Extraits du livre de Jean-Claude Larchet "Le Starets Serge"
Extraits du livre de Jean-Claude Larchet "Le Starets Serge"

LA COLÈRE

La passion de colère – à laquelle on peut rattacher toutes les formes d’agressivité vis-à-vis du prochain – témoigne elle aussi d’un manque d’amour à l’égard du prochain. Inversement la douceur (vertu opposée à la colère) est une expression de la charité, à tel point que certains Pères identifient celle-là à celle-ci.

Le starets recommande de faire tout son possible pour ne pas tomber dans la colère, car celle-ci a des effets spirituels redoutables : elle fait fuir la grâce.Lorsqu’il confessait, la première préoccupation était de savoir si le pénitent était en paix avec tout le monde, n’avait pas de différents, de haine ou de rancune vis-à-vis de quelqu’un.

Car la subsistance de telles dispositions lui paraissait être un obstacle à la communion. Il se référait en cela à ces paroles du Christ : « Quand tu présente ton offrande à l’autel, si là tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande, devant l’autel, et va d’abord te réconcilier avec ton frère ; puis reviens, et alors présente ton offrande. Hâte-toi de t’accorder avec ton adversaire tant que tu es encore avec lui sur le chemin » Mt 5, 24-25.

L’archimandrite Serge fut de 1945 à 1987 le recteur de la paroisse de la Sainte-Trinité à Vanves (Hauts-de-Seine) et l’higoumène du skit du Saint-Esprit à Le-Mesnil-Saint-Denis (Yvelines)

Jean-Claude Larchet "Le Starets Serge"

Émilie van Taack : LE PERE SERGE ET SES ENFANTS SPIRITUELS


Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Août 2014 à 11:31 | 0 commentaire | Permalien



Recherche





RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile