Syrie: Aujourd’hui ces Chrétiens d’Orient nous montrent un chemin sur lequel nous devons les suivre
Armelle Milcent

De retour de notre voyage de Syrie, nous souhaitons vous témoigner de l’espérance que nous avons vue à l’œuvre grâce à votre soutien.

Dans la situation dramatique actuelle, où les privations sont quotidiennes (les files d'attentes pour le pain, l’essence... durent des heures et dégénèrent parfois), ces chrétiens laïcs, prêtres et religieux, sont debout et engagent leur talent et leur intelligence au service de la société.

Nous y étions à l'occasion de la bénédiction par le patriarche grec melkite, S. B. Absi, de l'église Saint Paul de Jaramanah, quartier mixte dans la banlieue de Damas. Nous y avons rencontré de très nombreuses communautés chrétiennes.

Sœur Jihane Atalla, jeune directrice rayonnante de l’école des Soeurs de la Charité de Ste Jeanne-Antide, a choisi comme thème de l’année pour ses 1 400 élèves «s’harmoniser et se relever » : s’entraider dans toutes les difficultés pour se relever ensemble et élever tout ce qui nous entoure.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 29 Juillet 2021 à 14:23 | -1 commentaire | Permalien

Professeur d'histoire, auteur de plusieurs ouvrages sur la place du sacré dans la société humaine, Christophe Levalois s'intéresse depuis des décennies au rapport : homme / loup. L'image de cet animal, symboliquement associé à la fécondité et au commencement est en opposition avec celle du loup destructeur que sa domestication cependant efface. "Le loup et son mystère - Histoire d'une fascination" - par Christophe Levalois
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 27 Juillet 2021 à 21:50 | 0 commentaire | Permalien

Sans la pensée scientifique catholique, il n'y aurait pas d'Internet, estime le porte-parole de l'Église orthodoxe russe
La culture européenne moderne, y compris Internet, aurait été impossible sans le développement de la pensée catholique, déclare Vladimir Legoyda , responsable du Service des relations de l'Église avec la société et les médias au Saint Synode.

« Si nous considérons la culture des orthodoxes, catholiques et protestants et regardons ensuite comment la civilisation européenne s'est développée, alors, d'une part, les réalisations modernes de cette civilisation sont sans aucun doute associées au développement de la pensée catholique. Il n'y aurait pas d'Internet sans scolastique », a déclaré V. Legoyda lundi lors d'une conférence de presse à Moscou.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 27 Juillet 2021 à 13:11 | 0 commentaire | Permalien

Archimandrite Serge (Chévitch) 1903-1987 à l'occasion du 34e anniversaire  de sa dormition
Introduction

Le père Serge Chévitch fut en relation avec la correspondante de ces lettres de 1930 à son décès en 1960. C'était une dame russe, émigrée à Paris avec sa fille, qui avait perdu toute sa famille et traversé de dures épreuves. La dépositaire des lettres n'a pas autorisé leur publication intégrale mais seulement les extraits présentés ici.

Aucune des lettres n'étant datée, on ne peut leur attribuer d'ordre chronologique mais on comprendra facilement qu'elles appartiennent à des périodes bien différentes de la vie de la correspondante.

Lorsqu'il devint moine, le père Serge vivait alors à Paris dans un petit monastère rattaché à la toute proche communauté des Trois Saints Hiérarques, restée depuis 1931 sous l'homophore du Patriarcat de Moscou. Le petit groupe comptait ou avait compté depuis sa fondation, tant parmi les clercs que parmi les paroissiens, plusieurs correspondants directs de saint Silouane, la moniale iconographe Théodosie (Orlova), le futur archevêque Séraphin (Rodionov) ou Nadejda Soboleva (future moniale Silouane) notamment, ou du père Sophrony (Sakharov), comme le fondateur de la communauté des Trois Saints Hiérarques lui-même, le métropolite Benjamin (Fedtchenkov), le moine iconographe Gregoire (Kroug), sans parler de l'archimandrite Dimitri (Balfour).

C'est à saint Silouane que le père Serge lui-même écrivit, lorsqu'il résolut de devenir moine en 1938, pour lui demander sa bénédiction. La réponse du starets fut la dernière lettre qu'il écrivit avant sa mort. Déposée sur la table de sa cellule, elle fut postée le lendemain par le père Sophrony.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 25 Juillet 2021 à 08:57 | 0 commentaire | Permalien

Jean Tchékan le  fondateur du SOP est né au Ciel le mercredi 21 juillet 2021
Carol Saba Responsable de la Communication, Assemblée des Évêques Orthodoxes de France

Entre serviteur de Dieu, Jean, dans la joie de ton Maître ! Mémoire éternelle !

Oh Seigneur ! Que je connais ce regard ! Que nous avons côtoyés Nada et moi même, depuis le début des années 90 en France ! Notre ami Jean Tchékan est né au Ciel ce mercredi 21 juillet. Le Christ est ressuscité !

Personne ne peut imaginer l'Orthodoxie en France sans Jean qui fut, avec mérite, le père fondateur de l'information orthodoxe en France en fondant le fameux SOP le Service Orthodoxe de Presse, où on s'empressait Antiochiens, Grecs, Russes, Roumains, Serbes etc. et français orthodoxes, pour y écrire articles, chroniques et infos sur nos Églises respectives.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 24 Juillet 2021 à 16:59 | 1 commentaire | Permalien

Le nouveau Métropolite de France est l'Archimandrite Dimitrios Ploumis a été élu
Le Saint Synode du Patriarcat œcuménique se réunit aujourd'hui, mardi 20 juillet, au PHANAR sous la présidence du Patriarche œcuménique S.S. Bartholomé.

L'annonce du Patriarcat œcuménique en détail :

"Aujourd'hui, 20 juillet 2021, le Saint Synode s'est réuni sous la présidence de Sa Sainteté le Patriarche œcuménique Mgr. Demetriou Ploumis, responsable de la Communauté Grecque Orthodoxe de l'Assomption de la Vierge Marie de Marseille et de la Région Hiérarchique du Sud de la France. SUITE

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Juillet 2021 à 15:41 | 1 commentaire | Permalien

Une déclaration du  métropolite Hilarion à propos de l’épidémie
Mgr Hilarion : « Les personnes qui ne sont pas vaccinées contre le coronavirus, qui infectent les autres et deviennent la cause de leur mort, expieront leur péché à vie »

Selon le métropolite, il est souvent confronté au fait que des personnes qui n'ont pas été vaccinées contre le coronavirus viennent se repentir. Elles disent qu'elles ont involontairement causé la mort d'autrui. "Ils viennent et disent: 'Comment puis-je vivre avec ça désormais?', - a dit le métropolite. - Et c'est même difficile pour moi de dire comment vivre avec ça maintenant. Toute votre vie, vous devez expier le péché commis."

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Juillet 2021 à 15:13 | Permalien

Le Phanar est indigné par la décision du Synode de l'Église de Grèce
Le patriarche Bartholomée est mécontent du fait que les hiérarques grecs aient pris une décision qui pourrait affecter de "nouveaux territoires...

Le 21 juillet 2021, le Synode du Patriarcat de Constantinople a exprimé son mécontentement face à la décision du Synode de l'Église orthodoxe grecque sur la nomination d'exarques pour les métropoles de l'Église grecque, dirigées par des hiérarques âgés et malades, écrit le site Orthodox Times.

Le Phanar considère cette décision inacceptable, car elle peut affecter les diocèses des soi-disant « nouveaux territoires », que le patriarche de Constantinople considère comme les siens.

A cet égard, le chef du Phanar a l'intention d'adresser prochainement une lettre à l'archevêque d'Athènes et de toute la Grèce, Jérôme, pour protester contre cette décision.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 22 Juillet 2021 à 16:12 | 3 commentaires | Permalien

Le clergé de l'Église orthodoxe russe a mis en garde contre les "erreurs anti-scientifiques" dans les sermons
Pendant le sermon, les prêtres ne peuvent pas parler publiquement de domaines scientifiques complexes sans avoir une formation appropriée, a déclaré l’administrateur du Patriarcat de Moscou, l’évêque de Zelenograd Savva Toutounov , commentant les propos du supérieur du monastère de Solovki sur les vaccinations contre le COVID-19.

Plus tôt, le supérieur du monastère de la Transfiguretion, dans les îles Solovki, l'évêque Porphyre (Schoutov) d'Ozersk, a déclaré dans un sermon que les composants du vaccin contre le coronavirus "sont intégrés dans le génome humain, le changent, le modifient", et doutait également que "L'image de Dieu restera intacte. " Il a suggéré qu'après la vaccination, une personne cesse d'être une "personne autonome et souveraine".
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Juillet 2021 à 13:35 | -5 commentaire | Permalien

Le président du DREE est intervenu à Washington au Sommet international sur la liberté religieuse
Le 14 juillet 2021, avec la bénédiction de Sa Sainteté le patriarche Cyrille de Moscou et de toutes les Russies, le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou, a présenté une communication devant les participants au Sommet international sur la liberté religieuse, à Washington (États-Unis).

Des personnalités politiques, publiques et religieuses du monde entier, notamment des représentants des Églises orthodoxes locales, de l’Église catholique romaine, des Églises orientales préchalcédoniennes et de différentes dénominations protestantes participaient à cette rencontre.

Le président de l’organisation chrétienne de défense des droits de l’homme « The Open Doors USA », David Curry, a présenté le métropolite Hilarion, soulignant les nombreux efforts du président du DREE pour la défense des chrétiens.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Juillet 2021 à 14:27 | Permalien

Mgr Hilarion de Volokolamsk a visité à Washington la cathédrale Saint-Jean-Baptiste de l’Église russe hors-frontières
Le 14 juillet 2021, le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou, a visité à Washington la cathédrale Saint-Jean-Baptiste de l’Église russe hors-frontières. Cette paroisse fut fondée en septembre 1949 par saint Jean de Shanghaï.

L’archiprêtre Victor Potapov, recteur de la cathédrale depuis quatre décennies, a accueilli Mgr Hilarion à l’entrée de l’église. L’archipasteur s’est dit heureux de revenir à l’église Saint-Jean-Baptiste, où il avait célébré un service divin en 2017.

Pendant leur échange, le recteur a parlé au président du DREE du travail de la paroisse avec la jeunesse, de ses efforts d’évangélisation et de sa pastorale.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Juillet 2021 à 14:13 | Permalien

La rencontre du pape François avec une délégation du Patriarcat de Constantinople, conduite par le métropolite Emmanuel de Chalcédoine, fin juin, a provoqué une nouvelle vague de discussions sur la possibilité d’un accord entre le Phanar et le Vatican vers une « réunion » des catholiques et des orthodoxes.

Commentant ce sujet à la demande de la présentatrice de l'émission « L’Église et le monde », E. Gratcheva, le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou, a précisé qu’il s'agissait d’une rencontre annuelle : pour la fête des saints Pierre et Paul suivant la calendrier grégorien, une délégation du Patriarcat de Constantinople se rend à Rome et rencontre le pape.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Juillet 2021 à 12:54 | -2 commentaire | Permalien

Prière aux Saints Apôtres Coryphées Pierre et Paul
Saint Justin de Tchéliyé (Popovitch)

Ô très glorieux Apôtres Pierre et Paul ! Vous avez parcouru irrésistiblement tout le chemin évangélique de la terre au ciel, car rien ne pouvait vous y arrêter ou vous en détourner, aucun malheur, aucun tourment, aucune affliction, aucune souffrance, aucune épreuve, aucune persécution, aucune menace, aucun danger, aucune crainte, aucune épée, aucun supplice, aucune mort. Aidez-nous, nous autres pécheurs, à parcourir sans honte ce chemin saint et à entrer dans le Royaume Céleste.

Pour le Seigneur Christ vous avez tout abandonné, mais ainsi vous L’avez acquis, Lui – le seul vrai Dieu du Ciel et de la terre, et avec Lui, tous Ses trésors : l’Eternelle Vérité Divine, l’Eternelle Justice Divine, l’Eternel Amour Divin, l’Eternelle Vie Divine. Accordez à nous aussi pécheurs quelques miettes de Sa Vérité Divine, de Son Amour Divin, de Sa Vie Divine, que fuient loin de nous sans se retourner, tout mensonge, toute injustice, toute haine, toute malice, toute malveillance, tout orgueil, toute concupiscence, toute colère, toute rage, toute envie, toute ruse, toute passion, tout mal, tout péché, toute mort, tout diable, tout enfer.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 12 Juillet 2021 à 19:11 | 1 commentaire | Permalien

La Nef : Découvrez  dossier SPECIAL  « Les tradis » et ENTRETIEN - Du goulag à la liberté, entretien avec Nikita Krivochéine
SOMMAIRE DU N°338 JUILLET-AOÛT 2021

ENTRETIEN avec Nikita Krivochéine - Du goulag à la liberté

Né à Paris en 1934 dans une famille de la noblesse ayant fui le communisme, Nikita Krivochéine, en 1948, rejoint l’URSS avec ses parents qui pensent retrouver une Russie apaisée, ce qui lui vaudra de connaître le goulag avant de pouvoir revenir en France en 1971. Il raconte cela dans un livre poignant (1)

La NEF Vous avez eu un parcours inimaginable, né en France, puis départ pour l’URSS où vous connaîtrez le goulag et retour en France : pourriez-vous nous le résumer ?

Nikita Krivocheine: Le Ciel a été clément, généreux : j’ai pu rentrer en France, m’y bien réintégré, y faire revenir mes parents, fonder un foyer. Parmi les jeunes émigrés emmenés en ex-URSS après la guerre ceux qui ont eu cette chance se comptent sur les doigts d’une main. Il m’été donné de voir de Paris l’effondrement du régime communiste, et cela sans que le sang soit versé ! Une grande vague de règlements de comptes meurtriers était plus que probable. Nous avons survécu en URSS corporellement ainsi que dans notre foi, notre vision. Mais combien de « rapatriés » ont préféré se faire « couleur muraille », se dépersonnalisé pour survivre. Mon retour en France a été et reste un très grand bonheur !
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 12 Juillet 2021 à 14:11 | 17 commentaires | Permalien

Les Eglises du Nord russe seront numérisés à l'aide des dernières technologies
Les anciennes églises survivants du grand Nord seront incluses dans le registre des monuments en ruine. Une archive numérique de es édifices, sera créée dans les plus brefs délais.

Deux méthodes seront utilisées pour décrire en détail ces bâtiments : la photogrammétrie et le balayage laser. La première consiste à faire voler un drone équipé d’ un appareil photo numérique autour du temple et la prise d’une photographie panoramique circulaire de l'ensemble . En ce qui concerne les monuments, à propos desquels une décision de conservation sera prise par la suite, cela est généralement suffisant. Il est possible, sur la base des résultats de la photogrammétrie, d’élaborer un projet de restauration. La numérisation laser est plus onéreuse mais plus précise..
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Juillet 2021 à 09:20 | 2 commentaires | Permalien

La célébration de Pâques par une église clandestine dans le camp de Solovki en 1929
A la fin de 1929 une terrible épidémie de typhus éclata aux îles Solovki. Sur 18.000 détenus, 5000 mille en furent atteints.

La position de l’Eglise clandestine en fut bien affermie aux Solovki. Les tchékistes du camp s’amusaient beaucoup du désarroi de l’Eglise et de sa souffrance. Lorsque de nouveaux détenus du clergé arrivaient, on les forçait à déclarer s’ils étaient pour ou contre l’Eglise officielle. Et pour ou contre la décision de Mgr Serge Stragorodsky . Avec une joie mauvaise, en les raillant, on leur demandait : « Quelle est votre attitude envers « nôtre » métropolite Serge qui dirige « l’église soviétique » ?

Le clergé de l’Eglise officielle montrait une grande prudence ; celui des catacombes se révélait plus actif. Malgré l’extraordinaire sévérité du régime à Solovki, et ai risque d’être torturé et fusillé, les évêques de l’Eglise secrète (catacombes) : Victor, Hilarion, Nectaire, Maxime, non seulement arrivaient à célébrer des services religieux clandestins, mais purent encore consacrer de nouveaux évêques.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 10 Juillet 2021 à 16:13 | 4 commentaires | Permalien

Saint Procope d’Oustioug (+1303) est un thaumaturge, fol-en-Christ
De catholique il est devenu orthodoxe. Saint Procope reposa dans le Seigneur à un âge avancé, le 8 juillet 1303, aux portes du monastère des Archanges. Béatification 1547 à Moscou

Son nom séculier, son prénom, sa date et lieu de naissance ne sont pas connus avec précision (selon certaines sources son nom serait Jacob Potharst). Comme saint Isaac, Procope était un riche marchand. Il n’était ni russe, ni orthodoxe de naissance. Procope est né à Lübeck et faisait du commerce à Novgorod grâce au traité des villes hanséatiques. Il fut profondément touché par les enseignements de l’orthodoxie et, renonçant au catholicisme latin, il fut baptisé dans l’Eglise du Christ.

Procope fut tellement influencé par l’idéal ascétique orthodoxe qu’il vendit ce qu’il possédait, distribua sa richesse aux pauvres et entra au monastère de Khoutyn, près de Novgorod.

Après avoir grandi pendant un temps dans l’obéissance et la pureté spirituelle, le saint quitta le monastère et partit pour le grand Oustioug où il entra dans la voie de la folie pour le Christ.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Juillet 2021 à 15:46 | 0 commentaire | Permalien

1918, Messeigneurs  Andronik, archevêque de Perm, l’évêque Théophane, Basile, archevêque de Tchernigov, et leurs compagnons
Photo: L'archevêque Andronik Nikolsky avant d'être assassiné par les Bolchéviques à Perm.

Voici ce qu’a dit le père Touroukhanky à propos de la mort de l’archevêque de Perm Mgr Andronik :

« Comme j’ai été aumônier d’un régiment de l’armée sibérienne, j’eus l’occasion de parcourir assez longtemps les villes et les villages du diocèse de Perm, libérés à ce moment des bolcheviks et dont l’archevêque avait été Mgr Andronik. C’est lui qui m’avait autrefois ordonné prêtre, je m’efforçais de recueillir quelques renseignements concernant sa mort, sur laquelle couraient les bruits les plus divers et atroces. On disait surtout, dans l’Oural, qu’il aurait été enterré vivant, après avoir été conduit par la ville, les joues coupées et les yeux arrachés.

J’ai fini par tomber entre les mains des bolcheviks et on m’enferma dans la prison de Tobolsk. Parmi les détenus se trouvaient deux anciens tchékistes qui avaient à l’époque travaillé pour la Tcheka de Perm. Ils me dirent que l’archevêque Andronik avait été fusillé, sur la demande des ouvriers d’un faubourg de la ville, et enterré au bord de la route menant à la banlieue ouvrière ».
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 3 Juillet 2021 à 01:31 | 0 commentaire | Permalien

Soirée commémorative du prêtre Nicolas Nikichine à Sarov
Le 27 mai marque quarante jours depuis que le père Nicolas s'est éteint. Ce jour-là, dans le salon d’Honneur de la Bibliothèque de Sarov a été organisé une soirée commémorative qui lui a été consacrée, dans le cadre d'une réunion du Club des amoureux du livre orthodoxe. Ceux qui étaient réunis parlaient du prêtre avec beaucoup de respect.

Dans un sermon prononcé lors des funérailles du Père Nicolas à Paris, le Père Joseph Pavlinciuk a dit : "Il se préparait à prendre la tonsure , c'était son désir de longue date, qu'il nous a révélé à nous, ses frères, alors qu'il était déjà à l'hôpital. Il avait tous les vêtements monacaux prêts depuis longtemps, et nous ne nous en sommes même pas doutés. Pardonne-nous, Père. Nous avons fixé le jour de la tonsure, cependant, le Seigneur a jugé différemment. Il mourut au rang digne de prêtre de Dieu." Le père Nicolas a été enterré dans la même tombe que sa femme, Mère Christina ...

Archiprêtre Vladimir Kuznetsov :

- Le Père Nicolas était toujours désireux de servir : à tout moment et en tout lieu. Je me suis souvenu de ses paroles : « En France, il y a tout ce qu'il faut pour le corps, et en Russie, tout ce qu'il faut pour l'âme. Par conséquent, il venait à Sarov à chaque occasion. C'était une personne très sincère et ouverte, prête à aider n'importe qui. J'ai rencontré sa femme, Mère Christina, lorsqu'elle est arrivée à Divéevo.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 1 Juillet 2021 à 16:18 | 2 commentaires | Permalien

A la mémoire du général de l’armée Blanche Sergueï Markov
Des célébrations commémoratives ont eu lieu dans la cathédrale de Novotcherkassk et à Salka au monument restauré du général.

Le 25 juin 2021, le jour de la mémoire du général Sergueï Leonidovich Markov, décédé à la gare de Shablievskaya en 1918 au tout début de la 2e campagne du Kouban de l'armée des volontaires des services funéraires ont eu dans la cathédrale de l’ Ascension à Novotcherkassk et au monument au général blanc à Salsk.

À Novotcherkassk, où en 1918 le service funéraire du général a été célébré, le recteur de la cathédrale, le recteur, l'archiprêtre Georges Smorkalov, a célébré le service funéraire du général. Pendant l’office, l'ataman, le colonel cosaque Vitaly Bobylchenko, les atamans des districts et les cosaques ont prié.

Des célébrations commémoratives ont eu lieu aujourd'hui à Salsk. A l'initiative de la NBF "Patrimoine de l'Empire" et de son président, le lieutenant-général Leonid Reshetnikov, ainsi que des Cosaques de l'EKR le premier monument en Russie au général Markov a été entièrement restauré.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 27 Juin 2021 à 15:59 | 0 commentaire | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 186


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile