Une déclaration de l'évêque Kallistos (Ware)
Certains médias ukrainiens ont relevé que le Tomos octroyant l'autocéphalie à la nouvelle église n'a pas été signé par l'ensemble des membres du synode du patriarcat de Constantinople.

Il s'en est suivi une situation insolite: il a fallu faire revenir le document d'Ukraine à Istanbul La moitié des dignitaires de l'Eglise ayant apposé leurs signatures ne font pas partie du synode. De nombreux membres attitrés du synode ont refusé de signer.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 16 Janvier 2019 à 13:28 | 0 commentaire | Permalien

"France Inter" a consacré une émission en direct à la chorale de la cathédrale orthodoxe de la Sainte Trinité.
Cette chorale, dirigée par Marina Politova, a participé au très populaire programme « Lumière dans la nuit du dimanche » animé par Edouard Baer, journaliste, acteur et auteur de films. L’émission comprenait des chants de Noël en russe et en français. Elle a eu lieu le soir du 13 janvier 2019.

En voici l’enregistrement >>> "France Inter"
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 15 Janvier 2019 à 11:25 | 0 commentaire | Permalien

Une déclaration de l'exarque du patriarcat de Constantinople à propos du statut de la nouvelle Eglise d'Ukraine
Il convient de rappeler que le statut de la nouvelle Eglise a été élaboré par le Phanar. Ce texte n'a pas été validé ni par Philarète , ni par Macaire

L'archevêque Daniel de Pamphilon, exarque du Patriarcat de Constantinople , a déclaré dans le cadre d'une interview accordée à la BBC: "Tout amendement au statut, fut-il mineur, doit être porté à notre connaissance. En effet, le statut a été élaboré par le Phanar.

Pour ce qui est des changements de fond concernant, par exemple, le primat ou le président du synode, ils doivent être soumis au patriarche de Constantinople Bartholomée en personne. C'est Constantinople qui a proclamé le statut et qui a octroyé le Tomos. Kiev pourrait dire "nous ne souhaitons pas être une métropole, nous sommes un patriarcat". De telles déclarations se font déjà entendre. Or, ceci est impossible car un patriarcat ne saurait être autoproclamé".
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Janvier 2019 à 15:55 | 0 commentaire | Permalien

L'Exposition du 1 au 24 février 2019: Ivan Kuleff, le génie humble - Icônes, Art graphique, Peintures
Le CENTRE SPIRITUEL ET CULTUREL ORTHODOXE RUSSE ACCUEILLE la Première exposition rétrospective d'IVAN KULEFF

Иван Артёмович Кюлев / иногда пишут Кулев/ 1983-1987

Ivan Kuleff (né en 1893 à Rostov-sur-le-Don – mort à Montmorency en 1987) est un peintre mystique et mystérieux qui excellait aussi bien dans la peinture d’icônes que dans l’art profane.

Réfugié en France en 1927 après la révolution bolchévique et cinq ans de pérégrinations dans les Balkans, il a peint inlassablement malgré les vicissitudes de la vie.

A partir d’une centaine d’œuvres, pour la plupart intimes qui n’ont jamais été présentées, l’exposition qui embrasse 60 années de sa production, dévoile les différentes facettes de son art.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Janvier 2019 à 11:45 | -1 commentaire | Permalien

Père Stephen HEADLEY: Un texte pour réfléchir et améliorer
Chers Amis, Une définition de la synodalité [1] au niveau paroissiale doit pas être formelle, mais le fruit des expériences partagées. Est-ce que d’ici Pâques grâce aux échanges par mail nous pourrions pas enrichir ce petit texte pour nous redonner confiance et espoir dans l’orthodoxie en France ?

La Synodalité en l’herbe

Jean 10 : 14-16 " Moi, je suis le bon pasteur ; je connais mes brebis, et mes brebis me connaissent, comme le Père me connaît, et que je connais le Père ; et je donne ma vie pour mes brebis. J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cet enclos : celles-là aussi, il faut que je les conduise. Elles écouteront ma voix : il y aura un seul troupeau et un seul pasteur."

En remontant vers notre évêque on rejoint à travers lui l’église partout dans le monde, tous les paroisses et diocèses. Ce lien est garanti par le Christ ; cette dimension Christique se perpétue par nos relations, nos communions avec d’autres paroisses. Il est important que localement ses contacts soient réguliers et que nos amitiés construisent ensemble une foi plus solide. Cela demande une ouverture plus que fraternelle aussi théologique. Que chacun (re-)prend l’habitude d’aller prier avec les autres paroisses les plus proches sur le jour de leur saint patron. Ces échanges pour être informelles ne sont pas sans théologie car on se rend compte qu’ainsi le Christ nous réunit dans une seule foi. Il est le berger de tous et de toutes. Chaque évêque reçoit « le charisme de vérité » (déjà chez St. Irénée de Lyon) ; il est chez lui et libre et maitre dans son diocèse ; il ne doit pas intervenir dans le diocèse du voisin.

Chaque église par son eucharistie manifeste l’église universelle et c’est cette catholicité locale qui est affermé par les synodes des évêques. Le 4è canon du 1è Concile œcuménique de Nicée (325) insiste que l’évêque doit être choisi par ceux de son diocèse, mais par contre en Europe occidentale nos diocèse sont si mélangés, comme tout le monde le sait, que ce choix « interne » est souvent impossible faute de candidats. Il ne reste que l’eucharistie pour exprimer notre commun adoption et filiation en Christ que nous cherchant à suivre. Le réunion des communautés locales devrait être l’occasion comme dans les Actes des Apotres (15 :4) « …de rapporter tout ceux que Dieu avait fait avec eux » et donc de rendre grâce.

Pour approfondir notre conscience ecclésiale, on pourrait faire ressentir notre adoption comme fils de Dieu tout au long de notre vie en se rappelant, en remémorant les six faits suivants.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 12 Janvier 2019 à 08:08 | 0 commentaire | Permalien

Les aventures d’un Tomos
Le 8 janvier, le président Porochenko a décerné le titre de « Héros de l’Ukraine » au « patriarche d’honneur » de la nouvelle Eglise d’Ukraine Philarète Denissenko. Lors de la remise de la décoration il a souligné que Philarète « est le leader spirituel » du peuple ukrainien ».

Philaret affirme être toujours le Patriarche de Kiev! Le vieux «patriarche» n’est pas prêt de prendre sa retraite. Au cours d’une liturgie célébrée le 8 janvier au monastère Saint-Michel-au-Dôme-d’or de Kiev, le «patriarche Philaret» a déclaré que l’élection du jeune métropolite Epiphane à la tête de la nouvelle Église orthodoxe d’Ukraine ne remettait pas en question sa position de patriarche de l’Église.

« Aujourd’hui, nous avons pour primat de l’Église orthodoxe d’Ukraine le bienheureux métropolite Epiphane, mais j’en demeure le patriarche », a-t-il affirmé au cours d’une cérémonie durant laquelle il a célébré la reconnaissance officielle par le patriarcat de Constantinople le 6 janvier de cette nouvelle Eglise née de la fusion de l’Église orthodoxe de Kiev et de l’Église ukrainienne autocéphale. La Croix

Le 9 janvier, des membres du synode de Constantinople ont validé un tomos octroyant l’autocéphalie à l’Eglise d’Ukraine. Porochenko s’est adressé à l’ensemble des Eglises locale souhaitant qu’elles reconnaissent l’autocéphalie.

Mike Pompeo, secrétaire d'Etat des USA estime que l'octroi de l'autocéphalie à la nouvelle église d'Ukraine est un événement historique pour l'avenir de ce pays! Les Etats-Unis expriment leur soutien indéfectible à la souveraineté et à l'indépendance de l'Ukraine.

Plusieurs Eglises locales /Pologne, Serbie, Hellade, Antioche… / ont d’ores et déjà déclaré ne pas reconnaître la nouvelle autocéphalie. L’archevêque de Chypre Chrysostome II au sujet de l’Ukraine dit : « Ce qui prime actuellement, ce n’est pas l’autocéphalie, mais que l’orthodoxie ne se divise pas »

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 12 Janvier 2019 à 07:36 | 27 commentaires | Permalien

Nikita Krivochéine: L'Archevêché Daru, une étoile qui risque de s'éteindre
Une interview à propos de la décision prise par Constantinople

Où doit se régler le sort des paroisses russes en Europe occidentales ? À Paris ou à Constantinople ?

Par décision en date du 27 novembre 2018, le synode du patriarcat de Constantinople a dissous l’Archevêché des églises russes en Europe occidentale, ses 65 paroisses devront intégrer des métropoles de l’Église de Constantinople. Créé en 1931 par le métropolite Euloge (Gueorgievsky), l’Archevêché, placé sous juridiction de Constantinople, regroupait les immigrants russes de la première vague postrévolutionnaire qui souhaitaient entretenir en Europe les traditions orthodoxes russes.

Le 15 décembre l’assemblée pastorale de l’Archevêché a décidé de réunir le 23 février 2019 à Paris l’Assemblée générale qui doit soit accepter la décision de Constantinople soit envisager un autre destin.

Nous présentons ici l’interview que nous a accordée Nikita Krivochéine, personnalité de l’immigration russe et l’un des fondateurs du Mouvement pour une orthodoxie locale de tradition russe en Europe occidentale.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 10 Janvier 2019 à 14:50 | 7 commentaires | Permalien

Le patriarche d’Antioche Jean X considère qu’il est irraisonnable de mettre fin au schisme ukrainien au prix de l’unité du monde orthodoxe

Les événements en Ukraine provoquent l’inquiétude non pas seulement en raison de la désunion qu’ils provoquent dans le monde orthodoxe, mais aussi parce que, dans cette situation, il n’a pas été prêté attention à l’opinion des Églises orthodoxes locales.

Lire: Le métropolite de Varsovie Sava, primat de l’Église orthodoxe de Pologne rejette la demande du patriarche de Bartholomée de reconnaître la nouvelle « Église autocéphale d’Ukraine »

C’est ce qu’a déclaré le patriarche d’Antioche Jean X en réponse à la lettre du patriarche de Constantinople Bartholomée dans laquelle celui-ci annonçait son intention d’octroyer l’autocéphalie à « l’Église orthodoxe d’Ukraine ».
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Janvier 2019 à 09:20 | 1 commentaire | Permalien

Estonie: le maire de Tallinn propose de déclarer Noël orthodoxe fête nationale
Mr Taavi Aas, maire de Tallinn, a félicité les orthodoxes du pays à la veille du 7 janvier, fête de Noël. Il a dit:

"Les orthodoxes sont les croyants les plus nombreux dans le pays. Cela concerne également Tallinn. Il nous faut respecter leur désir de passer cette journée en famille. L'année prochaine, j'en suis certain, cette belle fête sera un jour chômé. Cela contribuera au développement économique grâce à une consommation accrue".
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Janvier 2019 à 15:44 | 1 commentaire | Permalien

JOYEUSE FÊTE DE LA NATIVITÉ! С РОЖДЕСТВОМ ХРИСТОВЫМ!
A TOUS LES LECTEURS ET CONTRIBUTEURS DE "PARLONS D'ORTHODOXIE" JOYEUSE FÊTE DE LA NATIVITÉ! ПОЗДРАВЛЯЕМ ВСЕХ С РОЖДЕСТВОМ ХРИСТОВЫМ, ЖЕЛАЕМ НАДЕЖДЫ И РАДОСТИ !
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 6 Janvier 2019 à 16:12 | 0 commentaire | Permalien

Message de Noël de Sa Sainteté Cyrille, Patriarche de Moscou et de toutes les Russies
Message de Noël de Sa Sainteté Cyrille, Patriarche de Moscou et de toutes les Russies

Éminents évêques, vénérables pères, moines et moniales, chers frères et sœurs !


De tout cœur je vous félicite pour la grande et salutaire fête de la Nativité de Notre Seigneur Jésus-Christ !

Aujourd’hui, de même que les bergers de Bethléem il y a deux millénaires, c’est avec joie et attendrissement que nous prêtons l’oreille au chant triomphant des anges : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et sur la terre, paix aux hommes objets de sa complaisance ! » (Lc 2,14). En entendant ces paroles merveilleuses nos cœurs trouvent la consolation et se remplissent de gratitude envers le Créateur. Le Seigneur tout-puissant, « Dieu fort et Père du siècle à venir » (Is. 9, 6) descend vers nous et vient au monde comme un homme parmi les autres. Voilà que s’accomplissent les paroles du roi David qui a chanté Dieu dans ses psaumes « La Miséricorde et la Vérité se sont rencontrées, la Justice et la Paix se sont embrassées ; la Vérité s'est levée de la terre, et la Justice a regardé depuis les ciel» (Ps 84, 11-12). Et voici l’accomplissement : « L'Enfant nous est né, un Fils nous a été donné» (Is. 9, 5), « afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas mais qu'il ait la vie éternelle» (Jn. 3, 16).

Pendant toute son histoire l’humanité s'est consacrée avec ardeur à la recherche de Dieu car elle souffrait de la communion rompue avec son Créateur. En réponse à ces efforts des hommes qui tendaient leurs bras et leurs cœurs vers le ciel, le Seigneur a manifesté son amour pour le genre humain et nous a tendu Lui-même Son bras salvateur. Après de longs millénaires Dieu et l’homme se sont enfin rencontrés en Jésus Christ. Le céleste et le terrestre ont pu fusionner. Voilà que se sont accomplies les aspirations spirituelles des fils et des filles d’Adam.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 6 Janvier 2019 à 14:45 | 1 commentaire | Permalien

l’Exarque patriarcal en l’Europe occidentale célébrera sa première Liturgie à Paris la veille de la Nativité du Christ
Le nouvel ordinaire de l’Exarchat d’Europe occidentale, Mgr Jean, métropolite de Chersonèse et d’Europe occidentale arrivera à Paris le 6 janvier 2019.

Il célèbrera le dimanche 6 janvier les offices de la Nativité du Christ : Divine liturgie de la veille de la Nativité à 10h00, vigiles à 18h00 et Divine liturgie de la fête à 22h00.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 4 Janvier 2019 à 21:12 | 1 commentaire | Permalien

L’évêque de Chersonèse et d’Europe occidentale Jean, a été élevé à la dignité de métropolite et l’évêque Nestor de Madrid et de Lisbonne à la dignité d’archevêque.
Le 3 janvier 2019, jour de la fête du saint métropolite de Kiev, de Moscou et de toutes les Russies Pierre, le patriarche de Moscou et de toute la Russie Cyrille à célébré une Divine liturgie en la cathédrale patriarcale de la Dormition au Kremlin de Moscou. Dans l’autel de cette même cathédrale, fondée par le saint métropolite Pierre, repose ses saintes reliques.

Le primat de l’Eglise Orthodoxe Russe était vêtu des ornements cousus selon le modèle des anciens vêtements liturgiques figurant sur les icônes du saint métropolite Pierre et sa crosse épiscopal est une copie de celle du saint, conservé précieusement dans la cathédrale de la Dormition.

Parmi les concélébrants au patriarche, figuraient le métropolite de Istra Arsène, premier vicaire du patriarche pour la ville de Moscou, l’évêque de Chersonèse et d’Europe occidentale Jean, l’évêque Nestor de Madrid et de Lisbonne, épiscopat de l’Église orthodoxe russe, ainsi que le clergé de la ville de Moscou.

Lors de la petite entrée et selon la décision du Saint Synode de l’Eglise Orthodoxe Russe du 28 décembre 2018 l’évêque de Chersonèse et d’Europe occidentale Jean, a été élevé à la dignité de métropolite et l’évêque Nestor de Madrid et de Lisbonne à la dignité d’archevêque.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 3 Janvier 2019 à 14:19 | 0 commentaire | Permalien

Message du patriarche de Moscou Cyrille au patriarche de Constantinople Bartholomée au sujet de l’Ukraine
À Sa Sainteté le patriarche de Constantinople Bartholomée,

Votre Sainteté,

Avec profonde douleur, perplexité et indignation, j’ai lu votre lettre, dans laquelle vous m’informez des derniers actes de l’Église de Constantinople : l’entrée en communion de celle-ci avec les communautés non canoniques d’Ukraine ; «la révocation» de la gramota du Patriarche de Constantinople Denys IV, qui transférait la métropole de Kiev à la juridiction du Patriarcat de Moscou ; la tenue à Kiev d’un « concile local » des communautés non canoniques reçues en communion par vous ; l’élection par celles-ci du « primat de la nouvelle Église autocéphale d’Ukraine » ; l’intention, dans les prochains jours, d’octroyer le statut d’Église locale autocéphale à la communauté instituée par vous.

La réunion des schismatiques avec l’Église eût été une grande joie, tant pour les orthodoxes d’Ukraine, que pour le monde orthodoxe entier, si cela s’était produit conformément aux prescriptions du droit canon, dans l’esprit de la paix et de l’amour du Christ. Mais le processus actuel, politisé, d’unification forcée, est loin des normes et de l’esprit des saints canons. Il est accompagné d’un monstrueux mélange de mensonges et, maintenant déjà, de violences à l’égard de l’authentique Église orthodoxe d’Ukraine. Or, celle-ci est l’Église de millions de fidèles ukrainiens, que vous avez reconnue comme canonique durant toutes les années de votre ministère, jusqu’aux temps récents, alors que vous feignez maintenant qu’elle n’existe pas, et qu’il n’y a que des diocèses individuels qui reviennent sous votre omophore.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Janvier 2019 à 03:10 | 52 commentaires | Permalien

BON RÉVEILLON et JOYEUSE ANNÉE 2019
Votre Excellence, Monseigneur Nestor, Monseigneur Jean, chers pères, chers frères et sœurs, chers amis,

Parlons d'Orthodoxie vous remercie pour votre fidélité et vous souhaite de tout cœur une nouvelle année qui soit protégée par le Ciel et vous apporte paix et santé!

Nous avons célébré en décembre deux ans de la consécration de la cathédrale de la Sainte Trinité au cœur de Paris événement béni!

La communauté des fidèles y est nombreuse, elle est très active. Tous les samedis la liturgie y est célébrée en français et, deux fois par semaine,en moldave . Le Centre spirituel et culturel du quai Branly est très actif, il a organisé de nombreuses conférences, rencontres et expositions. La cathédrale accueille des fidèles appartenant à toutes les Eglises orthodoxes autocéphales.

N'oubliez pas Parlons d'Orthodoxie dans vos prières. Bonne année! S Novym Godom ! С новым Годом! Happy new year!
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 31 Décembre 2018 à 10:40 | 0 commentaire | Permalien

Père Andrew Phillips: Un nouveau pas vers l'avenir d'une Métropole d'Europe de l'Ouest
Pere Andrew Phillips

L'Eglise orthodoxe russe a enfin formé deux nouveaux Exarchats, d'Europe occidentale et d'Asie du Sud-Est. Ce dernier, dirigé par l’archevêque Sergei, est basé à Singapour et couvre les territoires de onze pays: Singapour, Vietnam, Indonésie, Cambodge, Corée du Nord, Corée du Sud, Laos, Malaisie, Myanmar, Philippines et Thaïlande.

Le nouvel Exarchat de Chersonèse et d’Europe de l’Ouest est basé à Paris. Il comprend les territoires de treize pays: Andorre, Belgique, Royaume-Uni, Irlande, Espagne, Italie (probablement Saint-Marin), Liechtenstein, Luxembourg, Monaco, Pays-Bas, Portugal, France et Suisse. Il comprend ainsi cinq diocèses (France, Ibérie, Benelux, Italie et îles Britanniques et Irlande).À sa tête est prévu l'actuel évêque Jean de Bogorodsk, qui a passé plusieurs années aux États-Unis, qui s'occupe actuellement des paroisses orthodoxes russes en Italie et dont le saint patron est St Jean de Shanghai et l'Europe occidentale.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 29 Décembre 2018 à 14:30 | 50 commentaires | Permalien

Création d’exarchats patriarcaux en Europe occidentale et en Asie du Sud-Est
Les membres du Saint-Synode de l’Église orthodoxe, réunis le 28 décembre 2018 à la résidence patriarcale et synodale du monastère Saint-Daniel de Moscou, ont débatu de la position de l’Église dans les pays d’Europe occidentale (procès-verbal n°105) et d’Asie du Sud-Est (procès-verbal n°106).

Il a été décidé d’ériger un Exarchat patriarcal en Europe occidentale, dont le centre sera à Paris. Les pays suivants relèveront de sa circonscription : Principauté d’Andore, Royaume de Belgique, Royaume-Uni, Irlande, Royaume d’Espagne, République italienne, Principauté du Lichtchenstein, Grand-Duché du Luxembourg, Principauté de Monaco, Royaume des Pays-Bas, République portugaise, République française et Confédération suisse.

L’évêque Jean de Bogorodsk est nommé chef de l’Exarchat patriarcal en Europe occidental, avec le titre d’évêque de Chersonèse et d’Europe occidentale. Mgr Jean est nommé ordinaire du diocèse de Chersonèse, tout en conservant l’administration temporaire des paroisses de l’Église orthodoxe russe en République italienne.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 29 Décembre 2018 à 14:04 | 5 commentaires | Permalien

720 tonnes de sable tout droit venu des Dolomites pour une crèche grandeur nature. Cette année, le Vatican a préféré sortir de l'ordinaire en laissant à quatre artistes internationaux, américain, néerlandais, russe et tchèque, le soin de sculpter cette oeuvre impressionnante de 5 mètres de haut.

Présentée sur la place Saint-Pierre le 7 décembre, elle respecte la très ancienne tradition de sculpture en sable de la ville italienne de Jesolo. Depuis 2002, cette commune située à deux pas de Venise fait réaliser sa crèche en sable par les plus grands sculpteurs mondiaux. Celle du Vatican a demandé un an de préparation et pourra être admirée jusqu'au 13 janvier. Reportage d'Alban Mikoczy, Florence Crimon, Laura Tositti, Claudia Billi et Valérie Parent.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Décembre 2018 à 18:44 | Permalien

L'Archevêché à la croisée des chemins
Le diacre Alexandre Zanemonets /Patriarcat de Constantinople/ professeur de l'université de Haïfa , Israel, a publié un article consacré à la situation actuelle de l'archevêché.

Il y est dit: "Le 27 novembre 2018 le Synode du patriarcat de Constantinople a annoncé, le même jour, la date de la convocation du Concile unificateur à Kiev et dissous l'archevêché de la rue Daru.

On aimerait croire que ces décisions s'inspirent de la Providence Divine et ne relèvent pas seulement de la politique. Monseigneur Jean /Renneteau/ a énuméré les propositions faites à l'archevêché par trois diverses Eglises en vue de sa survie: rallier l'EORHF, se joindre au patriarcat de Moscou tout en y maintenant son autonomie ou, enfin, relever de l'Eglise de Roumanie.

L'Eglise de Roumanie me semble être une solution plutôt étrange. Elle serait à la limite acceptable pour les communautés francophones ou anglophones mais pas pour les fidèles russes qui se sont toujours considérés comme faisant partie de l’orthodoxie de tradition russe.

Le patriarcat de Moscou propose à l'archevêché une totale autonomie: maintien des statuts, des traditions administratives fondées par le métropolite Euloge. Le patriarche de Moscou serait commémoré au même titre que celui de Constantinople.

L'EORHF suggère à l'archevêché de relever du diocèse de Londres. Cette solution permet d'espérer que la décision sera prise en faveur de Moscou " /extrait de texte en russe, traduction PO/
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Décembre 2018 à 18:37 | 20 commentaires | Permalien

Philarète  Denissenko n'arrive pas à partager "sa nouvelle église" avec Constantinople
Le patriarche Bartholomé demande à Philarète Denissenko de libérer la crypte de l'église Saint André Sur l'ordre de Porochenko cette église a été remise en don à Constantinople. Cependant Philarète refuse de libérer ces locaux et présente un ultimatum à Bartholomé:

1 - La majorité des Eglises locales doit reconnaître l'Eglise orthodoxe d'Ukraine

2- Philarète a l'intention de réunir le synode de l'Eglise orthodoxe d'Ukraine afin de modifier les statuts de cette Eglise élaborés par le Phanar

3- Le métropolite Épiphane devra se rendre à Istanbul avant le 6 janvier afin de persuader Constantinople de reconnaître les ajouts aux statuts.

4- Le Phanar veut que Philarète lui remette toutes les paroisses ukrainiennes situées à l'étranger. Philarète n'accepte pas car les patriotes ukrainiens commencent à être indignés.

5 -Les exigences formulées par le Phanar à l'égard des autorités ukrainiennes font obstacle à l'octroi du Tomos: il s'agit de transmettre à Bartholomé tous les métochions ayant appartenu à Constantinople en 1686. Cette transmission a été consacrée par un accord secret signé le 3 novembre 2018 par le président Porochenko et le patriarche Bartholomé. Les autorités ukrainiennes sont les seules à pouvoir obtenir cette restitution.

Cela a incité le patriarcat de Géorgie à ajourner la reconnaissance de la nouvelle église car personne ne sait comment la situation va se développer.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Décembre 2018 à 12:47 | 5 commentaires | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 164


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile