Le 7 septembre 2019, lors de l'AG de l'Archevêché, Mgr Emmanuel concélèbre avec l'archevêque de la nouvelle Eglise d'Ukraine Eustrate Zorya qui préside l'office 
Mgr Emmanuel de France a concélébré à la cathédrale grecque Saint Stéphane à Paris avec le porte-parole de la nouvelle Eglise d'Ukraine Mgr Eustrate Zorya.

Celui-ci a assuré le métropolite de France de l'amour et du respect du patriarcat de Constantinople. Participaient à l'office seuls les membres du clergé de la cathédrale.

Dans son allocution Mgr Emmanuel a évoqué l'octroi du Tomos et a rappelé que le patriarcat œcuménique accueille avec amour tous les orthodoxes indépendamment de leurs traditions, de leur langue et de leur nationalité. Il a transmis son respect au métropolite Épiphane Doumenko, responsable de la nouvelle Eglise d'Ukraine.

Le 7 septembre 2019, lors de l'AG de l'Archevêché, Mgr Emmanuel concélèbre avec l'archevêque de la nouvelle Eglise d'Ukraine Eustrate Zorya qui préside l'office 
Trad PO + PHOTOS
Евстратий Зоря возглавил служение в парижском соборе святого Стефана

Представитель ПЦУ заверил митрополита Галльского Эммануила в любви и уважении к Константинопольскому патриархату.

Пресс-секретарь ПЦУ «архиепископ» Черниговский и Нежинский Евстратий Зоря возглавил литургию в храме святого Стефана в Париже – кафедральном соборе Галльской митрополии Константинопольского патриархата, сообщает «Ромфея».

Во время литургии Евстратию Зоре сослужили только клирики собора. После службы правящий архиерей митрополии Эммануил Галльский обратился к представителю ПЦУ с приветственным словом.

Le 7 septembre 2019, lors de l'AG de l'Archevêché, Mgr Emmanuel concélèbre avec l'archevêque de la nouvelle Eglise d'Ukraine Eustrate Zorya qui préside l'office 

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Septembre 2019 à 09:52 | 33 commentaires | Permalien


Commentaires

1.Posté par Lara le 09/09/2019 10:17
Paris le 7 septembre !!!! Mépris, mélange de dégoût et de colère contre Daru

2.Posté par GC le 09/09/2019 12:26 (depuis mobile)
Petit à petit la reconnaissance unilatérale et non canonique des schismatiques ukrainiens fait son nid....

3.Posté par Maxime le 09/09/2019 12:50
Les 2 prêtres que l'on voit en photo sont le Hieromoine Alexis Milyutin (Toulouse) et Père Christos Kapinga (Crypte). Et ces deux sont de l'Archevêché et bien sûr tout à fait opposés à l'option MP. Ils étaient à l'AGE de samedi car je les y ai vu (et de très près pour l'un). C'est plus qu'affligeant!

4.Posté par justine le 09/09/2019 15:05
"Celui qui communie avec des schismatiques est devenu lui-meme schismatique." (cf. Canon 2 d'Antioche, Canons Apostoliques 11-13, 45, de Laodicee 33, tous valides par des Conciles Ecumeniques).

5.Posté par Irénée le 09/09/2019 15:17
Merci de bien vouloir me dire si j'ai des troubles de la vue. L'article indique que Participaient à l'office seuls les membres du clergé de la cathédrale". Je vois sur les photos des fidèles assez nombreux présnts dans l'église. Par ailleurs, les deux prêtres qui célèbrent avec l'évêque Eustrate ne font pas partie du clergé de la cathédrale saint Stéphane.
Enfin, d'après les photos accessibles, le métropolite Emmanuel ne concélèbre pas....
Je ne souhaite pas ouvrir de polémique inutile, mais la juxtaposition d'images et du contenu de l'article ne me semblent guère cohérents !

6.Posté par jean le 09/09/2019 15:33
Post 4 _ Chère Justine , le problème comme le dit GC, c'est que petit à petit la reconnaissance des schismatique fait "son nid"...et bientôt le Phanar parviendra t il a soumettre de gré ou de force d'autres clercs , métropolites, ou patriarches, car alors tous le monde ou presque deviendra schismatique ….Que restera t i l de l'église indivise?
Il deviendrai le pape oriental et conduirai l'Orthodoxie à sa perte …
Que faire ? Ô Dieu secours nous !

7.Posté par Mischa le 09/09/2019 16:19
5. Irénée
В названии по русски и по французски я прочитал .... l'archevêque de la nouvelle Eglise d'Ukraine Eustrate Zorya qui préside l'office

Но полное безобразие заключает в себе один ФАКТ, что этот раскольник и ближайший друг раскольника Филарета Денисенко приглашен самим М. Эммануилом в Собор Св. Стефана в Париж.

И конечно тут нет совпадения что это сделано в один день с 7 сентября.
Оскорбление прихожанам Дарю! сделано специально.

Больно за владыку Иоанна
А сослужил ли ему Эммануил или нет - это деталь Он пригласил этого Ефстратияя Зорю в свой Собор КП ( где поминают Вселенского ) и ввел его в алтарь
Греки всегда и во всем были хорошими купцами и большими интриганами.
Но украинцы их все равно перехитрят, сейчас на Украине сменился президент, он хочет мира с Россией и я не удивлюсь, если в скором времени они могут отказаться от "томоса"

8.Posté par Tchetnik le 09/09/2019 17:07
Comme cette "église" repose sur du sable et se scinde déjà en groupes qui ne se reconnaissent pas...

9.Posté par Jonas le 09/09/2019 18:31
@Post 1 : Au cas où vous l'ignoreriez, la haine, le mépris et la colère ne sont pas des sentiments chrétiens, mais humains, trop humains...

10.Posté par Irénée le 09/09/2019 19:24
@Misha
Pardonnez-moi, mais je ne lis pas le Russe, et je ne fais guère confiance à Google traduction
Si quelqu'un veut bien traduire, merci par avance

11.Posté par justine le 09/09/2019 19:47
A Jean, post 6: Je ne pense pas que les choses se passeront ainsi, mais que l'Orthodoxie avec le Christ a sa Tete continuera son chemin millenaire, tandis que les apostats tout simplement resteront en arriere, partageant le sort des autres de leur genre, s'abimant peu a peu dans la decadence.

12.Posté par Marie Genko le 09/09/2019 22:19
@Irénée,

Le commentaire de Micha exprime qu'il trouve scandaleux qu'un ami proche de Philaret Denissenko (patriarche auto proclamé en Ukraine) soit invité par le métropolite Emmanuel à célébrer dans la cathédrale grecque Saint Stéphane.

Il ajoute aussi qu'il s'agit d'une offense faite à Mgr Jean de Chariopoulis et aux fidèles de l'Archevêché, dans la mesure où cette Liturgie est célébrée le lendemain de l'AGE de Daru.

Il y a effectivement pas mal de monde qui assiste à cette Liturgie et les deux prêtres concélébrant sont comme l'écrit Maxime des prêtres de l'archevêché, ce qui doit ajouter encore à la .tristesse de Mgr Jean.

Comme je l'ai écrit sur un fil différent, Constantinople se refuse à reconnaître l'organisation patriarcale des différentes juridictions présentes en Occident.
Constantinople veut prendre sous son omophore toute la diaspora orthodoxe.

Les prêtres de l'archevêché qui sont favorables à ce nouveau papisme orthodoxe, quitteront l'archevêché le jour où celui-ci rejoindra son Eglise mère, le patriarcat de Moscou.

Ce qui me semble étrange de la part de certains Orthodoxes français, est de croire qu'ils seront plus orthodoxes sous Constantinople ou Bucarest ?

Alors que Mgr Jean essaye simplement de toutes ses forces de préserver la vie et l'intégralité du diocèse de l'archevêché.

13.Posté par Jonas le 10/09/2019 01:20
@Mme Marie Genko (post 12).
Non certains orthodoxes français ne croient pas qu'ils seront plus orthodoxes sous Bucarest, mais espèrent qu'ils pourront tout simplement y être orthodoxes et y prier en paix, sans être sans cesse sommés de "choisir leur camp" ; ils sont peut-être las d'être traités de schismatiques (v. post 4) ou de renégats (v. post 11) parce qu'ils désirent tout simplement rester dans la juridiction -Constantinople- qui est la leur pour certains depuis 50 ans et plus (puisque la "Crypte" a été fondée en 1968) où, tout comme vous mais à l'étage en-dessous, ils se sont peut-être mariés ou ont fait baptiser leurs enfants ou encore ont célébré ;

las d'être menacés d'être obligés de quitter cette église où ils seraient des "squatters" -autant dire des intrus- parce que, il y a 150 ans, elle a bâtie "par des Russes pour des Russes" comme vous l'écriviez vous-même sur ce blog il n'y a pas si longtemps ;
las de cette étroitesse d'esprit et de coeur, et ne sentant pas concernés par un appel adressé par le PM "à nos compatriotes russes de l'étranger". Voilà. Pardonnez-moi, mais il fallait que cela sorte un jour...

14.Posté par André G. le 10/09/2019 08:57
@ poste 13:
Pardonnez-moi, mais on aurait dû être las de toute cette "tradition russe", de cette facon que de se comporter plus russe que les russes de la part de ceux qui aiment tant leur belle-mère (patriarchat oecuménique). On adhère fermement au passé sans vouloir admettre que l'Église n'est pas appellée à faire de son goût, mais à rester fermement unie par des liens surnaturels qui ne s'effacent pas d'un trait de stylo sous le texte d'un Tomos. C'est, il me semble, l'attitude de l'archevèque Jean, tant maltraîtré par ceux qui prônent tant la "liberté" et mettent en avant les peines qu'ils ont endurés pour empêcher une réconciliation tant espérée et nécessaire: c'est l'archevèque Jean qui a une largesse juste et extraordinaire dans son comportement spirituel qu'il montre en ce moment crucial. Il n'est pas un "compatriote russe" (moi non plus), mais prétendez-vous trouver quelque chose de moins étroit d'esprit au Phanar? D'après tout ce qui s'est passé les derniers mois, j'en doute de plus en plus: c'est l'utopie constantinopolitaine, vouée à l'échec parce que personne n'en veut plus.
Meilleurs sentiments!

15.Posté par Михаил le 10/09/2019 09:28 (depuis mobile)
@Jonas. «rester orthodoxe» sous l''omophore de quelqu''un qui renie sa parole sans complexe, qui sème le bazar (litote) dans l''église ukrainienne et qui dissout les évêchés au risque d''engendrer de la discorde, bonne chance à votre aveuglement !

16.Posté par Михаил le 10/09/2019 09:37 (depuis mobile)
Qui «menace de devoir quitter cette église», hormis le Phanar et son injustice mégalomane ? Lorsque vous subirez ce que subissent nos frères de l''Eglise canonique d''Ukraine, vous pleurerez. Il sera trop tard...

17.Posté par Marie Genko le 10/09/2019 09:46
@Jonas message 13

Cher Monsieur,

Merci pour votre message 13.
Pour partager votre lassitude au sujet des querelles qui secouent l'archevêché depuis près de vingt ans, je peux vous assurer que je partage votre peine.

Notre compréhension des choses est probablement le produit de notre vécu et c'est la raison pour laquelle notre approche et notre compréhension diffèrent l'une de l'autre.

Vous êtes venu, ou né dans l'Orthodoxie, dans un archevêché soumis à la juridiction de Constantinople.
Et vous voulez rester fidèle à cette juridiction.
Je suis née dans dans ce même archevêché du fait de l'émigration des Russes Blancs en France.
Pour mes parents, l'arrachement à leur patrie trouvait sa consolation dans la cathédrale Saint Alexandre Nevsky.
Notre cathédrale était pour eux un nid de terre russe, je me permets en effet de rappeler qu'elle a été construite en plus grande partie grâce au don de 150 000 franc or, offert par l'empereur Alexandre II.
Je suis moi aussi attachée au plus profond de moi-même à cette cathédrale que je m'efforce de servir aussi bien que possible.
Pour moi, chacun des patriarcats orthodoxes, présent en Occident, remplit sa mission en témoignant la pureté de notre Foi.
Mais comprenez que la dissolution par Constantinople de notre Archevêché, construit sur la vie et les forces des émigrés russes, ouvre une plaie aussi béante dans mon cœur que la mainmise par ce même patriarcat sur un tiers de l'Eglise orthodoxe d'Ukraine.

Je suis convaincue d'une chose, et j'espère que vous me suivrez sur ce point :
Notre Foi ne sera jamais un chemin tranquille bordé de fleurs !
Le Christ Lui-même nous en a avertis
Notre Foi est une lutte pour défendre la pureté de notre Foi orthodoxe.

Cette pureté est sans cesse agressée, et Justine fait son devoir de chrétienne orthodoxe en nous rappelant l'importance du respect de l'enseignement de nos Canons, dont les termes ont été fixés par les Pères de l'Eglise.

Permettez moi de vous demander d'avoir la patience de lire, ou de relire, l'éditorial publié par l'OLTR en février 2019, dont je vous donne le lien ci-dessous:

http://www.oltr.fr/documents/publications/197-éditorial-de-février-2019-crises-et-perspectives

Avec toute mon amitié Marie

18.Posté par justine le 10/09/2019 10:42
A Jonas post 13: Quand ce "simplement pouvoir prier en paix" devient le critere supreme pour notre position vis a vis du grand combat pour la Foi qui se joue de nos jours dans l'Eglise, je crois que nous manquons alors a notre devoir de chretiens orthodoxes et nous enfoncons dans la banalite du confort personnel. Avec un tel critere il n'y aurait jamais eu de Saints Martyrs et Confesseurs et par consequent il n'y aurait aujourd'hui ni Orthodoxie ni d'Eglise tout court. Malheureusement, bien des Orthodoxes aujourd'hui choisissent d'ignorer ce qui se passe, imitant l'insensee autruche, afin de pouvoir "prier en paix". Un dur reveil les attend lorsque par leur passivite ils auront facilite l'avenement de l'Antichrist...

19.Posté par Marie Genko le 10/09/2019 13:35
@message 18

Chère Justine,
je partage entièrement votre compréhension des choses et je vous remercie pour le témoignage que vous donnez sur Parlons d'Orthodoxie.

En Christ Marie

20.Posté par Didier Veillat le 10/09/2019 13:43
@ Marie Genko,

Chère Marie,
Je suis depuis quelque temps déjà dans une paroisse roumaine francophone; j'ai beau regarder autour de moi, je ne vois rien d'hétérodoxe, rien d'anti-canonique, rien qui ne me maintienne pas dans une orthodoxie vivante. La différence, elle est de taille, réside en ceci que nous sommes en paix, que la querelle que j'ai connue depuis tant et tant d'année dans l 'imbroglio juridictionnel constantino-russo-français y est absent. Certes, quelques différences mineures, mais on y lit des théologiens russes, on y vénère les Saintes Icônes, etc.
Ainsi, sous Bucarest, ne sommes-nous pas plus orthodoxes que sous Moscou ou Constantinople. Mais nous ne le sommes pas moins... et avec la paix en surplus dans nos contrées occidentales.

Je sais que vous êtes attachée à la tradition de vos origines et je trouve cela bien et tout à fait noble; surtout dans ce monde d'inversion des hiérarchies et des affections! Je comprends tout à fait. Je vous souhaite même d'accéder à votre désir, voire votre besoin, de retour à votre tradition.

De la même manière, il est nécessaire de comprendre ce qui peut traverser le cœur d'un non-russe (j'exclus d'emblée les russophobes pathologiques); la recherche de la paix hors de tout processus ou comportement ethnicisant. Pour un converti de l'Archevêché de Daru, l'Orthodoxie n'est pas spécifiquement russe. Elle est empreinte de tradition russe, elle est baignée par une certaine lumière théologique, iconographique, etc. influencée par un certain mode de pensée "à la russe". Mais ce n'est pas que cela.

Je pense, mais je ne fais pas ici de publicité, que le Patriarcat de Bucarest peut être une alternative à la fin d'une part de l'Archevêché; celle des étrangers à la Russie. Il n'y a rien de russophobe là-dedans; juste une forme de réalisme de terrain, si je puis dire. Il ne faut surtout pas y voir un ressentiment ou quoique ce soit d'approchant.

Je vous remercie de votre lecture.
Avec mes amitiés sincères
Didier Veillat

@ Jonas
Je comprends votre sentiment, celui du converti qui ne sait où se tourner parce qu'il n'a d'autre racines que celles de l'Archevêché dont la nature est une synergie entre tradition russe et localité vivante. Vous avez bien fait de l'écrire parce qu'il semble presque que cela n'existe pas.On n'en parle pas en tout cas. En effet, l'appel aux compatriotes russes à l'étranger a été une erreur; dans sa formulation il exclut de facto la part des convertis sans laquelle, pendant des décennies, l'Archevêché n'aurait peut-être pas perduré et ne se serait clairement pas étendu. Je l'avais déjà écrit dans un autre fil de discussion. Voilà donc où les choses en sont rendues: des convertis un peu perdus, des russophobes, des russophiles, etc. Que faire avec une telle situation?
Constantinople a dissout l'Archevêché; de ce point de vue là, il n'existe plus. Quel est l'intérêt du Phanar? Une forme de pan-orthodoxie oecuménisante? Je n'y crois guère; numériquement, le Phanar n'a plus beaucoup de poids. La balance penche nettement vers Moscou de ce point de vue. En réalité, et à son corps défendant, le Phanar a fait le jeu de Moscou qui ne le demandait pas (d'où la surprise!)... Voie du destin, Providence? Toutes les interprétations sont possibles, même les plus fantasques. En 2013, les choses s'annonçaient déjà et tout le monde a fait mine de ne rien voir, de ne rien entendre. C'est à ce moment là que j'ai quitté l'Archevêché.
Factuellement, pour un orthodoxe européen de souche occidentale, converti ou issu d'une famille de convertis, issu d'un mariage mixte, la question du retour à Moscou revêt un caractère un peu abstrait, voire ethnique. Ce n'est heureusement pas le cas général, mais le fait d'être russe est souvent une forme de gage d'orthodoxie... C'est ce qui se fait valoir en premier lieu. Alors qu'un occidental d'origine doit faire ses preuves par une forme d'attachement à une tradition qui n'est pas ethniquement parlant la sienne.
Je crois qu'il ne faut pas en concevoir de sentiment négatif, au contraire. Se dire que malgré tout, on est en tout premier lieu orthodoxe par adhésion spirituelle et canonique. C'est là le socle.

Je vous souhaite de trouver la vie paroissiale qui conviendra le mieux à vos attentes personnelles, intérieures. Je vous remercie par ailleurs de votre franchise réaliste.

Bien fraternellement en Christ.

Didier Veillat

21.Posté par Didier Veillat le 10/09/2019 13:57
@ Justine - Post 18

Chère Justine,

Je crois que la première ligne de défense contre l'Antichrist est la prière. "En paix" signifie justement qu'il ne doit pas avoir de prise sur la prière dans l'Eglise. Il ne s'agit pas de confort personnel mais de lutte.S'il s'agit de confort personnel, alors effectivement c'est un problème crucial.
Et qui peut dire qui est l'Antichrist? Donc, "prions en paix".

Bonne journée. Bien fraternellement en Christ notre Sauveur.

Didier Veillat

22.Posté par père Joachim le 10/09/2019 20:07
Mgr Eustrate Zorya. était l'invité d'une importante rencontre interreligieuse qui s'est tenue au Collège des Bernardins. Le thème de la conférence était : "L'apport des religions pour la paix"

Il y avait d'autres hiérarques slaves et d'importants chefs religieux de toutes religions qui président aux grandes religions de France et du Monde.
.
Il ne manquait plus que cet évêque orthodoxe n'est pas où fêter la Nativité de la Mère de Dieu ! Et la Cathédrale Saint Stéphane de la Rue Georges Bizet se prêtait parfaitement à cette hospitalité.

A entendre presque toujours le même argumentaire, des mêmes signataires ont en vient à donner l'impression que nous sommes les habitants d'une Arche close, qui ne verra plus jamais "revenir une Colombe tenant dans son bec le rameau d’olivier"

Soyez persuadé JONAS, notre religion ne peut en aucun cas s'identifier à un forum sectaire, ni même à une Arche de salut, réunissant des adeptes se prenant pour rien de moins que"le peuple élu".

Allons plutôt gouter dans nos assemblées de diaspora, ce qui nous reste de la KOINONIA Trinitaire, offerte par les Saints de tous les temps qui ont accompagné le Christ de l’abaissement de Bethléem jusqu'à celui du Golgotha. Une Humiliation assumée, toujours vécue sans jamais oublié la promesse pour LE Troisième Jour.

Pour s'en convaincre, il ne suffit pas de "lire"mais d'aller à la rencontre de Nos Peuples qui de part le monde vivent, prient, accueillent et échangent le souffle de cette RÉALITÉ. ( Rien d'exceptionnel, puisque pour ma part il y a un ans, jour pour jour, j'ai vécu cette situation dans la petite forêt qui entoure la Tombe de Ste.XENIA).

23.Posté par Михаил le 11/09/2019 00:19 (depuis mobile)
Bizet a offert l''hospitalité à un curieux personnage: Evstraty Zorya, porte-parole de l''Église schismatique "orthodoxe d''Ukraine" un ex-fidèle de Denissenko.
http://orthodoxologie1.rssing.com/browser.php?indx=13948201&item=3990 !!!

24.Posté par jean le 11/09/2019 08:42
Personnellement je partage le point de vue de Justine post .

Je crois qu'il ne faut pas sous estimer l'action néfaste de Bartholomée. Ceux qui prient "en paix" risquent naïvement en effet de réaliser trop tard les méfaits de son action .

je cite le métropolite Luc de Saporojié, Eglise canonique d'Ukraine
:
Son Eminence est sûr que « M. Archondonis » [id est le « patriarche Bartholomée»] est un homme que le Diable a frappé d'une terrible maladie - l'orgueil - et qui en a fait son arme. Sa tâche est de diviser l'Église, de semer l'inimitié, de faire des ravages, de détruire ceux qui ne sont pas fermes dans la foi, de secouer les sceptiques, de causer de l'embarras dans les esprits et de susciter la tentation. Du patriarche il se transforme en apôtre de Satan et son loyal sujet ! ”
Le Métropolite Luc rappela aux moines d'Athos que "le soi-disant "patriarche" Bartholomée souillait son cœur et ses mains par la trahison de Dieu et la violation de Ses Saints Commandements. Grâce à l'action de cette personne, notre sainte Église orthodoxe ukrainienne est couverte de sang et de larmes. Les prêtres et les paroissiens sont battus, les églises sont saisies, nous sommes diffamés et calomniés par les médias."

De plus, le Métropolite Luc a souligné que "ceux qui sont prêts à suivre l'appel d'un "loup en habits de brebis" de la soi-disant "obéissance", je déclare avec toute la responsabilité de mes paroles à Dieu et à Sa Sainte Eglise œcuménique et apostolique - tu trahis le Christ de cette façon !
Que Dieu nous garde !
https://orthodoxologie.blogspot.com/2019/08/elena-konstantinova-le-metropolite-luc.html
c

25.Posté par Marie Genko le 11/09/2019 09:13
message N° 20

Cher Didier,

Vous écrivez :

"Pour un converti de l'Archevêché de Daru, l'Orthodoxie n'est pas spécifiquement russe. Elle est empreinte de tradition russe, elle est baignée par une certaine lumière théologique, iconographique, etc. influencée par un certain mode de pensée "à la russe". Mais ce n'est pas que cela. "

Si quelqu'un vient à l'Orthodoxie dans une juridiction roumaine, il me semble normal qu'il en éprouve un minimum de reconnaissance envers cette approche roumaine de l'Orthodoxie.

Et la reconnaissance envers cet Archevêché, né de l'Eglise de Russie, et qui a tant donné à l'Europe occidentale me semble un minimum également !

Les convertis français, qui se sont laissés leurrer par le mirage d'une orthodoxie française (mirage soigneusement entretenu par Constantinople), nous montrent simplement qu'ils ont conscience que l'Orthodoxie doit ici en France se mouler dans la culture occidentale.
Je ne répéterai jamais assez que nous sommes sur le territoire canonique de l'évêque de Rome et que l'Occident est riche de ses propres traditions chrétiennes et orthodoxes du premier millénaire.

Puisse le Seigneur permettre que les trois dogmes qui séparent les Catholiques des Orthodoxes trouvent enfin une solution dans le dialogue inter religieux entre catholiques et Orthodoxes afin que les Français se retrouvent pleinement chez eux dans leur églises et que nous puissions unir nos forces pour lutter contre la terrible sécularisation de l'Occident.

Amitiés Marie

26.Posté par Théophile le 11/09/2019 13:07
@ Jean
D'accord avec vous - fuyons l'action délétère du faux pasteur qui imite la papauté, ce qui est encore pire comme imposture! Dieu nous en préserve.

@ Marie
Effectivement, je vous suivrai sur votre désir de retour de l'évêque de Rome vers la foi orthodoxe. Je prierai avec vous à ce sujet.
Mais attention que votre amour de la Russie ne vous pousse pas dans de vaines discussions où ce n'est plus l'amour divin qui règne, mais les généalogies et les passions nationales (ce qui amène la division et non le Christ).
Tous ici, nous vénérons et aimons les saints russes et particulièrement leur témoignage éclatant (source de conversions nombreuses)! Mais cette vénération doit nous amener à rendre grâces à Dieu, et non à la terre, si bénie soit-elle.
De même, dans l'Esprit Saint, notre vénération envers la Vierge Marie nous emmène vers son Fils, notre Sauveur pour revenir au Père, et non vers la circoncision de la chair ou des coutumes humaines.

Epitre aux Colossiens:
"Ne mentez pas les uns aux autres, vous étant dépouillés du vieil homme et de ses oeuvres,
et ayant revêtu l'homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l'image de celui qui l'a créé.
Il n'y a ici ni Grec ni Juif, ni circoncis ni incirconcis, ni barbare ni Scythe, ni esclave ni libre; mais Christ est tout et en tous.
Ainsi donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, revêtez-vous d'entrailles de miséricorde, de bonté, d'humilité, de douceur, de patience.
Supportez-vous les uns les autres, et, si l'un a sujet de se plaindre de l'autre, pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez-vous aussi.
Mais par-dessus toutes ces choses revêtez-vous de la charité, qui est le lien de la perfection."

27.Posté par Irénée le 11/09/2019 15:32
Je ne sais pas ce qui permet à certains contributeurs de ce blog de dire qui est orthodoxe et qui ne l'est pas. Surtout quand il s'agit de personnes ayant des charges épiscopales. Si ces évêques sont dans une situation canonique et en pleine communion avec les autres Eglises, ce n'est pas l'appréciation des uns ou des autres qui fait foi.
Je crains que cette manière de s'exprimer ne fasse que creuser le fossé qui existe déjà entre certaines Eglises. Pourtant, l'Eglise prie pour "la prospérité des saintes Eglises de Dieu et l'union de tous". Ca ne veut rien dire ?

28.Posté par Didier Veillat le 11/09/2019 16:31
@ Marie Genko - post 25

Chère Marie,

Je vous remercie d'avoir pris le temps de me répondre, toujours avec équilibre et gentillesse. C'est très appréciable!

Il n'y a aucune méconnaissance de l'apport orthodoxe des différentes juridictions de ma part, bien au contraire. Je suis très attaché à l'univers orthodoxe russe; c'est de lui que vient essentiellement ma culture orthodoxe.

Je ne suis pas du tout un tenant de l'orthodoxie française, c'est pour moi un non-sens. J'ai à plusieurs reprises dénoncé tout franco-phylétisme (cet allié naturel de la russophobie). L'Orthodoxie n'est pas nationale, elle est territoriale, ce pourquoi j'ai toujours pensé à la localité de l'Eglise sur un territoire mais pas à l'Eglise territoriale au plan national. Ce sont deux versants opposés de la légitimité d'un diocèse. Seul le premier est recevable.

On oublie trop souvent l'apport des gens qui sont venus à l'orthodoxie sur nos territoires en les "assignant à une résidence" roumaine, russe etc. Ces gens, qui sont très reconnaissants pour la plupart d'avoir été reçus dans l'orthodoxie, ne peuvent par nature être orthodoxes russes, roumains ou autres. Ils sont amenés à des faux semblants ethniques; j'ai connu un prêtre d'origine française qui faisait ses homélies avec l'accent russe, langue qu'il ne parlait pas... Il y a là une forme de déni obligé de la réalité qui n'aide pas à la vie de ces fidèles, souvent férus d'orthodoxie, parfois bien plus que bien des immigrés récents de l'Est qui viennent dans nos contrées. Ce que j'appelle l'apport occidental, non pas culturel, mais d'adhésion. Cet apport a beaucoup fait pour l'Orthodoxie ici. Il faut je pense le préserver.

Je rejoins totalement Théophile quand il écrit: "Tous ici, nous vénérons et aimons les saints russes et particulièrement leur témoignage éclatant (source de conversions nombreuses)! Mais cette vénération doit nous amener à rendre grâces à Dieu, et non à la terre, si bénie soit-elle." Et je le remercie de cette belle vérité. Ce pourquoi j'ai effectivement écrit que l'Orthodoxie n'est pas spécifiquement russe. Ce n'est pas contradictoire avec la reconnaissance de l'apport orthodoxe russe en occident. Pour un non russe, reconnaissance, certes, mais pas naissance à la Russie. Il n'y a là rien qui contredise la richesse de l'apport russe.

Quant à Rome, il s'agit d'une juridiction qui a échappé à tout sens commun juridictionnel, canonique, etc. Certes, nous espérons tous son retour à l'Orthodoxie, c'est à dire au christianisme véritable. Mais aucun élément ne nous annonce un tel événement. Rien de rien. Ce pourquoi cet argument est peut-être recevable idéalement, mais le réalisme nous oblige à ne pas entrer dans cet idéalisme onirique. Ce serait une forme de tromperie sur soi-même et donc la prise d'un chemin de traverse sans issue. Ramener la question des juridictions orthodoxes à Rome peut sembler légitimer Rome dans sa situation actuelle; ce qui n'est pas possible ici et maintenant pour un orthodoxe... même d'origine occidentale. Je crois prudent de ne pas trop s'avancer sur ce terrain là parce que Rome se considère comme seule légitime quant à elle même et que de ce fait, elle est sortie de toute juridiction. Le Pape a renoncé à son titre de Patriarche de Rome. D'un certain point de vue, il n'y a plus de patriarcat à Rome. Il y a un pape infaillible et sa curie! Et dans cette supra-structure non patriarcale, des chrétiens pour beaucoup bien perdus...
Il n'y a pas que trois dogmes qui séparent orthodoxes et romains, les différences sont bien plus profondes et multiséculaires; il y a une grande partie de la structure même et de la vision de l'Eglise qui font obstacle. Sans parler des offices! Ce qui ne doit pas nous empêcher de dialoguer avec les romains, avec gentillesse, humilité (je connais des catholiques romains de haute et belle piété et de grande culture), mais en toute rigueur.

Excusez-moi, je vous prie de mes longueurs. C'est plus fort que moi! Il y a un Monsieur qui sur ce site me traite de graphomane régulièrement. Je vais finir par croire qu'il a raison...

Je vous souhaite une bonne fin de journée et vous renouvelles mes amitiés fraternelles en Christ.

Didier Veillat

29.Posté par Olia le 11/09/2019 19:07
Cela fait de nombreuses années que des personnes d'origine russe, ainsi que des Russes venus vivre en Occident, subissent des vexations (et pire) parce que tels ou autres groupusculess, plutôt spéciaux, les soupçonnent et les accusents de trop aimer la Russie ou la Liturgie célébrée en majeure partie en slavon. C'est une injustice dont peut se lasser, oui, mais il y a plus grave : elle a déjà causé des blessures réelles. Dans ce contexte, les soupçons (souvent maladifs) à l'égard des Français russophiles ou descendants de l'Emigration russe me semblent particulièrement déplacés.

Un exemple pour illustrer l'ambiance : je me rappelle bien l'histoire récente d'une paroisse où un certain personnage (auteur de propos irrévérencieux et virulents (psychologiquement violents?) à l'AGE de l'Archevêché de Daru) intervenait systématiquement à l'occasion d'un thé-café paroissial en nous imposant un discours de propagande viscéralement hostile et comportant un nombre impressionnant de non-vérités, qui se résumait en gros à ceci : de nos jours, les Russes savent bien qu'il ne faut pas ALLER en Russie, car c'est terrible et épouvantable, le "KGB" est partout ; et ce, avec un message "clé" signifiant que l'Eglise locale n'y mérite aucune confiance etc. etc. Son attitude n'avait rien d'étonnant, d'ailleurs : le jeune homme, très "ouvert" sur certains points, est arrivé il y a grosso modo deux ans, est un ancien copain ou acolyte d'Alexandre (Oleksandr) Drabinko (celui qui a choisi le camp du ПЦУ du dit "Epiphane" en Ukraine).

Bienheureux les artisans de paix... que Dieu leur vienne en aide.

30.Posté par Михаил le 13/09/2019 10:36 (depuis mobile)
@29 Drabinko, voir : https://www.egliserusse.eu/blogdiscussion/m/search/alexandre(drabinko)/

https://orthodoxologie.blogspot.com/2019/08/serge-komarov-du-nationalisme-au.html?m=1

31.Posté par « Le rôle des respnsables religieux dans la lutte contre la haine ». + PHOTOS le 16/09/2019 10:31
Une conférence de représentants d’Églises et de communautés religieuses s’est tenue ce matin à Paris, au Collège des Bernardins, sur « Le rôle des responsables religieux dans la lutte contre la haine ».

L’atelier était organisé conjointement par le Patriarcat œcuménique et l’Interfaith Alliance for Safer Communities » des Émirats arabes unis. Le groupe ayant participé à la réunion était constitué de représentants venus d’Europe et du Moyen-Orient.

On note parmi les participants : Son Éminence, le Métropolite Emmanuel de France, Son Éminence, l’Archevêque Nikitas de Thyatiron et de Grande-Bretagne, Son Éminence, l’Archevêque Efthratios de Tsernichiv et Nizchiv, Son Éminence l’Archevêque Job de Telmessos, Son Excellence l’Evêque Irénée de Reghion, Son Excellence, l’Evêque Maxime de Mélitène, le Rabbin David Rosen, le Grand Rabbin de France, Haïm Korsia, l’Imam de Lyon, Hacéne Taïsi, le Pasteur Christian Krieger, le Pasteur François Clavairoly, des membres du clergé orthodoxe, des universitaires ainsi que des journalistes.

32.Posté par jean le 16/09/2019 10:37 (depuis mobile)
@Post 31. Est ce un sommet pour manipuler les consciences et mieux légitimer l'inter-religieux ??

33.Posté par Marie Genko le 16/09/2019 15:00

Je crains qu'il ne s'agisse de mettre l'Orthodoxie en conformité avec le politiquement correct de l'idéologie droit de l'hommiste de notre malheureuse Union Européenne !

Cette U E qui pratique la Négation de nos racines chrétiennes, soutient la propagande des LGBT dans nos écoles, et plus encore hélas...!

34.Posté par jean le 16/09/2019 15:37 (depuis mobile)
Mr Emmanuel de France est vraiment dans tous les mauvais plans.... Effrayant.

Nouveau commentaire :



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile