Le métropolite Hilarion a été empêché de célébrer la liturgie à l'église Saint-Alexandre de la Neva (rue Daru à Paris) à cause des protestations de représentants de l'administration diocésaine de l'exarchat

Interfax, le 4 mars. Mgr Gabriel de Comane, responsable du prétendu « exarchat russe en Europe Occidentale » a révoqué l’invitation qu’il avait faite à Mgr Hilarion, métropolite de Volokolamsk, président du Département des relations extérieures du patriarcat d Moscou, de venir célébrer la liturgie à l'église Saint-Alexandre à Paris.

Dans une interview accordée ce jeudi à Interfax-Religion le métropolite Hilarion a déclaré qu’il avait il y a plusieurs semaine accepté cette invitation. « Cependant, une semaine avant la date qui avait été fixée, j’ai reçu de Mgr Gabriel une lettre. Il m’y faisait savoir qu’il était opportun d’ajourner jusqu’à des temps meilleurs ma visite à l'église. Mgr Gabriel a invoqué pour prétexte à ce refus la décision prise par la justice française d’attribuer à la Fédération de Russie la propriété de l'église Saint-Nicolas à Nice. Cette décision aurait suscité le mécontentement de certains membres du Conseil de l’archevêché. Ces personnes ont prescrit à Mgr Gabriel d’annuler l’invitation qu’il m’avait adressée.

La décision de la justice en ce qui concerne l'église russe de Nice porte exclusivement sur un conflit patrimonial et ne concerne en aucun cas les relations interecclésiales. La Fédération de Russie a été reconnue en tant que successeur en droit de l’Empire russe. L'église de Nice avait été construite grâce aux moyens dont disposait la Maison impériale. La justice française a attribué la propriété de l'église et des terrains attenants à la Fédération de Russie. La Fédération a officiellement proposé à la paroisse du patriarcat de Constantinople de continuer à occuper les lieux. Étrangement, le Conseil paroissial a décliné cette offre en arguant qu’il devait disposer non seulement de l’usage mais aussi de la propriété de la cathédrale ».

Voir le texte complet de l’interview de Mgr Hilarion ICI

Rédigé par l'équipe rédaction le 4 Mars 2010 à 16:12 | 7 commentaires | Permalien


Commentaires

1.Posté par PetiaS le 04/03/2010 16:41
Voila encore une bien triste nouvelle qui confirme une fois de plus que le pauvre Monseigneur Gabriel n'a plus aucune autorité sur son troupeau. Ses éminences grises dont je faisais allusion dans un autre post ont encore frappé si bien que les fidèles de l'exarchat doivent se résigner au fait que leur pasteur est influencable et n'est plus maitre de ses décisions.

Cela remet totallement en cause l'autorité de l'évêque.

Mais de quel droit un litige opposant une association cultuelle locale avec un état souverrain peut servir de prétexte à ce genre de scandale ? Ce même état ayant de plus, proposé à l'ACOR la continuité du culte.

Dans d'autre terme cela s'assimile à un refus de communion voire même à une rupture de l'eucharistie initié par l'exarchat soi-disant "russe".

Honteux !

2.Posté par vladimir le 04/03/2010 22:56
Il est dommage que la traduction présentée ampute le texte de l'interview de Mgr Hilarion de plusieurs passages importants:

- Il commence en effet par expliquer qu'il n'a pu rencontrer "Mgr Emmanuel, métropolite de France, avec qui j'entretiens des contacts assez étroits, en particulier pour préparer la visite de B1 à Moscou, car il était absent de Paris", et cette précision me semble important.

- Il parle ensuite de la lettre d'invitation de Mgr Gabriel et explique les circonstances de l'annulation de cette invitation comme il est mentionné dans l'article, mais à aucun moment il ne parle de "prétendu « exarchat russe en Europe Occidentale »".

- Enfin, évoquant le dialogue avec l'Eglise luthérienne d'Allemagne, Mgr Hilarion a dit qu'il y avait de très importantes divergences de vue, l'Église russe étant fermement opposée au libéralisme dans les domaines théologique, ecclésiaux et moraux qui avait abouti à l'élection de Madame Margot Kässmann à la tête de l'Église luthérienne. Après la démission brutale de cette dernière, les nouvelles élections qui auront lieu en novembre prochain indiqueront si la direction de l'Église luthérienne prend en compte les inquiétudes de l'Église russe.

Note de VG: L'évêque Kässmann est devenue en octobre 2009 la première femme à diriger l'Eglise protestante allemande. Elle a démissionné le 25 février 2010 après le scandale provoqué par son arrestation pour conduite en état d'ivresse

3.Posté par Jean Vandersmissen le 05/03/2010 04:07
Au moment où on espérait un rapprochement suite à la visite il y a quelques semaines d'un évêque russe, voilà que les éminences grises comme dit si bien Petia ont fait pression sur Mgr Gabriel.
Cet archevêque ne semble plus libre. Triste pour tous. Il faut espérer que les amis de la Russie parviendront un jour à évincer ces éminences grises au Conseil.

4.Posté par l'équipe de rédaction le 05/03/2010 08:48
@ Vladimir, à pro pos du commentaire 2,

"......il ne parle de "prétendu" « exarchat russe en Europe Occidentale »".

Глава т.н. "русского экзархата" в Западной Европе архиепископ Команский Гавриил (Константинопольский патриархат) передумал приглашать....
L'original spécifie "т.н." - "так называемый", ce qui d'ordinaire est rendu par "l'ainsi nommé", "le soit disant", "le prétendu", au choix.
Le post en question donne la traduction intégrale de la version abrégée Interfax.
Nous sommes, et cela a déjà été dit à plusieurs reprises, très reconnaissants à ceux de nos lecteurs qui se portent volontaires pour faire des traductions des textes les plus plus importants, et non seulement des gloses.
Et enfin, qui est le prétendu " B1", une vitamine?

L'équipe de rédaction



5.Posté par Volkoff le 05/03/2010 09:42
Bonjours,
Je répète encore :
Bis repetita ! Le défunt patriarche Alexis II n’a pas, en 2007 lors de sa visite en France, été invité à la cathédrale Daru.
Fait sans précédent, tous les primats orthodoxes venant à Paris ont immuablement célébré à la cathédrale Saint Alexandre de la Neva (tout récemment l’archevêque de Nijny Novgorod et la mère supérieure du monastère de Divéevo ont été cordialement reçu à la cathédrale http://www.exarchat.eu/spip.php?article1049
Une importante délégation de l’Eglise Orthodoxe Russe quitte le 3 mars la capitale française. Elle était conduite par le métropolite Hilarion, responsable du Département des relations externes du patriarcat de Moscou. Le métropolite n’a pas été invité par l’archevêché, il n’a même pas pu rencontrer les dirigeants de l’exarchat.
Autre chose : ni Mgr Gabriel, ni aucun membre du Conseil de l’archevêché n’ont assisté à aucun des grands faits religieux ou protocolaires qui ont marqué le séjour de cette délégation à Paris : absence lors de la vénération de la Sainte Couronne à Notre Dame de Paris, au colloque théologique au Collège des Bernardins, de l’inauguration de l’exposition au Louvre, des réceptions officielles.
Comment ne pas s’étonner de cette non participation délibérée à des évènements concernant l’ensemble des orthodoxes de France ?De par ailleurs il devient évident que les autorités publiques savent désormais que leurs interlocuteurs orthodoxes privilégiés sont les Églises autocéphales.
A la veille de l’arrivée du métropolite Hilarion : un fort amical à l’égard de l’Eglise Russe communiqué du conseil de l’archevêché…http://www.exarchat.eu/spip.php?article1055

L’archevêché souhaite-t-il bruler les ponts ?

6.Posté par vladimir le 05/03/2010 09:55
D'accord pour le rectificatif:
- Vous avez raison pour la version abrégée d'Interfax. Elle ne met pas l'accent sur les parties les plus intéressantes de l'interview et rajoute ce "т.н." dont ne parle pas Mgr Hilarion
- Je trouve "prétendu" encore plus fort et plus péjoratif que "так называемый" ("Hазываемый" est utilisé pour le Christ, dans l'Évangile). J'aurai personnellement traduit simplement par "dénommé", pour ne pas rajouter de l'huile sur un feu qui n'en manque pas et que, visiblement, Mgr Hilarion ne souhaite pas. ("Soi-disant" traduit plutôt "самоназываемый")
- B1 est une erreur de manip: dans mon Word j'ai programmé un remplacement automatique par "Sa Sainteté Bartholomé 1", qui ne fonctionne évidement pas ici.

7.Posté par Marie Genko le 05/03/2010 10:07

Effectivement Mgr Gabriel ne semble plus libre de ses décisions!
Quelque soit la direction vers laquelle il se tourne, la critique de ses fidèles divisés par une différente compréhension de l'essence et du devenir de l'archevêché, ne l'épargne en rien!
Je me souviens d'un message de Wormwood disant que Mgr Gabriel, en tant qu'Exarche du patriarche œcuménique avait perdu toute indépendance et était, en fait, devenu l'évêque auxiliaire de Monseigneur Emmanuel!
Pourtant, je ne parviens pas à croire que Sa sainteté Bartholomé ferait obstacle à l'union des juridictions russes d'Europe occidentale?
Le Patriarche Athénagoras avait bien recommandé à l'archevêché de revenir dans le sein de son Église mère!
Je pense plutôt que ce sont les éminences grises, citées par Pétia S. qui souhaitent conserver le pouvoir dans l'archevêché!
Et ceci pour mener à bien ce qu'ils croient être l'idée directrice du XXème siècle:
La Fondation de l'Église Orthodoxe Locale d'Occident!
En se dressant ainsi contre la tradition de notre Église, qui veut que chaque territoire canonique conserve son propre visage, (et nous sommes en Occident sur le territoire canonique de Rome) ils vont à l'encontre de notre témoignage auprès de nos frères séparés Catholiques et Protestants.
Par les divisions qu'ils entretiennent ils salissent l'image de notre Orthodoxie!
Enfin ils nuisent gravement à œcuménisme nécessaire à la chrétienté toute entière!
Puisse l'Esprit Saint les éclairer et leur insuffler un minimum de modestie!


Nouveau commentaire :