Le saint amiral Fiodor (Théodore) Ouchakov
Vladimir Golovanow
Saint Fiodor est commémoré le 23 juillet (5 août).

Ouchakov a été canonisé le 15 octobre

J'ai appris la canonisation du saint amiral Fiodor Ouchakov (1744-1817) lors d'un voyage touristique dans les iles ioniennes: son icône occupe une place d'honneur dans bon nombre d'églises, à commencer par Corfou, et les nombreux cierges allumés devant montrent une véritable ferveur populaire.

Il est en effet considéré comme un "fondateur de l'état grec dans les iles ioniennes" (1)

Fiodor Ouchakov (en russe : Фёдор Фёдорович Ушаков) est né en 1744 à Bournakovo (actuellement Rybinsk, 350 Km au NE de Moscou); il étudia à l'École navale du Corps des cadets de Saint-Pétersbourg.

Montant très rapidement les échelons, notamment grâce à ses victoires dans la guerre contre les Turcs de 1787-1792, il fut envoyé en Méditerranée afin de soutenir la Campagne d'Italie du général Alexandre Souvorov (1799). Au cours de cette expédition navale, il conquit les îles Ioniennes occupées par le Français.

Les îles Ioniennes, avec leur capitale Corfou, sont les seules parties du territoire grec que Venise put préserver de l'occupation ottomane (avec Leucade). Durant sa campagne d'Italie, Napoléon annexa Venise et les iles (1796) et y créa trois départements français de Grèce. Elles furent donc conquises par l'escadre de Fiodor Ouchakov et devinrent la « république des Sept-Îles », premier État indépendant du monde grec moderne. En 1807, la Russie céda le contrôle des îles à la France par le traité de Tilsit, puis elles passèrent sous protectorat anglais et rejoignirent la Grèce indépendante en 1864…Mais le souvenir du "libérateur Fiodor Ouchakov" y est toujours vivace!
Le saint amiral Fiodor (Théodore) Ouchakov

Canonisation
Saint Fiodor est commémoré le 23 juillet (5 août). Il a été canonisé le 2 (15) octobre.

L'amiral démissionna de son commandement en 1807 et se retira à l'abbaye de Sanaksar (500 Km au SE de Moscou, non loin de Sarov) ou il fit preuve d'une grande charité. Il y décéda et fut inhumé en 1817. La tombe de l'amiral Ouchakov fit l'objet d'une vénération locale, surtout après le rétablissement du monastère en 1991, et l'Église Russe le canonisa en 2001. Il est maintenant considéré comme saint patron de la marine et des bombardiers nucléaires russes.

Ses reliques son conservées à l'abbaye de Sanaksar et, pour le 15ème anniversaire de sa canonisation, elles sont proposées à l'adoration des fidèles dans plusieurs villes de Russie: apportées dans la ville natale du saint, Rybinsk, le 7 août, le reliquaire a été vénéré dans la cathédrale Notre Dame de Kazan de Saint-Pétersbourg les 10 et 11 puis dans plusieurs autres villes russes. Lien

Cf -1.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 5 Août 2019 à 21:45 | 1 commentaire | Permalien


Commentaires

1.Posté par Vladimir G: Une cathédrale est dédiée à saint Théodore le Juste à Tivat, au Monténégro le 10/08/2019 12:57
Saint Théodore (Ouchakov)

Théodore Fédorovitch Ouchakov est né dans le village de Burnakovo, dans la province de Yaroslavl dans une famille de petite noblesse. Après avoir terminé L'Ecole du corps des nobles cadets de la Marine en 1766, il fut envoyé dans la Marine avec le grade d'adjudant.

Dans la période de la guerre russo-turque de 1768-1774 il a servi dans la petite flotte d'Azov-Don en tant que commandant du navire et a pris part à des opérations militaires dans la mer Noire. Et il se distingua dans sa première bataille. En 1780 Ouchakov a été nommé commandant du Yacht Impérial, mais il abandonna la carrière de Cour et préféra retourner à la Marine. De 1780 à 1782, il commanda le cuirassé "Victor" qui protégeait les navires marchands des activités de piraterie de la marine anglaise dans la mer Méditerranée.

En 1784 Ouchakov a été promu au grade de capitaine et nommé commandant du cuirassé "Saint Paul". A partir de 1785, il prit une part active à la construction de la base maritime de Sébastopol.

En 1787, il commandait un navire de guerre et le 3ème escadron de la marine russe en mer Noire. Pendant la guerre russo-turque de 1787-1791, Ouchakov commandait l'avant-garde de la marine russe de la mer Noire, et en 1788 il détruisit la flotte turque à l'île de Fidonisy. Dans cette bataille Ouchakov prit l'initiative et n'attendit pas un ordre du commandant de la flotte pour attaquer les navires ennemis qui étaient plus nombreux. En dépit des règles de la ligne tactique qui était alors utilisée, il attaqua d'abord le navire amiral de la première colonne ennemie.

En 1789, Ouchakov a été promu au grade de contre-amiral et nommé commandant de toute la Marine de la mer Noire basée à Sébastopol. Sous son commandement, la Marine russe a remporté des victoires dans les batailles de Kertch (1790), Tendrovo (1790) et Caliakria (1791). Ces victoires navales avec les victoires de l'armée russe sous le commandement de Souvorov sur des terres permirent à la Russie de s'implanter fortement sur la côte de la mer Noire.

En 1793 Ouchakov fut nommé vice-amiral. Il commanda l'escadre russe qui participa à la campagne de Méditerranée de 1798 à 1800. Cette campagne fit partie de l'opération militaire de l'armée russe contre les armées napoléoniennes en Italie. Les troupes russes sur les terres étaient sous le commandement du comte A.V. Souvarov.

Dans cette campagne navale, Ouchakov se distingua dans l'assaut de la forteresse de Corfou en 1799. Dans cette action, la marine russe a bloqué la forteresse, l'a attaquée par la mer, a débarqué des troupes et elle a pris la forteresse. C'était contre toutes les règles militaires de l'époque. Pour cette bataille Ouchakov a été promu au grade d'amiral

Peu de temps après la capture de la forteresse et de l'île de Corfou et de toutes les îles Ioniennes, l'escadre russe a bloqué les bases navales françaises sur la côte italienne (Gênes, Ancona etc.) et a débarqué des troupes qui ont pris une part active dans les opérations militaires contre les armées napoléoniennes en Italie et dans les assauts de Naples, Rome et d'autres lieux. Souvarov apprécia grandement l'action de l'escadre russe. Ouchakov fut non seulement un chef naval talentueux, mais aussi un habile diplomate. Il a défendu les intérêts de la Russie dans la mer Méditerranée très fortement et régulièrement.

Alexandre Ier, qui est devenu l'empereur de Russie en 1801 et sa cour furent hostiles à Ouchakov et à ses réformes dans la marine, et Ouchakov est tombé en disgrâce. Enfin, il a été forcé de se retirer de la Marine en 1807.

Pendant la guerre de 1812, Ouchakov a été élu le commandant de la milice de la province de Tambov. Il refusa cet honneur, et se retira près du monastère de Sanaxar (mais il ne devint pas moine). Son oncle qui portait le même nom (et qui était un disciple du grand saint Païssi Vélitchkovsky), était higoumène de ce monastère qui n'est pas éloigné de celui de Diviyévo cher à saint Séraphim de Sarov. L'oncle de l'amiral a été glorifié par l'Eglise en 1999.

Théodore Ouchakov est décédé à l'automne de 1817 dans sa propriété de la province de Tambov.

Il a été glorifié par l'Eglise Russe en l'an de grâce 2000. Il est le saint protecteur de la Marine Russe.




Il y a 9 ans, à l'initiative du diocèse de Saransk Mordovie, avec la bénédiction de l'évêque de Saransk et de Mordovie Barnasuphe, tout le matériel et les documents nécessaires pour la canonisation ont été envoyés à Moscou. La Commission pour les questions de canonisation des saints de l'Eglise Orthodoxe Russe n'a pas trouvé d’obstacles à la glorification du justes Théodore Ouchakov (il a été canonisé comme homme juste [praviédnik] et non pas un saint prepodobnyi car il n'a pas reçu la tonsure monastique. Selon une vieille tradition russe,il rejoint les saints guerriers de la patrie, Alexandre Nevski et Dimitri Donskoy.

Après avoir finalement quitté le service, sans famille ni enfants (qui est l'une des règles de la vie monastique), l'amiral à la retraite s’établit dans le hameau calme d’Alexiéyevo dans le district de Temnikov de Mordovie. Le témoignage de l'higoumène de Sanaxar, puis du hiéromoine Nathanaël a été conservé: L’Amiral Ouchakov est un voisin et mécène important du cloître de Sanaxar qui, à son arrivée de Saint-Pétersbourg a mené une vie de solitude dans sa propre maison dans le village d’ Alexiéyevo, situé à environ trois kilomètres du monastère à travers les bois. Les dimanches et jours de fête, il est venu à chaque fois au monastère pour le culte. Durant le Grand Carême, il résidait dans une cellule au monastère pour observer le jeûne et la préparation aux saints mystères pendant toute une semaine et il restait avec les frères dans l'église et il assistait pieusement aux offices. De temps en temps, avec zèle, il a contribué par des dons importants à la marche du monastère. Il a également fait l'aumône et a constamment aidé les pauvres et les nécessiteux.

En 1944, une question a été posée à propos du lieu de sépulture de l’amiral Ouchakov. Une commission d'État a été créée, qui a mené des fouilles et a trouvé la tombe de l'amiral près des murs du monastère à côté du mur de l'église cathédrale. Les restes se sont avérés inorrompus, ce qui a été certifié dans un document approprié de la Commission. De l'avis du Saint-Synode, ce fait est la meilleure preuve de la sainteté d'une personne.

Après le retour du monastère de Sanaxar à l'Eglise Orthodoxe russe en 1991, selon le rapport de l'higoumène actuel, le Père Barnabé, la vénération de l'homme juste a connu une croissance d'année en année. Des pannikhides ont été servies sur sa tombe et de nombreux pèlerins, parmi lesquels on voit souvent les marins de la marine, sont venus vénérer Théodore Ouchakov.

Environ 6.000 pèlerins sont arrivés pour la canonisation au monastère de Sanaxar. Une ville de tentes a été dressée pour eux et des cuisines de campagne ont été ouvertes; l'ordre a été maintenu par 180 policiers. L'Eglise orthodoxe a été représentée par le métropolite Cyrille de Smolensk ( actuel Patriarche) et de Kaliningrad, par des délégations de nombreux diocèses de la Russie, et des représentants d'une délégation grecque. Il y avait aussi des représentants de toutes les flottes de la marine russe. Le reliquaire avec les saintes reliques du juste Théodore Ouchakov, en forme de bateau, a été réalisé au moment de la canonisation par le chef de la marine russe, l'amiral Kuroyedov, l'amiral Komoyedov, commandant de la flotte de la mer Noire, adjoint au commandant de la flotte de la Baltique, le vice-amiral Valuev, et le commandant du croiseur "Amiral Ouchakov", le capitaine Alexandre Fadeyev.

"Cette canonisation est unique à bien des égards. C'est la première fois depuis l'époque de Byzance qu'un marin est canonisé, dit l'archiviste du monastère Sanaxar, le hiéromoine Benoît. C’est la première canonisation d’un serviteur de Dieu qui a vécu pendant la période de Pierre Ier et Catherine II, qui n'étaient pas connus pour leur droiture du point de vue de l'Eglise Orthodoxe. C'était la première fois que les ecclésiastiques et les séculiers, des éléments militaires se sont joints dans le rituel de canonisation. Strictement parlant, les saintes reliques incorrompues ont été découvertes à la fin juin, lorsque nous avons exhumé les restes de l'amiral de sa tombe et commencé à composer la cérémonie appropriée pour le rituel de la glorification. Le rituel lui-même a commencé à cinq heures de l'après-midi de samedi avec la Vigile de toute la nuit (agrypnie) et une procession de la croix. Il y avait tellement de gens que l’office n’a pas été effectué dans la cathédrale, mais sur la place de la cathédrale sur un autel portatif. La cérémonie et l’acte d’invention des reliques ont été menés dans l'église de la Résurrection, où le cercueil avec les reliques ont été placées. Les pèlerins ont reçu la communion devant les saintes reliques. Une liturgie solennelle, une cérémonie civile ont eu lieu, et les honneurs militaires ont été rendus.

Une cathédrale est dédiée à saint Théodore le Juste à Tivat, au Monténégro.

Version & adaptation française Claude Lopez-Ginisty
d'après divers documents
dont les suivants:
http://02varvara.wordpress.com/2010/04/28/admiral-st-fyodor-ushakov-the-holy-warrior-believer-patriot-hero-and-saint-all-at-once/
http://www.100megsfree4.com/rusgeneral/ushakov.htm
http://www2.stetson.edu/~psteeves/relnews/0108c.html
http://kherson-gid.com/index_vn.php?lang=en&section=hrono
http://en.wikipedia.org/wiki/Fyodor_Fyodorovich_Ushakov
http://travel.webshots.com/photo/2813517630065925037Mhftmc
http://02varvara.wordpress.com/2010/04/28/admiral-st-fyodor-ushakov-the-holy-warrior-believer-patriot-hero-and-saint-all-at-once/icon-of-admiral-st-fyodor-ushakov-the-holy-warrior-4/
http://www.voskrese.info/spl/XfedorUshak.html
http://www.sanaksar.info/

Nouveau commentaire :



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile