Le carême de la Dormition
Le carême de la Dormition débute le 14 août et se termine le 28 août.

Il précède la dernière des douze grande fête de l'année liturgique – la Dormition de la très sainte Mère de Dieu

Les Règles du carême précise que durant tout le carême, il est interdit de manger du poisson, exception faite de la fête de la Transfiguration (19 août). Les samedis et dimanches il est de coutume de consommer de la nourriture cuite accompagnée d'huile végétale est autorisée, les mardis et jeudis – sans huile végétale et les lundis, mercredis et vendredis – que de la nourriture sèche. Le carême de la Dormition dure deux semaines , mais la sévérité de son ascèse est comparable au grand carême.

La bénédiction du nouveau miel qui a lieu traditionnellement le premier jour du Carême de la Dormition. Source

Rédigé par l'équipe de rédaction le 14 Août 2019 à 07:16 | 4 commentaires | Permalien


Commentaires

1.Posté par Chancellerie du diocèse de Chersonèse le 25/08/2018 08:52
Chers amis, pères, frères et sœurs,
Дорогие отцы, братья и сестры
A l'occasion de la Fête commémorant la Dormition de la Mère de Dieu, l'une des douze fêtes majeures, dans notre Cathédrale se tiendront les offices solennels :

- le lundi 27 août à 18h, Vigiles avec et avec la procession de l'Épitaphios de la Très Sainte Vierge Marie ;
- le mardi 28 août à 10h, Divine Liturgie festive.

Que l'Assomption immortelle de la Mère de Dieu soit glorifiée par nos communes prières à l'église.


Je tiens également à attirer votre attention sur l'office à l'occasion de la nouvelle année scolaire,
qui se tiendra dans notre Cathédrale le dimanche 2 septembre, à la suite de la Divine Liturgie.

Venez invoquer la bénédiction divine sur ceux qui enseignent et ceux qui apprennent, sur nos enfants, écoliers et étudiants.

Soyons toujours dans l'action de la grâce divine !

Très cordialement,
Chancellerie du diocèse de Chersonèse
Канцелярия Корсунской епархии
Tél: +33 1 48 28 99 90

2 avenue Rapp, 75007 Paris

ключарь Свято-Троицкого собора,
священник Максим Политов

2.Posté par Vladimir G: Les trois Sauveurs le 14/08/2019 09:49
"Pour moi, Dieu me garde de trouver ma fierté autre part que dans la Croix de notre Seigneur Jésus Christ." Galates (6.14)

Les trois Sauveurs

Août est un mois particulièrement festif: outre "la Dormition" (15/28 août), bien connue et largement célébrée, il n'y a pas une mais trois fêtes du Christ: "la Procession de la Sainte et Vivifiante Croix à Constantinople " le 1/14 Août, , "la Transfiguration" le 6/19 Août, la plus connue des trois, et la fête "de l'icône de la face du Christ non faite de main d'homme" le 16/29 Août.

En Russie ces trois fêtes sont donc appelées respectivement "Premier Sauveur", "Deuxième Sauveur" et "Troisième Sauveur". et ces fêtes ont aussi des noms populaires liés aux activités agricoles, qui "récupèrent" probablement d'anciennes célébrations païennes: la première est le "Sauveur du miel" car le miel nouvellement recueillie est béni et goûté ce jour là; Transfiguration est appelée "Sauveur des pommes" car on bénit les premières récoltes de fruits et de légumes; et la troisième est le "Sauveur du pain" puisqu'on y bénissait les premiers pains faits avec le blé de la nouvelle moisson, ou encore le "Sauveur des noisettes" (premières récoltes des fruits secs)…

La Procession de la Sainte et Vivifiante Croix à Constantinople

La procession du Vénérable Bois de vie de la Croix - Création du Seigneur : Dans le Horologion grecque de 1897, la dérivation de cette fête est expliqué :

" En raison des maladies qui surviennent en Août, il était d'usage, dans les temps anciens, pour mener le Vénérable Bois de la Croix à travers les rues et les places de Constantinople pour la sanctification de la ville, et pour le soulagement de la maladie. À la veille (31 juillet ), elle a été prise par le Trésor impérial, et déposée sur l'autel de la grande église de Sainte-Sophie (La Sagesse de Dieu). De cette fête jusqu'à la Dormition de la Très Sainte Mère de Dieu, ils portaient la croix à travers la ville en procession, offrant à la population à vénérer. C'est aussi la procession de la Croix vénérable".

Dans l'Eglise russe, à la fin de la Liturgie «il y a une procession de l'église pour la sanctification de l'eau et pour l'édification du peuple, dans toutes les villes et les lieux".(In. le "Compte de l'Ordre des services à la sainte, Catholique et Apostolique Grande église de la Dormition," compilé en 1627 par ordre du Patriarche Philarète de Moscou et de toutes les Russie.) La croix est vénérée comme le dimanche de la Croix du Grand carême. Elle est rentrée dans le sanctuaire après les vêpres du soir.

Une Petite sanctification de l'eau se fait aussi avant ou après la liturgie et la fête était parfois appelée "Sauveur de l'Eau" (actuellement la Petite sanctification de l'eau chaque mois en Russie, ce qui était auparavant de règle dans les monastères.)

Avant la révolution, cette fête était aussi associée avec le souvenir du Baptême de la Rus, le 1er Août, 988 selon les Chroniques du XVIe siècle : "Le Baptême du Grand Prince Vladimir de Kiev et de toutes les Russies a été le 1er Août". Actuellement cette commémoration a plutôt lieu le 28 juillet, jour de la fête de St Vladimir.

Et cette fête marque aussi le début du carême de la Dormition de la Mère de Dieu.

V.Golovanow d'après: http://cosaque.over-blog.net/article-procession-du-bois-honorable-de-la-croix-vivifiante-du-seigneur-premiere-des-trois-fetes-du-sauveu-121457260.html

Voir aussi https://www.egliserusse.eu/blogdiscussion/Les-trois-Sauveurs-miel-pommes-pain_a3851.html

3.Posté par Daniel le 14/08/2019 17:01
Pourrait-on utiliser le terme orthodoxe Dormition au lieu du terme Assomption?

La Dormition est quelque chose qui inclut le décès, l'ensevlissement et la Résurrection de la Mère de Dieu comme on peut le voir aux textes liturgiques de l'avant-fête et de l'après-fête. On peut aussi se référer au synaxaire. On célèbre donc l'ensemble de ces événements.

4.Posté par père Joachim le 16/08/2019 12:02
Hier le midi de la France a vibré, en plusieurs lieux, des prières des orthodoxes en l'honneur de la Mère qui intercède, plus fort que jamais, en faveur de l’Église de son Enfant Divin.

La sainteté a affleuré très fort en la fin du XXe sur les terres de nos mères et pères, offrant un contexte favorable à l'unité populaire, au delà de tout les clivages géographique, culturels, sociaux et politiques.
On peut voir partout les croyants se complaire, en affirmant joyeusement, leur Communion dans les cultes, la prière la Foi unique.

Ne pas exprimer ces constatations tiendrait de la trahison de l’expérience actuelle du Peuple sanctifié des baptisés ici et de part le monde !

Resté isolé serait facteur de tristesse, par la privation partielle des "Divines énergies" et la perte de la "koinonia" ecclésiale.
Et notre aveuglement nous priverait de constater, qu'à partir de là, les divers semeurs de divisions auront beaucoup de mal à poursuivre leur œuvre délétère.

Nouveau commentaire :



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile