Le Saint-Synode a reçu dans l’Église orthodoxe russe le chef de l’Archevêché des églises de tradition russe en Europe occidentale, ainsi que les clercs et les paroisses qui souhaitent le suivre
Le 14 septembre 2019, le Saint-Synode a examiné la requête de l’archevêque Jean (Renneteau), chef de l’Archevêché des églises de tradition russe en Europe occidentale, qui faisait part du désir de la majorité des clercs et des paroisses de l’Archevêché de maintenir l’existence de celui-ci en rejoignant la juridiction de l’Église orthodoxe russe. Il demandait à entrer en communion canonique et en union avec le Patriarcat de Moscou, avec les membres du clergé et les paroisses qui souhaiteraient le suivre.

L’archevêque Jean informait aussi qu’aurait lieu prochainement une assemblée des représentants de ces paroisses, qui adresseraient à Sa Sainteté le patriarche et au Saint-Synode leurs propositions concernant la forme canonique de leur organisation.

Les membres du Saint-Synode, ayant délibéré par moyens de liaison à distance, ont pris les résolutions suivantes procès-verbal n° 122

• Accepter Son Éminence l’archevêque Jean (Renneteau) dans la juridiction du Patriarcat de Moscou avec le titre « de Doubna », ainsi que tous les membres du clergé placés sous sa direction et les paroisses qui en exprimeront la volonté.

• Confier à l’archevêque Jean de Doubna la direction des paroisses susmentionnées.

• A réception de la requête de l’assemblée des représentants des paroisses, déterminer également la forme canonique de leur organisation, partant des particularités historiques de son mode de direction diocésain et paroissial, ainsi que des traditions liturgiques et pastorales établies par le métropolite Euloge, qui tenaient compte des conditions d’existence de l’entité ecclésiastique dont il était à la tête en Europe occidentale.

L’archevêché des églises de tradition russe en Europe occidentale fut fondé en 1921, lorsque la Direction temporaire des églises russes en Europe occidentale fut confiée à Son Éminence l’archevêque Euloge (Gueorguievski), suivant un décret de saint Tikhon, patriarche de Moscou et de toute la Russie, du Saint-Synode et du Haut Conseil ecclésiastique.

Tenant compte des circonstances historiques, en 1931, les paroisses dirigées par le métropolite Euloge furent accueillies temporairement dans la juridiction du Patriarcat de Constantinople en qualité d’exarchat, le métropolite Euloge soulignant qu’il « s’agissait seulement d’une interruption temporaire des rapports administratifs officiels » jusqu’au moment « où l’autorité ecclésiastique centrale reconnue de tous et des conditions de vie normales pour l’Église orthodoxe russe seraient rétablies ».

En 1945, le métropolite Euloge et deux de ses vicaires, l’archevêque Vladimir et l’évêque Jean, prièrent Sa Sainteté le patriarche Alexis I de Moscou et de toute la Russie de les recevoir avec leurs paroisses dans l’unité canonique de l’Église orthodoxe russe. Le 7 septembre 1945, le Saint-Synode décréta : « Ayant remercié le Seigneur Dieu, considérer le métropolite Euloge et ses vicaires – l’archevêque Vladimir et l’évêque Jean – avec l’ensemble des 75 paroisses, comme réunis à l’Église-mère et reçus dans la juridiction du Patriarcat de Moscou, et conserver à l’avenir l’Exarchat des églises d’Europe occidentale dans ses frontières existantes, le métropolite Euloge à leur tête en tant qu’exarque du Patriarcat de Moscou, sur les bases exposées dans les Statuts dirigeants de ces églises. »

Cependant, après la mort du métropolite Euloge, en 1946, une partie importante du clergé et des fidèles décidèrent de revenir dans la juridiction du Patriarcat de Constantinople.

Le 27 novembre 2018, le Synode du Patriarcat de Constantinole a pris la décision de dissoudre l’Archevêché.

Le 14 septembre 2019, l’archevêque Jean (Renneteau), dirigeant de l’Archevêché, a adressé à Sa Sainteté le patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie la requête susmentionnée, informant que la majorité des votants, clercs et laïcs, de l’Assemblée extraordinaire de l’Archevêché, « avaient exprimé leur soutien au projet de rattachement canonique au Patriarcat de Moscou, élaboré pendant les réunions de la commission mixte », qui a travaillé durant l’année 2019.

Dans la même lettre, l’archevêque Jean demandait de l’accueillir avec les communautés correspondant à la majorité des votants à l’assemblée « dans la communion canonique et l’union avec le Patriarcat de Moscou pour assurer la continuité de la vie ecclésiale, liturgique et sacramentelle de l’Archevêché des églises de tradition russe en Europe occidentale. »

Partager la publication "Le Saint-Synode a reçu dans l’Église orthodoxe russe le chef de l’Archevêché des églises de tradition russe en Europe occidentale, ainsi que les clercs et les parosises qui souhaitent le suivre"

Lien

P.O. met en ligne une photo du bureau de Monseigneur Jean. Nous y voyons de gauche à droite Mgr Jean lui-même, le patriarche Cyrille ainsi que mère Marie Skobtsov qui a toujours voulu revenir en Russie.
Le Saint-Synode a reçu dans l’Église orthodoxe russe le chef de l’Archevêché des églises de tradition russe en Europe occidentale, ainsi que les clercs et les paroisses qui souhaitent le suivre

Une biographie de l’archevêque Jean de Doubna

L’Archevêque Jean (nom civil Jean Renneteau) est né le 13 novembre 1942, à Bordeaux, France.

Il a fait ses études à l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge à Paris et a été le disciple du Père Sophrony (Sakharov).

En 1974, il a été ordonné prêtre par l’archevêque Georges (Tarassov) et a été pendant de longues années responsable de l’émission de télévision "Orthodoxie" sur France 2.

Par la suite, il a été nommé recteur de la paroisse orthodoxe francophone Sainte-Catherine-Sainte-Trinité à Chambésy-Genève, qu’il a desservie pendant près d’une quarantaine d’années.

Le 13 février 2015, le Saint Synode du Patriarcat œcuménique, sur proposition de Sa Sainteté le Patriarche œcuménique Bartholomée, a élu à l’unanimité le Révérend Archimandrite du trône œcuménique Jean (Renneteau) évêque de Charioupolis, auxiliaire du Patriarche, et l’a mis à la disposition de l’Exarchat patriarcal des églises orthodoxes de tradition russe en Europe occidentale.

La cérémonie du petit et grand Message du nouvel évêque Jean de Charioupolis a eu lieu le 3 mars 2015 dans l’église patriarcale de Saint-Georges du Phanar à Istanbul.

Son ordination épiscopale a eu lieu, le 15 mars 2015, en l’église stavropégique Saint-Paul du Centre orthodoxe du Patriarcat œcuménique à Chambésy (Genève).

Le 28 novembre 2015, sur décision du Saint Synode du Patriarcat œcuménique, l’évêque Jean de Charioupolis a été désigné locum tenens de l’Exarchat de l’Archevêché des églises orthodoxes russes en Europe occidentale.

Le 28 mars 2016, l’Assemblée Générale extraordinaire de l’Archevêché des Églises orthodoxes russes en Europe occidentale a désigné Son Excellence l’évêque Jean de Charioupolis pour l’élection canonique du futur archevêque par le Saint Synode du Trône Œcuménique.

Le 22 avril 2016, le Saint-Synode du Patriarcat œcuménique a entériné son élection canonique et l’a élevé au rang d’Archevêque-Exarque de l’Exarchat des églises orthodoxes de tradition russe en Europe occidentale.

Un exarchat est un ensemble ecclésial important qui se trouve en dehors des limites de son patriarcat d’origine. L’exarque représente le patriarche sur son territoire ; il peut avoir sous son autorité plusieurs diocèses. L’exarque dépend directement du patriarche. Par exemple, dans le cas de l’exarchat des Églises orthodoxes de tradition liturgique russe en Europe occidentale, l’archevêque Jean qui vient d’être élu est directement sous l’autorité du patriarche Bartholomée.

Ainsi le métropolite Emmanuel, président de l’Assemblée des Eglises orthodoxes de France, ne peut pas intervenir dans les affaires internes de l’exarchat.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Septembre 2019 à 16:04 | 25 commentaires | Permalien


Commentaires

1.Posté par ABP. JOHN MOVES ARCHDIOCESE OF RUSSIAN CHURCHES IN WESTERN EUROPE INTO MOSCOW PATRIARCHATE le 14/09/2019 16:53
The Archdiocese of Russian Orthodox Churches in Western Europe has had a windy history since its creation by St. Tikhon of Moscow in 1921. At various times over the past century it has belonged to the Moscow Patriarchate, the Russian Orthodox Church Outside of Russia, and the Patriarchate of Constantinople, and at times it has been an independent structure.

Most recently, the Archdiocese was an Exarchate under the Patriarchate of Constantinople, until the Holy Synod suddenly revoked this status without warning in November, instructing the parishes to move under the local Greek-tradition Metropolitans. However, the Archdiocese voted overwhelmingly to remain together as an ecclesiastical body and thus it began discussions and negotiations of how to move forward.

Most recently, Constantinople pulled another surprise move and released the Archdiocesan hierarch His Eminence Archbishop John of Chariopoulis, although he had never requested a canonical release. At the General Assembly held a few days later, on September 7, the Archdiocese voted 58% to join the Moscow Patriarchate, which offered to receive the Archdiocese in whole, with its liturgical and administrative traditions intact, though the statutes require a 2/3 vote.

Nevertheless, both the Archdiocese and the Patriarchate of Moscow announced today that the Abp. John has been received into the Russian Church, and that any parishes and clergy wishing to follow him are welcome.

The Holy Synod considered Abp. John’s appeal today in which he announced the desire of the majority of the clergy and parishes to preserve the Archdiocese’s existence by joining the Russian Church and asked to enter the jurisdiction of the Russian Church.

Abp. John also said that a meeting of representatives from those parishes would be held in the near future and they would send their proposals on the canonical form of their organization to His Holiness Patriarch Kirill of Moscow and All Russia and the Holy Synod.

Having discussed the appeal, the Holy Synod resolved to receive Abp. John with the title “of Dubna,” a town in the Moscow Province, and all of the clergy and congregations under his leadership who express the desire to join as well. Abp. John will continue to manage all such churches.

In the communiqué on the Archdiocesan website, Abp. John writes that since the sudden removal of Exarchate status, he never ceased to protect his communities from “canonical subjection” at the hands of the Patriarchate of Constantinople.

“We have worked tirelessly, but in the wake of a General Assembly on September 7, which left us in a state of limbo over the violence and destructive force of some of us, we must, I think humbly, acknowledge that we have been misguided,” the hierarch writes.

Abp. John notes that the matter at hand, of which jurisdiction to be a part of, is a pastoral, not legal matter, and that the Archdiocesan statutes do not address whether a General Assembly can decide on canonical attachment. The Assembly can change the statutes, he writes, but not settle a pastoral question such as canonical attachment.

In the end, this is the hierarch’s heavy responsibility, he continues.

He then recounts the many twists and turns of the Archdiocese’s history, including the most recent sorrowful decisions of Constantinople, stating firmly: “These decisions have led us irrevocably to seek a way to put an end to the dangerous peregrinations imposed by the Ecumenical Patriarchate. And they made us take charge of our future and entrust me, as in the past to Metropolitan Evlogy, with the heavy responsibility of guiding you.”

In the end, the Moscow Patriarchate is the only jurisdiction that offered to the receive the Archdiocese as a whole, Abp. John emphasizes, recalling that the Archdiocese had voted by 93% to remain together. Thus, his responsibility to this mandate led him to seek a canonical home in the Russian Church.

Abp. John thus decided to place himself and the Archdiocese under the spiritual care of the Russian Church. He writes that he will commemorate Pat. Kirill tomorrow and he invites all the clergy to continue to commemorate him.

2.Posté par Guillaume le 14/09/2019 18:27 (depuis mobile)
Axios

3.Posté par Laurence Guillon le 14/09/2019 19:59

4.Posté par Alexandre L le 14/09/2019 21:25 (depuis mobile)
Il est digne cet archevêque !
Ça y est c'est historique.
Merci.
Gloire à Dieu et quelle joie.

5.Posté par philippe le 14/09/2019 21:41 (depuis mobile)
Merci Monseigneur Jean.
Une grande place vous sera réservée dans les cieux.
Mais le plus tard possible!

6.Posté par Sergueï Kolessnikow le 14/09/2019 22:40
Il convient de rappeler que le décret de 1922, auquel se réfère Mgr Jean, qui confie à Mgr Euloge la direction des paroisses russes émigrées en Europe, a été signé par un certain Mgr Thaddée et préparé par le Guépéou, le saint patriarche Tikhon se trouvant alors aux arrêts dans le monastère Donskoï.

7.Posté par Didier Veillat le 15/09/2019 08:27
Voilà donc une chose de faite!
La prise de décision au deux tiers était devenu obsolète au vu de l'état des lieux de l'Archevêché. Il fallait donc qu'il en fut ainsi. Peu importent les circonstances. Le rattachement canonique est entériné.
Maintenant, il faut que les personnes en désaccord avec le rattachement au Patriarcat de Moscou en prennent acte avec sagesse: il ne servira à rien de "monter au front". Ils seront, je pense reçus dans d'autres juridictions présentes sur le territoire, et la paix reviendra.
Il faut aussi souhaiter la paix à Mgr Jean au sein du Patriarcat de Moscou, lui qui vient de traverser une période douloureuse.
Bonne journée
Didier Veillat

8.Posté par Olia le 15/09/2019 08:34
Que Dieu vienne (encore) en aide à Mgr Jean et nous tous.

Comme d'habitude, les girouettes suivront le vent et les plus sournois continueront probablement leur jeu. Et puis après tout, aucune juridiction n'a le monopole des esprits vindicatifs et egarés (ni celui des girouettes).

9.Posté par justine le 15/09/2019 15:03
Enfin! Felicitations et meilleurs voeux pour une nouvelle vie en l'Eglise du Christ!

10.Posté par Yann Piou le 15/09/2019 17:52 (depuis mobile)
Joie ! Dieu merci ! et longue vie à Mgr Jean qui n''a pas laissé la barque échouer.

11.Posté par Alexis le 15/09/2019 20:23
La mise en oeuvre de la décision de Mgr Jean ne va pas se faire sans "résistances". J'ai lu aujourd'hui dans l'après midi sur le site de l'Archevêché, un communiqué virulent "d'une partie des Membres du Conseil de l'Archevêché", signés par les membres opposés à la décision. Ce communiqué a apparemment depuis disparu...

Je pense que les contestataires vont réagir dans les prochains jours.

12.Posté par justine le 16/09/2019 11:28
Au post 11: Les contestataires ont ce qu'ils ont voulu - leur propre ego-chemin. Ils n'ont donc rien à contester si ce n'est qu'eux-memes, restés en arrière d'un événement historique.

13.Posté par Михаил le 16/09/2019 15:25 (depuis mobile)
“Tout sauf Moscou” est leur cri de guerre... Ce qui est incontestable, c''est que les contestataires étaient (sont) prêts à aller jusqu''au bout de leurs idées, jusques et y compris la destruction de l''archevêché !

14.Posté par Italie: père Vladimir Zelinsky et sa paroisse choisit le Patriarcat de Moscou le 16/09/2019 15:52
To whom it may concern. Вчера во время проповеди («Я – лоза, а вы ветви») объявил о переходе в МП. Не о персональном своем переходе, но вслед за архиепископом Иоанном на правах автономии. Под гул одобрения. В последний раз выскажусь в ответ будущим критикам нашего перехода, коих будет еще предостаточно. Знаю их низусть. Могу сам эти критики написать. Не скажу, что они совсем уж неумны и пристрастны. Но все они исходят из замкнутой в себе самой логики, отправной точкой в которой всегда служит злодейка-Москва. Это необсуждаемо.

Дальше все скользит по накатанному обличению, ни за какую постороннюю реальность уже не цепляясь. Реальность же состоит прежде всего в том, что после решения п.Варфоломея в ноябре 2018 года о роспуске Архиепископии (о чем, несомненно, пожалеет его преемник) у нее было два и только два выхода: раствориться в греках или, попытаться хоть что-то сохранить, уйдя из Константинополя в Москву. Ну хотя бы попытаться.

Предложение задержаться на пороге выбора, потоптаться на нем еще пару лет, не переступая, оказавшись, того не заметив, в гетто своей мечты, откуда постепенно начнут сбегать отдельные приходы, а добрейший наш Архиепископ окажется в конце концов под запретом и очень скоро, это предложение больше походило на поиск хаты, которая всегда будет с краю.

О том, что в этих приходах есть прихожане, которым отказано в причастии там, где они были крещены (чья тут вина неважно, важен факт), об этом не то что речи, даже и намека не проскальзывало во всех бурных полемиках. Все они исходили из предпосылки, даже не обсуждаемой, что попы как хотят, так и устраивают свои дела, чтоб было им лучше и правильней, а люди - овцы и приложение. Это непробиваемо.

Но есть еще одна негласная предпосылка всякой церковной критики: это стоящей за ней образ иной, хорошей, истинной Церкви. Составляя список московских «зол», мы исходим из того, что сами твердо стоим на стороне добра. И очень - что лукавить? - удобно нам на такой позиции располагаться. А если и ее поставить под вопрос? Если посмотреть на нее с точки зрения экклесиологии евангельской? Для меня она укладывается в две фразы Спасителя: «Ты Петр, и на этой скале Я построю Мою Церковь» и «Прочь! За Мною, сатана! Ты соблазн Мне...» (Мф.16, перевод Кассиана Безобразова) - говорится тому же камню, Петру. Есть еще такой святоотеческий образ: Церковь – блудница, которую Господь каждый день берет в жену как невесту «без пятна и порока».

Сатана, блудница. И скала веры и тайна ее и незримый, неостановимый поток. Все это и внутри нас и вовне. Не думайте, что все это можно перекрыть вертикалью власти, яхтами и голубым лобби. Они были, есть и подозреваю, что будут и впредь. Тем более, как замечаю, главные в этих делах аналитики сами на днях выпали из системы, ныне пафосно обличаемой. А до выпадения сидели себе на хороших системных местах, что, конечно, нормально, но как только власть стряхнула их со своей вертикали, они вдруг и прозрели. Ну прямо к вечеру. И прозрение свое, беспощадное разоблачение церковных низостей и пороков сделали новой и удачной профессией. И оно нормально, ремесла всякие нужны, в том числе ремесло описаний, как устраиваются в мире темные дела. Но вот читаешь, читаешь и замечаешь, как начинаешь уставать.

Terrible monotonie (Камю о Шестове). Потому что Церковь, какая бы она ни была, она... о чем-то Невыразимом. О том, что никак сверху вниз, с высоких позиций добра, не описывается. О том, что ускользает от глаголов: сыграл предельно жестко, написал сценарий заранее, обманул, навязал, подзаработал, дал взятку, прогнулся, подсидел, предал...

15.Posté par Un changement du nom de site l’Archevêché le 17/09/2019 15:02
Сегодня сайт Архиепископии поменял свое название, в нем нет больше упоминания как об "экзархате Вселенской Патриархии"

Un changement du nom de site l'Archeveche ) maintenant sans le "Patriarcat œcuménique"

Архиепископия Православных Русских Церквей в Западной Европе
Archevêché des Églises Orthodoxes Russes en Europe Occidentale

Archdiocese of Russian Orthodox Churches in Western Europe

Aartsbisdom der Russisch-Orthodoxe Kerken in West Europa

16.Posté par Didier Veillat le 17/09/2019 19:03
La moitié de mes commentaires ne sont pas publiés... Donc vous n'avez que la moitié de mon avis... Mais peu importe, j'espère juste que l'exaltation que je lis ici ou là n'oubliera pas les convertis.

17.Posté par Nicodème le 18/09/2019 01:43
@Didier V. : comme votre coeur et votre esprit semblent partagés ,si l'on en juge sur votre site par l'utilisation de certaines formules copiées/collées de la presse "mainstream" , le ouaibmestre a diffusé la meilleure part ...
:-)))))

18.Posté par Nicodème le 18/09/2019 01:47
Moi qui fus un ...heu "converti" , reparti dans l'agnosticisme , complètement écœuré , je vais peut-être pouvoir revenir .

19.Posté par Jonas le 18/09/2019 07:00
@Nicodème, post 18 :
Alors là, je ne vous suis plus : c'est la réunification des trois branches de l'Eglise russe qui vous tirerait de votre agnosticisme, donc qui vous ferait à nouveau croire en Dieu ? Je vais vous faire une confidence : j'étais personnellement dans toute cette bagarre plutôt sur la position de Daniel Struve, et c'est VOTRE commentaire si peu chrétien à une photo de Mgr Emmanuel, que les modérateurs ont laissé passer sur ce blog la veille de l'AGE, qui m'a fait changer d'avis... On ne se grandit pas par l'insulte...

20.Posté par Jonas le 18/09/2019 09:25
@Nicodème, post 18 (suite) :
Pardon pour mon post précédent : moi aussi, je me suis laissé entraîner (c'est le problème avec Internet et son instantanéité qui fait primer la réaction sur la réflexion). Je n'ai pas à vous juger : tant mieux si tous ces événements vous ramènent à la foi et à l'Eglise. J'appréciais votre sincérité et éprouvais de la sympathie pour vos tâtonnements mais votre dérapage inattendu m'a choqué et j'avoue ne pas comprendre votre logique...

21.Posté par Marie Genko le 18/09/2019 10:25
Cher Nicodème,

Il me semble me souvenir que vous habitez dans notre merveilleuse Bretagne !
Pourquoi n'iriez vous pas un de ce jour rendre visite au Père Maxime Lediraison, qui sert l'archevêché dans la ville de Lannion ?
Ce ne doit pas être si loin de chez vous ?
Vous pouvez trouver l'adresse de sa paroisse sur internet assez facilement.
Le Père Maxime a publié ici une lettre tout à fait remarquable et cela ne m'étonnerait pas qu'il sache mettre un baume sur vos blessures passées.
Que Dieu vous garde ainsi que votre famille.
Avec toute mon amitié Marie

22.Posté par Marie Genko le 18/09/2019 11:02
@Jonas,

Votre message 20

Contrairement à vous, la démarche de Nicodème me semble tout à fait claire.

Depuis la mort de l'archevêque Serge de bienheureuse mémoire, l'archevêché n'avait aucune chance de se réunir à son Eglise mère.
Tous le membres dirigeants de notre structure ecclésiale y étaient opposés.
Y compris Daniel Struve, que vous venez de citer.

Cet état de fait était si clair, que Sa Sainteté le patriarche Alexis II de bienheureuse mémoire, avait demandé au président de la République en exercice (Nicolas Sarkozy) d'accorder à la Russie la permission d'acheter un terrain dans Paris et d'y construire une cathédrale pour les besoins du Patriarcat de Moscou.

Ce sont les décisions choquantes du Patriarcat de Constantinople, et en Ukraine, et vis à vis de son exarchat russe en Europe occidentale, événements inattendus, qui ont déclenché le revirement des dirigeant et des penseurs de l'archevêché.
Qu'il s'agisse de Daniel Struve, du Père Jean Gueit ou de personnes, autrefois très impliquées dans la gestion de l'archevêché, comme Serge Runge, tous se sont ralliées à Mgr Jean et ont fait bloc autour de lui.
Grâce leur en soit rendue !

Nicodème lui aussi ce reconnait ce miracle, cette volonté manifeste du Seigneur, qui permet la réunification des trois branches de l'Orthodoxie russe en dispersion en dehors de son territoire canonique.

Avec toute mon amitié Marie

23.Posté par Nicodème le 18/09/2019 11:14
@Jonas : vous avez raison , j'aurais dû me retenir . Mais ne croyez pas que j'aie jamais cessé de croire en Dieu (la cause première ) . En revanche , après l'éblouissement avec les "charismatiques" , puis avec diverses chapelles ortho , dont une "canonique" , divers confllts humains m'ont fait m'éloigner . Physiquement d'abord, . Spirituellement ensuite . Mais je n'ai pas brûlé mes livres , et je n'ai pas décroché mes icônes . La vue de certaines icônes , sans forcément faire des salamalecs devant , ce que je n'approuve pas , me touche toujours , comme au début de ma découverte de l'orthodoxie . Je me suis mis la Trinité de Roubiev en fond d'écran . Certains hurleront au sacrilège . Moi , elle m'apaise lorsque je m'installe devant l'exigeante machine .. Il est donc resté "quelque chose" au fond de moi , malgré ma rage de me retirer sur mon agnosticisme adolescent , comme d'autres se retirent sur l'Aventin ...Et pourtant , je n'arrivai pas à encaisser certains mystères . La Résurrection , OK , mais le rôle de la Passion dans la "Rédemption" , là , c'est très difficile à avaler .

Maintenant , sur Internet et son instantanéité , vous avez entièrement raison . Il faut toujours se retenir et laisser un peu de temps au temps , ce dont mes (nos ?) passions nous empêchent parfois . Je suis vraiment navré de vous avoir fait basculer , même pour un temps du côté de Bartholomée et de son Eglise ukrainienne , certes schismatique , mais surtout manipulée par les ukronazis . C'est d'ailleurs cela qui me révoltait . Bien sûr , je vous pardonne , et , à mon tour , je vous demande pardon de vous avoir si bêtement heurté . Pauvre de nous , qu'un simple post un peu de travers fait vaciller dans ce que nous pensions être des convictions bien assises .

24.Posté par Jonas le 18/09/2019 14:06
@Nicodème, post 22 : Vous m'avez mal compris ; je n'ai pas dit que votre "simple post de travers" m'avait fait "basculer", fût-ce "pour un temps, du côté de Bartholomée et de son église ukrainienne". Il y a d'autres solutions que Constantinople ou Moscou, sinon pour ma paroisse, "obligée" pour des questions de cohabitation de "suivre" la cathédrale, du moins pour les simples fidèles... qui votent avec leurs pieds.

25.Posté par Annonce le 19/09/2019 07:11
@ Marie Genko
Si le cardinal Barbarin avait demandé à l'Etat français de construire une cathédrale catholique romaine au centre de Moscou, ça aurait marché?
Sarkozy était copain de Poutine pour l'achat du batiment... c'était "la belle époque" des gros bras.
Qui a payé la nouvelle Cathédrale?

Un miracle? Vous croyez que le fait que tous les patriarcats aient laissé Mgr Jean de débrouiller avec Moscou est vraiment un miracle?
Si Mgr Jean a demandé à d'autres patriarcats que Moscou, comment expliquer cela? Si il avait pensé que Moscou c'était le retour très attendu, il aurait directement demandé Moscou!
Vous pensez que Mgr Jean a eu le choix de quelque chose dans toute cette vilaine histoire. Non! Il a été poussé vers l'est pour sauver l'archevêché. Dire qu'il a eu le choix est vraiment faux. Dire qu'il est russe par adoption véritable aussi. Mais il ne faut surtout pas dire cela.

Trop de sentimentalisme, pas assez de réalisme. C'est bien de regarder en face les choses comme elles sont en vrai.

@ Jonas
Il y a d'autres voies que Constantinople ou Moscou pour l'Orthodoxie. L'Histoire l'a depuis bien montré. Heureusement, parce qu'on serait dans des ennuis encore plus graves.

@ Nicodème
Passer de l'agnosticisme à la foi par un miracle politique... Why not? But what else? A mon avis, vous êtes chrétien dans vos profondeurs, mais vous doutez par votre surface rationnelle. Si j'ai compris correctement.

26.Posté par Lara le 19/09/2019 10:07
@ 25 Annonce: "Si le cardinal Barbarin avait demandé à l'Etat français de construire une cathédrale catholique romaine au centre de Moscou, ça aurait marché?"

Reponse:
A Moscou, il existe deux églises qui accueillent les catholiques: l'église Saint-Louis-des-Français et la cathédrale de L'Immaculée Conception.

La majorité des catholiques francophones et pratiquants se retrouvent à l'église Saint-Louis. Édifiée en 1830, l'église accueille deux paroisses, Saint-Louis pour les Français, et Saint Pierre et Paul pour les russophones.Située dans le quartier de Chisty Prudie, en face du lycée français, la paroisse Saint-Louis est un échantillon représentatif de la population française expatriée à Moscou.

«La majorité des fidèles francophones de notre paroisse, environ 500 personnes, est représentée par les expatriés d'entreprises françaises», explique le Père Adrien Masson, curé de Saint-Louis. «Ils sont souvent en Russie pour une durée limitée, par conséquent tous les ans, le visage de la paroisse change du tiers.» Suite...

27.Posté par Marie Genko le 19/09/2019 14:58
@ Annonce

Votre message 25,
Lara vous a très bien répondu.

Les églises catholiques en Russie ont bien été construites avec l'aval de l'Etat Français et avec l'argent des Français.

J'ajouterai simplement qu'il fut un temps où l'Etat Français soutenait la religion Catholique.
C'était il y a fort longtemps sous le règne des rois de France qui ont, malgré leurs défauts, construit la Nation française et l'ont enracinée dans le christianisme.

Actuellement les chefs d'Etat français font semblant de ne pas comprendre qu'en laissant brûler 26 églises en 24 mois sur le sol de notre pays, ils laissent délibérément disparaître la mémoire de la civilisation chrétienne de la France !

Tout comme l'ont fait les idéologues bolcheviques durant le règne des Soviets.
Ceux-ci ne se cachaient pas derrière des prétextes d'accidents ou de responsabilité de déséquilibrés.
Ils détruisaient ouvertement le patrimoine religieux et culturel de la Russie afin d'éradiquer l'Orthodoxie.

Quant à la démarche de Mgr Jean, je peux dire que je l'ai moi-même entendu dire que le retour de l'archevêché dans le giron de Moscou était la seule option canonique, dont il disposait, pour sauver l'archevêché.

Je me permets de rappeler qu'aucun patriarcat n'a le droit de se mêler des affaires d'un autre patriarcat.

Si les Roumains, les Serbes, les Bulgares, ou tout autre patriarcat, avait proposé à Mgr Jean de rejoindre leur patriarcat, ils auraient fait preuve d'ingérence dans les affaires du patriarcat de Constantinople.
Je vous rappelle que Constantinople venait de dissoudre l'entité ecclésiale de l'archevêché et de lui intimer l'ordre de s'éparpiller dans les métropoles grecques.

Je suis bien d'accord avec vous lorsque vous écrivez, je vous cite :

" C'est bien de regarder en face les choses comme elles sont en vrai."

28.Posté par Parlons d'orthodoxie le 19/09/2019 18:04
@25 Annonce
Soyez aimable,modifiez votre pseudo; l'actuel peut laisser croire que le texte émane de notre site, merci
PO

29.Posté par Didier Veillat le 20/09/2019 07:30
PO m'a demande d'être aimable et de changer mon pseudo. Nonce à la place d'Annonce, c'est bien.

@ post 26 et 27

L' Eglises et la Cathédrale à Moscou ont été construites comme ça:
Eglise St Louis a été construite en 1830 (décidéee en 1786), bien avant la séparation Eglise / Etat en France et en Russie.
La Cathédrale catholique romaine de Moscou est polonaise et construite en 1910. "La condition était qu'elle soit construite en dehors du centre de la ville et loin de toute église orthodoxe".(wikipedia) Loin de toute Eglise orthodoxe: pourquoi? c'est vrai?

Comment comparer avec la nouvelle Cathédrale orthodoxe russe de Paris aujourd"hui !? Deux états avec séparation Eglise/ Etat sont d'accord pour une nouvelle cathédrale-ambassade russe au centre de Paris. Cela, c'est la politique... c'est pas la maison du Seigneur.

Vous comparez l'Etat français aujourd'hui avec des bolcheviks cachés ?! Quand même! Alors il faut vite fuir la France qui a reçu les russes après 1917 et autorisé la construction de la Cathédrale russe au bord de la Seine! Cela me parait logique.

Vous écrivez: "Quant à  la démarche de Mgr Jean, je peux dire que je l'ai moi-même entendu dire que le retour de l'archevêché dans le giron de Moscou était la seule option canonique, dont il disposait, pour sauver l'archevêché." BON! C'EST LA VERITE! Mr JEAN ETAIT OBLIGE D'ALLER A MOSCOU! AUCUNE LIBERTE.

Bon, voilà : il faut bien lire l'ordre des choses dans l'histoire, bien s'intéresser aux détails, à  tout cela. On voit alors que tout est bien peu limpide et un peu tordu. Comme la fin des esclaves en russie en 1861. On peut être nostalgique, il faut être dans la vérité exacte et précise. Je ne dis pas que la France c'était mieux. En vrai, mieux, ça n'existe pas dans ce monde.

Nonce (avant; Annonce)

30.Posté par Marie Genko le 20/09/2019 11:11
Message 26

1/ Si seulement vous aviez un esprit constructif et positif vous seriez heureux de voir une nouvelle église orthodoxe construite en plein centre de Paris.

2/ Je me sens tout à fait solidaire de ma patrie natale, la France !

Certains de mes enfants et de mes petits enfants sont bien Français, leurs mamans sont françaises et ils sont citoyens de ce pays !
Ne vous en déplaise, je vais continuer à témoigner que la Laïcité à la Française c'est le cheval de Troie des Francs Maçons, qui nous gouvernent, pour éradiquer la chrétienté sur notre sol !
Le contrôle de l'Etat Français sur les Catholiques est presque total (Le journal "La Croix" reçoit plus de six millions d'Euros annuellement pour soutenir la pensée politiquement correcte )

Désolée, mais à l'exemple de mon Père qui a combattu la pensée nazie avec les résistants français dans l'Oisans, je considère moi aussi mon devoir d'entrer en résistance contre le matraquage des esprits que nous subissons dans notre malheureux pays !

3/ Je vous ferais remarquer que Mgr Jean avait la LIBERTÉ de se résoudre à la disparition de l'archevêché !

4/ Prenez garde à ce que votre amour du détail ne vous entraîne à vous noyer dans leur amoncellement!
Et enfin tenez compte du fait que Wikipédia est hélas une information parfois biaisée à la sauce du politiquement correct.

Selon la formule qui vous est chère, je vous souhaite une excellente journée!
Que Dieu vous garde Marie

31.Posté par Lara le 20/09/2019 13:01
Didier Veillat =Annonce (?)

Rappelez vous de l'histoire de la constructions des églises russes en Europe occidentale: à Helsinki, Copenhague, Nice, Cannes, Florence, San Remo, Biarritz, etc. c'est l'Empire russe qui a financé la construction. Daru a été partiellement financée par une collecte de fonds.

Les églises catholiques bâties en Russie avant 1917 l'ont été avec le financement du diocèse et de l'Etat.

32.Posté par Didier Veillat le 20/09/2019 14:18
Démonstration: j'ai changé très provisoirement et volontairement de pseudo (Annonce par exemple; puis Nonce... celui-là ne sera pas publié) pour être publié sur cette plateforme de "libre discussion". Cela m'a permis de montrer une chose simple: écrire sous son nom habituel est une garantie de censure de certains commentaires. Par contre, j'écris sous un autre nom et c'est publié. C'est assez curieux, cette définition de la libre discussion...

@ Marie Genko - post 30

Je ne récuse à personne le droit d'être français; c'est un droit du sol sacré. Je le respecte infiniment.

Chaque journal, même opposé au gouvernement, est doté de subventions de soutien de la presse écrite (laquelle aurait sinon depuis longtemps disparu), chacun aux mêmes conditions. La Croix n'est pas une exception.
Les francs-maçons ne sont pas partout. Je suis toujours ébahi par cette stratégie du bouc émissaire (je n'ai aucune accointance avec les francs-maçons, lesquels d'ailleurs ne m'intéressent absolument pas). Il court jusque dans les média, plus spécialement sur Internet, le média des média, des fausses stratégies complotistes; il faut s'en méfier absolument parce qu'elles ne disent pas les faits, elles disent l'imaginaire des faits. Ce n'est pas du tout la même chose. Ici, par exemple... Concernant les francs-maçons, au hasard, la majorité des gens pensent qu'il s'agit d'un groupe complotiste puissant; la majorité des gens se pense comme une minorité en lutte contre les francs-maçons (ce qui aide d'ailleurs les francs-maçons dans leur mythologie). C'est assez curieux... Mais le plus puissant système de propagande jamais inventé est celui que nous utilisons ici même: Internet.

Quant à la question des Cathédrales, personne ne répond sur le fond. Or, le fond devrait quand même bien intéresser quelqu'un; et bien non! L'idée que j'aie ou non l'esprit constructif l'emporte. pourtant elle n'a rien à voir avec les faits et ne peut donc se constituer en argument; les faits ont cette fâcheuse tendance à être un brin têtus.

A propos de Wikipedia, la vraie question est: est-ce une source politiquement correcte ou bien la Cathédrale construite par les polonais devait-elle se trouver à distance de toute église orthodoxe? C'est la seconde partie de la question qui me paraît ici primordiale, pas le fait que Wikipedia, en tant qu'encyclopédie open-source soit influencée (bien entendu: elle l'est. mais c'est secondaire.) Là non plus, il ne sera donc pas répondu.

Enfin, comment appeler LIBERTE le choix entre "la voie de la mort" et "la voie de la vie" (dixit Mgr Jean... pas moi). Cette définition de la liberté n'est-elle pas quand même un brin discutable? J'ai écrit que je comprenais son action et ses choix; ce que je ne comprends pas, c'est cette manifestation d'une sorte de victoire éclatante alors que cette victoire a quand même un goût de défaite en partie. Je ne pense pas que cela soutienne vraiment Mgr Jean. Je n'ai pas dénié le droit à Mgr Jean de se rattacher à Moscou. J'ai juste écrit qu'il n'avait pas le choix. Est-ce faux et est-ce mal que de dire la vérité?

Je le répète, (mais serai-je publié sous ce nom de Didier Veillat?) à force de ne pas lire les événements exacts, de sublimer un retour à Moscou forcé, je crains que cela ne soit contre-productif d'une part, et je suis quand même, quitte à me répéter encore, surpris du peu de cas fait des convertis qui ne peuvent avoir d'attachement viscéral pour la Russie. Comment peuvent-ils comprendre cette histoire d'une Orthodoxie russe à deux cathédrales sur la ville de Paris?

Enfin, la laïcité est le droit d'exercer son culte sur le sol français en n'émargeant pas sur l'existence de son prochain. Ce n'est pas une horreur. Le laïcisme est discutable. Mais la laïcité reste un bon principe sociétal et équilibrant, essentiellement dénoncé par les croyants absolutistes et monté en épingle par les laïcards.

Et quitte aussi à ne pas être compris, je vous souhaite personnellement en effet et vraiment sincèrement un bon après-midi.

Didier Veillat

33.Posté par Didier Veillat le 20/09/2019 14:24
@ Lara
J'ai répondu à "Didier Veillat =Annonce (?)" à Marie Genko. Si je suis publié, vous aurez une réponse. Si je ne le suis pas... demandez à qui de droit.
Bonne journée.
Didier Veillat

34.Posté par Marie Genko le 20/09/2019 15:47
Trouvé Pour Didier Veillat


Manif anti-PMA pour toutes : rétropédalage chez les évêques
Article rédigé par Libération, le 20 septembre 2019

35.Posté par Marie Genko le 20/09/2019 18:38
@ message 32 Didier Veillat

Désolée, mais nous ne sommes pas nombreux à disposer d'une source de temps inépuisable pour répondre plus en détails à vos messages...
Il est possible de discuter à l'infini.
Mais lorsqu'on est pas d'accord sur le fond cela ne sert absolument à rien.
Que Dieu vous garde Marie

Nouveau commentaire :



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile