Démission de Mgr Basile (Osborne)
Interfax annonce le 11 septembre que l’ex-évêque de l’Eglise russe Basile Osborne qui a failli être la cause d’une scission du diocèse local a présenté sa démission.

L’évêque Basile qui, à l’époque, a en violation de l’ordre canonique, transité sous l’omophore du patriarcat de Constantinople vient de déclarer qu’il abandonnait son poste pour raisons de santé. Le clergé du vicariat de Grande-Bretagne (exarchat des églises russes en Europe occidentale) une lettre circulaire dans laquelle il précise que le statut canonique du clergé sera débattu le 28 novembre dans le cadre de l’Assemblée de cette structure de l’Eglise de Constantinople. L’Assemblée sera présidée par l’archevêque Gabriel de Comane. Mgr Basile a l’intention de quitter l’Angleterre et de s’installer en France. Cette démission n’a rien d’étonnant : récemment le procès intenté par Mgr Basile quant à la propriété de l'église de la Dormition à Londres a été perdu

En 2006 l’évêque Basile qui était à l’époque à la tête du diocèse de Souroge avait décidé de passer dans le patriarcat de Constantinople. Il avait été suivi par plusieurs prêtres. Cette décision a entraîné des difficultés dans les relations entre le patriarcat de Moscou et celui de Constantinople. En effet, Mgr Basile a été reçu sous l’omophore de Constantinople sans pouvoir produire de lettre dimissoriale. Le patriarche Alexis II a déchu l’évêque de ses fonctions, « l’a mis à la retraite sans droit de passer dans une autre juridiction ». En juillet 2006 le synode de l’Eglise russe a suspendu Mgr Osborne a divinis.

Le patriarcat de Moscou a décidé en 2007 « au nom de la paix au sein de l’Eglise » de donner à Mgr Osborne une lettre dimissoriale lui permettant de se mettre en règle au sein du patriarcat de Constantinople.

En 2007 Mgr Basile ainsi qu’une partie des prêtres qui l’avaient suivi se sont déclaré être les propriétaires de l'église orthodoxe russe de Londres. La procédure judiciaire a abouti récemment, la décision de la Cour Suprême étant en faveur du diocèse de Souroge, patriarcat de Moscou, qui avait procédé à l’acquisition de l'église dans les années 70.

L’évêque Osborne a donc perdu ce procès.

Rédigé par l'équipe de rédaction le 11 Septembre 2009 à 17:08 | 9 commentaires | Permalien