L'icône de Notre-Dame de Kazan est particulièrement révérée en Russie
L'icône de Notre-Dame de Kazan est particulièrement révérée en Russie. Deux grandes cathédrales lui sont dédiées, à Moscou et à Saint-Pétersbourg, et elle est fêtée deux fois, le 8/21 juillet et le 22 Octobre/4 novembre.

Si la première date est celle de l'invention de l'icône en 1579, la deuxième commémore spécifiquement la protection que la Vierge Marie accorde à la Russie.

Ce jour est officiellement férié en Russie comme "Jour de l’Unité", ce qui en fait la seule fête religieuse chômée avec Noël, et c'est pour moi un signe de la sollicitude particulière de la Vierge Marie pour la résurrection de la Sainte Russie.


Ce jour du 22 Octobre (calendrier julien) était férié avant la révolution. Supprimée à la révolution, la fête a été réinstaurée en 2007 sur proposition de l'Eglise, pour remplacer la commémoration de la révolution, le 7 novembre.


La "Fête de Notre Dame de Kazan en mémoire de la libération de Moscou et de la Russie en 1612"

L'instauration de cette fête se rapporte donc aux événements de 1612: c'était le "Temps des troubles" ; la Russie était envahie et les troupes polono-lithuaniennes occupaient Moscou depuis 1610. Mais le sursaut national était enclenché et les milices populaires menées par le prince Dimitri Pojarsky et l'échevin de Nijni Novgorod Kouzma Minine avaient investi Moscou. Alors se repend la nouvelle d'un miracle: saint Serge est apparu à l'archevêque Arsène d'Elassone, venu en Russie avec le patriarche de Constantinople Jérémie en 1589, pour la promotion de l'Eglise Russe au rang de patriarcat, qui était alors prisonnier des Polono-Lituaniens

Et le saint lui annonça que, grâce à l'intercession de la Vierge Marie, Dieu a entendu les prières des Russes et leurs ennemis vont être chassés de leur capitale qui sera rendue aux Chrétiens orthodoxes (le tsar Alexis fera référence à ce miracle dans son édit instaurant la fête). Stimulés par cette nouvelle, les milices russes chassèrent les envahisseurs du dernier faubourg de Moscou qu'ils tenaient encore, Kitaï Gorod, et les assiégèrent dans le Kremlin (22 octobre 1612); Quelques jours plus tard les Polonais, affamés, quittaient Moscou et le dimanche qui suivi cette libération une grande procession fut organisée avec l'icône de Notre dame de Kazan qui avait accompagné l'armée de libération. Quelques mois plus tard Michel Romanov fut élu tsar (7 février 1613), fondant la dynastie qui régna sur la Russie jusqu'en 1917.

La "Fête de Notre Dame de Kazan en mémoire de la libération de Moscou et de la Russie en 1612" fut instaurée en 1649 par le tsar Alexis I et supprimée à la révolution pour être remplacée par la commémoration du coup d'état bolchévique le 7 novembre (25 octobre selon le calendrier julien en vigueur jusque là).

L'icône de Notre-Dame de Kazan est particulièrement révérée en Russie

Supprimer un symbole du bolchévisme

En 1991, le président Boris Eltsine rétablit la fête de Noël et décida que le 7 novembre serait "le Jour de la Réconciliation Nationale", mais la date restait évidement liée au souvenir du coup d'état que le parti communiste marquait de son défilé.

En novembre 2004, à l'initiative de l'Eglise, le "Conseil Interreligieux" proposa à la Douma de supprimer la fête du 7 novembre pour la remplacer par le 4 novembre comme "Jour de l'Unité Nationale": «Nous considérons que le jour de la division tragique de la Russie, le 7 novembre, n'est pas devenu le jour de la réconciliation" et que les événements qui l'ont suivi «ont causé la mort de millions de nos concitoyens, alors que la libération de Moscou des envahisseurs étrangers en 1612 a uni le peuple et a mis fin aux luttes fratricides sanglantes» affirme la proposition du "Conseil Interreligieux".
L'icône de Notre-Dame de Kazan est particulièrement révérée en Russie

Le patriarche Alexis II soutint la démarche et la douma introduisit cette date dans le nouveau calendrier des fêtes russe en décembre 2004. Soulignons que c'est, à mon sens, la plus importante décision antibolchévique prise sous la présidence de Vladimir Poutine…

V. Golovanow
L'icône de Notre-Dame de Kazan est particulièrement révérée en Russie

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 4 Novembre 2019 à 09:48 | 9 commentaires | Permalien



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile