Vladimir Soloviev, investigateur des dossiers de droit pénal auprès du Comité d’enquête, a déclaré le 24 mars à l’agence Interfax :

« Voilà vingt que je suis en charge du dossier de l’assassinat de la famille impériale. Je suis convaincu que les Archives nationales sont en possession des dépouilles mortelles authentiques des enfants de l’empereur Nicolas II. Les empreintes génétiques de ces dépouilles sont intégralement identiques à celles prélevées sur les corps inhumés dans la cathédrale Saints Pierre et Paul à Saint Pétersbourg. Il faut rappeler avec force que les membres de la famille impériale assassinée en 1918 ont été canonisés et sont vénérés en tant que saints.

L’inhumation doit être soigneusement préparée afin de ne laisser à l’avenir aucune place au doute. Ce n’est donc qu’avec la participation et l’assentiment de l’Eglise que cette inhumation doit avoir lieu.

Sa Sainteté Alexis II a établi en 1998 une liste de dix questions. Nous n’étions pas alors à même de répondre à toutes, en particulier celles portant sur l’endroit où se trouvaient les dépouilles d’Alexis et de Marie. Nous pouvons aujourd'hui formuler des réponses convaincantes à l’ensemble des questions posées par le patriarche Alexis II. L’Eglise orthodoxe russe se doit, en mémoire du patriarche défunt, de soigneusement examiner ces réponses."

Lire aussi 105 ans se sont écoulés depuis la naissance du tsarévitch-martyr

Serge Mironenko, directeur des Archives d'État de la Fédération de Russie à Moscou actuellement en charge des corps, a de son coté précisé : « En janvier 2011 le Comité d’enquête a mené à bonne fin l’investigation portant sur la fin tragique de la famille impériale. Les enquêteurs sont certains de la certitude de l’identification des dépouilles du tsarévitch Alexis et de la grande-duchesse Marie qui ont été trouvées en 2007.

Le Comité d’enquête a prié les Archives d'État de prendre en charge la conservation provisoire de ces corps. Il est indispensable d’inhumer ces deux corps qui, il faut le déplorer, se trouvent actuellement dans les locaux où sont gardés les pièces à conviction. Nous avons pendant toute cette période coopéré avec le Comité d’enquête en vue de l’identification des dépouilles impériales. Je suis persuadé de l’authenticité des corps inhumés dans la cathédrale Saints Pierre et Paul. Il serait impensable d’inhumer les deux corps dont nous sommes en charge sans la participation et l’assentiment de l’Eglise orthodoxe russe. J’espère que l’initiative viendra précisément de l’Eglise en la personne du patriarche Cyrille qui, malheureusement, a jusqu’à présent des doutes quant aux conclusions des enquêteurs ».

Lire aussi L'Eglise joue un rôle majeur dans la réhabilitation de la perception du saint empereur Nicolas II

L’archiprêtre Vsevolod Tchapline, responsable des relations de l’Eglise avec la société auprès du Saint Synode, a de con côté déclaré : « Il n’est pas bon de troubler le repos des défunts mais les corps des membres de la famille impériale reposent sous des dalles qu’il est facile de soulever. En 1998 la sépulture s’est faite d’une manière un peu brusquée. Quelles sont nos priorités : l’aspect éthique ou la valeur que nous accordons à la vérité historique ? J’espère que la société, l’Etat et l’Eglise trouveront de concert la méthode qui nous permettra d’aboutir à la vérité ».

Le 24 mars M. Ivan Artzychevsky, représentant en Russie des membres de la dynastie Romanov , a déclaré à l'agence Interfax: "Les Romanov se joignent à ce que vient de dire Serge Mironenko: il est indispensable d’inhumer les dépouilles du tsarévitch Alexis et de sa sœur la grande duchesse Marie. Il est très important que l’Église orthodoxe russe reconnaisse l'authenticité de ces dépouilles.

La science a établi l'identité des défunts. Les résultats des analyses DNA en attestent. Voilà de longues années que nous attendons de l’Église une prise de position claire. Il n'y a pas lieu en l’occurrence à ce que quelques hiérarques se livrent à des jeux politiques funèbres. Un lieu de vénération de ces Nouveaux martyrs qui soit universellement reconnu doit exister en Russie".

Interfax religion Et ICI Traduction "PO"

Lire aussi L’assassinat des Romanov: La villa Ipatiev rasée par le Politburo

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 24 Mars 2015 à 18:00 | -16 commentaire | Permalien



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile