DEVENIR ET RESTER UN CHRÉTIEN ORTHODOXE
Prêtre Andrew Phillips

INTRODUCTION

Nous entendons parfois des gens raconter comment ils en sont venus à rejoindre l'Eglise Orthodoxe. Bien que chaque histoire soit intéressante, et parfois même extraordinaire, je pense que les histoires racontant comment des gens sont restés de fidèles Chrétiens Orthodoxes malgré les tentations seront de plus grande utilité. Comme il est écrit dans l'Evangile : "C'est à votre constance que vous devrez votre salut" (Luc 21,19).

De plus, je n'ai pas intitulé cet entretien "Comment entrer dans l'Eglise Orthodoxe" mais "Comment devenir et rester un Chrétien Orthodoxe."

Car rejoindre l'Eglise Orthodoxe ou devenir un membre de l'Eglise Orthodoxe, cela concerne des changements externes, et ce n'est pas la même chose que "devenir un Chrétien Orthodoxe," qui concerne des changements intérieurs. Et rester un Chrétien Orthodoxe est encore plus important, c'est pourquoi j'ai consacré 3 fois plus de temps à cette partie-là qu'à comment devenir Chrétien Orthodoxe.

DEVENIR ET RESTER UN CHRÉTIEN ORTHODOXE
DEVENIR ORTHODOXE – CONVERSION ET INTÉGRATION

Définissons d'abord nos termes en parlant d'un nombre de mots qui sont utilisés dans ce contexte. Tout d'abord, il y a la phrase nulle "Orthodoxe de naissance." Cela n'existe pas. Personne n'est "né Orthodoxe", nous sommes tous nés païens. C'est pour cela que nous exorcisons d'abord puis baptisons. Plus acceptables sont les termes, "né dans une famille Orthodoxe" et "Orthodoxe depuis le berceau". Il est intéressant de noter que les gens qui utilisent avec condescendance des termes comme "Orthodoxe de naissance" appellent les enfants des "convertis".. des "convertis". En fait, bien sûr, dans leur langage erroné, les enfants de "convertis" sont "Orthodoxes de naissance"!
Ensuite il y a le mot "converti." Lorsque des gens disent qu'ils sont convertis, je leur demande d'abord : "Convertis à quoi?" Au folklore grec? A l'alimentation russe? Au pharisianisme? A la nostalgie d'un Anglicanisme ou d'un Catholicisme-romain démodés? A un passe-temps intellectuel de syncrétisme?

Il est vrai, en un sens, que nous sommes tous, toujours, des convertis, parce que nous avons tous à constamment nous convertir au Christ. C'est le sens du Psaume 50. Le roi-prophète David aussi fut un converti, un "né de nouveau", après son grand péché. Hélas, le mot "converti" n'est en général pas utilisé dans ce sens spirituel mais dans un sens séculier.

J'espère que quand les gens s'appellent eux-mêmes "convertis", ils veulent dire qu'ils sont convertis au Christianisme (qui est le mot correct pour Orthodoxie). J'espère aussi que quand ils disent qu'ils sont "convertis", cela signifie qu'ils ont été très récemment reçus dans l'Eglise. Hélas, je dois admettre que ce n'est pas toujours le cas. Les années passant, j'ai rencontré des gens qui étaient entrés dans l'Eglise Orthodoxe 10, 20, 30 ans auparavant voire plus, et qui étaient encore des "convertis" et même qui s'appelaient eux-mêmes "convertis". Et ceci même dans le cas de certains clercs, prématurément ordonnés.

Ca me dépasse, car cela signifie que même après des années comme membres "de nom" de l'Eglise Orthodoxe, ils ne sont pas encore devenus Chrétiens Orthodoxes, ils n'ont pas encore intégré l'Eglise, ils n'ont pas encore grandit naturellement dans l'Orthodoxie, et il ne mènent toujours pas un genre de vie Orthodoxe, ils n'ont pas encore acquis cet instinct d'Orthodoxie, qui signifie que l'Orthodoxie est leur unique demeure spirituelle, qu'elle est leur os et leur sang, qu'ils respirent l'Orthodoxie parce que leurs âmes sont Orthodoxes. Ils souffrent de l'affliction spirituelle de la "convertitis". Ils sont restés néophytes. Ils n'ont accompli que ce que le diable voulaient qu'ils accomplissent – être incomplets. C'est pourquoi les Russes, faisant un jeu de mot sur le mot russe "konvert", qui signifie une enveloppe, disent plutôt vrai en parlant de certains convertis : "le problème avec le 'konvert', c'est qu'il est soit souvent vide, ou souvent décollé."

Il peut y avoir bien des raisons à cet état de convertitis. Ce peuvent être des gens qui sont rentrés dans l'Eglise Orthodoxe et n'ont pas trouvé de paroisse où aller, au moins avec des Offices dans une langue qu'ils pourraient comprendre. Par exemple, j'ai rencontré des gens qui avaient été Orthodoxes depuis 40 ans mais n'avaient jamais participé à une Vigile Pascale dans leur propre langue! J'ai rencontré des gens qui étaient Orthodoxes depuis 5 ans et n'avaient jamais assisté à la moindre Vigile Pascale, parce que leur communauté Orthodoxe locale n'a que 10 Liturgies par an et uniquement des samedis matin! J'ai rencontré des gens qui étaient Orthodoxes depuis 60 ans et n'avaient jamais été à des Vêpres ou un Office de Vigile! En d'autres mots, de telles personnes n'ont jamais eu l'opportunité d'apprendre et de s'intégrer. Cependant, il y a malheureusement aussi d'autres raisons pour lesquelles des gens ne s'intègrent pas dans la vie de l'Eglise.

DEVENIR ET RESTER UN CHRÉTIEN ORTHODOXE
LES MOTIFS DE CONVERSION

En principe, le clergé ne devrait recevoir quelqu'un au sein de l'Eglise Orthodoxe que pour des raisons positives. Le fait est qu'il y a des gens qui souhaitent rejoindre l'Eglise Orthodoxe pour des raisons négatives, par exemple par dégoût pour une dénomination ou un membre de son clergé. C'est de la psychologie, pas de la théologie, et en plus, pas très saine, ni très Chrétienne, comme psychologie.

Je me souviens comment dans les années 1970, celui qui est à présent l'évêque Kallistos me raconta comment un groupe de convertis lui avaient demandé d'écrire un livre dénonçant toutes les hérésies de l'Anglicanisme. Les convertis en question, et ils étaient en effet convertis, étaient bien entendu tous des ex-Anglicans! Ils n'avaient pas compris que leur motivation, à tous, provenait de leurs problèmes psychologique personnel, de leur réaction, qu'ils étaient occupés à masquer derrière leur zèle passionné. C'est fort justement que l'évêque Kallistos refusa d'écrire quelque chose de négatif. En tout cas, aucun Orthodoxe n'aurait acheté le bouquin, parce qu'il n'aurait pu être de quelqu'utilité que ce soit pour des néophytes ex-Anglicans. Ce fut un livre en moins à réduire en pâte.

Habituellement, un prêtre sait découvrir si les motivations de ceux qui souhaitent rejoindre l'Eglise Orthodoxe sont négatives rien qu'en attendant de voir si ces gens viennent aux Offices religieux. Habituellement, ces gens super-zélés qui aiment lire à propos de la Foi ou parler de la Foi dans des forum ou ailleurs, sont ces mêmes personnes qui font de l'absentéisme à l'église. Leur zèle se passe tout dans la tête ou dans leurs émotions, pas dans leur coeur et âme, et dès lors pas dans leur vie et leur pratique.

Ensuite, il y a ceux qui ont été attirés à l'Eglise par une découverte durant un voyage. J'appelle ces gens des "Orthodoxes de Vacances." Leur attirance n'est souvent pas vers le Christ, mais vers une culture étrangère et exotique – et au plus exotique, au mieux c'est. Menant une vie très monotone, l'Eglise Orthodoxe leur donne quelque chose pour rêver, habituellement leurs prochaines vacances en Crête ou quelque part du genre. A nouveau, un prêtre sait facilement découvrir si leur intérêt est sérieux en regardant s'ils viennent à l'église. En général, ils ne viennent pas, parce qu'ils ne sont pas en vacances! Hélas, certains d'entre eux ont été reçus dans l'Eglise par des prêtres manquant de discernement, dans leur lieu de villégiature, que ce soit en Roumanie, Russie, Grèce, Chypre, au Mont Athos ou ailleurs.

Ne connaissant rien de la Foi Orthodoxe, ils se présentent sur le pas de votre porte et vous avez à leur expliquer que bien qu'ils soient membres de l'Eglise Orthodoxe, ils ne sont en réalité pas encore devenus Orthodoxes. Souvent, de toute manière, de telles personnes peuvent bien vous téléphoner, mais en général ne viendront jamais à un Office à l'église, parce qu'ils auront cessé de pratiquer avant de s'être préparés à venir à l'église.

Ensuite il y a ces gens qui viennent avec leur propre agenda, souvent des "je-sait-tout", qui ont lu tous les livres existant sous le soleil, mais n'ont pas encore la moindre idée de la lettre A de l'ABC Chrétien. Et ils arrivent avec leurs desiderata qu'ils souhaiteraient imposer! "Oui, je veux rejoindre l'Eglise Orthodoxe, mais à condition qu'elle aie d'abord été 'réformée' et 'modernisée'!" - "Oui, c'est bon ainsi, mais je voudrais qu'on rajoute quelques hymnes occidentaux avant le Canon!", ou "Je ne rejoindrai l'Eglise Orthodoxe que lorsqu'elle célébrera Pâque en même temps que ma tante Suzanne qui est Protestante!", ou "Tout est parfait sauf que vous utilisez beaucoup trop de cierges. Retirez ces cierges et je rejoindrai l'Eglise Orthodoxe." "Je ne deviendrai Orthodoxe que si vous avez une icône de st. François d'Assise!" "Je ne rejoindrai l'Eglise Orthodoxe qu'à condition que tout le monde y vote pour le parti politique XYZ et aille en vacances en Toscane!". Ce sont peut-être des exemples extrêmes, mais ce sont des exemples authentiques. Ce sont tous des exemples de manque d'humilité. Aucun prêtre ne devrait recevoir des gens pareils au sein de l'Eglise pour la simple raison qu'ils n'aiment pas et n'acceptent pas l'Eglise et Son Maître le Christ.

Il n'y a qu'un seul critère pour entrer dans l'Eglise Orthodoxe, et c'est parce que vous êtes convaincus que c'est pour votre Salut personnel, pour votre survie spirituelle, parce que c'est la sainte Volonté de Dieu pour vous, parce que vous savez que c'est votre demeure spirituelle, et que quelqu'en soit le prix, vous ne pourrez jamais être rien d'autre.

DEVENIR ET RESTER UN CHRÉTIEN ORTHODOXE
COMMENT RESTER ORTHODOXE – L'ATTACHEMENT AUX APPARENCES

Récemment, un prêtre qui avait reçu des gens dans l'Eglise au cours des 20 dernières années me raconta que la liste de gens qu'il avait reçu et qui avaient fait défection était plus longue que celle de ceux qu'il avait reçus et qui avaient persévéré. Ce prêtre est relativement prudent quand il s'agit de recevoir les gens, mais je connais 2 autres paroisses où la liste des défections est au moins 20 fois plus longue que celle des persévérants. Dans les 2 cas, je doit admettre que c'est la politique de la paroisse qui est à remettre en cause. Présentez-vous y et demandez, et vous serez automatiquement reçus dans l'Eglise endéans les 2 semaines, sans la moindre instruction.

Mais pourquoi alors est-ce que des gens abandonnent la pratique de la Foi à laquelle ils ont choisit d'appartenir de leur plein gré? Si nous examinons cette question, peut-être pourrons-nous apprendre quelques leçons qui sont utiles pour nous et qui pourrons nous aider à rester un fidèle Orthodoxe.

Tout d'abord, nous devons nous examiner nous-mêmes. A quoi sommes-nous en fait attachés dans l'Eglise? Il y en a qui disent : "C'était si merveilleux à l'église aujourd'hui! Le chant était si beau, l'encens sentait si bon!" Des paroles pareilles me font penser qu'il est peu probable que cette personne revienne. De telles personnes semblent avoir un feu intérieur qui éclate dans un jaillissement d'enthousiasme et d'émotion. Mais comme tous les feux vifs, ils brûlent vite et ne laissent que des cendres froides. Cet attachement aux apparences et à l'exotisme est dangereux, parce que nous passons à côté de l'essentiel.

L'attachement aux apparences peut s'étendre aux vêtements, langues, nourriture et folklore étrangers. Je me souviens d'une paroisse russe en Belgique, on savait directement qui y étaient les convertis; les hommes portaient des barbes de paysans Russes du 19ème siècle, et les femmes portaient des longues jupes sans élégance et semblaient porter une nappe de table sur la tête. Vous saviez qui étaient les Russes parce qu'ils étaient habillés normalement. Dans une paroisse grecque ici, il y avait 2 prêtres, un Grec et un converti. Vous reconnaissiez directement qui était le convertit parce qu'il portait d'énormes robes à large manches et un énorme chapeau-cheminée sur sa tête. Le Grec ne portait qu'une tunique.

Dans une autre paroisse russe, les Russes parlaient toujours de chanter, de Noël et de Pâques, mais les "convertis" (et c'est bien ce qu'ils étaient) parlaient de "psalmodier" et "La Nativité" et "Pascha." Un vrai Russe, né en Union Soviétique, me raconta un peu cruellement pourquoi il aimait le convertit de sa paroisse "parce qu'il me fait marrer avec tout son folklore." Le zèle non-éclairé est toujours ridicule. Le zèle doit être canalisé afin d'atteindre quelque chose de positif.

J'ai un ami Chypriote Grec, né et élevé à Londres, qui me raconta que son plat préféré était le steak et la tourte aux rognons, et que c'était la première chose qu'il mangeait à Pâques lorsque le jeûne était finit. Je lui ai demandé s'il mangeait parfois dans un restaurant grec. Il répondit : "Oh non, ça c'est juste bon pour les Anglais." Il me raconta aussi comment à Londres, dans les mariages entre Chypriotes, les invités avaient l'habitude d'attacher des billets de banque aux vêtements du nouveau couple, une sorte de cadeau de mariage. Lorsque pour la première fois il vit un mariage à Chypre, alors qu'il avait 25 ans, les gens là-bas ne firent pas cela. Pourquoi? Parce qu'ils avaient cessé de le faire dans les années 1960, considérant cela comme une sorte de coutume paysanne primitive. En d'autres termes, ils avaient cessé de le faire après que la plupart de leurs compatriotes Chypriotes Grecs avaient émigrés à Londres, mais ceux à Londres avaient conservé la vieille coutume des années 1950. Et voilà que les convertis veulent imiter cette coutume morte.

A cet égard, j'ai rencontré récemment un autre "convertit" qui venait de rentrer de vacances en Grèce, et en parlait avec beaucoup d'enthousiasme comme étant une "terre sainte" pleine de "saintes personnes," parce que "les Orthodoxes sont saints". Hé bien, je ne peux que supposer qu'il a dû passer tout son séjour dans d'excellents monastères – en passant, tous les monastères ne sont pas excellents. Je recommanderais à de telles personnes d'aller visiter les prisons grecques. Elles sont pleines d'Orthodoxes – des voleurs, des assassins, des violeurs, des proxénètes, des escrocs Orthodoxes. Vous pouvez le dire, ils sont tous Orthodoxes! Voyez-vous, la nature humaine est la même dans le monde entier.

Ce que je veux dire c'est que si nous nous attachons aux apparences, alors nous devrions d'abord nous demander à nous-mêmes : à quelles apparences sommes-nous donc attachés? Si nous ne faisons pas preuve de discernement, nous pourrons en effet avoir l'air fort bête. Toutes les apparences ne sont naturelles que si elles reflètent ce qui est en nous. Si le Christianisme Orthodoxe est en nous, alors nos apparences seront celles de tout Chrétien Orthodoxe. Nous gagnerions certainement à prendre l'habitude de visiter d'autres paroisses Orthodoxes, des pays où il y a beaucoup d'églises Orthodoxes, observant et analysant notre aspiration à l'authenticité. La pire des choses ce sont ces petites communautés de "convertis", refermées sur elles-mêmes, et qui ne voient jamais rien d'autre. Ils peuvent finir par avoir des pratiques qui n'existent nulle part ailleurs sur terre, et cependant penser être "plus Orthodoxes" que qui que ce soit d'autre! A nouveau, l'humilité est la solution pour guérir cette maladie, et l'humilité commence avec le réalisme, pas avec la fantaisie. Aucune spiritualité n'a jamais été fondée sur de la fantaisie. Sans une sobre humilité, il y a toujours l'illusion, qui est suivie par le découragement et la dépression. C'est la loi spirituelle.

Voir la réalité d'églises Orthodoxes est un excellent remède contre la maladie des fantaisies. Se rappeler que certaines Eglises Orthodoxes sont des Eglises d'Etat, et que bien d'autres ont des mentalités d'Eglise d'Etat. Une expérience qui donne à réfléchir, c'est la rencontre avec un certain nombre de ces diacres, prêtres et évêques qui se vantent de combien "ils gagnent" comme salaire, qui sont "hors service" à partir de 17h et les lundis et jeudis, et qui ne peuvent dès lors pas y célébrer de funérailles, qui disent qu'être dans le clergé c'est un bien meilleur boulot que ce qu'ils auraient autrement dû faire parce qu'ils n'étaient pas trop brillants à l'école et que l'alternative c'était être larbin dans une usine.. Mais c'est la réalité. Le contact avec cette réalité peut être de grand secours pour mettre un terme au zèle non-éclairé, aux ghettos de convertis, à tout ce que j'appelle "l'effet de serre".

Cela ramène les gens les pieds sur terre, et cela leur rappelle que c'est là où il devrait se trouver, car notre religion est la religion de l'Incarnation. Ce que les autres pensent et font, ce ne sont pas nos affaires, notre tâche c'est le salut de notre propre âme.

A cet égard, une des principales raisons pour laquelle certains convertis ne cessent pas d'être des convertis et ne deviennent pas Orthodoxes, c'est parce qu'ils n'ont pas de travail. Le besoin de gagner votre pain quotidien, d'être avec d'autres personnes, est un excellent moyen pour que les gens commencent à vivre leur Foi (au lieu de juste y réfléchir). Ceci peut éviter ce qu'on appelle les tentations de la gauche et de la droite. Les tentations de gauche sont le laxisme, la faiblesse, le compromis, l'indifférence. Les tentations de droite sont : juger sévèrement les autres, le zèle méprisant du Pharisien, "le zèle non-éclairé." Ces tentations sont d'un danger équivalent et doivent être autant combattues les unes que les autres. Toutes amènent à un gaspillage d'une quantité énorme de temps et d'énergie dans des distractions telles que la discussion sur des problèmes sans intérêt genre l'oecuménisme, plutôt que de prier. Vivre dans la société est le moyen qui nous permet d'apprendre à nous connaître nous-mêmes, voir nos défauts et éviter de nous fourvoyer dans des problèmes théoriques.


INTÉRÊT SUPERFICIEL

Certains sont vraiment imbus d'eux-mêmes! Certains sont vraiment pleins de suffisance et se gonflent. D'abord – si vous le leur permettez – ils vont vous détailler l'histoire de leur vie, et ensuite ils vont vous raconter les derniers ragots à propos du prêtre X, de l'évêque Y, et ensuite de la juridiction Z. Et cela quand bien même ils ne connaîtraient pas l'ABC de la Foi d'un enfant. Cependant, le fait est que le Christianisme, et c'est ce dont nous parlons, ce n'est rien de tout cela. Si vous n'avez pas de contact avec la réalité, alors vous n'apprendrez jamais les choses réelles. La vie de l'Eglise n'a rien à voir avec toute cette absurdité. Il n'y a rien de plus ennuyeux que de discuter de la personnalité et des activités d'autrui, clergé ou laïc, sauf bien sûr du péché les concernant, car le péché est toujours ennuyeux, c'est toujours la même chose. Posez la question à quelqu'un qui écoute des confessions.

La vie d'Eglise, c'est : qui va faire le café? Qui va faire la vaisselle? Qui va s'occuper des fleurs? Qui va tondre la pelouse? Qui va préparer et cuire les prosphores? Qui va nettoyer les toilettes? Saint Nectaire accomplissait cette dernière tâche alors qu'il enseignait à Athènes, quand bien même il portait l'imposant titre de "métropolite de Pentapole". Alors comment pourrions-nous nous en plaindre? Après tout, c'est une des premières tâches confiées aux novices dans les monastères.

Bien entendu, ce ne sont pas les principales tâches dans la vie de l'Eglise. Continuons :
La vie d'Eglise, c'est : Qui va apprendre à chanter? Qui va venir à tous les Offices à l'église? Qui va respecter tous les jeûnes de l'Eglise? Qui va lire chaque jour ses prières matinales et vespérales? Qui va se préparer consciencieusement pour la confession et la Communion? Qui va lire tous les jours les lectures prévues de l'Evangile et de l'Epître?

Et en fait, si vous voulez la réalité brute, qui choquera certains "convertis":
La vie d'Eglise c'est aussi : qui paiera les factures?

Oui, la vie d'Eglise, cela concerne l'engagement, la chose qui manque le plus dans notre culture actuelle, tiédasse et médiocre. Etre un Chrétien, et je vous le rappelle, c'est tout ce que le mot "Orthodoxe" signifie, c'est très difficile.
Depuis le Christ, personne n'a jamais dit autre chose. Sans un engagement ferme, nous ne resterons jamais Orthodoxe. Etre Chrétien, c'est aimer Dieu et aimer son prochain. Si nous ne sommes pas préparés à ne fut-ce qu'à l'essayer et le mettre en pratique, alors ça n'ira jamais. Malheureusement, certains pensent qu'être un Chrétien Orthodoxe – je sais, c'est un raisonnement vide, un cercle vicieux – ça ne concerne pas l'amour de Dieu et de son prochain. Ils pensent qu'il s'agit de lire des bouquins, d'avoir des opinions, de condamner autrui, de manger de la nourriture étrange, d'être intolérant, ou de porter des vêtements bizarres. Notre Seigneur n'a jamais rien dit de tout cela. Il a dit : "Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres" (Jean 13,34).

Le fait est que tous les Chrétiens étaient autrefois Chrétiens Orthodoxes, mais la plupart n'ont pas compris et ont chuté.
Le Christianisme Orthodoxe, ce n'est pas être reçu dans l'Eglise Orthodoxe et puis dire : "Ca y est, j'y suis arrivé."

C'est entrer dans l'Arène, c'est se trouver sur la Croix. J'ai souvent entendu des Anglicans dire : "Je sais que l'Orthodoxie, c'est l'authentique, mais je n'y parviendrais jamais." Je suppose que cela a au moins le mérite de l'honnêteté. Je pense toujours à ces paroles de ce saint prêtre, Clément d'Alexandrie, au 3ème siècle : "Si l'homme n'est pas couronné par le martyre, veillez à ce qu'il ne soit pas loin de ceux qui le sont."

La solution, c'est de lire l'Evangile selon saint Jean, d'avoir une règle de prière quotidienne. "Le Royaume des Cieux est pris par la force", dit l'Evangile.

NOSTALGIE

La nostalgie se définit par un attachement au passé. Ce n'est pas Chrétien, quand bien même nous trouverions naturel et humain d'avoir de l'indulgence envers nous-mêmes de temps à autres. Le problème est que cela nous détourne de vivre dans la réalité du temps présent, ce que nous sommes supposés faire..... Suite "P.O." ne peut mettre en ligne in extenso ce texte très complet et intéressant, vous êtes nombreux à vous poser ces questions, en voici le lien : Saint Materne

По русски Что препятствует стать православным

DEVENIR ET RESTER UN CHRÉTIEN ORTHODOXE

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 24 Mars 2019 à 05:10 | 21 commentaires | Permalien


Commentaires

1.Posté par Gilles (Bourges) le 04/10/2015 09:20
journée d' Assise et de Saint-Paul hors-les-murs aussi , journée lointaine , journées d' Espérance aussi , apaiser et Consoler , Notre Père

2.Posté par Vladimir. G: Célébration orthodoxe à Notre-Dame de Paris, 50 ans après la levée des anathèmes le 04/10/2015 16:15
Adorables commentaires de "Gilles", n'ayant généralement rien à voir avec le texte "commenté"! :-)

3.Posté par Nicodème le 04/10/2015 16:46
Excellent , excellent . J'en ai pris plein la gueule ...

4.Posté par N.B. le 04/10/2015 17:57
superbe texte d'amour... Foi, Espérance et Charité
"Soyons reconnaissants aux personnes qui nous donnent du bonheur ; elles sont les charmants jardiniers par qui nos âmes sont fleuries." Marcel Proust

5.Posté par justine le 04/10/2015 18:31
Il faut rejeter cette distinction entre "entrer dans l'Eglise" et "devenir un chrétien orthodoxe". Ceci n'est en rien une position orthodoxe, mais exprime une pensée séculière et protestantisante, méprisante à l'égard du grand mystère qu'est l'Eglise. Mieux vaut distinguer clairement entre "membres vivants" et "membres morts" de l'Eglise, comme le font les Saints Pères, car c'est de cela qu'il s'agit. Et d'ailleurs, entrer dans l'Eglise et ne pas lutter ensuite pour vivre comme un chretien orthodoxe, cela entraine de terribles consequences, comme on peut le constater soi-meme de partout, car on ne se moque pas de Dieu.
Et puis, qu'est-ce qu'il fait ce pretre sur la photo: fait-il un shampooing à l'autre?

6.Posté par Daniel le 06/10/2015 12:10 (depuis mobile)
Je rejoins Justine. Quitte à montrer des photos de baptêmes, autant montrer des photos de baptêmes faits dans les règles. Les orthodoxes aiment bien se gargariser en parlant de tradition mais encore faut-il la respecter.

7.Posté par Tchetnik le 06/10/2015 14:48
La question du baptème est un peu différente.
Il est en général possible de respecter l'ensemble des éléments physiques du rite, parfois pas, auquel cas, le prêtre fait ce qu'il peut avec ce qu'il a, en s'en rapprochant le plus possible. De tels baptêmes sont largement aussi valides.

8.Posté par Vladimir. G:une ignorance totale des réalités de la Russie le 06/10/2015 16:19
Les commentaires sur la photo du baptême montrent une ignorance totale des réalités de la Russie. Les tatouages sur le bras du baptisé auraient pourtant du mettre sur la voie: il s'agit d'un baptême collectif au camp de travail (bagne) No 5 de la région de Tchita (à l'est du lac Baîkal) où 16 condamnés ont reçu le baptême juste avant Noël 2011. 50 condamnés avaient alors été baptisés dans les camps de la région

Et il est remarquable que le geste du prêtre sur la photo reprend exactement celui de la grande illustration du bas (fragment d'une icône classique du baptême de la Russie)...

9.Posté par justine le 06/10/2015 18:24
A Vladimir, post 8. On peut toujours chercher des excuses. Si c'est effectivement en Russie et près du Lac Baikal avant Noel - est-ce là une raison? Dans le monde entier, des baptemes orthodoxes d'adultes sont performés en toute saison dans des bassines spéciales qui permettent ce que signifie "baptisma", c'est à dire de submerger le corps entier. Et puis, on voit tant de Russes s'amusant à sauter dans l'eau en plein hiver, voire encore dans des trous opérés dans la glace, que là non plus, l'excuse n'a rien de convaincant.

10.Posté par Vladimir. G: "le papier supporte tout" (proverbe russe) le 06/10/2015 19:07
"le papier supporte tout" (proverbe russe)

Bien chère Justine (9)

On peut toujours écrire n'importe quoi...

Pour comparer les choses comparables, racontez-nous votre expérience des baptêmes au bagne, en prison ou en cas de concentration... Il y avait des "bassines spéciales"? Et les détenus pouvaient "s'amuser à sauter dans l'eau"?

11.Posté par Daniel le 06/10/2015 19:29
Ces baptêmes qui ne sont pas faits par triple immersion stricte ont toujours été vu de façon douteuse, tellement douteuse qu'en Grèce une personne qui n'a pas été baptisée par triple immersion ne peut devenir prêtre... C'est surtout de la fainéantise...

12.Posté par Tchetnik le 06/10/2015 20:41
@Daniel

Tout dépend des circonstances.

13.Posté par Gilles (Bourges) le 06/10/2015 20:45
ne pas lire que le titre , mea culpa , et ne pas juger / Chrétien , tout court , personne ne l' est de façon achevée , et d' achevée devenant prime ou rivale , comme d' ici-bas ou ici-bas l' Eglise n' est pas quelque univers achevé car , de pécheurs pêcheurs et multitudes , comme par les plaies d'innocents et d' anonymes aussi , Elle est ouverte , de Sa Croix , invitation et mosaïque , sur les pas de Saint-Paul et de Saint-Pierre hors-les-murs aussi , Un Seul Père , Notre Père

14.Posté par marie le 07/01/2018 13:39
Merci pour ce texte je suis chrétienne catholique du fait que je sois entourée de cette culture.
J'aime beaucoup l'authenticité de l'orthodoxie et la sacralité des prières.
j'aurai vraiment aimé faire partie de la communauté orthodoxe pour faire le carême et me rapprocher du Seigneur. Mais dans ma ville il n'y a pas d'église orthodoxe et la communauté orthodoxe est très discrète.

15.Posté par PGPG le 13/01/2018 14:32
Il y a aussi des gens convertis qui, pour se marier à l'Eglise avec une russe (ou ukrainienne), doivent se convertir à l'Orthodoxie. Ceci est une situation dramatique : comment demander à des gens qui étant d'origine catholique ou autre, qui ne fréquentent nullement l'Eglise et qui ne connaissent rien à la Religion chrétienne, tout d'un coup se mettent à fréquenter le culte orthodoxe ?

Il faut dire que cette situation concerne notamment les femmes de là-bas qui veulent trouver un mari occidental, et pour des raisons "partiques" se retrouvent en Occident et se justifient par la suite avec un mariage religieux dans leur pays.
Je le vois bien autour de moi : les fruits de conversions par intérêt (pour la femme bien sûr) ne sont pas bons, hélàs....
Par ailleurs, le désatre de l'ère soviétique est bien réel : quelques pourcents de la population de là-bas fréquente le culte. Mais, elles ne sont venues pour cela......

16.Posté par Silvain le 24/03/2019 21:47
Les femmes orthodoxes qui épousent des non orthodoxes restent la plupart du temps totalement incomprises, jusque dans leurs propres maisons, incomprises voire méprisées. Demander à un futur époux de se convertir n'est certes pas suffisant, mais c'est absolument nécessaire. Demander à couple mixte d'éduquer les enfants dans la foi orthodoxe est à mon avis un non-sens hypocrite car cela n'arrivera pas, sauf si le conjoint orthodoxe est très très fort, et comme nous sommes au XXIe siècle, le conjoint orthodoxe n'est PAS très très fort. Marier des gens dont l'un des époux n'est pas sensible à l'Évangile (s'il est sensible à l'Évangile il pourrait devenir orthodoxe) est synonymes de grandes souffrances en perspective pour le conjoint orthodoxe, passé l'âge des enfants adolescents, et souvent même bien avant. À part un ou deux cas réussis de conversion réelle du conjoint, les familles de couples mixtes dirigent leurs enfants vers le néant spirituel, car ils ne portent pas de témoignage commun, ils ne vivent rien de profond ensemble, la famille n'étant pas devenue la cellule de l'Église. Il faudrait toujours demander au futur conjoint d'envisager une conversion (en profondeur), et bien entendu le mettre sur la voie, quitte à le bousculer un peu dans ses convictions. S'il est indifférent à la religion ("tolérant" ou "ouvert" sont des mots tellement faciles) il deviendra un jour odieux, pour ne pas dire haineux, passé le temps de la passion. Si le futur conjoint n'est pas réceptif, il vaut mieux expliquer à la future épouse qu'elle ferait bien de réfléchir un peu, et d'envisager un autre mari ou de ne pas engendrer de futures victimes. Mais voilà... dans la passion amoureuse ou dans la nécessité de sécurité providentiellement représentée par un homme bien de ce monde, qui est encore capable d'écouter?
Sauf miracle, les enfants des couple mixtes deviendront athées, au mieux mondains, le plus souvent totalement indifférents. Même dans un couple orthodoxe, si l'un des conjoints est peu concerné par l'Église, les enfants sont en grave danger car l'autre conjoint, s'il arrive à s'imposer, donnera un témoignage asymétrique, déséquilibré, beaucoup moins crédible. Au pire, il peut se radicaliser et mener toute la famille à la catastrophe. Quant à marier des couples mixtes dont la partie orthodoxe est négligente, ce sera la catastrophe spirituelle assurée.

17.Posté par Tchetnik le 25/03/2019 08:56
@Sylvain

Quand on sait que même des enfants de couples croyants mais inintelligents dans leur foi deviennent souvent athées, il est évident que ceux issus de couples ayant une telle dichotomie dans leur compréhension fondamentale des choses ne partent pas avec les bonnes cartes, ce même si rien n'est jamais joué d'avance.
Pour paraphraser Saint Exupéry, avant de se regarder l'un l'autre, encore faut-il regarder dans la même direction si l'on souhaite fonder une vraie communauté de destin dans l'amour et le mariage.

18.Posté par Théophile le 25/03/2019 16:32
@ Silvain et Tchetnik
Je suis d'accord avec vos constats sur la difficultés du mariage à notre époque. Mais je crois qu'elles concernent l'humanité elle-même et pas uniquement les Orthodoxes. Le mariage est attaqué en tant qu'image divine de la transcendance et de la fidélité. Cela concerne l'humanité dans son ensemble.

Malgré toutes ces attaques, le Seigneur ne nous abandonnera jamais - Il fait preuve de tant de patience à notre égard!
Et la miséricorde, la vie sacramentelle, la prière sont des ressources très puissantes, contre lesquelles l'ennemi est impuissant. Ce dernier cherche souvent à nous décourager par la vision des ruines de notre époque, par nos échecs personnels. Il est très malin pour insinuer le découragement ou la révolte.
Pourtant un signe de croix conscient lui fait prendre la poudre d'escampette. Alors que dire d'une divine liturgie?
Prendre un jour après l'autre, et porter le Christ humblement.

19.Posté par Tchetnik le 25/03/2019 17:40
@Théophile

Il y a en effet les attaques générales d'officines athées et matérialistes sur tout ce qui peut enraciner la personne et incarner un certain idéal de Vertu, mais il y a aussi l'usage très - trop - léger qui est fait du mariage par ceux qui pourtant le considèrent comme une bonne chose, ce par manque de catéchèse, de formation, d'éducation et d'une certaine profondeur de vues.
Quand on voit que même des "orthodoxes" se marient à l'église avec flonflons, musiques séculières, fêtes à neuneu, grands spectacles surtout destinés à faire montre de sa puissance financière et sociale, tout ça pour divorcer deux ans après, on se dit que nos prêtres n'ont pas toujours fait le travail pour lequel certains sont payés très cher.

20.Posté par Vladimir G: t il y a à peu prés autant de cas différents que de couples mixtes le 25/03/2019 19:25
Comme toujours , évitons les généralisations hâtives: toutes les Françaises ne sont pas rousses et il y a à peu prés autant de cas différents que de couples mixtes: plusieurs couples mixtes ont été mariés dans notre paroisse ces dernières années. Certains ne sont pas réapparus depuis leur mariage. L'un vient régulièrement: elle chante dans le chœur et lui ne se plaint pas de la Liturgie en slavon... Plusieurs ont fait baptiser leurs enfants chez nous; l'un vient avec eux pratiquement à toutes les Liturgies; pour deux autres ce sont les mamans qui viennent avec les enfants. Nous avons aussi un cas très spécial: le couple franco-russe s'est marié en Irlande et les deux enfants ont été baptisés Catholiques (pas d'autre choix!) puis ils ont été chrismés chez nous dès leur arrivée en France...

21.Posté par Silvain le 25/03/2019 19:58
@Théophile post 18. Tout-à-fait d'accord.
Cependant, dans mon post n°16 il ne s'agit pas de se lamenter sur la décadence de notre époque, mais bel et bien de définir une ligne de conduite pour l'orientation des couples, en toute connaissance de cause. Bien sûr que le Seigneur veille et fait grâce abondante sur une multitude de plans, et elle sera d'autant plus abondante que les réceptacles potentiels de cette grâce seront mieux informés sur les choix à faire, qu'ils seront en état de grâce.
Mais Dieu fait grâce à qui Il veut, c'est entendu, Il peut transformer un cœur de pierre en cœur de chair en une seconde. Sachant cela, abondons tout de même dans le sens de cette grâce et il serait étonnant qu'elle ne soit pas redoublée. Ce qui me navre le plus souvent, c'est la légèreté avec laquelle les églises se transforment en distributeurs automatiques de sacrements. On ne prend pas le temps de connaître les gens, de les inviter, de les informer, voire de les détromper. Un baptême, et vous ne venez jamais à l'église? C'est par ici! Un mariage, mais vous menez un vie de bâton de chaise?
C'est par là! Ce que la plupart de gens veulent, c'est un beau décor, des paroles incompréhensibles (les gens sont stupéfaits quand ils entendent les exorcismes du baptême en français), un célébrant chamarré, des beaux chants, des bougies, de l'encens, et surtout... un paquet de photos pour l'album. Mais d'engagement dans les communautés qui tirent la langue pour maintenir ouverte une église contre vents et marées : que nenni, pas le temps. "Nous on veut vivre sans contrainte", "c'est quand on le sentira", "quand on aura l'argent" etc.
L'Église n'est pas le lieu du cautionnement de la disgrâce, c'est le lieu de dispense de la grâce, et il est utile de ne pas confondre les deux. Dieu compte sur l'homme, sur les hommes d'Église en particulier, ils ne sont pas dispensés d'orienter les gens vers l'état de grâce sous prétexte que Dieu est amour. La première humilité est de ne pas se moquer de Dieu.

22.Posté par Silvain le 26/03/2019 00:18
@ Vladimir Golovanov, post 20. Merci de ce témoignage encourageant qui montre effectivement que tous beaucoup de couples ne sont pas "désecclésialisés", et qu'il y a des fruits. C'est ce que je souhaite pour chacun de ces couples (et leurs enfants), et c'est pourquoi j'insiste sur le fait d'accueillir les requérants occasionnels non pas comme des hôtes de passage, mais comme des enfants de Dieu; qu'il faut tenter de les introduire dans la vie divine par le mystère donné et en utilisant ce prétexte, afin qu'il aient au moins un témoignage qui leur permettra de s'accrocher, ou de se raccrocher plus tard, lorsqu'ils auront fait leur "tour du monde" et qu'il désireront revenir à la maison du Père. Mais tant qu'ils erreront, ils nous manqueront. Et l'Église doit faire tout son possible pour que cela n'arrive pas.

Les services de l'Église, baptême, mariage, ne sont pas des services ordinaires, et ils doivent être administrés avec diligence certes, mais sans précipitation. Ce n'est pas faire honneur à Dieu que d'accéder à ces demandes sans un minimum de préparation. Les demandeurs sont des âmes, pas des clients, mais encore moins des petits rois à qui tout est dû automatiquement, comme ceux qui, inconnus au bataillon, fixent la date du mariage et qui vont ensuite exiger du prêtre qu'il se pointe tel jour à tel heure, dans telle église qu'ils auront choisie, ou qui se pointent à l'église le dimanche après la liturgie pour exiger un baptême, sans jamais avoir rencontré le prêtre au préalable, sans jamais avoir vécu une seule liturgie en encore moins communié. Ceci est dommageable.
Dieu est bon, mais si on peut éviter d'abuser de sa bonté il faut le faire.

23.Posté par Daniel le 26/03/2019 07:34
@ Vladimir (20)

Il y a des églises orthodoxes en Iralande ou en Angleterre qui n'est pas si loin. Ce choix de faire baptiser dans l'église catholique avec l'argument fallacieux (pas d'autre choix), fallacieux car n'importe quel orthodoxe peut baptiser en cas de besoin en dit long...

24.Posté par Théophile le 26/03/2019 08:35
@ Silvain
Globalement, je suis d'accord sur vos constats. Vous avez raison sur le besoin urgent d'une catéchèse adaptée, en langue vernaculaire.
Mais bien des personnes dont la vie familiale était un échec complet se sont révélés comme de vrais fidèles. D'autres dont la vie semblait impeccable se sont révélés des imposteurs. C'est un miracle permanent, une source de méditation infinie sur l'aveuglement et la guérison, quand Dieu visite le coeur humain.
Si l'Eglise demeure vivante et centrée sur l'Evangile - c'est la responsabilité de chacun des fidèles, pas uniquement des clercs - à la fin le mariage retrouvera sa juste place.
L'Eglise est en elle-même une nouvelle famille, non de chair, mais d'Esprit - pleine de Grâces, de Lumière, de Paix, de tout ce qui vient de Dieu. Pour ceux qui n'ont plus de famille, c'est un roc inébranlable.
Les hommes et les femmes ont tant soif de cette vie de l'Esprit! C'est à cela qu'il faut les éveiller.

25.Posté par Vladimir G: Au lieu de vous réjouir et féliciter ces parents... le 26/03/2019 14:45
Bien cher Daniel,

Vous avez mal intégré la parabole du Fils prodigue et la prière de St Ephrème. Au lieu de vous réjouir et féliciter ces parents d'avoir décidé d'intégrer leurs enfants à l'Orthodoxie, vous les jugez pour une (possible) erreur réparée...

Merci Silvain et Théophile. Je suis bien d'accord avec vous et je n'ai personnellement pas vu ces sacrement administrés sans préparation...

26.Posté par Silvain le 26/03/2019 17:54
Cher Théophile, je crois qu'on ne peut mieux dire que vous. C'est effectivement tout la communauté fraternelle qui porte une certaine responsabilité, pas seulement les prêtres. C'est une question d'esprit.

Cher Vladimir, nous avons chacun nos expériences et notre vision. Des choses sont bien à leur place, et vous en avez parlé, d'autre sont à améliorer et j'en ai parlé. Qu'avec la grâce de Dieu, ce qui est en place le reste et s'affermisse encore, et que ce qui est chancelant soit redressé et fortifié. La vraie question est moins de savoir où et comment untel a été reçu dans l'Église (bien que ce soit très important) que de savoir si cette personne vivra une vraie vie en Christ, dans la vraie foi, et saura adorer dans le secret de sa chambre. Ceci dit sans relativisme : le fond et la forme doivent y être là où c'est possible, sans concessions. Pour le reste, Dieu supplée car Il connaît le fond des coeurs.

Nouveau commentaire :



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile