Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Novembre 2020 à 09:49 | 0 commentaire | Permalien

NICE: Bras de fer judiciaire autour de la «vieille église» orthodoxe russe  Saint-Nicolas-et-Sainte-Alexandra
Surnommée «la vieille église», l'église Saint-Nicolas-et-Sainte-Alexandra a été édifiée juste avant le rattachement de Nice à la France en 1860. Nice accueillait alors une importante diaspora russe dont les rangs se sont étoffés après la révolution de 1917 et l'arrivée de nombreux émigrés russes fuyant le régime bolchevique.

La paroisse orthodoxe de Nice, engluée depuis plus de dix ans dans un bras de fer avec l'Etat russe et déjà évincée de la cathédrale Saint-Nicolas, a plaidé mardi 17 novembre au tribunal pour empêcher son expulsion d'une autre église datant des tsars.

«La fédération de Russie s'est attribué la propriété de ces biens», a dénoncé devant le tribunal judiciaire de Nice Me Jean-Marc Szepetowski, l'avocat de l'association cultuelle orthodoxe russe (Acor) de Nice, accusant la Russie d'avoir trouvé «un notaire complaisant ou incompétent» pour modifier en 2015 l'acte de propriété établi en 1927 au profit de la paroisse. «Une voie de faits indigne d'un Etat souverain», a-t-il fustigé.

Outre l'église, située dans les beaux quartiers du centre-ville de Nice, un cimetière >>> Une publication datée de 2012: Portes closes au cimetière russe de Nice et photos récentes 2016 et des terrains mitoyens de la cathédrale Saint-Nicolas sont aussi concernés dans cette affaire qui mêle les soubresauts de l'histoire politique russe à des considérations de pur droit français.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 22 Novembre 2020 à 18:23 | 36 commentaires | Permalien

Poutine a déclaré qu'Aliyev était prêt à donner accès aux sites religieux du Karabakh aux Arméniens et aux Azerbaïdjanais
Le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev est prêt à donner accès aux sites religieux du Haut-Karabakh.

"J'ai parlé avec Ilham Heydarovich Aliyev , il procède du fait que les autorités azerbaïdjanaises prendront le contrôle de tout et donneront accès aux sites religieux aux représentants des parties arménienne et azerbaïdjanaise", a déclaré vendredi le président Vladimir Poutine lors d'une réunion en ligne avec les soldats de la paix russes.

"Je voudrais en particulier parler de la protection des monuments historiques et des sanctuaires religieux, azerbaïdjanais et arméniens. Cette question a une dimension humaine morale importante . Je crois que l'implication de l'UNESCO est très demandée ici", a déclaré Poutine lors d'une réunion sur la mission de maintien de la paix dans le Haut-Karabakh.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Novembre 2020 à 20:18 | 0 commentaire | Permalien

BASILE KRIVOCHEINE (1900-1985)

Né en 1900, avec le siècle, Vsevolode Krivocheine, devenu l'Archevêque Basile de Belgique, est l'un des 5 fils d'Alexandre Krivochéine, un des ministres du tsar Nicolas II. Cette 75ème édition de l'Orthodoxie Ici et Maintenant, est dédiée à celui qui est considéré comme "Un pionnier du renouveau patristique dans l'Eglise orthodoxe", et ce, à l'occasion de la sortie de l'ouvrage qui lui est consacré aux Editions CERF par le Père Serge Model de l'archevêché russe de Belgique.
Livre en Format Kindle

Qui était Mgr Basile, archevêque de Belgique du Patriarcat de Moscou de 1960 jusqu'à sa mort en 1985 ? Qui était ce grand prélat qui contribua à la découverte des Saints Grégoire Palamas et Syméon le Nouveau Théologien, deux figures essentielles de la théologie orthodoxe ?

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 20 Novembre 2020 à 16:49 | 0 commentaire | Permalien

Saints Archanges Michel, Gabriel et Raphaël
Dieu les a faits Ses serviteurs et les envoie ( « ange » signifie « envoyé » ) veiller sur la terre. Ils président aux peuples, aux nations et aux Eglises ( selon l'Apocalypse, chaque Eglise locale possède un Ange protecteur ), et ils assurent la marche des desseins de la Providence à notre égard: aussi bien en général que pour chacun en particulier.

Dieu a placé invisiblement auprès de chacun d'entre nous personnellement un Ange Gardien, qui veille constamment sur nous, sans cesser d'être auprès de Dieu. Il nous suggère le bien par la voix de notre conscience, nous aide à éviter les pièges du Diable et attise en nous le feu salutaire du repentir lorsque nous avons péché.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 20 Novembre 2020 à 16:37 | 0 commentaire | Permalien

Le patriarche serbe Irénée est décédé à l'âge de 90 ans
Le patriarche serbe Irénée est décédé à l'âge de 90 ans des suites de complications causées par une infection par le coronavirus COVID-19 la chaîne de télévision et de radio serbe RTS. Il suivait un traitement dans un hôpital spécialisé "Karaburma" depuis le 4 novembre, date à laquelle il a été confirmé lors de tests de routine qu'il était infecté.

Les informations sur la mort du chef de l'Église orthodoxe serbe ont également été confirmées par le président du pays, Aleksandr Vucic. "Ce fut un honneur pour moi de vous connaître. Des gens comme vous ne partent jamais", a écrit Vucic sur sa page Instagram vendredi , en joignant une photo en noir et blanc du patriarche à la publication.À la veille du 19 novembre, un rapport a été reçu sur la détérioration de son état de santé. Il était connecté à un ventilateur.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 20 Novembre 2020 à 11:06 | 3 commentaires | Permalien

Garegin II a remercié Vladimir Poutine pour la préservation du patrimoine culturel des Arméniens au Karabakh
Erevan. 19 novembre. INTERFAX - Le Catholicos de tous les Arméniens Garegin II a envoyé un message au Président russe Vladimir Poutine dans lequel il a exprimé sa gratitude pour les mesures prises afin de préserver l'héritage du peuple arménien au Karabakh, a déclaré jeudi le service de presse d'Echmiadzine.

«Nous tenons à exprimer notre profonde gratitude pour vos efforts en vue de préserver le patrimoine historique du peuple arménien situé dans les territoires transférés à l'Azerbaïdjan - monastères , églises et monuments culturels», dit le message.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Novembre 2020 à 22:05 | 0 commentaire | Permalien

Qui le patriarche Bartholomée tolère-t-il en Ukraine et qui propose-t-il à la place
P.O. publie à regret ces informations à propos de la situation de l'Eglise en Ukraine. Nous le faisons pour mieux renseigner nos lecteurs francophones.

Le Phanar a déclaré que l'Église orthodoxe ukrainienne était «illégale» et qu'il «supportait temporairement» Sa Béatitude le métropolite Onuphre et sa hiérarchie en Ukraine. Les millions de fidèles de l'EOU sont-ils d'accord avec lui?

Le patriarche Bartholomée de Constantinople, qui se dit «le plus saint», dans une lettre aux propagandistes de l'Eglise autocéphale de la ressource «Tserkvarium», a déclaré les évêques de l'Église orthodoxe ukrainienne «tolérés temporairement» sur le territoire ukrainien. C'est regrettable... Non pour les hiérarques ukrainiens, mais pour le patriarche Bartholomée lui-même, qui laisse couler de ses lèvres le mensonge et la saleté. Examinons un petit exemple de QUI et QUOI le patriarche Bartholomée «supporte temporairement».

Dans cet article, nous n'entrerons pas dans les subtilités des canons ni ne débattrons si le patriarche Bartholomée a le droit de commander sur le territoire ukrainien ou non, tout cela a été réglé à plusieurs reprises sur notre ressource. Jetons juste un coup d'œil sur la personnalité du primat de l'Eglise autocéphale et de certains de ses évêques, ceux-là mêmes que le chef du Phanar «tolère» si généreusement.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Novembre 2020 à 03:05 | 0 commentaire | Permalien

Rappel à Dieu de Marie Struve, née Eltchaninoff (1925- 2020)
Le 3 juin 2020 a été célébré le 95e anniversaire de la naissance de Maria Alexandrovna Struve. Le 13 novembre 2020 a été rappelée à Dieu. Paix à son âme!

Fille d'un prêtre émigré russe en France, le p. Alexandre Eltchaninoff et de la peintre d'icônes Tamara Vladimirovna Eltchaninoff, épouse et fidèle assistante de l'un des fondateurs de la Maison de la diaspora russe A. Solzhenitsyn, directeur de la maison d'édition parisienne russe "YMCA-Press" Nikita Struve /1931-2016/. Avec son mari, elle a participé activement à la publication de livres interdits en URSS, qui ont joué un rôle énorme dans le retour de la richesse spirituelle de la Russie à son peuple. C’est avec sa participation que le premier volume de "L'archipel du Goulag" d’ Alexandre Soljenitsyne a été publié.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Novembre 2020 à 15:45 | 2 commentaires | Permalien

« Dieu, mon Dieu, qui est mon prochain, comment aimer mon prochain ?»
p.Nikolaï Tikhonchuk

Chers frères et sœurs !
Dans l’Evangile d’aujourd’hui, un légiste récite deux commandements au sujet de l’amour envers Dieu, notre Créateur, et de l’amour envers le prochain. Ensuite, Jésus le félicite pour cette réponse et il prononce la parabole du bon Samaritain.


Lc. 10,25-37
"Pour mettre Jésus à l’épreuve, un docteur de la Loi lui posa cette question: «Maître, que dois-je faire pour avoir part à la vie éternelle?» Jésus lui demanda: «Dans la Loi, qu’y a-t-il d’écrit? Que lis-tu?» L’autre répondit: «Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force et de tout ton esprit, et ton prochain comme toi-même.» Jésus lui dit: «Tu as bien répondu. Fais ainsi et tu auras la vie.»

Mais lui, voulant montrer qu’il était un homme juste, dit à Jésus: «Et qui donc est mon prochain?» Jésus reprit: «Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho, et il tomba sur des bandits; ceux-ci, après l’avoir dépouillé, roué de coups, s’en allèrent en le laissant à moitié mort. Par hasard, un prêtre descendait par ce chemin; il le vit et passa de l’autre côté. De même un lévite arriva à cet endroit; il le vit et passa de l’autre côté".
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 15 Novembre 2020 à 12:11 | Permalien

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 15 Novembre 2020 à 09:16 | 0 commentaire | Permalien

Saint Cosme et Saint Damien procédant à une guérison miraculeuse par la transplantation d'une jambe
Notre lectrice Nina nous a envoyé un document et un commentaire très intéressants :

«Une vie peut dépendre de la décision que vous prendrez », est-il dit dans la Déclaration conjointe des services des relations avec la société, de la bienfaisance et du service social du Saint Synode. L’Eglise encourage les personnes qui décident de donner une partie de leur corps afin de sauver la vie du prochain

NINA : « Oui, la greffe sauve beaucoup de vies, aide et participe aussi à l'évolution positive de la médecine et des soins ; mais ne faut il pas tenir compte malgré tout des effets indésirables apportées par les médicaments antirejet et qui ne sont pas anodins?

De plus, que sait on réellement de la "perception" du corps pendant cette phase située juste après la mort ? On ne connaît pas vraiment ce que l'on peut ressentir, vivre après le décès ? N'y aurait il pas "souffrance" ? Qu'en est il du relèvement des corps d'Ezechiel ? »

* * *

Saint Côme et saint Damien sont des martyrs du début de la Chrétienté qui, selon la légende, pratiquaient gratuitement la médecine.

Leur représentation pour le public a donc été celle d'un idéal en matière médicale. Sur ce retable espagnol, les deux saints, vêtus de la parure complète des médecins universitaires, sont représentés dans une vision miraculeuse où ils procèdent à la transplantation d'une jambe. Cette vision est décrite dans un livre écrit en 1275 par Jacques de Voragine. Legenda aurea (La légende dorée). Cette vision a été reçue dans l'église de Côme et Damien, à Rome, par un bedeau atteint d'une maladie qui rongeait la chair de sa jambe.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Novembre 2020 à 16:30 | 30 commentaires | Permalien

Les actions unilatérales de Mgr Chrysostome ont conduit à la scission de l’Église chypriote
Les théologiens chypriotes ont appelé à une discussion sur la question de la reconnaissance ou de la non-reconnaissance du statut canonique de l’évêque-dissident Doumenko

Le 11 novembre 2020, deux organisations de théologiens chypriotes ont appelé à la convocation d'un Conseil panorthodoxe pour résoudre le problème de l '«autocéphalie» de la nouvelle Eglise d’Ukraine, car ce problème ne peut être résolu par les décisions synodales des Églises locales rapportent les médias se référant à la publication grecque Orthodoxia.info.

Le président de l'Association des théologiens Christakis Efstafiu a déclaré qu'il est regrettable que l'Église, dans de telles périodes , dans la crise que traverse le monde entier, soit divisée. Il a souligné que l'Église est une image d'unité et d'amour, au lieu de laquelle nous voyons des hiérarques «manifester des éléments de division».

Selon Efstafiu, "nous sommes dans une situation où le Saint Synode doit se réunir pour examiner toutes ces questions et de guérir les blessures déjà infligées".
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Novembre 2020 à 14:30 | 0 commentaire | Permalien

Ce geste de couper une cape en deux parties pour n'en donner que la moitié peut sembler curieux, mais il faut savoir que tout militaire romain devait payer la moitié de son uniforme tandis que l'autre moitié restait propriété de la cavalerie. Saint Martin ne pouvait donc pas s'en défaire sans courir le risque d'être accusé de détourner les deniers publics.

La légende de St Martin de Tours

St Martin, patron des ânes est né bien loin de Tours en Pannonie (ancienne région de l’Europe centrale sur le moyen Danube) aux alentours de l’an 317. St Martin de Tours est un véritable personnage de légende.

Il est l'un des saints les plus populaires de France : des centaines de villages et d'églises portent son nom ; d'innombrables vitraux, sculptures, enluminures représentent la scène du partage de son manteau d'officier avec un pauvre.

A Tours, nombre de monuments sont ornés à son honneur.

Fils d'un officier de la cavalerie romaine, Saint Martin grandit dans la région de Pavie, en Italie où son père avait reçu quelques lopins de terre.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Novembre 2020 à 01:48 | 1 commentaire | Permalien

Né en 1888 et décédé en 1956, Saint Nicolas Velimirovitch est appelé le « Chrysostome serbe» en référence à Saint Jean Chrysostome, magistral et grand Prédicateur de la période patristique de l'Eglise. Qui était Saint Nicolas de Zica et d'Ohrid? Quel a été son itinéraire ? Qui sont les saints serbes qui s'inscrivent depuis dans sa filiation spirituelle ? Comment a-t-il marqué cette belle Eglise serbe, Eglise du témoignage et du martyr, où clergé et peuple marchent ensemble depuis des siècles ?

Carol Saba reçoit Liubomir Mihailovitch, traducteur du serbe vers le français des textes de Saint Nicolas, qui assume depuis de nombreuses années une diaconie de témoignage de l'Eglise serbe dans l'espace francophone. Nous évoquerons avec lui les figures de sainteté qui ont marqué le XXème siècle serbe, les hauts lieux et traditions ancestrales de cette Eglise.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Novembre 2020 à 10:36 | 0 commentaire | Permalien

Sainte Parascève de Rome, (117-138), dite «Piatnitza» ( Vendredi )
Martyre (2ème s.)

Sa mémoire n'apparaît que 6 siècles après sa mort. De très nombreuses chapelles édifiées sur le bord des routes sont en Russie consacrées à cette Sainte dont le vénération est forte. Parascève est souvent représentée portant une tiare.
Ci-joint une sculpture en bois représentant sainte Parascaève et provenant du Nord de la Russie (XII-XIII siècle).

Paraskevi signifie « préparation », et ce mot sert en grec à désigner le sixième jour de la semaine, le vendredi. En effet, dans la tradition juive, le vendredi est consacré à la préparation du sabbat (samedi). Dans la tradition chrétienne, ce mot évoque plus particulièrement le Vendredi saint. Paraskeva Parascève (en grec Παρασκευή, Paraskevi) est un prénom féminin, dont il existe de nombreuses variantes (Praskovie, Praskovia, Paraskeva…. )

La Sainte et Grande Martyre Parascève naquit dans un village proche de Rome, sous le règne d'Hadrien (117-138), de parents chrétiens, Agathon et Politeia, qui avaient longtemps supplié le Seigneur de leur donner une progéniture. Dieu, qui comble toujours le désir de ceux qui le craignent, leur accorda donc une fille, qu'ils appelèrent Parascève, car elle était née un vendredi et par dévotion pour la Passion vivifiante de Notre Seigneur Jésus-Christ
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 10 Novembre 2020 à 14:06 | -1 commentaire | Permalien

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 10 Novembre 2020 à 12:22 | 1 commentaire | Permalien

Des centaines de clercs du Patriarcat d’Alexandrie veulent rejoindre l’Église orthodoxe russe après que leur patriarche  Théodore II a reconnu la nouvelle église d’Ukraine
L’Église orthodoxe russe étudie la possibilité d’admettre des centaines de prêtres du Patriarcat d’Alexandrie, mécontents du fait que leur chef spirituel, le patriarche Théodore, ait reconnu la nouvelle Église d’Ukraine (PCU).

Le vice-président du département synodal des relations extérieures de l’Église, Mgr Leonid, a rappelé sur la radio Vesti FM que le Synode d’Alexandrie n’avait pas conféré au patriarche le droit de prendre une telle décision.

Selon l’archevêque, le ROC reçoit plus d’une centaine d’appels des clercs de l’Église d’Alexandrie sur le désir de passer sous l’omophore du patriarche Cyrille.

Le représentant de l’Église orthodoxe russe a déclaré qu’elle étudiait « cette question » et même, dans une certaine mesure, a dissuadé les clercs qui avaient demandé la transition, puisque l’Église russe, comme il l’a noté, n’adhérait pas à la politique d'expansion et se prononçait pour des relations honnêtes et décentes entre les Églises.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Novembre 2020 à 12:44 | 0 commentaire | Permalien

Saint Nestor le Chroniqueur des Grottes de Kiev (1050 - 1114)
Nestor (c. 1050 - c. 1114) était l'auteur réputé du plus tôt Chronique slave est, les vies de la rue Theodosius et de Boris et Gleb, et du prétendu Lecture.

Saint Nestor naquit à Kiev en 1050. Il vint près de saint Théodose (3 mai) étant encore jeune et devint novice. Saint Nestor prononça ses voeux monastiques sous le successeur de saint Théodose, l'higoumène Etienne, et fut ordonné hiérodiacre.

De sa haute vie spirituelle on apprend qu'avec un certain nombre d'autres pères moines, il participa à l'expulsion d'un démon hors de Nicétas l'Ermite (31 janvier), qui était devenu fasciné par la sagesse Hébraïque de l'Ancien Testament.

Saint Nestor appréciait grandement la vraie connaissance, accompagnée d'humilité et de pénitence. Il disait : "Il y a grand bénéfice à retirer de l'étude des livres, car les livrs nous montrent et nous enseignent le chemin de la repentance, parce qu'à travers les mots des livres, nous découvrons la sagesse et la tempérance. C'est le flot, innondant l'univers, d'où jaillit la sagesse.

Dans les livres on trouve une profondeur sans limites, par eux nous sommes réconfortés dans nos peines, et ils sont un frein nous modérant. Si vous parcourez consciensieusement les livres de sagesse, alors vous découvrirez de grand bénéfices pour votre âme. Dès lors, celui qui lit ces livres converse avec Dieu ou les saints".

Nestor était a moine du Monastère de Kiev des cavernes de 1073. Le seul l'autre détail de sa vie qui est sûrement connue est qu'il a été commissionné avec deux autres moines trouver les reliques de la rue Theodosius, une mission qu'il a réussie à accomplir. On specule également le qu'il a soutenu le prince régnant Svyatopolk II et sa partie pro-Scandinave et influence grecque détestée à Kiev.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Novembre 2020 à 08:08 | 0 commentaire | Permalien

Saint Démétrius ou DIMITRI martyr à Thessalonique
Ermite (4ème s.)

Son culte fut extrêmement populaire en Orient .

Le diocèse de Gap en France voulut même se l'annexer en en faisant son premier évêque. D'autres en font un martyr du premier siècle. En fait, il y eut au quatrième siècle un saint Démétrios, martyr à Thessalonique, qui bénéficia de l'enjolivement de la piété populaire.

On en fit un soldat chrétien et fier de l'être, on en fit même le proconsul de Grèce et de Macédoine. Dénoncé comme fauteur de troubles, il fut condamné à lutter dans l'arêne contre un gladiateur plus robuste que lui, l'on vit arriver, avec lui, un jeune garçon nommé Nestor, frêle et courageux, qui d'un geste mit à mort ce géant. Dépité, l'empereur présent, fit mettre à mort l'enfant et Dimitri. De son corps se mit à jaillir une huile odoriférante et miraculeuse.

"Les crocs des loups au milieu desquels le Christ a envoyé son disciple Démétrios ont, par leur morsures, ouvert en son corps des sources par lesquelles une grande allégresse s’écoule sur le troupeau du Christ."
(Saint Grégoire Palamas - Eloge de Démétrios)
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Novembre 2020 à 11:00 | 0 commentaire | Permalien

1 ... « 2 3 4 5 6 7 8 » ... 300


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile