Brutale ingérence du métropolite grec Guennadios dans les affaires de l’archevêché Daru
UKRAINE: bis repetita!

Le 23 janvier le père Dionysos Baïkov, recteur de la paroisse du Christ Sauveur à San Remo (Italie), a été interdit d’officier par le métropolite Guennadios, patriarcat de Constantinople. Il en a informé le quotidien Nezavissimaya Gazeta :

« Plusieurs clercs, dont moi, avions plusieurs jours durant reçu des lettres envoyées par le métropolite Guennadios Zervos. Il exigeait de nous de le commémorer lors des offices. C’est le 23 janvier que j’ai reçu ce message, je n’ai pas donné suite. Je continue à commémorer notre évêque ainsi que Monseigneur Jean de Charioupolis, notre exarque. En ayant été informé le métropolite Guennadios a décidé de m’interdire ».

La communauté orthodoxe de San Remo a déclaré qu’elle considère comme anti-canonique les décisions de l’évêque dépendant de Constantinople. Elle a l’intention de continuer jusqu’au 23 février, date de l’Assemblée générale à observer les statuts de l’Archevêché.

Le père Dionysos a précisé : « Notre église est emblématique pour la ville de San Remo. La hiérarchie de Constantinople rêve de s’en emparer. Nous avons l’intention de fermer l’église jusqu’au 23 février afin d’éviter qu’elle ne passe sous la juridiction du métropolite italien (patriarcat de Constantinople) ».
Traduction "PO"
Brutale ingérence du métropolite grec Guennadios dans les affaires de l’archevêché Daru

Первый и пока единственный случай запрета священнослужителя Архиепископии русских православных церквей в Западной Европе произошел 23 января. Настоятель храма Христа Спасителя в итальянском городе Сан-Ремо священник Дионисий Байков получил уведомление от местного Константинопольского митрополита Геннадия Зервоса о запрете в служении.

Об этом русский священнослужитель рассказал «НГ». «В течение нескольких дней и я, и другие клирики получали письма от митрополита Геннадия с требованием поминать его на богослужениях и также приглашение приехать на встречу с ним сегодня, 23 января. Я игнорировал эту встречу и продолжал, как и прежде, поминать нашего владыку и главу русского экзархата, ликвидированного в конце прошлого года патриархом Варфоломеем, архиепископа Хариупольского Иоанна Ренетто. Эти слухи, естественно, дошли до митрополита Геннадия, и он меня только что запретил», - рассказал Дионисий Байков.

«Раз Вселенский Патриарх решил от нас отказаться, мы возвращаемся в период до 1931 года, когда наши приходы не были ещё под омофором Вселенского Патриархата. Мы можем выбирать любую каноническую юрисдикцию — то есть это может быть Болгарская, Грузинская, Сербская, Русская или любая другая Православная Церковь. Мы до конца будем бороться за то, чтобы только наши прихожане могли решать своё будущее и выбирать свой путь, и никто не мог нам указывать и нас заставлять», — отметил отец Дионисий.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 25 Janvier 2019 à 19:08 | 21 commentaires | Permalien


Commentaires

1.Posté par ISAAC le 23/01/2019 19:21 (depuis mobile)
Les Églises orthodoxes sont devenues lâches ! La Bulgarie refuse un rencontre panorthodoxe sur l'Ukraine, elle hésite, avec la Géorgie et la Grèce de reconnaître ou pas les schismatiques ukrainiens...de nouveaux schismes se préparent, c'est sûr !

2.Posté par Tchetnik le 24/01/2019 08:58
Elles finiront par les reconnaître. Avec quelques Dollars pour graisser les rouages.

3.Posté par Nicodème le 24/01/2019 09:20
La Bulgarie hésite à rentrer ds la zone euro et subit des pressions en ce sens de la Kommandantür de Bruxelles . C'est aussi simple que ça ...Les querelles "religieuses" ont à 90% une origine politique . Simplement on les habille avec des prétextes . En occident , cela a été pareil au XVI ième siècle , et c'est encore le cas ds l'Egise romaine en France (suites de la guerre d'Algérie, et de la rupture des années 30) .

4.Posté par Nicodème le 24/01/2019 09:31
On assiste à une gigantesque révolution orange ds un grand nombre de pays à la fois et avec des modalités différentes (depuis le Vénézuela , jusqu'à la Géorgie , en passant par l'Arménie , et , bien sûr l'Ukraine , en attendant la Belarus ...) . Vous allez voir qu'on va bientôt découvrir que le sieur Bartholomée est un agent de la CIA .Comme certains hiérarques russes étaient contrôlés par le KGB du temps de l'URSS ... Et comme nombre de nos évêques (romains) , au moins en France , sont des franc mac , ou , en Italie , étaient des taupes du PCI . A la limite ,et sans vouloir faire du Clausewitz en chambre , je dirais que le phénomène ecclésial , c'est la continuation de la politique par d'autres moyens ...C'est pas demain qu'on va arriver à séparer Dieu et César ...Tout cela est extrêmement triste . Il est difficile de douter que tout cela soit l'œuvre du Malin . Mais , comme le chantait Pierre Perret , "on s'demande un peu qu'est-ce qu'y fout , l'bon Dieu"

5.Posté par justine le 24/01/2019 14:32
Les commentaires 1-3 sans doute se rapportent à un autre article, sur la Géorgie. Quant au présent reportage sur les sanctions du métropolite grec de Venise contre le père Dionysij de l'Archeveché à San Remo, on ne peut que dire - quel toupet ils ont, ces Fanariotes! Et dire qu'il y a encore des gens qui hésitent dans leurs choix....

6.Posté par justine le 24/01/2019 14:51
A Nicodème, post 4: Les hiérarchies ecclésiastiques de par leur position sont obligées d'être en relations avec le pouvoir séculier. Quand les hiérarques sont intègres, c'est à dire serviteurs de l'Eglise du Christ, ils oeuvrent pour que l'Eglise puisse faire son travail de sanctification sans obstacles de la part du pouvoir séculier. Quand ils ne sont pas intègres, ils tombent dans les filets du Malin et deviennent un obstacle à l'oeuvre de l'Eglise. Comme il y a toujours eu et y aura toujours de saints hiérarques, il y a toujours eu y aura toujours des pourris. Grâce au Seigneur Qui tient le timon, Son Eglise continue indemne Sa mission, malgré tout.

7.Posté par Boris le 24/01/2019 14:55
la politique de l'autruche de l' Archevêché pendant des années et voila le résultat
....
Tout va très bien, Madame la Marquise,
Tout va très bien, tout va très bien.
Apprenant qu'il était ruiné,
A peine fut-il revenu de sa surprise
Que M'sieur l'Marquis s'est suicidé,
Et c'est en ramassant la pelle
Qu'il renversa toutes les chandelles,
Mettant le feu à tout l'château
Qui s'consuma de bas en haut ;
Le vent soufflant sur l'incendie ....etc

Quel malheur

8.Posté par Tchetnik le 24/01/2019 16:06
Au moins ils ont fait l'effort d'écrire en italien, c'est déjà un début...

9.Posté par Théophile le 24/01/2019 17:44
Le chant de Madame la Marquise semble surtout s'appliquer à notre monde actuel qui court à sa perte. Or rien ni personne n'empêchera le suicide de ce monde bâti sur le mensonge et le culte de l'argent.

Quant à Mgr Jean, il ne méritait pas ce sort, ni l'Archevêché en général. Je rappelle que le Patriarche de Constantinople a lui-même sorti le père Jean de sa juridiction grecque de Suisse pour l'ordonner à l'épiscopat, puis le placer à la tête de l'exarchat!
Des erreurs, il y en eut, certes. Mais dans toutes les juridictions. Maintenant, si nous pensons que le malheur est le résultat logique des erreurs passées, nous prenons la position du juste Juge, qui ne nous revient pas. Quant à ceux qui prennent la place de l'Accusateur, qu'ils soient bien conscients de ce qu'ils seront jugés avec la mesure avec laquelle ils auront mesuré pour autrui.
Dieu jugera tout cela en son temps. Alors, bien des humiliés seront élevés, et bien des élevés seront rabaissés.
Certes, Constantinople est tombée bien bas en traitant ainsi l'exarchat - c'était comme s'acharner sur un homme blessé, déjà à terre.

@ Nicodème
Plus que de m'interroger sur le silence de Dieu (qui est présent dans le silence), je m'interroge sur la folie des hiérarques: comment peuvent-ils agir ainsi? Ont-ils oublié qu'ils seront un jour face à la mort et à leur propre conscience?
Par quelle folie peuvent-ils ainsi trafiquer sans vergogne au sein de l'Eglise. Sont-ils athés?
Cela me sidère à chaque fois.

10.Posté par Georges Farias le 24/01/2019 21:19
La hierachie, les Canons , les Tomos, le théâtre liturgique, les baises mains , les methanies grandes et petites, les embrassades a jamais finir de nos icônes, les innombrables signes de croix a droite et a gauche.... bien de fois je me demande a quoi donc tout cela.

11.Posté par jean le 25/01/2019 23:16
@Georges Farias, n'oubliez pas la semaine de prière pour l'unité ....! ;)))

12.Posté par Обращение приходского совета русской православной церкви в Санремо le 26/01/2019 14:00
В связи с агрессивными действиями Итальянской митрополии Константинопольского Патриархата против нашего прихода и его настоятеля, мы вынуждены признать невозможным более находиться в евхаристическом общении с этим патриархатом. Так как Архиепископия православных русских церквей в Западной Европе находится в полном каноническом и евхаристическом общении с Константинополем, мы с глубокой скорбью принимаем решение о выходе из ее юрисдикции и надеемся, что приходы Архиепископии на Собрании 23 февраля вернутся к Матери Русской Церкви.

Приходской совет единогласно принял решение просить Русскую Православную Церковь Заграницей принять наш приход под свой омофор. Подавляющее большинство членов прихода поддерживает это решение. Чрезвычайное Приходское Собрание, назначенное на 3 февраля, юридически оформит и закрепит наши намерения.

Русская Зарубежная Церковь является самым лучшим выбором для нас, так как являясь неотъемлемой самоуправляемой частью Поместной Русской Православной Церкви, она самостоятельна в делах пастырских, просветительных, административных, хозяйственных, имущественных и гражданских. Кроме этого, ее исторические корни связаны тесным образом с Русским зарубежьем, к которому мы сами имеем честь принадлежать.

С 24 января приход принят под омофор Русской Православной Церкви Заграницей (РПЦЗ) и входит в западноевропейскую епархию. Священник Дионисий Байков назначен настоятелем Храма Христа Спасителя, преподобного Серафима Саровского и святой великомученицы Екатерины в г. Санремо «Русская православная церковь в Санремо».

С этого дня за богослужениями в нашем храме мы поминаем :

Святейшего Патриарха Московского и всея Руси КИРИЛЛА,

Высокопреосвященнейшего митрополита ИЛАРИОНА

Первоиерарха Русской Зарубежной Церкви,

преосвященнейшего ИРИНЕЯ, епископа Ричмондского и Западноевропейского.

Благодарим всех за молитвенную поддержку,

Приходской совет Русской православной церкви в Санремо, Италия

25 января 2019

память святой мученицы Татианы Римской

13.Posté par justine le 26/01/2019 14:28
Post 12: Pour ceux qui ne comprennent pas le russe, voici ce texte important en traduction anglaise (automatique)

Appeal from the parish council
Russian Orthodox Church in Sanremo

In connection with the aggressive actions of the Italian Metropolitan Patriarchate of Constantinople against our parish and its rector, we are forced to admit it is impossible to be in Eucharistic communion with this patriarchate anymore. Since the Archdiocese of the Orthodox Russian churches in Western Europe is in full canonical and eucharistic communion with Constantinople, we decide with deep sorrow to withdraw from its jurisdiction and hope that the Archdiocese parishes at the Assembly on February 23 will return to the Mother of the Russian Church.
The parish council unanimously decided to ask the Russian Orthodox Church Outside of Russia to accept our parish as its omophorion. The vast majority of ward members support this decision. The Extraordinary Parish Meeting, scheduled for February 3, will legally formalize and consolidate our intentions.
The Russian Church Abroad is the best choice for us, as it is an integral and self-governing part of the Local Russian Orthodox Church, it is independent in pastoral, educational, administrative, economic, property and civil affairs . In addition, its historical roots are closely related to the Russian diaspora, to which we ourselves have the honor to belong.
On January 24, the parish was accepted under the omophorion of the Russian Orthodox Church Outside of Russia and is included in the Western European diocese. The priest, Dionysius Baikov, was appointed rector of the Cathedral of Christ the Savior, Rev. Seraphim of Sarov, and St. Catherine the Great Martyr in the city of Sanremo "Russian Orthodox Church in Sanremo".
From this day, during the divine services in our church, we commemorate:

His Holiness Patriarch Kirill of Moscow and All Russia,
His Eminence Metropolitan Hilarion, First Hierarch of the Russian Church Abroad,
His Grace Irenej, Bishop of Richmond and Western Europe.

We thank everyone for their prayer support,
Parish Council of the Russian Orthodox Church in Sanremo, Italy
January 25, 2019


14.Posté par justine le 26/01/2019 14:45
On ne peut que feliciter les paroissiens et le clerge de San Remo de leur heureuse decision! Esperons que les autres paroisses et l'Archeveche lui-meme dans son ensemble suivra la meme voie. Se defaire du Fanar est vraiment la seule voie pour les Orthodoxes de rester Orthodoxes. C'est ce que montre aussi une recente etude theologique par le pere George Maximov intitule "L'heresie du papisme de Constantinople".

En russe sur HTTP://WWW.PRAVOSLAVIE.RU/118507.HTML , on peut lire l'article en anglais en activant le traducteur automatique. Une traduction grecque est maintenant disponible sur : https://www.romfea.gr/katigories/10-apopseis/26628-airesi-tou-papismou-konstantinoupoleos

15.Posté par Gueorguy le 26/01/2019 19:28
@14 - Justine. Merci à Justine de faire tous les efforts pour proposer les textes dans des versions accessibles à tous.

Pour compléter, son information, le texte du père Georges Maximov se trouve maintenant en français sur le lien proposé c-dessous.

Au passage, il est intéressant de relever que pendant que l'Ukraine est en ligne de mire, une action similaire se déroule en Macédoine.

16.Posté par OrthodeFrance le 26/01/2019 20:36
Je suis impressionné par le nombre de grand théologiens dissertant sur "Parlons d'Orthodoxie", je me sens tout misérable, petit français essayant de mener une vie de chrétien en suivant les enseignements de l'Orthodoxie et en allant à l'église, si possible pour célébrations en français, c'est tout de même mieux de comprendre.... et s'il y a bien des canons clairs et indiscutables, c'est la nécessité de célébrer en langue vernaculaire...
Chacun y va de son avis, péremptoire, il semble que les théologiens, prêtres, hiérarques, ne soient pas suffisamment calés, au point qu'ils attendent probablement des conseils de la part des intervenants de ce blog. Je fais un peu d'humour caustique, mais force est de constater qu'humilité et obéissance ne soient pas forcément de mise, c'est pourtant ce que j'ai appris de pères spirituels et d'évêques orthodoxes...
(quoique... pour le nombre, il y a finalement une poignée de personnes qui s'étripent allègrement sur ce blog....il est heureux que la majorité des fidèles orthodoxes ne connaissent même pas l'existence de tels blogs, qui pourraient pourtant être un véritable lieu d'échange spirituel et fraternel... )
Que Dieu nous garde, fraternellement en Christ

17.Posté par Vladimir G: le 27/01/2019 12:04
Vous avez bien raison, cher OrthodeFrance, la France compte au bas mot 500 000 Orthodoxes et ce blog quelques centaines de lecteurs, je crois (sous contrôle des modérateur?) Mais on peut compter sur les doigts ceux qui interviennent... Cela dit, ils reflètent peut-être des débats qui ont lieu dans les paroisses (j'en ai personnellement vécu) ...

18.Posté par Tchetnik le 27/01/2019 15:10
Voilà le délire de chiffres à la Pravda qui revient.

On va bientôt approcher le chiffre du million, en partant de 1812 et en comptant les Cosaques sur les Champs Elysées.

19.Posté par p. André le 27/01/2019 16:08
Prêtre de « l’Archevêché », âgé de 66 ans, je suis blessé par le ton adopté par vos blogueurs (à quelques exceptions près), dont le ton narquois et la joie mauvaise sont difficilement supportables. Etudiant, à 18 ans, j’ai emporté sur moi, une somme importante destinée à une personne qui sortait d’un asile psychiatrique pour dissidents à Moscou. L’on m’avait averti que je risquais 6 ans en camp pour étrangers. A l’arrivée, le destinataire était aussi effrayé que moi. Plus tard, à chaque voyage effectué en Russie, j’ai emporté des bibles et de la littérature religieuse. Tout cela était trop difficile pour les orthodoxes du Patriarcat de Moscou vivant en France qui ne pouvaient faire prendre des risques à leurs amis ou leurs parents en Russie – et c’était parfaitement compréhensible et justifié. Plus tard, au sein de l’Aide aux Croyants en URSS, j’ai fait partie de ceux qui recensaient les détenus pour leur foi. Au sein de notre Archevêché, la Russie et l’Eglise russe ont toujours eu une importance primordiale. J’ai, et je ne suis pas le seul, toujours eu des relations cordiales et plus, avec le clergé du Patriarcat de Moscou. Les ricanements jubilatoires de ceux qui se réjouissent de nos problèmes sont pour le moins déplacés et relèvent davantage des brèves de comptoir que d’un blog chrétien. Curieusement, de nombreux hétérodoxes font davantage preuve d’empathie.

20.Posté par Tchetnik le 27/01/2019 18:41
Il faut dire qu'un archevêché qui a incité ses ouailles à revenir en Union Soviétique en 1946/47 avec un archevêque qui a pris le passeport soviétique, qui n'a pas glandé grand chose rayon évangélisation - il n'est pas le seul à sa décharge


21.Posté par Van Cranenbroeck Nicolas le 27/01/2019 19:39
Je lis de temps à autre, pas régulièrement, toutes les réactions publiées sur ce blog et il est vrai que certaines, souvent agressives, m'encouragent plus que d'autres à prier pour celles et ceux qui s'expriment ainsi. Nous oublions trop vite que c'est le Malin (ou Diviseur - Diabolo) qui est à la manœuvre et que nous lui faisons vraiment trop d'honneur (je parle pour moi) en cédant au trouble. Il y a un merveilleux proverbe portugais qui dit : "Dieu écrit droit sur des lignes courbes". Ce que nous connaissons aujourd'hui sera nécessairement différent de demain et nous devons choisir entre notre Espérance en Dieu et le trouble que nous accordons au Malin. Dans cette situation, je crois humblement que la première chose est de demeurer, avec l'aide de Dieu, dans l'hésychia, en cherchant à éviter le trouble. Ensuite, la seconde chose est d'éviter de troubler nos sœurs et nos frères (orthodoxes). Ce sont deux "responsabilités" personnelles fondamentales. Enfin, comme me le disait récemment l'higoumène d'un important monastère en France : "Nous ne devons pas chercher à tout comprendre ou à avoir des explications sur tout. Beaucoup de choses nous échappent ou sont cachées". Internet est la meilleure et la pire des choses, c'est aussi le "terrain favori" du Diviseur.

La réaction de Père André me touche profondément (je l'assure de ma pauvre prière) et je me retrouve dans ses paroles. J'ai 63 ans et, jeune adolescent, j'ai aidé de mon mieux et de différentes manières les croyants persécutés en URSS et dans les pays communistes. Cela a transformé ma vie (et m'a conduit vers l'Eglise orthodoxe qui est l'église indivise, celle qui a été fondée par le Christ sur ses apôtres et ses disciples et leurs successeurs). Personne n'aurait pu imaginer qu'un jour l'Eglise Russe sortirait de ces persécutions (notamment en écoutant les "prophéties" mensongères de Staline). La vérité est que le Diviseur ne "digère" pas, mais alors vraiment pas, la "résurrection" de l'Eglise russe, "ensemencée par ses innombrables martyrs et confesseurs".

Je suis paroissien d'une paroisse belge dépendant de l'Archevêché des paroisses de tradition russe en Europe occidentale. Paroissien heureux et reconnaissant. Avec mon épouse, nous avons été en pèlerinage en Terre Sainte en avril 2016 avec l'accompagnement béni de Monseigneur Jean (qui est devenu ensuite notre Archevêque). Nous aimons beaucoup notre Archevêque et nous l'assurons de notre pauvre prière. Dimanche prochain, 3 février 2019, dans notre paroisse, aura lieu, après la Divine Liturgie et le café/thé, une « assemblée libre » qui permettra à tous les paroissiens de s’exprimer par rapport à la future situation de notre Archevêché.

Depuis plusieurs semaines, j’ai repris la lecture de l’excellente biographie de Bernard Le Caro consacrée à saint Jean de Shanghai. C’est un très grand saint et, surtout, un saint à invoquer aujourd’hui dans les troubles qui s’emparent de l’Église. Début décembre, mon épouse et moi avons été à l’exposition de Noël du saint monastère Sainte-Élisabeth de Minsk à Bruxelles et nous avons acheté l’icône de saint Jean de Shanghai. Depuis lors, j’ai lu le second livre consacré à saint Jean de Shanghai (surtout sur ses miracles) traduit de l’américain. En m’adressant à la cathédrale de San Francisco, je viens de recevoir trois fioles d’huile en provenance du sépulcre du saint.

Aujourd’hui, j’ai proposé aux prêtres de notre paroisse de confier l’« assemblée libre » de dimanche prochain à saint Jean de Shanghai. Un moleben aura lieu avec l’icône du saint après la Divine Liturgie et les fidèles qui le souhaitent recevront l’onction avec l’huile en provenance de San Francisco. Ensuite aura lieu cette « assemblée libre » avec l'icône de saint Jean de Shanghai. Je suis convaincu au plus profond de moi-même que c’est vraiment le moment pour invoque saint Jean de Shanghai. En plus, il est né à Kharkov (Ukraine).

À Shanghai, il commémorait aussi bien le métropolite de l’Église Russe HF que le Patriarche de Moscou ! Sans oublier son miracle lors du concile de réunification d’il y a une dizaine d’années. Comme vous le savez, l’assemblée générale extraordinaire de notre Archevêché aura lieu le samedi 23 février prochain. Prions Dieu, la Très Sainte Mère de Dieu et tous les Saints pour Monseigneur Jean et pour tous les délégués de nos paroisses. C'est cela le plus important en ce moment. Que Dieu nous protège et nous garde !

22.Posté par justine le 27/01/2019 19:43
Merci à Gueorguy de signaler la traduction française et à Claude Lopez-Ginisty pour celle-ci.

A signaler un autre article fort intéressant qui compare le tomos de la nouvelle "église" phanariote en Ukraine et le statut de l'Eglise canonique d'Ukraine dans leurs points essentiels. Cette juxtaposition des textes montre clairement que l'Eglise canonique est bien plus indépendante que la nouvelle structure et qu'en plus, en raison des formulations vagues du tomos de Constantinople, son interprétation n'est en rien fixe et garantie, mais peut varier selon les situations et les volontés du Phanar. En anglais sur HTTP://ORTHOCHRISTIAN.COM/118887.HTML

23.Posté par Théophile le 27/01/2019 19:46
@ Père André
Cher Père André,
Malgré les affres de la géopolitique orthodoxe (en lien avec l'Ukraine), je ne crois pas que l'exarchat disparaîtra, même en cas de changement de patriarcat. Certes, certains ici se réjouissent en vain des malheurs actuels de l'exarchat.
"Réjouissez-vous et soyez dans l'allégresse", comme le proclame l'Evangile.
Beaucoup comprennent aussi tous ce que cet exarchat a accompli de missionnaire pour l'Orthodoxie en Europe occidentale. Et cela ne s'arrêtera pas.
Par ailleurs, Mgr Jean est un pasteur bon et doux, il saura suivre le chemin indiqué par l'Esprit pour sa communauté.
Ne doutez pas. Au contraire, redressez la tête.

24.Posté par justine le 27/01/2019 20:10
Au post 19, père André: Pour ma personne - je ne peux répondre pour d'autres -, je ne me réjouis guère des malheurs des victimes de la tyrannie du Phanar.

Mais pour ceux, comme l'Institut St Serge p. ex. qui dès la première minute de l'acte arbitraire du Phanar a déclaré sa pleine "loyauté" au dictateur, il convient de mettre certains faits sous les yeux, car depuis des années ces cercles ont irrité bien des Orthodoxes, non seulement en France, mais au-delà de ses frontières, par leurs déviations de la théologie de nos Pères, leur paradoxe russophobie et leurs applaudissements aux inconvenances constantinopolitaines.

Pour eux donc, les récents évènements devraient etre plutot une occasion de repentir et de changement de route. Ce qui arrive a l'Archeveche s'inscrit dans une crise qui touche toute l'Orthodoxie, et tous les Orthodoxes, de par le monde, nous sommes appelés à prendre conscience de ce qui se passe et à nous y opposer. N'avons-nous pas tous solennellement déclaré lors de notre baptême: "Je rejette Satan et je me joins au Christ"?

25.Posté par père Joachim le 27/01/2019 22:04
23 "redressez la tête" heu ? Pour ce qui est de NUQUE RAIDE autant ne pas insister, car cette attitude est bien le propre des "orthodoxes".

Quelques neurones bien placées; avec la prière qui calme les passions, me semble une attitude chrétienne responsable et respectable. Si cela pouvait être le moteur de la Synaxe Statutaire du 23 ?.

le travail missionnaire par DARU est incontestable et respectable. Cet élan a dynamisé toutes les juridictions

Et qui peut douter que cet élan régénérateur n'a pas été donné en amont par Saint Victor (les Lossky) et surtout les frères Kovalevsky, au sein de l'ECOF....

A grand regret, si nos instances doivent consommer leur divorce, plaise à Dieu et aux neurones dont nous disposons, que l'étape suivante ne soit pas le premier pas d'une pérégrination juridictionnelle(ECOF), mais l'établissement d'un cadre ecclésial sûr et définitif. (passions tardivement révélées et nuques raides sont lourdement facturées, en retour de manivelle)

P.S. la "lettre de demande de rendez vous"à Constantinople du 18 janvier 2019., serait plutôt à verser dans la colonne " Nuque raide et pas trop de neurones" (dans l'esprit des lettre de dénigrements des divorces)
Mais seuls les PAPES sont infaillibles ! comme dit l'Autre.

26.Posté par justine le 28/01/2019 12:07
Post 21: Sans doute l'article de St Jean de Shanghai, écrit en 1938, mais hautement actuel, intitulé "Le Declin du Patriarcat de Constantinople" vous intéressera. A lire (en anglais) sur: http://orthochristian.com/115619.html

27.Posté par Morhouz le 28/01/2019 18:19
Un éclairage inédit des conséquences pour la Palestine et le Proche-Orient de la création de la nouvelle entité ecclésiale ukrainienne !
http://frblogs.timesofisrael.com/les-poupees-gigognes-de-lorient-chretien


Nouveau commentaire :



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile