour le diocèse de Chersonèse.

Les membres du Synode ont décidé de nommer Son Excellence Alexis, évêque de Veliki Oustioug et de Tot'ma, évêque auxiliaire du diocèse de Chersonèse, avec le titre "évêque de Caffa" (cahier 11).

De même, le Saint-Synode a désigné Mgr Alexis, évêque de Caffa, administrateur du diocèse de Vienne et d'Autriche à titre temporaire (cahier 13).
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 12 Mars 2020 à 10:51 | 0 commentaire | Permalien

Moscou, Saint Synode de l'Eglise orthodoxe russe, séance du 11 mars 2020:  validation de l'élection au sein de l'Archevêché des évêques vicaires Mgr Syméon et de l'higoumène Elisée

  Approuver l'élection par l'Assemblée générale de l'archidiocèse des paroisses d'Europe occidentale de la tradition russe  de l'archidiocèse de ses vicaires évêques:

Archimandrite Syméon /Cossec/, lui conférant  le titre de  "Domodedovo"

Hiéromoine Elisée /Germain/, lui conférant le titre de  "Reutov"

- laissant le lieu et l'heure de leur ordination à la discrétion de Sa Sainteté le Patriarche de Moscou et de toute la Russie.

Sur quoi envoyer les décrets pertinents.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Mars 2020 à 21:00 | 2 commentaires | Permalien

Laurence Guillon: Néo russe
Les lectures du Grand canon Saint André de Crète ont pris fin. Il y a deux jours, une fidèle de la cathédrale, toujours très aimable, a voulu me montrer la petite église voisine consacrée à saint Serge. Elle était toute excitée de me dire qu'on y avait trouvé des fresques. Et en chemin, nous avons rencontré le prêtre. "Ce sont des fresques de style néo russe, art nouveau, Vaznetsov.

- Elles sont de lui?
- Non, mais c'est le même genre".

J'avais vu cette église il y a peut-être un an, quand on venait de la restituer à l'église après avoir servi de local à la Sberbank pendant des décennies. elle était dans un état affreux, badigeonnée de plusieurs couches de peinture verdâtre, et il y avait encore l'escalier menant à l'étage ménagé sous la coupole. On voyait juste un lutrin et quelques cierges au milieu du désastre.

Elle est à présent couverte d'échafaudages, décroûtée, il y a une modeste iconostase. Je n'ai pas vu grand chose des fresques révélées, à part une tête de Christ, d'une excellente qualité artistique. J'ai mieux vu sur le téléphone du prêtre. Pour l'instant, on a retrouvé juste le Christ. Et puis des ornements, typiques de l'époque. Ce devait être beau. Comme il s'est trouvé un sponsor, l'église bénéficiera d'un fresquiste qui essaiera d'en retrouver l'esprit, d'après tous ces fragments.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Mars 2020 à 16:51 | 0 commentaire | Permalien

 Dimanche du triomphe de l'Orthodoxie: POUR LE GRAND CARÊME TEXTES D’AUJOURD’HUI ET D’HIER
V. Golovanow

Le jeûne avant Pâques a été décidé aux conciles de Nicée (325) et de Laodicée (365). Ces quarante jours commémorent la tentation de Jésus dans le désert. L’Evangile raconte qu’en réponse à la tentation du démon qui lui proposait de changer des pierres en pain, Jésus répondit : "Il est écrit, l’homme ne vivra pas seulement de pain mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu" (Matthieu 4:4).

Durant les premiers siècles du christianisme, le Carême était une période de pénitence pour les pécheurs qui seraient lavés de leurs fautes durant la nuit de Pâques, et de préparation des catéchumènes au baptême qu’ils recevaient durant la nuit de Pâques. Sous Charlemagne, celui qui ne respectait pas le jeûne, sans dispense spéciale, durant le Carême risquait la peine de mort.

JEUNE, PRIERE ET AMOUR

Père Boris BOBRINSKOY (1)

La période du Carême des 40 jours, peut être comprise comme un temps unique, exclusif, un temps de préparation à la Pâque annuelle du printemps, et par cela, à la Pâque éternelle du «passage» (c'est le sens littéral du mot hébreu Pesah-Pâque), de la vie corruptible à la vie éternelle, des pénombres à la lumière, de l'exil dans une terre lointaine, celle du péché, à la vision dans le face à face du Royaume.

Le programme du Carême qui résume et récapitule l'ascèse permanente de toute vie chrétienne consciente et responsable, c'est la réponse aux trois tentations qu'a subies le Christ au désert, au terme des 40 jours où il ne mangea pas et où il eut faim (Mt 4, 3).
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Mars 2020 à 09:00 | 18 commentaires | Permalien

L’initiative du patriarche Cyrille d’introduire du russe contemporain dans certaines parties des offices divins est approuvée par 75 % des habitants de Russie selon les résultats d’un sondage réalisé par VSIOM parvenus à Interfax.

Selon ces résultats, 29 % de la population se déclarant orthodoxes soutiennent pleinement cette initiative et 46 % la « soutiennent plutôt ». Par contre, 15 % des orthodoxes de la Fédération de Russie ne soutiennent pas cette idée de traduire en russe contemporain une partie des offices divins.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 5 Mars 2020 à 11:52 | 8 commentaires | Permalien

1 ... « 2 3 4 5 6 7 8 » ... 292


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile