Plusieurs  publications sur "PO" consacrées aux problèmes de la diaspora russe en France
P.O. version française: Consécration de la Cathédrale orthodoxe russe à Paris: séjour du patriarche Cyrille en France - VIDEO + PHOTOS /// Premiers offices de Noël à la cathédrale de la Sainte Trinité - Video

2017- Un an depuis la consécration de la cathédrale Sainte-Trinité de Paris VIDEO

KTO avec Crescendo Media Films présent un Documentaire consacré au Séminaire - "Le Paris orthodoxe russe"

Mémoire éternelle matouchka Sophie Rehbinder🕂 ET Sophie Eltchaninoff 🕂 et Un témoin de son temps 🕂 A la mémoire de l’archiprêtre Nicolas Lossky Décès de la traductrice et spécialiste de la littérature russe - Véronique Lossky - Juliana Sergeevna Samarina (1928-2018) est décédée

Hommage à Maxime Kovalevsky 1903-1973

Père Georges Florovsky: "Création et Rédemption" (1893-1979)

En mémoire de l'archimandrite Placide (Deseille) : « Un morceau du Mont Athos » sur le sol de France. Rappel à Dieu de son Serviteur, Séraphin Rehbinder et l'archiprêtre Nicolas Soldatenkov

Père Alexandre Schmemann - "LES FONDEMENTS DE LA CULTURE RUSSE"
et le père JEAN MEYENDORFF : "L'ÉGLISE DANS L'HISTOIRE"
Nicolas Berdiaev 140 ans de la naissance du grand penseur et philosophe religieux russe

"Le mystère de l'icône" - Exposition à l'occasion du 30e anniversaire de la mort du grand iconographe Léonide Ouspensky à Paris

Higoumène Georges Leroy Un visiteur à la cathédrale de la Sainte-Trinité, quai Branly à Paris

Les étudiants de l’Institut de Théologie Orthodoxe Saint-Sergeà la faculté de théologie protestante et 2014 - 2017 Crise a l'ITO Saint-Serge à Paris !

Strasbourg: L’Eglise orthodoxe de Tous les Saints est couronnée de dômes dorés
et vous invite le 19 mai 2017 à l'inauguration du Centre culturel et spirituel La croix est installée sur la flèche de l'église orthodoxe russe /// LA CORRESPONDANCE DU PERE SERGE (CHEVITCH) Conférence d'Emilie Van Taack

Historique de la Crypte Paroisse orthodoxe française de la Sainte Trinité La cathédrale St Alexandre de la Neva, Paroisse orthodoxe française de la Sainte Trinité

Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 13 Août 2018 à 07:00 | 1 commentaire | Permalien

Sa Sainteté le patriarche Cyrille se rendra le 31 août prochain au patriarcat de Constantinople.
Les deux parties discuteront d'un large cercle de questions.

En juillet dernier une délégation du patriarcat de Constantinople s'est rendue à Moscou où elle a été reçue par le patriarche Cyrille. La situation en Ukraine a été passée en revue par les deux parties.

La prochaine rencontre entre les deux patriarches contribuera à l'amélioration des relations entre les Eglises et mettra en difficulté tous ceux qui cherchent une solutions à leurs problèmes dans la scission ecclésiale.

L'archiprêtre Nicolas Danilevitch, vice-président du DREE de l'EOU, a dit: "Tout permet d'espérer que cette rencontre sera un événement très positif qui contribuera à l'amélioration des relations entre Constantinople et le patriarcat de Moscou et au resserrement des liens interorthodoxes en général". La précédente rencontre des deux patriarches avait lieu dans le cadre de l'Assemblée des Eglises orthodoxes autocéphales à Chambésy (Suisse) les 22-27 janvier 2016.

L'archiprêtre Nicolas Balachov a précisé que l'ordre du jour de cette rencontre est encore à l'étude.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Août 2018 à 06:59 | 1 commentaire | Permalien

A l’occasion de la commémoration du baptême de la Rus le métropolite de France Emmanuel s’est rendu à Kiev: l’intervention du Mgr Emmanuel
Le 27 juillet 2018 le métropolite Emmanuel a remis au président Porochenko un message du patriarche Bartholomé.

Il y est dit : « La Sainte mère Eglise manifeste une grande sollicitude à l’égard de la métropole de Kiev, sa fille bien-aimée. Nous nous sommes toujours inspirés du bien-être spirituel et du développement de cette métropole, de la défense de l’identité du peuple ukrainien. En ces temps difficiles nous agissons pour le rétablissement de l’unité des croyants ukrainiens, l’objectif étant de conférer l’autocéphalie à l’Eglise d’Ukraine»

Le président Porochenko a remercié Sa Sainteté Bartholomé pour la fermeté qu’il manifeste à l’égard de la situation en Ukraine : « Faites savoir à Sa Sainteté que nous sommes dans l’attente du Tomos et d’une décision du Saint Synode ». Suite

Le 27 juillet, selon Unian-Religion, 12 évêques venus de douze pays orthodoxes ont pris part à un office d’action de grâce célébré Colline Saint Vladimir à Kiev. L’office était présidé par Sa Béatitude le métropolite Onuphre (Eglise d’Ukraine, P.M.). Après l’office 250.000 fidèles ont marché en procession jusqu’à la Laure des Grottes.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Août 2018 à 05:44 | 19 commentaires | Permalien

Les paroisses de l’Église orthodoxe russe ont fêté le 1030e anniversaire du Baptême de la Russie dans différents pays du monde
Les paroisses russes du monde entier ont célébré le 1030e anniversaire du Baptême de la Russie.

En France, l’évêque Nestor a célébré la Divine liturgie à la cathédrale Saint-Nicolas de Nice le 28 juillet 2018, mémoire de saint Vladimir. L’archiprêtre Andreï Elisseïév recteur de la paroisse, a lu le Message de Sa Sainteté le patriarche et du Saint Synode de l’Église orthodoxe russe à l’occasion du 1030e anniversaire du Baptême de la Russie.

Après la Divine liturgie, le clergé a chanté la glorification de saint Vladimir. A midi, suivant la bénédiction de la hiérarchie, les cloches ont sonné en l’honneur de la solennité.

Dans son homélie, Mgr Nestor a dit : « Le prince Vladimir a brusquement changé de vie : d’homme brutal et débauché, il est devenu un modèle de vertus chrétiennes : miséricordieux, chaste, réservé, concentré, pieux. Il reste un modèle depuis des siècles. Nous sommes, frères et sœurs, ses héritiers. Il prit jadis cette décision au nom de son peuple, prêchant le Christ par son exemple ; et nous, ses enfants spirituels, sommes les coparticipants de ce qui s’est passé à Kiev il y a 1030 ans.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 10 Août 2018 à 05:49 | 0 commentaire | Permalien

Stephen C. Headley, « Du désert au paradis. Introduction à la théologie ascétique »
Le père Stéphen Headley est recteur de la paroisse orthodoxe à Vézelay et professeur de Théologie Ascétique & Anthropologie religieuse Séminaire Orthodoxe Russe, Paris

Collection Cerf - Patrimoines Paris, 2018, 219 p.

Quinze siècles de la vie ascétique des moines chrétiens de l’Orient sont ici présentés, pour donner aux lecteurs un aperçu de leur vie spirituelle à travers un accès direct à leurs écrits, et à leurs oeuvres. Certains de leurs monastères sont encore ouverts et peuvent être visités par les pèlerins les plus motivés.

Des lieux comme Saint-Macaire à l’ouest du Caire, Sainte-Catherine (Sinaï) et Saint-Sabas (Palestine) offrent le ressenti profond du silence dont les moines avaient soif. Plus simplement, la lecture de sentences des Pères du Désert laisse une impression unique d’une sagesse chrétienne aux origines du monachisme.

Ce livre propose des clés pour entrer dans le silence paisible de la théologie du désert, et offre une expérience de prière, en mettant en avant la pérennité de l’ethos monastique qui a été vécu et approfondi par des générations de moines, de siècle en siècle et jusqu’à nos jours.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Août 2018 à 12:21 | 1 commentaire | Permalien

L’Église apostolique arménienne reste intimement liée à l’identité nationale
L’Église apostolique arménienne reste intimement liée à l’identité nationale. Mais la proximité du chef de cette Église avec les cercles politiques récemment démis lui a valu des critiques et même des appels à la démission. De retour d’Erevan, Régis Genté fait le point sur la place de l’Église arménienne et sur les perspectives qui s’ouvrent pour elle.

Pendant les journées révolutionnaires qui ont secoué l’Arménie fin avril début mai 2018, des portraits de personnages associés au régime honni de l’ancien président Serge Sarkissian (2008-2018) sont apparus dans la capitale Erevan. Sur une feuille A4, la photo en noir et blanc du personnage était barrée d’une grosse croix rouge accompagnée des mots « Merjir regimin » (« Rejeter le régime »). Du « dégagisme » à l’arménienne sur fond de tentative par l’ex-président de se maintenir indéfiniment au pouvoir en tant que Premier ministre, après des bricolages constitutionnels.

Là figuraient par exemple Alexander Sarkissian, le frère de l’ex-chef de l’État surnommé « M. 50% » pour la part qu’il s’octroyait dans les affaires qui se s’ouvraient dans le pays, ou bien l’oligarque Samuel Aleksanian, au profil semi-criminel et connu pour les monopoles dont il jouissait dans l’importation de produits alimentaires de base, l’ancien Premier ministre Karen Karapétian, « l’homme de Moscou », mais aussi Karékine II, le Catholicos de l’Église apostolique arménienne.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Août 2018 à 10:11 | 0 commentaire | Permalien

Comment les vieux croyants et les Britanniques ont amené le football en Russie
GEORGI MANAEV

Bien que son histoire en Russie soit encore relativement jeune, le football est le sport le plus populaire du pays. Le ballon rond fut introduit à la fin du XIXe siècle seulement, et la communauté fermée et démodée des vieux croyants a joué un rôle clé et inattendu dans la diffusion de ce sport en Russie...

Un ancien jeu de balle indigène existait autrefois en Russie, mais il était très éloigné du football. À l'aide d'un tissu ou d'une balle de cuir remplie de plumes qu’on frappait du pied, deux équipes tentaient de garder le ballon à l'écart de l'adversaire. Le jeu servait les besoins rituels pendant les mariages et à Pâques, mais il a lentement disparu à la fin du XIXe siècle. Quand le football est apparu en Russie, il est d’abord arrivé avec les Britanniques... mais avec l'aide des vieux croyants.

Un passe-temps étranger

Le premier match de football de Russie a été joué le 24 septembre 1893 à Saint-Pétersbourg. Un journal local a rapporté : « Le terrain de jeu était totalement couvert de boue. Les athlètes en costume blanc couraient, tombant parfois dans la boue et bientôt ils étaient aussi noirs que des ramoneurs. Pendant tout ce temps, des rires résonnaient au sein du public ». Ce jeu était juste une partie de l'entracte entre des sports populaires comme le tir à la corde, l'athlétisme, la course et etc
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Août 2018 à 10:53 | -6 commentaire | Permalien

LES 5 SITUATIONS DIFFÉRENTES DE L'EGLISE ORTHODOXE
Un article sur le site officiel de l'AEOF (1) fait une analyse intéressante de la situation de l'Orthodoxie. Il mériterait d’être actualisé mais constitue toujours une bonne base. En voici le texte in extenso, avec des modifications mineures au niveau des titres pour le rendre plus lisible et des notes complémentaires pour le mettre à jour.

L’EGLISE ORTHODOXE D’AUJOURD’HUI EXISTE DANS CINQ SITUATIONS DIFFÉRENTES:


1. Les orthodoxes qui vivent dans les régions de la Méditerranée orientale, comme une minorité dans une société à majorité musulmane. C’est essentiellement la situation des quatre anciens patriarcats de Constantinople, d’Alexandrie, d’Antioche et de Jérusalem (ce dernier existe sous la domination musulmane en Jordanie, mais naturellement en Israël).

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Août 2018 à 10:31 | 0 commentaire | Permalien

 Sainte Marie Madeleine : Le premier œuf  de Pâques et la résurrection du Seigneur
Devenue pour la troisième fois "apôtre des Apôtres", Marie Madeleine resta avec les disciples et la Mère de Dieu, partageant leur joie. Elle était probablement présente au Mont des Oliviers, lors de l'Ascension, tout comme dans la chambre haute, le jour de la Pentecôte, quand le Saint-Esprit descendit sous forme de langues de feu (Actes 2).

On raconte que la Sainte quitta ensuite Jérusalem, pour se rendre à Rome et y demander justice à l'empereur Tibère de la condamnation inique prononcée par Pilate . Se présentant devant l'empereur avec un œuf en main, elle lui déclara qu'après avoir souffert la Passion, le Christ était ressuscité, apportant à tous les hommes la promesse de la résurrection; et l’œuf se teignit alors en rouge. Le souverain écouta sa requête et convoqua Pilate, ainsi que les grands prêtres Anne et Caïphe.

Caïphe mourut en route, en Crète; quant à Anne, il fut supplicié en étant enfermé dans une peau de buffle. Pilate, s'étant présenté au tribunal de l'empereur, essaya de se justifier en avançant les pressions exercées par les Juifs et le risque de rébellion contre l'autorité romaine. Mais César resta insensible à son apologie et le fit jeter en prison. On rapporte que, poursuivant un cerf au cours d'une partie de chasse, organisée non loin de la prison par des amis de Pilate, l'empereur décocha une flèche qui alla frapper Pilate en plein cœur.....
Rédigé par Parlons d'orthodoxie le 4 Août 2018 à 08:00 | 11 commentaires | Permalien

Le 3 août 2008 Alexandre Soljenitsyne était rappelé à Dieu
La mort d’un z/k Никита Кривошеин «На смерть одного з/к»

C’était à Moscou, Izmaïlovo, une soirée entière à m’immerger dans le cahier de « Novy Mir » avec « Ivan Denissovitch », puis des nuits blanches à déchiffrer de médiocres copies du « Pavillon des cancéreux » et du « Premier cercle ». De retour à Paris, le choc de « L’archipel ».

Pour moi ce sont là des évènements d’ordre existentiel. Les communistes, eux, avaient perçu dans les textes d’Alexandre Issaevitch que le glas s’était mis à sonner pour eux.

Tous ceux qui, comme moi, avaient séjourné derrière les barbelés, pour les Russes, pour le monde, ont senti que la délivrance était là.

En tandem avec le défunt prince Constantin Andronikof il m’a été donné d’interpréter en simultanée la première émission de Bernard Pivot « Apostrophes » avec Alexandre Soljenitsyne. La portée de sa voix prophétique, le rayonnement qui émanait de sa personnalité, tout ceci, a apporté des résultats tangibles : les communistes et les socialistes perdirent avec fracas les élections nationales qui suivaient de peu l’émission. L’agonie des ces formations avait commencé.
Rédigé par Nikita Krivochéine le 3 Août 2018 à 20:33 | 7 commentaires | Permalien

Juliana Sergeevna Samarina (1928-2018) est décédée - Mémoire éternelle +
Juliana Samarina est décédée le 29 juillet à Cormeilles en Parisis EHPAD "Zemgor"

L'office des funérailles aura lieu le vendredi 3 août à 10h en l'église des Saints Constantin et Hélène

4bis rue Henry - 92140 Clamart. et enfin l'inhumation sera au cimetière communal de Clamart, 26 avenue du Bois Tardieu, vers 11h30 - 12h

C'est le père Alexandre Machtalère, célébrant régulier de la chapelle, qui célébrera les offices et rendra ce dernier témoignage d'amitié à Juliana Sergeevna Samarina. Le père Gueorgui Egorov concélébrera

Juliana Samarina, personnalité très connue au sein de la communauté russe, rayonnante de bonté et de bienveillance, était la cousine du père Michel Ossorguine
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 3 Août 2018 à 09:07 | 0 commentaire | Permalien

L'Eglise orthodoxe russe a soutenu la décision des députés de la Douma d'abolir les sanctions pénales pour rediffusion sur les réseaux sociaux...

Selon Interfax, le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations extérieures de l'Eglise a soutenu, au cours de l'émission "L'Eglise et le monde" sur la chaîne de télévision "Russie-24", la décision des députés de la Douma de dépénaliser les republications sur les réseaux sociaux.

"Une sanction pénale pour une republication est une mesure excessive, et je pense que dans ce cas la décision de la Douma est juste. Ce sont souvent les adolescents, les jeunes gens qui rediffusent, sans même penser aux conséquences de leurs actes", a fait observer le métropolite.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 1 Août 2018 à 09:55 | 0 commentaire | Permalien

Saint Vladimir le Grand -  Vladimir le BEAU SOLEIL  (980-1015)  et le Baptême de la Russie
Il est l'une des grandes figures de la Russie médiévale, tant d'un point de vue politique que spirituel.

Vladimir était le plus jeune fils du prince de Kiev, Sviatoslav. Sa mère s'était convertie au christianisme, mais le jeune prince fut élevée dans le paganisme. En 980, il devint prince de Kiev, après avoir éliminé son frère aîné (qui avait lui-même assassiné un autre de leurs frères).

Son alliance est alors sollicitée par les Bulgares, les Khazars, les Allemands et les Byzantins qui représentent les quatre religions de présence: l'islam, le judaïsme, le christianisme latin et le christianisme byzantin. Vladimir, d'après la tradition, envoie alors des ambassadeurs recueillir de plus amples renseignements sur ces religions.

L'islam des Bulgares respire la tristesse; les offices latins des allemands sont dépourvus de beauté. A Constantinople, la splendeur de la liturgie célébrée dans l'église Sainte Sophie, l'encens projeté vers le ciel par le balancement des lourds encensoirs, l'or des icônes, les hymnes célestes transportent d'enthousiasme les âmes slaves des envoyés du prince: "Nous ne savions plus si nous étions au ciel ou sur la terre ! C'est là que Dieu demeure avec les hommes!" Vladimir se fait donc baptiser, avec tous ses sujets en 988 et reçoit pour épouse une princesse byzantine.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Juillet 2018 à 06:30 | Permalien

Le métropolite Hilarion : "Le patriarche Bartholomée a dit très clairement qu’on ne légaliserait pas le schisme"
Mgr Hilarion : "En rencontrant les quatre hiérarques ukrainiens, le patriarche Bartholomée a dit très clairement que le schisme ne serait pas légitimé, et c’est une déclaration importante. J’espère que la solution au problème du schisme ukrainien sera trouvée uniquement par la voie canonique".


Au cours de son séjour à Athènes, le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou, a donné une interview au correspondant de l’agence d’information grecque « Romfea ».

-Éminence, vous séjournez actuellement en Grèce. De quoi avez-vous parlé avec le primat de l’Église orthodoxe de Grèce.

-Comme toujours, lorsque je viens à Athènes, j’ai rencontré Sa Béatitude l’archevêque Jérôme d’Athènes et de toute la Grèce. Nous avons évoqué les relations entre les Église orthodoxes russe et grecque, ainsi que l’agenda interorthodoxe. Il y avait beaucoup de questions dont il fallait discuter.

Je voulais parler à Sa Béatitude le métropolite Jérôme de la situation en Ukraine et de la situation délicate dans laquelle est aujourd’hui placée l’Église orthodoxe canonique de ce pays. J’en parlerai aussi pendant l’Assemblée interparlementaire de l’Orthodoxie. Il faut que le primat et les hiérarques de l’Église grecque, ainsi qu’un large public, puisse se faire une idée de ce qui se passe réellement en Ukraine, qu’ils sachent que l’Église orthodoxe ukrainienne, qui est l’Église de la majorité en Ukraine, fait aujourd’hui l’objet de discriminations, de persécutions, de pressions incroyables de la part des autorités civiles de ce pays.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 27 Juillet 2018 à 12:48 | 0 commentaire | Permalien

Les fidèles de l’Église orthodoxe ukrainienne (patriarcat de Moscou) ne peuvent se déplacer librement pour les célébrations du Baptême de la Russie
Le Département de l’information de l’Église orthodoxe ukrainienne (patriarcat de Moscou) déclare qu’on s’efforce d’empêcher les fidèles de l’Église orthodoxe ukrainienne de prendre part à l’office d’actions de grâce et à la procession dans Kiev le 27 juillet en interdisant à tous transporteurs de l’arrondissement Ovruchskiy ( région de Jitomir) tout déplacement vers Kiev ce jour-là.

En revanche les déplacements des fidèles de l’église schismatique du « patriarcat de Kiev » sont organisés par les administrations locales qui mettent des cars à leur disposition. Pour le 28 juillet, on a donné aux administrations locales des instructions comminatoires pour qu’elles recueillent des fonds auprès des chefs d’entreprise et transportent dans les cars tous leurs fonctionnaires jusqu’à Philarète. Tout cela pour montrer à la télévision que le « patriarcat de Kiev » est soutenu par la majorité des Ukrainiens.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 24 Juillet 2018 à 13:25 | 12 commentaires | Permalien

Une icône du Saint apôtre André sera présente à Kiev à l’occasion du 1030e anniversaire du baptême de la Rus
La légende veut que l’apôtre André le Premier nommé aie été crucifié sur une croix en X dans la ville grecque de Patras. Saint André est le protecteur céleste de Kiev. C’est de là qu’il a atteint les îles de Valaam.

L’icône miraculeuse contenant une particule des reliques du saint ainsi qu’une parcelle de la croix sur laquelle il a subi le martyre provenant du monastère de Patras viendra de Grèce à Kiev empruntant l’itinéraire naguère parcouru par l’apôtre. La plus grande partie de ce chemin passe par le Dniepr.

L’icône a été peinte par les moniales du cloître Saint André à Patras
Из Греции в Киев по Днепру привезут икону апостола Андрея Trad "PO"

2013 - La croix sur laquelle l'apôtre Saint-André avait été crucifié est arrivée en Russie
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Juillet 2018 à 13:02 | 1 commentaire | Permalien

Etat de New York : un monument à la mémoire de Saint Séraphin de Sarov
Un monument à Saint Séraphin de Sarov, l’un des saints les plus vénérés de Russie a été érigé au monastère de Novo-Divéevo (EORHF), Etat de New York. C’est là que se trouve l’icône de la Mère de Dieu de Vladimir apportée du monastère d’Optino ainsi qu’un crucifix en provenance de la maison Ipatiev à Ekaterinbourg où la famille impériale avait été assassinée par les bolcheviks.

Le plus grand cimetière orthodoxe des Etats-Unis se trouve auprès de ce monastère. On y compte près de huit mille tombes, de nombreux émigrés russes célèbres y sont inhumés. Le cloître a été fondé dans les années 1950, les pèlerins y affluent chaque dimanche. Le monument a été érigé grâce à des dons privés, le sculpteur a représenté le saint assis, plongé dans la prière.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Juillet 2018 à 07:59 | 0 commentaire | Permalien

Le leader du schisme ukrainien demande au patriarche Bartholomée de déclarer la nullité de l’anathème qui le frappe
Selon Evstrate Zorya, porte-parole du prétendu « patriarcat de Kiev », Philarète Denisenko, chef de ce prétendu « patriarcat », a demandé au patriarche œcuménique Bartholomée de déclarer la nullité de l’anathème qu’a proclamé à son encontre le patriarcat de Moscou.

« Selon les règles canoniques, personne ne conteste que le patriarche œcuménique est l’instance suprême d’appel dans les conflits juridiques quand ceux-ci ne peuvent être résolus au niveau d’une Église locale, alors que le conflit en question dépasse le cadre local » écrit Evraste Zorya sur sa page Facebook.

Selon lui, Philarète considère que le patriarche de Moscou n’a pas respecté le droit canon lors de la procédure de l’anathème lancé à son encontre.

2015 - Lors d'une rencontre du métropolite Mitrophane, responsable du DREE de l’Église orthodoxe d'Ukraine, avec une délégation du Conseil oecuménique des églises le métropolite Guennadi de Sasym, membre du Saint Synode du patriarcat de Constantinople a déclaré: "Notre Eglise ne considère pas que "le patriarcat de Kiev" est canonique. Nous estimons qu'il s'agit d'une entité schismatique. Il n'est pas question pour nous de les reconnaître. Ils peuvent se donner toutes les dénominations qu'ils veulent, ils ne sont reconnus par aucune Église".
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Juillet 2018 à 07:00 | 1 commentaire | Permalien

L’enquête a définitivement établi que les restes découverts près d’Ekaterinbourg sont bien ceux de Nicolas II et des membres de sa famille
Selon Svetlana Petrenko, représentante officielle de la Commission nationale d’enquête de Russie, l’expertise pluridisciplinaire de vérification a définitivement établi l’authenticité des restes de Nicolas II et sa famille fusillés il y a 100 ans à Ekaterinbourg.

Lundi, Svetlana Petrenko a déclaré à Interfax : « À ce jour, les conclusions des commissions pluridisciplinaires d’expertises moléculaires génétiques ont confirmé que les restes découverts sont bien ceux de l’ancien empereur Nicolas II, des membres de sa famille et de personnes de leur entourage, » et elle a ajouté que sept des onze corps retrouvés correspondent à une même famille : la mère, le père, quatre filles et un garçon.

« Les résultats des comparaisons des tests génétiques pratiqués sur les ossements et sur des prélèvements effectués sur des membres encore vivants de la famille Romanov, lignes paternelle et maternelle, ont confirmé que les restes sont bien ceux de Nicolas II et sa famille. »

Toujours selon Svetlana Petrenko, les conclusions des expertises moléculaires génétiques pour établir la parenté génétique avec Alexandre III (exhumé de la cathédrale Saints-Pierre-et-Paul à Saint-Pétersbourg) avec les restes de la personne identifiée comme étant Nicolas II ont démontré que ce sont des liens de père à fils.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 17 Juillet 2018 à 18:32 | Permalien

17 juillet : office aux Saints martyrs impériaux de Russie
Chers amis, pères, frères et soeurs,

À l'occasion des 100 ans depuis l'assassinat du saint martyr le Tsar Nicolas et de sa famille, un office en leur honneur sera célébré le 17 juillet. à 19 h dans la Cathédrale orthodoxe de la Sainte-Trinité a Paris

Venez nombreux
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 17 Juillet 2018 à 04:36 | 2 commentaires | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 158


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile