Ce sixième dimanche de Pâques, nous célébrons le miracle de notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jésus Christ en faveur de l'Aveugle-né
Lumière de Lumière et Source de clarté,Verbe, tu rends la vue même à l'Aveugle-né!

Ce miracle fut opéré à partir de l'élément liquide, de même que la conversion de la Samaritaine et la guérison du Paralytique. Il se produisit ainsi. Le Christ s'entretenant avec les Juifs et se montrant à eux comme égal au Père en disant: «Avant qu'Abraham fut, Moi, Je suis», ils lancèrent des pierres contre lui. S'étant retiré, il rencontra l'Aveugle, qui marchait à tâtons. Il était ainsi de naissance, n'ayant que le contour et la cavité des yeux.

Le Sauveur, l'ayant trouvé de la sorte, demanda à ses disciples (qui l'avaient entendu dire au Paralytique: «Te voici guéri, ne pèche plus» et qui savaient que «la faute des parents retombe sur les enfants»): «Maître, qui a péché, lui ou ses parents, pour qu'il soit né aveugle?» D'ailleurs, une doctrine épicurienne soutenait que les âmes préexistaient et que si elles avaient péché immatériellement elles descendaient dans un corps.

Rejetant tout cela, le Christ dit: Ce n'est pas pour cette raison, mais afin que ce manifestent les oeuvres de Dieu, c'est-à dire les Miennes. Car il n'est pas question du Père: la conjonction «afin que» vise la proclamation du Fils et non sa cause.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 24 Mai 2020 à 07:00 | 1 commentaire | Permalien

Elena Malakhovskaya
Une mini visite du temple peut être trouvée dans la vidéo Open Media

Bien que le temple principal des Forces armées à Koubinka près de Moscou n'ait pas réussi à être ouvert à temps en raison de l'épidémie de COVID-19, le correspondant d'Open Media a été le premier journaliste à visiter le temple et à considérer non seulement les mosaïques notoires dédiées à l'annexion de la Crimée et à la victoire dans la Grande Seconde Guerre mondiale, mais aussi le reste de la décoration de la cathédrale.

Poutine ne figure plus sur les fresques

Le plus important, c'est qu'il n'est plus possible de voir Poutine sur les murs de la cathédrale. Les constructeurs du temple ont édité les mosaïques, supprimant les images du président, du ministre de la Défense Sergei Shoigu, du gouverneur de Crimée Sergei Aksyonov et d'autres responsables russes qui ont provoqué un débat houleux, ont été convaincus par l'OM.

Les visages des responsables russes étaient au centre de la mosaïque dédiée à l'annexion de la Crimée à la Russie. Maintenant au même endroit se trouvent les images des prêtres. Et où se trouvait le chef de Vladimir Poutine, une icône s'affiche maintenant, ce qui n'était pas le cas dans la version originale de l'image. Les décorateurs ont apporté une dernière révision à cette mosaïque: ils ont remplacé le slogan «Notre Crimée» dans l'image de l'affiche en bas à gauche, ils l'ont remplacé par le neutre «Nous ensemble».
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 22 Mai 2020 à 16:41 | Permalien

Saint Nicolas de Myre: Homélie et prière pour la fête de saint Nicolas
Saint Nicolas provient de Nicolas de Myre appelé aussi Nicolas de Bari.

Né à Patara au sud ouest de l'actuelle Turquie (à l'époque Asie mineure) entre 250 et 270 après JC, il fut le successeur de son oncle l'évêque de Myre. La basilique de Bari abrite les reliques de Saint-Nicolas

De son vivant, Nicolas de Myre fut le protecteur des enfants, des veuves et des gens faibles. Il fut bienveillant et généreux. Saint Nicolas serait décédé un 6 décembre 343, victime de persécutions sous l'Empire Romain. Il fut enterré à Myre, mais ses ossements furent volés en 1087 par des marchants italiens qui les emportèrent à Bari en Italie.L’évêque Nicolas de Myre en Lycie est certainement le saint chrétien le plus populaire, le plus universel. Pourtant, nous savons peu de choses personnelles sur lui, c’est un illustre inconnu de l’histoire chrétienne. Au fond, cela lui va très bien : sa notoriété est due surtout à son humilité, à sa modestie et à sa simplicité pastorale.

Homélie et prière pour la fête de saint Nicolas
Seigneur Dieu, toi qui abaisses les orgueilleux et élèves les humbles, tu as bien voulu faire de saint Nicolas le modèle du pasteur grand dans sa simplicité et fort dans sa foi orthodoxe, reçois aujourd’hui, par son intercession, nos prières et notre action de grâce.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 22 Mai 2020 à 07:30 | -1 commentaire | Permalien

Fête de l'apôtre et évangéliste Jean le Théologien
Saint Jean dictant l'Apocalypse à son disciple Prokhor

Jean est le premier disciple de Jésus.

Il a 20 ans environ au moment de sa rencontre avec Lui au bord du Jourdain. Il assiste à son Baptême en compagnie de son frère Jacques le majeur et d’André. Au retour de Jésus du désert, où il a passé quarante jours, il l'interpelle : "Maître, où demeures-tu ?" et le suit (EMV 47 - Cf. Jean 1, 35-39).

Jean l'évangéliste, ascète semblable aux anges, théologien qui as eu Dieu pour maître, tu as prêché au monde fidèlement la plaie immaculée du Seigneur faisant jaillir le sang et l'eau. C'est elle qui procure à nos âmes la vie éternelle.

Couché sur la poitrine du Christ le Maître pendant la Cène du Seigneur, ô disciple bien-aimé, d'elle tu as reçu la connaissance des choses ineffables et tu as clamé à tous d'une voix de tonnerre: Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu, la vraie lumière qui éclaire tout homme par sa venue dans le monde, le Christ Dieu, le Sauveur de nos âmes.

On attribue à l'apôtre Jean de nombreux miracles.

Lors d'une fête en dévotion à la déesse Artémis, que vénéraient les habitants d'Éphèse, Jean monta sur la colline où se trouvait une grande statue de la déesse et commença à haranguer la foule païenne. Celle-ci, furieuse, tenta de le lapider, mais toutes les pierres frappèrent la statue qui fut mise en pièces, puis les pierres se retournèrent contre ceux qui continuaient à les lancer.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Mai 2020 à 11:39 | 3 commentaires | Permalien

LA BÉNÉDICTION DES ICÔNES
"La plénitude de la vénération rendue aux icônes, que ce soit dans la production des icônes ou dans la prière devant elles, ne peut pas être isolée de la totalité de la foi parce que, comme l’indiquent les prières de bénédiction, cette vénération puise essentiellement à la même source théologique que tout notre culte d’adoration.

Il se peut qu’elle ne soit qu’un ruisseau parmi tant d’autres, mais l’eau est la même, laquelle monte de l’unique source de la seule Église." Mère Thekla (1)

Nous connaissons tous le rite de bénédiction des icônes et nous pensons qu'il fait intrinsèquement partie de la tradition orthodoxe.

Certains en contestent pourtant le bien fondé en arguant qu'il est apparu tardivement: sans remonter au 1er millénaire (l'absence de rite de consécration servit d'argument aux iconoclastes pour nier la sainteté des icônes), cette pratique n'avait certainement pas cours en Russie avant les réformes Nikonniennes (1653-1656) puisque les Vieux-Croyants n'y ont pas recours.

UN RITE TARDIF

Le rite de bénédiction des icônes est inscrit pour la première fois dans les offices orthodoxes peu avant ces réformes, dans le Trebnik (2) slavon du saint métropolite de Kiev Pierre Moghila (1646)(3); il suit de près le "Rituale Romanum" catholique (1614), qui codifie l’antique usage de bénir de nombreux biens à l’intérieur de la messe, à la fin du canon. Ce bref vade-mecum est axé sur la discipline des sacrements, alors battue en brèche par les Protestants.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 20 Mai 2020 à 03:06 | 0 commentaire | Permalien

Qui sont ces Russes qui ont rejoint la Résistance française ?
Pendant la Seconde Guerre mondiale, de nombreux citoyens russes et soviétiques ont rejoint les rangs de la Résistance pour lutter contre l'occupation nazie côte à côte avec le peuple français. Aujourd'hui, nous revenons sur leur histoire.

Si la Résistance française a joué un rôle clé dans le combat contre l’occupation allemande, on aborde rarement la question de la participation étrangère, et notamment l’engagement des personnes d’origine russe, dans la lutte contre l’Allemagne nazie. Et pourtant, ils furent nombreux à combattre avec les Français contre l'ennemi commun. En cette période historique tragique, les destins des Russes et des Français se sont croisés.

Selon le dernier recensement réalisé avant la guerre en 1936, la France comptait près de 80 000 Russes ou naturalisés d’origine russe. Beaucoup d’entre eux sont venus en Europe à la suite de la révolution de 1917. Certains exilés, tantôt appelés Russes blancs, tantôt émigrés de la première vague, ont après le drame du déracinement rejoint la Résistance dès la première année de l’occupation pour défendre la France et ses valeurs.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Mai 2020 à 18:34 | 1 commentaire | Permalien

DEVENIR ET RESTER UN CHRÉTIEN ORTHODOXE
Prêtre Andrew Phillips

INTRODUCTION

Nous entendons parfois des gens raconter comment ils en sont venus à rejoindre l'Eglise Orthodoxe. Bien que chaque histoire soit intéressante, et parfois même extraordinaire, je pense que les histoires racontant comment des gens sont restés de fidèles Chrétiens Orthodoxes malgré les tentations seront de plus grande utilité. Comme il est écrit dans l'Evangile : "C'est à votre constance que vous devrez votre salut" (Luc 21,19).

De plus, je n'ai pas intitulé cet entretien "Comment entrer dans l'Eglise Orthodoxe" mais "Comment devenir et rester un Chrétien Orthodoxe."

Car rejoindre l'Eglise Orthodoxe ou devenir un membre de l'Eglise Orthodoxe, cela concerne des changements externes, et ce n'est pas la même chose que "devenir un Chrétien Orthodoxe," qui concerne des changements intérieurs. Et rester un Chrétien Orthodoxe est encore plus important, c'est pourquoi j'ai consacré 3 fois plus de temps à cette partie-là qu'à comment devenir Chrétien Orthodoxe.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Mai 2020 à 10:10 | 21 commentaires | Permalien

Sainte Irène, martyre à Thessalonique, avec ses sœurs Agapé et Chiona (✝ 304)
Ce n'était qu'une jeune fille quand éclata la persécution à Salonique. Comme beaucoup d'autres, elle s'enfuit dans la montagne pour se cacher, mais elle se reprocha cette lâcheté et revint à la maison. C'est là qu'elle fut arrêtée. Le juge lui offrit la vie sauve si elle apostasiait. Elle refusa et fut brûlée vive.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Mai 2020 à 08:04 | 0 commentaire | Permalien

Christianophobie : la croix du pic Saint-Loup (Hérault) détruite par des laïcards
« Il semblerait que certains aient profité des derniers jours du confinement pour mettre en action un bien triste plan, la destruction de la croix qui ornait le sommet du pic Saint-Loup. La croix en fer paraît avoir été découpée au chalumeau à sa base comme le montrent certaines photos.

Un acte qui a été revendiqué par des tags « Pic Laïque » et « Witch Power » [« pouvoir sorcier »] ne laissant que peu de doute sur les intentions christianophobes des vandales.

Une enquête est menée actuellement par la gendarmerie.

Si le pic Saint-Loup est surtout connu aujourd’hui pour être un lieu de tourisme, de randonnée, d’escalade (et de vignoble), la montagne garde un caractère sacré qui ne doit certainement pas plaire à quelques extrémistes de la laïcité.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 17 Mai 2020 à 13:46 | 1 commentaire | Permalien

Le cinquième dimanche de Pâques, nous célébrons la fête de la Samaritaine
Corruptible était l'eau que tu cherchais, ô femme, et tu puises l'eau vive où tu blanchis ton âme !

La raison de cette fête, c'est que le Christ en ce jour confesse clairement qu'Il est le Messie, c'est-à dire l'Oint (messa, en hébreu, c'est l'huile). Et c'est pourquoi la présente fête a trouvé place dans la semaine de la Mi-Pentecôte. En outre, le dimanche précédent, le Christ opérait un miracle à la Piscine probatique. Ici, c'est au puits de Jacob que Jésus S'entretient avec une femme, ce puits que Jacob lui-même a fait creuser et qu'il a donné à son fils Joseph.

Le lieu était d'importance, car près du mont Somôr les Samaritains habitaient de nombreuses villes.

Le Christ entra donc à Sichar, là où Jacob avait habité jadis, avec sa fille Dina et ses autres enfants. Sichem, le fils de Emmor le Horrite (Hamor le Hivvite), l'ayant désirée, fut avec elle en lui faisant violence.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 17 Mai 2020 à 05:12 | -3 commentaire | Permalien

Le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou, a exposé pour RIA-Novosti la position de l’Église orthodoxe russe sur l’arrestation au Monténégro de l’évêque Joannice, ordinaire du diocèse de Budimlje-Nikšić, et de sept clercs de la cathédrale de Nikšić. L’archipasteur a fait la déclaration suivante :

L’Église orthodoxe russe est profondément alarmée de l’arrestation pour trois jours, par la police monténégrine, de l’évêque Joannice de Budimlje-Nikšić et de sept clercs de la cathédrale de Nikšić, ainsi que des renseignements qui lui parviennent sur le traitement humiliant infligé à ces ecclésiastiques orthodoxes.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 16 Mai 2020 à 14:09 | 1 commentaire | Permalien

Saints Boris et Gleb
Vladimir, le prince de Kiev avait deux fils, Sviatopolk et Iaroslav lorsqu'il épousa la princesse byzantine Anne.


Le baptême de leurs sujets et du prince fut un des fruits de ce mariage. La naissance de Gleb, puis de Boris quelques années plus tard, en fut le second fruit.

Lire Vladimir le BEAU SOLEIL (980-1015) et le Baptême de la Russie

Vladimir avait désigné ces deux jeunes princes comme ses héritiers, ce qui ne fut pas du goût des deux autres, en particulier Sviatopolk qui entra en guerre contre ses deux demi-frères. Boris et Gleb refusèrent de se défendre pour ne pas verser le sang. Ils furent assassinés à l'âge de 20 ans et de 15 ans. Leur autre demi-frère les vengea et, devenu prince de Kiev, promut leur culte.

La piété russe s'attacha à la figure de ces deux jeunes princes et en fit les symboles de la souffrance innocente à l'image de l'immolation du Christ.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 15 Mai 2020 à 19:32 | -1 commentaire | Permalien

Sainte Tamara reine de Géorgie 1160- 1212
Sainte-Tamara est commémorée le dimanche des Saintes Femmes Myrophores en plus de sa commémoration régulière le 1/14 mai.

En 1160, une fille, Tamar, est née au Roi George III (1155-1184) et à la Reine Burdukhan de la Géorgie.

Le Roi proclama qu'il allait partager le trône avec sa fille depuis le jour de ses douze ans. Reine de Géorgie d'une très grande intelligence et d'une grande beauté, elle monta sur le trône à l'âge de vingt-quatre ans.

La cour royale à l'unanimité a promis son allégeance et son service à Tamar, et le père et la fille ont dirigés le pays pendant cinq ans. Après la mort du Roi Georges en 1184, la noblesse a reconnu la jeune Tamar comme le seul maître de toute la Géorgie.

La Reine Tamar fut intronisée comme souveraine de toute la Géorgie à l'âge de dix-huit ans. Elle est appelée "Roi" dans la langue géorgienne parce que son père n'avait pas de héritier mâle et donc elle a jugé comme un Monarque et non comme une épouse.

Au début de son règne, Tamar a convoqué un conseil d'Eglise et adressée au Clergé avec sagesse et Humilité : «Le juge selon la justice, qui a confirmé le bien et condamnant le mal, at-elle indiqué.
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 14 Mai 2020 à 08:38 | 4 commentaires | Permalien

Le métropolite Hilarion contre l'image de Staline dans la principale église militaire de Russie
Le métropolite Hilarion, responsable du Département synodal pour les relations extérieures de l'Église, s'est prononcé contre la mosaïque avec Staline sur le mur de l'église principale des Forces armées russes à Koubinka, dans la région de Moscou.

"Je pense que, bien sûr, il ne devrait pas y avoir d'image de Staline dans une église orthodoxe, parce que Staline était un persécuteur de l'Église,il a  sur la conscience le sang de millions de victimes, y compris les nouveaux martyrs et confesseurs de l'Église russe", a déclaré le métropolite dans l'émission "Église et monde "sur la chaîne" Russia 24 "(VGTRK).

De plus, a-t-il ajouté, le temple n'est pas une salle d'exposition, pas un panorama de Borodino, pas l'endroit où les défilés militaires devraient être représentés. "Le temple est un lieu de prière, et je pense que toute la décoration  du temple -  devrait être subordonnée à cet objectif"
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Mai 2020 à 11:19 | 1 commentaire | Permalien

A Saint-Pétersbourg les prêtres devront abandonner la soutane avant de visiter les malades. Les médecins de l'hôpital pour enfants n ° 2 de Marie-Madeleine ont remercié un groupe de membres du clergé pour avoir nourri des patients infectés par un coronavirus avec des mesures de sécurité lors de leurs visites, a rapporté le service de presse du diocèse de Saint-Pétersbourg.

Le médecin-chef de l'hôpital Avtandil Mikawa, lors d'une réunion avec le clergé, a demandé que des précautions soient prises pour prévenir l'infection - porter des gants, un masque, des lunettes et une combinaison spéciale.

"Je communique constamment avec des médecins en Israël, en Amérique, en Europe occidentale - ils confirment que les mesures de précaution et les précautions protègent contre l'infection. Avouer et prendre part aux malades est le devoir du pasteur. Nous devons être avec les malades, car le Seigneur nous a donné cette épreuve. Nous devons être prudents, mais vous n'avez pas à avoir peur ", cite Mikawa, le service de presse du diocèse.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Mai 2020 à 20:25 | 0 commentaire | Permalien

Un appel au Patriarche de Moscou et de toute la Russie Cyrille à propos de la présence d’une image de Joseph Staline dans l'église principale des Forces armées de la Fédération de Russie
Votre Sainteté !

En 2020, dans le quartier Odintsovo de la région de Moscou, un temple-monument consacré à la Résurrection du Christ, le temple principal des Forces armées de la Fédération de Russie, devrait être inauguré.

De nombreuses sources, nous avons appris que dans ce temple apparaîtra la représentation d'un portrait de Joseph Staline porté par les participants au défilé de la victoire sur la place Rouge à Moscou. Malgré le fait que cette image ne soit pas une icône, l'apparition même du portrait de Staline dans l'Église de Dieu, dans un contexte complètement positif et glorifiant, deviendra une tentation pénible pour de nombreux croyants en Russie et dans d'autres pays.

Staline était le chef d'un parti politique qui professait l'athéisme militante, il a lancé des répressions anti-religieuses massives. Au cours des décennies de son règne - et avec son consentement - de nombreuses personnes innocentes ont été soumises aux tourments et à la mort, notamment des évêques, des prêtres et des laïcs de l'Église orthodoxe russe. La plupart des églises et des monastères ont été détruits ou fermés.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 10 Mai 2020 à 17:55 | 5 commentaires | Permalien

Quatrième dimanche après Pâques: l’Église orthodoxe lit le récit de la guérison du paralytique

Chers frères et sœurs, je dois vous faire une confidence : ces derniers jours, en réfléchissant à ce que j’allais vous dire en ce quatrième dimanche après Pâques, où l’Église orthodoxe lit le récit de la guérison du paralytique, contenu dans l’Évangile de Jean, j’étais troublé au point d’en faire des cauchemars dans la nuit. J’ai rêvé être face à des paralytiques, des personnes incapables de mouvoir autre chose que leur intelligence, leur esprit ; j’ai rêvé être moi-même paralysé au point de ne pouvoir ni bouger ni parler.

Mes rêves ne comportaient aucune guérison ; c’est au réveil que je retrouvais la conviction d’être en possession de mes membres.

Vous pouvez imaginer à quel point j’étais soulagé de me savoir parfaitement mobile ; vous pouvez donc imaginer la joie éprouvée par le paralytique de Jérusalem lorsqu’il a recouvré l’usage de ses membres grâce à la parole de Jésus, non pas par l’action magique d’un ange descendu dans une cuve d’eau bouillonnante, mais grâce à la miséricorde du Verbe créateur de Dieu descendu dans la nature même des humains, bouillonnante de passions et de péchés.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 10 Mai 2020 à 08:00 | -2 commentaire | Permalien

Un office à la mémoire du 75e anniversaire de la Victoire aura lieu dans la cathédrale anglicane de Moscou
Un service à la mémoire des victimes de la Seconde Guerre mondiale aura lieu vendredi, à la veille du jour de la victoire, dans la cathédrale anglicane Saint-André à Moscou, quelques prières seront exécutées par la chanteuse d'opéra Svetlana Kasyan, qui s'est récemment remise d'un coronavirus.

Les ambassadeurs des États-Unis et de la Grande-Bretagne sont attendus au service, Malcolm Rogers, représentant officiel de l'Église anglicane en Russie, prononcera un discours de bienvenue aux paroissiens. La diffusion en direct sera sur le site Internet du temple
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Mai 2020 à 21:48 | 1 commentaire | Permalien

Saint apôtre et évangéliste Marc
L'apôtre saint Marc naît trois ans après le Christ et décède à l'âge de soixante-cinq ans

Marc né Jean surnommé Marcus, est l'un des premiers convertis au christianisme et à l'évangélisation de l'Empire romain par l'apôtre Pierre. Il est disciple évangéliste des apôtres Pierre et Paul et l'auteur de l'Évangile selon Marc du Nouveau Testament.

Si son Évangile est le second dans l'ordre traditionnel du Nouveau Testament et des trois évangiles dits « synoptiques » avec l'Évangile selon Matthieu et l'Évangile selon Luc, il est probablement celui dont la rédaction initiale est la plus ancienne.

Marc est probablement l'inventeur du genre littéraire des évangiles tels que nous les connaissons.

Après la première version de son texte, vers 65-75, ce genre littéraire connaîtra un succès considérable, donnant naissance en un siècle à plus de dix évangiles se présentant comme des biographies de Jésus.

Son nom est Jean, Marc n'étant que son surnom. Selon les Actes des Apôtres, sa mère se prénommait Marie (12 Actes 12, 12). Ses parents auraient immigré en Palestine peu de temps après sa naissance, en raison d'attaques berbères sur leur ville et sur leur propriété. Ils se sont installés à Cana en Galilée où Jésus effectuera le miracle de la transformation de l'eau en vin, selon l'Évangile attribué à Jean, réputé être le premier « miracle » de Jésus. Marc aurait été un des intendants qui servaient au cours de cette fête
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Mai 2020 à 13:51 | -1 commentaire | Permalien

Lettre de soutien à Sa Sainteté le Patriarche de Moscou Cyrille
ХРИСТОС ВОСКРЕСЕ !

Votre Sainteté,

C’est avec gratitude, joie et reconnaissance que nous avons appris votre décision d’interdire que la représentation de Staline figure sur la fresque (mosaïque) parmi les soldats qui ont donnés leur vie pour la Russie.

Que notre Seigneur Jésus Christ ressuscité soit loué.

À vous, Votre Sainteté notre Patriarche - longue vie ! Soyez remercié pour votre sagesse.

En effet votre décision courageuse nous permet de répondre clairement à ceux qui nous reprochaient de rejoindre le Patriarcat de Moscou, que notre Église Mère est libre et que notre Patriarche Cyrille mène son troupeau selon la volonté de Dieu.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Mai 2020 à 14:54 | Permalien

1 ... « 2 3 4 5 6 7 8 » ... 294


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile