Comme vous avez pu le voir sur KTO, une vénération exceptionnelle de la Couronne d'épines du Christ a eu lieu samedi dernier, marquant l'anniversaire de la rencontre historique à la Havane entre le pape François et le patriarche orthodoxe russe Cyrille en février 2016.

A cette occasion, le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du département des relations ecclésiastiques extérieures de l'Église orthodoxe russe, était présent à Paris. Cette semaine, il est l'invité exceptionnel du magazine « L'Orthodoxie Ici & maintenant » où il présente son nouvel ouvrage intitulé « Le Début de l'Evangile » (Editions des Syrtes) et parle des études néotestamentaires orthodoxes.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 17 Février 2022 à 13:51 | 1 commentaire | Permalien

A l’occasion de sa visite en France, le Dimanche 13 février 2022, répondant à l’invitation du métropolite Jean de Doubna, Son Eminence le Métropolite Hilarion de Volokolamsk, membre permanent du Saint-Synode et président du Département des Affaires extérieures du Patriarcat de Moscou, a présidé la Divine Liturgie du dimanche du pharisien et publicain, en la cathédrale Saint-Alexandre-Nevsky à Paris, siège de l’Archevêché des églises orthodoxes de tradition russe en Europe Occidentale.

Ont concélébré avec lui Son Eminence le Métropolite Jean de Doubna, leurs Excellences les évêques Syméon de Domodedovo et Elisée de Reoutov, entourés par le clergé de la cathédrale.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 15 Février 2022 à 10:22 | 1 commentaire | Permalien

[Panagia Sumela,]url: https://fr.wikipedia.org/wiki/Monast%C3%A8re_de_Sumela un monastère orthodoxe de l'Église orthodoxe de Constantinople, construit à la fin du IVe après JC sur une falaise de calcaire dans la province turque de Trabzon, est devenu le centre d'un scandale survenu le week-end dernier.

Le fait est que malgré de la fermeture du sanctuaire et du risque de glissements de terrain, les autorités locales ont autorisé trois DJ (DJ Ahmet Şenterzi, Volkan Gündüz et Cengiz Can Atasoy) à y tourner une vidéo promotionnelle.
Selon l'un d’eux, ils voulaient présenter le monastère de Sumela au monde entier d'un point de vue différent, cela grâce à l'énergie de la musique. Cependant, ils n'ont pu recueillir que de nombreux commentaires indignés, y compris de la part de l'Église orthodoxe russe.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Février 2022 à 11:40 | 4 commentaires | Permalien

Alexandre Chtchipkov: "Nous avons un droit historique au retour des noms originaux des rues et des villes et à revenir au Calendrier julien »
Le Département synodal des relations de l'Église avec la société et les médias a appelé les autorités russes à revenir au Calendrier julien

Alexandre Chtchipkov, premier vice-président du Département synodal des relations entre l'Église, la société et les médias, estime que le renforcement de la conscience nationale en Russie incite à réfléchir au retour à l'« ancien style » traditionnel de la Russie - au calendrier julien,


«Depuis plus d'un siècle, nous célébrons plusieurs fêtes dites d'hiver, qui se succèdent. Nouvel An, suivi de Noël et, enfin, de l'Ancien Nouvel An. Nous ne pensons pas à quel point cet ordre est naturel, nous y sommes habitués. Mais cela vaut la peine de s'attarder sur ce sujet », écrit Chtchipkov dans un article publié vendredi dans « Nezavissimaya Gazeta ».
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Février 2022 à 21:20 | 20 commentaires | Permalien

Compte-rendu de la fête de Saint-Séraphin Néo-Martyr, archevêque de Smolensk de l’Eglise orthodoxe Russe 1880-1937 (8 décembre 2021)
Fête de saint Séraphin Néo-Martyr, archevêque de Smolensk /1880-1937/ de l’Eglise orthodoxe Russe

En l’église de Saint-Séraphin-de-Sarov et de la Protection-de-la Mère-de-Dieu, le 8 décembre 2021, jour de mémoire de saint Séraphin, Néo-Martyr, archevêque de Smolensk, la divine Liturgie a été célébrée sous la présidence de son Eminence Mgr Jean, Métropolite de Doubna, Archevêque des églises orthodoxes de tradition russe en Europe Occidentale.

Cette liturgie a été concélébrée par l’archiprêtre Nicolas Cernokrak, recteur de la paroisse, le père Renaud-Michel Presty, prêtre de l’église de Saint-Séraphin, entourés par les pères Anatole Negruta, de l’ église de la Dormition à Ste-Geneviève-des-Bois, Iossif Pavlinciuc venu de la cathédrale Sainte-Trinité, Alexandre Machtalère, de la paroisse des Saints-Constantin-et Hélène à Clamart, les diacres Gérard Delemme de l’église de Saint-Séraphin et Vasile Vrancea, de la Cathédrale Saint-Alexandre-Nevsky. Deux acolytes André Gudko, secrétaire de l’Archevêque et Pierre Benic ont aidé à l'autel à la célébration liturgique pontificale. La chorale d’hommes était sous la direction du chef de chœur Serge N. Rehbinder.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 4 Février 2022 à 13:06 | 0 commentaire | Permalien

L’Unesco attend le 1 février 2022  de la Turquie  un rapport sur l’état de conservation de Sainte-Sophie
L’Unesco attend ce mardi des Turcs un rapport sur l’état de conservation de Sainte-Sophie. Ce symbole d’Istanbul, tour à tour église byzantine, mosquée ottomane puis musée républicain, est redevenu mosquée en juillet 2020. Certaines préoccupations demeurent.

La seule chose qu’on n’entend plus à l’intérieur de Sainte-Sophie, ce sont les bruits de pas. Les touristes, par centaines à certaines heures, se promènent en chaussettes sur le tapis couleur turquoise qui recouvre le marbre gris. Ils ont les yeux levés vers la grande coupole, les oreilles tournées vers le guide qui commente la visite. C’est un brouhaha multilingue.

Le président turc Erdogan garantit à Vladimir Poutine que les reliques chrétiennes de Sainte Sophie, à Istanbul, seront sauvegardées

Pendant que les touristes déambulent, s’assoient ou même s’allongent sur le tapis et font un selfie, des fidèles musulmans prient. Plus on avance vers les côtés et le bout de la nef - là où est situé le mihrab - plus on voit d’hommes, imperturbables, réciter le Coran ou se prosterner à toute heure. Des femmes aussi, mais à l’écart, dans une zone qui s’étire à gauche, derrière d’épaisses colonnes et un moucharabieh en bois. Et puis, cinq fois par jour, dans ce mélange de recueillement et d’agitation permanent, résonne l’appel à la prière.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 1 Février 2022 à 10:55 | -1 commentaire | Permalien

Une nouvelle église orthodoxe du Patriarcat de Roumanie sera consacrée le 29 janvier
Une nouvelle église orthodoxe dépendant du Patriarcat de Roumanie, à La Courneuve (Seine-Saint-Denis), sera consacrée samedi 29 janvier. Ces dernières années, des communautés orthodoxes issues des différentes vagues migratoires s’implantent notamment en région parisienne, souvent aidées par les catholiques.

Au cœur d’une zone industrielle austère de La Courneuve (Seine-Saint-Denis), une nouvelle église orthodoxe sera consacrée samedi 29 janvier. Richement aménagée dans un bâtiment sans charme extérieur, non loin de salles de prière musulmanes et des installations d’une entreprise de recyclage, elle dépend du Patriarcat de Roumanie.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Janvier 2022 à 18:51 | 0 commentaire | Permalien

Pèlerinage aux reliques de Saint Antoine le Grand le 29 janvier
Depuis 15 ans, nous organisons chaque année au départ de Marseille et de sa région, un pèlerinage auprès des reliques de saint Antoine le grand, qui se trouve en Isère dans l’abbaye éponyme.

Cette année ce sera donc le samedi 29 janvier 2022, confessions et lecture de l’Acathiste et des heures à partir de 9h00, et Divine Liturgie devant les saintes reliques vers 10h00.

La communauté catholique romaine locale est très accueillante, nous fournit couvertures pendant l’office et agapes après !
Pour ceux qui le souhaitent il y a des possibilités de nuitées avant ou après.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Janvier 2022 à 11:31 | 0 commentaire | Permalien

Le 24 janvier 2022, comme chaque année le jour de la publication de la « directive sur la décosaquisation », dans la région de Stavropol et dans toute la Russie, on se souvient des victimes des répressions politiques des cosaques. À la mémoire des Cosaques innocents, des liturgies et des panikhides ont eu lieu dans les églises de l'Église orthodoxe russe dans le pays et à l'étranger, rapporte le site du Caucase du Nord .

Le statut des cosaques a été rétabli seulement après la chute de l'URSS, en 1991.

Le 24 janvier 1919, le Bureau d'organisation du Comité central du parti communiste a publié une décision, qui est entrée dans l'histoire comme une "directive sur la décosaquisation ". Elle était adressé « à tous les camarades responsables travaillant dans les régions cosaques ». Le préambule de l'instruction mentionnait "l'extermination générale" et "l'inadmissibilité des compromis". C'est un jour de commémoration pour les personnes envoyées dans des camps et les exilés, qui ont été abattus sans autre forme de procès . Ensuite, des familles entières sont tombées sous le stigmate des «ennemis du peuple» et de leurs «complices», même le mot «cosaque» était interdit
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 26 Janvier 2022 à 12:30 | 0 commentaire | Permalien

+ Décès subit  de Victor Loupan.Ses obsèques auront lieu: jeudi le 27 janvier a 14h 30 a la Cathédrale Saint-Alexandre-Nevski, rue Daru.
Mémoire éternelle!

Victor Loupan est décédé aujourd’hui le 22 janvier à l’âge de 67 ans. Ancien grand reporter au Figaro magazine, journaliste, écrivain, membre du Conseil pour la culture du patriarche de Moscou,

Victor Loupan a été producteur et animateur des émissions de Radio Notre-Dame “Lumière de l’Orthodoxie”, et “Culture Club”. Il a régulièrement participé au Débat de la semaine sur Radio Notre Dame. Il a été réalisateur de films documentaires pour la télévision et auteur de nombreux ouvrages.

"Parlons d'orthodoxe" déplore le décès subit de Victor Loupan et exprime ses sincères condoléances à la famille du défunt. Victor a grandement contribué à l'unité de l'orthodoxie en Europe occidentale

Paix à son âme...
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 24 Janvier 2022 à 13:43 | 4 commentaires | Permalien

LETTRE DE CONDOLEANCES DU PATRIARCHE CYRILLE SUITE AU DEPART DE VICTOR LOUPAN
Pour la famille et les proches de V. N. Loupan

Chers frères et sœurs !

C’est avec une grande tristesse que j’ai appris le décès prématuré de Victor Loupan, illustre acteur de la diaspora russe, chef du conseil de rédaction de la revue Pensée russe et membre du Conseil patriarcal pour la culture.

Paroissien à la cathédrale Saint-Alexandre-Nevsky à Paris, Victor Nikolaïevitch déploya de grands efforts pour rétablir l’unité entre l’Archevêché des églises orthodoxes de tradition russe en Europe occidentale et son Église-mère, notamment, pendant les périodes où la diaspora russe ecclésiale fut déchirée par des controverses.

Après nos nombreuses rencontres avec Victor Nikolaïevtich à l’époque où j’occupais le poste du président du Département des relations ecclésiastiques extérieures, je peux témoigner avec conviction que toute division dans l’Église blessait le cœur de Victor Nikolaïevitch.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 22 Janvier 2022 à 18:25 | 1 commentaire | Permalien

Les Africains seront  introduits en Orthodoxie par deux patriarches, entre lesquels il n'y a pas de communion eucharistique
Le primat de l' Église orthodoxe d’Albanie, l’archevêque de Tirana et de toute l' Albanie, Anastase a de nouveau appelé à une réunion des primats des Églises pour surmonter le schisme .

Anastase a publié un appel à propos de la décision de l' Église orthodoxe russe de créer un exarchat en Afrique , ce qui, selon lui, s'inscrit dans la continuité de la crise ecclésiale en Ukraine.

"Depuis le début de la crise en Ukraine, nous avons souligné, oralement et par écrit, que le temps ne guérit pas les divisions et les schismes de l'église. Au contraire, il les approfondit et les approfondit . La récente décision du Patriarcat de Moscou d'établir un exarchat sur le continent africain confirme ces craintes.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 17 Janvier 2022 à 06:35 | 8 commentaires | Permalien

Les Jours Saints, c’est la période entre la Nativité du Christ et le Baptême, marqué le 19 janvier.
En Russie, on fête les Jours Saints qui suivent Noël orthodoxe (célébré le 7 janvier).

Pendant 12 jours, "Sviatki", les jours saints entre Noël et le Baptême du Christ les chrétiens orthodoxes glorifient l'arrivée au monde du Sauveur Jésus-Christ.

De nombreuses cultures considèrent le solstice d'hiver comme le début de la nouvelle année astronomique. À partir de ce moment, les jours deviennent plus longs et les anciens croyaient que cela représentait la naissance de la nouvelle année. À leur tour, ils pensaient que le destin pour l'année à venir était défini à cette époque. C'est pourquoi Sviatki était traité avec une telle importance.

Les Russes se régalaient jusqu'à l’excès pendant cette période, dans l'espoir que les 12 prochains mois seraient fructueux. Pour les paysans russes qui travaillaient dans les champs tout au long de l'année, les célébrations étaient une pause précieuse.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 15 Janvier 2022 à 18:02 | 0 commentaire | Permalien

JOYEUSE FÊTE DE LA NATIVITÉ ! С РОЖДЕСТВОМ ХРИСТОВЫМ !
A TOUS LES LECTEURS ET CONTRIBUTEURS DE "PARLONS D'ORTHODOXIE" JOYEUSE FÊTE DE LA NATIVITÉ! ПОЗДРАВЛЯЕМ ВСЕХ С РОЖДЕСТВОМ ХРИСТОВЫМ, ЖЕЛАЕМ НАДЕЖДЫ И РАДОСТИ !
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Janvier 2022 à 11:12 | 1 commentaire | Permalien

La mission Ecclésiale russe en Israël a obtenu le retour du site de Cana
La mission russe Ecclésiale en Terre Sainte et la municipalité de Kfar Kana Cana de Galilée sont parvenues à un accord de principe sur le retour de la mission et la poursuite du développement conjoint de la section russe située au centre de la ville.

"Cette décision doit ensuite être officialisée par une résolution du conseil municipal et obtenir l'approbation du ministre de l'Intérieur israélien", a déclaré à Interfax l’hégoumène Nikon (Golovko), secrétaire de la mission de Jérusalem à Jérusalem.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 5 Janvier 2022 à 19:23 | 0 commentaire | Permalien

Des personnalités politiques souhaitent supprimer toute référence à l'origine chrétienne de Noël
Par Christian Flavigny

Madame Helena Dalli, Commissaire européenne à l'égalité, réclame de supprimer toute mention de Noël afin que ne soit privilégiée aucune tradition religieuse sur le territoire européen ; préconisant de ne plus donner les prénoms de Marie ou de Jean, elle cible les figures emblématiques du catholicisme. La tradition catholique embarrasse-t-elle vraiment les autres traditions religieuses ?

Vous utilisez les vocables « Madame » ou « Monsieur », vous parlez des « vacances de Noël », « de nom de baptême », vous employez le terme « citoyen » et vous envisagez de raconter une histoire en nommant votre héroïne « Marie » ? Alors pour la commissaire à l’égalité de l’Union européenne, Héléna Dalli vous êtes une caricature de dominant qui diffuse des « stéréotypes profondément ancrés dans les comportements individuels et collectifs ».

Non, aucune autre ; sinon la religion «progressiste» que la fête de Noël insupporte. En effet, à Noël les catholiques célèbrent la naissance d'un enfant qui a un père et une mère. La Sainte Famille que sanctifie la doctrine catholique figure l'enfantement à la croisée de deux principes complémentaires : le principe maternel illustré par Marie que la tradition catholique invoque dans ses prières et porte aux nues au sens propre et le principe paternel en ses facettes à la fois terrestre et spirituelle : Joseph que l'on dirait père adoptif puisqu'il n'est pas le géniteur, et Dieu dans l'infinie puissance du Père spirituel.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 26 Décembre 2021 à 17:12 | 3 commentaires | Permalien

Le deuxième volet du documentaire du P. Jivko Panev et d’Alexey Vozniuk consacré à Maxime Kovalevsky nous présentera son héritage liturgique accepté et perpétué dans toutes les juridictions orthodoxes de France, mais aussi dans les communautés catholiques et protestantes cherchant à retrouver les racines de la tradition musicale de l’Église indivise.

Pendant un mois, dans le monde entier
sur France 2 replay !
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 25 Décembre 2021 à 22:21 | 0 commentaire | Permalien

La maison d’enfance de Jésus à Nazareth a été identifiée en Galilée
Une maison sur une colline datant du début du premier siècle de l’ère chrétienne dans le nord d’Israël est peut-être la maison de Nazareth où Jésus a été élevé, affirme des chercheurs.

Taillé dans un flanc de colline calcaire, la maison contient une série de pièces et d’escaliers. Une partie de sol original en craie, tout comme de l’entrée, s’est conservée.

La maison de pierre et de mortier, identifiée pour la première fois dans les années 1880, est probablement la maison dans laquelle Marie et Joseph ont élevé leur fils, prétend le Dr Ken Dark, un archéologue britannique spécialiste du premier siècle et du christianisme, qui a mené des recherches dans les ruines depuis 2006.

Puis en 2015, Ken Dark pense avoir localisé la demeure sous le convent.

Les ruines de la maison ont été incorporées dans des églises de l’époque byzantine et à nouveau lors de la période des croisades du XIIe siècle, ce qui suggère que le site avait une importance particulière.

« De grands efforts ont été faits pour inclure les vestiges de ce bâtiment. A la fois les tombes et la maison ont été décorées de mosaïques à l’époque byzantine, ce qui laisse penser qu’elles étaient d’une importance spéciale, et peut-être vénérées », écrit Dark.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 24 Décembre 2021 à 08:52 | 0 commentaire | Permalien

Que la joie de Noël soit avec vous!
Bientôt la Nativité de notre Seigneur Jésus Christ !

Comme tous les ans, les grands et les petits attendent Noël, les cadeaux et les vacances avec impatience et grande joie !

Le 12 décembre, après la Divine Liturgie les enfants de la paroisse et leurs parents ont fait des belles crèches pour décorer notre église et leurs maisons.

Ils sont divers, avec de l'imagination et il y en a plus d'une quinzaine!
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Décembre 2021 à 21:54 | 2 commentaires | Permalien

Un nouveau livre de Grzegorz Ojcewicz: « N'étais-je pas Jonas? »  Christianisme et société dans la vision du monde de St. Mère Marie (Skobtsov)
Grzegorz Ojcewicz , linguiste, spécialiste de l'œuvre d'Ivan Bounine et de Serge Essénine ainsi que de Sainte Marie de Paris, auteur de 430 publication, enseigne à l'Université de Varmie et Mazurie d'Olsztyn

"Dans ce volume, j'ai rassemblé et analysé les œuvres les plus importantes de Sainte Mère Marie (Skobtsov), dans laquelle elle écrit sur le christianisme et la société. J'ai présenté ses œuvres de 1924 à 1943, c'est-à-dire le temps couvrant la période sociale et religieuse de l'activité séculière et monastique de l'auteur, grâce à laquelle il est devenu possible de retracer l'évolution des points de vue de la moniale Marie sur près de deux décennies.

Sa position par rapport à l'Église et à la vérité du Christ s'est avérée inébranlable, ainsi que sa conviction de la nécessité de s'engager chaque jour dans la liturgie extra-ecclésiale. Le deuxième commandement évangélique était le premier impératif interne de la religieuse parisienne, qu'elle mettait en pratique avec confiance.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Décembre 2021 à 05:30 | 0 commentaire | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 192


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile