Moscou reconnaît le droit de la Turquie de déterminer le statut de Sainte-Sophie
La Russie respecte le droit de la Turquie de décider de manière indépendante de l'utilisation du bâtiment de Sainte-Sophie, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

"Nous reconnaissons le droit de la Turquie et des autorités d'Istanbul de déterminer des paramètres spécifiques pour l'utilisation de ce site, mais, bien sûr, en tenant compte de son statut de site du patrimoine culturel mondial, qui a été attribué par l'UNESCO", a déclaré Lavrov dans un entretien avec les stations de radio russes mercredi.


Il a noté que dans le cadre de l'UNESCO, cette discussion n'est pas encore terminée, cependant, les autorités turques ont assuré la communauté mondiale que tout ce qui concerne la culture orthodoxe restera accessible aux touristes et aux pèlerins.

"Voyons comment cela sera mis en œuvre dans la pratique, car jusqu'à présent, les mesures techniquement pertinentes n'ont pas encore été mises en place", a déclaré Lavrov.

Le 10 juillet, le président turc Erdogan a signé un décret accordant au musée Sainte-Sophie d'Istanbul le statut de mosquée.

Le temple de Sainte-Sophie a reçu le statut de musée en 1934 par décision du premier président de Turquie, Mustafa Kemal Atatürk. Depuis 1985, la cathédrale est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Москва признает право Турции определять статус собора Святой Софии

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 16 Octobre 2020 à 10:24 | 9 commentaires | Permalien


Commentaires

1.Posté par Nicodème le 16/10/2020 18:41
Les turcs n'ont aucun droit , car ce sont des envahisseurs venus d'Asie Centrale , depuis le XIII ième siècle !

2.Posté par Jonas le 18/10/2020 02:08
@Nicodème :
Ils ont le "droit du plus fort", celui-là même que les Européens ont utilisé en leur temps pour coloniser l'Amérique, l'Afrique, une partie de l'Asie et de l'Océanie, et l'Australie, au mépris des droits des premiers occupants... Et sept siècles sont une ancienneté respectable, même dans cette région... Non que je soutienne Erdogan, loin de là, mais votre argument me semble très naïf et m'étonne venant de vous...

Ce qui est scandaleux, c'est que l'UNESCO ait à peine protesté pour Sainte-Sophie, et pas du tout pour Saint-Sauveur-in-Chora (Karye Djami en turc), dont un tribunal turc avait autorisé la tranformation en mosquée PLUSIEURS MOIS AVANT celle de Sainte-Sophie ! Sur le moment, cela m'avait semblé tellement énorme que j'ai cru à une info. relevant de la catégorie "fake news". Mais c'était évidemment un ballon d'essai et, en l'absence de réaction de l'UNESCO et de la communauté internationale en général (et même des orthodoxes, qui ne se sont "réveillés" que pour Sainte-Sophie), le "nouveau sultan" a continué à pousser ses pions, et il a "admirablement" choisi son moment, qui ne pouvait lui être plus favorable : le patriarche Bartholomée affaibli par des dissensions internes à l'Orthodoxie qu'il a lui-même aggravées, et les Etats-Unis, qui souvent le soutiennent, occupés par une élection présidentielle au résultat très incertain ; sans parler de considérations géo-politiques plus générales (la Turquie fait partie de l'OTAN, a "en réserve" une "armée" de réfugiés qu'elle menace de "laisser déferler" sur l'Europe, est alliée avec la Russie en Syrie etc.), qui expliquent en partie la prudence très diplomatique de Moscou...

Mais, concernant Saint-Sauveur-in-Chora, je ne vois absolument pas comment sa transformation en mosquée (annoncée pour le 30 octobre) sera possible sans porter atteinte à ses caractérisques : un programme complet de mosaïques et fresques parmi les plus admirables du monde byzantin (alors qu'à Sainte-Sophie, il n'en reste depuis longtemps plus que des vestiges), notamment la fresque de la descente du Christ aux enfers, dont les Orthodoxes utilisent fréquemment la reproduction sans souvent réaliser où elle se trouve... Si la "perte" de Sainte-Sophie est celle du symbole historique de l'empire byzantin, la "perte" de Saint-Sauveur-in-Chora est à mes yeux au moins aussi grave sur les plans artistique et de la foi...

3.Posté par Pandèlis le 20/10/2020 23:38
Je ne m'attendais pas à un tel manque de solidarité, voire une telle traîtrise de la part de mes coreligionnaires russes. Est-ce une réponse du berger à la bergère face à la situation religieuse de l'Ukraine ???

4.Posté par Nicodème le 21/10/2020 00:49
Un royaume (l'Eglise) divisé contre lui-même , va à sa perte (re-islamisation générale). Principe politique de base énoncé ds les Evangiles . Si Bartholomée , en récompense de ses bons et loyaux services envers l'Empire , ne se fait pas empaler par les neo-ottomans , il pourra remercier Dieu d'être né en notre époque , quand même un peu moins barbare et cruelle que les siècles passés . Encore que ...ce n'est qu'un vernis , et qui commence à craquer de partout .

5.Posté par Théophile le 21/10/2020 14:48
La tentation de réagir de manière émotionnelle à tout cela est très grande.
Dans les faits, Sainte-Sophie a été transformée en mosquée il y a 5 siècles. Le fait qu'elle soit devenue un musée n'en a pas fait pour autant redevenir une cathédrale.
Idem pour Saint-Sauveur-in-Chora.
Si la Volonté de Dieu était dans les Croisades, il y a longtemps que les Croisades auraient été un succès. Or, c'est un échec retentissant.
En plus, l'Occident n'est plus chrétien. Il suffit de voir les lois qui sont votés dans toute l'Europe contre le mariage et la vie (avortement, euthanasie, rivotril, etc.). Au moins, les musulmans respectent leurs personnes âgées!
Si nous voulons vraiment changer cela, il nous faut faire pénitence, et demander l'aide de l'Esprit-Saint. Il n'y a aucune autre issue. C'est un combat spirituel, implacable, qui nous demande de prier en suppliant.
Nos ennemis sont ici, pas à Istanbul. Et c'est justement toute la stratégie de l'Adversaire, de nous détourner des enjeux véritables pour nous attirer dans des projets chimériques - croisades ou révolutions, qui ne nous donneraient que des fruits empoisonnés.
Et de toute manière, le moment venu, le Ciel se chargera lui-même de porter son message aux musulmans. Et ils écouteront, que cela leur plaise ou non.
La Russie fait ici preuve de sagesse : patience et longueur de temps, valent mieux que force, ni que rage.
De toute manière, un musulman aussi sera peut-être touché, lorsque les rideaux seront tirés et qu'il verra la beauté des fresques de Chora. Les pierres seront son témoignage, vu que nous sommes devenus de piètres témoins...

6.Posté par Nicodème le 22/10/2020 11:38
@Théophile : ce que vous dites n'est pas faux . Mais moi , je fais partie des gens qui luttent depuis 36 ans contre ce système . Je ne suis pas responsable des lois scélérates faites par les franc mac . Je n'ai pas à battre ma coulpe . Pas là dessus . Quant à l'Eglise , l'ECR ne tous cas , cela fait au moins 65 ans qu'elle trahit la France . Dernier exemple , Monsieur Borboglio , ci-devant évêque latin de Rome , vient de déclarer qu'il fallait que les homos puissent contracter une union civile (ce qui est le cas en France , notamment) , car ils ont droit de vivre leur amour et sont des enfants de Dieu... Obligé de la fermer du temps où je bossais , sur ce sujet et bien d'autres , et encore aujourd'hui , dans les milieux où le tropisme "de gauche" est ultra-majoritaire , y compris ds l'ECR , dont j'étais un "fidèle" , sous peine de mise à mort morale , je me considère comme une victime . Et on finit par se retirer sur son Aventin ...où d'être un paria, mais un paria droit dans ses bottes , on ait la liberté ...

Oui , si Dieu avait voulu qu'il en soit autrement , Byzance ne serait pas tombée et les turcs se seraient métissés aux populations hellènes d'Asie mineure , comme ils l'ont fait , mais en devenant chrétiens et en ne violant pas les femmes grecques et en ne massacrant pas les hommes grecs . Mais cela n'a pas été . Dieu a envoyé l'islam pour nous détruire à cause de je ne sais quelles fautes : les querelles christologiques , peut-être ? Des générations et des générations ont payé des fautes qu'elles n'avaient pas commises . Selon le bon vieux principe sémite de la responsabilité collective . Qu'est-ce que c'est que ce Dieu là ? Difficile de lui pardonner . Comme disait Jeanne d'Arc , les gens d'armes combattront et Dieu donnera la victoire . Depuis le temps que les moines prient , les choses auraient dû être différentes... Non, seules les armes (bombe atomique comprise), et la détermination politique vaincront le chancel...heu , le sultan , et au-delà , l'islam . Dans le Talmud , où il n'y pas que des c... , il est dit , si ton ennemi vient pour te tuer , tues le avant qu'il ne te tue ! c'est autrement plus réaliste et efficace que de "tendre 'l'autre joue "...

7.Posté par Tchetnik le 22/10/2020 12:32
Bos ennemis sont ici ET à Istamboul.

8.Posté par Théophile le 22/10/2020 16:59
@ Nicodème
Dieu n'a assurément pas envoyé l'islam, mais il a permis la division entre les orgueilleux et le résultat qui en est sorti - pour notre humilité et par amour de notre liberté. Comme le dit le psaume (de mémoire), "le désir des pécheur périra".
Dieu est patient, Lui qui a créé le monde en 6 jours... Il l'est avec nous, comme avec les divers peuples.
De même Moïse - il n'a pas détruit l'Egypte, mais il s'en est enfuit avec les hébreux, dans le désert. Ce fut un long chemin, parsemé d'épreuves. Pourquoi voulez-vous que notre chemin soit simple et sans effort?
Le chemin du Christ fut aussi ardu.

9.Posté par Nicodème le 23/10/2020 12:01
@Théophile : vous savez , la rhétorique du "Dieu a permis" pour éviter de dire "Dieu a voulu" , et ne pas risquer d'envisager que Dieu ait fait du mal , et ce , pour ne pas contredire le Livre de la Sagesse , c'est une grand classique de la pastorale ,que ce soit chez les ktos ou les zorthos . Mais , pardonnez-moi de le dire , c'est une entourloupette ...Dieu est en dehors du temps , il peut donc être patient ... J'ose espérer que votre exemple des 6 jours n'est pas à prendre au premier degré . Sinon , ce serait du fondamentalisme , comme on en trouve plein dans les ruisseaux de la catéchèse "évangélique" ou kto tridentine ... De même , la légende de Moïse , ce n'est rien d'autre qu'un conte juif , mais un conte que je veux bien admettre être "inspiré" , et qui a vocation à nous enseigner beaucoup de choses sur lesquelles les Pères se sont longuement étendus . Maintenant , la vie , et seulement la vie est , de toutes façons , une rose pleine d'épines , par sa nature même de phénomène existant dans le monde déchu , un monde où règne la loi d'airain de l'accroissement de l'entropie , càd la destruction de toutes choses , ( jusqu'au proton ! ) , donc un monde soumis à la mort (pour chaque être vivant) . Nous n' avons pas demandé cette vie à Dieu , pas plus que cette fameuse liberté , dont nous nous serions bien passés , et au nom de laquelle toute sortes de théologiens pervers justifient l'existence du mal et de la souffrance . Entre parenthèses , quel sens à la souffrance des animaux ? ...Si on m'avait demandé mon avis , le jardin d'Eden , avec ma jeanneton , et sans interdit sylvestre , cela m'aurait bien convenu . Sans rien savoir de la "connaissance" . La vie de mon chat . Manger , dormir , jouer , b... , échanger des câlins aussi avec mon maître .

10.Posté par Tchetnik le 23/10/2020 12:45
Le Ciel se charge...uniquement si les Hommes remplissent aussi leur part de capacité d'action et donc de responsabilité. Le Saint Esprit agit aussi au travers des actions des Hommes qui le reçoivent et le font fructifier.

11.Posté par Théophile le 23/10/2020 16:59
@ Nicodème
Sans la liberté, vous ne seriez pas non plus heureux. Les régimes totalitaires ont essayé de supprimer cette liberté que vous semblez haïr, et on ne peut pas dire que les gens qui y vivaient aient trouvé cela très épanouissant.
Pour les 6 jours, ce que je voulais souligner, c'est que Dieu n'a pas créé le monde en un jour. De même, pour notre salut. Tout cela a demandé de l'effort. Sans parler de la Croix.
Ce qui est amusant, c'est que vous passiez votre temps à critiquer l'islam et qu'au fond, vous voudriez un système sans liberté, avec un paradis semblable. En islam, tout est déterminé par la loi coranique. On peut imaginer que vous y mettiez la vôtre, mais qui me dit que ce serait vraiment mieux que ce monde-ci, malgré la souffrance?
Rien.
Donc je me contente de ce monde-ci, avec sa liberté et sa souffrance. De toute manière, ce monde n'est qu'un passage pour apprendre à aimer. La souffrance témoigne de ce que nous sommes vivants dans un monde compliqué. Je n'ai jamais prétendu que cela soit simple ou sans effort. Nous nous écharpons souvent et l'ennemi nous tend bien des pièges.
Quand je vois les riches qui vivent dans des hôtels de luxes, avec les serviteurs, les machines, les produits de beauté, etc. - théoriquement une vie avec moins de souffrance -, et qui s'ennuient à longueur de journée entre sport, investissements et maîtresses, et que je compare avec les gens pauvres que je connais et qui sont toujours contents, accueillants, qui font des miracles avec rien pour leurs enfants, je tire mes conclusions.
Le problème ne vient pas de la souffrance ou de la mort, mais du manque d'amour.
D'ailleurs, les pauvres n'ont pas si peur de la mort. Quand la mort vient, ils s'en vont légers comme le vent.

Nouveau commentaire :



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile