Une paroisse de l’Est des États-Unis est retournée au sein de l’Église hors frontières  d’où elle est partie après sa réunification avec l’Église orthodoxe russe en 2007
La communauté de la paroisse de l’ Assomption à Stafford, en Virginie, est retournée13 ans plus tard à l’Église russe hors frontières qu’elle avait quittée pour protester contre sa réunification avec le Patriarcat de Moscou.

Selon le site internet du diocèse d’Amérique de l’Est, il y a quelques semaines, le prêtre John Trepachko, resteur de la communauté, a écrit au doyen du district métropolitain du diocèse d’Amérique de l’Est, le père Victor Potapov, au sujet du retour de sa paroisse au sein de l’Église russe hors frontières.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 20 Janvier 2021 à 07:14 | 0 commentaire | Permalien

Le prêtre Nikolaï Tikhonchuk et le diacre Marc Andronikof, des professionnels de la santé, ont été décorés de médailles de l’Église orthodoxe russe « Gratitude patriarcale » pour leur lutte contre l’épidémie de coronavirus
Le 10 janvier 2021, dimanche de la Nativité, le métropolite Antoine de Chersonèse et d’Europe occidentale, exarque patriarcal en Europe de l’Ouest, a célébré la divine liturgie à l’église des Trois-Saints-Docteurs, à Paris.

Après l’office, le prêtre Nikolaï Tikhonchuk, soignant à l’hôpital Cochin de Paris, et le diacre Marc Andronikof, chef de service des urgences de l’hôpital Antoine Beclère de Clamart, ont été décorés de la médaille de l’Église orthodoxe russe « Gratitude patriarcale » pour leur contribution personnelle à la lutte contre l’épidémie de covid-19.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Janvier 2021 à 22:40 | -2 commentaire | Permalien

Sainte Théophanie de notre Seigneur
Icônes, Mosaïques, Fresques >>> ICI

Evangile de la Liturgie ( Matthieu III, 12-17)

Alors Jésus arrive de la Galilée au Jourdain, vers Jean, pour être baptisé par lui.

Celui-ci l’en détournait, en disant : " C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi, et toi, tu viens à moi !


" Mais Jésus lui répondit : " Laisse faire pour l’instant : car c’est ainsi qu’il nous convient d’accomplir toute justice. " Alors il le laisse faire. Ayant été baptisé, Jésus aussitôt remonta de l’eau ; et voici que les cieux s’ouvrirent : il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui.

Et voici qu’une voix venue des cieux disait: "Celui-ci est mon Fils bien-aimé, qui a toute ma faveur."
Rédigé par l'équipe de rédaction le 19 Janvier 2021 à 06:42 | 0 commentaire | Permalien

Homélie pour la guérison de dix lépreux
prêtre Nikolaï Tikhonchuk

Dix lépreux sont guéris, mais un seul rend grâce à Dieu pour faire de sa guérison un acte de foi

Chers frères et sœurs,

Aujourd’hui nous faisons mémoire de l’un des fondateurs du monachisme chrétien : saint Antoine le Grand. Il a vécu au IV° siècle en Egypte, à l’époque où le christianisme devient une religion d’Etat, et petit à petit le mode de vie des communautés chrétiennes change : les chrétiens ne sont plus ni persécutés, ni ouvertement méprisés par les païens.

Il y a un épisode étonnant dans la vie de Saint Antoine qui est montré comme un point de départ, comme un appel de Dieu à agir. Un jour dans l’église il entend la parole de l’Evangile : « Si tu veux être parfait, va, vends tout ce que tu possèdes et donne-le aux pauvres, et viens, suis-moi, et tu auras un trésor dans les cieux » (Mt 19, 21) Saint Antoine abandonne tout et part dans le désert pour vivre seul avec Dieu …
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 17 Janvier 2021 à 10:01 | 1 commentaire | Permalien

L’enfance de Jésus
Les Evangiles canoniques n’en disent pas grand-chose et les apocryphes, abondants sur le sujet, versent souvent dans le pur merveilleux.

Pauvre parmi les pauvres d’Israël

Joseph, son père « adoptif », n’a rien d’un grand seigneur. Il est charpentier, ou tout simplement ouvrier du bâtiment, selon la manière dont on traduit le grec tektôn (Mt 13, 55). Lors de la présentation de Jésus au Temple, 40 jours après sa naissance, ainsi que le prescrit la loi juive de l’époque, Joseph et Marie offrent le sacrifice des pauvres (Lc 2, 24), « un couple de tourterelles ou deux jeunes colombes ». La famille de Jésus est donc comptée parme les pauvres d’Israël.

Cette condition modeste a peut-être gênée une partie des premiers croyants. D’ailleurs, la critique antichrétienne en a aussi longtemps fait un argument contre la divinité de Jésus. « Il n’y a rien là qui fasse pressentir le royaume de Dieu », se moque le Romain Celse (II siècle) dans son fameux discours « Contre les chrétiens ».
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 16 Janvier 2021 à 20:16 | -2 commentaire | Permalien

Homélie pour la fête de sainte Geneviève de Paris
Quelques années après la mort de sainte Geneviève, une âme pieuse et lettrée écrivit sa vie. Bien lui en a pris ! Grâce à ce chrétien diligent, nonobstant le style très hagiographique de son œuvre, nous sommes bien informés sur Geneviève ; on ne peut pas en dire autant de tous les saints du premier millénaire.

Cette Vie de sainte Geneviève, rédigée en latin, date donc du VIe siècle. Ce qui m’a frappé à la lecture de cet écrit gallo-romain – que je vous recommande chaleureusement, d’autant qu’une traduction française est disponible sur Gallica en accès libre – c’est la présence en plein milieu de cette œuvre d’une référence à saint Siméon le Stylite, contemporain aîné de sainte Geneviève (elle avait environ trente-cinq ans quand il est mort), remarquable saint syrien, rendu célèbre grâce à la plume de Théodoret de Cyr, son contemporain.

Voici ce que la Vie de sainte Geneviève dit au sujet de Siméon :Il y avait pour lors du côté d’Orient, en Syrie, un saint homme appelé Siméon, célèbre par le mépris qu’il avait fait des plaisirs et des richesses du siècle et pour être aussi demeuré près de quarante ans sur une colonne près de la ville d’Antioche.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 16 Janvier 2021 à 12:26 | -4 commentaire | Permalien

Le Patriarcat roumain a soutenu l'EOU canonique avec Mgr Onuphre à sa tête
Mgr Andrei de Covasna de l'Église orthodoxe roumaine, a effectué une visite de pèlerinage dans plusieurs diocèses de l'EOU.

Les 11 et 13 janvier 2021, l’évêque Andrew de Covasna , en visite de pèlerinage en Ukraine, s'est incliné devant les sanctuaires de divers diocèses de l'Église orthodoxe ukrainienne et a célébré la Divine Liturgie dans la Laure des grottes, selon le Département de l'information et de l'éducation de l'UOC.

Le 11 janvier, Sa Grâce a rencontré à Tchernovtsy le métropolite Meletius de Tchernovtsy et de Bucovine et a prié dans les sanctuaires du diocèse de Tchernivtsi-Bucovine.

Plus tard, l'évêque a visité Ternopil. Là, Mgr Andrey Kovasnensky a eu une réunion avec le métropolite Sergius de Ternopil et Kremenets et s'est incliné devant les sanctuaires du diocèse de Ternopil. En particulier, Mgr André a visité la laure de la Sainte Dormition.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 15 Janvier 2021 à 21:32 | 0 commentaire | Permalien

Le patriarche Cyrille a chargé le diocèse de Moscou de s'engager dans une "russification raisonnable" des textes liturgiques
Il a noté que la compréhension des textes liturgiques joue un rôle énorme dans l'église .

Le patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie a chargé le diocèse de Moscou de créer un groupe de spécialistes pour évaluer la russification des textes utilisés lors des offices divins et des sacrements.

« Je demanderais au conseil diocésain d'y réfléchir et peut-être de créer un groupe de spécialistes qui pourraient travailler à la mise en œuvre de cette proposition [compiler un catalogue de traductions recommandées et déterminer le degré de russification des offices divins pour les paroisses qui veulent utiliser la langue russe]. Nous pourrions discuter de ces textes avec vous, les examiner et décider s'ils devraient ou non être introduits dans notre pratique », a déclaré jeudi le patriarche lors de la réunion diocésaine du diocèse de Moscou.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 15 Janvier 2021 à 10:55 | 3 commentaires | Permalien

Saint Seraphim de Sarov  (1759-1833) - Entretien avec Motovilov
"Starets Séraphim - un moine de Sarov" - Nouvelle publication (BD pour enfants)

Prokhore Mochnine (Saint Séraphim de Sarov), fils d'un entrepreneur en bâtiments, est né à Koursk, en Russie en 1759. Alors que l’Occident va s’éclairer aux lumières de la raison horizontale, il sera le saint d’Orient qui rappellera au monde moderne qu’il existe une Autre Lumière, qui habite et transcende l’homme en lui conférant une dignité incomparable et une joie que nul ne peut ravir.

Ayant reçu très jeune la visite de la Vierge Marie - elle apparaît et proclame « Celui-là est de notre race » - Prokhor entre à vingt ans au monastère de Sarov où il prend le nom prédestiné de Séraphim, le “flamboyant”. Là, il se prépare à l'ordination monastique qui eut lieu en 1786. Après seize années de vie monastique et avec l'accord de ses supérieurs, il choisit la vie solitaire en forêt et s'efforce de revivre la vie de Jésus dans un « désert » qu’il appellera sa Terre Sainte. Il vécut dans l’ascèse et la prière, passant la plupart de ses nuits en prière, debout sur un rocher.

Ce fut une longue et difficile ascension spirituelle où se mêlent les apparitions de la Vierge Marie et les persécutions démoniaques. On le voit nourrissant amicalement d’énormes ours. Un jour, il fut battu par des voleurs. Il garda toute sa vie des séquelles douloureuses de ces coups.

Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 15 Janvier 2021 à 10:30 | 12 commentaires | Permalien

La Turquie moderne est incompréhensible sans l'Empire ottoman qui est lui-même incompréhensible sans l'Empire byzantin... ». La transformation récente, autocratique, de la Cathédrale Sainte Sophie de Constantinople en mosquée par le pouvoir turc n'a pas manqué de choquer le monde orthodoxe et bien au-delà. C'est en Turquie, à Istanbul, dans le célèbre quartier du Phanar, que siège le primat d'honneur de l'Orthodoxie, le Patriarche OEcuménique de Constantinople.

Pour parler des ambiguïtés et ambitions de la Turquie néo-ottomane, Carol Saba reçoit Jean François Colossimo, directeur des Editions CERF, qui vient de publier « Le sable et le turban, Jusqu'où ira la Turquie ? ». Ne manquez pas cette rétrospective qui plonge dans les cent ans de vertiges qu'a connus la République turque née des ruines de l'Empire ottoman et ce décryptage sans concession des ambivalences turques d'aujourd'hui.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Janvier 2021 à 10:55 | 0 commentaire | Permalien

Saint Basile le Grand et Circoncision de notre Seigneur Jésus Christ
Le huitième jour de la Naissance du Sauveur est arrivé ; l'étoile qui conduit les Mages approche de Bethléhem ; encore cinq jours, et elle s'arrêtera sur le lieu où repose l'Enfant divin.

Aujourd'hui, ce Fils de l'Homme doit être circoncis, et marquer, par ce premier sacrifice de sa chair innocente, le huitième jour de sa vie mortelle. Aujourd'hui, un nom va lui être donné ; et ce nom sera celui de Jésus, qui veut dire Sauveur. Les mystères se pressent dans cette grande journée ; recueillons-les tous, et honorons-les dans toute la religion et toute la tendresse de nos cœurs.

Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 14 Janvier 2021 à 08:00 | -2 commentaire | Permalien

La communauté orthodoxe s'est fermement opposée à la restauration du monument au bourreau Dzerzhinsky à  la place de la Loubianka
Un certain nombre de mouvements sociaux ont réagi négativement à l'appel des communistes de restaurer le monument à l'organisateur de la "terreur rouge"

Comme on le savait, l'organisation «Officiers de Russie» (et un certain nombre d'autres organisations et individus) ont appelé à la restauration d'un monument à F.E. Dzerzhinsky, l'un des proches associés de Lénine et à l'organisateur de la Terreur rouge.

Le Lieutenant-général de la Réserve Leonid Reshetnikov- président de la Société "Patrimoine de l'Empire", Yevgeny Nikiforov- Président de la Fraternité orthodoxe "Radonezh" , Alexandre Krutov- rédacteur en chef du magazine "Maison russe", Vladimir Lebedev - Président de l'Union des citoyens orthodoxes, le célèbre publiciste orthodoxe Sergei Khudiev et de nombreux autres croyants se sont élevés contre l'initiative des communistes de restaurer le monument à l'un des proches associés de Lénine et à l' organisateur de la Terreur rouge F.E. Dzerzhinsky à Moscou, place Lubyanskaya.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Janvier 2021 à 07:53 | 4 commentaires | Permalien

Un nouveau livre de Grzegorz Ojcewicz: « N'étais-je pas Jonas? »  Christianisme et société dans la vision du monde de St. Mère Marie (Skobtsov)
Grzegorz Ojcewicz , linguiste, spécialiste de l'œuvre d'Ivan Bounine et de Serge Essénine ainsi que de Sainte Marie de Paris, auteur de 430 publication, enseigne à l'Université de Varmie et Mazurie d'Olsztyn

"Dans ce volume, j'ai rassemblé et analysé les œuvres les plus importantes de Sainte Mère Marie (Skobtsov), dans laquelle elle écrit sur le christianisme et la société. J'ai présenté ses œuvres de 1924 à 1943, c'est-à-dire le temps couvrant la période sociale et religieuse de l'activité séculière et monastique de l'auteur, grâce à laquelle il est devenu possible de retracer l'évolution des points de vue de la moniale Marie sur près de deux décennies.

Sa position par rapport à l'Église et à la vérité du Christ s'est avérée inébranlable, ainsi que sa conviction de la nécessité de s'engager chaque jour dans la liturgie extra-ecclésiale. Le deuxième commandement évangélique était le premier impératif interne de la religieuse parisienne, qu'elle mettait en pratique avec confiance.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Janvier 2021 à 05:30 | 0 commentaire | Permalien

Sainte Geneviève: la procession de la patronne de Paris n'aura pas lieu aujourd'hui
Victime du confinement, la procession de la patronne de Paris n'aura pas lieu aujourd'hui. Sa châsse restera sur le parvis de l'église Saint-Étienne-du-Mont.

Par Frédéric Lewino

Comme chaque année, à cette date, la châsse contenant les reliques de la sainte patronne de Paris quitte l'église Saint-Étienne-du-Mont pour se rendre à Notre-Dame, suivie par une procession de plusieurs centaines de fidèles. Ce dimanche 10 janvier, ce ne sera pas le cas, la faute au confinement. N'y a-t-il pas là une sorte de paradoxe puisque, depuis le Moyen Âge, les processions de sainte Geneviève sont organisées pour protéger Paris des calamités publiques et des épidémies ? Les autorités ne laissent-elles pas passer une occasion en or pour bouter le virus Sars-CoV-2 hors de Paris et même de la France entière ?

Le curé de Saint-Étienne-du-Mont nous a confié qu'il devra se résoudre à exposer les reliques de la sainte sur le parvis de l'église. Sera-ce suffisant ?
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Janvier 2021 à 20:32 | -1 commentaire | Permalien

Le métropolite Philarète, exarque patriarcal de toute la Biélorussie, est décédé à l'âge de 86 ans
Le 15 décembre, le métropolite Philarète, 85 ans, a été hospitalisé. Le lendemain, on a appris qu'il avait un coronavirus confirmé . Il a reçu un traitement dans l'une des cliniques de Minsk, la direction de l'institution médicale n'a jamais rendu compte de l'état de santé du métropolite . L'exarchat biélorusse, dit que le métropolite était en soins intensifs tout ce temps. Le 12 janvier 2021, à l'âge de 86 ans, Son Eminence le métropolite Philarète (Vakhromeev), exarque patriarcal honoraire de toute la Biélorussie, est décédé"

Le métropolite Philarète (dans le monde Cyrille Varfolomeevich Vakhromeev) est né le 21 mars 1935, à Moscou, dans une famille d'employés, et son grand-père est issu d'une ancienne famille noble.

Le futur primat de l'Église orthodoxe biélorusse entre au Séminaire théologique de Moscou, puis à l'Académie théologique. Philarète est devenu moine en 1957

Il a dirigé la métropole biélorusse en octobre 1978, devenant en même temps l'exarque patriarcal de l'Europe occidentale. En avril 1981, il a été nommé président du Département des relations extérieures avec l'Église du Patriarcat de Moscou.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Janvier 2021 à 12:57 | -1 commentaire | Permalien

Saint Joseph Artisan - Epoux de la Vierge Marie
"C'était un juste" selon l'évangile de saint Matthieu, ch. 1,19.

Nous fêtons aujourd'hui, saint Joseph comme artisan et travailleur manuel. Charpentier de son métier, il coopéra par le travail de ses mains à l'oeuvre créatrice et rédemptrice, tout en gagnant le pain de la Sainte Famille et, avec Marie, en éveillant à la vie des hommes l'Enfant que Dieu lui avait confié.

Mémoire de saint Joseph, travailleur. Le charpentier de Nazareth travailla pour subvenir aux besoins de Marie et de Jésus et initia le Fils de Dieu aux travaux des hommes

C’est pour cela qu’il est le modèle et le protecteur des travailleurs chrétiens qui le vénèrent en ce jour où, dans de nombreux pays du monde, on célèbre la fête du travail.

Les évangélistes ne nous ont conservé aucune parole de ce "juste", le charpentier de Nazareth en Galilée, fiancé de Marie, la Mère de Dieu, époux aussi discret que fidèle et chaste. Père nourricier et éducateur de Dieu le Fils, devenu homme parmi les hommes de ce village, il le fait tout simplement. L'ange lui avait dit: "Ne crains pas de prendre chez toi, Marie, ton épouse." et Joseph prit chez lui Marie son épouse.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Janvier 2021 à 09:30 | -1 commentaire | Permalien

Il était une fois Noël... les souliers  sous le sapin !
Xénia Krivochéine

Attente, frissons d’impatience, pressentiments de la joie toute proche : bientôt une multitude d’invités, tant de bonnes choses sur la table, cadeaux, mystérieuses surprises : bientôt Noël ! Suspense qui commence au tout début de décembre.
Nous aplanissions le papier alu de nos chocolats à l’aide d’une cuillère à soupe et nous le mettions entre les pages d’un épais livre bien avant le début du carême. Nous emmaillotions dans ce papier noix et mandarines, nous le percions avec une aiguille, y fixions un fil pour accrocher le tout au sapin. L’odeur des mandarines se faisait chaque jour de plus en plus perceptible. Ainsi que celle des pommes.

Mon père les achetait par caisses entières où elles reposaient dans de fins copeaux dorés, telles de jeunes demoiselles présentant bien. Les caisses étaient étiquetées : N°6, « Soleil » ou « Rainettes dorées ». Variétés, dimensions et couleurs si variées.

Père commençait à apporter ces caisses bien avant Noël, maman les gardait sur des étagères entre les portes car il faisait plus frais à proximité du plafond. C’est également à cette hauteur qu’étaient stockés les pots de confiture que l’on gardait pour les ouvrir le jour de Noël.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 12 Janvier 2021 à 17:18 | 0 commentaire | Permalien

Le massacre des innocents
La Bible raconte que les rois mages avaient prévenu Hérode, le roi des juifs (mis en place par les romains), de la naissance d'un envoyé de Dieu, Jésus, un nouveau roi des juifs. Hérode ayant eu peur de perdre son trône ordonna le massacre de tous les enfants mâles de moins de 2 ans, espérant tuer Jésus. Marie, Joseph et Jésus auraient alors fui en Égypte. Ils seraient revenus une fois Hérode mort.

Matthieu 2 :13-23

Après le départ des mages, un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, et dit Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, fuis en Égypte et restes-y jusqu'à ce que je te parle ; car Hérode va rechercher le petit enfant pour le faire périr. Joseph se leva, prit de nuit le petit enfant et sa mère, et se retira en Égypte. Il y resta jusqu'à la mort d'Hérode, afin que s'accomplisse ce que le Seigneur avait déclaré par le prophète : J'ai appelé mon fils hors d'Égypte.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 11 Janvier 2021 à 07:02 | 1 commentaire | Permalien

La fuite en Égypte
Alors que l’Ancien Testament contient toute une série d’histoires dramatiques dont le point culminant sont des scènes de fuite, d’exode ou d’expulsion, le Nouveau Testament n’en propose qu’une seule mais qui s’est profondément inscrite dans la conscience historique des chrétiens et est devenue l’un des thèmes les plus populaires de l’art chrétien.

Il est paradoxal que cette histoire – la fuite de la Sainte Famille en Égypte – est rapportée de manière plutôt brève, alors qu’il s’agit de l’un des épisodes clés de la tendre enfance de Jésus-Christ.

L’évangéliste Matthieu raconte qu’à Bethléem, sous le règne du roi Hérode, Marie, femme de Joseph, mit au monde son fils Jésus, conçu de l’Esprit Saint, et que « les mages d’Orient » reconnurent en lui « le roi des Juifs ». Ils vinrent alors l’adorer et lui offrir des présents (Matthieu 1, 18-2, 12).
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 10 Janvier 2021 à 07:10 | 20 commentaires | Permalien

Loukachenko peut interdire les activités de l'Exarchat biélorusse de l'Église orthodoxe russe
L'Exarchat biélorusse du PM (Eglise orthodoxe biélorusse) a reçu un "avertissement" des responsables biélorusses indiquant la nécessité de se conformer à la législation de la république post-soviétique. Ceci est indiqué dans la lettre de l'exarque patriarcal de toute la Biélorussie, le métropolite de Minsk Benjamin.
.
La lettre du métropolite est datée du 17 décembre et adressée à l' archevêque Artemy de Grodno . Le document mentionne un "avertissement" émis le 27 novembre 2020 par le commissaire aux affaires religieuses et nationales du Bélarus - ce poste était alors occupé par Leonid Gulyako (il a été démis de ses fonctions à la veille du nouvel an).
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Janvier 2021 à 17:46 | 1 commentaire | Permalien

1 ... « 2 3 4 5 6 7 8 » ... 302


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile