Le 30 août 2017, Sa Sainteté le patriarche Cyrille de Moscou et de toutes les Russies a reçu à la Salle rouge de l’église du Christ-Sauveur de Moscou les membres de la III Université d’été pour les prêtres catholiques.

Le groupe était accompagné du prêtre Hyacinthe Destivelle, membre du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens.

Prenaient part à la rencontre le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou, le prêtre Alexis Dikarev, collaborateur du DREE, le diacre Dimitri Serov, responsable du Département international de l’Institut des hautes études du Patriarcat de Moscou.

Accueillant ses hôtes, le patriarche Cyrille a dit : « Il me semble que c’est une bonne idée de réunir cette Université d’été pour le clergé de l’Église catholique romaine à Moscou. Il est bon également que les représentants de notre Église visitent aussi de la même façon Rome et le Vatican, et fassent connaissance avec la direction et la vie de l’Église catholique romaine ». Ainsi, selon Sa Sainteté, il se met en place un système dans lequel les deux Églises apprennent à mieux se connaître.

« Pourquoi ai-je parlé de système ? Parce que des échanges de ce type ont déjà été expérimentés épisodiquement dans le passé, a poursuivi le patriarche. Lorsque j’occupais dans notre Église les fonctions occupées maintenant par Mgr Hilarion, j’ai organisé plusieurs fois des échanges semblables, et j’ai même accompagné un de ces groupes à Rome. Mais ce furent des épisodes, alors qu’il existe maintenant un système qui permettra au jeune clergé des deux Églises de mieux faire connaissance. »

Comme l’a remarqué le Primat de l’Église orthodoxe russe, la création de ce système découle de sa rencontre en février 2016 à La Havane avec le pape François de Rome. « Cette rencontre a donné une vive et forte impulsion au développement des relations bilatérales, a témoigné Sa Sainteté. L’une de ses conséquences les plus éclatantes a été la translation en Russie des reliques de saint Nicolas, apportées de Bari. Cela a été un évènement tout à fait extraordinaire, gros d’une intense puissance spirituelle. »

Le patriarche a rappelé que durant les deux mois du séjour des reliques à Moscou et à Saint-Pétersbourg, environ deux millions et demi de personnes sont venues les vénérer. SUITE

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 4 Septembre 2017 à 12:56 | 0 commentaire | Permalien


Nouveau commentaire :