Première église orthodoxe  consacrée à Varsovie depuis 100 ans
La cérémonie de la consécration d'une nouvelle église orthodoxe, l'église Sainte-Sophie de la Sagesse de Dieu, a eu lieu à Varsovie, rapporte [RIA Novosti]url:.  L'église est située  dans la rue Pulawskaya , quartier Ursynów, au sud de la ville. Il s'agit de la première église orthodoxe construite à Varsovie au cours des 100 dernières années.

Jusqu'à aujourd'hui, il y avait deux églises orthodoxes dans la capitale polonaise - la cathédrale Sainte-Marie-Madeleine et l'église Saint-Jean-de-l'Échelle.

Le dimanche 20 septembre a eu lieu la cérémonie de la «petite consécration», après quoi la liturgie peut déjà être célébrée  dans l'église.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Septembre 2020 à 06:37 | 0 commentaire | Permalien

Un Chemin de vie particulier: Baptême orthodoxe de l’acteur Gérard Depardieu
L’acteur Gérard Depardieu a été baptisé par Mgr Jean de Doubna dans la cathédrale Saint-Alexandre-Nevsky à Paris vendredi 4 septembre.

Cette cérémonie s’est déroulée à l’occasion du baptême d’une petite fille dont il est le 2e parrain. Il a été reçu dans l’Église orthodoxe par une confession et le baptême (il n’avait jamais été baptisé). Il a précisé à Mgr Jean qu’il y réfléchit depuis longtemps. Interrogé après la cérémonie, il a répondu en s’inspirant de saint Augustin : « Je Le cherchais partout, mais Il était en moi ». Il a déclaré à la presse que son père spirituel est Mgr Tikhon (Chevkounov).

Voilà un Chemin de vie particulier et unique en son genre, d'un immense artiste, que nous apprécions mon épouse et moi, dès son premier film; mais que nous avions redécouvert, à l'occasion de son interprétation magistrale de "Cyrano de Bergerac", il y a déjà quelques années: la voix de l'acteur s'était alors totalement transformée, devenue douce et suave, inspirée, acquérant manifestement une dimension spirituelle étonnante mais évidente.

Nous avons été dès lors beaucoup plus attentifs au parcours de ce personnage hors normes ,car " l'Esprit souffle où Il veut".
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Septembre 2020 à 16:57 | 17 commentaires | Permalien

On saura ce 18 septembre si la cathédrale orthodoxe russe à Nice est le "Monument préféré des Français 2020"
Cette année, c’est le retour sur France 3 du "Monument préféré des Français";Monument préféré des Français" , animé par Stéphane Bern. En PACA, le monument qui a été retenu est l’édifice bien connu à Nice sous le nom de la cathédrale orthodoxe russe de Saint-Nicolas. Réponse ce 18 septembre à 21h05.

Avec plus de 43.000 édifices inscrits ou classés aux "Monuments historiques", la France dispose d'un patrimoine incroyable, à l’histoire aussi riche que variée. France Télévisions a relancé cette année le concours. Ce vendredi 18 septembre à 21h05, vous pourrez découvrir le lauréat 2020.

Histoire de la Cathédrale Saint-Nicolas

Durant la seconde moitié du XIXe siècle, la famille impériale russe se rend régulièrement sur la Côte d’Azur, et plus particulièrement à Nice. Une forte population russe s’y installe donc, entraînant la construction d’un lieu de culte orthodoxe pour cette communauté. La Cathédrale Saint- Nicolas est alors édifiée au début du XXe siècle, à Nice, sous le patronage du dernier Tsar Nicolas II et de sa mère l'Impératrice douairière Marie Feodorovna.[
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 17 Septembre 2020 à 14:19 | 1 commentaire | Permalien

 IVAN: Fais ce que tu peux - FECI QUID POTUI
L’archevêque Job (Getcha) a accordé un entretien à Lana Samokhvalova « L’Église autocéphale d’Ukraine devrait unir tous les orthodoxes » , pour « La vérité religieuse » (Relihiyna pravda) dans lequel sont abordées un certain nombre de questions concernant la nouvelle « Église orthodoxe autocéphale d’Ukraine » (Patriarcat de Constantinople) ainsi que la vie des autres Églises orthodoxes.

J’estime nécessaire de faire part aux lecteurs de P.O. de certaines considérations à propos de cette interview, a vous IVAN

« Il ne faut jamais oublier ce qu’a connu l’Église russe sous le régime communiste. Si l’on relit l’histoire de cette Église, surtout après 1917, on voit combien elle a souffert et combien elle s’est battue de manière admirable pour protéger sa propre foi grâce à ses martyrs. De cette manière, elle a vraiment maintenu la foi chez ses fidèles. Dans un contexte athée et sécularisé, il n’est pas facile de vivre sa foi, mais en Russie, peut-être plus qu’ailleurs, on peut compter sur de vrais fidèles. Je prie beaucoup pour les fidèles russes. Pour leurs pasteurs, pour leurs métropolites. »

Cardinal Etchegaray (déclaration faite dans les années 80, parue dans le journal basque ce jour 11 septembre 2020)
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 16 Septembre 2020 à 16:49 | 9 commentaires | Permalien

О Laurence Guillon : La mort des coquillages
C’est avec consternation, et une sorte de terreur sacrée, que j’ai appris l’incendie de la cathédrale de Nantes et la disparition de son orgue vieux de 400 ans.

Quand Notre Dame a brûlé, j’ai su que c’était le début de la fin, que tout l’héritage de la France encore miraculeusement conservé allait subir le sort de celui de la sainte Russie, qui n’existe plus qu’à l’état résiduel, et que risquent d'achever l’incurie, l’ignorance, la cupidité et la stupidité. La différence est que ce qu’il reste de Russes se mobilise avec l’Eglise orthodoxe pour tenter d’en sauver les vestiges, car ils sont considérés par ce petit troupeau comme quelque chose de sacré, il arrive même que des incroyants y tiennent encore par patriotisme.

Alors qu’en France, il serait plus difficile, me semble-t-il, de regrouper la résistance autour des merveilles léguées par nos ancêtres, et qui sont non seulement belles, mais pleines de sens, car tout ce qu’on faisait au moyen âge était avant tout porteur de sens. Chaque sanctuaire était en soi un livre saint et un reliquaire, chaque sanctuaire est un message qui nous est adressé à travers les siècles, et je ne parle pas de la dimension mystérieuse qui, en Russie, fait même des icônes ou églises décadentes, qui ont perdu ce sens, et ne le transmettent pas, lorsqu'elles sont « imprégnées de prières », comme on dit ici, des objets chargés. Ainsi en est-il de l’icône sentimentale, académique et opaque devant laquelle priait saint Séraphin de Sarov.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 12 Septembre 2020 à 07:09 | 9 commentaires | Permalien

l’État turc, l’imposant séminaire orthodoxe de l’île de Halki,a été transformé contre toute attente en un sanatorium en institut islamique
Rappelons 2018: les nombreuses demandes adressées par le patriarche Bartholomé au gouvernement turc afin que soit rouvert le séminaire de Halki . Jusqu'à présent rien n'a changé, la situation continue même à s'aggraver

Un hôpital situé sur l’île turque de Halki a été remis à la Diyanet, la direction nationale des affaires religieuses, afin d’être transformé en centre d’enseignement islamique. Dans le même lieu, l’école théologique orthodoxe de l’île a été fermée sur ordre de l’État depuis 1971 et n’a pas été autorisée à ré-ouvrir

Alors que le Patriarcat œcuménique de Constantinople attend depuis des années la réouverture de son séminaire sur l’île turque d’Halki, les autorités turques ont fait savoir, jeudi 2 août, leur intention d’ouvrir un centre d’études islamiques face à ce centre d’étude orthodoxe inauguré à la fin du XIXe siècle.

Depuis 1971, date de sa fermeture officielle par l’État turc, l’imposant séminaire orthodoxe de l’île d’Halki est devenu un moyen de pression courant des autorités turques sur le Patriarcat œcuménique de Constantinople.

Adossé à un monastère orthodoxe du XIe siècle, l’établissement religieux est un symbole très fort pour tous les grecs-orthodoxes du Patriarcat œcuménique. Plus qu’un simple séminaire, il crée un sentiment d’appartenance chez tous les grands responsables orthodoxes du pays, qui, pour la plupart, y ont été formés.

Mais l’annonce par le gouvernement turc, le 2 août 2018 de l’installation d’un centre d’étude islamique sur l’île semble marquer un véritable coup d’arrêt à une possible réouverture du séminaire, fermé depuis 47 ans. « L’annonce de la création de ce centre islamique est vécue comme un véritable désaveu pour les grecs-orthodoxes du Patriarcat œcuménique de Constantinople », selon Nicolas Kazarian, chercheur associé à l’IRIS en charge de l’observatoire géopolitique du religieux.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Septembre 2020 à 11:32 | 3 commentaires | Permalien

Sur le site du camp Vozhegodsky, un Crucifix a été installé
Il a été érigé en la mémoire de Valentina Troitskaya, confesseur de la foi du Christ, et de toutes les victimes innocentes du pouvoir soviétique qui ont été torturées à cet endroit ...

Le 29 août 2020, avec la bénédiction du métropolite de Vologda, dans le district de Vozhegodsk, région de Vologda, avec la participation de représentants d'organisations de jeunesse et de la population, un Crucifx a été installé et consacré à la mémoire de Christina Nikolaevna Troitskaya (1889-1942) .

C.N. Troitskaya appartenait à un groupe de croyants qui célébraient secrètement la liturgie à Vyshny Volochyok après la fermeture de toutes les églises de la ville. Pour avoir participé à ces offices clandestins Valentina Nikolaevna a été condamnée à 10 ans dans les camps et est décédée en prison dans le camp de Vozhegodsky.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 10 Septembre 2020 à 18:18 | 0 commentaire | Permalien

 Il y a 30 ans le père Alexander Men (1935-1990) était assassiné
Magnifique documentaire sur Alexandre Men grand spirituel orthodoxe mort en martyr en 1990

Le 9 septembre 1990, à cinq heures du matin, pendant qu'il se rendait à la divine liturgie, père Alexandre Men fut assassiné par un inconnu.

Né à Moscou en 1935 de parents juifs, Alexandre Men est éduqué à la foi orthodoxe chez sa mère qui entretient des liens avec l'Église des catacombes. Il a une vocation précoce à la prêtrise, mais il sera ordonné seulement après avoir achevé ses études supérieures de biologie.


Depuis le début de son ministère sacerdotal il réunit autour de lui un nombre toujours plus important d'intellectuels moscovites, en devenant un point de référence obligatoire pour l'intelligentsia de la capitale. A partir des années 1960, il rédige une oeuvre en plusieurs volumes sur l'histoire des religions, un dictionnaire biblique monumental en 7 tomes, et des livres de vulgarisation sur l'Ecriture Sainte, l'Église et la Liturgie orthodoxe.Il compose une vie de Jésus qui conduira à la foi des milliers de citadins soviétiques.
Rédigé par l'équipe rédaction le 9 Septembre 2020 à 17:03 | 1 commentaire | Permalien

La communauté des vieux-croyants en Bolivie
P.O. a mis en ligne de nombreux textes consacrés aux vieux-croyants et en voici un nouveau: "Bienvenue dans la petite Russie de Bolivie" Maria Plotnikova

Des accents slaves résonnent au fin fond des Andes. Là se sont implantés, après un long exode, des orthodoxes dissidents ayant fui au XXe siècle les répressions dans l’URSS d’alors. La photographe russe Maria Plotnikova a pu pénétrer cette communauté très fermée.

Bien à l’abri derrière une moustiquaire, Inafa et Salamania guettent les allées et venues dans leur village, dénommé Toborochi et isolé dans les plaines orientales de Bolivie. Comme tous les autres habitants de ce hameau, ces fillettes sont des starovery, des «vieux-croyants». Autrement dit, des orthodoxes considérés comme dissidents par l’Eglise russe depuis qu’ils ont refusé d’appliquer des réformes entérinées au XVIIe siècle, continuant par exemple à faire le signe de croix avec deux doigts croisés au lieu de trois.

Après un long exode depuis leur mère patrie, la famille et les voisins d’Inafa et Salamania se sont implantés dans ces confins des Andes au début des années 1980, pour pouvoir y pratiquer leur foi en paix.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Septembre 2020 à 16:57 | 0 commentaire | Permalien

Dix ans de la consécration épiscopale de Monseigneur Nestor !
Excellence, très cher Monseigneur Nestor,

Nous nous souvenons avec quelle joie nous avons appris votre nomination comme évêque de Caffa et suivi les nouvelles de votre sacre il y a aujourd’hui dix ans !

Nous gardons un souvenir très vif et heureux de votre séjour et de votre action à Paris. Nous n’oublierons jamais combien nous vous devons pour la construction de la nouvelle cathédrale de la Sainte-Trinité qui, dans sa version actuelle, loin de défigurer (comme nous l’avons tant craint) le quai Branly, l’embellit vraiment.

Comme tous les paroissiens des Trois-Saints-Docteurs nous regrettons votre départ, mais sommes confiants et vous souhaitons de tout cœur de poursuivre dans votre nouvel archidiocèse, avec l’aide de Dieu, votre œuvre au service de l’Église orthodoxe russe.

Sollicitant vos paternelles prières, nous vous assurons, Monseigneur, de nos ferventes prières et de notre fidèle amour en Christ.

Vos fidèles paroissiens
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 5 Septembre 2020 à 22:19 | -2 commentaire | Permalien

Carol SABA : LIBAN, 2ème lettre ouverte à Emmanuel Macron
LIBAN : 2ème lettre ouverte à l’occasion du 2ème voyage d’Emmanuel Macron au Liban qui commence lundi soir. Une lecture de la situation contextuelle actuelle et des raisons d’espérer. Cet article est un ensemble composé de la lettre elle-même plus et de trois annexes qui constituent une analyse de fond.

Par Carol SABA, Avocat franco-libanais au Barreau de Paris et de Beyrouth, Vice-président de la Commission internationale « Paris-Beyrouth » de l’Ordre des Avocats de Paris, Responsable de la Communication de l’Assemblée des Evêques Orthodoxes de France, écrivain et chroniqueur (Il s’exprime ici en son nom personnel)

« Oui, M Macron, Ecoutez FAYROUZ ! Elle vous dira ce qu’est vraiment le Liban ! Mais de grâce, M le Président, ne soyez pas contaminé par nos politiciens ! »

« Monsieur le Président. Je vous fais une lettre, Que vous lirez peut-être, Si vous avez le temps ». Sans être « déserteur », j’emprunte à Boris VIAN, ces paroles pour vous adresser un salut républicain franco-libanais et pour vous parler du LIBAN.

Cette lettre ouverte, à la veille de votre voyage à Beyrouth, n’a d’autres ambitions que de rappeler l’essentiel de certains CONSTATS de la situation de crise libanaise, complexe et dramatique, et à formuler des PROPOSITIONS qui seraient nécessaires pour aider les libanais à s’en sortir, par le haut.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 1 Septembre 2020 à 13:51 | Permalien

Des journées de commémoration des répressions politiques auront lieu à Solovki
Dans le cadre des célébrations commémoratives dans l'archipel, une conférence "L'histoire du pays et le sort des prisonniers des camps de Solovetsky"

Du 23 au 28 août 2020, Solovki accueillera les Journées du souvenir de la répression politique, organisées par le musée histor d'État des îles Solovetsky, le monastère Spaso-Preobrazhensky Solovki et l'Université orthodoxe Saint-Tikhon .

Parmi les événements prévus: une action commémorative à l'allée de la mémoire, au cimetière du village, à la fosse commune des prisonniers, la présentation des nouvelles publications du musée des Solovki, une soirée littéraire et musicale sur les activités scientifiques dans le camp, etc.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Août 2020 à 10:36 | -2 commentaire | Permalien

L'évêque de Borisov et Maryinogorsk Benjamin est nommé exarque du patriarche  en Biélorussie
Lors de la réunion du Saint Synode, tenue le 25 août 2020 un rapport a été entendu par le métropolite Pavel de Minsk et Zaslavsky , l'exarque patriarcal de toute la Biélorussie ( magazine n ° 46 ).

Les participants à la réunion ont décidé de prendre en compte la pétition du métropolite Pavel  et de le relever de ses fonctions d'exarque patriarcal de toute la Biélorussie. Son Éminence a exprimé sa gratitude pour le travail accompli. Vladyka Pavel a été nommé métropolite d'Ekaterinodar et de Kouban, responsable  de la métropole du Kouban .
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 27 Août 2020 à 09:11 | 0 commentaire | Permalien

Archimandrite Savva (Mazhuko): Phanar prépare un schisme d'église en Biélorussie
Un moine du cloître Saint Nicolas de Gomel a déclaré que le patriarcat de Constantinople prévoyait de créer son propre exarchat dans le pays ...

La politique ecclésiale du patriarcat de Constantinople vise à affaiblir au maximum l'Église orthodoxe russe, et il n'est donc pas surprenant que le Phanar tente de profiter de la crise politique en Biélorussie, comme en Ukraine, et s'immisce dans les affaires de l'Église de Biélorussie C'est ce qu'a déclaré l'archimandrite Savva (Mazhuko), monastère de Gomel, fait savoir Interfax .

De l'avis du clerc, la carte du nationalisme biélorusse pourrait être jouée dans un proche avenir, ce qui entraînera, face à l'Église orthodoxe russe, "de graves et tristes conséquences". Ce n'est pas un hasard si l'opposition biélorusse a inclus un élément sur l'autocéphalie de l'Église dans son programme.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 26 Août 2020 à 19:08 | -1 commentaire | Permalien

La visite du chef du patriarcat de Jérusalem a été reportée en raison de restrictions dues au coronavirus ...

Le patriarche de Jérusalem Théophile ne participera pas aux célébrations de la nouvelle année ecclésiale au Phanar, car sa visite à Istanbul est reportée à une date ultérieure. Ceci est annoncé par le portail grec "Romphea" .

Auparavant, il a été rapporté que le patriarche Bartholomée de Constantinople avait officiellement invité le patriarche Théophile à Phanar pour célébrer l’Indiction, et le responsable du patriarcat de Jérusalem avait accepté cette invitation.
Cependant, on sait maintenant que le Patriarcat de Jérusalem a décidé de reporter cette visite à une autre date en raison des restrictions du COVID-19.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 26 Août 2020 à 13:51 | -1 commentaire | Permalien

Le père Nicolas  Balachov à propos du monastère de Chora, islamisation de monuments byzantins
Selon Resmi Gazete, hier, le président turc R.T. Erdogan a signé une décision selon laquelle le temple du Monastère du Sauveur dans les champs (Chora) « Mosquée Karie » comme renommée par les conquérants turcs, cesse d’être un musée et est transféré, de même que Sainte Sofia, à l’Office turc pour les affaires religieuses. La décision a été adoptée par le Conseil d’Etat de Turquie il y a 9 mois.

Nous voyons que les promesses du dirigeant turc de préserver la possibilité d’un accès libre aux chefs-d’œuvre chrétiens de la cathédrale Sainte-Sophie ne sont pas tenues dans la pratique. Les mosaïques inestimables restent inaccessibles tout au long de la journée. Les femmes ont un accès limité au temple, face à la mosquée, et l’accès aux endroits à leur disposition pour admirer l’ancienne cathédrale leur est tout simplement impossible. Des chapelles avec de précieuses images en mosaïque sont fermées .
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 24 Août 2020 à 10:43 | 7 commentaires | Permalien

Dans un décret présidentiel publié vendredi au Journal officiel turc, Recep Tayyip Erdogan ordonne d’« ouvrir au culte » musulman l’ancienne église Saint-Sauveur-in-Chora, située dans un quartier excentré d’Istanbul, s’appuyant sur une décision du Conseil d’État rendue dans ce sens en novembre dernier. L'église byzantine de la Chora est connue pour ses mosaïques et fresques datant du 14ème siècle Construite par les Byzantins au 5ème siècle, l'église Saint-Sauveur-in-Chora, aussi appelée église de la Chora, a été convertie en mosquée après la prise de Constantinople par les Ottomans en 1453, puis en musée après la Seconde Guerre mondiale.

***
Oh ! Saint Sauveur In Chora ! Mon amour ! Provocations turques et compromissions européennes ! A quand le réveil orthodoxe ?

Le papier ce matin de ma chère amie Alexia Kefalas qui rend compte de la décision Erdoganienne publiée au JO Turc, après Sainte Sophie, de transformer le célèbre monastère byzantin In Chora, de musée en mosquée, nous met les larmes aux yeux et une lourde peine au cœur ! Quelle dommage ! Quelle honte ! Quelle honte pour l'Europe et pour le respect des droits fondamentaux et des libertés essentielles !
Et pour Mme Merkel dont l'attitude ambiguë depuis des années à l'égard de "cette" Turquie, et qui ne fait qu'envenimer les choses, n'est pas à son honneur ! Elle vient de le prouver encore par son manque de soutien à la Grèce, dans l'épisode des atteintes turques aux eaux territoriales du plateau continental grec (à la recherche du Gaz perdu!), la Grèce qui a été soutenue par notre président Macron, ce qui honore la France !
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Août 2020 à 13:49 | 20 commentaires | Permalien

Plusieurs  publications sur "PO" consacrées aux problèmes de la diaspora russe en France
P.O. version française: Consécration de la Cathédrale orthodoxe russe à Paris: séjour du patriarche Cyrille en France - VIDEO + PHOTOS /// Premiers offices de Noël à la cathédrale de la Sainte Trinité - Video

2020 La nécropole de Sainte-Geneviève-des-Bois près de Paris sera restaurée

2020 LE PROTOPRESBYTRE BORIS BOBRINSKOY EST DÉCÉDÉ

2020 L'ordination épiscopale de l’archimandrite Syméon Cossec, élu évêque de Domodiédovo et Le métropolite Jean de Doubna a présidé le sacre épiscopal de l’archimandrite Élisée Germain, élu évêque de Réoutov

2020 L'inauguration d’une plaque en mémoire de Sainte mère Marie Skobtsov a eu lieu le 24 juin au mémorial aux émigrés russes impliqués dans la Résistance, à Saint-Genevieve-des-Bois, près de Paris. Monseigneur Jean Renneteau a participé à l’inauguration

2020 - Le 1er février 2020, Son Eminence le Métropolite Jean de Doubna, le père Jean Gueit et du protodiacre Drobot, se sont rendus à Moscou pour le onzième anniversaire de l’intronisation de Sa Sainteté le Patriarche Cyrille.

2020 - Le 2 février le chef de l’Archevêché des Eglises orthodoxes de tradition russe en Europe occidentale s’est rendu à Tcherkizovo

ARCHIVES L'Orthodoxie, ici et maintenant

2019 - NOUVELLE DÉNOMINATION DE L’ARCHEVÊCHÉ : Archevêché des Églises Orthodoxes Russes en Europe Occidentale Patriarcat de Moscou

2019 La présentation du livre de Xénia Krivochéine « Des bulbes d’or dans le ciel de Paris »

2019 - Le patriarche Cyrille a , le 3 novembre 2019 à la cathédrale du Christ Sauveur, remis à Monseigneur Jean l'Acte de rétablissement de l'union ecclésiale. Monseigneur Jean a été consacré métropolite de Doubna

2019 - Strasbourg: Le patriarche Cyrille consacre la nouvelle église orthodoxe russe de Tous les Saints
2019 - PARIS: Inauguration du Centre Culturel Mère Marie Skobtsov
2019- Paris - l'EXPOSITION CONSACRÉE A L'OEUVRE DU PÈRE GREGOIRE KROUG
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 19 Août 2020 à 12:00 | 4 commentaires | Permalien

Le patriarche Théophile III de Jérusalem visitera le Phanar
Le Patriarche de Jérusalem rencontrera le patriarche Bartholomée de Constantinople pour la première fois après la réunion d'Amman

Le 1 septembre 2020, Sa Sainteté le patriarche de Jérusalem et de toute la Palestine Théophile III se rendra au Phanar pour la première fois après la réunion des primats à Amman. Il y rencontrera le patriarche Bartholomée de Constantinople, qui a refusé de se rendre en Jordanie et a insisté sur l'abolition de ce conseil, fait savoir l'agence de presse grecque « Romfea ».

La raison officielle de cette visite sera la célébration à Istanbul du début de l'année ecclésiale début de L'INDICTION (1 septembre), qui aura lieu à l'église Saint-Georges à Istanbul et sera conduite par le patriarche Bartholomée.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Août 2020 à 08:00 | -37 commentaire | Permalien

Seize superbes sites orthodoxes russes situés hors de Russie
Disséminées dans le monde entier, les églises orthodoxes russes ne sont pas seulement des lieux de prière, mais aussi une occasion parfaite de se familiariser avec la culture et l'histoire russes.

1. Cathédrale de la Protection-de-la-Très-Sainte-Mère-de-Dieu /Melbourne, Australie/

Plus de 4 000 membres sont enregistrés dans la congrégation rattachée à cette cathédrale. Outre les immigrants russes de Melbourne, les fidèles d'autres églises orthodoxes (Grecs, Macédoniens, Serbes et Bulgares) assistent également régulièrement à ses services. Appartient à l'Eglise russe EORHF - sous la juridiction de ’Église orthodoxe russe hors frontière.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 16 Août 2020 à 15:24 | 1 commentaire | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 179


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile