Irina Yazykova : "Les saints de l’Église indivise témoignent de leur temps et adressent un message à notre époque actuelle"
Le 3 novembre 2017 au Centre culturel « Pokrovskie vorota » a eu lieu la présentation du projet international « Les saints de l’Église indivise ».

La première exposition organisée dans le cadre de ce projet s’est ouverte à Minsk le 21 décembre, elle doit ensuite voyager en Russie et à l’étranger.

Irina Yazykova, présidente du Comité d’experts en œuvres d’art, vice-recteur de l’Institut d’études bibliques et de théologie Apôtre Saint André et professeur au grand séminaire de Kolomna, nous présente ce projet auquel participent plus d’une centaine de peintres d’icônes venus de quatorze pays

« C’est un projet unique, actuel pour notre temps. Son idée est apparue il y a un certain temps. Elle est née de la rencontre du pape François et du patriarche Cyrille à Cuba en février 2016.

Membres de l’amicale de soutien à la culture chrétienne « Arthos » nous avons compris que cette rencontre pouvait ouvrir une nouvelle page dans le dialogue entre les chrétientés occidentale et orientale, et nous avons décidé de faire quelque chose de concret.

Irina Yazykova : "Les saints de l’Église indivise témoignent de leur temps et adressent un message à notre époque actuelle"
Les saints du premier millénaire nous permettent d’appréhender l’unité de l’Église.

L’Église au cours des deux millénaires passés a canonisé un très grand nombre de saints, rien que l’Église orthodoxe russe en compte près de cinq mille. Il y a de nombreux saints qui sont vénérés par l’ensemble des Églises.

Mais les saints vénérés par l’Église indivise occupent, me semble-t-il, une place particulière parce qu’ils ont vécu avant le grand schisme, ils portent l’esprit de la catholicité du christianisme. Ces dernières années on s’intéresse de plus en plus aux saints de l’Église indivise (les Russes en Europe s’y sont intéressés dès la première émigration).

En janvier 2017, l’Église orthodoxe russe a inscrit à son ménologe plus d’une quinzaine de saints occidentaux. Et on prépare d’autres listes.

Irina Yazykova : "Les saints de l’Église indivise témoignent de leur temps et adressent un message à notre époque actuelle"
Des peintres d’icônes de quatorze pays participent à notre projet.

Notre projet est international, y participent des peintres d’icônes non seulement de Russie, de Biélorussie, d’Ukraine, mais aussi de Lettonie, de Lituanie, d’Italie, de France, d’Allemagne et d’autres pays. On s’intéresse de plus en plus à l’iconographie traditionnelle, non seulement dans les pays de culture orthodoxe, mais aussi dans les pays catholiques. Dans le cadre de notre projet les peintres peignent des icônes représentant les saints selon les techniques traditionnelles, mais en même temps avec beaucoup de liberté stylistique.

J’ai été très heureuse que notre projet soit accueilli avec autant de chaleur à Minsk où l’on nous a proposé les salles du Musée national. Le thème de notre projet est cher à la Biélorussie, pays dans lequel les orthodoxes sont majoritaires mais qui compte de très nombreux catholiques, pays dans lequel ce voisinage est traditionnel.

Au départ nous avions prévu d’organiser notre première exposition à Saint Pétersbourg au Musée de l’histoire des religions, ce qui était logique. Mais la salle de ce musée ne pouvait contenir les cent vingt œuvres présentées, et nous voulions, au début tout au moins, présenter l’ensemble des travaux de tous ceux qui participent à notre projet. Nous sommes heureux que notre projet intéresse d’autres villes qui nous ont proposé d’accueillir notre exposition, comme Perm et Ekaterinbourg. Peut-être devrons-nous, en fonction de la capacité des salles, réduire le volume notre exposition.

Irina Yazykova : "Les saints de l’Église indivise témoignent de leur temps et adressent un message à notre époque actuelle"
Je sais que les résultats de notre projet sont très attendus par nos amis du Centre italien « Russie chrétienne » où l’on étudie depuis longtemps l’iconographie orientale. Nous avons été très heureux de recevoir un message du cardinal Paul Pupara, président d’honneur du Conseil papal à la culture, qui, en soutien au projet « Les saints de l’Église indivise », écrit : « Réunir de nouveau les images des saints de l’Église indivise est un magnifique projet qui éclot au seuil du troisième millénaire. »

J’espère que les icônes que nous présentons ne seront pas que des objets d’expositions, mais qu’elles seront vénérées dans des églises, des monastères, des maisons de croyants. »

Texte traduit pour PO avec des coupures,
Le texte original (en russe) est disponible sur le site Blagovest-Info

Lire « Arthos » invite les peintres d’icônes à participer au projet « Les Saints de l’Église indivisée »

Irina Yazykova : "Les saints de l’Église indivise témoignent de leur temps et adressent un message à notre époque actuelle"

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Août 2018 à 22:00 | 0 commentaire | Permalien


Nouveau commentaire :



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile