L’église Sainte-Barbara de Vevey tombe en morceaux.... Discrètement, mais littéralement
L'église orthodoxe russe de la Sainte Mégalomartyre Barbara de Vevey, doit subir d'importants travaux de rénovation.

Dans le magnifique décor intérieur de la communauté orthodoxe russe de Vevey, rue des Communaux, des morceaux de plâtre ont cédé autour des piliers et des fresques illustrant des scènes bibliques. «Qui nous dit qu’un jour un gros morceau de mur ne va pas se détacher? Il y a urgence», lance le protodiacre Michel Vernaz.

Dans le cœur de ce joyau de 140 ans (lire ci-contre), l’iconostase – cloison qui sépare la nef du sanctuaire – a aussi perdu des morceaux et sa couleur dorée. L’éclat de certaines œuvres vieilles de plusieurs siècles s’est méchamment estompé.

À cela s’ajoute la nécessité de rafraîchir la coupole: des coulures d’oxyde de cuivre créent des dégâts sur les façades. Le système électrique et l’éclairage doivent être remis aux normes. Et rajeunir la salle de paroisse en sous-sol ne serait pas un luxe.

Bref, c’est ni plus ni moins une «restauration sans précédent» qui s’impose, selon Michel Vernaz, sur la deuxième plus importante église orthodoxe de Suisse – après celle de Genève.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 24 Avril 2018 à 09:18 | 0 commentaire | Permalien

LE CHRISTIANISME SE MEURT-IL EN EUROPE OCCIDENTALE ?
V. Golovanow

Des études sociologiques effectuées en 2012-2014 montrent que 91 % des 16-29 ans n'ont aucune affiliation religieuse en République Tchèque ; ils sont 80 et 75 % en Estonie et Suède, 72 % aux Pays-Bas. 70 % sont areligieux au Royaume-Uni, 22 % Chrétiens (et les Catholiques, 10 %, dépassent les Anglicans, 7 %) et 6 % musulmans qui sont donc en passe de rattraper le religion d'état !

En France, 64% des jeunes adultes ne s’identifient plus à aucune religion et en Russie 47% (plusieurs études dont en particulier celle de "The Pew Research Center" (1) montrent des chiffres différents : plutôt 10-15 % d'areligieux dans la population russe et 70-75 % de Chrétiens orthodoxes.

Mais il faut souligner qu'il s'agit là de données sur l'ensemble de la population et non sur les 16-26 ans)

Ces chiffres sont publiés dans le rapport "Les jeunes adultes et la religion en Europe" de Stephen Bullivant, Professeur de Théologie et de sociologie des religions et directeur du Benedict XVI Centre for Religion and Society de Saint Mary’s University, à Londres (2). Ils sont fondés sur les données des enquêtes biennales réalisées en 2014-2016 par "European Social Survey" (ESS, www.europeansocialsurvey.org) dans 21 pays d'Europe (dont la Russie) et Israël. Il manque toutefois des pays importants comme l'Italie et surtout les Balkans orthodoxes qui font de l'Orthodoxie une composante importante du Christianisme en Europe.

En p.j. les diagrammes pour chacun des pays d'Europe
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Avril 2018 à 04:21 | 3 commentaires | Permalien

L'église orthodoxe de Harbin ouvre à nouveau!
Une centaine de fidèles assistent à la cérémonie sacrée. Une église orthodoxe orientale a rouvert ses portes samedi à Harbin, la ville glacée de la province du Heilongjiang, dans le nord-est de la Chine, à environ 600 kilomètres de la frontière russe.

Pour le Noël orthodoxe en janvier, les fidèles avaient emprunté une église catholique à proximité.

Mais samedi, une congrégation d'environ 100 personnes a afflué à L'Eglise de la Protection de la Mère de Dieu (Pokrov) pour y célébrer pour la première fois depuis sa fermeture pour réparation en 2014, a rapporté mardi le bureau provincial des affaires religieuses.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 17 Avril 2018 à 09:39 | 1 commentaire | Permalien

L’Église orthodoxe finlandaise a planifié une importante réforme de ses paroisses
Les problèmes de respect des lois du travail, de la propriété et des biens immobiliers seraient transférés à la paroisse-mère. La question de la répartition des recettes financière sera abordée au cours de la réalisation de la réforme.

Cette réforme peut devenir la plus importante transformation dans l’administration de l’Église depuis la guerre.

Pour 2020, l’Église orthodoxe finlandaise doit réaliser cette réforme administrative dont le but est de permettre le développement de l’activité pastorale et paroissiale.

Le site officiel de l’Église orthodoxe finlandaise évoque régulièrement les points que cette réforme doit régler.

La question des modifications qui doivent être apportées aux infrastructures est abordée à tous les conciles locaux de l’Église orthodoxe finlandaise, à celui de 2017, il a été décidé « d’examiner et d’envisager les modifications des limites des paroisses dans toute l’Église pour 2020. » Il est prévu que nouvelles limites s’appliqueront au 1er janvier 2020.

Les différents domaines à réformer sont la vie liturgique, l’éducation et la diaconie.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Avril 2018 à 08:02 | 0 commentaire | Permalien

En Roumanie, le Vendredi saint sera jour chômé
Klaus Iohannis président de la République roumaine, a signé le décret d’application de la loi modificative de l’article 1 du Code du travail de Roumanie (Basilica.ro).

Ainsi la Roumanie orthodoxe rejoint les seize pays de l’Union européenne où est chômé le Vendredi saint, ce Vendredi de la semaine sainte où l’on commémore la condamnation à mort, les souffrances de la Passion et la mort de Jésus Christ, ainsi que sa descente de croix et son ensevelissement.

La nouvelle loi a été adoptée fin février par la Chambre des députés, sur proposition de l’Union démocratique des Hongrois de Roumanie. Le Sénat a entériné ce projet par 86 voix contre 1 et 1 abstention.

Maintenant le Code du travail roumain établit comme jours fériés officiels : les 1er et 2 janvier, le 24 janvier (Journée de l’Union des principautés roumaines), le vendredi saint, le dimanche te le lundi de Pâques, le 1er mai, le 1er juin (Journée de l’enfance), le dimanche et le lundi de Pentecôte, le 15 août (Dormition de la Mère de Dieu), 30 novembre (Saint André), 1er décembre (Fête nationale), les 25 et 26 décembre (Noël).

La Roumanie n’a pas de religion officielle, cependant l’écrasante majorité de la population (87 %) est chrétienne orthodoxe.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 6 Avril 2018 à 16:44 | 0 commentaire | Permalien

Fête de l’Entrée du Seigneur à Jérusalem au métochion de l’Église orthodoxe russe à Damas
Le 1er avril 2018, fête de l’Entrée du Seigneur à Jérusalem, la Divine liturgie a été célébrée à l’église de la représentation de l’Église orthodoxe russe à Damas. L’office était célébré par l’higoumène Arsène (Sokolov), représentant du patriarche de Moscou et de toute la Russie auprès du patriarche d’Antioche la Grande et de tout l’Orient.

A la fin de l’office, le père Arsène a souhaité une bonne fête aux paroissiens : « Depuis 7 ans que dure la guerre en Syrie, nous célébrons pour la première fois ici avec vous les offices de l’Entrée du Seigneur à Jérusalem, de la Semaine sainte et de Pâques, qui sont les offices divins les plus importants de l’année liturgie. Que le Seigneur nous bénisse et nous donne sa force ! »
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Avril 2018 à 12:26 | 0 commentaire | Permalien

L'UNESCO considère ces monuments comme « les plus parfaits et les mieux conservés de l'art médiéval d'Europe de l'Est », et ses fresques, réalisées en 1259, comme « l'une des plus importantes collections de peintures médiévales »

Elle se compose de trois bâtiments, dont le premier est l'église de l'Est, construite au Xe siècle. Cette première église a été agrandie au milieu du XIIIe siècle à la demande du sébastocrator Kalojan, le gouverneur de Sofia, qui fit construire le second bâtiment, haut de deux étages, à côté de l'ancien. La troisième église a été édifiée au début du XIXe siècle. C'est ici que fut enterrée la reine Éléonore de Bulgarie (1860-1917), dont les restes furent dispersés par les communistes, avant d'y retrouver leur place.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 30 Mars 2018 à 18:18 | 0 commentaire | Permalien

 LA MAGIE ET LE MAGISME:  COMMENT SE MANIFESTENT- ILS DANS NOTRE VIE
Pravoslavie.ru : VALÉRI DOUKHANINE
DOCTEUR EN THÉOLOGIE

Traduction : Laurence Guillon pour P.O.

Le christianisme confesse que tout, en ce monde, est soumis à la Divine Providence. Il n’est rien qui eut échappé à la sollicitude sage et précise de notre Père Céleste. Même les peines et les malheurs, même nos chutes spirituelles sont permis par Dieu pour nous ramener possiblement à la raison.

De sorte qu’on ne peut obtenir de bienfait véritable sans se tourner personnellement vers Dieu. L’homme est doté d’une volonté propre, et il est libre de se tourner vers le Christ, quoiqu’il se produise autour de lui (guerre, révolution, crise économique etc.)

La vision du monde magique (1) suppose qu’il n’y a pas de Providence Divine, ni liberté, mais une force secrète, cachée qui embrasse toute la création de façon invisible. Les gens, les esprits invisibles, les éléments de la nature, tout est soumis aux lois occultes. Celui qui a trouvé la clé de ces lois contrôle le monde.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Mars 2018 à 05:00 | 5 commentaires | Permalien

SUISSE: La chapelle de l’hospice Saint-Jacques à Saint-Maurice  accueillera les fidèles orthodoxes du diocèse de Chersonèse
Située sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle (d’où le nom de l’hospice auquel est rattachée la chapelle), la cité agaunoise constitue un lieu de pèlerinage important, y compris pour les fidèles orthodoxes.

Cette abbaye est traditionnellement une destination de pèlerinages catholiques. Désormais des pèlerins orthodoxes pourront venir prier dans l’église Saint Jacques

Le 28 février 2018 l’abbé Jean Scarcella ainsi que le père Olivier Roduit, intendant de l’abbaye, et le père Augustin Sokolowski appartenant au clergé de la cathédrale de la Sainte Trinité à Paris, ont signé un accord portant sur la transmission au diocèse de Chersonèse de l’église Saint Jacques. Conformément à cet accord le diocèse de Chersonèse pourra occuper les lieux à titre gratis et y célébrer des offices.

Une liturgie orthodoxe a été officiée pour une première fois à l’abbaye Saint-Maurice d'Agaune en Valais

A l’expiration d’un délai de vingt ans l’accord sera renouvelé par tacite reconduction. Depuis un certain temps des offices orthodoxes sont célébré dans cette église avec la bénédiction de Mgr Nestor et l’assentiment du père supérieur de l’abbaye Saint-Maurice.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Mars 2018 à 11:25 | -1 commentaire | Permalien

Un entretien de Père André Phillips avec Mihail Bacauanu
L’Église et l'État

Père André :La relation entre l’Église et l'État a toujours été sujet à tensions - et elle le sera toujours. L’Église est « dans le monde, mais pas du monde», l'État est de ce monde.

Quand le clergé est payé par l'État, il doit être particulièrement prudent pour ne pas devenir des marionnettes ou des outils de l'État. Nous devons parler par l'Esprit Saint, non pas avec l'esprit laïque des politiciens et des bureaucrates.

Mihail Bacauanu - L'Eglise orthodoxe roumaine a fait des compromis avec les communistes. Il est vrai que certains évêques ont été tués par les communistes et que des milliers de prêtres ont été emprisonnés. Toutefois, l’opinion qui prévaut est celle du compromis.

La justification en était le «salut» de l’Église. Est-ce que l’Église orthodoxe roumaine a pris la bonne décision? Aujourd'hui, il semble l'histoire se répète. Est-ce digne cette sorte de compromis?
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 15 Mars 2018 à 06:24 | 0 commentaire | Permalien

UNE THÉOLOGIENNE DE L'ÉGLISE ORTHODOXE DE SOFIA CONDAMNÉE POUR INCITATION À LA DISCRIMINATION CONTRE UNE ASSOCIATION NON CHRÉTIENNE
Un tribunal de la capitale bulgare a estimé en août 2017 que le président d'un groupe d'études religieuses était coupable d'incitation à la discrimination contre un groupe spirituel centré sur le yoga et la méditation. La décision a fait l'objet d'un appel.

LES FAITS

Le Centre Sri Chinmoy est une association qui promeut le yoga, la méditation et un mode de vie en accord avec la philosophie de Sri Chinmoy (*), un guide spirituel américain. L'association organise des concerts, expositions et publie des livres.

Entre 2006 et 2008, Dessislava Panayotova, présidente du Centre d'études théologiques et des consultations (CETC) de l'église orthodoxe St. Cyril de Sofia, avait fait annuler des concerts de l'association à de nombreuses occasions, alors que des responsables de salles avaient déjà signé des contrats avec le Centre Sri Chinmoy.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Mars 2018 à 16:48 | 5 commentaires | Permalien

Jérusalem: LES ANATHÈMES DU SAINT SÉPULCRE
Av. Alexander Winogradsky Frenkel (1) a publié le 02 mars 2018 un long article (2) sur la situation à Jérusalem dont je vous propose le passage sur la célébration du Dimanche du Triomphe de l’Orthodoxie ou des Icônes dans la basilique du Saint Sépulcre (j'ai ajouté des sous-titres pour plus de clarté). V. Golovanow

av. Alexander

« LE RITE DES ANATHEMA »

Le 25 février, au matin, tous les offices eurent lieu selon la tradition au sein de l’Anastasis. Le jour est particulier pour chacune des juridictions en présence. Le patriarcat orthodoxe de Jérusalem célèbre le premier dimanche du Grand Jeûne ou Carême qui mène à la Pâque. Il est consacré au « triomphe de l’Orthodoxie » et rappelle que, par la décision du VIIème Concile œcuménique, les icônes sont légitimes et qu’il est licite de représenter Jésus, sa Mère et les saints car ils sont le reflet de l’incarnation et du salut tels qu’ils sont confessés par la foi reçues des apôtres. Ce dimanche rappelle les exigences de la foi « authentique = orthodoxe (foi droite, glorieuse, véritable) qui est aussi en tension sur la « plénitude de tout, le plérôme = elle est « kath’olon », catholique ».

Selon l’antique tradition orientale, un service particulier est ensuite célébré devant l’Edicule récemment restauré : « le rite des Anathema ». Une série longue et qui remonte le cours de l’histoire de vingt siècles de christianisme : les noms de ceux qui se sont fourvoyés dans l’erreur théologique sont « anathema » – maudits » et ceux qui ont été fidèles à la foi authentique sont rappelés « pour une mémoire éternelle ».
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Mars 2018 à 11:01 | 5 commentaires | Permalien

Le prêtre martyr Zinovy Sutormine (1864-1920)
Le prêtre-martyr Zinovy Evstafievich Sutormine naquit le 30 octobre 1864 dans une famille paysanne. Diplômé de l'école centrale des aides-médecins d'Omsk, il servit en tant qu'aide-médecin en chef au 3ème département militaire de la troupe cosaque de Sibérie.

A l'âge de 35 ans, Zinovy Evstafievich commença à servir à l'église comme lecteur. Le 21 février 1899, il fut ordonné diacre par le frère de sa femme, l'évêque d'Omsk et de Semipalatinsk Serge (Petrov), pour l'église de la Résurrection de la ville de Semipalatinsk.

Le 11 juillet 1911, le père Zinovy fut ordonné prêtre pour l'église en construction Saint Nicolas le Thaumaturge du village de Verkh-Oulbinsk, situé dans le district de Zmeïnogorod (actuellement, cet endroit se trouve dans la ville d'Oust-Kamenogorsk).

Grâce au travail du père Zinovy, la construction de l'église s'acheva en 1913, et celle-ci fut consacrée le 30 juin 1913 en présence de mille cinq cents fidèles. Après la révolution de 1917, l'église ne fut pas longtemps utilisée comme telle et au début des années 30, elle fut transformée en école. Plus tard, elle abrita un certain nombre d'autres organisations, et en été 2000 les murs de l'église furent démolis.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 5 Mars 2018 à 08:58 | 0 commentaire | Permalien

Sergueï Lavrov a assisté jeudi à l'inauguration à Belgrade de la grande mosaïque du temple Saint-Sava
Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a assisté jeudi à l'inauguration à Belgrade de la grande mosaïque du temple Saint-Sava, deuxième lieu de culte orthodoxe du monde.

Cette mosaïque a été financée à hauteur de 4 millions d'euros par le géant pétrolier russe Gasprom.

En visite officielle de deux jours à Belgrade, le chef de la diplomatie russe a pu y admirer cette mosaïque aux proportions impressionnantes récemment achevée, qui orne la coupole centrale de l'église, oeuvre de 70 artistes russes et serbes.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 22 Février 2018 à 17:11 | 1 commentaire | Permalien

LA MACÉDOINE, « UN TEST POUR L’ÉGLISE ORTHODOXE GRECQUE »
Depuis l’indépendance de la Macédoine en 1991, l’Église orthodoxe grecque s’oppose à ce que ce pays des Balkans adopte le même nom que celui de la région de Thessalonique.

Le chercheur Nicolas Kazarian, spécialiste du monde orthodoxe, revient sur les positions de l’Église.

POURQUOI L’ÉGLISE ORTHODOXE GRECQUE EST-ELLE HOSTILE AU NOM DE MACÉDOINE ?


Nicolas Kazarian
: Au XIXe siècle, la Grèce a mis l’Église au cœur de la machine symbolique qui va forger l’identité grecque. C’est un pays où l’identité est une question sacrée. Ainsi l’appellation de l’Ancienne République yougoslave de Macédoine est vue comme une réappropriation culturelle par Skopje de l’histoire grecque.

Pour l’Église orthodoxe grecque, l’usage de ce nom de Macédoine est perçu comme une forme de révisionnisme historique. Elle ne voulait pas s’en mêler au début. Cependant, elle a changé d’avis estimant que le pouvoir religieux doit dire au peuple quand il se trompe. L’Église intervient pour protéger la sacralité des éléments constitutifs de l’histoire nationale grecque. Cependant, sur la question territoriale, je doute que l’argument de l’invasion de la Grèce par ce petit pays des Balkans, invoqué par certains partis politiques grecs, soit repris par l’Église. C’est plus une peur agitée par les nationalistes
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Février 2018 à 13:10 | 4 commentaires | Permalien

À Bucarest, derrière le Parlement, s’érige actuellement la future cathédrale nationale de Roumanie et bientôt l’édifice orthodoxe le plus haut du sud-est de l’Europe.

Ce projet titanesque, largement financé par des fonds publics, divise la population, croyante comme non croyante.
À 45 mètres au-dessus du sol, au cœur de Bucarest, 600 ouvriers s’activent jour et nuit. D’ici à début décembre, ils doivent terminer l’ossature de la future cathédrale nationale , pour que le lieu accueille la célébration du centenaire de la Grande Roumanie.

Un symbole pour cette construction qui anime les esprits depuis si longtemps. Dès 1885, le poète Mihai Eminescu avait émis l’idée d’un tel ouvrage pour rendre hommage aux soldats morts pendant la guerre d’indépendance contre les Ottomans. Le roi d’alors, ­Carol Ier, l’avait retenue mais aucun lieu n’avait fait l’unanimité.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 8 Février 2018 à 18:48 | 1 commentaire | Permalien

La Syrie au centre de la rencontre à Vienne entre catholiques et orthodoxes
par Jacques Berset, cath.ch, avec I.Media

La réunion du 10 au 12 février 2018 sera présidée côté russe par le métropolite Hilarion, président du Département pour les relations extérieures du Patriarcat, et côté catholique par le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens.

Des représentants du Vatican et de l’Eglise orthodoxe russe se réuniront à Vienne, en Autriche, du 10 au 12 février 2018 à l’occasion du deuxième anniversaire de la rencontre historique entre le pape François et le patriarche orthodoxe Cyrille de Moscou, à La Havane le 12 février 2016.

A cette occasion sera présenté un catalogue des édifices religieux chrétiens détruits lors de la guerre en Syrie. Ce répertoire a été réalisé en commun par des représentants des Eglises orthodoxe et catholique, précise le hiéromoine Stéphane Igumnov, secrétaire pour les rapports interchrétiens du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou. Quelque 120 églises ont été détruites, dont certaines ont été profanées et dynamitées par les terroristes islamiques.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 6 Février 2018 à 11:08 | 2 commentaires | Permalien

Un office orthodoxe a été célébré dans la plus ancienne église des îles Féroé
Le site de l’Église orthodoxe russe en Islande informe que l’archiprêtre Timothée Zolotusky, recteur de la paroisse Nicolas-le-Thaumaturge de Reykjavik (Islande) a effectué une visite pastorale aux îles Féroé . Ces îles, situées dans la partie septentrionale de l’océan Atlantique entre l’Écosse et l’Islande, font partie du royaume du Danemark.

Le 13 janvier, dans le village de Kirkjubøur / île Streymoy /, le père Timothée Zolotusky a célébré un office à Olavskirkjan (Saint-Olaf), la plus ancienne église conservée sur les îles Féroé. Saint Olaf II Haraldson (995–1035) roi de Norvège est l’un des saints les plus vénérés des chrétiens de Scandinavie.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 3 Février 2018 à 06:50 | 0 commentaire | Permalien

En Allemagne, une église rasée pour faire place à une mine de charbon
L’église d’Immerath, en Allemagne, a été rasée pour permettre l’extension d’une mine de lignite à ciel ouvert, exploitée le géant RWE. Paroissiens et écologistes s’indignent de cette décision.

Immerath, ses maisons en briques rouges, son moulin, son cloître des Filles de la Croix de Liège, son église Saint-Lambert… Son cloître ? Son église ? Disparus. Comme une grande partie de ce village de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, en Allemagne. Depuis 2013, Immerath est un village fantôme où ne persistent qu’une soixantaine d’irréductibles. <...>

La vieille église, construite à la fin du XIXe siècle, elle, n’a pas eu la chance d’être déménagée. En début de semaine, elle a purement et simplement été rasée, malgré la vive opposition des habitants et de militants écologistes. « Qui détruit la culture détruit aussi les êtres humains », avaient clamé en vain des militants de Greenpeace sur une banderole, lundi 8 janvier matin.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 30 Janvier 2018 à 14:46 | 1 commentaire | Permalien

L'ÉGLISE RUSSE DANS LE GOLFE PERSIQUE
LA PAROISSE DU SAINT APÔTRE PHILIPPE AUX ÉMIRATS ARABES UNIS

La paroisse orthodoxe russe de Deira (quartier nord de Dubaï, au bord du Golfe Persique,) a été fondée 2005. En 2007 le Sultan bin Mohammed al-Qasimi, émir de Charjah a attribué un terrain pour la construction de l'église Consacrée en 2011 au saint apôtre Philippe, qui avait évangélisé la région.

Elle les offices réguliers, tous les vendredi, samedi et dimanche sont célébrés par le recteur en est l'archimandrite Alexandre (Zarkechev).

Il y a, d'après lui, plusieurs dizaines de milliers de Russes dans les EAU, car la politique de l'état est très accueillante pour les émigrants, qui composent 80% de sa population. Un centre culturel et éducatif a été inauguré en 2012 dans un immeuble de 3 étages attenant à l'église qui organise catéchisme et cours de russes, expositions, concerts et conférences.

Toute activité missionnaire est interdite dans le pays, mais la paroisse permet à la diaspora russe de conserver ses racines, alors que ceux qui ne la fréquentent pas les oublient et ont tendance à s'assimiler rapidement, mais cette communauté n'est pas simplement un "club russe": elle préserve aussi les fondements spirituels et moraux de ses membres.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 29 Janvier 2018 à 22:11 | 2 commentaires | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 33


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile