À Abidjan, dans le quartier d’Angré-Château, se dresse une église méconnue, à la cloche imposante : l’Église orthodoxe grecque. Plus de 1 350 personnes se réclament de cette confession qui fêtera ses 15 ans de présence en Côte d’Ivoire au mois de mai.

L’ambiance est conviviale, ce dimanche 5 février, à l’église orthodoxe d’Angré. Depuis la célébration des matines à 9 heures, les fidèles de la communauté sont réunis. Ils suivront ensuite la divine liturgie puis prendront ensemble le café. Ce sera l’occasion pour eux d’écouter un enseignement biblique.

À la rencontre de l’Église orthodoxe grecque de Côte d’Ivoire
À l’intérieur de l’église, sous l’œil vigilant des nombreuses icônes qui ornent les murs, les enfants mangent leur pain en bavardant quand ils ne courent pas ici et là.

Marie-Charlotte Dihi est une fidèle engagée dans la paroisse orthodoxe depuis six ans, baptisée depuis quatre ans : « Dans cette église, nous sommes unis, nous formons une vraie famille. Tous les dimanches nous partageons nourriture et enseignement biblique. »

Pour Béatrice Koffi aussi, la communauté orthodoxe est une seconde famille : « Ce qui fait notre force, c’est la solidarité et l’entraide. » Suite La Croix

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 15 Février 2017 à 15:18 | 0 commentaire | Permalien