Le Starets Serge: La vie selon les vertus
Le détachement

L’une des vertus de base de la vie spirituelle est le détachement.

Le progrès dans la vie spirituelle se manifeste moins par des acquisitions brillantes que par un détachement progressif. Le Starets cite à cet égard cette parole du père Sophrony : « Notre enrichissement est un appauvrissement ».

Le détachement est une prise de distance. Il est important, dans la vie courante, de ne pas se laisser accabler par les pensées des choses matérielles, de ne pas se crisper sur elles, mais de garder vis-à-vis d’elles un certain détachement. En ayant ce détachement, nous pourrons non seulement être plus libres spirituellement mais mener plus facilement toutes nos entreprises.

Paradoxalement, on méprise d’autant mieux les choses et les situations que l’on est plus détaché à leur égard. Le Starets recourt à cette image : si l’on veut soulever une lourde pierre avec un levier, ce n’est pas près de la pierre que l’on aura plus de force mais loin d’elle.

Le vrai détachement, vis-à-vis des choses, n’est pas dégoût ni désintérêt.

Vis-à-vis des autres (de leur jugement, de leurs critiques, de leurs injures, etc.), il exclut tout mépris.
Vis-à-vis de soi-même, le détachement s’accomplit par l’effort constant de penser moins à soi-même et plus à Dieu.
L’un des moyens les plus efficaces pour parvenir au détachement sous toutes ses formes est la mémoire de la mort et la disposition d’esprit, qui va de pair avec elle, de vivre chaque jour comme s’il était le dernier.

Extraits du livre de Jean-Claude Larchet "Le Starets Serge"

LA CORRESPONDANCE DU PERE SERGE /CHEVITCH/
Conférence d'Emilie Van Taack
Le Starets Serge: La vie selon les vertus

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 1 Novembre 2017 à 18:51 | 0 commentaire | Permalien



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile