En 1929, le miracle de Saint Mitrophane de Voronej  (1623-1703)
Saint Mitrophane de Voronej commémoration le 20 août

En 1940 la population de Voronej était cinq fois plus nombreuse qu’en 1914, mais la ville ne possédait plus aucune église. Ses nombreux couvents et sanctuaires avaient tous été désaffectés ou détruits.

La cathédrale était devenue une boulangerie municipale pour la cuisson du pain, l’église Sainte Parascève un atelier de serrurerie, celle du cimetière un musée ; les autres églises servaient d’entrepôts. Rien n’existait plus, même le couvent Saint Mitrophane qui faisait autrefois la fierté de la ville. Ce couvent abritait les reliques de Saint Mitrophane, qui fut évêque de Voronej au XVII siècle, sa canonisation en 1832

En 1929, lors de la fête de Pâques, au moment précis où la procession pascale avançait, aux sons joyeux des chants de la Résurrection, il arriva sur les lieux une troupe de fanatiques déchainés, envoyés par « l’Union des sans-dieu ».

Aux sons d’un orchestre amené par eux, les communistes se mirent à faire sauter et danser des individus masqués. Les cloches de Pâques ne pouvaient plus sonner puisqu’elles avaient été déjà enlevées avant cette date ; pourtant, malgré la tapageuse manifestation, la messe pascale put être célébrée jusqu’au bout. Ce service divin fut le dernier, car les « sans dieu » préparaient une nouvelle offensive.

En 1929, le miracle de Saint Mitrophane de Voronej  (1623-1703)
Chaque année, le 7 août, l’une des fêtes de Saint Mitrophane, des milliers de croyants affluaient au couvent pour venir s’incliner devant les reliques du saint prélat et la ville de Voronej s’emplissait d’une foule de chrétiens, arrivant de tous les coins de la terre russe.

La fête se préparait donc en 1929, mais « les sans dieu » avaient tout prévu. Le jour de la grande cérémonie religieuse, l’on apprit brusquement que les autorités interdisaient la célébration des offices. Un groupe de communistes, délégués par un comité spécial, se présenta au couvent et entra dans l’église. Là, ces individus se saisirent des reliques de Saint Mitrophane et les jetèrent dans une auto avec laquelle ils s’enfuirent. Ces reliques, comme tant d’autres, étaient destinées à servir de propagande anti-religieuse dans les musées. Pendant ce temps, les fanatiques saccageaient l’église, brisaient tout : iconostase en marbre, saintes icônes, objets de valeur, et raflaient tous les objets d’or et d’argent et même les vêtements sacerdotaux. L’église une fois fermée, on y installe une fabrique de béton au service de la ville.

Avant de transmettre les reliques dans le musée, la châsse qui contenait les reliques incorruptibles de Saint Mitrophane avait été placée au milieu de l’église, sous la garde de soldats communistes. En pleine nuit, soudain, les portes du sanctuaire s’ouvrirent. Un vieillard tout en lumière apparut, accompagné d’un grand nombre de concélébrant, illuminés par la blancheur de leurs vêtements sacerdotaux.
A l’exception d’un seul homme, saisi d’une sainte peur, qui se prosterna, tous les communistes se mirent à tirer en direction de cette miraculeuse apparition des saints de Dieu et, pris de fureur, ils s’abattirent mutuellement.

Le soldat qui n’avait pas tiré acquit une forte foi et raconta l’évènement autour de lui. Le bruit de cette apparition miraculeuse se propagea dans toute la Russie martyrisée.

Une intéressante précision a été fournie par une femme, qui a eu l’occasion de se rendre plusieurs fois à l’hôpital où se trouvaient les communistes blessés qui avaient tiré sur les saints de Dieu et qui demeuraient encore en vie. Aucun d’eux ne put être sauvé, même parmi les blessés très légers. La putréfaction gagnait leurs corps, aucun traitement médical ne parvenant à guérir leurs blessures

En 1929, le miracle de Saint Mitrophane de Voronej  (1623-1703)
"Les nouveaux martyrs de la terre russe", éditions Résiac, archiprêtre Michel Polsky, 1976

Diocèse de Voronej Святые Новомученики - К УСТАНОВЛЕНИЮ ПРАЗДНИКА ВСЕХ СВЯТЫХ, В ЗЕМЛЕ ВОРОНЕЖСКОЙ ПРОСИЯВШИХ

Митрофан Воронежский

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 20 Août 2018 à 10:00 | 1 commentaire | Permalien



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile