Des archéologues russes étudient  plusieurs anciennes églises chrétiennes en Syrie
Des archéologues russes et syriens participent à un projet de préservation des premières églises chrétiennes en Syrie, a fait savoir le service de presse de l'Institut d'histoire de la culture matérielle (IIMK) de l'Académie des sciences de Russie.

"Une expédition russo-syrienne a commencé à travailler en Syrie, dans le but d'étudier l’état de conservation des monuments paléochrétiens sur le territoire syrien et de réparer les dommages subis par les temples médiévaux à cause de la guerre", indique le message.

De premières études ont déjà été menées sur les monuments byzantins du début du Moyen Âge: les églises des Ve-VIe siècles dans le village de Deir al-Salib dans le nord de la Syrie et dans la Basilique de Qasr ibn Vardan, également connue sous le nom de Temple des quatre éléments.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 27 Avril 2021 à 12:50 | 0 commentaire | Permalien

La Côte d’Azur, terre de conversion des musulmans. Sur les 4 468 adultes qui ont reçu le baptême catholique en France
Par Patrick Seifert "Valeurs actuelles"

Un nombre croissant de musulmans se convertissent au christianisme en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Plus qu’un phénomène silencieux, propre au territoire, une tendance lourde qui dépasse ses frontières.


Alors que les tensions fleurissent autour des projets de construction de mosquées à Fréjus ou à Nice, l’islam apparaît, à tort, en pleine progression sur la côte azuréenne, comme sur l’ensemble du territoire. Ses courants extrêmes prolifèrent, mais au sein d’une population musulmane en voie de repli. Selon la dernière étude Arab Baromètre, publiée en février dernier, son sentiment religieux recule nettement. Réalisé auprès de 25 000 personnes dans dix pays arabes, ce sondage montre que la part des athées augmente fortement, dépassant même les 45 % chez les 18-29 ans en Tunisie.

Parallèlement, un mouvement croissant de conversion des musulmans au christianisme est observé, sans surprise pour certains. C’est le cas du père Mitch Pacwa, expert du Moyen-Orient : « Nous sommes à l’heure des premières conversions massives de musulmans au christianisme », affirme-t-il. Pour l’homme d’Église, « la violence de l’islam, sous sa forme la plus poussée, celle des islamistes, serait à l’origine de défections individuelles qui se multiplient ».
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 22 Avril 2021 à 19:37 | 2 commentaires | Permalien

Est-ce une tentation contre la foi orthodoxe que de vouloir chercher la vérité catholique ?
Par Guillaume d’Alançon

L’adhésion à une croyance s’appuie particulièrement sur des phénomènes d’ordre psychologique. Nous pourrions évoquer le besoin de sécurité au plan cognitif ou encore celui de faire corps avec une communauté humaine.

Dans l’ordre de l’attente religieuse, c’est la personne toute entière qui est impliquée, jusque dans son rapport intime au Logos, à la Vérité.

Lorsqu’un catholique se rend dans un monastère orthodoxe par amitié, qu’il essaie de découvrir ce que vivent les moines et partage avec eux le quotidien des offices, repas, travaux, récréations, il fait une expérience forte qui pourrait remettre en cause certains de ses enracinements.

En effet, si la semaine précédente, ce même catholique a séjourné dans un monastère catholique et a vécu à peu près les mêmes événements, son intelligence est soumise à un questionnement, sans doute pour une part d’origine psychologique, mais radical dans l’ordre du rapport à la vérité.

Rentré chez lui, il peut alors mesurer avec la distance nécessaire les écarts parcourus. Sans doute ne lui est-il pas demandé d’entrer dans une démarche sceptique, relativiste ou bien nihiliste, pour espérer comprendre ce qui s’est passé au niveau de son ressenti émotionnel et de son approche rationnelle. Une telle remise en cause serait inhumaine ou en tous cas contraire à une saine démarche de recherche de la vérité.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Avril 2021 à 13:55 | 1 commentaire | Permalien

Des archéologues et des restaurateurs russes en visite à la Représentation de l’Église russe à Damas
Le 8 avril 2021, la Représentation de l’Église orthodoxe russe à Damas a reçu la visite d’un groupe d’archéologues et de restaurateurs russes, emmenés par D. Mediantsev, président de l’Association des tailleurs de pierre de Russie (Tsentr kamni – Centre de la pierre). Des spécialistes venus de différentes villes russes restaureront l’arc de triomphe de Palmyre, détruit par les terroristes.

A la chapelle Saint-Ignace-le-Théophore, l’higoumène Arsène (Sokolov), représentant du patriarche de Moscou et de toutes les Russies auprès du patriarche d'Antioche la Grande et de tout l'Orient, a accueilli le groupe et leur a parlé de l'histoire de la Représentation.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 12 Avril 2021 à 10:44 | 0 commentaire | Permalien

1. PRÊTRE IOAN DIMITROV: "  DEVANT LA CROIX ET L'EVANGILE, TOUT LE MONDE EST ÉGAL: LE SÉNATEUR ET LE MIGRANT"
Partie 1. Développement communautaire - Une expérience incroyable

Vladimir Basenkov


Comme le dit le père Ioan lui-même, de l'extérieur, son voyage de la Moldavie à la France en passant par la Russie peut sembler aléatoire à certains . Mais le prêtre de la cathédrale de la Sainte Trinité de Paris et, en même temps, le chef du Centre de formation continue du diocèse de Chersonèse est certain: tout dans sa vie se passe selon la Providence . Nous avons discuté avec le prêtre Ioan Dimitrov de théologie, de l'histoire d'un monastère russe dans la campagne française, du mouvement des jeunes orthodoxes en France et de l'importance de les unir , des leçons de ministère sacerdotal.

***
Père Ioan , bon après-midi! Pourriez-vous nous en dire un peu plus sur vous. Vous venez de Moldavie ? Comment êtes-vous arrivé en France?

- Oui, je suis né et j'ai grandi dans une petite ville multiculturelle de Moldavie, où j'ai déjà reçu un premier «vaccin»: "Vous êtes un étranger!" Le plus souvent par plaisanterie, mais souvent ils m'appelaient bulgare, car de mon côté paternel, j'étais originaire de Bulgares qui ont émigré dans l'Empire russe à la fin du 19e siècle. De plus, mon parcours d '«étranger» s'est poursuivi à Odessa, où j'ai étudié au séminaire de 2004 à 2008.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 26 Mars 2021 à 14:11 | -4 commentaire | Permalien

Yakoutie: Orthodoxie du bout du monde
La Yakoutie a beaucoup souffert des répressions staliniennes.

La Yakoutie, c’est la terre des mammouths et des hommes préhistoriques, un sol riche en diamants et or noir. C’est aussi une terre de missionnaires. Parmi eux : le père Roman, évêque de Yakoutie. Il explique à la revue Foma pourquoi les Yakoutes vous regardent droit dans les yeux, et ce qu’ils font quand leur voiture tombe en panne en plein hiver.

«Nous savons qu’avant 1916, le pays comptait 300 églises et chapelles où officiaient 200 prêtres, dont la moitié étaient Iakoutes. En 1993, la région ne recensait plus une seule église, plus un prêtre. En 2013, nous fêtons le vingtième anniversaire de la renaissance du diocèse iakoute : la contrée compte aujourd’hui 65 églises et 60 prêtres. Et il reste encore beaucoup de villes et villages reculés dont les habitants souhaitent avoir une église et un prêtre mais n’en ont toujours pas.

Pour répondre à cette demande, nous avons ouvert à Yakoutsk un séminaire de formation des prêtres pour la région. Je peux vous assurer que former un prêtre est autrement difficile que de bâtir une église ! La plupart des prêtres qui servent actuellement en Yakoutie sont originaires d’autres régions russes. Notre objectif est de former des prêtres parmi les locaux. Il faut des gens habitués à ce climat très dur, qui comprennent bien la vie d’ici dans toute la diversité de sa culture.

Quand je suis arrivé, il y a deux ans, j’ai amené avec moi un certain nombre de mes étudiants, prêtres eux aussi. Ils m’ont suivi parce que ce sont des héros. Mais je ne le leur dirai pas. Ils sont encore jeunes, ils risqueraient d’en tirer de l’orgueil.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 25 Février 2021 à 09:39 | 0 commentaire | Permalien

Le Vatican et la plupart des régions d'Italie ont assoupli les restrictions imposées en raison du COVID-19
La plupart des régions d'Italie ont partiellement levé lundi les mesures restrictives introduites pour lutter contre la propagation du coronavirus, ont rapporté les médias européens.

Nous parlons de 16 régions dans lesquelles le niveau de menace a maintenant été abaissé de «orange» à «jaune», c'est-à-dire que la situation avec le coronavirus s'y est récemment améliorée. Parmi eux se trouvent la région du Latium, qui comprend Rome, et la Lombardie, dans laquelle se trouve Milan.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Février 2021 à 11:08 | 1 commentaire | Permalien

UN ANCIEN TEMPLE ESPAGNOL DE GRENADE A ÉTÉ DEFINITIVEMENT  TRANSFÉRÉ À  LA COMMUNAUTÉ ORTHODOXE RUSSE
Le 23 janvier 2021, une cérémonie a eu lieu pour le transfert officiel de l'église Saint-Barthélemée, construite au XVIe siècle, à la communauté locale du Patriarcat de Moscou, selon Patriarchia.ru

Le document a été signé dans le cadre du développement des accords conclus lors de la réunion du hiérarque de l'Église orthodoxe russe, l'archevêque Nestor de Madrid et de Lisbonne, avec l'archevêque de Grenade Francisco Javier Martinez Fernandez, le 13 octobre 2020.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Janvier 2021 à 15:09 | 0 commentaire | Permalien

Une paroisse de l’Est des États-Unis est retournée au sein de l’Église hors frontières  d’où elle est partie après sa réunification avec l’Église orthodoxe russe en 2007
La communauté de la paroisse de l’ Assomption à Stafford, en Virginie, est retournée13 ans plus tard à l’Église russe hors frontières qu’elle avait quittée pour protester contre sa réunification avec le Patriarcat de Moscou.

Selon le site internet du diocèse d’Amérique de l’Est, il y a quelques semaines, le prêtre John Trepachko, resteur de la communauté, a écrit au doyen du district métropolitain du diocèse d’Amérique de l’Est, le père Victor Potapov, au sujet du retour de sa paroisse au sein de l’Église russe hors frontières.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 20 Janvier 2021 à 07:14 | 0 commentaire | Permalien

Les hiérarchies de l'Église chypriote demandent de retirer immédiatement la reconnaissance de la nouvelle Eglise d’Ukraine (P.Constantinople)
Quatre métropolites de l'Église de Chypres ont accusé Mgr Chrysostome II de violation flagrante du système synodal en raison de la commémoration d'Épiphane Doumenko (responsable de la nouvelle Eglise d’Ukraine) pendant l’office .

Le 24 octobre 2020, le métropolite Nicéphore de Kykkos, le métropolite Athanase de Limassol, le métropolite Isaiah de Tamasos et le métropolite Nicolas d'Amathundus de l'Église orthodoxe de Chypre ont fait appel à l'archevêque Chrysostome avec une demande d'annuler immédiatement la décision anti-canonique et invalide d'inclure le nom de l'Église orthodoxe d’Epiphane Doumenko . Le texte du message des métropolites a été publié par l'édition grecque Rompheaa .

Dans leur appel, les évêques chypriotes insistent sur leur position initiale, selon laquelle «la décision du patriarche œcuménique d'accorder « l'autocéphalie » aux structures schismatiques de l'Église ukrainienne est arbitraire, anti-canonique ».
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 30 Octobre 2020 à 16:43 | -1 commentaire | Permalien

L'Église orthodoxe russe a été horrifiée par les modifications de l'ancien monastère de Chora adapté pour devenir une mosquée à Istanbul
La pièce la plus précieuse de l'histoire de l'art!

La fresque et les mosaïques étaient inaccessibles et la structure a été presque détruite. L'ambiance mystique, le caractère, la valeur artistique ont disparu. C'était l'un des endroits les plus impressionnants d'Istanbul, la mosaïque et les fresque qui s'y trouvent étaient très précieux et admirés pendant des heures.


L'Église orthodoxe russe est choquée de voir à quel point l'intérieur de l'ancien monastère de Chora à Istanbul a changé après sa transformation en mosquée.

L'archiprêtre Nikolai Balachov, responsable adjoint du département synodal des relations extérieures de l’EOR, a publié mercredi deux photos du monastère sur son Facebook - avant août de cette année, lorsque le monastère avait encore le statut de musée, et l'actuel, après que le monastère ait été transformé en mosquée sur décision du président turc Recep Tayyip Erdogan ...

«Le monastère de Chora à Istanbul a été « adapté » pour être utilisé comme mosquée. Malheur aux chrétiens orthodoxes. Les témoignages vivants de ce qu'était Constantinople, la reine et la mère des villes, sont enterrés sous nos yeux… Celui qui voit, comprend », écrivait le prêtre.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 30 Octobre 2020 à 09:58 | -2 commentaire | Permalien

Le patriarche Bartholomée déménagerait d'Istanbul aux Etats-Unis?
Le Synode du Patriarcat de Constantinople a un nouveau statut de l'archidiocèse américain. Pourquoi l'ancienne Charte était-elle mauvaise et à quelles fins le Phanar a-t-il besoin d'un nouveau statut?

Le 6 octobre 2020, le synode du Phanar a décidé de suspendre le statut de l'archidiocèse du patriarcat de Constantinople aux États-Unis et a annoncé l’introduction d'un nouveau statut.

Commentant cette décision l'archevêque Elpidophoros , responsable de l'archidiocèse aux États-Unis, , a déclaré : «Aujourd'hui, nous nous sentons heureux, car avec cette décision, le patriarcat œcuménique nous donne une excellente occasion de représenter conjointement notre Église à l'occasion de son 100e anniversaire.» Il a précisé qu'un comité conjoint sera créé pour élaborer le nouveau statut, qui comprendra des représentants du clergé et des laïcs de l'archidiocèse et des représentants du Phanar. En outre, Mgr Elpidophoros a remercié le «primat de l'orthodoxie», c'est-à-dire le patriarche Bartholomée, pour «l'excellente opportunité de restaurer l'archidiocèse à partir de rien».
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Octobre 2020 à 22:56 | Permalien

L'archevêché  catholique de Grenade a remis à une paroisse du patriarcat de Moscou une église située  dans le centre de cette ville
Le 13 octobre 2020, l' archevêque Nestor de Madrid et de Lisbonne a rencontré Mgr Francisco Javier Martinez Fernandez, archevêque de Grenade. Participait à cette rencontre le secrétaire du diocèse hispano-portugais, l' archiprêtre Andrei Kordotchkine.

Un accord a été conclu sur le transfert à la paroisse orthodoxe russe de Grenade (Espagne) de l'église Saint Bartholomée , située dans le centre-ville. La communauté a été admise dans le diocèse en 2018.

Le lendemain, lors de la fête de la protection du Très Saint Mère de Dieu, fête patronale, Mgr Nestor y a célébré une liturgie solennelle . Lui concélébraient le secrétaire du diocèse, l'archiprêtre Andrei Kordochkin, l'archiprêtre Mikhail Ustimenko et le prêtre Valery Baydak.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 16 Octobre 2020 à 13:26 | 0 commentaire | Permalien

Pourquoi est-ce que le Phanar n’accorde pas l’autocéphalie à l’Église finlandaise ?
Le 5 octobre s’est réuni le synode de l’Église orthodoxe finlandaise.

Pour le monde orthodoxe il n’y a là rien d’exceptionnel et l’événement ne devrait pas retenir l’attention.
Mais la situation est très particulière : ce synode s’est déroulé au Phanar et sous la surveillance de l’un des hauts dignitaires du patriarcat de Constantinople.

Avant 1923, l’Église orthodoxe finlandaise était partie intégrante de l’Église orthodoxe russe, puis elle a reçu le statut d’Église autonome au sein du patriarcat de Constantinople. Dès cette même année, 1923, les autorités finnoises ont demandé au Phanar d’accorder l’autocéphalie à leur Église, mais le patriarche d’alors, Mélite, a répondu que le moment n’était pas venu. En 1980, les autorités religieuses l’Église orthodoxe finlandaise ont réitéré la demande, mais cette fois-ci n’ont pas eu l’honneur d’une réponse d’Istamboul.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Octobre 2020 à 17:50 | 0 commentaire | Permalien

Le Synode du Patriarcat de Constantinople a suspendu la Charte de son archidiocèse aux Etats-Unis
Le patriarche Bartholomée insiste sur l'abolition des institutions précédentes et la construction d'une verticale Phanar du pouvoir

Le Saint Synode du Patriarcat de Constantinople, présidé par le Patriarche Bartholomée, a suspendu de manière inattendue le statut de l'archidiocèse du Patriarcat de Constantinople aux États-Unis, annonce l'UOJ se référant à la publication "Romphea".

Selon le portail grec, cette décision est motivée par le désir de « renforcer le rôle de la plus grande province de l'Église Mère avec une nouvelle vision et une nouvelle constitution adaptées aux besoins pastoraux contemporains en évolution et en mutation de la société américaine».

Ce qui se cache exactement derrière ce libellé n'est pas encore clair. Très probablement, le Phanar tente d'empêcher le départ progressif de la diaspora grecque aux États-Unis du patriarcat de Constantinople, car il est bien connu que dans les années 1990, l'archidiocèse avait des relations très compliquées et tendues avec le patriarche Bartholomée et son synode. Il s’agissait des différends sur les limites de son indépendance.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Octobre 2020 à 21:42 | 11 commentaires | Permalien

Une étoile de l’Orthodoxie en France, le Père Boris Borinskoy ( + 1925-2020) s’est éteinte le 7 août dernier à l’âge de 96 ans. Qui était le Père Boris, né à Paris en 1925 au sein d’une famille aristocratique de l’émigration russe ? Le théologien, le professeur de dogmatique, le prédicateur, le père spirituel ? Nous reviendrons sur ces différentes figures, de cette personnalité marquante de l’Orthodoxie.

Nous évoquerons aussi les tensions en Méditerranée orientale et l’émoi provoqué par les décisions des autorités turques de transformer en mosquée des sites majeurs du patrimoine byzantin, à savoir la cathédrale Sainte Sophie et l’ensemble monastique de Saint Sauveur in Chora.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 23 Septembre 2020 à 09:07 | 0 commentaire | Permalien

Monseigneur Jean (Zizoulas), métropolite de Pergame, constate que l’Eglise russe refuse de reconnaître le patriarche Bartholomée « pape de Rome de l’Orient » et que cela inhibe le dialogue avec les catholiques.

L’Eglise orthodoxe russe ainsi que plusieurs Eglises orthodoxes locales n’admettent pas la primauté du patriarcat de Constantinople dans l’ensemble du monde orthodoxe. Monseigneur Jean dit que tant que l’orthodoxie n’a pas son propre « pape de Rome » le dialogue avec les catholiques ne pourra pas s’approfondir.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 16 Septembre 2020 à 11:12 | 41 commentaires | Permalien

L’évêque Amfilohije, qui dirige l’église au Monténégro, s’est ouvertement retourné contre le gouvernement à cause de la loi sur la propriété.
Archiprêtre Nicolas Balachov: Les résultats des élections au Monténégro donnent l'espoir de mettre fin à la politique anti-ecclésiale dans ce pays

L’Église orthodoxe serbe a fait valoir que la loi permet à l’État monténégrin de confisquer ses biens en prélude à la création d’une église monténégrine distincte. Cela a été nié par le gouvernement.

L’évêque Amfilohije, qui dirige l’église au Monténégro, s’est ouvertement retourné contre le gouvernement à cause de la loi sur la propriété. Le principal groupe d’opposition, l’alliance pro-serbe et pro-russe «Pour l’avenir du Monténégro», a soutenu les manifestations dirigées par l’Église contre la loi sur la religion, et il souhaite des liens plus étroits avec Belgrade et Moscou.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 2 Septembre 2020 à 08:44 | 0 commentaire | Permalien

Une analyse de Raphaël Blere - Au Monténégro, l'Eglise orthodoxe serbe face à la persécution de l'Etat
Au Monténégro, l'Etat entend réduire l’influence de l'Eglise orthodoxe serbe, à travers la création d'une Église autocéphale et une loi controversée sur «la liberté religieuse». Une analyse de Raphaël Blere, consultant en Intelligence économique.

Au Monténégro, à l’approche des nouvelles élections législatives du 30 août, les tensions sont toujours aussi grandes entre le gouvernement et l’Eglise orthodoxe serbe du Monténégro dirigée par le métropolite Amphiloque.

En cause : la loi sur la liberté religieuse, votée par le Parlement le 26 décembre 2019. Celle-ci oblige l’Eglise orthodoxe serbe à présenter les titres de ses propriétés datant d’avant 1918, chose souvent impossible pour des raisons historiques, sous peine de nationalisation. Une mesure que l’Eglise orthodoxe serbe juge inacceptable et discriminatoire, alors que les autres communautés religieuses ne sont pas concernées par cette décision gouvernementale.

En effet, le Monténégro coopère avec les autres confessions, musulmanes, juives et catholiques. Un concordat a même été signée avec l’Eglise de Rome en juin 2011, lui permettant de jouir d’une certaine indépendance

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 26 Août 2020 à 16:22 | 1 commentaire | Permalien

Archimandrite Philippe (Vasiltsev): "Dans cette situation, ils n'étaient pas censés rester en vie, mais le Seigneur les a sauvés"
L'archimandrite Philippe (Vasiltsev), recteur du métochion de l'Église orthodoxe russe à Beyrouth a parlé de ce qui se passe dans cette ville, après la terrible explosion du 4 août 2020, qui a détruit plusieurs pâtés de maisons près du port et causé de graves destructions dans d'autres quartiers, selon le site "Paroisses " .

Selon le prêtre, aucun des paroissiens permanents du métochion n'est mort dans l'explosion, il n’y a eu aucun blessé grave. Quant à la diaspora russophone du Liban, qui compte environ 50 000 personnes, des informations complètes sur les victimes seront publiées plus tard.

«Malheureusement, plusieurs familles de nos paroissiens qui vivent à Achrafieh (c'est un quartier orthodoxe de la ville, il est situé non loin du port et donc beaucoup souffert), ont perdu leurs maisons, ils n'ont plus d'abri. Par conséquent, nous devrons réfléchir très sérieusement à la manière de soutenir financièrement ces personnes qui se retrouvent, pourrait-on dire, dans la rue », a déclaré le père Philippe.

Il a noté que le 6 août, une prière d'action de grâce pour la délivrance du danger mortel sera célébrée dans l'église Saint Jean-Baptiste
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 15 Août 2020 à 08:37 | 2 commentaires | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 37


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile