Constantinople a échoué en Ukraine
L’Ukraine compte désormais trois Eglises orthodoxes: la plus importante est l’Eglise orthodoxe ukrainienne (EOU-PM) dirigée par le métropolite de Kiev et de toute l’Ukraine Onuphre. Elle est auto-administrée, mais conserve un lien canonique et spirituel avec le Patriarcat de Moscou. Plus de 12’000 paroisses et 200 monastères sont restés fidèles à l’Eglise canonique. Il y a désormais deux autres Eglises non canoniques, celle de Philarète Denissenko, et la nouvelle Eglise orthodoxe autocéphale ukrainienne, avec laquelle il a définitivement pris ses distances.

“L’un, Drabinko, est venu avec une seule paroisse, et l’autre [Siméon Chostatsky] est venu avec 20 paroisses, mais il y a 300 paroisses dans son diocèse, alors quel genre d’unification est-ce donc ? C’est purement une formalité “, lance Philarète. Et de souligner que 13 Eglises orthodoxes locales ne reconnaissent pas la nouvelle Eglise comme une Eglise canonique et personne ne veut être en communion le métropolite Epiphane, “si ce n’est le patriarche œcuménique!”

La décision de Philarète Denissenko de restaurer le “Patriarcat de Kiev” montre que le projet de Constantinople de créer une nouvelle Eglise ukrainienne, “en fonction des intérêts politiques du moment”, a échoué, a déclaré pour sa part sur Interfax Nicolas Balachov, vice-président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou (DREE).

Un projet soutenu par l’ex-président Porochenko

Cette “Eglise orthodoxe unifiée”, promue par l’ex-président ukrainien Petro Porochenko, n’est reconnue par aucune autre Eglise orthodoxe au plan mondial, à l’exception du Patriarcat œcuménique de Constantinople, et ne rassemble qu’une poignée de paroisses en Ukraine.

Philarète, qui s’est vu accorder le titre de “patriarche honoraire” de la nouvelle Eglise orthodoxe ukrainienne, n’a pas accepté d’être réduit au statut de simple évêque diocésain. Il a déclaré rejeter totalement le décret (tomos, en langage ecclésiastique) créant la nouvelle Eglise, accordé par Constantinople le 6 janvier 2019. Philarète consacre désormais toute son énergie à ramener les schismatiques ukrainiens dans son “Patriarcat de Kiev”.

De Moscou à Constantinople

Philarète Denissenko (*) refuse que cette Eglise, qui s’est séparée du Patriarcat de Moscou, soit à partir de maintenant soumise au Patriarcat de Constantinople. Il déplore que la structure ecclésiale nouvellement créée en Ukraine n’ait le droit ni de préparer le saint chrême, ni d’avoir de diaspora, prérogatives qui relèvent désormais du Phanar, c’est-à-dire de Constantinople.

Philarète n’a en fait jamais accepté les termes dictés par le patriarche de Constantinople Bartholomée dans son décret d’autocéphalie de l’EOAU-PC. C’est la raison pour laquelle il a organisé dans la capitale ukrainienne, le 20 juin 2019, un “synode local du Patriarcat de Kiev” (EOU-PK, une organisation ecclésiastique schismatique aux yeux du monde orthodoxe). A cette occasion, il a annulé décision prise par une assemblée similaire le 15 décembre 2018, lorsque l’EOU-PK avait annoncé son autodissolution et son intégration dans la nouvelle Eglise ukrainienne.

Le nouveau primat Epiphane Doumenko déjà contesté

Le “patriarche honoraire” a une nouvelle fois mis en question le primat du métropolite Epiphane Doumenko, chef de l’EOAU-PC, la nouvelle Eglise orthodoxe détachée du Patriarcat de Moscou. Son “synode local” a confirmé la persistance du Patriarcat de Kiev, en particulier en tant que personne morale propriétaire de biens et de monastères, et des institutions éducatives qui en font partie. Interrogé par l’agence russe Interfax sur la façon dont l’EOU-PK va récupérer ses biens, Philarète a exprimé l’espoir que son “Patriarcat” n’aurait pas à se battre pour les récupérer. SUITE Jacques Berset

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Juillet 2019 à 08:45 | 13 commentaires | Permalien


Commentaires

1.Posté par Vladimir G: un articleexceptionnel! le 24/06/2019 09:56
Pour une fois, un bon article en français sur la situation en Ukraine... Soulignons qu'il provient d'un PORTAIL CATHOLIQUE SUISSE, qui publie d'ailleurs souvent de bons articles sur l'Orthodoxie...

2.Posté par justine le 24/06/2019 17:29
Non, l'Ukraine compte une seule Eglise Orthodoxe, celle dirigee par le metropolite Onuphre. En plus elle compte deux pseudo-eglises schismatiques (et en partie heretiques du fait de leur ethnophyletisme), celle du PK et celle d'Epiphane. Comme toujours, les romeocatholiques avec leur ecclesiologie defectueuse presentent les choses a leur facon, et Vladimir a tort de leur tresser des louanges.

3.Posté par justine le 24/06/2019 18:56
Le schisme dans le schisme, celui entre le "Patriarcat de Kiev" (PK) et la pseudo-eglise fanariote sous Epiphane (OCU) s'est revele au grand jour ce weekend, le PK ayant consacre deux nouveaux "eveques" qu'Epiphane a aussitot suspendus, tandis que des activistes de l'OCU, soutenu par des hommes de l'organisation paramilitaire neonazie "Pravy Sektor" (qui s'est rangee du cote d'Epiphane) ont confisque une eglise du PK dans le diocese de Rivne. Voir reportage (en anglais) sur http://orthochristian.com/122029.html

4.Posté par jean le 24/06/2019 22:58 (depuis mobile)
Seigneur aie pitié....

5.Posté par Guillaume le 25/06/2019 13:20
Le Phanar a joué, le Phanar a perdu. Que dire si ce n'est que le piège posé par les stambouliotes se retourne contre eux. Je me demande comment le Phanar va annoncer l'excommunication de Denissenko aux autres Eglises.
Pardonnez cette expressions du très mauvais boulevard. On se croirait dans une pièce de Feydeau. Et pendant ce temps l'Eglise est persécuté.

6.Posté par justine le 27/06/2019 19:03
Les voix qui demandent la destitution du patriarche Bartholomée se multiplient, car à présent, l'accumulation de ses péchés contre l'Eglise pour lesquels les Saints Canons imposent la déposition a atteint un record. Ses actions sont desormais ouvertement dirigées contre l'ordre canonique, la Tradition, le dogme ecclesiologique et le dogme trinitaire de l'Eglise du Christ, et la nomination (car on ne peut aucunement parler d'élection), à la tete de l'Archeveché grec des Etats-Unis, du métropolite Elpidophore, porte-voix par excellence du fanariotisme, de la nouvelle ecclésiologie de Bartholomée, le confirme et ne présage rien de bon ni pour les fidèles orthodoxes grecs d'Amérique, ni pour l'Orthodoxie mondiale. Car la nouvelle équipe fanariote à New York (Elpidophore vient de nommer comme chef de son administration le "prêtre millionaire" Alexandre Karloutsos), dont la liaison avec la franc-maçonnerie et avec les dirigeants du mouvement zioniste ne sont un secret pour personne, jouit également du plein soutien du gouvernement américain, ce qui lui donne des moyens de pression massifs contre tous ceux qui dans l'Archevêché voudraient s'opposer au nouvel ordre fanariote, notamment aussi ceux qui favorisent l'idée d'autocéphalie. Le programme d'Elpidophore, d'après ses discours publics, c'est avant tout de promouvoir les intérêts et la "gloire" du Fanar, de l'approvisionner en fonds, et d'assurer "le bon cours" des affaires fanariotes de par le monde.... Le souci pastoral par contre ne semble ranger qu'en seconde, voire troisième place.

Ainsi donc le patriarche Bartholomée, gravement compromis par ses actes scandaleusement anticanoniques en Ukraine, procède sans gêne dans son projet d'étendre son pouvoir en Amérique et ailleurs, avec l'appui des puissances séculières, extra-ecclésiastiques auxquelles il semble vouloir livrer le destin de l'Eglise, puisque les hiérarchies orthodoxes n'arrivent pas à se décider d'agir enfin pour faire cesser ces abus, comme elles ont le devoir de le faire. Par leur attitude passive, loin de servir l'unité de l'Eglise, elles se rendent en réalité coupables de complicité des abus phanariotes et contribuent à l'escalation de la situation, encourageant le pape du Bosphore à de nouvelles opérations dictatoriales aux dépens des Eglises locales.

A signaler à cet égard un article fort pertinent publié aujourd'hui sur https://spzh.news/en/zashhita-very/63124-neuzheli-my-soglashajemsya-na-varfolomejevskuju-nochy (en anglais et en russe).

Une sévère critique de la nouvelle ecclésiologie du Phanar et de ses actes en Ukraine a également été formulée par les orateurs d'un colloque théologique qui a eu lieu le 22 juin à Thessalonique et dont les vidéos et textes (en grec) sont accessibles sur www.katanixi.gr

7.Posté par TAMARA SCHAKHOVSKOY le 28/06/2019 16:05
Chère Justine, c'est bien tentant de vous suivre. Les simples fidèles ne sont vraiment pas là pour critiquer publiquement telle ou telle décision de tel ou tel hiérarque orthodoxe, ni pour exiger que leur propre Eglise le fasse. L'humilité chrétienne et la conscience que chacun doit avoir de ses propres péchés doivent l'empêcher.
Mais le caractère proprement scandaleux et irresponsable des actes du Patriarche Bartholomée est devenu si évident que leur auteur représente désormais un véritable danger pour l'Eglise, parce qu'il n'inspire plus aucun respect.
Les voies du Seigneur sont plus que jamais impénétrables... Qu'Il veuille bien inspirer aux responsables de nos Eglises courage et discernement.

8.Posté par jean le 28/06/2019 23:21
@chère TAMARA post 7- humilité ne doit il me semble pas empêcher les simples fidèles d'avoir un regard sain (et saint) sur la vie de l'Eglise, ses erreurs, ses égarements y compris , hélas, ceux de ses hiérarques, quand il le faut, en se gardant de la critique malsaine et stérile mais en priant plutôt Celui qui purifie de toutes souillures .
On risque sinon de tomber dans une forme d'obscurantisme , alors que "la lumière n'est pas faite pour rester sous la table ". Cf St Paul - "ne prenez aucune part aux œuvres stériles des ténèbres ; dénoncez-les plutôt. » (Ep 5,8-11) .

9.Posté par Marie Genko le 04/07/2019 22:03
Merci à P. O. de nous communiquer cet article, il est nettement mieux documenté et plus solide que les articles de La Croix souvent publiés ici.
Oui, comme l'écrit Saint Paul, les chrétiens doivent dénoncer les œuvres stériles des ténèbres.
Je suis convaincue que les choses commencent déjà à se mettre en place.
Et nous avons pu le lire, ici même, avec l'article publié récemment sur la présence des représentants des Eglises Locales autour de Monseigneur Onufre que le plérôme orthodoxe continue à soutenir la Vérité.
Comme Jean, je crois en la force de la Prière.
Prions pour que les responsables de nos Eglises agissent selon nos saints Canons.
Prions pour tous ceux qui se fourvoient et aussi pour le malheureux patriarche Bartolomé.
Quelle terrible responsabilité pèse sur ses épaules !.

10.Posté par Théophile le 05/07/2019 21:57
L'attitude tragique de Constantinople (tentative de division) est l'opposé de l'attitude du pape François, qui demeure pacificateur et rappelle l'Evangile.
Je trouve remarquable le discours doux, mais très profond que le pape François a adressé aux gréco-catholiques ukrainiens:
https://www.vaticannews.va/fr/pape/news/2019-07/pape-discours-eveques-greco-catholiques-ukraine.html
Ce qui en ressort, c'est le danger du nationalisme et de la violence pour l'Eglise.
En filigrane, on comprend que les gréco-catholiques doivent faire un pas vers les Eglises locales qui les entourent (et donc vers la Russie orthodoxe).
C'est un discours courageux (car foncièrement impopulaire auprès des gréco-catholiques ukrainiens que la Russie a plusieurs fois tenté de ramener dans son giron par la force), mais prophétique, car c'est par de tels gestes que le pape fera cheminer peu à peu son troupeau vers la foi authentique.

11.Posté par justine le 06/07/2019 16:08
A Theophile, post 10: Le but de la visite des uniates ukrainiens au Vatican, c'est, selon les propres paroles de leur chef, Sviatoslav Shevtchouk, dans une récente interview, de demander au pape de reconnaitre à leur "église" le statut de patriarcat. Le discours du pape Francois étant ce que sont les discours officiels du pape, on verra par les faits la réponse qu'il aura donné à cette demande.

12.Posté par Guillaume le 08/07/2019 09:07
Les seules visite de Serhiy Doumenko (le sois-disant métropolite Epiphane) sont pour l'ambassade US et après l'on nous affirme que le Phanar a agi uniquement pour des raisons canoniques!!!!!!

Que le Christ Ressucité ait pitié des stanbouliotes.

13.Posté par Boris le 08/07/2019 09:54
@ Guillaume

Le Département d'Etat des USA estime que l'apparition de l'Eglise d'Ukraine est un événement historique

Robert Palladino, respponsable du service de presse du Département d'Etat, a déclaré le 17 décembre 2018: "La création de cette Eglise est devenue pour l'Ukraine un événement historique. Nous allons continuer à soutenir l'Ukraine, nous estimons qu'aucun obstacle extérieur ne doit entraver la liberté de conscience". Les Etats-Unis ont félicité le métropolite Épiphane de son élection. https://www.egliserusse.eu/blogdiscussion/Le-Departement-d-Etat-des-USA-estime-que-l-apparition-de-l-Eglise-d-Ukraine-est-un-evenement-historique_a5593.html

Le Synode l'Eglise orthodoxe d'Ukraine estime que la nomination de deux exarques par le patriarcat de Constantinople est une ingérence grossière dans les affaires intérieures de son Eglise https://www.egliserusse.eu/blogdiscussion/Le-Synode-l-Eglise-orthodoxe-d-Ukraine-estime-que-la-nomination-de-deux-exarques-par-le-patriarcat-de-Constantinople-est_a5506.html

14.Posté par Guillaume le 11/07/2019 13:27
Nouvel échec pour le phanar, l'Eglise Grecque ne va pas étudier la question afin d'éviter de se déchirer.

https://orthodoxie.com/la-question-ukrainienne-ne-figure-plus-a-lordre-du-jour-de-la-prochaine-assemblee-des-eveques-de-leglise-orthodoxe-de-grece/

Nouveau commentaire :



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile