Земля вокруг православного собора Святого Николая в Ницце признана собственностью России
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Février 2021 à 18:46 | 0 commentaire | Permalien

Aucun monument ne sera érigé place de  la Loubianka!
Les autorités de Moscou ont abandonné l'idée d'ériger un monument sur la place Loubianka. Comme l'a écrit le maire de la capitale Sergueï Sobianine dans son blog, le scrutin sur le site «Citoyen actif» sera arrêté.

Le 25 février, un vote a commencé sur le portail. Les Moscovites sont invités à choisir entre deux options monument à Alexandre Nevsky ou à Felix Dzerjinsky. Au moment d'écrire ces lignes, le monument Nevsky était en tête avec 55% des voix.

Sobianine a noté qu'après deux jours de vote, les partisans d'Alexandre Nevsky ont gagné par une petite marge, mais "il est toujours évident que l'opinion publique est divisée ".
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 26 Février 2021 à 19:36 | 3 commentaires | Permalien

La seconde église orthodoxe de Nice, convoitée par la Russie, lui échappe encore
Dix ans après avoir récupéré la cathédrale Saint-Nicolas, la Russie revendique la propriété de la seconde église orthodoxe de Nice, Saint-Nicolas-et-Sainte-Alexandra. Un combat dont elle vient de perdre un nouveau round le 25 février.

Mais le tribunal de Nice a reconnu la Russie comme propriétaire de trois terrains autour de la cathédrale orthodoxe Saint-Nicolas dans le centre-ville, a déclaré à TASS Yekaterina Kopylova, assistante juridique de l'ambassadeur de Russie en France.

Une bataille russe

La bataille acharnée entre la Russie et l’Association cultuelle orthodoxe russe (ACOR) de Nice ne date pas d’hier. En 2011, la cour d’appel d’Aix-en-Provence puis le tribunal de Nice contraignent l’ACOR à rendre aux envoyés de Vladimir Poutine les clés de la cathédrale Saint-Nicolas qu’elle gérait depuis près d’un siècle. Quelques années plus tard, une seconde injonction oblige le prince Alexis Obolensky, vice-président de l’ACOR et ancien administrateur laïc de Saint-Nicolas, à restituer trois reliques du tsar Alexandre II. Une chemise ensanglantée, une veste d’uniforme, un gilet, fiertés de sa paroisse depuis les années 1920.

Le dernier procès, dont l’audience s’est tenue le 17 novembre 2020, concerne l’église Saint-Nicolas-et-Sainte-Alexandra, le cimetière de Caucade et quelques terrains bordant la cathédrale. Le jugement du troisième round de ce conflit déséquilibré, rendu le 25 février, estime que l’ACOR est propriétaire au titre de la « prescription acquisitive ». La justice considère ainsi que l’association s’est comportée en propriétaire de manière publique et sans équivoque depuis un siècle.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 25 Février 2021 à 21:24 | 5 commentaires | Permalien

Mgr Sabba (Toutounov): L'idée de réinstaller  la statue de Dzerjinsky  serait un oubli de l’histoire
L'évêque Sabba Toutounov de Zelenograd, administrateur adjoint du patriarcat de Moscou, a commenté le retour possible de la statue du fondateur de la Tcheka Felix Dzerjinsky sur la place Lubyanka à Moscou. Le représentant de l' Église orthodoxe russe a qualifié cette idée « d'amnésie historique par rapport à la période antérieure à 1917». L'évêque a écrit à ce sujet dans le réseau Telegram

L'évêque est d'accord avec le publiciste russe Egor Kholmogorov selon lequel ceux qui préconisent le retour de cette statue ont besoin «d'un symbole de la puissance de l'État».
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Février 2021 à 16:24 | 0 commentaire | Permalien

Le bourreau Dzerjinsky ou le Saint Prince Alexandre de la Neva
L’Association des habitants de Moscou a annoncé que du 25 février au 5 mars, les Moscovites pourront voter pour choisir l'un des deux monuments candidats à être installés place Loubianka ...

Du 25 février au 5 mars 2021, sur la plateforme Active Citizen, les Moscovites pourront voter pour l'un des deux monuments candidats à être installés place Loubianka : Felix Dzerjinsky , fondateur de la Tcheka ou le Saint prince Alexandre de la Neva, a déclaré Constantin Remchukov, président de l’Association des habitants de Moscou,

« Le Conseil de l’association, a été décidé de tenir un vote dans le cadre du site « Citoyen actif » du 25 février au 5 mars sur la question de l'installation d'un monument place de la Loubianka . Nous sommes arrivés à la conclusion qu'il y aura deux possibilités - un monument à Felix Dzerjinsky ou à Alexandre de la Neva ", a précisé Remchukov.

Répondant à la question de savoir pourquoi il n'y avait pas d'options «contre tous» ou «fontaine», Remchukov a déclaré: « Nous avons reçu deux propositions, nous avons mis ces deux propositions aux voix ".
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Février 2021 à 10:54 | 3 commentaires | Permalien

p. Frederic Lagneau

"Le monde les a hais, parce qu’ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde" (Jean 17, 14) : selon la parole du disciple préféré du Seigneur, s’ils vivent dans le monde, les chrétiens ne font pas complètement partie de ce monde. Ils devraient ainsi normalement être à l’écart de toute activité politique, mais vivant dans le monde ils en subissent les effets.

A la question "comment répondre aux défis du monde en tant que chrétien? " on peut sans risque affirmer qu’un chrétien n’a absolument pas à répondre à un quelconque défi posé par le monde mais que c’est plutôt l’inverse: c’est le chrétien, par ce qu’il est, qui défie le monde. (je conseille cette excellente conférence donnée à ce sujet en 2018 dans le cadre du salon du livre orthodoxe: "Les défis de l'orthodoxie, par l'archiprêtre Marc-Antoine Costa de Beauregard")
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 20 Février 2021 à 17:31 | 8 commentaires | Permalien

Monseigneur Porphyre, Métropolite de Zagreb et Ljubljana, est le nouveau patriarche de l'Église orthodoxe serbe
Le métropolite Porphyre de Zagreb et Ljubljana a été élu le 18 février, patriarche de l’Église orthodoxe serbe.
Le cardinal Koch, président du Conseil pontifical pour l'unité des chrétiens lui a adressé ses féliciations au nom du Saint-Siège.


L'Église orthodoxe serbe a un nouveau patriarche. Le métropolite Porphyre, a été élu le 18 février à la tête de cette Église. Agé de 59 ans, celui qui était jusqu'ici métropolite de Zagreb (en Croatie) et Ljubljana (en Slovénie) est le plus jeune chef de l'Église orthodoxe de Serbie depuis 1937 et succède au patriarche Irénée décédé au mois de décembre dernier des suites du Covid-19.

Le nouveau patriarche a été intronisé lors d'une messe ce vendredi dans la basilique Saint Sava de Belgrade. Théologien réputé, Porphyre est connu pour son engagement dans le dialogue œcuméniqu
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 20 Février 2021 à 09:58 | 6 commentaires | Permalien

László Batthyány-Strattmann (1870-1931) un riche aristocrate  "docteur des pauvres"
Il naquit le 28 octobre 1870 à Dunakiliti (Hongrie), sixième enfant d'une famille noble. En 1896, il commença des études de médecine à l'Université de Vienne, qu'il termina en 1900. Le 10 novembre 1898, il épousa la comtesse Maria Teresa Coreth, une femme profondément pieuse. Leur mariage fut très heureux et ils eurent 13 enfants. Aristocrate et héritier du château de Körmend, en Hongrie, sa fortune lui valait le titre de « prince ». Saint Jean Paul II a béatifié László Batthyány-Strattmann le 23 mars 2003

Ce médecin hongrois ne refusait jamais de patients et acceptait que les plus démunis le rémunèrent par la prière.

Pour un trop grand nombre de personnes dans le monde, se soigner est particulièrement onéreux. Une simple visite chez le médecin coûte tellement chère que les plus modestes sont dissuadés de s’y rendre. Aujourd’hui, des associations s’emploient à rendre les soins accessibles à travers de nombreuses initiatives dans le monde.

En Hongrie, au début du XXe siècle, le bienheureux László Batthyány-Strattmann avait une manière bien à lui de rendre les soins accessibles à tous. Ce médecin ne refusait jamais les patients, même ceux qui n’étaient pas en mesure de payer. À eux, il leur demandait seulement de prier le Notre Père. Servir les pauvres faisait partie de son devoir estimait-il.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Février 2021 à 10:50 | 0 commentaire | Permalien

L'Église orthodoxe russe admet la possibilité de la canonisation de l'archiprêtre Alexandre Men
L'Eglise orthodoxe russe n'exclut pas la possibilité de canonisation de l'archiprêtre Alexandre Men, qui a été de son vivant appelé "l'apôtre de l'intelligentsia".

Le responsable du Département synodal des relations extérieures , le métropolite Hilarion, à l'antenne de l'émission L'Église et le monde sur la chaîne de télévision Russia-24, a qualifié le père Alexandre de missionnaire exceptionnel de son temps. Il a dû prêcher dans les conditions difficile de la période soviétique.

"Sa mort a été tragique, et je pense qu’ il peut être canonisé comme martyr", a déclaré le métropolite.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 15 Février 2021 à 10:56 | 0 commentaire | Permalien

Un bébé, qui n’a pas survécu au rituel de l’immersion lors de son baptême
Le baptême se donne par immersion aux petits enfants dès leur 8ème jour, voir avant en cas de péril mortel. Ce sacrement primordial est normalement administré par un évêque ou un prêtre, mais il peut aussi l'être par tout Chrétien en cas de péril mortel ; dans ce cas, si le baptême a été fait dans les règles, c'est-à-dire par triple immersion (ou aspersion générale en cas d'impossibilité – j'ai vu un baptême en couveuse fermée à l'aide d'une seringue…) et au nom du Père, du Fils du Saint Esprit, il n'est pas renouvelé mais le baptisé doit ensuite être confirmé dans les règles.

En fin de texte une vidéo d'un baptême conforme à la tradition de l'Eglise orthodoxe russe

***
Un baptême mortel secoue la Roumanie

L’Église orthodoxe est mise en cause après le décès d’un bébé, qui n’a pas survécu au rituel de l’immersion.

Les Roumains ne décolèrent pas depuis le décès d’un bébé de six semaines, lundi 1er février, après son baptême. Immergé à trois reprises dans l’eau bénite, selon le rituel orthodoxe, l’enfant a fait un arrêt cardiaque auquel il a succombé quelques heures plus tard, à l’hôpital de Suceava (nord-est).

Poursuivi pour homicide involontaire, le prêtre n’a pas attendu l’enquête pour se retirer de ses fonctions. Il s’est dit « dévasté » par ce drame, qui a provoqué l’émoi dans tout le pays, à majorité orthodoxe (85 % de la population).
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Février 2021 à 11:02 | 8 commentaires | Permalien

 Homélie consacrée à la parabole  des talents – « à chacun selon ses capacités »...
p. Nikolaï Tikhonchuk

Que-ce que c’est le talent dont nous parle cette parabole ?

Chers frères et sœurs !

Tout à l’heure nous avons entendu la parabole des talents : « Un homme qui, partant en voyage, confia ses biens à ses serviteurs » sous la forme de pièces en argent – des talents, – « à chacun selon ses capacités ».

C’est une parabole dont l’interprétation peut paraître évidente : l’homme qui part en voyage, c’est Dieu, le Maître de tous les biens ; les serviteurs, c’est nous tous ; les pièces en argent, ce sont les différents dons de Dieu.

Cet Evangile est toujours lu le dimanche qui précède le dimanche de Zachée. Ces deux épisodes se succèdent, dans le sens inverse, chez saint Luc, et ils ont probablement eu lieu le même jour. Qui sait, peut-être que cette parabole a été prononcée dans la maison de Zachée – le chef des collecteurs d’impôts qui était prêt à distribuer sa fortune aux pauvres.

Le mot « talent » signifie à la base une unité de compte, de poids, dans la Grèce ancienne. Par la suite, ce mot a obtenu un nouveau sens qui est très proche du sens de l’Evangile : une capacité ou une aptitude particulière à faire quelque chose, un don. Ainsi les talents de cette parabole ne sont pas que de l’argent, mais des dons divers que nous pouvons « placer chez les banquiers », comme dit Jésus.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Février 2021 à 11:26 | 0 commentaire | Permalien

Plus de 100 membres du clergé de l'Église orthodoxe russe sont morts du coronavirus
Plus de 4000 clercs ont été malades du COVID-19

Plus de 4000 membres du clergé de l'Église orthodoxe russe (PM) ont contracté une infection à coronavirus, 145 sont décédées, selon le message du groupe de travail du patriarcat de Moscou.

"Un total de 4 001 membres du clergé et des moines de l'Église orthodoxe russe ont eu une infection à coronavirus. Y compris 381 ecclésiastiques des paroisses de Moscou, 2 728 ecclésiastiques des diocèses de Russie et 892 clercs et moines de la stavropégie" précise le message.

Il est également à noter qu'au 3 février, 145 décès dus à une infection à coronavirus ont été enregistrés en Russie parmi les religieux de Moscou , le clergé et les habitants de la stavropégie. Sur les 145 défunts, il y a 14 ecclésiastiques des paroisses de Moscou, 107 clercs des diocèses de Russie et 24 ecclésiastiques et moines de stavropégie.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 3 Février 2021 à 21:46 | -2 commentaire | Permalien

L'extrême droite française appelle à la fin de l'idéologie islamiste dans le pays et à l'interdiction du hijab
Le Rassemblement national français dirigé par Marine Le Pen a présenté sa version du projet de loi à l'occasion du débat parlementaire sur le séparatisme, qui propose d'exclure l'idéologie islamiste de France, notamment d'interdire aux femmes de porter le hijab dans les lieux publics .

Comme l'a rapporté le journal Ouest-France Marine Le Pen a présenté vendredi son projet de censure, qui devrait être débattu à l'Assemblée nationale à partir de lundi.

Dans son premier article, le projet de loi interdit «la pratique, la démonstration et la diffusion publique de l'idéologie islamiste» dans les films, la presse, les bibliothèques et les écoles ».

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Février 2021 à 11:09 | 27 commentaires | Permalien

Voyage vers l’inconnu 800 enfants russes pendant la guerre civile
BORIS EGOROV

De banales colonies de vacances d'été dans l'Oural pour les écoliers soviétiques se sont soudainement transformées en odyssée de trois ans à l'autre bout du monde.

Le 18 mai 1918, près de huit cents enfants ont quitté Petrograd (aujourd'hui Saint-Pétersbourg) pour passer leurs vacances d'été dans l'Oural. Personne n'aurait pu imaginer qu'ils se retrouveraient bientôt en danger de mort, traverseraient la moitié du monde et rentreraient chez eux seulement deux ans et demi plus tard.

En novembre 1917, Petrograd est secouée par une révolution organisée par les bolcheviks, qui a été bientôt suivie d'un hiver marqué par la faim. Au printemps, les établissements d'enseignement et les parents d’élèves ont décidé d'envoyer onze mille écoliers de manière coordonnée dans les « colonies de nutrition d'été » réparties à travers le pays, où ils pourraient reprendre des forces et améliorer leur santé défaillante. Environ huit cents d'entre eux n’ont pas eu de chance. Accompagnés de plusieurs centaines d'éducateurs, ils sont partis pour un voyage sans fin dans les montagnes de l'Oural.

Il était difficile d’imaginer pire moment pour un tel voyage. Alors que des trains transportant des enfants avançaient vers l'est du pays, un soulèvement antibolchevique a éclaté dans cette région. En quelques semaines à peine, la vaste région de la Sibérie et de l'Oural a été plongée dans la guerre civile.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 31 Janvier 2021 à 22:30 | 0 commentaire | Permalien

Déclaration faite le 25 janvier 2021 par le Conseil suprême de la Société orthodoxe de Palestine sur le métochion Saint Alexandre  à Jérusalem
La Mission orthodoxe russe à Jérusalem, qui fait partie de l’Église orthodoxe russe hors frontières (EORHF) a célébré pendant 100 ans dans l’église Saint Alexandre de la Néva, dans les fouilles archéologiques russes (Alexandrovskoye Podvorie) à Jérusalem

L’église Saint-Alexandre a été consacrée en 1896, quand elle a été transférée à Mission russe à Jérusalem.
Après la Révolution de 1917, l’Église est devenue une partie de l’Église russe à l’étranger (EORHF), et l’administration du métochion était assumée par la Société de Palestine orthodoxe.

Lien de rappel La justice israélienne décide que le métochion Saint Alexandre à Jérusalem appartient à la Russie

Заявление Верховного совета Православного Палестинского Общества в связи с недавними событиями на Александровском подворье в Иерусалиме

Русская Духовная Миссия (РДМ) в Иерусалиме в составе Русской Православной Церкви Заграницей (РПЦЗ) уже на протяжение 100 лет совершает богослужения в храме Александра Невского на русских раскопках (Александровское подворье) в Иерусалиме. Храм Александра Невского был освящен в 1896 году, когда он был передан в ведение Русской Духовной Миссии в Иерусалиме.

После революции 1917 года храм перешел в ведение Русской Зарубежной Церкви, а управление подворьем – в ведение Православного Палестинского Общества (ППО).
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 29 Janvier 2021 à 10:29 | 5 commentaires | Permalien

Dans la région de Rostov  sera installé un monument aux Cosaques qui sont morts des mains des bolcheviks
À la mémoire des défenseurs de la Russie traditionnelle

Un monument en l'honneur des cosaques qui ont combattu les bolcheviks et ont été soumis à la décossackisation va être installé par les autorités locales dans la ville de Krasny Souline de la région de Rostov, rapporte service de presse du gouvernement du Don.

La maquette du monument "Gloire au cosaque Souline!" est déjà prête, un habitant de la ville de Shakhty, l'artiste et sculpteur Zurab Machitadze est l’auteur de ce travail. Le monument est financé par des fonds extrabudgétaires.

«Le monument est une composition sculpturale, où les cosaques les plus âgés sont au premier plan, suivis par les plus jeunes . Derrière eux se trouve la croix de Saint-Georges avec le tracé de l’église Saint Alexandre de la Néva, qui se trouvait autrefois sur la terre des Souli », a expliqué Galina Lyubovina du département de l'information du gouvernement de la région de Rostov.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 27 Janvier 2021 à 20:41 | 0 commentaire | Permalien

Le responsable de l'Union des vieux croyants s'est prononcé en faveur de la maternité de substitution
Le chef de l'Union mondiale des vieux croyants, Leonid Sevastyanov, s'est prononcé en faveur de la maternité de substitution en tant que telle, alors qu'il estime que les femmes russes ne devraient avoir que des enfants russes.

"Tout ce qui contribue à l'émergence d'une nouvelle vie est bon. Tout ce qui l'empêche est mauvais. En empêchant la gestation pour autrui, nous empêchons l'apparition d'une nouvelle personne", a déclaré Sevastyanov à Interfax.

La raison de ce commentaire était la récente nouvelle que la Douma d’État a élaboré un projet de loi interdisant les services de mères porteuses pour les étrangers.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 24 Janvier 2021 à 23:22 | 4 commentaires | Permalien

Intervention de Monseigneur Nestor, évêque de Chersonèse (PM), à la Table ronde de l’OLTR consacrée à la mémoire de Monseigneur Serge (Konovaloff)
Chers pères, chers frères et sœurs,

C’est avec joie que j’ai accepté de participer à la Table ronde consacrée à Mgr Serge (Konovaloff) de bienheureuse mémoire. La possibilité m’est offerte de contribuer, ne fût-ce que modestement, à cette heureuse initiative. Nous nous devons de maintenir le souvenir d’un homme remarquable, d’un bon pasteur qui a tant souffert pour « nos malheureuses paroisses», selon sa propre expression, qui se sentait grandement responsable pour son troupeau si divers, multiethnique et pluriculturel. Mgr Serge se sentait responsable de l’avenir du diocèse qui lui avait été confié.

Il nous incombe, et ceci jusqu’à présent, de continuer à réfléchir sur la personnalité de Monseigneur Serge, sur les orientations qui étaient les siennes, sur ses aspirations, ses souhaits pour son éparchie. Toutes ces questions restent aujourd’hui d’actualité.

Il faut commencer par préciser que c’est avec la bénédiction de Mgr Serge que je me suis retrouvé en France. Un groupe de prêtres parisiens avait pris l’initiative de demander aux écoles de théologie de Moscou d’envoyer à Paris deux jeunes hiéromoines pour assister l’archevêché.

Mgr Serge avait validé cette proposition. Au lieu de deux étudiants un seul fut choisi, c’était moi. Notre première rencontre avec Mgr Serge se situe fin 1999, dans les semaines qui suivaient mon arrivée à Paris. Peu après Noël je fus invité par Mgr Serge pour prendre le thé. A sa demande je m’étais déjà mis à officier à l’église du Christ Sauveur à Asnières. Le thé qu’il offrait, il le faisait infuser lui-même, était très bon et très fort.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 22 Janvier 2021 à 13:36 | 2 commentaires | Permalien

La cathédrale  russe Sainte-Marie-Madeleine fait partie désormais de la liste des six plus belles églises de Madrid
La cathédrale russe Sainte-Marie-Madeleine égale aux apôtres a été incluse dans la liste des six églises les plus impressionnantes de Madrid, compilée par le journal « El Mundo » (le média de langue espagnole le plus cité dans le monde).

«Il y a une centaine d'églises et de paroisses à Madrid, chacune étant remarquable à sa manière. Nous avons sélectionné six des plus beaux temples qui ornent vraiment la ville, qui doivent être visités », écrit El Mundo.

En plus d'une église orthodoxe de construction moderne, la liste comprend des églises et cathédrales catholiques: la basilique royale du XVIIIe siècle San Francisco El Grande, le monastère du XIVe siècle San Jeronimo El Real, l'église de San Jines, construite au XVIIe siècle, le temple du XVIIe siècle San Antonio de Los Alemanes et du XVIIIe siècle San Antonio de la Florida Temple Museum.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 20 Janvier 2021 à 16:15 | 0 commentaire | Permalien

Le prêtre Nikolaï Tikhonchuk et le diacre Marc Andronikof, des professionnels de la santé, ont été décorés de médailles de l’Église orthodoxe russe « Gratitude patriarcale » pour leur lutte contre l’épidémie de coronavirus
Le 10 janvier 2021, dimanche de la Nativité, le métropolite Antoine de Chersonèse et d’Europe occidentale, exarque patriarcal en Europe de l’Ouest, a célébré la divine liturgie à l’église des Trois-Saints-Docteurs, à Paris.

Après l’office, le prêtre Nikolaï Tikhonchuk, soignant à l’hôpital Cochin de Paris, et le diacre Marc Andronikof, chef de service des urgences de l’hôpital Antoine Beclère de Clamart, ont été décorés de la médaille de l’Église orthodoxe russe « Gratitude patriarcale » pour leur contribution personnelle à la lutte contre l’épidémie de covid-19.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Janvier 2021 à 22:40 | -2 commentaire | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 183


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile