La métropole de Kiev fait partie du patriarcat de Moscou
Le métropolite Hilarion, président du DREE du patriarcat de Moscou, a démenti les assertions selon lesquelles la transsection de la métropole de Kiev sous l’omophore du patriarcat de Moscou, il y a quelques siècles, avait un caractère provisoire.

Une délégation de ‘Eglise orthodoxe d’Ukraine s’est rendue récemment à Istanbul Elle y a été reçue par le patriarche Bartholomé, le métropolite Jean de Pergame, le métropolite Emmanuel de Gaule et le métropolite de Smyrne monseigneur Bartholomé.

« Le métropolite de Pergame a évoqué des événements remontant à trois siècles en affirmant que cette transition avait dès les départ un caractère provisoire.

Une décision du patriarche de Constantinople voulait que ce soit Moscou qui désigne le métropolite de Kiev mais que celui-ci dépendrait du patriarche de Constantinople » a dit le métropolite Hilarion dans le cadre d’un entretien avec l’agence grecque Romfea. Il a précisé que l’études archives existantes ne corrobore pas la théorie préconisée par le représentant du patriarche Constantinople.

« Nous avons beaucoup travaillé dans le archives où nous avons trouvé près de 900 pages de documents en grec comme en russe. Il en découle que c’est sur la décision du patriarcat de Constantinople que la métropole de Kiev a été incorporée au patriarcat de Moscou, il n’est précisé nulle part que cette décision était d’ordre provisoire », a précisé le métropolite Hilarion.

Jamais au cours de ces trois cent ans le patriarcat de Constantinople n’a mis en doute l’appartenance de la métropole de Kiev au patriarcat de Moscou.

Athènes, le 28 juin Interfax-religion Traduction "PO"
Слухи о временном характере передачи Киевской митрополии Московскому патриархату 300 лет назад не имеют подтверждений – митрополит Иларион

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 4 Juillet 2018 à 09:51 | 2 commentaires | Permalien


Commentaires

1.Posté par Discours contradictoire et aucune affirmation officielle de Constantinople le 01/07/2018 10:45
La CROIX
La visite de la délégation de l’Église reconnue par Moscou, à Constantinople le 23 juin sonne ainsi comme une réaction à la déclaration de Petro Porochenko. Selon orthodoxie.com, le métropolite de Borispol et de Brovary Antoine, a affirmé que Constantinople désapprouvait totalement les propos selon lesquels l’octroi de l’autocéphalie à l’Église orthodoxe en Ukraine avait été décidé. Aucun communiqué officiel du Patriarcat Œcuménique n’a confirmé ces déclarations.

Selon Nicolas Kazarian, le silence du Patriarcat Œcuménique s’explique d’abord parce que le rapport de la consultation par Constantinople des différentes Églises orthodoxes n’a pas été rendu. « Et la seconde, c’est que d’après la prise de température des Patriarcats, on sent bien qu’il y a une grande majorité des Églises orthodoxes qui aujourd’hui ne souhaitent pas voir l’autocéphalie accordée à l’église ukrainienne, notamment dans le monde slave », ajoute le spécialiste.

Alors, quel avenir pour les orthodoxes ukrainiens ? « Avant de penser l’autocéphalie comme un moyen de l’unité des orthodoxes en Ukraine, il faut penser l’unité des orthodoxes ukrainiens, et l’autocéphalie comme son aboutissement. Bartholomeos aura la sagesse de mettre en avant le profit de tous les orthodoxes et pas que d’un parti », estime Nicolas Kazarian.

Constance Vilanova

2.Posté par Порошенко назвал автокефалию одним из столпов украинского государства le 16/07/2018 09:23
Киев. 16 июля. ИНТЕРФАКС - Президент Украины Петр Порошенко призвал бороться и молиться за получение Украинской православной церковью автокефалии, потому что это, по его мнению, одна из основ национальной безопасности страны.

"Автокефалия является одним из столпов украинского государства, украинской нации, украинской национальной безопасности и в конце концов - всей мировой геополитики", - сказал П.Порошенко в воскресенье в Тернопольской области.

При этом глава государства подчеркнул, что ситуация с предоставлением томоса Украинской православной церкви непроста.

"Противодействие масштабно и системно. Нет никаких оснований считать, будто бы томос у нас в кармане. У нас с вами остается две вещи для того, чтобы его получить: молиться и бороться", - сказал П.Порошенко.

Он убежден, что Церковь должна быть независимой.

"Речь не идет о создании государственной Церкви. Церкви были и будут независимыми от государства, как это и предусмотрено Конституцией. Я твердо стою на том, чтобы Церковь в Украине была независимой от государства, но особенно от государства иностранного", - подчеркнул президент.

Nouveau commentaire :



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile