Le chœur du Séminaire orthodoxe russe "Ensemble Magnum Mysterium" a chanté à la cathédrale de Bourges
A l'invitation du diocèse de Bourges et de sa paroisse Saint-Guillaume, la chorale du séminaristes Ensemble Magnum Mysterium a chanté le dimanche 14 novembre 2021 à la messe paroissiale de la cathédrale Saint-Etienne de Bourges.

Composé de séminaristes et de quatre élèves de conservatoires parisiens, l' Ensemble a interprété la messe "L'ami Baudichon" de Josquin des Prés, mort il y a cinq cents ans, qui, pendant un temps, avait lui-même été chantre dans cette cathédrale.

"C'était pour nous l'occasion de commémorer ce grand compositeur franco-flamand de la Renaissance, mais aussi tous les musiciens qui, par leur talent, contribuent à l'annonce de la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ. Nous en avons profité aussi pour rencontrer les fidèles, le clergé, les amis de la cathédrale de Bourges, ainsi que le groupe œcuménique départemental qui nous a offert un déjeuner à la fin de la célébration. Et leur témoigner notre admiration pour l'héritage spirituel et culturel de l'Eglise de France, ainsi que notre solidarité dans la mission commune en vue du Règne de Dieu.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Novembre 2021 à 14:24 | 0 commentaire | Permalien

Deux prêtre orthodoxes à propos de la situation au sein de l’Eglise catholique
Père Ilya Soloviev
agrégé ès sciences historiques

LA VIOLENCE DANS L'ÉGLISE
Concernant le post du Père Nikolai Tikhonchouk

Le célibat catholique est l'une des raisons pour lesquelles les prêtres se retrouvent parfois dans une position de facto de violeurs. Un état contre nature (j'écris à ce sujet moi-même en connaissance de cause, car je suis aussi un célibataire forcé) ne peut pas rester sans effets car "depuis ma jeunesse, les passions m'ont combattu".

La permission de se marier pour le clergé catholique atténuerait considérablement les tensions au sein de cette Église. Une réforme sérieuse de la loi sur le mariage est nécessaire, sans laquelle l'abolition du célibat peut s'avérer être une demi-mesure.

Je suis d'accord qu'il faut amender l’image du prêtre. Les enfants (parfois à la suggestion de leurs parents) le perçoivent souvent presque comme le vicaire de Dieu sur terre et succombent donc à la violence. Je suis sûr qu'ils devraient voir dans le prêtre non seulement un prêtre, mais aussi une personne qui souffre, qui est malade, qui est aussi sujette aux passions pécheresses, qui consiste aussi de chair et de sang.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 17 Novembre 2021 à 17:30 | Permalien

Le cycle de conférences en ligne: « Les Russes en France - leurs destins, leur foi et leur culture au XXe siècle »
Avec la bénédiction de Son Éminence Antoine, métropolite de Chersonèse et d'Europe occidentale, avec la coopération entre l'exarchat d'Europe occidentale et l'Université d'État de Smolensk.

Dans le cadre de cette coopération, une conférence aura lieu sur le thème « Les Russes en France - leurs destins, leur foi et leur culture au XXe siècle »

La première conférence aura lieu le 17 novembre à 18h00 heure de Paris - EN RUSSE

Rejoindre une réunion Zoom Numéro de conférence : 879 3412 6141
Code d'accès : 409294
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 16 Novembre 2021 à 13:26 | 0 commentaire | Permalien

Archiprêtre Georges Mitrofanov: Pourquoi nous sommes si loin du Christ ?
Il y a bien longtemps /et pas même à partir du XXe, et encore moins du XXIe siècle, mais un peu plus tôt/, la piété rituelle quotidienne s'est instaurée comme forme principale de la vie religieuse. Ceci concerne tous les pays développés entrant dans la phase de l’industrialisation. Nous sommes en retard à cet égard, la période communiste a figé notre pensée.

D'où le sentiment que soudain la majorité de notre population est devenue orthodoxe, parce qu'elle peint des œufs, béni des gâteaux de Pâques, va parfois à l'église et s'impose des restrictions alimentaires d'un autre genre que celles de l'époque soviétique qui leur étaient imposées.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 16 Novembre 2021 à 09:14 | 6 commentaires | Permalien

Le tribunal français a tranché le litige concernant l'église orthodoxe de Cannes en faveur de la Fédération de Russie
En France, un tribunal a statué que la Russie était le propriétaire légal de l'église orthodoxe de l'archange Michel à Cannes. Le contentieux a duré environ sept ans, a déclaré la journaliste Anastasia Popova à la chaîne Télégram

"Notre temple ! Le tribunal français a statué que la Russie était le propriétaire légal de l'église de l'Archange Michel à Cannes. Le litige a duré environ sept ans " , écrit-elle.

"Merci à tous ceux qui, malgré une forte opposition, ont fait des efforts, se sont battus, n'ont pas baissé les bras, se sont inquiétés et ont espéré. La partie française (le liquidateur de l'association) a encore la possibilité de faire appel, mais on ne sait pas s'ils le feront. Quoi qu'il en soit, la décision historique et très, très attendue !" elle a ajouté.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 15 Novembre 2021 à 13:23 | 19 commentaires | Permalien

Saint Cosme et Saint Damien procédant à une guérison miraculeuse par la transplantation d'une jambe
Notre lectrice Nina nous a envoyé un document et un commentaire très intéressants :

«Une vie peut dépendre de la décision que vous prendrez », est-il dit dans la Déclaration conjointe des services des relations avec la société, de la bienfaisance et du service social du Saint Synode. L’Eglise encourage les personnes qui décident de donner une partie de leur corps afin de sauver la vie du prochain

NINA : « Oui, la greffe sauve beaucoup de vies, aide et participe aussi à l'évolution positive de la médecine et des soins ; mais ne faut il pas tenir compte malgré tout des effets indésirables apportées par les médicaments antirejet et qui ne sont pas anodins?

De plus, que sait on réellement de la "perception" du corps pendant cette phase située juste après la mort ? On ne connaît pas vraiment ce que l'on peut ressentir, vivre après le décès ? N'y aurait il pas "souffrance" ? Qu'en est il du relèvement des corps d'Ezechiel ? »

* * *

Saint Côme et saint Damien sont des martyrs du début de la Chrétienté qui, selon la légende, pratiquaient gratuitement la médecine.

Leur représentation pour le public a donc été celle d'un idéal en matière médicale. Sur ce retable espagnol, les deux saints, vêtus de la parure complète des médecins universitaires, sont représentés dans une vision miraculeuse où ils procèdent à la transplantation d'une jambe. Cette vision est décrite dans un livre écrit en 1275 par Jacques de Voragine. Legenda aurea (La légende dorée). Cette vision a été reçue dans l'église de Côme et Damien, à Rome, par un bedeau atteint d'une maladie qui rongeait la chair de sa jambe.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Novembre 2021 à 08:30 | 30 commentaires | Permalien

CALENDRIER DES CÉLÉBRATIONS ORTHODOXES DEVANT LES RELIQUES DE SAINTE HÉLÈNE
LA CÉLÉBRATION SOLENNELLE À L’OCCASION DE LA COMMÉMORATION DU TRANSFERT DES RELIQUES DE STE HÉLÈNE ÉGALE AUX APÔTRES À PARIS
VENDREDI 19 NOVEMBRE 17. 00

LA DIVINE LITURGIE ORTHODOXE DEVANT LES RELIQUES DE STE HÉLÈNE SERA CÉLÉBRÉE
SAMEDI 20 NOVEMBRE À 9.00

L’EGLISE ST LEU ST GILLES 92, rue St Denis (m. Etienne Marcel) Renseignements: Natalia Kolesnikova tel 0665101978 / Alla Gouraud 0632494610

Chers frères et sœurs,

Le premier MOLEBEN (Action de Grace) dans l'Eglise St Leu St Gilles, où reposent les reliques de la Sainte Hélène égale aux Apôtres, a eu lieu le 28 Septembre 1997, le jour de l'après - fête de l'Exaltation de la Croix.

C'était le premier office orthodoxe devant les saints restes de l'impératrice Hélène, la mère de Constantin le Grand, depuis les derniers 900 ans.

Cette grande première fut célébrée par des représentants des différentes Eglises orthodoxes. Débutée sous le signe de l'unité, cette œuvre reste miraculeusement fidèle à sa vocation, encore maintenant, 11 ans après, au moment où les relations entre certaines juridictions orthodoxes se sont nettement dégradées. Une petite communauté orthodoxe qui s'est formée entre temps autour des reliques de Ste Hélène est composée des croyants issus des paroisses orthodoxes russes des juridictions différentes. L’ACATHISTE AUX SAINTS CONSTANTIN ET HELENE
Rédigé par l'équipe de rédaction le 11 Novembre 2021 à 10:27 | 5 commentaires | Permalien

Saint Nestor le Chroniqueur des Grottes de Kiev (1050 - 1114)
Nestor (c. 1050 - c. 1114) était l'auteur réputé du plus tôt Chronique slave est, les vies de la rue Theodosius et de Boris et Gleb, et du prétendu Lecture.

Saint Nestor naquit à Kiev en 1050. Il vint près de saint Théodose (3 mai) étant encore jeune et devint novice. Saint Nestor prononça ses voeux monastiques sous le successeur de saint Théodose, l'higoumène Etienne, et fut ordonné hiérodiacre.

De sa haute vie spirituelle on apprend qu'avec un certain nombre d'autres pères moines, il participa à l'expulsion d'un démon hors de Nicétas l'Ermite (31 janvier), qui était devenu fasciné par la sagesse Hébraïque de l'Ancien Testament.

Saint Nestor appréciait grandement la vraie connaissance, accompagnée d'humilité et de pénitence. Il disait : "Il y a grand bénéfice à retirer de l'étude des livres, car les livrs nous montrent et nous enseignent le chemin de la repentance, parce qu'à travers les mots des livres, nous découvrons la sagesse et la tempérance. C'est le flot, innondant l'univers, d'où jaillit la sagesse.

Dans les livres on trouve une profondeur sans limites, par eux nous sommes réconfortés dans nos peines, et ils sont un frein nous modérant. Si vous parcourez consciensieusement les livres de sagesse, alors vous découvrirez de grand bénéfices pour votre âme. Dès lors, celui qui lit ces livres converse avec Dieu ou les saints".

Nestor était a moine du Monastère de Kiev des cavernes de 1073. Le seul l'autre détail de sa vie qui est sûrement connue est qu'il a été commissionné avec deux autres moines trouver les reliques de la rue Theodosius, une mission qu'il a réussie à accomplir. On specule également le qu'il a soutenu le prince régnant Svyatopolk II et sa partie pro-Scandinave et influence grecque détestée à Kiev.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Novembre 2021 à 10:08 | 0 commentaire | Permalien

Saint Démétrius ou DIMITRI martyr à Thessalonique
Ermite (4ème s.)

Son culte fut extrêmement populaire en Orient .

Le diocèse de Gap en France voulut même se l'annexer en en faisant son premier évêque. D'autres en font un martyr du premier siècle. En fait, il y eut au quatrième siècle un saint Démétrios, martyr à Thessalonique, qui bénéficia de l'enjolivement de la piété populaire.

On en fit un soldat chrétien et fier de l'être, on en fit même le proconsul de Grèce et de Macédoine. Dénoncé comme fauteur de troubles, il fut condamné à lutter dans l'arêne contre un gladiateur plus robuste que lui, l'on vit arriver, avec lui, un jeune garçon nommé Nestor, frêle et courageux, qui d'un geste mit à mort ce géant. Dépité, l'empereur présent, fit mettre à mort l'enfant et Dimitri. De son corps se mit à jaillir une huile odoriférante et miraculeuse.

"Les crocs des loups au milieu desquels le Christ a envoyé son disciple Démétrios ont, par leur morsures, ouvert en son corps des sources par lesquelles une grande allégresse s’écoule sur le troupeau du Christ."
(Saint Grégoire Palamas - Eloge de Démétrios)
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Novembre 2021 à 11:00 | -1 commentaire | Permalien

Le patriarche Bartholomée reste aux États-Unis
Le chef du Phanar a subi avec succès une opération pour installer un stimulateur sur le cœur, mais jusqu’à présent, il ne peut pas quitter l’Amérique

Le patriarche Bartholomée de Constantinople est sorti vendredi d’un hôpital de New York après une opération de pontage (Le pontage aortocoronarien (PAC) est une intervention chirurgicale cardiaque courante). Cela a été annoncé sur Twitter par l’archevêque américain de l’Église orthodoxe de Constantinople Elpidophoros, rapporte TASS.

« Nous remercions Dieu que Sa Sainteté le patriarche Bartholomée vient de quitter l’hôpital Mont Sinaï à New York », a-t-il écrit. Selon l’archevêque, Bartholomée « se sent bien et est de bonne humeur ».
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Novembre 2021 à 13:48 | 0 commentaire | Permalien

Le Samedi des défunts : les vivants et les morts.
Le jour du souvenir des morts a été institué par le prince Dimitri Donskoy avec la bénédiction de saint Serge de Radonèje.

L'histoire de la fête commence en 1380.

Dimitri Donskoy, après avoir vaincu Mamai, a visité le monastère de la Trinité Saint Serge. Le prince a commémoré les soldats orthodoxes morts à la bataille de Koulikovo et a invité l'Église à célébrer chaque année le samedi d’avant le 26 octobre, jour de la commémoration de saint Démétrios de Thessalonique

Au fil des ans, samedi de saint Démétrios/ Dimitrievskaya est devenu un jour de commémoration funéraire. Les croyants prient en ce jour pour le repos des âmes de leurs proches.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 6 Novembre 2021 à 07:11 | -1 commentaire | Permalien

New York: LE PATRIARCHE BARTHOLOMÉE CONSACRE UNE ÉGLISE À "GROUND ZERO"
Le 3 novembre, le patriarche Bartholomée de Constantinople, ainsi que les hiérarques de l'archidiocèse grec-orthodoxe d'Amérique, ont célébré hier la cérémonie officielle d'ouverture des portes de l'église Saint-Nicolas et du sanctuaire national à Ground Zero à New York.

La cérémonie intervient après une décennie de travaux de construction d'une église sur le site des tragiques attentats terroristes du 11 septembre 2001.

L'ancienne église Saint-Nicolas a été détruite par la chute des décombres et, en 2010 , les dirigeants de l'Église sont parvenus à un accord pour construire une nouveau église sur le site

Le patriarche a béni le sanctuaire et a participé à l'élévation de la croix au sommet de son dôme, rapporte l' archidiocèse grec-orthodoxe .
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 4 Novembre 2021 à 16:41 | 3 commentaires | Permalien

L'icône de Notre-Dame de Kazan est particulièrement révérée en Russie
L'icône de Notre-Dame de Kazan est particulièrement révérée en Russie. Deux grandes cathédrales lui sont dédiées, à Moscou et à Saint-Pétersbourg, et elle est fêtée deux fois, le 8/21 juillet et le 22 Octobre/4 novembre.

Si la première date est celle de l'invention de l'icône en 1579, la deuxième commémore spécifiquement la protection que la Vierge Marie accorde à la Russie.

Ce jour est officiellement férié en Russie comme "Jour de l’Unité", ce qui en fait la seule fête religieuse chômée avec Noël, et c'est pour moi un signe de la sollicitude particulière de la Vierge Marie pour la résurrection de la Sainte Russie.


Ce jour du 22 Octobre (calendrier julien) était férié avant la révolution. Supprimée à la révolution, la fête a été réinstaurée en 2007 sur proposition de l'Eglise, pour remplacer la commémoration de la révolution, le 7 novembre.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 4 Novembre 2021 à 10:48 | 9 commentaires | Permalien

Saint Gabriel de Samtavro, Fol en Christ (1929-1995)
Lors de la manifestation officielle du 1 mai 1965 à Tbilissi le moine Gabriel (Ourguébadzé) a mis le feu à un portrait de Lénine faisant 12 m de hauteur fixé sur la façade du Soviet suprême de Géorgie. Il fut cruellement passé à tabac par les manifestants et appréhendé par le KGB.Il déclara lors de l’interrogatoire qui s’ensuivit : « Il ne faut pas diviniser un homme. Au lieu du portrait de Lénine, il faut mettre la Crucifixion du Christ.

Pourquoi dites-vous « Gloire à Lénine » ? Il faut dire « Gloire au Seigneur Jésus-Christ ! » En octobre 1965 il est reconnu irresponsable de ses actes et remis en liberté.

En 1971, le moine Gabriel, 42 ans, est nommé confesseur d'un cloître pour femmes à Samtavro. La moniale Pélagie évoque ses souvenirs: "Le futur saint, le starets Gabriel nous avait fait nous ranger. Il donna à la mère Ketovania un bassinet rempli d'eau et dit aux autres moniales d'y laver leurs mains.

L'eau devint trouble. Puis le starets dit à la mère Ketovania de boire cette eau ce qu'elle fit sur le champ. Elle n'en fut pas malade ce qui nous étonna.

Puis le starets embrassa la mère Ketovania sur le front et bénit les autres sœurs. Notre monastère n'avait pas à l'époque de mère supérieure. Nous comprimes toutes que le père Gabriel avait ainsi indiqué que la mère Ketovania était digne de cette difficile tache. Puis il s'étendit au seuil du réfectoire et dit que toutes celles qui sortaient devaient lui marcher dessus. Nous étions, bien sûr, troublées mais n'osions pas lui désobéir".
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Novembre 2021 à 16:44 | 2 commentaires | Permalien

Conformément à la décision de septembre 2021 du Saint-Synode de l'Église orthodoxe russe, dans toutes les églises, ce jour-là, on a prié "pour le repos des âmes des serviteurs de Dieu morts, dans des temps difficiles, le repos de ceux qui ont été innocemment tués, qui ont souffert et ont été torturés, ceux qui ont sont morts en exil et en détention, Seigneur, Tu connais leurs noms . "

Selon les données officielles du Comité central du Parti communiste d’URSS, seulement en 1921-1953, les juridictions d’exception du NKVD, le Collège militaire de la Cour suprême, les tribunaux militaires ont condamné à mort 642 980 personnes. Et on ne comptera jamais les morts dans les camps et en exil, seul Dieu connaît vraiment tous leurs noms.
Il est essentiel pour nous chrétiens de ne pas l’oublier.

Archiprêtre Nicolas Balachov

Nous publions une courte vidéo des entretiens de Nikita Krivochéine, ancien déporté du GOULAG : Armée blanche, Resistance, Goulag, Retour à Paris. Ces conversations ont été enregistrées dans les années 90, mais aujourd'hui encore, elles semblent tout à fait pertinentes
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 31 Octobre 2021 à 17:55 | 0 commentaire | Permalien

Exode de Crimée en 1920: des prêtres russes parlent des Blancs et des Rouges
L’évacuation de la Crimée débute le 10 novembre 1920. En trois jours, les 126 bateaux de tout tonnage rassemblés par le Général Wrangel embarquent troupes, familles de militaires, population civile des ports de Crimée, Sébastopol, Yalta, Féodossia (Théodosie) et Kertch.

L’École navale de Sébastopol est évacuée au complet : élèves, corps enseignant, personnel administratif, plus tout son précieux matériel pédagogique et sa bibliothèque de littérature russe. La plupart des élèves, dont les gardes-marine du collège naval de Vladivostok évacués en janvier 1920, ne reverront jamais leur famille.

La répression bolchevique, dirigée par Bela Kun, fera des milliers de morts. Au total, 145 693 personnes, plus les membres d’équipage, purent gagner Constantinople. 

A la suite de la révolution bolchévique de 1917, plus de 3 millions de ressortissants russes ont fui leur pays. Parmi eux, bon nombre ont trouvé refuge en Tunisie et au Maroc. Un siècle plus tard, leurs descendants se remémorent cet exil

Dans les années 1920, les 20 membres d’une petite chorale russe avaient l’habitude de se réunir chaque semaine. Non pas à Moscou, mais à Rabat, où s’installèrent des centaines de “Russes blancs” après un événement qui ébranla le monde : la Révolution bolchevique d’octobre 1917.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 30 Octobre 2021 à 08:00 | 0 commentaire | Permalien

Strasbourg: L’utile pour l’âme et agréable en bouche!
Découvrez la Salle rouge des Tsars.

Le restaurant Dostoievski vient de terminer la décoration de sa petite salle.

Situé à côté de l’ église orthodoxe de Tous les Saints à Strasbourg la Salle Royale Rouge a été inaugurée après un travail artistique qui a duré environ un an.

Cette pièce est une véritable œuvre d'art qui vaut la peine d'être vue .

L'auteur du concept et le responsable de sa mise en œuvre était l'archimandrite Philippe, recteur de la paroisse. Irina, Catherine, Maria, le diacre Dimitri, Sergei ont fait un excellent travail.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 29 Octobre 2021 à 23:53 | Permalien

La bande-annonce de la première partie

Nous vous invitons à regarder un documentaire exceptionnel en deux parties qui vous fera entrer dans le mystère de l’architecture orthodoxe

Le documentaire est produit par le père Jivko Panev et réalisé par François Lespés.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 29 Octobre 2021 à 10:34 | 5 commentaires | Permalien

PELERINAGE à la basilique Notre-Dame ( Longpont-sur-Orge ( Essonne )
SAMEDI 6 novembre 2021

Avec la bénédiction de son Eminence Antoine, métropolite de Chersonèse et d’Europe Occidentale (Patriarcat de Moscou) le Diocèse de Chersonèse organise


PELERINAGE à la basilique Notre-Dame ( Longpont-sur-Orge ( Essonne )

9, pl. des Combattans 93310 Longpont-sur-Orge

Par la providence de Dieu, l’une des plus grandes collections de reliques a été rassemblée et conservée dans la Basilique: plus de 1 500 reliques !
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Octobre 2021 à 15:16 | 0 commentaire | Permalien

Erevan demande au pape François d'aider à libérer les prisonniers arméniens
L'Arménie compte sur l'assistance du Saint-Siège dans la question du retour des prisonniers de guerre arméniens d'Azerbaïdjan.

« L'Azerbaïdjan continue de violer le droit international humanitaire et les dispositions de la déclaration tripartite du 9 novembre 2020, tout en détenant toujours des prisonniers de guerre et des civils arméniens. Nous demandons au Pape de toujours se souvenir des prisonniers arméniens dans ses prières et messages publics et de souligner la nécessité de leur retour rapide », a déclaré mercredi à Erevan le ministre arménien des Affaires étrangères Ararat Mirzoyan lors d'un briefing conjoint avec le secrétaire d'État adjoint du Vatican , Edgar Peña Parra

Il a noté que le patrimoine culturel, historique et religieux du Haut-Karabakh dans les territoires qui sont passés sous le contrôle de l'Azerbaïdjan après la guerre à l'automne 2020 est menacé de destruction.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 27 Octobre 2021 à 18:48 | 0 commentaire | Permalien

1 ... « 2 3 4 5 6 7 8 » ... 311


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile