NICOLAS ROSS : Le KIR ‒ Cercle d'étude de la Russie (1931-1936). La  jeune génération de l'émigration russe en recherche spirituelle
Photo: Classe terminale du lycée russe de Paris. 1924

Dans la revue russe «Tserkov' i Vremia» (№ 67, avril-juin 2014, pp. 275-380) vient de paraître une publication commentée de Nicolas Ross, accompagnée de photos inédites, des comptes-rendus de séances Cercle d'études de la Russie (Kroujok Izoutchenia Rossii ‒ KIR), actif dans les années 1930 à Paris.

Fondé avec la participation de Fedor Pianoff et animé par un petit groupe de jeunes émigrés, la plupart venant d'achever leurs études au lycée russe de Boulogne, il se réunissait généralement chaque semaine dans la maison de l'Action chrétienne des étudiants russes (10, boulevard Montparnasse). Le KIR finit par compter plusieurs dizaines de membres. Ses réunions (aux beaux jours parfois en plein air, dans le Bois de Meudon) débutaient par une conférence sur un thème historique, culturel, social ou scientifique qui était suivie d'un débat animé et souvent très contradictoire.

NICOLAS ROSS : Le KIR ‒ Cercle d'étude de la Russie (1931-1936). La  jeune génération de l'émigration russe en recherche spirituelle
Classe terminale du lycée russe de Paris. 1931

Beaucoup de conférences étaient assurées par les membres eux-mêmes, mais d'autres par des personnalités importantes de la vie culturelle, sociale ou religieuse de l'émigration. Certaines d'entre elles participaient également aux réunions et aux discussions en qualité d'auditeurs.


NICOLAS ROSS : Le KIR ‒ Cercle d'étude de la Russie (1931-1936). La  jeune génération de l'émigration russe en recherche spirituelle
Membres du KIR au congrès de l'ACER. 1934.En haut à droite- Fedor Pianoff

Citons, parmi d'autres, Georges Fédotoff (très présent), Élie Fondminsky, mère Marie Skobtzoff, Ivan Lagovsky, Constantin Motchoulsky ou Basile Zenkovsky. Les membres du KIR participaient régulièrement aux réunions d'autres mouvements russes, en particulier aux congrès de l'ACER et du mouvement Vitiaz.

NICOLAS ROSS : Le KIR ‒ Cercle d'étude de la Russie (1931-1936). La  jeune génération de l'émigration russe en recherche spirituelle
Jeunes Russes à Saint-Maxime. 1934

Les thèmes des conférences et des débats concernaient fréquemment divers aspects de la réalité soviétique contemporaine, ce qui constitue l'une des caractéristiques les plus marquantes du KIR.

NICOLAS ROSS : Le KIR ‒ Cercle d'étude de la Russie (1931-1936). La  jeune génération de l'émigration russe en recherche spirituelle
Jeunes Russes chez le métropolite Euloge. 1934

Ses membres consacraient également beaucoup d'attention à la recherche de leur place spécifique dans leurs rapports avec l'émigration russe, la société française et l'Union Soviétique. Leurs choix de vie ultérieurs, très divers, témoignent clairement du climat de liberté qui régnait lors des débats de cette jeunesse en recherche.


P.J. EN RUSSE , LE TEXTE DE L’ARTICLE DE NICOLAS ROSS in extenso
К_И_Р_2.pdf К.И.Р.2.pdf  (9.92 Mo)

ЖУРНАЛ "ЦЕРКОВЬ И ВРЕМЯ" № 67 - 2014г. Николай Росс. Кружок изучения России (1931-1936) Духовный облик и искания младшего поколения русской эмиграции
ross_word.docx Ross Word.docx  (1.14 Mo)

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 5 Septembre 2014 à 11:00 | 0 commentaire | Permalien



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile