Le Chemin de Croix du Vendredi saint a Rome
La guerre en Ukraine

Le Saint-Siège a publié, ce 11 avril, les méditations pour le Chemin de Croix du Vendredi saint qui sera, comme le veut la tradition, organisé au Colisée. Quinze familles offrent leurs réflexions sur différentes souffrances endurées par les foyers à travers le monde, parmi lesquelles le fait d'être porteur de handicap, de vivre la migration ou encore la guerre actuelle en Ukraine.

Plaintes, incertitudes, besoins, blessures, mais également courage, pardon, prières et espoir. Ces thèmes, liés à la vie de chaque famille à travers le monde, constituent la base des méditations écrites pour le Chemin de Croix que le Pape François présidera le 15 avril, jour du Vendredi Saint, au Colisée à Rome au cours duquel deux familles, russe et ukrainienne, porteront ensemble le crucifix!

Les deux dernières stations du Chemin de Croix sont des récits sur la violence causée par la guerre et sur la migration forcée au sein des foyers de notre époque. Une famille ukrainienne et une famille russe décrivent tout ce que la guerre change.... Suite
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Avril 2022 à 10:35 | 0 commentaire | Permalien

UNE PAROISSE EN ITALIE A CHANGÉ DE JURIDICTION, DU PATRIARCAT DE MOSCOU AU PATRIARCAT DE CONSTANTINOPLE
L'église Sainte-Croix d'Udine, en Italie, a changé de juridiction le 3 avril, du patriarcat de Moscou au patriarcat de Constantinople, selon une déclaration du recteur, le père Volodimir Melnichuk

"Désormais, notre archipasteur est Son Eminence le métropolite Polycarpos du Patriarcat de Constantinople en Italie", écrit le prêtre.

Rappelons que le mois dernier, le clergé et les paroissiens de l'église Saint-Nicolas d'Amsterdam ont également exprimé leur désir de passer à Constantinople, bien qu'il n'y ait eu aucune mise à jour sur le site Web de la paroisse depuis quelques semaines, et le clergé paroissial est toujours répertorié sur le site du diocèse orthodoxe russe de La Haye et des Pays-Bas .

Selon la déclaration de Volodimir, ce mouvement a été occasionné par la guerre fratricide lancée contre l'Ukraine le 24 février, et la réaction du patriarche Cyrille et de l'Église russe.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Avril 2022 à 17:08 | 6 commentaires | Permalien

Une trentaine de prêtres de l'Église orthodoxe russe en Afrique arrêtés ou assignés à comparaître
Exarque patriarcal d'Afrique, le métropolite Leonide de Kline fait état de nouveaux faits de pression sur des religieux africains qui souhaitaient être transférés sous la juridiction du patriarcat de Moscou.

"Dans certains pays de l'exarchat d'Afrique, les tribunaux et la police se sont impliqués dans l'affaire. Au Kenya, 28 de nos prêtres sont convoqués au tribunal. Nous réagissons à ces accusations", a déclaré l'évêque de l'Église grecque d'Alexandrie Mgr Marc (Kisumsky) a écrit une déclaration dirigée contre le clergé. A Madagascar, deux de nos clercs ont été arrêtés aujourd'hui. L'accusation préliminaire est la référence à l'évêque de l'Église d'Alexandrie Prodromos qui a écrit une déclaration contre ses anciens prêtres ".

Auparavant, il avait rendu compte des tentatives brutales du patriarcat d'Alexandrie de faire revenir des prêtres africains qui avaient décidé de partir pour l'Église orthodoxe russe.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 4 Avril 2022 à 21:49 | 1 commentaire | Permalien

1. PRÊTRE IOAN DIMITROV: "  DEVANT LA CROIX ET L'EVANGILE, TOUT LE MONDE EST ÉGAL: LE SÉNATEUR ET LE MIGRANT"
Partie 1. Développement communautaire - Une expérience incroyable

Vladimir Basenkov


Comme le dit le père Ioan lui-même, de l'extérieur, son voyage de la Moldavie à la France en passant par la Russie peut sembler aléatoire à certains . Mais le prêtre de la cathédrale de la Sainte Trinité de Paris et, en même temps, le chef du Centre de formation continue du diocèse de Chersonèse est certain: tout dans sa vie se passe selon la Providence . Nous avons discuté avec le prêtre Ioan Dimitrov de théologie, de l'histoire d'un monastère russe dans la campagne française, du mouvement des jeunes orthodoxes en France et de l'importance de les unir , des leçons de ministère sacerdotal.

***
Père Ioan , bon après-midi! Pourriez-vous nous en dire un peu plus sur vous. Vous venez de Moldavie ? Comment êtes-vous arrivé en France?

- Oui, je suis né et j'ai grandi dans une petite ville multiculturelle de Moldavie, où j'ai déjà reçu un premier «vaccin»: "Vous êtes un étranger!" Le plus souvent par plaisanterie, mais souvent ils m'appelaient bulgare, car de mon côté paternel, j'étais originaire de Bulgares qui ont émigré dans l'Empire russe à la fin du 19e siècle. De plus, mon parcours d '«étranger» s'est poursuivi à Odessa, où j'ai étudié au séminaire de 2004 à 2008.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 30 Mars 2022 à 08:11 | -4 commentaire | Permalien

Pourquoi le patriarche Cyrille se tait
En Russie, environ 75% des personnes se disent de foi orthodoxe. En Ukraine, ils sont 60%. Mais jusqu'à présent, le chef de l'Eglise orthodoxe russe est resté silencieux sur le conflit.

La chercheuse en étude des Églises orientales Barbara Hallensleben fait le point.

***

«Guerre et Paix»: le roman monumental de Léon Tolstoï fait partie de la littérature mondiale. Il décrit les souffrances et les aléas de la campagne de Russie de Napoléon. La guerre est «la chose la plus horrible de la vie», lit-on – surtout lorsqu'elle est célébrée par le vainqueur avec des messes et des «actions de grâce».

La Grande Guerre patriotique (1941-1945) contre l'invasion nazie est profondément enracinée dans la mémoire collective russe. Le nombre de victimes de l'Union soviétique de l'époque grimperait jusqu'à 40 millions. Mais la ténacité victorieuse de la défense russe a marqué la fin du régime adverse, et libéré l'Europe d'Hitler.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 20 Mars 2022 à 09:43 | Permalien

Le tribunal de Jérusalem a annulé l'enregistrement des droits de la Russie sur le métochion Saint Alexandre
Le métochion Saint Alexandre se situe dans la vieille ville de Jérusalem, à proximité immédiate du Saint Sépulcre. Le métochion comprend l'église Saint Alexandre de la Néva, des parcelles de fouilles archéologiques, plusieurs musées ainsi que d'autres sites. Le terrain où se trouvent ces monuments avait été acquis en 1859 par l'Empereur Alexandre III, les monuments ont été construits en 1896 sous les auspices de la Société impériale de la Palestine.

Le tribunal de district de Jérusalem a décidé d'annuler l'enregistrement des droits de la Fédération de Russie le métochion Saint Alexandre. Selon le juge Mordechai Kaduri, cette question relève exclusivement du gouvernement du pays.

Le complexe Alexandre à Jérusalem est la propriété russe la plus proche de l'église du Saint-Sépulcre. La structure du complexe architectural, dont le sommet est à moins de 100 mètres, comprend un petit musée, l'église Saint Alexandre de la Néva, des fouilles archéologiques et un certain nombre de bâtiments.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 12 Mars 2022 à 10:33 | 0 commentaire | Permalien

Orthodoxes d’Antioche : la guerre en Ukraine entre des peuples « sortant des mêmes fonts baptismaux »
Marina Droujinina

Réunion du « synode de l’Église grecque orthodoxe d’Antioche »


Pour l’Église orthodoxe d’Antioche, la guerre en Ukraine dévaste les peuples « sortant des mêmes fonts baptismaux », explique l’agence vaticane Fides, ce 3 mars 2022 (Gianni Valente), dans cette dépêche.

***

Pour mettre fin aux » événements douloureux » qui se déroulent en Ukraine, les évêques de l’Église grecque-orthodoxe d’Antioche demandent de se pencher sur les « liens spirituels entre les peuples russe et ukrainien, qui ont émergé des mêmes fonts baptismaux », et ils supplient que la fraternité donnée par le baptême commun montre son efficacité, en permettant de « surmonter le conflit, de parvenir à la réconciliation et de consolider la paix », explique l’agence missionnaire du Vatican.

L’appel a été lancé hier, mercredi 2 mars, depuis Damas, où les évêques du synode de l’Église grecque orthodoxe d’Antioche se sont réunis en session extraordinaire, sous la présidence du patriarche Yohann X, pour discuter et proposer des remèdes spirituels aux événements tragiques d’oppression qui sèment la souffrance parmi les nations et les peuples historiquement marqués par le lien partagé avec le christianisme orthodoxe.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 4 Mars 2022 à 17:49 | 0 commentaire | Permalien

La Colline aux Croix témoigne de l'histoire blessée du peuple
Clic clic clic… Alors que le vent souffle par ce petit matin d’hiver glacé, un cliquetis irrégulier résonne dans les oreilles. Il provient des dizaines de milliers de croix en bois, en terre-cuite ou en métal qui s’entrechoquent. Située à Jurgaiciai, dans le nord de la Lituanie, Kryžių Kalnas (la colline aux Croix) témoigne de l’histoire d’un pays mais aussi d’une foi collective et ne lasse pas d’étonner pèlerins ou simples curieux.

Sur ce monticule, des croix, des croix et encore des croix. Là, un Christ en souffrance. Plus loin, de petits anges en bois qui trônent près d’un chapelet aux couleurs criardes. Des pièces de monnaie, des icônes, des mots griffonnés dans des langues variées, des rubans délavés par les intempéries, de hautes sculptures de bois taillées grossièrement. Algirdas, Dennis, Janet, Kristina : les noms gravés un peu partout symbolisent le cri d’espérance universel qui monte de la Colline aux croix et qui n’a rien à envier à celui d’Edvard Munch.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Février 2022 à 14:38 | 2 commentaires | Permalien

Le patriarche Théodore d'Alexandrie demande au patriarche Bartholomée de convoquer une synaxe des patriarcats grecs pour condamner Moscou
Le chef du Patriarcat d'Alexandrie a envoyé des lettres aux Églises locales au sujet de ce qu'il appelle « l'invasion » du Patriarcat de Moscou dans sa juridiction en Afrique

Le patriarcat d'Alexandrie et de toute l'Afrique se prépare à informer le patriarcat de Constantinople par une lettre de ce qu'il considère comme une "intrusion" du patriarcat de Moscou dans la juridiction du patriarcat d'Alexandrie, rapporte Orthodoxianewsagency.gr

L'Église orthodoxe russe a récemment annoncé la création d'un exarchat en Afrique. Le Patriarcat d'Alexandrie et de toute l'Afrique, qui a récemment reconnu les schismatiques ukrainiens, considère cette démarche comme absolument contraire à l'ordre canonique.

Le Synode de l’Église russe a exprimé sa profonde affliction des actes anti-canoniques du patriarche Théodore d’Alexandrie, entré en communion avec les schismatiques
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 22 Janvier 2022 à 16:54 | 5 commentaires | Permalien

Un témoin a précisé que St. Jean de Changhai « ne jouait pas à l'évêque.»
Le 23 octobre 2021, une église a été consacrée, dédiée à St. Jean Maximovitch de Changhaï et San Francisco dans la ville belge d'Anvers. La consécration a été célébrée par l'archevêque Simon de Bruxelles et de Belgique. L'événement a attiré l'attention du public. Les représentants de diverses églises, les responsables de l'administration municipale et l'ambassadeur de Russie en Belgique, Alexander Tokovinine, ont assisté à la cérémonie.

Une icône de St. Jean a été peinte en Russie en particulier pour la nouvelle église, dans laquelle une particule de ses reliques, apportée de San Francisco, y a été incorporée. C'est là que le saint hiérarque a œuvré dans les dernières années de sa vie. Et là, dans la cathédrale de la Sainte Mère de Dieu-Joie de Tous les Affligés, ils conservent ses reliques.

Le choix du saint patron n'a pas été accidentel. Il y a soixante-dix ans, en 1951, Mgr Jean a été nommé archevêque de Paris et d'Europe occidentale, et en 1952, archevêque de Bruxelles et d'Europe occidentale.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 12 Janvier 2022 à 22:25 | 1 commentaire | Permalien

En Grande-Bretagne, pays post-chrétien, pourquoi n'est-il pas d'usage de parler de Dieu et d'aller à l'église
"Parlons d’orthodoxie" met en ligne un texte consacré à la situation actuelle d’autres confessions chrétiennes

Olga Smirnova Ольга Смирнова

L'Église anglicane de Grande-Bretagne n'est pas séparée de l'État.

La Chambre des Lords du Parlement britannique compte 26 évêques et la reine est considérée comme le souverain suprême de l'Église. De nombreuses écoles organisent un acte d'adoration - la récitation d'une prière. Seuls les enfants d’athées ou de représentants d'autres confessions en sont dispensés à la demande des parents. En même temps, il y a une véritable crise religieuse en Grande-Bretagne - les gens arrêtent d'aller à l'église et l'accusent de ne pas être à la hauteur de nos jours.

Seulement un peu plus d'un pour cent de la population britannique va régulièrement à l'église , et les politiciens et les personnalités publiques préfèrent ne pas aborder du tout le sujet de leur foi. Le service russe de la BBC cherche à comprendre pourquoi.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 1 Décembre 2021 à 22:29 | 7 commentaires | Permalien

Mgr Elpidophoros : le XXIe siècle devrait être le siècle de la restauration de l'unité entre catholiques et orthodoxes
Le 16 novembre 2021, s’est tenue à Baltimore l'Assemblée générale d'automne de la Conférence des évêques catholiques des États-Unis. C'était la première fois qu'un évêque orthodoxe s'adressait aux évêques catholiques lors d'une de leurs réunions.

WASHINGTON, DC — Reprenant une phrase utilisée par le patriarche œcuménique Bartholomée lors de sa visite aux États-Unis en septembre, l'archevêque grec orthodoxe Elpidophoros a déclaré qu'il espérait la poursuite d'un «dialogue d'amour» entre les évêques catholiques et orthodoxes.

Le dialogue, entamé aux États-Unis à la suggestion de l'Église orthodoxe en 1965, a produit au moins 30 documents et déclarations.

« Ce dialogue d'amour, initié par le Pape Paul VI en 1964 à Jérusalem, se poursuit avec intensité dans ce pays », a déclaré Mgr Elpidophoros, président de l'Assemblée des évêques orthodoxes canoniques des États-Unis. Il s'est entretenu avec ses homologues catholiques le 16 novembre 2021 lors de la partie publique de l'Assemblée générale des évêques réunie du 15 au 18 novembre à Baltimore.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Novembre 2021 à 15:45 | 2 commentaires | Permalien

Consécration d’une église en l'honneur de Saint Jean de Shanghai  à Anvers
Belgique, Anvers
Une église a été consacrée en l'honneur de saint Jean (Maksimovitch), archevêque de San Francisco. Il venait d'une famille noble du sud de la Russie, et son parent éloigné, le célèbre responsable de l’église du XVIIIe siècle, Saint-Jean de Tobolsk, était de la même famille.

Le choix du saint auquel le temple en Belgique est dédié n'est pas fortuit. Jean de Shanghai est très populaire dans les milieux émigrés russes. Lors du 7e Congrès mondial des compatriotes qui s'est tenu récemment à Moscou, des voix se sont même fait entendre avec une proposition de faire de lui le patron de la diaspora russe.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 27 Octobre 2021 à 15:33 | 0 commentaire | Permalien

Partout dans le monde, la place des grands-parents évolue
Universelle, la grand-parentalité reste fondamentale alors même qu’elle se transforme en profondeur

Il y a, dans le monde, des millions de Granny et Daddy, d’Abuela et d’Abuelo, de Baboula et de Dedoula, de Nainai et de Yéyé (Chine), de Papy et de Mamies… et beaucoup d’autres encore ! C’est que, de tout temps et en tout lieu, les parents des parents ont une place singulière dans la famille et plus encore dans le cœur de leurs petits-enfants.

« Les enquêtes le montrent clairement, souligne Claudine Attias-Donfut (1), directrice de recherche à la Caisse nationale d’assurance-vieillesse. Quelle que soit la civilisation, les grands-parents ont un rôle important et occupent une place particulièrement valorisée. » Et d’ajouter que « selon les hypothèses de biologistes et évolutionnistes qui explorent “l’effet grand-mère” au temps des premiers hommes, les soins donnés par la grand-mère à la progéniture de sa ou de ses fille (s) auraient eu une action décisive sur la survie de l’espèce humaine ! »
Rédigé par l'équipe de rédaction le 21 Octobre 2021 à 19:59 | 0 commentaire | Permalien

Pour en parler Carol Saba reçoit Mgr Joseph, le Métropolite de la Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe occidentale et Méridionale.

Mission de l'Orthodoxie et l'Orthodoxie en Mission, est le thème de l'édition n°85 de "L'Orthodoxie, Ici & Maintenant" avec comme invité, Son Eminence le Métropolite Joseph, évêque titulaire de la Métropole Orthodoxe Roumaine en Europe Occidentale et Méridionale.

« Comment les orthodoxes, écrit Mgr Anastase de Tirana, peuvent-ils proclamer l'enseignement de la Résurrection et n'avoir pas la conscience du devoir d'annoncer à toutes les nations le Triomphe du Christ, la libération de la nature humaine ? ».

L'importance de ce thème s'est imposée au coeur de l'Université d'été 2021 du clergé de la Métropole orthodoxe Roumaine d'Europe occidentale et Méridionale, qui s'est tenue du 24 au 28 août dernier au Centre Sainte Croix près de Bordeaux.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Octobre 2021 à 13:04 | -1 commentaire | Permalien

Un office orthodoxe célébré à Tunbridge-Wells après une longue interruption
Le 18 septembre 2021, en la fête de saint Zacharie et sainte Élisabeth, parents de saint Jean-Baptiste, une Divine liturgie a été célébrée à la communauté diocésaine Saint-Luc de Tunbridge-Wells (Grande-Bretagne).

La pandémie de coronavirus et les restrictions qu’elle a imposées ont été la cause d’une longue interruption dans les célébrations. Cette liturgie était célébrée par le chef du doyenné Sud-est de l’Angleterre, l’archiprêtre Vitali Polichtchuk.

Après la liturgie, le père Vitali a souhaité la bienvenue aux paroissiens et prononcé une homélie.

Les habitants orthodoxes de Tunbridge-Wells et des localités voisines ont pu communier aux Saints-Mystères du Christ. Les offices seront désormais célébrés régulièrement, une fois par mois. La prochaine liturgie est prévue pour le samedi 23 octobre.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 25 Septembre 2021 à 11:06 | 1 commentaire | Permalien

Sainte Sophie : l’UNESCO regrette vivement la décision des autorités turques
Sainte Sophie : l’UNESCO regrette vivement la décision des autorités turques, prise sans dialogue préalable, et appelle à préserver l’universalité du patrimoine mondial

Le Comité du patrimoine mondial de l'Unesco a demandé vendredi à la Turquie de présenter d'ici 2022 un rapport sur l'état de conservation de la basilique Sainte-Sophie d'Istanbul, exprimant sa «profonde préoccupation» sur les conséquences de la transformation en mosquée de ce célèbre édifice de l'époque byzantine. La transformation en mosquée le 10 juillet 2020 par les autorités turques de Sainte-Sophie, jusqu'alors un musée, avait déclenché une vague d'indignation internationale et aggravé les tensions entre la Turquie et la Grèce. Source

Le président turc Erdogan garantit à Vladimir Poutine que les reliques chrétiennes de Sainte Sophie, à Istanbul, seront sauvegardées

Paris, le 10 juillet - La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, regrette vivement la décision des autorités turques, prise sans dialogue préalable, de modifier le statut de Sainte Sophie. Elle a fait part ce soir de sa profonde préoccupation à l’ambassadeur de Turquie auprès de l’UNESCO.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 24 Juillet 2021 à 15:42 | 2 commentaires | Permalien

Un prêtre avec ses paroissiens font un pèlerinage dans un ancien temple britannique
Le 10 juillet, un groupe de pèlerins du diocèse de Souroje, conduit par l'archiprêtre Joseph Skinner, a effectué un pèlerinage à l'église Saint-Pierre du VIIe siècle à Bradwell-on-Sea.
L'église a conservé son aspect d'origine à ce jour.

Dans l'ancien temple, la Divine Liturgie a été célébrée, des pèlerins venus de Londres, Bristol, Romford et diverses paroisses du comté de Kent ont prié et communié. Après le repas, les pèlerins ont lu un acathiste consacré à Saint Cedde , l'apôtre d'Essex.

L'église Saint-Pierre de Bradwell-on-Sea dans l'Essex est la plus ancienne église en activité en Angleterre. Elle a été construite en 654 sur les fondations d'un fort romain par l'un des cathéchiseurs des îles britanniques, Saint Cedde
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 16 Juillet 2021 à 16:11 | 0 commentaire | Permalien

Que signifie réellement le titre «patriarche œcuménique » ou « universel », d’où vient-il et quelle est sa valeur ?
Patriarche œcuménique : Histoire d’un titre

Le titre complet du primat de la première Église orthodoxe dans l’ordre des dyptiques est : « Archevêque de Constantinople – Nouvelle Rome et patriarche œcuménique ». L’adjectif « œcuménique », « universel », n’est clairement qu’un titre byzantin pompeux, un hommage à la tradition antique.

La doctrine orthodoxe, en effet, n’admet d’autre « juridiction universelle » que celle du Christ : comme les apôtres, unis par la fraternité, ont mené chacun la mission que leur avait confiée Dieu, indépendamment les uns des autres, de même les Églises locales qu’Il a fondées sont des sœurs, unies dans le Saint-Esprit comme les parties d’une unique Église sainte, catholique et apostolique.

Pourtant, des personnes peu au fait des finesses du droit canon et connaissant mal l’histoire ecclésiastique donnent à ce titre une autre acception. Partant du sens général du mot « universel », « œcuménique », ils voient dans ce mot une reconnaissance officielle du rôle de leader mondial de l’orthodoxie du premier des patriarches. Et ce, alors que le nombre de ses fidèles ne dépasse pas 6 millions [1] dans le monde entier, soit environ 2% du nombre total de chrétiens orthodoxes [2].
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 12 Juillet 2021 à 11:24 | 1 commentaire | Permalien

Mythes et légendes du métropolite Stéphane d’Estonie
Analyse de Archiprêtre Igor Prekoup, clerc de l’Église orthodoxe estonienne du Patriarcat de Moscou

Dans une interview à la chaîne de télévision grecque «4E » le métropolite Stéphane d’Estonie a parlé des confesseurs de la foi estoniens et des martyrs de l’Eglise estonienne : « Le martyre compte huit siècles d’histoire en Estonie. Les époques, cependant, se sont suivies sans se ressembler. Avant le XIIe siècle, nous avons été envahi par les Danois, puis les croisés allemands se sont installés pour deux siècles, suivis des Russes, pour les deux siècles suivants. L’histoire des XXe et XXIe siècles est en grande partie une histoire de martyre, car l’Eglise était forte. Pour un million et demi d’habitants, on comptait deux cent mille orthodoxes.

En 1945, le régime communiste, qui avait mis la main sur l’Estonie, a fermé notre Eglise, l’a liquidée, a installé un métropolite venu de Russie de façon anticanonique, et c’est ainsi que les persécutions ont commencé. Les premières persécutions datent de 1920, avec le martyre du premier évêque estonien, Mgr Platon, à Tartu, avec deux autres prêtres... »


Mgr Stéphane a raison, l’histoire des martyrs en Estonie compte déjà huit siècles. Encore faudrait-il préciser qu’il s’agit de martyrs orthodoxes, et non de martyrs chrétiens en général.

Le peuple estonien, c’est un fait, a beaucoup souffert, il a été à deux doigts de disparaître, d’abord à cause de la peste, puis parce que l’Estonie a été un champ de bataille pendant la guerre de Livonie, puis pendant la guerre du Nord.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 9 Juillet 2021 à 07:26 | 0 commentaire | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 38


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile