Sainte Marie Madeleine : Le premier œuf  de Pâques et la résurrection du Seigneur
Devenue pour la troisième fois "apôtre des Apôtres", Marie Madeleine resta avec les disciples et la Mère de Dieu, partageant leur joie. Elle était probablement présente au Mont des Oliviers, lors de l'Ascension, tout comme dans la chambre haute, le jour de la Pentecôte, quand le Saint-Esprit descendit sous forme de langues de feu (Actes 2).

On raconte que la Sainte quitta ensuite Jérusalem, pour se rendre à Rome et y demander justice à l'empereur Tibère de la condamnation inique prononcée par Pilate . Se présentant devant l'empereur avec un œuf en main, elle lui déclara qu'après avoir souffert la Passion, le Christ était ressuscité, apportant à tous les hommes la promesse de la résurrection; et l’œuf se teignit alors en rouge. Le souverain écouta sa requête et convoqua Pilate, ainsi que les grands prêtres Anne et Caïphe.

Caïphe mourut en route, en Crète; quant à Anne, il fut supplicié en étant enfermé dans une peau de buffle. Pilate, s'étant présenté au tribunal de l'empereur, essaya de se justifier en avançant les pressions exercées par les Juifs et le risque de rébellion contre l'autorité romaine. Mais César resta insensible à son apologie et le fit jeter en prison. On rapporte que, poursuivant un cerf au cours d'une partie de chasse, organisée non loin de la prison par des amis de Pilate, l'empereur décocha une flèche qui alla frapper Pilate en plein cœur.....
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 4 Août 2019 à 08:00 | 7 commentaires | Permalien

Le 3 août 2008 Alexandre Soljenitsyne était rappelé à Dieu
La mort d’un z/k Никита Кривошеин «На смерть одного з/к»

C’était à Moscou, Izmaïlovo, une soirée entière à m’immerger dans le cahier de « Novy Mir » avec « Ivan Denissovitch », puis des nuits blanches à déchiffrer de médiocres copies du « Pavillon des cancéreux » et du « Premier cercle ». De retour à Paris, le choc de « L’archipel ».

Pour moi ce sont là des évènements d’ordre existentiel. Les communistes, eux, avaient perçu dans les textes d’Alexandre Issaevitch que le glas s’était mis à sonner pour eux.

Tous ceux qui, comme moi, avaient séjourné derrière les barbelés, pour les Russes, pour le monde, ont senti que la délivrance était là.

En tandem avec le défunt prince Constantin Andronikof il m’a été donné d’interpréter en simultanée la première émission de Bernard Pivot « Apostrophes » avec Alexandre Soljenitsyne. La portée de sa voix prophétique, le rayonnement qui émanait de sa personnalité, tout ceci, a apporté des résultats tangibles : les communistes et les socialistes perdirent avec fracas les élections nationales qui suivaient de peu l’émission. L’agonie des ces formations avait commencé.
Rédigé par Nikita Krivochéine le 3 Août 2019 à 20:33 | 9 commentaires | Permalien

Le métropolite Hilarion (Alfeyev) de Volokolamsk, président du département des relations extérieures du Patriarcat de Moscou, de passage à Paris pour présenter ses deux livres, "Image de l’Invisible. L’art dans l’Église orthodoxe" et "Le Sermon sur la montagne", a répondu le 30 vendredi dernier aux questions du père Jivko Panev, traduction Nikita Krivocheine.

Mgr Hilarion y évoque l’actualité récente : la dissolution de l’Archevêché-exarchat, la crise ukrainienne, les relations actuelles du Patriarcat de Moscou avec le Patriarcat de Constantinople. Source Orthodoxie.com
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Août 2019 à 08:28 | 8 commentaires | Permalien

L’Église orthodoxe russe est prête à modifier ses statuts pour ses compatriotes, les Russes de l’etranger
Le Patriarcat de Moscou a commenté pour « Nesavisimaia Gazeta » les négociations en cours avec les paroisses de tradition russe en Europe occidentale

Milena Faustova

Les négociations se poursuivent entre Moscou et l’Archevêché des paroisses orthodoxes russes en Europe occidentale, concernant le passage des paroisses de tradition russe sous l’omophore du patriarche de Moscou et de toute la Russie. L’Église orthodoxe russe est prête à faire des concessions. En particulier, à modifier ses statuts. « Nesavisimaia Gazeta » a pu obtenir un commentaire officiel de la part des représentants du patriarcat de Moscou, le premier depuis le début des négociations il y a sept mois.

Si l’Archevêché des paroisses orthodoxes russes en Europe occidentale accepte la proposition faite par le patriarche Cyrille, les statuts de l’Église orthodoxe russe seront modifiés

C’est ce qu’a déclaré, au cours d’un entretien avec NG, l’un des participants représentant l’Église orthodoxe russe dans la commission de négociation avec les paroisses de tradition russe, l’évêque Savva (Toutounov), vice-chancelier du patriarcat de Moscou. Il a également donné des détails concernant la rencontre qui s’est déroulée le 21 juin dernier à Vienne, et à laquelle participaient l’archevêque Jean de Charioupolis (Renneteau) ainsi que deux autres représentants de l’Archevêché d’Europe occidentale. L’Église orthodoxe russe était représentée par le métropolite Antoine (Sevriouk), Exarque patriarcal en Europe occidentale, par l’archiprêtre Nicolas Balachov, Vice-Président du Département des relations extérieures, ainsi que par l’évêque Savva (Toutounov).

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Août 2019 à 03:46 | -10 commentaire | Permalien

Paris : voici le premier projet de cathédrale éphémère devant Notre-Dame
Par Nicolas Maviel

Le cabinet d’architectes et de design anglais Gensler propose une vision toute en transparence et lumière d’une possible cathédrale éphémère pendant les travaux de la cathédrale.

Au mois d'avril Monseigneur Chauvet, le recteur de Notre-Dame, lançait un appel pour la construction d'une cathédrale éphémère sur le parvis de la cathédrale pour accueillir les fidèles et les célébrations religieuses le temps de travaux de reconstruction. L'appel a été entendu à Londres. C'est le cabinet britannique Gensler qui est le premier à présenter son projet même si pour l'heure rien n'est engagé à cause notamment de la pollution au plomb du parvis et des environs.

« On a été très très touchés par la tragédie de Notre-Dame, attaque Philippe Paré responsable du design pour Gensler à Paris. Pour nous, il était impensable que l'on ne puisse pas célébrer de messe pendant la durée de la reconstruction. Alors dans un esprit de bonne volonté nous avons pris l'initiative de travailler sur cette cathédrale éphémère. »
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 1 Août 2019 à 14:24 | 1 commentaire | Permalien

« N'ayez pas peur, DIEU EST AVEC NOUS !  »  dit saint Séraphim de Sarov
Saint Seraphim de Sarov (1759-1833)

Le Créateur des Anges t'a élu dès l'origine afin que tu glorifies par ta vie le Nom très merveilleux de la sainte Trinité. Car tu es apparu en vérité un Ange sur terre et un Séraphim dans la chair : comme un rayon très lumineux du Soleil éternel, ta vie a resplendi ( IKOS 1)

En vérité, une révélation frappante, miraculeuse, a été donnée par Dieu en la personne de Saint Séraphim, et avec plus de force encore dans cet « entretien » miraculeux. Et cette révélation n'est pas donnée seulement à l'Église Russe, mais au monde entier, comme l'annonça le Saint.

Fin novembre 1831, un an avant sa mort se situe le célèbre Entretien avec Motovilov Séraphim « au visage devenu plus lumineux que le soleil » livre à un jeune homme assis près de lui et « devenu aussi lumineux que le sien » un message pour qu'il le transmit au monde entier.

Il faut lire et méditer à loisir la quinzaine de pages écrites par Motovilov sur le but de la vie chrétienne : la grâce du Saint-Esprit pour en goûter la saveur, la douceur, la paix, la poésie toute évangélique.....

- N'ayez pas peur, dit saint Séraphim. Vous êtes devenu aussi lumineux que moi; vous êtes aussi, à présent, en la plénitude de l'Esprit Saint Autrement, vous n'auriez pu me voir ainsi .
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 1 Août 2019 à 09:12 | 2 commentaires | Permalien

La consécration de l'église des Bulgares à Moscou
La consécration de l'église des Bulgares à Moscou aura lieu le 29 septembre prochain, jour de la Saint Cyprien, patron de cette église comme le dit l'article ci-dessus.

La bénédiction de la pose de la première pierre avait été faite en 2013 par le patriarche Néophyte.

Храм строится по инициативе и при непосредственном участии болгарской диаспоры в Москве, и именно по этому принципу выбирали место для строительства храмового комплекса в районе, где проживает большая часть московских болгар.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 31 Juillet 2019 à 18:40 | 3 commentaires | Permalien

Sainte Marina la grande martyre du III siècle, fêtée le 17/30 juillet
Marina est née en Anatolie du Sud, plus précisément à Antioche, à la fin du troisième siècle, pendant le règne de Claude II (268-270). Elle était la seule fille de parents païens nobles. Quand elle avait cinq ans, sa mère est morte (certaines sources disent qu'elle est morte peu de temps après l'accouchement), et depuis que son père Aidesios, était trop occupé à l'exercice de ses fonctions en tant que prêtre païen pour l'éduquer correctement, il tourna ses soins envers Marina avec une femme qui se trouvait être chrétienne. Suite Sainte Marina, grande martyre et vainqueur des démons

Un miracle de sainte Marina
Version française Claude Lopez-Ginisty

Il y a quelques années, une famille de Lymassol, à Chypre, nommée Vassiliou a été bénéficiaire du miracle suivant. En Grèce, cette famille est bien connue à cause des demandes télévisées qu'elle a faites en vue de trouver un donneur pour leur jeune garçon Andrea, qui souffrait de leucémie. Le donateur a bien été trouvé et les parents ont commencé à préparer leur voyage au Texas (USA) où la greffe de moelle osseuse allait être exécutée. Entre-temps, ils ont aussi prié et supplié Jésus-Christ de sauver leur petit garçon. Avant leur départ pour les USA les parents ont entendu parler de miracles de sainte Marina et ils ont appelé le monastère de Sainte-Marina situé sur l'île d'Andros en Grèce pour demander sa bénédiction.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 30 Juillet 2019 à 10:35 | 0 commentaire | Permalien

JEAN-ARNAULT DÉRENS

Le tomos signé le 5 janvier 2019 par le patriarche œcuménique de Constantinople reconnaissant l’autocéphalie d’une Église orthodoxe d’Ukraine provoque autant d’espoirs que d’inquiétudes dans les Balkans, où l’Église serbe est confrontée à des dissidences au Monténégro et surtout en Macédoine du Nord. Une nouvelle carte de l’orthodoxie européenne est-elle en train de se dessiner ?

Dès le 11 octobre 2018, le Patriarcat œcuménique de Constantinople, qui jouit d’une « primauté d’honneur » sur toutes les Églises orthodoxes du monde, mais pas pour autant de pouvoirs hiérarchiques ou disciplinaires semblables à ceux du pape dans le catholicisme, annonçait qu’il allait annuler la décision de 1686 plaçant l’Église orthodoxe d’Ukraine sous la jurisprudence de celle de Moscou. Cette décision, finalement actée le 5 janvier suivant, a suscité une tempête de réactions dans les Balkans – faisant la joie des Églises autocéphales de Macédoine et du Monténégro, qui ne disposent d’aucune espèce de reconnaissance canonique. Ces deux Églises, considérées par la communion de l’orthodoxie mondiale comme des « schismes » de l’Église serbe, ont vu cette décision comme un précédent de bon augure pour leur propre cause.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 29 Juillet 2019 à 17:57 | 3 commentaires | Permalien

Saint Vladimir le Grand -  Vladimir le BEAU SOLEIL  (980-1015)  et le Baptême de la Russie
Il est l'une des grandes figures de la Russie médiévale, tant d'un point de vue politique que spirituel.

Vladimir était le plus jeune fils du prince de Kiev, Sviatoslav. Sa mère s'était convertie au christianisme, mais le jeune prince fut élevée dans le paganisme. En 980, il devint prince de Kiev, après avoir éliminé son frère aîné (qui avait lui-même assassiné un autre de leurs frères).

Son alliance est alors sollicitée par les Bulgares, les Khazars, les Allemands et les Byzantins qui représentent les quatre religions de présence: l'islam, le judaïsme, le christianisme latin et le christianisme byzantin. Vladimir, d'après la tradition, envoie alors des ambassadeurs recueillir de plus amples renseignements sur ces religions.

L'islam des Bulgares respire la tristesse; les offices latins des allemands sont dépourvus de beauté. A Constantinople, la splendeur de la liturgie célébrée dans l'église Sainte Sophie, l'encens projeté vers le ciel par le balancement des lourds encensoirs, l'or des icônes, les hymnes célestes transportent d'enthousiasme les âmes slaves des envoyés du prince: "Nous ne savions plus si nous étions au ciel ou sur la terre ! C'est là que Dieu demeure avec les hommes!" Vladimir se fait donc baptiser, avec tous ses sujets en 988 et reçoit pour épouse une princesse byzantine.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Juillet 2019 à 06:30 | Permalien

D'année en année la procession qui se déroule en cette journée sous les auspices de l'Eglise orthodoxe d'Ukraine devient de plus en plus nombreuse.

Malgré la situation dramatique que connaît actuellement cette Eglise la procession a réuni en 2019 plus de 300.000 pèlerins. C'est ce qu'a précisé Mgr Antoine, responsable de l'Eglise orthodoxe canonique d'Ukraine. Y participaient non seulement des Ukrainiens mais aussi des fidèles venus d'autres pays, en particulier de Roumanie.

Le 28 juillet trois nouveaux Saints seront canonisés à la Laure des grottes de Kiev. Plusieurs chaînes de télévision ont suivi la cérémonie en direct.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 27 Juillet 2019 à 16:28 | -2 commentaire | Permalien

Archange saint Gabriel
Tout au long de l’Ancien Testament, les anges sont présents pour instruire, protéger, réconforter et conduire les hommes.Le Nouveau Testament est aussi tout rempli du ministère des anges.

Nous savons que si les anges se présentèrent aux hommes comme des messagers de Dieu, ils sont avant tout, de purs esprits qui se déploient dans une dimension étrangère à notre espace, sans être soumis à la durée ni au rythme du temps.

L’ordinaire de la vie immortelle de ces créatures personnelles, pour parler comme Jésus, est de contempler sans cesse la face du Père qui est aux cieux, bonheur dont ils s’éloignent par amour de Dieu et des hommes, pour porter la parole de l’un aux autres.

« Ange, dit saint Augustin, désigne la fonction non pas la nature. Tu demandes comment s’appelle cette nature ? Esprit. Tu demandes la fonction ? Ange. D’après ce qu’il est, c’est un esprit, d’après ce qu’il fait, c’est un ange. »

Après l’expulsion de nos premiers parents, l’ange à l’épée flamboyante interdit l’entrée du Paradis terrestre. Un ange consola Agar dans le désert. C’est un ange qui arrêta le bras d’Abraham prêt à immoler Isaac. Avant que Sodome fût détruite par le feu du ciel, un ange fit sortir Loth et sa famille de la ville. Le patriarche Jacob vit en songe des multitudes d’anges monter et descendre l’échelle qui allait de la terre au ciel.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 26 Juillet 2019 à 04:46 | 3 commentaires | Permalien

Selon un institut de recherche américain, seuls 9 des 47 hiérarques de l’Église orthodoxe de Géorgie soutiennent l’autocéphalie ukrainienne
Seuls 9 des 47 hiérarques de l’Église orthodoxe de Géorgie soutiennent, d’une manière ou d’une autre, la nouvelle Église orthodoxe autocéphale d’Ukraine. C’est ce que rapporte l’institut de recherche américain « Jamestown Foundation ». L’auteur du rapport mentionne que trois hiérarques seulement ont exprimé ouvertement leur soutien à la nouvelle Église.

Il s’agit des métropolites Joseph de Shemokmedi, Pierre de Tchkondidi et Grégoire de Poti et Khobi. Six évêques encore, Jacques de Bodbe, Zosime de Tsilkani et Dusheti, Vakhtang de Tsurtaveli, Dosithée de Belgique et des Pays-Bas, Savva d’Amérique du Nord et Zénon de Dmanisi et Agarak-Tashiri, administrateur des paroisses géorgiennes de Grande-Bretagne, ont exprimé d’une façon ou d’une autre leur soutien à l’octroi de l’autocéphalie à l’Ukraine.

Mais 38 évêques sont opposés à la reconnaissance de la nouvelle entité ukrainienne. Parmi eux se trouve le successeur potentiel à l’actuel patriarche de Géorgie, le locum tenens du trône patriarcal, le métropolite Shio de Senaki et Tchkhorotskhu.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 24 Juillet 2019 à 15:44 | 0 commentaire | Permalien

Sainte OLGA princesse de Russie
Mère de Sviatoslav (+ 969) Sainte OLGA ou Hélène. Elle se convertit au Christianisme à Constantinople en 958 et prit le nom d’Hélène. C'est la première princesse chrétienne qu'ait connue la Russie.

Née à Pskov (anciennement Pleskov) ou dans le voisinage.
Olga épousa le Prince Igor 1er, duc de Kiev en 903. Après l’assassinat de son mari en 945, elle gouverna la Russie avec sagesse et miséricorde jusqu’à sa propre mort.

Elle se chargea en particulier de l’éducation de son petit fils, saint Vladimir qui allait définitivement donner le Saint Baptême à la Russie.

Issue d'une noble famille du pays de Pskov, à linitiative de laquelle les Varègues étaient venus en Russie, la princesse Olga avait été dotée par Dieu d'une rare beauté et d'une brillante intelligence.

Un jour, alors qu'elle traversait le fleuve Pskov, elle rencontra le jeune prince Igor qui aussitôt s'éprit d'elle.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 24 Juillet 2019 à 10:20 | 37 commentaires | Permalien

Un monument aux nouveaux-martyrs le père Paul Florensky, la Grande-duchesse Élisabeth et l'archimandrite Kronid est inauguré à Sergiev Possad
Le 19 juillet, jour de la commémoration de Saint Serge de Radonezh Sa Sainteté le patriarche Cyrille s'est rendu à Serguiev Possad. Une liturgie suivie d'une panikhide ont été célébrées en présence d'un très grand nombre de fidèles.

La veille le Patriarche Cyrille a inauguré un monument au serviteurs du culte tués par les bolcheviks , jour de la fête de St Serge de Radonege et de la sainte grande-duchesse Élisabeth Serguiev Possad , non loin de la Laure de la Trinité-St. Serge. Il représente le père Paul Florensky, la Grande-duchesse Élisabeth et l'archimandrite Kronid, dernier archimandrite de la Laure avant la révolution bolchévique*.

Le monument est érigé sur le site de l'ensemble commémoratif à «Toutes les victimes des années de persécution et de répression». L'auteur de ces sculptures est Marie Tikhonova.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 22 Juillet 2019 à 20:23 | 2 commentaires | Permalien

LE MOINE GREGOIRE KROUG: Exposition du 14 mai au 30 juin 2019, au Centre culturel et spirituel orthodoxe russe

J'aimerais aborder un thème particulièrement intéressant pour nous dans les écrits du père Grégoire, celui de la Tradition iconographique.

Quelques imprécisions théologiques dans ses réflexions ne doivent pas nous empêcher de prendre au sérieux et de goûter à la profonde richesse spirituelle et mystique de ses écrits

Pour aborder correctement ces Carnets, il faut d'abord comprendre qui est père Grégoire.
SUITE PJ
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Juillet 2019 à 20:42 | 0 commentaire | Permalien

 Icône Notre Dame de Kazan
Vladimir Golovanow

Le 21 juillet et le 22 octobre l'Eglise russe fête l'Enfantrice de Dieu dans son icône Notre Dame de Kazan et, fait remarquable, ce jour est officiellement férié en Russie comme "Jour de l’Unité". C'est, avec Noël, la deuxième fête religieuse chômée en Russie et j'y vois un signe de la sollicitude particulière de l'Enfantrice de Dieu envers la résurrection de la Sainte Russie.

Avant la révolution ce jour du 22 Octobre (calendrier julien) était bien entendu férié: c'était la fête religieuse de Notre Dame de Kazan et aussi la commémoration de la libération de Moscou après l'intervention polonaise de 1612. Supprimée à la révolution, la fête a été réinstaurée en 2007 sur proposition de l'Eglise, pour remplacer la commémoration de la révolution, le 7 novembre.

L'icône de Notre-Dame de Kazan est une icône particulièrement révérée par l'Église russe. Deux grandes cathédrales lui sont dédiées, à Moscou et à Saint-Pétersbourg, et elle est fêtée deux fois, le 8/21 juillet et le 22 Octobre/4 novembre. L'histoire de l'icône est riche en signes que je vais résumer
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Juillet 2019 à 08:25 | -238 commentaire | Permalien

Bruges (Bordeaux): les moniales de la congrégation Sainte Marthe ont définitivement remis l'église du couvent  et le terrain adjacent au diocèse de Chersonèse
La paroisse saint Séraphin, à Bordeaux, a été fondée en 2003. Jusqu'à la fin de 2014 la communauté ne possédait pas de local qui lui soit propre. En ces douze ans la communauté est devenue très nombreuse, elle a dû changer plusieurs fois de lieu afin de pouvoir continuer à recevoir tous les fidèles.

Début 2015 le cardinal Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux, a décidé de transmettre en don à la paroisse saint Séraphin le bâtiment de l' église catholique Sainte Marthe qui abritait déjà depuis un certain temps la communauté orthodoxe.

Le 8 juillet 2019 l'administration du diocèse de Chersonèse a réceptionné l'acte officiel de donation de l'église et du couvent de la congrégation Sainte Marthe. C'est en 2015 que les pourparlers ont commencé entre le couvent et le diocèse de Chersonèse.

Le 28 juin 2019 lors d'une réunion de l'association diocésaine Mgr Antoine, métropolite de Chersonèse et d’Europe occidentale, a chargé l'archiprêtre Innocent Viaud recteur de la paroisse Saint Séraphin à Bordeaux, de signer l'acte de réception de cette propriété immobilière de quelques centaines d'acres sise à Bruges, non loin de Bordeaux.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Juillet 2019 à 17:45 | 13 commentaires | Permalien

Cher père Alexis,

J’ai pu lire ta lettre aux membres de l’assemblée pastorale du 15 juillet 2019, dont pourtant je ne suis pas membre, et je voudrais te faire quelques commentaires.

Je suis parfaitement d’accord avec toi sur le fait que notre avenir dans l’Archevêché sera inéluctablement, et quelles que soient les décisions prises, autre que ce que nous connaissons actuellement. C’est en effet illusoire de croire qu’il serait possible de se retrouver « comme avant ».

En revanche j’ai une opinion radicalement contraire à la tienne sur tous les autres points.

En effet, tu écris que l’Archevêché n’est pas « russe », la grande majorité des paroisses ayant très peu, voire pas du tout de personnes d’origine russe. Jusque là tout va bien. Cependant, nous sommes bien plus « russes » que grecs (ou roumains, bulgare ou autres) d’une part parce que nous avons tous opté pour la tradition russo-slavonne. Pour ceux d’origine russe ce n’est pas vraiment un choix, mais pour tous les autres ça l’est.

Et d’autre part parce que l’Archevêché est issu de l’émigration russe et s’appuie sur le concile de Moscou de 1917 ; que notre rattachement à Constantinople était dès l’origine conçu comme temporaire, transitoire, dans l’attente de la libération de la Russie du joug communiste.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Juillet 2019 à 10:07 | -3 commentaire | Permalien

Boris ZAÏTSEV : Saint Serge de Radonège
Bibliographie des œuvres de Boris Zaïtsev et en russe Boris ZAÏTZEFF

Plus de six cents ans se sont écoulés depuis la naissance de saint Serge1, plus de cinq cents depuis sa mort. Sa vie calme, sainte et pure, a duré près d’un siècle. Le modeste adolescent, qui s’appelait d’abord Barthélemy et qui prit plus tard le nom de Serge, devint une des plus grandes gloires de la Russie.

Par sa sainteté, Serge est grand pour l’univers, car il a vécu pour l’humanité entière. Mais son harmonie parfaite avec son peuple, ce qu’il y a de typique dans sa nature, qui réunit les traits disséminés du caractère russe, lui donnent quelque chose de particulièrement émouvant pour nous.

De là proviennent la vénération tout exceptionnelle dont il est entouré en Russie et la canonisation tacite dont il a été l’objet, et par laquelle le peuple russe le reconnaît pour son saint par excellence ; privilège que personne d’autre ne partage avec lui.

Saint Serge vivait aux temps du joug tartare. Il n’en souffrait pas personnellement : les forêts de Radonège l’en préservaient. Mais il n’est pas resté indifférent à l’oppression tartare. Tout ermite qu’il fût, il n’en éleva pas moins la croix pour la Russie avec la résolution calme qui caractérisait tous ses actes ; il bénit Dimitri Donskoï, en l’envoyant à la bataille de Koulikovo2 qui, grâce à son geste, a gardé un sens symboliquement mystique jusqu’à nos jours.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Juillet 2019 à 06:30 | 0 commentaire | Permalien

1 ... « 2 3 4 5 6 7 8 » ... 283


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile